« TARTARIN DE TARASCON » A Gigean

« TARTARIN DE TARASCON » d’Alphonse DAUDET par l’ ATELIER ADULTES DU STRAPONTIN SAMEDI 30 MARS à 20H45 A LA SALLE POLYVALENTE DE GIGEAN

Rue Pompe Vieille
Représentation organisée par l’ ASSOCIATION DE SAUVEGARDE DE LA CHAPELLE DES PENITENTS
Tarifs : 8 €
Infos: 04 67 46 64 64L’image contient peut-être : texte

« Héros de la petite ville de Tarascon, Tartarin ne rêve que d’aventure et de chasse au lion. Mais que l’Afrique est loin pour celui qui n’a jamais quitté sa maison !
L’intrépide chasseur s’embarque enfin : parviendra-t-il à débusquer un fauve du désert ? Personnage burlesque mais si attachant, Tartarin est le type même du Méridional hâbleur qui se dupe lui-même autant qu’il dupe les autres. »

Feu de camp interdit à Balaruc le Vieux…

La municipalité de Balaruc le vieux avait invité ce 21 mars, Hugues AUFRAY…

Non, pas l’original qui fêtera ses 90 ans en août. Mais Jean Artières et son groupe car cela fait quelques décennies de succès qui ont ancré le nom d’Hugues Aufrey dans notre mémoire et notre patrimoine culturel.auferIMG_3476

C’est Jean ARTIERES et son groupe « FEU DE CAMP INTERDIT » qui nous ont invités à redécouvrir quelques unes de ses chansons, comme Céline, Stewball, Hasta Luego, Le Rossignol anglais, L’Épervier, Dès que le printemps revient ou Santiano. Il n’a peut être manqué dans ce tour de chant que « Les Crayons de couleur » superbe chanson dénonçant le racisme, hélas toujours d’actualité, mais sur plus de 500 chansons d’Hugues Aufray, difficile de faire un choix.

Jean a émaillé aussi son récital de quelques pages de la vie d’Hugues Aufray, avec un mélange d’humour, d’émotion … et de nostalgie ! Une soirée qu’il ne fallait pas rater !

Jean ARTIERES nous a présenté également son « skiffle group » avec au chant, et à la guitare Dominique DENIZE, à l’accordéon, clavier, basse, chœurs Daniel MOULIN aux percussions, chœurs et Jeff BARD /Pierre ROBERT pour la régie lumière, projection avec la complicité d’Antoine.

Jean Artières, c’est aussi un écrivain, avec un premier livre : « C’est arrivé à Poussan » c’est également un comédien, à la Compagnie du strapontin à Poussan mais il a bien d’autres cordes à son arc, inutile de vous dire ou il habite…Merci pour cette excellente soirée pleine de nostalgie pour les uns et de découverte pour les autres !

Georges Cantin

Premières minutes en Equipe de France pour le Poussannais Thomas Ghalem

En cette semaine internationale, l’équipe de France U16 avait deux rencontres amicales à disputer face à l’Estonie.ththMG_3946

L’ancien joueur du CA Poussan Foot, Thomas Ghalem, a disputé les 25 dernières minutes du premier match et les Tricolores se sont imposés sur un score sans appel de (0-4).

Toutes nos félicitations à Thomas et bon retour en club au Montpellier Hérault Sport Club.

La bourrache, une plante merveilleuse

Guilhem bastide d’izard, Pharmacien biologiste à la retraite nous des précisions  sur la bourrache que vous commencez à trouver en fleurs en vous promenant tout au long des chemins. Elle  est originaire de l’Europe méridionale et centrale.

Elle est assez commune dans les terrains vagues et les décombres des contrées à climat tempéré, ainsi que comme plante adventice dans les cultures sarclées et les jardins.

Elle est souvent cultivée surtout dans les jardins.

La bourrache est une excellente plante mellifère et de plus les jardiniers apprécient son effet répulsif sur les limaces

Photo  M.Bastide d’izard.

 A quoi ressemble-t-elle ?

C’est une plante de 15 à 60 cm qui pousse un peu partout en France surtout dans des lieux enso­leillés, comme dans notre région, à l’état sauvage. Tous les terrains lui convien­nent, même les plus incultes, et toutes les altitudes puisqu’on peut la rencontrer dans nos montagnes, jusqu’à des hauteurs approchant 2000 mètres. La tige est cylindrique creuse et velue, les feuilles alternes larges sont couvertes de poils blancs sur les deux faces qui fleurissent de Juin à Août.

Les fleurs, légèrement retombantes et perchées au sommet des tiges, possèdent cinq pétales en forme d’étoile qui passent du rouge au bleu foncé.

Pendant la floraison, la BOURRACHE produit de grandes quantités de nectar, jusqu’à 2,5 mg par fleur et par jour, c’est pour cette raison et à juste titre qu’elle est considérée comme mellifère et très fréquentée par les abeilles !

 Un peu d’histoire

Le nom de la bourrache vient de l’arabe abou-rash, ce qui signifie « père de la sueur ». Cette plante sudorifique nous vient, en effet, d’Asie Mineure et ce sont les Croisés qui la ramenèrent de Damas au XVe siècle.

 Coté scientifique : les principes actifs

La plante renferme des mucilages, du potassium, de l’allantoïne, des tanins, une saponine et des anthocyanidines ainsi que des flavonols et des alcaloïdes pyrrolizidiniques. L’huile de bourrache, extraite des fruits, est riche en AGE oméga-6 (Acide Gras Essentiels), acide linoléique, gamma-linolénique et en vitamines A, D, E et K.
C’est ce qui donne tout son intérêt à cette huile hydratante et antirides.

Ses propriétés

Joseph Rogues, en 1837, affirmait: «C’est une boisson excel­lente quand les reins et la vésicule biliaire sont irrités et agités de douleurs spasmodiques, et que les urines sortent avec difficulté». La bourrache n’est pas d’une importance médicinale vitale, mais il ne faut pas sous-estimer sa valeur : elle possède des propriétés adoucissantes, émollientes, rafraîchissantes, dépuratives, sudorifiques et diurétiques !

 En fonction de son état de maturité les propriétés sont différentes :

  • Avant la floraison, quand elle commence à pousser, elle est plus émolliente, on peut la manger en salade ou comme des épinards.

(Au Moyen Age, la bourrache était considérée comme une plante potagère et entrait dans la composition de nombreux plats, associée au cresson et au pissenlit).

  • Quand elle est en fleur elle est plus apéritive, dépurative, sudorifique
  • Quand elle porte ses fruits elle est plus diurétique.

 Ce sont là des nuances subtiles mais importantes !

 Il faut cueillir et faire sécher la plante entière car, contrairement à une opinion assez répandue, ce n’est pas la fleur qui est la plus riche en principes actifs, mais la tige et ensuite les feuilles. Elles sont très fragiles et aqueuses, donc difficiles à sécher car il faut veiller à ce qu’elles ne moisissent pas.

 Côté cuisine : préparation et utilisation en tisane

Plongez 40 g de bourrache séchée (tige, fleurs et feuilles) dans un litre d’eau froide, chauffer à feu doux jusqu’à ébullition et laisser cuire quelques minutes.

Laisser reposer un quart d’heure et boire trois ou quatre tasses dans la journée.

 C’est un mer­veilleux remède contre toutes les affections fébriles dues aux refroidissements ou à la grippe. Elle fera rapide­ment baisser la température, désintoxiquera l’organisme et réduira singulièrement le cours d’une affection grippale.

Toutes les maladies éruptives de l’enfance sont promptement matées par une infusion de bourrache.

Pour décongestionner les reins c’est un excellent diurétique.

Attention : la tige de bourrache contient des alcaloides de pyrro­lizidine toxiques pour le foie mais en quantités si faibles que quelques tisanes ne sont pas délétères.

  L’huile de bourrache, l’antiride naturel !

L’huile est préparée à partir des graines de la BOURRACHE qui contiennent principalement des acides gras insaturés (80 %), des stérols, de la chlorophylle, en quantité moindre des insaponifiables et les vitamines A, D, E et K.

Comme nous le disions plus haut, c’est sa richesse en acide gamma-linolénique qui donne tout son intérêt à cette huile hydratante et antirides. Elle permet également de lutter contre la déshydratation des ongles et des cheveux !

Elle constitue une excellente base de dilution des huiles essentielles : quelques gouttes d’huile essentielle de Bois de Rose, Lavande, Géranium dans un petit flacon d’huile de bourrache, en application sur la peau avant de se coucher, sera très précieux pour lutter contre le vieillissement cutané !

Elle peut également être consommée par voie orale. Elle diminue nettement le syndrome prémenstruel en agissant sur toutes ces manifestations (irritabilité, seins douloureux, rétention d’eau, douleurs abdominales, maux de tête…).

L’huile de bourrache peut être associée à l’onagre qui accentue les propriétés hydratantes de la peau.

Le programme du réseau des musées de Sète agglopôle Méditerranée en AVRIL

 ATELIERS JEUNE PUBLIC

ATELIER BRACELET MARIN

Avec perles et coquillages, fabrique un bracelet original aux couleurs de l’étang et apprends à faire un noeud marin!

Atelier proposé par l’équipe du musée

Mardi 23 avril de 10h à 12h

Dés 6 ans – Tarif 2 €- Renseignement et inscription au 04.67.78.33.57

Musée ethnographique de l’Etang de Thau – Quai du port de pêche – BOUZIGUES

 

GRAINES D’OEUFS ET COMPAGNIE

Pour tous les petits jardiniers en herbe, benez utiliser des emballages pour faire pousser des fleurs!

Atelier proposé par l’équipe du jardin

 Mercredi 24 avril de 10h à 12h

Dés 6 ans – Tarif 2 €- Renseignement et inscription au 04.67.46.47.92

Jardin antique méditerranéen – Rue des Pioch -BALARUC-LES-BAINS

 

FABRIQUE UN JEU ROMAIN

Sur un plateau d’argile, les enfants pourront tracer le jeu de la marelle, réaliser leurs jetons et s’initier à ce jeu de stratégie bien connu des romains .

Atelier proposé par l’équipe du musée

Jeudi 25 avril de 10h à 12h15

Dés 6 ans – Tarif 2 €- Renseignement et inscription au 04.67.18.68.18

Musée gallo-romain Villa-Loupian- RD 158 E4 – LOUPIAN

 

JOUONS AU JARDIN

L’espace d’une journée, venez profiter en famille du jardin et de la collection de jeux en bois de la ludothèque!

Animation proposée par la ludothèque de la médiathèque Montaigne

Mercredi 10 avril de 10h à 12h et de 14h à 16h30

Dés 5 ans – Entrée libre

Jardin antique méditerranéen – Rue des Pioch -BALARUC-LES-BAINS

 LECTURES JEUNESSE

 RACONTE-MOI UNE HISTOIRE EN MUSIQUE

L’équipe de la Médiathèque Montaigne prends ses valises et vous donne rendez-vous au jardin afin de vous raconter des histoires et en musique s’il vous plaît!

 Mardi 23 avril de 10h à 11h

Dés 3 ans -Gratuit sur réservation au 04.67.46.47.92

Jardin antique méditerranéen – Rue des Pioch -BALARUC-LES-BAINS

 

  LECTURES POUR ADULTE

 SIESTES NOIRE DU FIRN (Festival international du roman noir)                                                                                                                                                                                                                      Confortablement allongé dans un transat, venez découvrir les textes des auteurs qui seront présents au FIRN  !  A travers des lectures à voix haute, les bibliothécaires de Sète Agglopôle vous font partager leurs textes préférés. Durée 45 minutes environ.

Mardi 23 avril à 18h30

Gratuit sur inscription au 04.67.18.68.18

Musée gallo-romain Villa-Loupian- RD 158 E4 – LOUPIAN

 

CONFÉRENCES

CYCLE ARCHEOLOGIE /LE LANGUEDOC MÉDIÉVAL, DE L’AN MIL A LA GUERRE DE CENT ANS 

VILLAGES FORTIFIÉS DU MONTPELLIÉRAIS : APPROCHE MORPHOLOGIQUE ET ÉTUDE MONUMENTALE

Le Languedoc est une terre d’élection pour l’étude des villages. Depuis une trentaine d’années, les approches historiques et archéologiques tendent à montrer toute la diversité et la complexité de la morphogenèse villageoise.

A une période où ces villages perdent en lisibilité du fait d’une urbanisation mal maîtrisée, aborder cet espace rural par le biais d’une analyse planimétrique et d’une étude des vestiges de fortifications est une façon de mettre en lumière la « mutation » urbaine du paysage bâti et de mieux renseigner un patrimoine commun souvent non protégé.

Par Vivien Vassal, chercheur Associé LA3M – UMR 7298 – AMU – CNRS

Jeudi 04 avril à 18h30

Entrée libre, dans la limite des places disponibles – Renseignement au 04.67.18.68.18

Musée gallo-romain Villa-Loupian- RD 158 E4 – LOUPIAN

CYCLE PATRIMOINE

LES CITES SOUS-MARINES A TRAVERS LA LITTÉRATURE

Ecrit par Marc Sauer, ce roman d’anticipation mêle les thèmes de l’écologie à ceux de la réalité virtuelle et de la culture polynésienne. Il est le premier tome du cycle Amaru, comprenant trois volumes.

La conférence sera suivie d’une séance de dédicace.

Par Marc Sauer, adjoint au Directeur des musées d’Agde

Jeudi 18 avril à 18h30

Entrée libre – réservation recommandée au 04.67.78.33.57

Musée ethnographique de l’Etang de Thau – Quai du port de pêche – BOUZIGUES

 

Retrouvez le programme détaillé sur patrimoine.agglopole.fr

L’agglo double son enveloppe pour l’aide à l’achat de vélos ou trottinettes électriques

En raison du nombre croissant de demandes, l’Agglopôle double, dès cette année, le nombre de foyers qui souhaitent solliciter une aide pour s’équiper d’un vélo ou d’une trottinette électrique.
Désormais, 300 foyers du territoire par an (au lieu de 150) pourront en bénéficier, soit une enveloppe globale de 60 000 € attribuée par l’agglopôle.LOVECapture

Encourager la pratique du vélo électrique est à la fois un enjeu de santé publique (lié à la pratique physique qu’elle engendre) mais aussi une mesure de protection de qualité de l’air, en raison de l’absence d’émission de polluant lors d’un déplacement.

Ce dispositif est donc en parfaite adéquation avec les préconisations du Plan de Déplacement Urbain, ainsi que le Plan Climat Air Energie Territorial,  mené actuellement par Sète agglopôle méditerranée.

Attention, il faut faire la demande avant d’acheter le vélo. Toute demande téléchargée après la date d’achat du vélo ne pourra être prise en compte.

 Télécharger sur www.agglopole.fr.

 Renseignements au 04 67 46 47 79.

Billard Club de Poussan : dernier tour au jeu du 3 bandes

vbcP1200679Billard Club de Poussan :

Samedi dernier, le 14 mars, le Billard Club Poussan organisait le dernier tour au 3 bandes.
Six joueurs étaient convoqués, après quinze matches intenses, Alain G. de Nîmes finit premier de la poule, devant Gérard. C de Lunel. Tous deux se retrouveront en finale à Toulouse, fin avril.
Pour nos Poussannais, Pascal a fini 4e de sa poule et ne participera pas à la finale, ainsi que Thierry, forfait à Cabestany.
Ce samedi, Pascal défendra les couleurs du club à Saint Chély et Thierry à Nîmes.
Rendez-vous le 30 mars au club pour le dernier tour à la Libre.