LES TOILES DE LA MJC S’EXPOSENT EN MAIRIE DE POUSSAN

Les artistes de l’atelier Dessin-Peinture de la Mjc Poussan animé par Marie-José Ligas, ont installé, ce matin, leurs toiles dans le hall de l’Hôtel de Ville. Paysages, natures mortes, portraits… raviront les visiteurs. Les Poussannais ont un incroyable talent !
Exposition visible jusqu’au vendredi 19 janvier.
Horaires d’ouverture : du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 14h à 17h30.
Informations : contact@mjc.poussan.com

Retour sur la remise des prix du concours « Poisson Voyageur » de la SATHOAN qui s’est déroulée au musée de la mer.

Peut être une image en noir et blanc de 1 personne et texte qui dit ’Catégorie Cat PHOTOGRAPHIE’
Mardi 19 décembre, plusieurs récompenses ont été remises par le jury dont deux prix spéciaux avec un premier à Jean-Lou Lapinte (Poussannais), en dessin, et un second à Stephan Le Gallais, en photographie, en présence du maire et d’élus.
Au total, 1 736 œuvres ont été soumises lors de ce concours qui s’est déroulé du 1 avril au 15 octobre.
Peut être une image de 1 personne et texte

 

Musées, Jardin antique : c’est l’heure de la fermeture annuelle

7140Capture d'écran 2023-11-30 105547

 

Après une année riche en évènements, animations et expositions, le Jardin Antique Méditerranéen, le Musée de l’étang de Thau et le Musée gallo-romain Villa-Loupian, fermeront leurs portes dès ce vendredi 1er décembre 2023.

Nous vous donnons rendez-vous pour la nouvelle saison dès le 1er février 2024 (pour la réouverture du Musée Villa-Loupian et du Musée de l’étang de Thau) ainsi que le 1er Mars (pour celle du Jardin Antique).

Plus d’infos sur https://patrimoine.agglopole.fr/

À l’occasion d’Octobre Rose, l’Arthautek vous invite à l’exposition « Elle », jusqu’à dimanche soir.

bajIMG_20231028_181019    La ville de Poussan s’habille de rose tout le mois d’octobre car le dépistage est un enjeu majeur de santé publique. Poussan, ses associations et ses commerçants participent donc à la 30e campagne d‘Octobre Rose qui a pour but d’informer, de sensibiliser et de soutenir la lutte contre le cancer.
L’association Arthautek s’engage aussi pour Octobre Rose et vous propose du 27 au 29 octobre salle Jean Théron l’exposition « Elle » (peintures, sculptures, photographies, bijoux…)…
 bajIMG_20231028_175322
L’association Arthautek proposait ce samedi une conférence du Dr Jean Reboul « Elle… La Femme », un moment de réflexion suivi d’un apéritif.
Le Docteur Reboul qui avait parrainé l’Édition 2022 d’Octobre Rose est  Gynécologue praticien, qualifié en médecine générale, psychanalyste membre de l’Ecole de la Cause Freudienne et de l’Association Mondiale de Psychanalyse, docteur en psychologie et en biologie humaine. Le Docteur Jean Reboul a donc plusieurs cordes à son arc.
Sa quête est  inspirée par ses rencontres avec ses patientes.  S’’il ne cesse d’’explorer dans l’infertilité le mystère féminin et celui de la conception, il s’’intéresse aussi au malaise dans la civilisation. Et dans ‘Un combat pour ses convictions », le discours scientifique et le respect de la place du Sujet ne sont pas incompatibles », pour lui.
Et ce 28 octobre il nous expliquait qu’il en était de même pour la maladie, Si la science peut accompagner le malade c’est surtout ce dernier qui a les « choses en main » . C’est le Sujet qui peut par ses aptitudes et ses raisonnements parvenir à la combattre parallèlement à la médecine.rbt
 Une Vidéo encore en cours de téléchargement..
Profitez donc encore ce dimanche, des Ouvres des artistes qui exposent  pour « Elle » (peintures, sculptures, photographies, bijoux…)….
bajIMG_20231028_174858
Vous y retrouverez :
François Salvados avec son travail sur papier végétal
Marie Plantier, artiste peintre,
Catherine Oliver pour ses photos
Gisèle Tixidor artiste peintre
Patrick Soulier, artiste peintre
Eric Guibert, sculpteur
Jean-Marie Guitaard, photographe
Christian Panis, sculpteur
Et Audrey Chemin, Pour ses vêtements et ses bijoux
 bajIMG_20231028_174845_1
Merci aux organisateurs, aux artistes et à la ville de Poussan pour cette belle action.
Horaires de l’exposition :
  dimanche de 10h à 18h

 

2ème SALON DE LA MINIATURE A POUSSAN, c’est aussi ce dimanche

Après le succès de la première édition, le club Rétro Pouss Auto organise les samedi 28 et dimanche 29 octobre, avec le soutien de la municipalité, le « 2e salon de la Miniature » dans le gymnase de Poussan (complexe sportif des Baux).  BETROIMG_20231028_122726

Y seront présentées les collections de vendeurs, professionnels ou particuliers, ainsi que celles d’amateurs désireux d’exposer leurs plus belles pièces, et ce, sous différentes échelles, le format 1/43 étant le plus courant.

La  seconde édition du … salon de la Miniature   … C’est ce week-end au gymnase des Baux à Poussan

Avec principalement des voitures, des camions, cars et bus et toutes miniatures exceptionnelles. Des véhicules de collection aussi.

Plus de 20 exposants venant d’Occitanie, du Sud de la France…

Plus de 130 m de linéaires  pour vous satisfaire.

Qu’elles soient en exposition ou en vente des milliers de miniatures  sont exposées pour vous séduire, avec tout une collection de véhicules militaires.

BETROIMG_20231028_122703

Dans le gymnase mis à disposition par la Mairie, exposants et vendeurs se côtoient durant le salon. (Des professionnels mais aussi des amateurs) L’occasion pour les visiteurs de découvrir voitures, camions, cars et bus, matériel de Travaux publics, engins agricoles, motos… reproduits à différentes échelles avec, souvent, des modèles d’exception. Ce samedi les visiteurs étaient déjà nombreux, venus de tout le Département pour satisfaire leur curiosité, compléter leurs collections ou tout simplement se renseigner.BETROIMG_20231028_123855

On y rencontre aussi des passionnés qui fabriquent eux-mêmes leurs modèles réduits. Et d’autres qui les personnalisent.. Des Pros.

Toutes les catégories ont leur place : voitures particulières ou de compétition, anciennes ou modernes, civiles ou militaires, autocars et autobus, véhicules de secours, de travaux publics, etc.BETROIMG_20231028_124330

Avec un point buvette, un food truck pour la restauration et une équipe de choc pour l’animation, celle du Rétro Pouss’Auto, il y a de quoi en profiter et échanger avec des spécialistes du Rétro Pouss’Auto ou d’autres amoureux des miniatures.

BETROIMG_20231028_123238

Profitez-en

Ouvert au public samedi 28 et dimanche 29 octobre 2023 de 9 heures à 17 heures.

Entrée : 2,50 €, gratuit jusqu‘à 14 ans.

Renseignements : salon@retro-pouss-auto.fr

Facebook : @RPA34560

Site : https://www.retro-pouss-auto.fr

Facebook : @RPA34560

Site : https://www.retro-pouss-auto.fr

Le « 2e salon de la Miniature » dans le gymnase de Poussan

Après le succès de la première édition, le club Rétro Pouss Auto organise les samedi 28 et dimanche 29 octobre, avec le soutien de la municipalité, le « 2e salon de la Miniature » dans le gymnase de Poussan (complexe sportif des Baux).

 Y seront présentées les collections de vendeurs, professionnels ou particuliers, ainsi que celles d’amateurs désireux d’exposer leurs plus belles pièces, et ce, sous différentes échelles, le format 1/43 étant le plus courant.9024Capture d'écran 2023-10-18 154252

Toutes les catégories auront leur place : voitures particulières ou de compétition, anciennes ou modernes, civiles ou militaires, autocars et autobus, véhicules de secours, de travaux publics, etc.

Un espace sera réservé aux maquettes réalisées par un club de passionnés.

En outre, les membres du club Rétro Pouss Auto vous proposeront d’admirer quelques-unes de leurs voitures devant le gymnase.

Buvette et restauration sur place

Ouvert au public samedi 28 et dimanche 29 octobre 2023 de 9 heures à 17 heures.

Entrée : 2,50 €, gratuit jusqu‘à 14 ans.

Renseignements : salon@retro-pouss-auto.fr

Facebook : @RPA34560

Site : https://www.retro-pouss-auto.fr

20 artistes pour des « Songes d’Automne » qui font honneur à l’Art

              Le Service « Culture » de la Mairie de Poussan vous convie à découvrir et à participer à la 8ème édition de l’exposition et salon des Arts, «Songes d’Automne » 2023.

Pour celle-ci dont la visite est possible du samedi 14 de 10h à 19h au dimanche 15 octobre 2023 de 10h à 17h, le service culturel propose un Salon qui accueille cette année  20 artistes, avec une majorité de peintres mais avec plus de  5 sculpteurs amateurs, dont de nombreux locaux ou du territoire de SAM, avec certains venus de plus loin, mais tous de l’Hérault. De nombreux  artistes avaient candidaté et 20 ont été retenus, l’espace étant limité.. 20, c’était déjà un exploit Certains étaient déjà venus dans des éditions précédentes mais c’est toujours très rafraîchissant et intéressant de voir et d’analyser leurs évolutions sur les dernières années.  

Une majorité d’entre-eux  découvraient ces Songes d’Automne en se faisant un plaisir de participer.

Du figuratif à l’abstrait, de l’argile au bois, du pointillisme aux pastels et de l’Art singulier au  portrait ou à l’abstrait, toutes les expressions et de nombreuses techniques étaient représentées avec des artistes de Poussan, de Frontignan, de Sète entre-autres, du Bassin de Thau principalement, mais aussi de Cers, Cournonterral, Montpellier… .

A la fin du salon, pas de prix du public.  Tous les artistes sont donc félicités…

Cet événement autour de l’art, permet aux artistes amateurs ou semi-professionnels d’exposer et de se faire connaître dans le secteur.  Ces Songes  permettaient de se présenter, et donc, sculpteurs, peintres, dessinateurs avec leurs styles, leurs méthodes et leurs circuits souvent parallèles et leurs parcours par contre bien différents, en profitaient….

Un éventail éclectique de réalisations qui séduisaient et qui attiraient l’œil à chaque passage du visiteur.0

Vidéos :

https://youtu.be/40RUeCAngXM

https://youtu.be/TNHDemLVhDI?t=5

Les élus délégués à la Culture précisaient :

« Nous sommes heureux de constater que le Salon des Arts « Songes d’Automne » est attendu chaque année et que vous êtes nombreux à venir apprécier les œuvres de nos artistes passionnés, d’ici et d’ailleurs. Cette année encore, 20 artistes exposent leurs créations, mettant ainsi en lumière leur talent et leur sensibilité.

Songes d’Automne est un évènement qui s’inscrit pleinement dans la vie culturelle de notre ville. Il contribue à ouvrir le regard des visiteurs sur l’œuvre artistique révélatrice de la vraie nature de nos émotions. Vous le constaterez, les œuvres présentées sont multiples et variées tant par les techniques que par les thèmes abordés.«  Gaëlle Guénal, élue, Conseillère municipale,  culture…

Certains artistes étaient donc déjà présents dans les éditions précédentes comme  Jean-Lou Lapinte qui n’a pas vraiment de technique favorite mais qui sait par la qualité de ses œuvres nous faire découvrir différentes techniques : couteau, pointillisme, abstrait et « confettisme »… En s’échappant vers d’autres horizons  au gré de ses inspirations en innovant avec des empreintes par exemple…

 Elle aussi était de retour, Sylvie Copin qui vous emportent dans un autre monde avec sa peinture abstraite et son travail sur le regard, le sien…Et  les créations ont suivi une évolution que le visiteur saura remarqué. D’ailleurs elle était en duo avec Mac Guib sculpteur.

Les deux artistes se présentent comme « la Barbouilleuse et le Ferrailleur », deux créateurs  entre lesquels le courant artistique est passé.Pourtant Sylvie ne mérite pas ce titre : elle ne barbouille pas elle peint avec son cœur avec son âme et manie les couleurs avec beaucoup de douceur .Quant à Eric (mieux connu sous le nom de Mac Guib) il est vraiment ferrailleur qui se plait a tordre , découper, poncer , souder et parfois laquer le métal. »Lorsqu’on tourne autour de ses sculptures on comprend bien que , comme le dit le poète  » la Femme est l’avenir de l’Homme  »  et pour cet homme là  sûr qu’elle est son moteur . »bobIMG_20231014_115145

Et si Yvon Nogier  se faisait aussi un plaisir d’exposer ses sculptures cuite avec la technique du raku. Remarquable. Cette année il présentait une collection de phares, dont un est une miniature du phare de Sète

Comme il était précisé par Michel Bernabeu, Adjoint au Maire, Déléguée à la culture, il faisait bon rêver  durant ces deux jours d’exposition, malgré une actualité bien triste et angoissante, en se laissant emporter par toutes ces œuvres car chacune d’entre-elles est un élan vers la vie.

bobIMG_20231014_115745Et Michel Bernabeu poursuivait dans ce sens :

« Si chaque tableau, chaque sculpture, a trouvé ici sa lumière, par manque de place, nous avons dû refuser avec regret d’autres artistes et d’autres œuvres, c’est dire si la sélection fut difficile.

Chaque année, ce Salon Automnal permet la venue d’artistes qui partagent authenticité et originalité dans la pluralité des expressions.  La preuve que l’art et la culture sont bien vivants dans notre ville et qu’ils appartiennent à tous ceux qui savent les approcher.

Une diversité de styles, voilà ce qui pourrait définir ce Salon et je vous invite à flâner au gré de vos envies dans ce musée Poussannais, à prendre le temps de vous arrêter devant chaque présentation, de vous entretenir avec chaque artiste, de les interroger sur leur technique, leur motivation, leur vision du monde : vous ne les dérangerez pas, ils adorent ça !

Dans cette actualité dramatique que nous connaissons, prisonniers de ce climat inquiétant rempli d’incertitudes, nous vous sommes reconnaissants, mesdames et messieurs les artistes, de nous offrir, le temps d’un week-end, cette bulle d’air frais, cette thérapie multicolore qui nous enveloppe et nous fait tellement de bien. »

Michel Bernabeu souhaitait à tous une fructueuse visite émaillée de belles rencontres avant de céder la parole à Madame le Maire, Florence Sanchez qui en tant que maire de Poussan, était honorée d’accueillir  autant pour le vernissage de cette exposition qui, chaque année, permet de se rassembler pour célébrer l’art, mettre en valeur les artistes et souligner l’importance de la culture dans notre ville.

Florence Sanchez précisait : « Le travail des artistes présents nous invite à voir le monde sous un angle différent. Ce sont des visionnaires et des innovateurs, et nous sommes honorés de les recevoir dans notre foyer des Campagnes.

C’est pourquoi je tiens à les remercier tous pour leur participation à cette exposition et pour leur contribution à l’enrichissement culturel de Poussan. Je sais que chacun d’entre eux a travaillé avec passion et dévouement pour nous offrir des œuvres originales et inspirantes.  Alors puisque nous avons la chance de rencontrer ces créateurs et de voir leurs œuvres de près, profitons ensemble de cette occasion annuelle de découvrir un si grand nombre de productions variées, tant par leur sujet que par leur technique.

Je tiens également à remercier tous les organisateurs de cet événement culturel, en particulier nos agents municipaux. Les heures de travail qu’ils ont investies pour planifier et mettre en œuvre cette manifestation ont été un élément clé de son succès. Leur dévouement et leur passion pour l’art sont très appréciés. L’organisation de cette exposition est une démonstration de la valeur que nous accordons à l’art dans notre ville et je vous remercie tous de votre présence, source d’encouragement pour les artistes et témoignage de votre intérêt et de votre curiosité culturelle. »bobIMG_20231014_113645

Au gré de leur cheminement les visiteurs à l’heure du vernissage puis durant ces deux jours d’exposition peuvent eux aussi se laisser surprendre et musarder d’une autre façon, en s’émerveillant devant une ou plusieurs œuvres.

 Henri Magot et ses sculptures à base de bois flotté, de rotin et de papier de soie illuminent  la présentation de ses œuvres avec ses lampes uniques et ses sculptures en terre cuite à base d’argile et nous transporte dans son univers où les œuvres  sont bien expressives tandis que non loin de là  Katy Bassaget, venue de Frontignan nous présentait des sculptures sur différents matériaux avec la création avant tout et certains de ses poissons..

Des découvertes pour le public qui pouvait compléter sa visite avec les œuvres de March Friedrich  et ses sculptures d’une belle finesse  , mais aussi avec d’autres artistes aux peintures colorées qui attirent l’œil et qui  interpellent votre attention pour déclencher des réactions… Ce sont celles de Claire Sukenikova artiste professionnelle émergente. Sa démarche artistique consiste à retranscrire un texte sur la toile à partir d un alphabet à caractère géométrique qu’elle a inventé lui conférant un aspect mystérieux dont seul l’acquéreur de l’œuvre sera dans le secret puisque le texte est inscrit à l’arrière de la toile. Le mystère est complet

Ce sont aussi les peintures de Stéphane Molle qui aborde différents thèmes à partir de plusieurs techniques se laissant porter par son inspiration. Et l’on sait bien que Sète est source de création. Il en profite

Pour Rémy Pellicier, c’est tout à fait différent, ce sont surtout les silhouettes et les corps avec lesquels il va jouer sur ses tableaux qui permettent aux visiteurs de laisser vagabonder leur imagination. Venu de Mèze, il peint avec légèreté, entre gaité et mouvement.

Ce sont aussi celles de Michel Puech, venue de Cournonterral  qui selon son imagination poursuit son cheminement artistique…

Au gré  de votre déambulation vous  pouviez découvrir le travail fin et précis d’Eric Rodriguez ,  et toute proche, celui de Yolande Anatole Galiano, qui explore grâce à ses oeuvres plutôt figuratives différents thèmes.bobIMG_20231014_121403

 Deux artistes peintres, nous invitaient alors, chacun à sa façon, à pénétrer dans leur univers, Annie Le Roux avec ses très belles fleurs et Armelle Joly qui n’hésite pas à peindre à l’acrylique, à l’huile ou réaliser des aquarelles….

Et pour s’imprégner des techniques de peinture ou de dessins, dans les tendances et les jeux de formes et de couleurs, il y a le choix, avec différents artistes ayant chacun leurs techniques et des thèmes bien à eux : Grace Pegeron, Eric Meynadier et Jipédan .

Christine Bousquet a saisi l’occasion de ces songes pour présenter ses dernières œuvres dans des styles différents mais l’on en découvre des plus anciennes  témoignant de son cheminement et des différentes périodes qui  ont guidé son inspiration artistique.

Enfin il fait bon découvrir ou se réapproprier pour quelques instants des œuvres de Michel Richard un artiste numérique : diplômé de l’école des arts graphiques de Convisart de Paris. Photographe plasticien, il se plait à saisir la vie en mouvement, les détails, les ambiances, les couleurs, celle-ci étant, pour lui, une source d’inspiration infini. Les créations de Michel Richard se situent entre la photographie et l’art pictural. Bien surprenant. Des œuvres qui interpellent.

Si le service culture de la Mairie souhaite que ce salon perdure , il précise que les artistes surprennent et créent des émotions et qu’à travers cette exposition, il souhaite rendre hommage à tous ces artistes amateurs, souvent anonymes et méconnus, et leur permettre ainsi de faire partager, le temps d’un week-end, le fruit de leur travail et de leur passion. »

Cela permet à de nombreux Poussannais et visiteurs de découvrir des artistes  du Bassin de Thau  ainsi que de notre territoire,  et de s’imprégner de leur Art.

Il faut donc profiter de la multiplicité de sensations que l’on ressent face aux œuvres en allant plus loin, si besoin, car les Artistes sont prêts pour se confier.

Si à l’heure du vernissage l’on pouvait échanger ses premières impressions puis poursuivre autour d’un moment de convivialité , plus tard, c’est le foyer des Campagnes qui est devenu une belle galerie d’Art pour abriter les échanges relatifs à ces Songes d’Automne.

De grands mercis à tous les acteurs de cette réussite

Pour les Journées des ateliers d’artistes d’Occitanie, Madeleine Molinier Sergio propose une visite d’ateliers et une promenade artistique

 bawIMG_20231014_173534Ces 14 et 15 OCTOBRE à l’occasion des Journées des ateliers d’artistes d’Occitanie, venez visiter la Maison-Ateliers et le jardin de Sculptures de François et Madeleine Sergio à Issanka.

Une promenade artistique au travers de ce lieu magique qui rassemble les œuvres des deux artistes.
Rendez-vous les 14 et 15 octobre de 10 h à 18 h au 287, chemin du parc d’Issanka.
Entrée libre sans rendez-vous.
A Poussan, à Issanka, Madeleine Molinier Sergio propose  une visite des ateliers sculptures de François Sergio et peintures de Madeleine Molinier Sergio avec une promenade artistique  au travers du site rassemblant les œuvres de François Sergio, sculpteur et de Madeleine, peintre et mosaïste
 sergioIMG_20230830_110859
Le trajet est fléché à partir du pont  du chemin du Parc d’Issanka. N’hésitez-pas. « Un musée à ciel ouvert » vous attend.

La maison- ateliers d’Issanka est en effet l’œuvre d’un couple partageant la même passion pour les arts plastiques et la transmission. Le jardin, agrémenté de bassins et de portiques créés par l’artiste, a été pensé, dès l’installation du couple, comme un espace scénographique dans lequel les sculptures sont mises en dialogue. Dès que le visiteur franchit le portail, il  découvre un panorama artistique d’exception  composé de plus d’une centaine de sculptures, dont la hauteur varie d’un à quatre mètres. Les œuvres enchantent, ouvrent à l’imaginaire, racontent des histoires, évoquent les grands mythes. Le visiteur peut alors déambuler et se laisser guider par les sculptures ou poser son regard sur les mosaïques des façades. À l’intérieur de la maison, le visiteur découvrira les ateliers des artistes, sculptures,  peintures, mosaïques.

R e n s e i g n e m e n t s : madeleine.sergio@gmail.com

287, chemin du parc
d’Issanka à Poussan

Et vous aurez l’occasion , en vidéo, de visionner un premier film témoignant de l’énergie  des deux artistes au service de la création.

Il faut savoir que dans le parc d’Issanka où ils se sentaient si bien, Madeleine Sergio, artiste peintre, et François Sergio, sculpteur, avaient trouvé des sources d’inspiration qui alimentaient leur créativité. Pour que les amateurs et les passionnés d’art puissent découvrir leur travail, ils ouvraient régulièrement leurs ateliers . sergioIMG_20230830_111546

Durant plusieurs années, ils ont participé aux journées « Portes ouvertes » organisées par le Service culturel de la mairie de Sète en accueillant chaque fois  près de 200 personnes durant le week-end. Parallèlement François créait des œuvres monumentales tout en travaillant le minuscule, en exposant aussi surtout en Europe.

 Pour François ces échanges étaient nécessaires. Ils lui permettaient d’évoluer au niveau plastique.

Car le couple Sergio, c’était 1 plus 1, c’est à dire 2  artistes qui avaient des cheminements différents, mais heureusement quelquefois parallèles.

Chaque année était une renaissance et chacune des rencontres un bonheur. Malgré les années qui passaient, Madeleine et François étaient toujours aussi motivés et leur envie de créer était permanente.sergioIMG_20230830_112739

« François explorait  le bois durant ses dernières années de vie après avoir travaillé de nombreuses matières.

Il ne s’arrêtait jamais de penser, et il vivait pour et avec ses œuvres qu’il souhaitait partager aussi avec ceux qui les appréciaient.

S’il aimait côtoyer d’autres sculpteurs dans des symposiums ou des expositions, s’il savait que la sculpture n’était pas un art « facile », il recherchait toujours l’harmonisation, que son cheminement soit simple ou complexe.sergioIMG_20230830_111452

Après nous avoir laissé de nombreuses œuvres et un monde fait d’imaginaire, ce créateur, cet artiste explorateur, s’est éteint le 7 mars 2017 en fin d’après-midi, à l’heure à laquelle l’on peut baisser de rythme pour contempler ce que la journée nous à donné l’occasion de créer.

Sur la plage de la Corniche avec le monument dédié à Brassens, sur l’esplanade Aristide Briand avec sa fontaine, à Issanka et à bien d’autres endroits, l’on ne peut l’oublier, car François qui a traversé différentes périodes qui ont laissé des structures et des œuvres, des empreintes et des traces de son long cheminement au travers de la matière, a exploré de nombreux univers.

Madeleine Molinier Sergio, femme et artiste peintre exceptionnelle, avec François à ses côtés,  a  en effet une énergie qui sans cesse la pousse à créer et à partager.

Sa passion éclot dans les serres du Jardin des Plantes à Paris. Très jeune, elle s’y rend seule pour ses premières esquisses, ses premiers dessins au crayon. Là, ainsi qu’au Musée d’Histoire Naturelle, dans les Galeries de Paléontologie, se nichent ses premiers souvenirs artistiques. Elle évoque avec précision ses premiers dessins, un sens du plan déjà très fort. Là sont ses premiers souvenirs, souvenirs marquants, déterminants, fondateurs.

Sans hésitation, elle les définit comme des moments décisifs, où est née sa sensibilité artistique.sergioIMG_20230830_113253

Madeleine s’intéresse au théâtre, à l’opéra, au cinéma, à la musique, elle lit toujours, et a la chance de pouvoir tout découvrir, toutes ces facettes de l’art, traduisant un goût plus que certain pour les activités artistiques et créatrices.bawIMG_20231014_173931

Jamais elle ne perd l’Art, l’Un, le complexe et le multiple, de vue. Sa rencontre avec François Sergio constituera un nouveau tournant, Madeleine évoluant désormais non plus dans le milieu enseignant mais dans le milieu artistique. Les trois piliers seront alors très intimement imbriqués, ceux qui soutiennent sa vie de femme, de pédagogue, et d’artiste : la famille, l’art, et l’enseignement.

 Et si elle ne peint plus maintenant elle réalise de très belles mosaïques dans lesquelles elle reste fidèle aux couleurs avec lesquelles elle sait si bien jouer. Madeleine, c’est toujours la gaité, le mouvement qui avec avec ses créations, illumine l’Art.

sergioIMG_20230830_112206

 

 

 

WordPress SEO fine-tune by Meta SEO Pack from Poradnik Webmastera