AOP-AOC, IGP, AB… : les labels de qualité dans l’alimentation

Les labels de qualité dans l’alimentation garantissent la provenance d’un produit alimentaire. Certains sont reconnus au niveau européen, d’autres seulement au niveau national.
Découvrez les différences entre les labels AOP, AOC, IGP, STG, Agriculture biologique (AB) et Label Rouge.

L’appellation d’origine protégée (AOP) et appellation d’origine contrôlée (AOC)

Label AOC-AOP

L’appellation d’origine protégée (AOP) garantit que le produit a été transformé et élaboré dans une zone géographique déterminée. Le label AOP est un signe européen. Il protège le nom du produit dans toute l’Union européenne.

La déclinaison française de l’AOP est l’AOC (appellation d’origine contrôlée). Elle protège le produit sur le territoire français. Elle constitue une étape dans l’obtention du label européen AOP.

À noter que le logo AOC ne peut plus figurer sur les produits qui ont été enregistrés comme AOP.

Les labels AOP et AOC garantissent un lien très fort entre le produit et son terroir.

Parmi les AOP en France, on retrouve notamment le camembert de Normandie, le Roquefort, la châtaigne d’Ardèche, la noix de Grenoble, la lentille verte du Puy, l’olive de Nîmes, etc.

L’indication géographique protégée (IGP)

Label IGP

L’indication géographique protégée (IGP) est un signe européen qui désigne un produit dont les caractéristiques sont liées au lieu géographique dans lequel se déroule au moins sa production, son élaboration ou sa transformation.

Le label IGP repose sur la notion de savoir-faire.

En France, cela concerne par exemple le jambon de Bayonne, le canard à foie gras du Sud-Ouest etc.

La spécialité traditionnelle garantie » (STG)

Label STG

Le label Spécialité traditionnelle garantie (STG) est un signe européen permettant de protéger une recette traditionnelle, c’est à dire une composition, des méthodes de fabrication ou de transformation.

Le label STG repose sur la notion de tradition.

La marque Agriculture biologique (AB)

Label AB

La marque Agriculture biologique (AB) est une certification contrôlée par l’Agence bio, sous la tutelle du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation.

Elle vous permet d’identifier des produits 100 % bio ou, pour les produits transformés, composés à 95 % de produits agricoles bio.

La marque AB repose sur la notion de respect de la biodiversité et la préservation des ressources naturelles.

Lire aussi : Comprendre les labels bios

Le Label Rouge

Label Rouge

Le Label Rouge est un label national. Il concerne l’ensemble des propriétés et des caractéristiques d’un produit. Les produits alimentaires, mais aussi les produits agricoles non alimentaires peuvent obtenir le Label Rouge. Ils doivent pour cela respecter un cahier des charges et être homologué par un arrêté interministériel.

Le Label Rouge porte sur la notion de qualité supérieure par rapport aux autres produits similaires.

Les produits bénéficiant d’un label IGP ou STG peuvent bénéficier du Label Rouge. En revanche, il n’est pas possible d’arborer les signes Label Rouge et AOC-AOP simultanément.

Lire aussi : Produit Label Rouge : à quoi vous attendre ?

La certification de conformité

La certification de conformité garantit le respect des caractéristiques certifiées à partir d’un cahier des charges (par exemple : porc nourri à 70 % de céréales).

Ces caractéristiques doivent être significatives, objectives et mesurables et permettre de distinguer le produit du standard.

Il existe environ 280 cahiers des charges de certification homologués aussi bien pour des viandes, des volailles, des lapins, des fruits et légumes, des céréales, des  poissons, des miels, des boissons, des produits de charcuterie, etc.

Lire aussi : Acheter un produit « Fabriqué en France » : quelles garanties ?

Retrouvez la dernière newsletter Paniers de Thau !

Les Paniers de Thau, réseau de vente en circuits courts coordonné par le CPIE Bassin de Thau, vous propose une newsletter consacrée à ce projet  mais également à l’actualité de la production et de la consommation locale et responsable.

Vous découvrirez des idées de recettes à partir de produits locaux, des portraits des producteurs de notre territoire ainsi que des conseils pour votre potager !

Voir la newsletter

La CCI Hérault offre un « Kit reprise » aux commerçants du département

A partir du 11 mai, les commerçants rouvriront leurs portes au public.

COMMECapture

Après avoir travaillé sur des chartes préconisant des mesures préventives à mettre en place, André Deljarry, Président de la CCI Hérault, 1er Vice-Président de la CCI Occitanie et les élus ont décidé d’offrir un kit complet aux commerçants afin que cette reprise se fasse dans les meilleures conditions.
Dès lundi, ce kit sera distribué aux commerçants indépendants de moins de 10 salariés, affiliés à la CCI Hérault, qui ont été dans l’obligation de fermer leur magasin le 17 mars.
Les commerçants se verront donc remettre gel hydroalcoolique, masques, bandes de marquage au sol, ainsi qu’une affiche à apposer en vitrine afin de rassurer leur clientèle et réaffirmer leur engagement à les servir dans les meilleures conditions.

C’est la Tombola des Commerçants de Poussan

Association des commercants de poussan

Aucune description de photo disponible.

Depuis LE LUNDI 3 NOVEMBRE c’est la Tombola des Commerçants de Poussan avec DE NOMBREUX lots à gagner!!

Le tirage se fera lors d’un apéritif offert par l’Association devant le KOSI le 24 Novembre, lors de la Sainte-Catherine, en fin de matinée, Venez jouer nombreux!!

On compte sur vous!!

En mai, découvrez le Rezo Pouce !

Partager ses trajets ? Oui mais comment ? En transformant la voiture en nouveau moyen de transport collectif.coupeCapture

Sète agglopôle méditerranée en partenariat avec Rezo Pouce, ont créé depuis septembre 2018 un réseau d’arrêts dédiés à la pratique de l’autostop sur le territoire.  Fonctionnant grâce à une application mobile, l’autostop devient un jeu d’enfant. 300 personnes ont déjà rejoint la «communauté» sur l’agglopôle !

En savoir + sur l’appli mobile 

 Afin de découvrir ce « nouveau » mode de déplacement, les personnes intéressées peuvent  participer à :

  • un café citoyen, mardi 7 mai, de 19h à 21h30 au siège de l’Agglopôle à Frontignan (4, avenue d’Aigues)
  • un stand d’information sur le marché de Bouzigues, mardi 7 mai de 9h à 12h
  • des baptêmes d’autostop à Sète le mercredi 8 mai, de 10h à 17h, parking du Mas Coulet et à Marseillan (Place du Théâtre) le samedi 1er juin
  • des ateliers mobilité le mercredi 29 mai de 10h30 à 12h au CCAS de Mèze et le vendredi 31 mai de 13h30 à 15h au CCAS de Loupian

Logement étudiant : 5 conseils avant de signer

Vous êtes étudiant et allez bientôt emménager dans votre nouvel appartement ? Savez-vous quels sont vos droits ? Soyez attentif et suivez tous nos conseils avant de signer le contrat de location.

Préparez votre dossier de location

Avant de visiter un logement, pensez à préparer votre dossier de location. Si vous êtes intéressé par le logement, vous pourrez ainsi donner les documents au propriétaire directement après votre visite.

Afficher le contenu

Liste des principaux documents pouvant vous être réclamés par le propriétaire

Afficher le contenu

Liste des principaux documents que le bailleur est autorisé à demander au garant pour votre caution

Le décret du 5 novembre 2015 fixant la liste des pièces justificatives pouvant être demandées au candidat à la location et à sa caution donne la liste exhaustive des documents.

Lire aussi : Étudiants, 5 questions à vous poser avant de vous lancer dans l’alternance

Restez vigilants lors de la visite du logement

Vous avez visité le logement et vous pensez déposer le dossier ? Attention ! Restez vigilants et vérifiez que tout fonctionne correctement dans le logement. Il est recommandé :

  • d’ouvrir et de fermer toutes les portes et fenêtres ;
  • d’être attentif aux éventuelles traces d’humidité dans la cuisine ou dans la salle de bains ;
  • de vérifier l’isolation et regarder les radiateurs ;
  • d’observer l’état des prises électriques, des murs et des sols.

Contrôlez les honoraires de l’agence immobilière

Si vous avez fait appel à une agence pour louer votre logement, des frais supplémentaires peuvent vous être demandés. Depuis le décret du 1er août 2014, les honoraires des agences immobilières sont encadrés. Seuls la visite du logement, la constitution du dossier, la rédaction du bail et l’état des lieux peuvent vous être facturés.

Attention ! Il est interdit au bailleur de vous demander le versement d’un chèque de réservation du logement.

Connaître les honoraires réglementés des agences immobilières

Vérifiez le contrat de location

Lorsque votre dossier a été accepté, vous devrez alors faire l’état des lieux et signer votre contrat de location ou bail.

Etat des lieux

Vous devez effectuer un état des lieux en présence des deux parties : le locataire et le bailleur.  Si vous remarquez un défaut que vous n’aviez pas vu le jour de l’état des lieux, vous disposez d’un délai de 10 jours pour demander au bailleur de compléter le document.

Le contrat de location doit obligatoirement contenir :

  • le nom et le domicile du propriétaire ainsi que le nom du ou des locataires ;
  • la date de prise d’effet et la durée du bail ;
  • la mention « bail d’habitation » ;
  • la description du logement (maison, appartement, nombre de pièce, surface habitable…) et de ses équipements ;
  • la nature et le montant des travaux effectués dans le logement depuis le dernier contrat ;
  • le montant du loyer et le mode de règlement ;
  • le montant du dernier loyer acquitté par le précédent locataire ;
  • le montant du dépôt de garantie.

Cas particuliers

À Paris, le contrat de location doit aussi indiquer le montant du loyer de référence et le montant du complément de loyer le cas échéant.

Afficher le contenu

Liste des annexes qui doivent vous être fournies avec le bail

Des informations complémentaires dans le diagnostic technique en 2018

Le diagnostic technique sera progressivement complété par un état de l’installation intérieure de l’électricité et un état de l’installation intérieure du gaz. Ces informations devront être ajoutées en annexe du contrat de location à partir de juillet 2017 pour les bâtiments dont le permis de construire a été délivré avant janvier 1975 et à partir de janvier 2018 pour tous les bâtiments.

Assurez-vous du respect de vos droits par le propriétaire

Le propriétaire doit vous délivrer un logement en bon état (sans vices cachés), vous assurer une jouissance paisible, procéder aux réparations nécessaires et ne pas s’opposer aux aménagements que vous réalisez s’ils ne constituent pas une transformation du logement.

Le locataire aussi a des obligations

Le locataire est soumis à plusieurs obligations :

  • payer le loyer au terme convenu ;
  • entretenir le logement et le mobilier si le bien est loué meublé ;
  • user du logement en conformité avec sa destination ;
  • procéder aux réparations locatives à l’exception de celles rendues nécessaires par la force majeure ou la vétusté ;
  • laisser exécuter les travaux liés la décence.