Une belle cérémonie pour Commémorer l’appel du Général de Gaulle

nucP1070541  A 11 h, ce lundi 18 juin, au cimetière de Poussan, s’est déroulée la cérémonie commémorant l’appel du Général De Gaulle en présence de Jacques Adgé, d’élus du Conseil Municipal, d’anciens combattants et membres de l’UNC Poussan-Bouzigues et de quelques Poussannais.

Des lectures furent faites par le président de l’Union Nationale des Combattants locale, Jean-Claude Peytavi et par Jacques Adgé, Maire de Poussan, ce dernier faisant lecture du message de Madame la Secrétaire d’Etat auprès de la Ministre des Armées.nucP1070531

Il fut précisé que cet appel fut un moment décisif de notre histoire nationale en demeurant une référence essentielle de notre mémoire collective… Et aujourd’hui, fidèles à l’esprit du 18 juin, il est nécessaire de rester unis et forts pour surmonter les épreuves qui assaillent notre Patrie, la France.nucP1070528

Dépôts de gerbe, minute de silence et Marseillaise se sont succédés lors de cette cérémonie.

Capture« Le 18 juin 1940, le Général de Gaulle appelait les Français à refuser la défaite et à poursuivre la guerre par tous les moyens disponibles, partout dans le Monde.« 

Le verre de l’amitié, offert par la municipalité, a clôturé cette manifestation.

Ce vendredi, retour dans la folie des années 80 à l’école maternelle

      kkkkkP1070030Ce vendredi 15 juin, à partir de 18 h 30, les élèves de l’école maternelle les Baux avaient décidé, de nous plonger dans l’ambiance enfiévrée des années 80, de vous  proposer une soirée tonique durant un spectacle dédié à ses standards, ceux qui sont devenus presque immortels. quatreCaptureLe spectacle était prêt. tous les élèves étaient au Top, bien motivés et ils sont arrivés plus énergiques que jamais pour danser et aller sur la piste avec beaucoup de plaisir et de naturel, dans la cour de l’école élémentaire,  sous un beau soleil alors que même le vent se calmait.

Toutes les classes de l’école participaient. Élèves et enseignants avaient invité les parents et les amis de l’établissement à partager cette fête annuelle qui marque la fin d’une année scolaire bien remplie, pour les grands le passage au CP et pour les autres la fin officieuse d’un rythme de travail soutenu. Encore 15 jours d’efforts mais petits et grands se projettent déjà dans la prochaine année scolaire.kkkkP1070051

La soirée commençait par une long défilé d’entrée unissant l’ensemble des enfants, déjà prêts et habillés pour leurs danses, tous plus beaux les uns que les autres. Les petits recherchaient leurs parents tandis que ces derniers s’émerveillaient de les voir participer à une danse collective. kkkkP1070027Plus question de les déranger. Une bonne entrée en matière derrière de petites pancartes qui annonçaient la couleur : Le public mettait l’ambiance met restait conciliant avec les petits pour ne pas les impressionner.

Aidés par Amandine Gaïa, une intervenante spécialisée, toujours très disponible depuis plusieurs années les enseignants et les ATSEM ont initié les enfants à des danses depuis quelques mois afin de présenter des chorégraphies assez évoluées et adaptées à leurs compétences. kkkkkkkP1070058

Pas de stress mais que du plaisir pour chacun d’eux de partager une réalisation collective et de la présenter devant près de 400 personnes.kkkkkP1070039

Les petits de Madame Colell  aidées par Alexandra ouvraient la séance avec des extraits musicaux de Mickaël Jackson, le Grand Maître de la danse. Pour ces danseurs en herbe heureux d’être les premières petites stars de la soirée, beaucoup de plaisir et de naturel ans de beaux costumes qui annonçaient une très belle suite. kkkkkP1070048Et l’on poursuivait  avec les élèves de la classe d’Audrey Castellas et de Lisa avec des artistes qui entraînaient énergiquement les spectateurs dans des rythmes d’un « Meddle 80 ».kkkkkP1070065

Nous retrouvions ensuite « Les démons de minuit » avec la classe de Mme VIGOUROUX et de Fanfan, puis nous changions totalement de style. kkkkkkP1070070

En effet, ceux de Madame Pueyo, aidée par Nanette, avaient retenudes morceaux de « Téléphone » un groupe qui a laissé des traces indélébiles durant plusieurs décennies. Avec beaucoup d’aisance et des chorégraphies les élèves évoluaient sans retenue se faisant plaisir et laissant les parents admiratifs.kkkkkP1070085

Pour conclure, les enfants de la classe d’Emmanuelle BALDIT et de Virginie  nous emportaient sur un autre continent avec « Africa ». Ça chauffait dans l’amphi où l’on tapait des mains pour soutenir des danseurs infatigables.

 Le voyage se poursuivait sans embûches pour les élèves stimulés par les applaudissements et par le soutien inconditionnel des adultes.

Les parents étaient conquis, l’équipe pédagogique très contente et les élèves fiers d’avoir joué les artistes pour le plaisir de tous.kkkkP1070090

Du plaisir et du partage, de la maturité et de la sensibilité pour les interprètes qui avaient donné le meilleur d’eux-mêmes en se maîtrisant étaient fiers d’être félicités par leurs parents attentifs.P1070043

Cliquez sur les images pour les agrandir.

Le spectacle s’achevait par une jolie chorégraphie et sous les confetti (s) unissant tous les acteurs de cette belle soirée . La famille École était au complet car auprès des enfants et des enseignants, les ATSEM, avaient veillé avec douceur au  bon déroulement des opérations après avoir participé à l’élaboration du spectacle. D’ailleurs tous participaient pour le final et sans hésiter.P1070061

Pour tous, il était temps de se désaltérer et de partager des pâtisseries préparées par les parents. Grâce à eux, au personnel de l’école, aux parents d’élèves et à Amandine, à Isabelle, l’aide administrative de l’école, à des bénévoles, aux services techniques municipaux, la fête fut un moment de bonheur partagé qui restera  dans les mémoires des parents avec en prime bon nombre de vidéos.

 

 

 

 

.

Les vertus des feux de la Saint Jean

Les feux de la Saint Jean :  encore aujourd’hui les traditionnels feux de la Saint-Jean marquent pour certains le vrai début de l’été. A Poussan, ils devraient avoir lieu le dimanche 24 juin 2018, au Jardin Public.

Mais autrefois, ils avaient lieu dans la nuit du 23 au 24 juin ou du 24 au 25 juin selon les régions, le 24 juin étant le jour de la Saint-Jean, donc en léger décalage avec le solstice d’été. Maintenus jusqu’à la Première Guerre mondiale, la Seconde leur a donné un coup d’arrêt définitif.

La règle générale était la réalisation d’un grand feu de joie commun qui devait se voir le plus loin possible.

Dans les villages, la veille ou le jour de la Saint-Jean, tous les gens de la commune apportaient le soir venu, à l’endroit désigné, des combustibles divers que l’on empilait en tas, dans l’euphorie générale.

Malgré le regard mitigé de l’Église sur ces feux, ils datent de la nuit des temps. Tantôt elle s’en est servie pour organiser des processions et christianiser cette fête à travers le culte de Jean-le-Baptiste, tantôt elle a  tenté de les interdire comme “entachés de superstitions”.

Dans certains lieux, c’était donc le curé qui allumait le bûcher. Dans d’autres en revanche, c’était celui qui l’avait construit, ou bien le maire, le syndic, la personne la plus âgée du village, une jeune fille. Cette fête était d’abord l’occasion pour la jeunesse du pays, garçons et filles, de se retrouver et de se plaire… Mais tourner autour du bûcher avait un sens quasi magique, variable selon les régions.


D’après Marie-Odile Mergnac, des superstitions et croyances magiques étaient liées à ces feux de joie. Dans la Creuse et le Poitou par exemple, on jetait des pierres dans le brasier pour les récupérer ensuite et les placer dans les champs : plus grosses étaient les pierres, plus grosse serait la récolte

Sauter par-dessus le feu de la Saint-Jean était aussi un rite très fréquent. On disait tantôt que le saut permettrait de se marier dans l’année, tantôt qu’il préservait des furoncles ou des sortilèges, tantôt encore qu’il portait bonheur ou qu’il “donnait force aux os et préservait des rhumatismes”… Les vieillards qui ne pouvaient plus sauter par-dessus le feu se contentaient alors d’enjamber une braise.

Une fois le feu éteint, chacun rentrait chez soi avec un tison. La tradition populaire affirme qu’on pouvait le saisir sans risque car “le feu de Saint-Jean ne brûle pas”. Enfermé dans une armoire, il devait préserver la maison de l’incendie, de la foudre et de certaines maladies. On pouvait aussi en placer un morceau dans son terrain pour protéger ses récoltes de la grêle, parfois aussi des chenilles et des limaçons. On utilisait jusqu’aux cendres de ce feu de joie auxquelles on attribuait des vertus bienfaisantes.

L’origine de ces feux de Saint-Jean reste aussi inconnue que le caractère magique de ses cendres puisque, selon le grand folkloriste français Arnold Van Gennep, il ne peut s’agir ni d’une résurgence celtique, ni d’un culte romain ou germanique christianisé… Le mystère reste entier. A Poussan, tournera-t-on autour du bûcher? Va-t-on le sauter? Il faudra attendre le dimanche soir pour en savoir plus.

Un bel exemple : les feux dans le Vaucluse : www.ribelly84.fr/feux_st_jean/manteneire.html

A la MJC, la belle exposition des ateliers de peinture

brbrP1060982 (1)   Du 14 au 30 juin, après l’exposition des ateliers d’art, c’est au tour des ateliers de peinture de montrer une grande partie de leurs réalisations dans la salle d’accueil de la MJC.  C’est toujours intéressant et motivant si l’on désire peindre de voir que des amateurs conseillés par leur professeur, peuvent grâce à leurs dons mais aussi leur passion, créer et se dépasser pour réaliser des œuvres qui seront appréciées par leurs pairs. 

(Cliquez sur les tableaux pour les agrandir.)

Et pour la plupart de ces artistes féminines, elles le font depuis plusieurs années avec un grand plaisir et beaucoup d’énergie.

Elles sont toujours très heureuses d’exposer. Comme le précisait Marina Dumonceaud, « Il est important que bon nombre de personnes puissent en profiter. Avec les galas et les spectacles en juin, ce devrait être possible. Félicitations à toutes, beaucoup de travail. »brbrP1060979 (1)

Marie-Jo Ligas, le professeur qui anime ces ateliers depuis plus de 13 ans, précisait « que c’était toujours un plaisir de se retrouver dans une passion commune, d’une année sur l’autre pour certaines. »brbrP1060977 (1)

Toujours est-il que les réalisations de qualité témoignent de bases solides pour chacune des artistes qui exposent et pour toutes celles qui viennent d’une année sur l’autre, que de progrès techniques et artistiques. Alors, n’hésitez pas, un petit tour à la MJC ne peut être que bénéfique.brbrP1060980 (1)

Plus de 350 convives pour le repas des Aînés

aiaiP1060564

Ce mardi 5 juin, avant que chacun ne vaque à ses occupations estivales ou participe à d’autres événements, comme chaque année, la municipalité avait tenu à rassembler les Aînés du village pour une journée placée sous le signe de l’amitié, de la convivialité et de la fête, à l’Odéon.

Tout avait été mis en œuvre pour que le maximum de  personnes participent avec même un transport pour certains qui le nécessitaient. Ils avaient donc répondu très nombreux et motivés pour cette invitation plus de 350 d’abord pour le  traditionnel repas annuel puis pour l’après-midi récréatif qui suivait (Plus de  participants dans deux salles, pour l’occasion) : il s’agissait d’un repas dansant,  après un apéritif chaleureux qui a permis à certains de renouer des liens.aiai_DSC7683

Jacques Adgé et Yolande Puglisi, 1ère Adjointe au Maire de Poussan, ainsi que de nombreux adjoints et conseillers municipaux ont souhaité  à tous un bon repas et une bonne après-midi heureux de voir autant de Poussannais se retrouver dans la bonne humeur et pour la plupart en bonne santé. Ils n’ont pas oublié pour autant ceux et celles qui sont partis en cours d’année. Mais la convivialité a vite prédominé dans une très bonne ambiance._aiaiDSC7687

Après l’entrée, la musique a su entraîner quelques amateurs sur la piste. De la valse au madison, et même pour les slows, les participants étaient bien motivés.

En fin d’après midi, plus en forme que jamais, ces plus de 65 ans,  se sont séparés en promettant de revenir encore plus nombreux, en 2018 et avec quelques nouveaux.

Les motos de l’espoir ont assuré à Poussan et sur le Bassin de Thau

         ghisP1060029Ce samedi matin, les bénévoles et tous  les membres de l’association, sur le pied de  guerre depuis  plusieurs semaines, avec des permanences, leur tombola et des ventes de vêtements, lançaient le grand week-end des motos de l’espoir, autour de la cave coopérative de Poussan. Depuis 11 ans, la priorité de ces motards est de venir en aide à des enfants handicapés ou malades en leur permettant de vivre au jour le jour, plus facilement, ou en  leur procurant des instants magiques. Ils ne versent pas d’argent directement mais ils financent des matériels adaptés ou des séjours nécessaires pour la santé physique et psychologique de ces jeunes.

Leur week-end leur permet chaque année de récolter des fonds pour réaliser leurs projets et souvent d’aller au-delà de leurs objectifs. La nouvelle équipe menée par Ghyslaine Vergues avait fait en sorte que tout soit prêt, malgré un changement de site non prévu. Mais la météo était bonne et personne n’a boudé l’occasion pour se retrouver à ce rendez-vous annuel, devenu une référence.


Ces 2 jours de fête avaient pour but de faire le bonheur de malades ou handicapés qui ont besoin d’une aide et qui pourront en profiter si le bénéfice le permet. .

 Ces malades ont souvent besoin de matériel adapté pour le bien être dans leur vie de tous les jours. Grâce aux dons, aux sponsors, à des sociétés privés, et à plusieurs mairies ainsi qu’avec l’aide des Conseillers Départementaux, et grâce aux recettes dégagées sur les deux jours, l’association va permettre de financer des projets.ghysP1060080

Ils viendront principalement en aide cette année à  Paloma une petite fille et Sofiane qui a de graves problèmes de santé suite à une opération de la sleeve qui a eu de très graves complications. (http://www.obesite-solution-chirurgie.fr/intervention/sleeve-gastrectomie/)….

Donc aidés par des partenaires comme Carrefour Market, Auchan, par la mairie de Poussan et celles de communes du Bassin de Thau, l’action caritative des Motos de l’Espoir ne s’arrête pas là.ghisP1060071

Unis dans un même objectif, tous étaient on ne peut plus motivés.

De bonne heure ce samedi, durant l’installation des commerçants, toute l’équipe, Charles-Henri, Yves, Lionel, Denise et Denis… , aidés par leurs camarades, veillait  au bon déroulement des opérations tout en accueillant les premiers motards, visiteurs.ghysP1060073

Quelques moteurs tournaient, peu à peu la musique et la chanson réveillaient les esprits. Des groupes se formaient et n’allaient cesser de gonfler tandis que les Toons étaient déjà de la partie.ghysP1060104

Alors que les motards se rassemblaient, l’esprit d’entraide tournait à plein régime. Jusqu’à 14 h, les motos arrivaient de toutes parts en pétaradant quelquefois, mais pour la bonne cause…

Près de deux cents d’entre elles ont alors formé un très long cortège de 2 et 3 roues, avec même des sportives et des 125, qui a pris la direction de Loupian puis de Pinet pour une belle balade en passant par de belles routes de préférence, quand cela était possible avec plusieurs pauses.  Dégustation de Picpoul, animations, brasucade étaient au programme avec un retour par l’Abbaye de Valmagne et par Bouzigues. Chaque fois ce fut un accueil des plus chaleureux.ghisP1060062

Un soutient pour de nombreux motards sur qui l’on peut compter avec un « cœur énorme » pour  ceux qui ont besoin d’être aidés.ghysP1060122

Au retour,  les Toons avaient repris du service avec des standards des années 80, puis ce furent les concerts des 2 groupes locaux qui se succédaient, les Wheel oscillant entre ZZ top et Eric Clapton puis Twenty Wine avec un rock plus dur mais tout aussi prenant.ghysP1060139

La pression montait sur scène et tout autour avec des rythmes  appréciés par les motards. Remis de leur longue balade, ceux-ci commençaient à apprécier la soirée avant que les officiels ne montent sur scène.ghysP1060153 (1)

Jacky Adgé, Maire de Poussan, saluait l’action de l’association, et félicitait Ghyslaine Vergues ainsi que son équipe. Ils ont su prendre le relais, conserver la motivation et le sérieux de leurs prédécesseurs et garder l’esprit de cette association qui est animée par l’aide, l’entraide et la solidarité , afin d’atteindre de très beaux objectifs et donner la possibilité à certains de vivre beaucoup mieux… « 10 ans de plus certainement avec vous pour ceux qui auront besoin d’aide, vous êtes tous à féliciter ».ghysP1060156 (1)

Ghislaine qui a repris le flambeau exprimait sa motivation et celle de ces camarades, remerciait des services techniques aux sponsors, des cuisiniers aux sonorisateurs tous ceux qui avaient permis la réalisation de ce week-end, les villes qui accueillaient les motards, avec Poussan, Loupian, Mèze, Villeveyrac Balaruc les Bains, et Bouzigues ainsi que d’autres sites. Et elle félicitait de la sécurité à la Croix Rouge tous ceux qui avaient apporté leur aide.lionfghjCapture

Les spectateurs et les nombreux bikers étaient aussi remerciés, tous les bénévoles qui travaillent dans l’ombre, sans oublier tous les partenaires qui permettent d’une année sur l’autre de réaliser les rêves des malades.liondqrtryiuCapture

Les mamans de Paloma et de Sofiane saluaient alors l’engagement de l’association.

Et pour de nombreux participants  il était temps de se désaltérer.

 L’on approchait du repas, sous des barnum devant la cave coopérative, avec tout les ingrédients pour  revigorer les corps avant que le grand spectacle ne débute.lionkljCapture

A l’heure des balances, pas de Richy Hallyday, parrain des Motos de l’Espoir, c’était prévu car il était retenu à la Grande Motte mais tout était sur les rails pour passer une excellente soirée et sans pluie.lionvcbCapture

Le concert était partagé entre la prestation de Stéphane Petit, le sosie de Florent Pagny qui chantait avec professionnalisme, et celle dUltima qui allait assurer comme d’habitude. De bien belles chansons, du rythme, des musiciens à la hauteur, des danseuses. L’on appréciait la douceur de la soirée en se laissant porter par les notes…   lionhigiigiotCapture

Une partie du public participait, rêvait et se laissait entraîner.lionseCapture Un petit show surprise réveillait les esprits avant qu’Ultima ne revienne jusqu’à 1h pour clôturer  en beauté ce samedi d’espoir.  Les objectifs étaient atteints. Tout allait bien. La nuit se faisait douce.Les motards reprenaient du service, le lendemain, en prenant la direction de Villeveyrac, Mèze et Balaruc les Bains pour débuter dans la 1ère ville par un petit déjeuner plein de vitamines puis à 12 h 30, avec le retour des motos,  ils partageaient un repas à la cave coopérative dans une ambiance bien conviviale, toujours musicale mais plus sereine.ghisP1060088

 L’après-midi,  karaoké avec les Toons, tandis qu’à la cave coopérative l’on se préparait à clôturer l’évènement, en douceur et  en musique et en réduisant le régime des moteurs et le niveau du son. lionghjCaptureLes organisateurs, les  motards et les visiteurs peuvent être fiers car leurs actions en faveur des enfants handicapés ou des malades furent à la hauteur, leur flamme étant toujours allumée

Une belle satisfaction pour la famille « Moto » qui n’a pas dit son dernier mot, n’en doutons pas. Félicitations à tous…

Un vide-grenier bien convivial pour le Téléthon

Avec l’arrivée du temps estival, l’Association des 24 Heures de Poussan a eu une très bonne idée, réaliser un vide-grenier brocante, pour commencer à récolter des fonds pour l’AFM en 2018.  bnbnP1050734

Ce samedi 26 mai, une belle animation régnait donc dans les Halles de Poussan, avec jusqu’à 17 h, une bonne ambiance, une animation annuelle très prisée par de nombreux amateurs .

Même si le début a été laborieux avec une petite pluie au rendez-vous, ensuite le soleil a pointé le bout de son nez et s’est imposé.

 A côté de la vaisselle, des jouets, des vêtements, des livres ou d’outils, toutes sortes de bibelots ou d’éléments quelquefois insolites.bnbnP1050736

Pour les organisateurs ce fut une belle réussite car plus de 23 exposants étaient présents, les visiteurs sont venus régulièrement et ont partagé quelques moments bien sympathiques avec les bénévoles de l’association tout en se faisant plaisir.

Don du sang, il faudra poursuivre les efforts le 23 avril

La dernière collecte de sang avait permis à de nombreux volontaires de donner du sang.

Laure Mallen-Drouin, Chargée de la planification des collectes précise que le 23 avril 2018, à la salle Jean Théron, il y aura une nouvelle collecte de sang.

Nous appelons d’ores et déjà à une mobilisation accrue des français en âge de donner (18–70 ans) : les réserves sont fragiles.

Et elle rajoute : « Les besoins vont être encore importants et le public doit se mobiliser pour participer à ces collectes qui permettent de subvenir aux besoins de malades. »

La constante augmentation des besoins en produits sanguins des malades rend ardue la tâche de l’EFS qui s’appuie sur la générosité du public. Les prélèvements connaissent des périodes de tensions de plus en plus fréquentes en raison de la difficulté à mobiliser de nouveaux donneurs : actuellement, 96% de la population compte sur 4% des donneurs au plan national.Screen Shot 06-03-16 at 12.30 PM

Le stand de tir de Poussan au top

Depuis plus d’une décennie, le stand de tir de Poussan bénéficie d’une renommée internationale et attire plusieurs fois par an des sportifs de haut niveau qui s’accordent à qualifier « d’exceptionnel » un site parfois inconnu des Poussannais : La colline de la Moure où s’est installé le club de Ball-trap en 1975. Et ces dernières années le nombre de licenciés qui viennent pratiquer le tir ne cesse de croître car tout est fait sur le site pour qu’ils puissent pratiquer leur sport dans des conditions optimales.Screen Shot 03-22-17 at 07.39 PMC’est ainsi que le Stand de tir de Poussan s’est hissé sur le podium des trois meilleurs stands français.

Par la qualité et la diversité de ses installations, par sa situation incomparable, il est souvent considéré dans le monde du ball-trap comme un des plus beaux sites de France. Certes, la position du club est favorable à l’activité : plus de 28 hectares entre rocaille et garrigues, une luminosité particulière, une vue sur la mer, et l’absence de construction …Mais c’est le travail réalisé par ses présidents successifs qui a donné au club sa place au niveau international.

Et Noël Dardoise qui le dirige actuellement ne cesse avec son équipe motivée de l’améliorer encore et encore : « Nous avons réalisé de gros efforts pour améliorer la sécurité sur le site. Cela nous permet d’être beaucoup plus précis pour le réglage des lanceurs, dans chaque discipline, tandis que les nuisances sonores possibles sont limitées.« 

Côté esthétique, tout est opérationnel sur le site avec un embellissement général. Un très bon niveau d’équipement qui a permis au Stand de recevoir des stages d’équipes olympiques depuis début 2017 et qui doit lui permettre de recevoir des championnat de France si nécessaire .Screen Shot 03-22-17 at 07.38 PM 001

Noël Dardoise rajoute : « Nous avons depuis plus d’un an une nouvelle « pooleuse » et les lanceurs sont récents. Associées à une gestion informatisée, ces modifications nous permettent d’être très efficaces dans les meilleures conditions« .

Pour les non spécialistes, cette activité sportive regroupe plusieurs disciplines. Il y a des disciplines non olympiques qui sont gérées par la Fédération Française de Ball Trap (FFBT) comme la Fosse Universelle (FU), le Parcours de Chasse (PC), le Compak Sporting (CS) et la Fosse Euro (DTL), le Sanglier Courant et les Hélices…

Les disciplines olympiques sont quant à elles gérées par la Fédération française de tir (FFT) comme la fosse olympique (FO – 5 installations), le double trap (DT- 3 installations), et le skeet olympique (SO – 5 installations). Les équipements permettent d’organiser les championnats de France, Europe, et Monde. Les disciplines loisirs récemment mises en œuvre s’appelle Snooker, et Skeet Chasse. Ce sont des activités plus ludiques.

L’exercice de ses diverses formes de tir sportif requiert des installations particulières, qui se sont ajoutées progressivement depuis la création du club. C’est ainsi qu’à ce jour, toutes les disciplines de la fédération Française de Ball Trap sont pratiquées à Poussan :

Le club est équipé de plus de 8 installations FU, de 8 installations Compak Sporting, de 4 lignes de parcours de chasse, et 4 DTL, avec une installation Hélices, et une installation sanglier courant. Tous ces équipements sont entièrement automatisés.

11778085_1079227065435913_1457124175_nCette diversité a permis au club de Poussan de gagner sa renommée. Le tir, un sport à découvrir sur le site ou à apprécier lors des compétitions.Et ce dimanche de Pâques, ils étaient encore nombreux à s’entraîner ou a disputer de mini challenges pour le plaisir et par passion.standP1030426

.Pour en savoir plus sur le tir et sur le stand de tir de Poussan : http://www.stand-poussan.com/index-heavy.html#