EN POUSSAN TA PORTE : OUVERTURE de la 6ème SAISON

Il est à présent temps de se retrouver avec la première soirée « En Poussan Ta Porte »  2020-2021 !!

 La Compagnie Surprise vous propose  de rencontrer Jacqueline et Marcel, un couple délicieux et extravagant, taquin et insatiable qui saura à n’en pas douter, vous mettre à l’aise et vous séduire par leur verbe généreux.

 Vendredi 18 Décembre,

La Cie Surprise invite la Compagnie L’Art Osé avec

Jacqueline et Marcel jouent Music-hall de Lagarce !aporCapture

 Ce spectacle sera joué sous réserve de confirmation d’autorisation préfectorale. La Compagnie Surprise assurera la mise en place des mesures sanitaires conformément à la législation en cours et ne pourra donc pas vous proposer une restauration et un bar comme à l’accoutumée, nous en sommes désolés !

 Toute petite jauge : Réservez dès à présent !

Spectacle tout public. Ouverture des portes 18h00, début du spectacle 18h30

clic ici pour réserver !

Durée : 45 mn, et plus si affinités

Pour l’occasion, Jacqueline a sorti sa robe du soir, Marcel a revêtu son smoking.

Il y aura du panache, du charme, du romanesque, mais il n’y aura ni champagne ni musique ni paillettes… Il sera question de porte, de tabouret, de tricherie.

« L’histoire ? Nous serions heureux de la connaître ! »

Ce qui est certain c’est que ces deux imposteurs seront là, devant vous et qu’ils feront tout pour vous rencontrer.

 Le prétexte Music-hall (1988) écrit par Lagarce, l’un des auteurs contemporains les plus joués aujourd’hui en France. 

« Comme tous les soirs, dans cette ville-là comme dans toutes les autres villes, la Fille jouera sa petite histoire, prendra des mines, racontant la journée terrible qui s’achève, récit des diverses humiliations et aléas divers.

Comme tous les soirs, le Boy épuisé, fatigué, rêvant de s’enfuir, fera mine, l’accompagnera, trichera avec elle. »

Ensemble, ils feront semblant.

 Plus d’infos par mail après votre réservation !

Suite aux dernières annonces ministérielles : ce qui change sur notre territoire à compter de ce samedi 28 novembre

SAM, le podcastCôté médiathèques…

Les médiathèques de Sète agglopôle rouvrent samedi 28 novembre leurs espaces de collections au public, avec jauge d’entrée limitée et sans station. Il s’agit d’une ouverture partielle qui permet un accès direct aux collections, mais pour du prêt à emporter.

Le système habituel de réservations de documents via le compte abonné se poursuit.

 

Les médiathèques rouvrent à leurs horaires habituels (tous les horaires dans les docs ci-joints), exceptée la médiathèque Malraux à l’île de Thau à Sète qui conserve les horaires actuels (du lundi au samedi de 9h à 12h30, et le mercredi de 9h à 12h30 et de 14h à 17h).

 

Les consignes sanitaires suivantes doivent être respectées : masque et lavage des mains obligatoires et respect des règles de distanciation.

 

 

Côté transport…

Le réseau de bus de SAM reprend son rythme normal (tous les horaires sur mobilite.agglopole.fr).

Seule la ligne 8, qui dessert le Conservatoire ne circulera pas, celui si ne rouvrant pas pour l’instant.

Côté piscines…

A partir de lundi 30 novembre, les piscines de Sète agglopôle méditerranée pourront seulement accueillir le public dérogatoire suivant :

– Personne munie d’une prescription médicale avec la mention pratique de la natation.

– Personne présentant un handicap reconnu par la Maison départementale des personnes handicapés munie d’une carte MDPH.

– Personne pratiquant une activité sportive participant à la formation universitaire STAPS option natation.

– Personne suivant une formation continue en rapport avec la natation.

– Éducateur sportif professionnel souhaitant entretenir des compétences et capacités physiques, titulaire d’une carte professionnelle (BEESAN, BPJEPS AAN, BE de plongée) ou d’un carte professionnelle non spécifique aux activités de la natation mais titulaire du diplôme BNSSA.

Piscines : accès autorisé seulement sur présentation d’une dérogation

Un justificatif dérogatoire sera systématiquement demandé à l’accueil de l’établissement.

  • Centre balnéaire Raoul Fonquerne : Bassin de 25 m et bassin à vagues uniquement. Lundi de 12h à 16h45, mardi de 12h à 14h, jeudi de 12h à 14h et vendredi de 12h à 14h.
  • Piscine Joseph Di Stéfano : mardi de 12h à 13h45, mercredi de 14h à 15h45 et jeudi de 12h à 13h45

Côté Musées et Jardin antique méditerranéen

Le Jardin antique méditerranée à Balaruc-les-Bains, le Musée de l’Etang de Thau à Bouzigues et le Musée Villa-Loupian, habituellement fermés en décembre et janvier, le restent.

TERRICapture

Culture : la Région élargit ses aides face à la crise

La pandémie et le confinement font souffrir les acteurs de la culture. Pour sauvegarder le présent et l’avenir, la Région poursuit son soutien aux associations et entreprises culturelles en maintenant toutes ses subventions 2020 et en ouvrant l’accès à L’Occal

Pour sauvegarder le présent et l’avenir, la Région poursuit son soutien aux associations et entreprises culturelles

Depuis le printemps, des centaines de festivals et d’événements artistiques ont dû été annulés. Les musées, théâtres, cinémas, médiathèques, librairies… sont actuellement fermés. Le couvre-feu et le second confinement ont stoppé net les nouvelles saisons et la diffusion « physique » de la culture, conduisant les artistes et diffuseurs à transposer sur le web et les réseaux sociaux.

Prolongation des aides et subventions

La Région prolonge ses aides pour aider le secteur culturel à faire face à la crise

La Région prolonge ses aides pour aider le secteur culturel à faire face à la crise

Dans le premier plan d’urgence solidaire de mars, la Région s’était engagée à̀ verser toutes ses subventions votées jusqu’au 30 juin, pour couvrir les dépenses des associations, en particulier culturelles, basées en Occitanie. Aujourd’hui, ce soutien est prolongé pour toutes les subventions décidées entre juillet et décembre 2020.
Dès avril, les organisateurs d’événements ont pu faire appel au Fonds exceptionnel « Solutions associations Occitanie » de 35 M€. À ce jour, 30 M€ ont aidé près de 2 700 structures. Comme Cinéfol, le réseau cinéma de la Ligue de l’Enseignement de Haute-Garonne, qui a reçu 30 000 €. « Sans aides publiques, notre réseau associatif de cinémas indépendants ne pourrait pas tenir , confie le responsable de l’association dans Le Journal de ma Région. Nous avons hâte de rouvrir nos salles, car le cinéma, c’est crucial dans de nombreuses communes rurales pour maintenir un lien social.  » Le fonds aide aussi à surmonter des pertes de ressources propres : 144 demandes ont été acceptées pour 1,9 M€.

En outre, pour ne pas pénaliser les compagnies culturelles ayant signé des conventions sur plusieurs années, la Région les prolonge d’un an en considérant 2020 comme une « année blanche ». Enfin, la Région a proposé à la préfecture de créer un comité́ de veille sur les entreprises culturelles en difficulté́. Deux fois par mois, il coordonnera les aides et suivra les structures menacées.

Le fonds L’Occal s’élargit à la culture

Lancé en juin pour soutenir la trésorerie et les investissements des commerçants, artisans et entreprises touristiques, le fonds L’Occal de 80 M€ s’élargit à de nouveaux secteurs, dont la culture. En accord avec la Banque des Territoires, 12 Départements et 153 intercommunalités partenaires, la Région aidera les acteurs culturels à surmonter la crise, qu’ils soient sous forme associative ou entrepreneuriale. Le fonds est prolongé jusqu’à fin janvier 2021.

Vers un « Green New Deal » culturel

Des mesures pour la culture élaborées par les membres de la Convention Citoyenne Occitanie vont nourrir le Green New Deal

Des mesures pour la culture élaborées par les membres de la Convention Citoyenne Occitanie vont nourrir le Green New Deal

La culture fait partie de la concertation sur le « Green New Deal  » que la Région doit adopter fin 2020. En septembre-octobre, les 100 personnes de la Convention citoyenne ont proposé des mesures pour la culture : plus de pôles culturels dans les établissements scolaires, la réanimation des structures culturelles dans le milieu rural, la création de villages « artistiques », favorisant l’expression des arts et de la culture. Fin octobre, la Région a rencontré de nombreux acteurs culturels pour envisager un nouveau modèle de développement et aborder les enjeux de ce secteur très impacté par la crise. En 2021, la Région proposera un soutien accru aux associations culturelles.

L’histoire de la terre ramenée à 1 année…

Pour mieux comprendre comment se situe « l’homme », par rapport à l’âge de la terre nous allons prendre comme échelle une année complète.

On peut dire que si nous partons du 1er janvier (Big bang) au moment de la formation de la Terre il y a 4,6 milliards d’années voilà ce que cela peut donner.aterCapture

On découvre que les plus anciennes traces de vie connues il y a 3,8 milliards d’années, n’apparaissent que le 5 mars ; que les premiers animaux terrestres sortent seulement de l’eau le 30 novembre ! Quant aux dinosaures, dont la disparition nous paraît lointaine, elle n’a eu lieu que le 26 décembre, lendemain de noël. Superbe cadeau fait aux mammifères dont nous faisons partie, puisque l’on sait que c’est l’extinction de ces grands reptiles qui a permis aux mammifères de conquérir de nouveaux milieux et ainsi de se diversifier.

Des événements géologiques importants dont nous observons actuellement la présence, la chaîne des Alpes par exemple, nous confirment qu’elle peut être qualifiée de jeune chaîne de montagnes, puisque sa formation ne débuterait que le 22 décembre.

Mais alors, quelle place l’homme occupe-t-il dans ce calendrier annuel ?

Si l’on considère que les plus anciens individus appartenant à la lignée humaine sont datés à -10 millions d’années, leur apparition correspond au… 31 décembre vers 8 heures du matin ! C’est la première journée d’activité de notre groupe vivant.

Et nous les hommes quelle place avons nous dans tout ça ?

L’Homme de Cro-Magnon avec lequel nous avons la parenté la plus proche est connu depuis seulement 30 000 ans. Il reste peu de temps dans notre calendrier pour le situer : quatre minutes environ puisque dans ce cas, sa présence sur Terre correspondrait au 31 décembre à 23 h 56 !

Nous sommes donc le dernier événement majeur récent de l’histoire de notre planète !

A voir pour compléter nos connaissances : Cet excellent document de 32 minutes d’Art.

 

UNE NUIT DES MUSÉES… AUTREMENT…

nuit-des-musees-2020-14-nov-20200325171305-6348760

Durant cette période si particulière, toute l’équipe du musée Paul Valéry continue de se mobiliser pour garder le contact avec le public

Samedi 14 novembre 2020
UNE NUIT DES MUSÉES… AUTREMENT…
PARCOURS DANS LES COLLECTIONS ET RENCONTRES POÉTIQUES ET MUSICALES

Trois des nombreuses actions qui avaient été programmées pour la Nuit des Musées seront diffusées en direct ce 14 novembre aux horaires ci-dessous :
14h Lecture poétique et musicale
Alicia Es. Martinez, poète
Patrick Vendrin, comédien
Maksoud Grèze, voix, oud

16h Lecture poétique et musicale
En partenariat avec la Maison de la Poésie Jean Joubert
Alain Andreucci, poète
Estelle Fenzy, poète
Claire Menguy, violoncelle

18h Parcours musical à travers les collections du Musée
“ Fragmentations ” pour quatuor à cordes
Françoise Duffaud, violon
Sarah Labrousse, violons,
Carole Dauphin, alto
Ariane Lallemand, violoncelle
En résonance avec une sélection de tableaux exposés, des fragments d’œuvres pour quatuor à cordes sont proposés. Après une courte présentation du tableau, quelques mots situent la pièce musicale par rapport à celui-ci.

Vous pouvez accéder à ces vidéos en cliquant sur l’un des liens suivants :
-  chaîne YouTube du Musée

-  site du Musée Paul Valéry (les vidéos sont accessibles sur la page d’accueil)

Découvrez la richesse et la diversité des projets élaborés dans l’Académie de Montpellier à l’occasion de la Nuit Européenne des Musées

Découvrez la richesse et la diversité des projets élaborés dans l’Académie de Montpellier à l’occasion de la Nuit Européenne des Musées qui se tiendra en version numérique samedi 14 novembre 2020.

Initiée par les Ministères en charge de la culture et de l’éducation, l’opération « la classe, l’œuvre ! » offre à des classes et leurs enseignants la possibilité de construire un projet d’éducation artistique et culturelle à partir de l’étude d’œuvres d’art issues des collections des musées de France.

La Nuit Européenne des musées est l’événement qui permet aux acteurs des projets de valoriser et partager l’aventure menée au cours de l’année.

Découvrez et partagez également sur cette plate-forme la richesse et la diversité de centaines de projets élaborés sur l’ensemble du territoire national.

https://www.reseau-canope.fr/la-classe-loeuvre/accueil.html

En savoir plus

Voir tous les projets de 2019/2020

Un voyage artistique à travers toutes les richesses de la culture

Pendant cette période compliquée, le service culturel de la ville de Poussan vous propose un voyage artistique à travers toutes les richesses de la culture: regardez, visitez, lisez, écoutez, jouez…

Les médiathèques de Sète agglopôle méditerranée proposeront un service de retrait des documents sous forme de « drive »

A partir de ce mercredi 4 novembre, les médiathèques de Sète agglopôle méditerranée proposeront un service de retrait des documents sous forme de « drive ».
Sur simple réservation, chaque usager pourra bénéficier d’un prêt de 10 documents maximum à venir retirer sur place.L’image contient peut-être : texte qui dit ’Sète nédiathéques Pendant| #confinement2, vos médiathèques passent au prêt emporter Réservez jusqu' 10 documents pour semaines (à partir du 4/11/20) DEPUIS LE SITE DES MÉDIATHEQUES mediathèques.agglopole.fr En vous connectant à votre compte lecteur PAR TÉLÉPHONE Médiathèque de Balaruc-les-Bains Médiathèque Montaigne Frontignan Médiathèque Marseillan 67 4 32 45 DEPUIS BIBENPOCHE Médiathèque Malraux- Sète, Ile de Thau au Médiathèque Mitterrand Sète, c-ville Médiathèque de Accédez votre bibliothèque que vous soyez fermée pour travaux Téléchargez AppStore GooglePlay’

Dans « Pourpoint, harpe et lévrier », Poussan fait référence

« Pourpoint, harpe et lévrier » est un livre attrayant et instructif, sur la vie de château au Moyen Âge illustré de peintures méconnues, un document de 108 pages écrit par Sophie Clarinval et édité par les Nouvelles presses du Languedoc…      Sophie Clarinval, historienne de l’art et passionnée par le patrimoine régional, a exercé les fonctions d’enseignante, de chargée d’études pour la DRAC Languedoc-Roussillon, de guide conférencière au musée de Lodève et propose des conférences depuis de nombreuses années au sein de l’Université du temps libre du Bas-Languedoc. Son mémoire universitaire « Le plafond peint du château de Capestang en Languedoc » est à l’origine du présent ouvrage.

Aux XIVe et XVe siècles, les seigneurs méridionaux améliorent leur cadre de vie. Les façades s’ornent de sculptures et, dans les salles d’apparat, les couleurs s’affichent partout, des sols aux plafonds. Ces derniers, en particulier, offrent quantité d’images variées et parfois surprenantes.

Récemment redécouverts, ils montrent, dans un style naïf voire humoristique, des musiciens, des danseurs, des amoureux, des bouffons, des animaux et créatures fantastiques, des scènes religieuses… À partir de ces représentations souvent méconnues, et d’autres sources d’époque, Sophie Clarinval offre, dans une langue simple et claire, une sorte de chronique « mode et société » médiévale, largement illustrée, qui va de l’habitat aux divertissements, en passant par les croyances et les habitudes vestimentaires.

Si dans une commune, l’aula, le lieu de prestige mesurait 20 m sur 8,40, à Poussan, au château d’en bas, il est de 6m sur 9. Les constructeurs y ont recherché un peu de luminosité. Pour Sophie Clarinval, l’on peut remarquer la cheminée de cette salle d’apparat qui date du milieu du XVème siècle ainsi que le plafond peint à caissons. Celui de la salle Vinas de Poussan est vraiment remarquable. C’est une référence.

D’ailleurs, Jean Laforgue, sur une proposition de Marc Lugand qui avait écrit avec des Poussanais un bel ouvrage sur Poussan,  avait étudié ce plafond de la salle Vinas. Après avoir remarqué l’immense cheminée gothique fixée dans le mur entourée par un magnifique escalier en colimaçon, il avait exploré le plafond de 54 m², du « château d’en bas » devenu château Malbois au moment de la Révolution Française, plafond qui fut redécouvert en 1998 avec sa décoration. Mis à part un problème d’entretien, il était très bien conservé.

 Composé de 6 grands carrés, avec un espace libre pour la cheminée, il est fabriqué avec des poutres réelles et 4 fausses poutres transversales pour régulariser. On trouve ensuite selon des proportions bien définies, des planches et des couvre-joints. Mais entre le plancher supérieur et le plafond on s’aperçut que les concepteurs avaient utilisé de la paille compressée qui évite la déformation des bois. Outre les moulures classiques, rien n’a été laissé au hasard. Les solives moulurées sont posées perpendiculairement aux poutres à raison de 7 par caisson. d’ailleurs on retrouve le même plafond, mais moins riche, sous cette salle. C’est le frère jumeau de celui de la maison Jacques Cœur à Montpellier, qui date de 1447, ce qui permet de donner une approximation pour la construction de celui de Poussan, aux alentours de 1454.

 Si le château d’en bas, qui pourrait être bâti sur un édifice antérieur, n’a pas fini d’étonner, ses caissons peints, font encore l’actualité tout en étant des éléments fondamentaux de l’art européen.   Retrouvez les dans le livre de Sophie Clarinval qui y dépeint la vie de la cour, en pays d’oc, à la fin du Moyen Âge.

                                                           Le livre est accessible à tous, y compris aux plus jeunes. tous ceux qui veulent en savoir plus, pourront s’informer plus avant, grâce aux nombreuses notes de fin d’ouvrage et à la riche bibliographie.