Inscriptions et infos de rentrée scolaire

PÔLE ENFANCE JEUNESSE

Rentrée scolaire 2018/2019

Le guichet unique est ouvert tout l’été :
du 9 juillet au 31 août, du lundi au vendredi de 8h à 12h.rentree classe

L’ALSH est ouvert du 9 juillet au 10 août et accueille vos enfants à l’école Véronique Hébert.

Attention : les inscriptions du centre de loisirs ont lieu auprès du guichet unique au Baux aux horaires d’accueil.

La rentrée des classes a lieu le lundi 3 septembre 2018
Le dossier d’inscription pour la rentrée scolaire 2018/2019 est à votre disposition ; il est obligatoire pour tout enfant fréquentant au moins un de nos accueils.

Inscriptions et admissions dans les écoles maternelles de Poussan

   Pour la rentrée scolaire de septembre 2018, les pré-inscriptions des enfants concernant les écoles maternelles publiques, se font au Pôle Enfance Jeunesse où vous pouvez retirer un dossier durant les horaires d’ouverture (26 Rue de la Salle).

Inscriptions et admissions écoles maternelles de Poussan
Renseignements 04 67 18 24 85

« Si l’enfant est déjà scolarisé et ne change pas d’école, il n’est pas nécessaire de renouveler son inscription. « 

Les documents nécessaires à cette inscription sont le livret de famille ou la copie intégrale de l’acte de naissance, le carnet de santé avec vaccinations, un justificatif récent de domicile, une pièce établissant la qualité du responsable légal et, le cas échéant, les conditions d’exercice de l’autorité parentale.

 


Mariage, pacs ou union libre : quelles différences ?

Illustration 1Crédits : © baluchis – Fotolia.com

Illustration 1 undefined

Vous projetez de vous installer en couple ? Et vous hésitez entre l’union libre, le pacs ou le mariage… Savez-vous que Service-public.fr vous propose un nouvel outil pour faciliter votre choix avec une « personnalisation » en fonction de votre situation ? En effet, par exemple, si vous avez des enfants (ou non), si vous êtes êtes locataire (ou propriétaire), les effets du concubinage, du pacs et du mariage diffèrent.

Avec Mariage, pacs ou union libre : quelles différences ? Commencer la personnalisation , vous pouvez obtenir des informations plus précises en cochant quelques cases (anonymement) concernant votre situation personnelle.

Pour avoir au final l’information la plus exacte possible, nous vous conseillons de répondre à toutes les questions. Vous pouvez cependant ne répondre qu’à certaines d’entre d’elles si vous le désirez. Aucune question n’est obligatoire pour obtenir un résultat à votre recherche.

De cette façon, vous obtiendrez sur la même page un comparatif entre les trois statuts sur toutes les questions que vous vous posez en matière de :

  • logement (location, propriété) ;
  • gestion du budget (contribution aux dépenses communes, comptes bancaires, épargne, crédits, impôts…) ;
  • biens en commun (véhicule, mobilier) ;
  • vie professionnelle (changement de lieu de travail, congé pour déménagement…) ;
  • protection sociale (complémentaire santé, minima sociaux) ;
  • enfants (autorité parentale, allocations familiales) ;
  • papiers ;
  • protection de la personne avec qui je vis (assurance-décès, assurance-vie, testament, donation) ;
  • animaux domestiques.

  À noter :

Les informations données ne sont pas conservées par le système.

A Loupian, le Conseil Communautaire de Sète Agglopôle méditerranée, de juin

   poulP1070552

Conseil Communautaire de Sète Agglopôle méditerranée

Le Conseil Communautaire de Juin, pour Sète Agglopôle méditerranée se tenait ce mercredi 20 dans la salle du Centre Nelson Mandela de Loupian.

 47 points étaient à l’ordre du jour, avec très peu de débats durant la réunion mais pas mal de points relatifs au Budget donc beaucoup de chiffres. Voici ci-dessous le résumé des points principaux.

A noter quelques observations :

Problème de calendrier :

Absence de Monsieur Liberti

D’autre part le Conseil communautaire initialement prévu pour le 21 juin avait été avancé de 24 h, hors ce jour-là se tenait un Conseil municipal à Frontignan -La Peyrade. De nombreux élus frontignanais de SAM étaient absents.

Plus de 32 points sur le Budget : certains adoptés à l’unanimité, d’autres à la majorité, des votes motivés souvent par l’équilibre entre le budget prévisionnel et les dépenses relatives aux réalisations.

poulP1070563

Toutefois pour le groupe majoritaire des élus de Sète Agglopôle c’est « Un compte administratif 2017 encourageant pour l’avenir ».

Lors du Conseil communautaire du 20 juin, Sète Agglopôle Méditerranée a adopté son compte administratif pour 2017, le premier depuis la fusion entre Thau Agglomération et la Communauté de Communes du Nord du Bassin de Thau.

Il retrace  les opérations réalisées au cours de l’exercice comptable passé, tant en dépenses qu’en recettes même si l’accumulation de nombres n’a pas permis une analyse immédiate efficace..

Pour le Conseil Communautaire plusieurs éléments sont à retenir :

  • Les efforts de mutualisation que nous avons entrepris ont vocation à nous faire réaliser d’importantes économies d’échelle qui seront visibles dès l’an prochain. Mais déjà l’excédent global en section fonctionnement est de 27 225 174, 49 euros dont 8 323 522, 15 euros au titre de l’année 2017 et 18 901 652, 34 euros provenant des exercices 2016 ( Comptes administratifs 2016 de la CABT et de l’ex CCNBT). Les dépenses de fonctionnement par habitant s’élevant à 464, 37 euros (soit l’équivalent d’une agglomération comme Béziers Hérault Méditerranée).

  • Les frais financiers restent stables (1 millions d’euros de remboursement du capital de la dette) malgré un recours à l’emprunt, conséquence des importants investissements structurants en cours de réalisation partout sur notre territoire. L’encours de la dette au 31 décembre 2017 avec 13 emprunts à 14 020 237,05 euros soit 94,29 euros par habitant contre 380 euros pour la moyenne nationale. Il est à noter d’ailleurs qu’aucun emprunt risqué n’est présent dans l’encours de dette.

  • L’épargne nette dégagée en 2017 (après remboursement du capital de la dette) dépasse les 12 millions d’euros. Cette somme permet de sécuriser l’avenir et de se garder des marges de manœuvres. Un choix guidé par la nécessaire prudence à adopter en ces périodes de restrictions budgétaires.

  • La vitalité économique sur notre territoire est au rendez-vous : le produit des contributions portant sur l’activité économique ( taxe sur les surfaces commerciales et Cotisation sur la Valeur Ajoutée des Entreprises (CVAE) s’élèvent respectivement à 1 471 099 euros et 4 144 360 euros pour un taux proche de la moyenne départementale ( 39, 89 % contre 33,56%) et représentent près de 10 % des recettes fiscales. Dans cette optique, Sète Agglopôle accompagne les entreprises par un investissement volontariste pour les ZAE en 2017.

  • Les impôts et taxes représentent 77, 53 % des ressources de la collectivité. A noter que le taux de la taxe d’habitation pour la part intercommunale est de 11, 57 % pour une moyenne départementale de 11, 62 %.

  • Enfin, les indicateurs financiers sont bons, malgré la poursuite de la baisse des dotations de l’Etat (une DGF deux fois inférieure à la moyenne nationale de la strate). Notre capacité de désendettement reste en deçà de la fourchette imposée par l’Etat (8 ans contre 12 ans). Les frais de fonctionnement notamment restent maitrisés et dans la moyenne de la strate.

  • Les dépenses réelles de fonctionnement ont été réalisées pour 89,79 % du montant budgété.

  • Les dépenses d’investissement ont été réalisées à hauteur de 70, 46 %, alors que, rappelons-le, le budget principal de cette année était issu de la fusion des deux intercommunalités. L’arrêt des travaux du conservatoire intercommunal suite à problèmes techniques et le report des opérations prévues sur 2018 (1 333 777, 78 euros) est aussi un des éléments explicatifs de ce taux de réalisation des dépenses réelles d’investissement.

  • Les opérations d’investissement en 2017 : la construction du conservatoire intercommunal de Sète pour un montant de 4 578 080, 26 euros soit 61, 05 % du montant budgété.

Les travaux de requalification des ZAE à hauteur de 6 968 750, 97 euros (soit 97,93 % du montant budgété).

Le lancement des études portant sur l’extension du Centre Balnéaire Raoul Fonquerne de Sète pour un montant de 1 437 973, 43 euros (soit 94,30 % du montant budgété

Un budget transport en hausse significative (1 336 700, 92 euros d’investissement) pour répondre aux besoins de déplacements dans le nouveau périmètre (acquisition de 2 bus électriques, hausse des dépenses de fonctionnement…)

poulP1070561

Conclusion pour la Majorité du Conseil Communautaire : « Ce compte administratif «  post fusion » pour l’année 2017 est encourageant mais ne doit pas détourner Sète Agglopôle Méditerranée de sa trajectoire afin de pouvoir financer l’ensemble des projets d’investissement que l’agglomération porte, au service d’un territoire qui avance. »

« Une proposition fut donc votée en séance, d’un budget supplémentaire sur l’exercice 2018, permettant la prise en compte des restes à réaliser de l’exercice 2017 tels qu’établis par le compte administratif 2017, ainsi que l’ajustement des prévisions initiales des recettes et des dépenses, inscrites au Budget primitif 2018, de rééquilibrer la balance entre autorisations de programmes et crédits de paiement, avec comme horizon : 29 111 326, 24 euros en section investissement, permettant d’assumer de nouvelles dépenses ( subvention Pont Sadi Carnot de 1,1 millions d’euros dans le cadre d’une convention triennale avec la Région, avenant à la convention SPL…) »

Différents points étaient ensuite abordés avec des contrats de concession et des conventions de groupement d’e commande puis il fut adopté plusieurs mesures :

 Compétence sport de haut niveau :

 Dans le cadre de sa stratégie de positionnement par le sport et du rayonnement qu’il peut apporter au territoire, Sète agglopôle méditerranée souhaite soutenir les meilleurs sportifs et en particulier les plus jeunes d’entre eux en leur attribuant une aide contribuant à la pratique de leur discipline à haut niveau.

Cette aide concernera les disciplines inscrites au programme des jeux olympiques et paralympiques, et/ou reconnues par la Commission Nationale du Sport de Haut Niveau sur la base de critères institutionnels et organisationnels. Elle permettra aux athlètes de haut niveau de concilier carrière sportive, accès au plus haut niveau de performance et développement personnel (gage d’insertion scolaire, sociale et professionnelle par l’entraînement et la performance). A cette fin, Sète agglopôle méditerranée sollicite de la part de ses communes membres le transfert de la compétence supplémentaire « Soutien, par un fond d’intervention, aux sportifs de haut niveau pratiquant un sport individuel ».

(A priori, cela ne concerna pas les sports collectifs).

 

 Médiathèque Balaruc Les Bains

La médiathèque de Balaruc-Les-Bains est, depuis le 31 Décembre 2016, intégrée au réseau de médiathèques communautaires de Sète agglopôle méditerranée répondant ainsi à la volonté d’élargissement de l’offre de lecture publique sur le territoire. Cependant, et afin de respecter les normes du ministère de la culture en matière de médiathèque, il est nécessaire de porter la surface du lieu à 1 000m² et le volume empruntable à 35 000 documents.

Pour répondre à ces objectifs, l’agglopôle souhaite construire une nouvelle médiathèque qui au-delà de desservir la population de la commune ainsi que les quelques 53 000 curistes annuels, s’inscrira dans le cadre d’une mission intercommunale dont l’ambition est d’ouvrir les services aux communes limitrophes que sont Balaruc-le-Vieux et Gigean.

Avec le renforcement d’actions envers la petite enfance, le public scolaire et familial en proposant des offres plus adaptées et plus diversifiées (musique, cinéma, jeux…), la création d’un lieu ressource sur la formation et l’accès au travail pour les demandeurs d’emploi et les étudiants, le maintien d’une offre adaptée pour les seniors, les malvoyants et non-voyants, et le développement des partenariats avec les associations et les institutions locales, cette nouvelle structure construite dans l’annexe Sévigné, adossée au théâtre de verdure et du square Bordes, s’inscrit également dans le cadre du parcours de valorisation du patrimoine culturel de la commune. Ce sera l’un des premiers éléments du projet global « cœur de station » de Balaruc-les-Bains.

Cependant, à ce jour, le plan local d’urbanisme de Balaruc-les-Bains ne permet pas à Sète agglopôle méditerranée d’obtenir les autorisations nécessaires à la mise en œuvre de ce projet, sauf à le déclarer d’intérêt général. C’est cette procédure qui est lancé lors de ce conseil communautaire. Le Conseil municipal de la commune de Balaruc-Les-Bains sera appelé à délibérer ultérieurement sur la mise en compatibilité de son plan local d’urbanisme.

 poulP1070557

Projet Celimer

Afin de favoriser le développement d’entreprises en matière d’innovation sur le territoire de Thau, le projet CELIMER, dont la maitrise d’ouvrage est assurée par l’IFREMER, se propose d’élaborer, en partenariat étroit avec l’IRD, l’IFREMER et l’Université de Montpellier, une plateforme collaborative innovante dans le domaine des sciences marines ouverte sur la société civile et les entreprises.

Ce projet vise à accroître non seulement les synergies entre scientifiques, à travers des espaces communs, une mutualisation et une amélioration de moyens techniques, mais surtout à favoriser les recherches collaboratives public-privé, à travers une meilleure connaissance des attentes et préoccupations des différents acteurs et une mutualisation de moyens sur la base de développements innovants (nouveaux outils de l’éco-ingénierie, nouvelles cultures marines de micro-algues, reverse engineering…).

« Dans le cadre du volet immobilier de ce projet, l’ambition est donc de développer sur le campus IFREMER de Sète, un nouveau bâtiment de recherche et de développement d’activités économiques, permettant d’amplifier la capacité et le renforcement de l’innovation en science marine sur ce site, pour contribuer au développement de l’économie bleue en région Occitanie. Ce programme de construction représente une surface de plancher de 1145 m² pour une surface utile de 893 m². Le montant des investissements s’élève à 2 560 000 € HT. De par sa compétence en matière d’actions nouvelles en matière d’enseignement supérieur et de recherche, Sète agglopôle méditerranée intervient financièrement aux côtés de la Région Occitanie, pour une participation de 700 000 € dans la construction du bâtiment, dans le cadre du contrat de plan Etat-Région 2015-2020. Le poids économique et le rayonnement, tant pour le territoire que pour la Région, que représente un tel projet, s’inscrit dans le schéma régional de développement économique et de l’emploi. »

 Dissolution du SIEL

Le syndicat mixte des étangs littoraux, le Siel, a été créé le 22 octobre 1998. Initialement intercommunal, le syndicat est aujourd’hui un syndicat mixte composé de la Métropole de Montpellier Méditerranée, de l’agglomération du pays de l’Or et de Sète agglopôle méditerranée.

Il a pour objet d’être acteur de la restauration, de la gestion, de la mise en valeur et de la protection des milieux naturels lagunaires, situés entre les étangs de l’Or et de Thau ; d’animer et de coordonner le document d’objectif sur le site NATURA 2000 « Etangs palavasiens et étang de l’Estagnol» ; et de constituer une instance représentative des intérêts des collectivités riveraines des étangs afin que soit pris en compte les problèmes liés à la préservation de la biodiversité et de l’intérêt paysager des espaces lagunaires. Son champ d’action concerne les lagunes et zones humides localisées dans les limites administratives des 7 communes présentes sur son périmètre géographique : Palavas, Pérols, Villeneuve-lès-Maguelone, Lattes, Mireval, Vic la Gardiole et Frontignan.

Depuis le 1er janvier 2018, le code de l’environnement a attribué aux EPCI membres du Siel, la mission de « protection et de restauration des sites, des écosystèmes aquatiques et des zones humides ainsi que des formations boisées riveraines ». Dénommée GEMAPI (gestion des milieux aquatiques – prévention des inondations), cette mission se substitue à celles du SIEL.

Pour Sète Agglopôle : « Il apparait donc légitime de se prononcer aujourd’hui en faveur de la dissolution du SIEL au 1er janvier 2019. Et il est proposé de reprendre les missions du Siel au sein des 3 EPCI et les EPTB compétents, par consentement mutuel. Le Siel sera dissous au terme de l’année 2018. Cette période transitoire sera mise à profit pour organiser les transferts des missions, du personnel et des biens. La répartition des personnels concernés entre les EPCI membres, fera l’objet d’une convention qui sera soumise, pour avis, aux commissions administratives paritaires et aux instances délibérantes compétentes au cours du dernier trimestre 2018. Les personnels concernés seront nommés dans un emploi de même niveau et en tenant compte de leurs droits acquis. »

Vide-greniers : attention, il y a des règles !

Illustration 1Crédits : © Fiedels – Fotolia.com

Illustration 1 undefined

Vous avez dans vos armoires des vêtements que vous ne mettez plus, des livres dont vous n’avez plus besoin, de la vaisselle, des jouets, des disques, des meubles… Chaque année des vide-greniers sont organisés un peu partout en France pour exposer et vendre les objets dont vous n’avez plus l’usage. L’Institut national de la consommation (INC) fait le point sur la réglementation en matière de vide-greniers à travers toute une série de questions-réponses.

  • Qu’est-ce qu’un vide-grenier ? (Quels sont les emplacements prévus ? Pour combien de temps ? Quelle réglementation s’applique ?) ;
  • Quelles sont les obligations des participants ? (Quelles sont les modalités d’inscription ? Qui peut organiser les vide-greniers ? Comment sont identifiés les vendeurs participants ? Quels sont les justificatifs demandés ?) ;
    • Que peut-on y vendre ? (La vente d’objets neufs est-elle possible ? Quels sont les produits interdits ?) ;
  • Quels moyens de paiement utiliser ? (Faut-il privilégier le paiement en espèces ? Quelles sont les règles en la matière ?) ;
  • Les produits achetés sont-ils garantis ? (Qu’est-ce que la garantie légale de conformité ? Qu’est-ce que la garantie des vices cachés ?) ;
  • Les gains doivent-ils être déclarés ? (Quelles sont les sommes soumises à imposition ? Qu’en est-il de la cession de métaux précieux : bijoux, objets d’art, de collection ou d’antiquité ?) ;
  • Quelques conseils si vous êtes acheteur (s’adresser à un professionnel brocanteur ou antiquaire, se méfier des objets qui pourraient être des faux, négocier les prix dans la mesure du raisonnable) ;
  • Les recours en cas de problème (avertir l’organisateur au plus vite oralement et par écrit, alerter la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes, la Direction départementale de la protection des populations ou la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations).

  À savoir :

Les vide-maisons répondent aux mêmes règles que les vide-greniers. La différence majeure réside dans les obligations de l’organisateur et celles des acheteurs.

Poussan : Le compte-rendu du Conseil municipal du 4 juin 2018

corsoP1060553

  Conseil Municipal du 4 juin 2018 audio : PV audio du 4 juin 2018

http://www.ville-poussan.fr/conseil-municipal

délibérations du conseil municipal du Lundi 04 juin 2018 à 19 heures

 1°) FINANCES – Approbation du Compte de gestion 2017 Budget Principal
2 °) FINANCES – Approbation du Compte de gestion 2017 Service Enfance Jeunesse
3 °) FINANCES – Approbation du Compte administratif 2017 B udget Principal
4°) FINANCES – Approbation du Compte administratif 2017 Service Enfance Jeunesse
5°) FINANCES – Décision modificative n°1 Budget Principal
6°) FINANCES – Barème SEJ
7°) FINANCES – Convention entre la SAM et la commune pour le remboursement des frais de transports
8 °) URBANISME – Convention BRL/ CER – LR / COMMUNE pour mise à disposition d’emprises foncières
9°) HERAULT ENERGIES – Groupement de commande 2020 – 2023
10°) RESSOURCES HUMAINES – Elections professionnelles
RAPPORT N° 1 : FINANCES – Budget 201 7 – Compte de gestion du budget principal compte de gestion 2017 du Budget Principal ADOPTE L’UNANIMITE
RAPPORT N° 2 : FINANCES – Budget 2017 – Compte de gestion du budget annexe S.E.J.
compte de gestion 2017 du budget annexe S.E.J. ADOPTE A L’UNANIMITE
RAPPORT N° 3 : FINANCES – Budget 2017 – Compte administratif du budget principal

Affectation d’un montant de 1 224 470.47€ à l’article 1068 – Exécution de fonctionnement capitalisé ADOPTE A LA MAJORITE  (4 abstentions : Cazenove, Llorca, Nespoulous, Rexovice)

RAPPORT N° 4 : FINANCES – Budget 2017 – Compte Administratif du budget annexe SEJ
compte de gestion 2017 du budget annexe SEJ ADOPTE A LA MAJORITE (Abstentions Nespoulous, Rexovice)
RAPPORT N° 5 : FINANCES – Budget Principal 2018 – Décision modificative n° 1
Décision modificative n° 1 du Budget Principal 2018 en section de fonctionnement et en section d’investissement ADOPTE A L’UNANIMITE
RAPPORT N° 6 : FINANCES – Barèmes et tarifs du budget annexe du Service Enfance Jeunesse
ALP et classes de découvertes : montants des tranches du barème de 2018-2019 majorées de la variation de l’indice de l’Insee des prix de la consommation soit 1,19%.
ALSH : taux d’effort reste inchangé pour 2018-2019.
Repas : tarifs inchangés
ALP : tarifs inchangés
 Nouveaux tarifs applicables à compter de la rentrée scolaire 2018 – 2019 ADOPTE A LA MAJORITE (Abstentions : Cazenove, Llorca, Nespoulous, Rexovice)
RAPPORT N° 7 : FINANCES – Convention financière entre la SAM et la commune pour le remboursement des frais de transports
Il s’agit d’approuver la convention avec la SAM pour le transport des élèves à la piscine à hauteur de 2 000€ H.T . ADOPTE A L’UNANIMITE
RAPPORT N° 8 : URBANISME – Convention BRL/CER – LR/COMMUNE – Mise à disposition d’emprises foncières Rapporteur Serge CUCULIERE : Il s’agit d’approuver la mise à disposition de 3 parcelles dans le cadre d’une convention tripartite entre la commune / BRL et CEN – LR pour une durée de 20 ans ADOPTE A L’UNANIMITE
RAPPORT N° 9 : HERAULT ENERGIES – Convention constitutive du groupement de commandes pour l’achat d’énergies, de fournitures et de services en matière d’efficacité et d’exploitation énergétique. Rapporte ur Monsieur le Maire : Il s’agit d’agit d’adhérer par l’intermédiaire d’une contention constitutive avec Hérault Energies au groupement de commandes auprès des gestionnaires et des fournisseur d’énergies. ADOPTE A L’UNANIMITE
RAPPORT N° 10 : RESSOURCES HUMAINES – Fixation du nombre de représentants du personnel au comité technique, maintien du paritarisme numérique et décision du recueil de l’avis des représentants de la collectivité. RAPPORTEUR Danièle BOURDEAUX : Il s’agit de fixer à 4 le nombre de représentants titulaires et 4 représentants suppléants au CT et CHSCT avec maintien du paritarisme de fonctionnement. ADOPTE A L’UNANIMITE

FOOTBALL : Le CAP était en assemblée ce 8 juin

Capture

CA Poussan Foot

André Funès quitte le club sur une bonne note !

 

Il avait pris un club exsangue financièrement, relégué en départementale. Le président sortant du CA Poussan Foot, André Funès, a dressé un bilan plutôt satisfaisant au soir de l’assemblée générale terme de sa troisième année de mandat : un club avec des comptes sains, une école de football en constante progression, des stages de vacances scolaires qui se développent et une équipe senior qui s’est maintenue en Départementale B, après les descentes successives des dernières saisons. L’occasion pour le président sortant de féliciter l’entraîneur Laurent Llopis et les joueurs pour s’être battus jusqu’aux derniers matches dans un esprit d’équipe réel. Et d’annoncer le choix du successeur choisi : Franck Casalis, ex-joueur de Gigean ou encore Frontignan.

Pris par ses obligations professionnelles, André Funès a donc décidé de passer la main.pacP1060594

Avec son comité sortant (Christian Beigbeder, Dominique Brun, Claude Poujol, Nathalie Palaisi, Jean-Marc Boutonnet et Philippe Sans), il n’en a pas moins tracé des pistes de travail pour les saisons à venir : développement des petits partenariats et sponsorings locaux, mobiliser de nouveaux bénévoles, combler le trou générationnel des équipes de jeunes de 17 à 19 ans…et réfléchir à d’éventuelles ententes ou fusion avec des clubs voisins.

Un bilan salué par Jésus Valtierra, adjoint aux sports de la Ville de Poussan : «Il faut remercier André Funès d’avoir, avec son équipe, relevé le club tant financièrement que sportivement dans leurs trois années de travail. Et je salue tout particulièrement le travail effectué auprès des jeunes ! »

Un travail que compte accentuer le nouveau comité directeur, qu’André Funès et son équipe ont souhaité voir se constituer autour de Philippe Sans, jusqu’alors en charge de l’Ecole de Foot : « Nous allons mettre en place, explique celui-ci, un suivi de toutes les catégories au niveau de la motricité, du physique…avec l’implication de Xavier Campestre de manière régulière, et en rapport avec chaque catégorie. Mais aussi des évaluations régulières des enfants au fil des années. De même, le gardien de l’équipe senior viendra deux fois par semaine faire travailler les jeunes gardiens du club des U10 aux U15. Et il faut recréer un lien entre les équipes de jeunes et l’équipe senior… »

A ses côtés, Jean-Marc Boutonnet, Benjamin Authier, Christopher Olivet, Maxime Poujol, Bruno Hernandez notamment…Mais aussi des mères et pères d’enfants qui souhaitent aussi s’investir bénévolement. Ou encore Claude Poujol qui va garder la main sur la trésorerie en formant la relève. Au sein du club, Christian Beigbeder restera en charge des relations avec Ligue et District et Dominique Brun fera le lien avec l’équipe senior.

Le club va profiter de ce mois de juin pour faire re-signer les licenciés en vue de la prochaine saison…une prochaine saison qui pourrait même voir la (re)naissance d’une équipe supplémentaire !

En Assemblée Générale du C.A.Poussan ce 8 juin, il a été fait un compte-rendu de la saison passée pour en même temps se tourner rapidement vers celle qui arrive…

« Nous arrivons au terme de cette saison qui aura été très fertile en évènements bons et moins bons, mais qui aura surtout prouvé que le club est bien vivant et animé par des gens volontaires et efficaces. »

Au niveau sportif  et pour le fonctionnement il fut fait le bilan dans les différentes catégories :

Ecole de Football re-boostée :

Concernant l’Ecole de Football, sous la houlette de son président Philippe Sans, les résultats sont très bons et ce qui l’est encore plus, c’est la progression collective et individuelle dans toutes les catégories concernées.

Autre point positif, l’augmentation de 25% du nombre de licenciés dans les catégories jeunes.

Stages de vacances scolaires :

Ces stages ont toujours autant de succès et seront évidemment reconduits la saison prochaine.

Equipe Senior maintenue :

Après 3 années difficiles la chute est enrayée. Cela résulte d’une vraie implication des joueurs et de Laurent Llopis, l’entraîneur, tout au long de la saison.

Le CAP reste donc à un niveau sportif intéressant tout en sachant que rien n’est facile aujourd’hui pour le football amateur et qu’il va falloir l’implication de plusieurs bénévoles et une politique suivie pour envisager un avenir plus serein dans cette catégorie, et plus si possible !

Des évènements sur la saison :

La saison a été riche en évènements avec en particulier le Père Noël du club suivi d’une soirée amicale et festive bien réussie, la participation au Carnaval avec une mention spéciale à ceux qui ont passé leur temps à construire un magnifique char et les finales de Ligue Jeunes organisés de main de maître avec une mention particulière à Nathalie Palaisi, maître d’œuvre de cette organisation.

Manque de continuation du Foot en Salle :

La saison dernière avait fait naître de grandes ambitions dans cette catégorie avec l’accession au championnat régional et une finale départementale mais cette année est l’année de la déception avec l’arrêt de l’équipe suite à des problèmes d’effectif et d’organisation interne. C’est dommage car cette discipline est en plein développement ! Ce n’est peut-être que partie remise.pacP1060592

Petits sponsors non développés :

Le manque de petits sponsors locaux s’est fait cruellement sentir cette saison. Cela n’est pas que du ressort du club car ces sponsors sont énormément sollicités, mais il est certain que l’investissement de bénévoles dans cette recherche permettrait certainement de donner un bol d’air aux finances du club tout en permettant un investissement matériel ou organisationnel plus conséquent en faveur des jeunes et des seniors.

Manque de bénévoles parfois :

Pour que le club continue à se développer dans la sérénité il faudrait évidemment quelques bénévoles de plus que se soit pour épauler les éducateurs et entraineurs de chaque catégorie, permettre la mise en place de nouvelles manifestations ou aider au développement du club.

Absence d’équipes U17 et U19, travail avec le collège, Entente ou Fusion :

Il est évident que ce manque pénalise l’équipe senior mais ce vide ne pourra être comblé que par la montée des catégories aujourd’hui existante même si deux solutions peuvent être envisagées :

  • se rapprocher du collège pour essayer de créer une section foot en son sein

  • développer un partenariat avec un club proche et envisager une fusion dans les années futures ! Mais cela est un débat important qu’il faudra avoir au sein du club, en pesant bien les avantages et les inconvénients d’un tel changement, avant de le proposer à qui que se soit !

pac

Contact : capoussan@gmail.com
https://www.facebook.com/capfoot/?fref=ts

Le bureau :

– Benjamin AUTHIER

– Bruno HERNANDEZ

– Maxime POUJOL

– Philippe SANS

– Jean-Marc BOUTONNET