Examen du code de la route : inscrivez-vous en ligne !

Des prestataires privés, agréés par l’État, peuvent depuis un certain temps faire passer l’épreuve théorique générale du permis de conduire (ce qu’on appelle le code). Il s’agit de La Poste, SGS, Pearson Vue, Bureau Veritas et Dekra.Illustration 1 undefinedCrédits : © Sécurité routière

Ces différents prestataires permettent aux candidats de réserver en ligne sur leur site respectif (lecode.laposte.fr , objectifcode.com , pointcode.fr , codengo.fr et le-code-dekra.fr ) une place dans le centre d’examen de leur choix, à la date et l’heure qui leur conviennent le mieux.

Comment s’inscrire ?

Il suffit de se munir de son code NEPH (Numéro d’enregistrement préfectoral harmonisé). Ce code se compose de 12 chiffres et il est obligatoire pour se présenter aux épreuves théorique et pratique du permis de conduire. Il est remis aux candidats lors de leur dépôt de demande de permis de conduire.

Pour finaliser la réservation, les sites demandent de fournir ses coordonnées bancaires afin de régler la redevance pour le passage de l’épreuve du code (30 € TTC).

  À savoir :

L’école de conduite peut aussi se charger de l’inscription en ligne.

Que se passe-t-il ensuite ?

Une confirmation de l’inscription et une convocation sont transmises par message électronique.

Muni de sa pièce d’identité et de sa convocation, le candidat se rend ensuite sur le lieu de l’examen pour passer l’épreuve.

Le prestataire transmet alors les réponses au ministère de l’Intérieur pour la correction et les candidats reçoivent leur résultat sous 48 heures par message électronique.

Les sites d’examen

À ce jour, il y a un peu plus de 1 100 centres ouverts (tout opérateur agréé confondu) répartis sur l’ensemble du territoire.

Retraite complémentaire du privé

Découvrez l’application mobile Smart’Retraite

Illustration 1Crédits : © Olivier Le Moal – Fotolia.com

Illustration 1 undefined

Salariés ou retraités issus du secteur privé, connaissez-vous les dernières évolutions de l’application mobile Smart’Retraite créée par les régimes de retraite complémentaire de l’Arrco (Association pour le régime de retraite complémentaire des salariés) et de l’Agirc (Association générale des institutions de retraite des cadres) ?

La nouvelle version de cette application (disponible gratuitement sur App store et Google play) continue de proposer des informations sur la retraite mais développe aussi désormais un certain nombre d’informations en lien avec l’action sociale :

  • visite virtuelle d’une maison témoin pourvue d’équipements indispensables pour faciliter le quotidien d’une personne en perte d’autonomie ;
  • possibilité d’accéder à une aide à domicile momentanée ;
  • invitations à bénéficier d’un bilan médicopsycho-social ;
  • participation à des ateliers (équilibre, nutrition, yoga…) organisés par les centres de prévention ;
  • localisation des résidences Agirc-Arrco près de chez vous.

Par ailleurs, cette application pourra vous envoyer sous peu des notifications personnalisées pour un suivi de vos données tout au long de votre carrière (actualisation des droits, information sur les démarches à suivre avant de prendre votre retraite, suivi de dossier, actualités retraite…).

Enfin, le simulateur retraite a été entièrement revu afin de vous offrir en temps réel une estimation du montant de votre future pension de retraite.

  Rappel :

L’Agirc et l’Arrco sont les régimes de retraite complémentaire obligatoires des salariés du secteur privé.

Des offres de service Civique Universel dans les collèges

L’académie de Montpellier va recruter plusieurs centaines de jeunes pour aider les enseignants dans les écoles, collèges et lycées tout au long de cette année scolaire 2017-2018. 414 missions pour le département de l’Hérault (dont certaines sur la Ville de Sète) et 1100 pour l’académie de Montpellier. Ces personnes aideront les enseignants dans les activités éducatives, pédagogiques et citoyennes.

Les jeunes âgés de 18 à 25 ans sont recrutés sans conditions de diplômes depuis le 1er octobre 2017 jusqu’au 30 décembre 2017, pour des contrats qui se termineront à la fin de l’année scolaire (le 30 juin 2017). Le service civique est compatible avec le statut d’étudiant. Le volume horaire d’intervention est d’au moins 30  heures par semaine.

Chaque volontaire perçoit une indemnité mensuelle de 472,97 € à laquelle s’ajoute une prestation de 107,58 euros et d’une  bourse de 107,66 euros pour les étudiants boursiers.

Pour candidater, les jeunes volontaires doivent s’inscrire sur le site de l’agence du Service civique, où sont déposées les offres de missions proposées dans les écoles et les établissements scolaires : http://www.service-civique.gouv.fr/

Pour rappel, le service civique universel c’est :

• un engagement volontaire d’une durée de 8 mois environ sur une même année scolaire d’octobre ou novembre et jusqu’à juin. Il est ouvert à tous les jeunes de 18 à 25 ans, sans conditions de diplôme
• un engagement à accomplir une mission d’intérêt général au sein d’une école, d’un collège ou d’un lycée.
• une mission qui donne lieu au versement d’une indemnité (l’engagement de service civique n’est pas incompatible avec une poursuite d’études ou un emploi à temps partiel).
• l’engagement d’un binôme de volontaires chaque fois que possible pour le bon déroulement de la mission et en particulier lorsque la mission s’effectue devant élèves.

Les 11 missions

• accompagner des projets d’éducation à la citoyenneté ;
• contribuer à des actions et projets dans le domaine de l’éducation artistique et culturelle et du sport ;
• contribuer à des actions et projets d’éducation au développement durable ;
• contribuer à l’organisation du temps libre des internes en développant des activités nouvelles ;
• promouvoir des actions de sensibilisation dans le champ de la santé au sein des établissements scolaires ;
• contribuer à la lutte contre le décrochage scolaire ;
• participer à une meilleure information des élèves sur l’orientation ;
• contribuer à l’animation de la vie lycéenne ;
• contribuer à l’inclusion des élèves en situation de handicap.

• contribuer aux activités éducatives pédagogiques et citoyennes de l’école primaire. Animer la réserve citoyenne de l’éducation nationale.

Les associations en Mairie pour aller dans le même sens

Ce vendredi 13 octobre à 18 h 30, réunion des associations en Mairie, dans la salle du Conseil municipal. La présence d’un membre de chaque association de Poussan était souhaitée et nécessaire. Pour certaines d’entre-elles il y y en avait deux.

Toujours est-il que bon nombre d’entre-elles étaient représentées sur les plus de soixante que compte la commune de Poussan. Culturelles ou sportives. Près de 70 personnes qui avaient envie que cela fonctionne bien à Poussan.assos

La commission des sports était au complet pour traiter de différents sujets qui touchent aussi les associations culturelles et caritatives. C’est d’ailleurs dans ce sens qu’elles avaient été invitées elles-aussi.

Autour de Jésus Valtierra, Adjoint au Maire délégué aux sports, l’on notait la présence de Jean-Claude Pagnier, Conseiller Municipal, délégués aux sports, de Gilles, de Terry Adgé, dans la même fonction pour l’animation jeunes, de Guillaume Bosc, le nouveau responsable des infrastructures sportives et du planning des locaux, pour la réservation des salles de sport ainsi que de Michaël Desquerre, le DGA de la Mairie de Poussan, assurant les fonctions de DGS par intérim.

L’objectif premier de cette réunion était d’assurer un lien entre les associations, sachant que tout se passe bien mais que d’après Jésus Valtierra l’on peut encore améliorer les choses.

Aussi quelles soient de loisirs, sportives, culturelles, du 3ème âge ou concernant les plus jeunes, culturelles ou autres, les associations avaient été invitées et étaient très bien représentées.assosDSC_0004 (31)

Il était d’abord abordé les questions du respect des installations, de la réservation des salles, de l’utilisation du minibus, de la planification des manifestations. Puis il était abordé le sujet de l’implication des associations dans la vie de la commune.

Jésus insistait sur le fait que les associations doivent échanger et communiquer entre elles, pour faire remonter des idées novatrices et pour faciliter le fonctionnement au niveau municipal.

« Notre objectif est de faire au mieux avec nos moyens et nos infrastructures. Nous attendons des relations amicales  et pour cela nous avons besoin assez tôt de vos souhaits de réservations, de prêt de matériel, ou de réservation de minibus (2 à la Mairie).« 

Dans ce cas, pour le sport et pour les véhicules, il faut demander à Jeannot Castel  et cela engage les associations au respect des infrastructures et du matériel.

Jésus rappelait qu’avec le budget fonctionnement des locaux et des infrastructures, celui de l’investissement aussi, cela représentait 170 000 euros par an, tandis que la somme des subventions allouées étaient du même ordre.assosDSC_0007 (26)

340 000euros au total.

La commission des sports a inversement souligné sa participation et celle de la commune à toutes les manifestations proposées par les associations tout au long de l’année en mettant à leur disposition des agents techniques municipaux et du matériel.

Un nouveau document relatif aux demandes de subventions a été distribué. Il devra être retourné à la Mairie au plus tard avant le 15 décembre et pour les structures qui présentent un bilan plus tardif le 15 janvier. Au-delà, aucune dérogation possible, ce sera trop tard.

.Comme chaque année, la remise des trophées des champions de Poussan est prévue mais cette fois ce sera le 15 décembre 2017 que l’on soit un sportif Poussannais licenciés ailleurs ou que l’on soit un sportif dans une association poussannaise. Il a été demandé à chaque association sportive de présenter les lauréats ayant fait un podium durant l’année 2017 dans leur discipline, de donner un compte-rendu relatif aux lauréats et de préférence un petit film vidéo.assosDSC_0003 (31)

Avant d’aborder les questions diverses qui étaient posées par les représentants des associations, Jésus revenait sur chacun des événements organisés par la Mairie avec ses observations puis des discussions, mais surtout avec le besoin de voir s’impliquer, juste retour des choses, selon lui, les licenciés ou adhérents, dans ces événements.

En premier lieu, la soirée des trophées, mais surtout le Carnaval qui est une mémoire de la commune qui doit être transmise, avec la possibilité de s’associer entre associations pour réaliser un char. Il en va de la tradition et de la vie d’une cité de plus de 6000 habitants.

D’autres discussions s’engageaient au niveau du Forum des associations début septembre, de la journée du sport en juin… Toutes les associations peuvent et se doivent dans la mesure de leurs possibilités d’y participer.

Et en attendant des modifications, une seule adresse pour contacter la mairie au niveau des salles disponibles et autres besoins : spectacle@ville-poussan.fr, avec Pierre Robert qui s’en occupe.

Chacun des représentants pouvait alors s’informer et poser des questions pour que ces relations, Mairie-associations continuent à rester des plus cordiales.

Avis de marché de Travaux en procédure adaptée

Marchés publics

MARCHÉS PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES

AVIS DE MARCHÉ DE TRAVAUX EN PROCÉDURE ADAPTÉE

Assurance des risques statutaires

Nom et adresse du pouvoir adjudicateur : Commune de POUSSAN – Hôtel de Ville –
1, Place de la Mairie – 34 560 POUSSAN. Tél : 04 67 78 20 03

Objet du marché : La consultation a pour objet l’assurance risques statutaires

Lieu d’exécution : Commune de POUSSAN

Caractéristiques principales : Il s’agit d’adhérer à une prestation d’assurance « risques statutaires » pour l’année 2018 : le présent contrat a pour objet de garantir la Ville de POUSSAN contre les charges financières qui peuvent être mises à sa charge au titre des «risques statutaires » pour l’ensemble de son personnel communal cotisant à la C. N. R. A. C. L. Ce marché de services est passé sous la forme d’un marché à procédure adaptée suivant les articles 27 et 34.1°a du décret n°2016-360 du 25 mars 2016 relatif aux marchés publics

Type de procédure : Adaptée

Date limite de réception des offres : Lundi 13 novembre à 12h00.

Numéro attribué au marché par la collectivité : 17-PA-ASSUR-Statutaire

Pièces à remettre lors de l’offre : Les candidats se réfèreront à la liste des pièces détaillées à remettre dans le cahier des charges + D.C.E en ligne.

Renseignements complémentaires : Les candidats pourront faire parvenir leurs demandes de renseignements complémentaires aux adresses électroniques suivantes : dgs@ville-poussan.fr

Conditions de remise des offres : Envoi papier seulement. Chaque entreprise désirant soumissionner devra établir un dossier contenu dans une enveloppe. L’enveloppe sera cachetée et adressée sous pli recommandé avec avis de réception à l’adresse : Mairie de POUSSAN, 1 place de la Mairie, BP4 34 560 POUSSAN. Elle pourra être remise à l’accueil de la Mairie contre remise d’un récépissé. Elle portera obligatoirement et extérieurement en plus de l’adresse la mention « MAPA-Assurance statutaire – à n’ouvrir que par le pouvoir adjudicateur ».

Publication de l’A.A.P.C. sur le site de la ville avec le D.C.E. en ligne : 13 octobre 2017

 1-dossier de consultation (pdf, 124,6 ko)
 2-Annexe (pdf, 371,2 ko)
 3-Acte engagement (doc, 223,2 ko)

Validation des acquis de l’expérience (VAE) : ce qui change

Illustration 1Crédits : © Ricochet64 – Fotolia.com

Illustration 1 undefined

Expériences prises en compte, étapes à suivre pour monter son dossier, prise en charge des dépenses… À partir du 1er octobre 2017, les modalités de mise en œuvre de la validation des acquis de l’expérience (VAE) vont être revues. Un décret faisant notamment suite à la loi Travail du 8 août 2016 a été publié en ce sens au Journal officiel du 6 juillet 2017.

Le décret précise les règles de calcul de la durée d’exercice des activités en milieu professionnel nécessaires pour l’examen de la demande de VAE (durée ramenée à un an avec la loi Travail du 8 août 2016).

Il élargit par ailleurs le champ des expériences pouvant être prises en compte en cas de demande de VAE (activités professionnelles salariées, non salariées, bénévoles, de volontariat ou exercées dans le cadre de responsabilités syndicales ou encore par exemple d’un mandat électoral local). Et, lorsqu’il s’agit d’activités réalisées en formation initiale ou continue, peuvent être prises en compte aussi les périodes de formation en milieu professionnel, de mise en situation en milieu professionnel ou encore par exemple les stages pratiques.

Le décret détaille également :

  • la procédure à suivre (étape de recevabilité de la demande de VAE et étape d’évaluation par le jury) ;
  • la mise à disposition du public de l’information nécessaire sur la VAE ;
  • les dispositifs de formation professionnelle continue permettant la prise en charge de certaines dépenses (rémunération du salarié pendant son congé VAE, frais de transport, de repas et d’hébergement, frais d’examen du dossier, frais d’organisation de la session d’évaluation…).

  Rappel :

La VAE doit permettre à toute personne ayant exercé certaines activités d’obtenir une certification (diplôme, titre ou certificat de qualification professionnelle inscrit au Répertoire national des certifications professionnelles).

Taxe foncière : paiement jusqu’au 16 octobre 2017 (21 octobre en ligne)

Illustration 1Crédits : © Direction générale des finances publiques

Illustration 1 Logo site impots.gouv.fr

Les contribuables propriétaires ou usufruitiers d’un bien immobilier (maison, appartement…) au 1er janvier 2017 qui n’utilisent pas un moyen de paiement dématérialisé ont jusqu’au lundi 16 octobre 2017 pour le paiement de leur taxe foncière. En cas de télépaiement, la date limite est fixée au samedi 21 octobre 2017 (minuit).

Quels moyens de paiement ?

Dès lors que l’impôt ne dépasse pas 2 000 €, les contribuables ont la possibilité de payer par tout moyen :

  • en ligne ;
  • prélèvement à l’échéance ;
  • mensualisation ;
  • titre interbancaire de paiement ;
  • virement ;
  • chèque ;
  • espèces dans la limite de 300 €.

  Attention :

Lorsque le montant de l’impôt dépasse 2 000 €, les contribuables doivent payer directement en ligne ou par prélèvements automatiques (prélèvement à l’échéance ou mensualisation).

En cas de télépaiement (paiement en ligne)

S’il s’agit d’un premier paiement en ligne sur www.impots.gouv.fr , il est nécessaire de se munir de son avis d’impôt et de ses références bancaires.

Il est également possible de payer l’impôt par le biais d’un smartphone ou d’une tablette, l’avis d’impôt reçu comportant un flashcode en bas à gauche de la première page. L’application « impots.gouv » permet de payer par un simple flash du code imprimé sur l’avis.

  Rappel :

En cas de télépaiement, les sommes sont prélevées à partir du 26 octobre 2017.

Exonérations

Pour certaines propriétés, il existe des exonérations (permanentes ou temporaires). Il est possible de bénéficier également d’exonération de taxe foncière sous certaines conditions (liées notamment aux revenus).

16 ans, Pensez au recensement

Dans le cadre de la journée d’appel de préparation à la défense, les jeunes gens nés entre le : 1er octobre 2001 et le 31 décembre 2001 (et  ayant 16 ans révolus) doivent se faire recenser auprès de l’accueil de la Mairie aux heures habituelles d’ouvertures, munis du livret de famille et de leur carte nationale d’identité.Recensement citoyen

Recensement citoyen

Dans le cadre de la journée d’appel de préparation à la défense, les jeunes gens nés entre le 1er octobre 2001 et le 31 décembre 2001 et ayant 16 ans révolus, doivent se faire recenser auprès du secrétariat de la Mairie aux heures habituelles d’ouvertures, munis du livret de famille et d’une pièce d’identité.