Pass Culture : comment l’obtenir ?

Illustration 1

Le « pass Culture », disponible depuis juin 2019 dans 14 départements permet de faciliter l’accès des jeunes de 18 ans à la culture en leur proposant des formes artistiques et des pratiques culturelles diversifiées. Le dispositif sera étendu à toute la France en janvier 2022.

Le « pass Culture », d’une valeur totale 500 €, utilisable en une seule ou plusieurs fois, vous permet de participer à des activités ou sorties culturelles (cinéma, musée, stage, atelier…) ou d’acheter des matériels et biens numériques (livre, téléchargement de musique, film…).

Si vous avez 18 ans et que vous résidez dans l’Hérault vous pouvez bénéficier du « pass Culture » :

  • Hérault (34)

Le dispositif fonctionne au moyen d’une application numérique géolocalisée dotée d’un crédit non renouvelable de 500 € qui donne accès aux offres culturelles situées à proximité de l’utilisateur. Ce crédit est utilisable dans un délai de deux ans à compter de l’activation du compte.

Pour bénéficier d’un compte personnel numérique, il faut :

  • être âgé de 18 ans au moment du dépôt du dossier. La démarche est possible jusqu’à la veille du 19e anniversaire ;
  • être de nationalité française, ressortissant d’un pays de l’Union européenne ou de l’Espace économique européen ou de la Confédération suisse ou résider légalement et habituellement sur le territoire français depuis plus de un an ;
  • résider habituellement dans les communes, départements, régions et collectivités uniques concernées ;
  • souscrire aux conditions générales d’utilisation de l’application.

Si vous remplissez toutes les conditions, vous devez vous pré-inscrire en ligne sur le site du « pass Culture » et joindre les documents suivants :

  • pièce d’identité ;
  • justificatif de domicile à votre nom ou au nom de la personne qui vous héberge ainsi qu’une attestation d’hébergement et sa pièce d’identité.

Ces documents doivent être scannés.

Les activités éligibles au pass Culture sont détaillées dans l’arrêté du 5 février 2019 (tableau en annexe 1) .

  À noter : Un plafond de dépense de 200 € est prévu pour les biens matériels culturels (achat de livres, y compris numériques, de musique, d’œuvres audiovisuelles sur support physique, d’instruments de musique, de partitions ou d’œuvres d’art), ainsi que pour les offres en ligne (achat d’un accès à de la musique, d’œuvres audiovisuelles, de jeux-vidéo, de livres audio, de conférences, de presse dématérialisés). Il n’y en a pas pour les sorties culturelles (théâtre, concerts, musées, etc.), les pratiques artistiques (stages et ateliers de pratique, cours de danse, de dessin, de musique, etc.), les rencontres (avec artistes, découverte de métiers…) et les conférences et ateliers de médiation culturelle.

  À savoir : Les données à caractère personnel collectées dans le cadre du « pass Culture » sont destinées à son seul fonctionnement et ne peuvent être cédées à titre gratuit ou onéreux ou échangées.

Élections municipales 2020 : qui peut encore s’inscrire jusqu’au 5 mars ?

Illustration 1Crédits : © JuanIgnacio – stock.adobe.com

Illustration 1

Pour pouvoir voter aux élections municipales, la date limite d’inscription sur les listes électorales était le 7 février. Mais pour les électeurs se trouvant dans des situations particulières après cette date, il est encore temps de s’inscrire. Le délai est repoussé au 5 mars 2020. Jeunes atteignant 18 ans, déménagement, acquisition de la nationalité française, droit recouvré : quelles sont les conditions précisément ?

Vous avez vérifié votre inscription sur les listes électorales et vous n’y figurez pas. La date limite d’inscription est repoussée au 5 mars 2020 si vous êtes dans l’une de ces situations :

Jeunes atteignant 18 ans

  • Vous êtes Français et fêtez vos 18 ans entre le 8 février et le 14 mars 2020 ;
  • Vous êtes Français et fêtez vos 18 ans entre le 15 et le 21 mars 2020 (vous ne pourrez alors voter qu’au 2e tour le 22 mars s’il a lieu) ;
  • Vous êtes Européen et fêtez vos 18 ans entre le 8 février et le 14 mars 2020.

Déménagement

  • Vous êtes agent public et vous avez déménagé car vous avez été admis à la retraite après le 7 février 2020. Les membres de votre famille domiciliés avec vous à la date de votre départ à la retraite bénéficient du même délai supplémentaire ;
  • Vous avez déménagé après le 7 février 2020 à cause de votre travail (sauf dans le cas d’une mutation, c’est-à-dire si vous avez changé de poste au sein de la même entreprise, d’établissement au sein du même groupe ou bien si vous avez fait l’objet d’une mobilité géographique). Les membres de votre famille domiciliés avec vous à la date du déménagement bénéficient également de ce délai pour s’inscrire ;
  • Vous êtes agent public et vous avez déménagé après le 7 février 2020 à cause de votre travail (y compris dans le cas d’une mutation). Les membres de votre famille domiciliés avec vous à la date du déménagement (ou de la mutation) peuvent également bénéficier de ce délai pour s’inscrire ;
  • Vous êtes un militaire renvoyé dans votre foyer après avoir satisfait aux obligations légales d’activité, ou libéré d’un rappel de classe, ou démobilisé, ou ayant déménagé lors de votre retour à la vie civile après le 7 février 2020.

Acquisition de la nationalité française

  • Vous êtes devenu français après le 7 février 2020 : vous avez eu connaissance de votre naturalisation ou vous avez acquis la nationalité par déclaration ou manifestation expresse de volonté après le 7 février 2020.

Fin de suspension du droit de vote

  • Vous avez obtenu, après le 7 février 2020, de nouveau l’exercice du droit de vote après en avoir été privé par une décision de justice.

  À savoir : Vous avez manqué la date limite du 7 février et vous n’êtes dans aucune des situations précitées, il est toujours possible de vous inscrire pour de prochaines élections.

A Poussan, une accompagnante en scolarité pour enfants et adolescents

Florence LAMOUREUX est praticienne Scooling certifiée Cogito’Z, spécialisée dans l’aide des enfants Dys et HPI  LAMOUCapture

Parce qu’aller à l’école ne doit pas être une souffrance, elle est devenue accompagnatrice en scolarité. Suite à son parcours classique d’enseignante au sein de l’Education Nationale, elle s’est spécialisée dans l’accompagnement individualisé.

Elle précise « En 2019, j’ai entrepris une formation de praticienne certifiée Scooling® au sein de Cogito’Z. C’est un centre de référence pour la prise en charge des difficultés des apprentissages scolaires, des enfants précoces mais aussi un centre de formations certifiantes pour les professionnels de la psychologie et de l’éducation, créé par Jeanne Siaud-Facchin, psychologue spécialiste des surdoués. »

Les objectifs du scooling : apprendre mieux, se comprendre mieux, réussir mieux.

Professeur des écoles de formation, elle a une connaissance du système scolaire qui lui permet d’aider votre enfant à mieux l’appréhender et s’y épanouir pleinement.LAMOURHJKCapture

« Je vous reçois pour des séances individuelles et familiales afin d’identifier la problématique de votre enfant et l’aider à l’accepter et à la dépasser. Mes domaines d’intervention sont la motivation, la concentration, l’attention, l’estime de soi, la gestion du stress, la mémorisation, la méthodologie et l’organisation, la phobie scolaire, les troubles des apprentissages de type Dys, la précocité intellectuelle, la guidance parentale. »LAMOURTCapture

Son cabinet se situe au 27 rue des Horts, 34 560 POUSSAN.

 06 26 50 45 39

florence.lamoureux@orange.fr

Lam’scool

Entraînements intensifs pour des judokas du JAP

Cette semaine avait lieu le stage International de judo de Saint Cyprien avec plus de 250 participants venant de France, Russie, Ukraine, Espagne, Portugal et Serbie , et parmi les encadrants Guillaume Alberti ex-international de Judo.st cyprien-1

Une très belle préparation pour des jeunes judokas du JAP et SMC de Montpellier qui ont donné avec les 6 heures d’entraînement journalières le meilleur d’eux-mêmes.

Un seul objectif pour chacun d’eux, finir la saison au plus haut de leur niveau notamment pour Ambre Delgado qui s’est qualifiée pour la phase finale des Championnats de France espoir en juin prochain.

Ainsi qu’à Eva Alberti pour qui la phase finale Régionale minime lui tend les bras. Et pour finir Komail Jabrane, lui, vient de terminer la veille de ce stage 9ème du tournoi international de Saint Cyprien.

Tout le club leur souhaite bonne chance aux judokas pour les échéances à venir.

 

Le bon Paillasse, bouc émissaire, a flambé pour expier nos maux

       llaisseIMG_20200226_183211

Cette année, Paillasse encore une fois été puni mais cette fois pas de double peine car il a profité auparavant des festivités, il a pu profiter de la foule qui à cette occasion pouvait l’encourager mais pourtant ce soutien n’a pas suffi. Du côté du public l’on était dans la moyenne avec un foyer des Campagnes bien rempli,  la Cour du Strapontin bien représentée avec un procureur venu de Montpellier. Précédés par la fanfare,  les membres de la cour, ont pris place face au nombreux public. Ils le remerciaient.  Le show médiatique pouvait commencer. Le public était presque tout acquis pour que la Cour le mettre dans sa poche.

Si dès le début du jugement qui était filmé pour FR3 le débat s’annonçait animé, il apparu que l’on ne pourrait peut-être pas juger Paillasse tant que la réforme des retraites ne serait pas votée. Hors ce serait trop long, il y avait des contrats à respecter, des commissions par derrière et donc il fallait que Paillasse soit jugé rapidement.

Et comme il avait joui cette année du beau spectacle de la Cavalcade il aura tout de même pu profiter de quelques réjouissances avant son jugement. llaisseIMG_20200226_184119

Depuis l’an dernier que de malheurs sur notre planète et que de maux qui ont fait souffrir les terriens. Et il semble que depuis février, au niveau National et Mondial surtout, il y a eu du mal et du bien comme d’habitude mais que tout se soit accéléré, du réchauffement climatique aux maladies.

Toujours des souffrances et des massacres, des populations qui sont opprimées, d’autres qui sont déplacées,  toujours le chômage, des catastrophes ou événements malheureux, des problèmes de société, des soucis pour l’environnement. Ceux-ci nous ont ébranlés et ont noirci notre quotidien et que de disparitions, encore et encore.. Mais si cette année Paillasse était « un vrai, un vivant » au moment du procès c’est parce-que, comme Mitterrand il renaît de ses cendres, tel un phénix…llaisseIMG_20200226_190423

Et c’est ainsi qu’il accélère tous les ans le réchauffement climatique d’autant  qu’il est aussi le conseiller de Trump à qui il a proposé de monter continuellement la Clim…

Puis il aurait-été le confident de Chirac dans ses derniers jours mais il aurait accélérer son décès par mégarde en marchant sur le tuyau d’oxygène. Mais ce n’est pas tout. A Poulidor qui souhaitait être vigoureux à 83 ans il aurait donné des produits dopants, beaucoup trop pour que son cœur soit assez solide

Les Poussannais savaient bien que l’on pouvait rendre Paillasse responsable de bon nombre de nos malheurs d’entre eux et particulièrement de ceux qui ont touché la commune, ils allaient découvrir que ce personnage a un peu tout « compliqué » : Les colonnes de Buren sur le parking du gymnase c’est lui pour une exposition,  une tribune sur la place de la Mairie pour voir Jeannot Artières sortir de chez lui, c’est encore Paillasse et ensuite il a invité Quentin Tarentino pour tourner un film au Chemin de la Garenne et il doit même revenir.


Enfin, pour conclure, il serait le conseiller des 3 candidats à la Mairie de Poussan. Chacun d’entre eux « en prenait pour son grade » tandis qu’il aurait dit à  Jacques Adgé de demander un passage protégé très large au Riverain pour suivre le conseil de Mr Macron, traverser la rue et trouver du travail, mais en face il y a le Café Beauséjour et c’est don raté. D’autant que l’on annonce la venue de Jacques Pradel car plus de 12604 touristes se seraient perdus durant les travaux.llaisseIMG_20200226_190632

Après réflexion le verdict allait-être communiqué.

Les problèmes qui ont fait souffrir uniquement ses concitoyens viennent souvent s’y rajouter. Pour lui, une infime chance d’être déclaré non coupable ou d’être gracié car les Poussannais se sentent toujours mieux s’il est condamné et oublient les erreurs et les fautes de l’année passée. Et il permet en ce Mercredi des Cendres de nous faire de rentrer dans une période de Carême en étant plus serein, mais il annonce aussi le Printemps.

Il savait donc en se réveillant, chez les pompiers de Bouzigues, ce mercredi des Cendres, (C’est un comble…) qu’il allait mourir sur le bûcher le soir même, car étant un exutoire, il devait être brûlé pour que chacun puisse se sentir revigoré.. Jamais son jugement ne lui avait permis d’échapper à la crémation et ce mercredi ce serait le cas.

Tandis que déjà Paillasse était accusé.S’iI avait été acquitté, plus de subventions municipales pour le Strapontin !llaisseIMG_20200226_190717

 

Il ne fut donc pas nécessaire d’entendre la plaidoirie de la défense ! PAILLASSE allait être brûlé ! On l’amenait rapidement au bûcher, à quelques dizaines de mètres.

Le Président du tribunal, vu ses fautes présumées et avec l’approbation du public avait rapidement décidé, en effet, qu’il meure par crémation au Jardin Public.

La foule des grands jours s’était déplacée. Partagée entre joie et tristesse elle avait doublé à l’heure fatidique et le vent a accéléré les choses ensuite en attisant le feu…llaisseIMG_20200226_191159

Alors que la Fanfare de Villeveyrac, respectant la sentence, accompagnait Paillasse vers les cieux par la marche funèbre, alors que quelques prières étaient dites pour qu’il soit pardonné dans l’au-delà, le public restait silencieux jusqu’à ce que le coupable disparaisse en fumée. Il n’était pas ignifugé.

Sans dire un mot, Paillasse a flambé, sa tête a résisté puis son squelette fut réduit rapidement en poussière par les flammes et par plus de 1000 pétards.llaisseIMG_20200226_191458

Le public l’oubliait vite, les sourires remplaçaient la tristesse. L’on pouvait tourner la page. Pour clôturer le Carnaval 2020 en beauté, un carnaval calme et sympathique, vécu en douceur, l’apéritif offert par la Mairie qui réunissait tous les acteurs et les spectateurs, les carnavaliers et les musiciens, avait une saveur particulière et connaissait un beau succès.  Chacun aura pu trouver durant ces 5 jours des animations à son goût……llaisseIMG_20200226_191808

Carnaval était terminé.Tout irait mieux pour quelques temps car Paillasse s’était envolé avec ses maux, en brûlant, pour que nous repartions de plus belle toujours en 2020, sans fautes et sans lui.

 Paillasse s’en est allé. Rendez-vous en 2021. Merci à tous les participants.


Ouverture du Jardin Antique Méditerranéen

Après un hiver d’aménagements, de travaux et de préparation, bientôt la ré-ouverture du jardin Antique Méditerranéen le dimanche 1er mars. 

jardin
Mars à juin ouvert de 10h à 12h et de 14h à 18h et fermé les lundis. La visite guidée hebdomadaire aura lieu le mercredi matin à 10h.

Retrouvez l’ensemble de la programmation de la villa Gallo-Romaine de Loupian, du musée de lEtang de Thau à Bouzigues et du Jardin Antique Méditerranéen à Balaruc-les-Bains (lien ci-dessous).

https://patrimoine.agglopole.fr/wp-content/uploads/2020/01/Programme-patrimoine.pdf

Coronavirus : un numéro vert pour répondre aux interrogations des Français

Ce numéro, le 0800 130 000, est destiné à toutes les personnes qui se posent des questions concernant le coronavirus qui ne justifient pas d’appeler le 15. Ce numéro est accessible de 9h à 19h tous les jours de la semaine. 

Peut-on attraper le coronavirus en recevant un colis qui vient de Chine ? Ou en mangeant chinois ? Faut-il porter un masque de protection pour sortir de chez soi ? Depuis le début de l’épidémie de coronavirus et des premiers cas décelés en France, les services d’urgence reçoivent des centaines d’appel de personnes inquiètes. Le gouvernement a mis en place dès ce samedi 1er février un numéro vert à destination de toutes les personnes qui se posent des questions concernant le coronavirus ne justifiant pas d’appeler le 15.

Ce numéro, le 0800 130 000, « sera ouvert de 9H à 19H00 tous les jours » et réservé à « toutes les questions qui ne concernent pas la santé », a précisé vendredi la ministre de la Santé Agnès Buzyn. Il s’agit de soulager les équipes qui gèrent les appels au 15 et sont actuellement « très mobilisées pour répondre à des questions qui ne sont pas d’ordre médical », a-t-elle précisé.

Lors de la survenue d’une crise sanitaire ou d’un événement grave en matière de santé publique il est du devoir des professionnels de santé de se tenir informés. Le nouveau coronavirus 2019-nCoV dont le foyer infectieux est en Chine fait l’actualité même si le nombre de cas en Europe reste heureusement encore très limité à ce jour.

L’Ordre recommande aux infirmiers de rechercher leurs informations auprès des sources sûres et régulièrement mises à jour que sont le fil DGS-Urgent et le site de Santé publique France (SPF). Il est très recommandé de s’inscrire à la liste de diffusion DGS-Urgent qui permet de recevoir directement les derniers messages de la Direction générale de la santé.