Le loto des 24 Heures de Poussan

Ce samedi à 14 h 30, le foyer des campagnes accueillait le loto annuel des 24 Heures de Poussan pour le Téléthon. Les bénévoles étaient prêts pour proposer un après-midi récréatif à de nombreux joueurs de tous les âges, passionnés par ce style de jeu après que certains aient assuré une journée de permanence autour du Handball avec le FTHB Poussan et le FTHB pour récolter plus de 400€. Screen Shot 03-18-17 at 04.58 PMTandis que  les organisateurs avec le soutien de la ville de Poussan avaient tout préparé, ils officiaient pour accueillir au mieux tous les joueurs, tandis que le buffet et  la buvette étaient déjà ouverts pour les gourmands,  le cœur y était pour remercier les visiteurs, les commerçants et les donateurs qui avaient offert des lots

Screen Shot 03-11-17 at 04.31 PM La 1ère partie démarrait rapidement après quelques mots de Martine Vandevelde pour présenter le grand week-end du Téléthon 2017. S’en suivaient  20 quines et une consolante , tandis que pour le reste vous pouviez gagner des jambons,  des paniers garnis, de l’électroménager, de la vaisselle, un robot multifonction et même un baptême de l’air…

Un bon après-midi récréatif pour tous les participants.

Une Sainte Catherine ventée

   concDSC_0014 (7)Cette année, comme les précédentes, la Foire de la Sainte Catherine avait des accents particuliers puisqu’elle avait lieu de l’ancienne mairie au Boulevard René Tulet , car autrefois, sur les boulevards et sur le riverain c’était un jour de grande fête pour de nombreux Poussannais. Même le jardin public fut sollicité jadis. Des mesures particulières pour le stationnement et la circulation avaient été prises et à cet événement venait s’associer la réception d’une délégation de Larciano, la ville avec laquelle Poussan est jumelé.

Il ne faisait pas bon, du froid et du vent, et le long des boulevards, Poussannais et visiteurs recherchaient les rayons de soleil pour se réchauffer. Certains avaient partagé un petit-déjeuner tardif assis autour de tables, mais cette fois ce fut à l’intérieur des cafés.concDSC_0034 (3)

  Après  le repas du samedi, pour faire honneur aux invités et afin que les Poussannais en profitent au maximum une sortie du petit cochon accompagnée de la danse du Chevalet par des scolaires venaient animer l’heure de l’apéritif.  

                                                             ———————-

Car La fête de la Sainte-Catherine se célèbre en principe le 25 novembre de chaque année depuis le Xe siècle et commémore le martyr de Catherine d’Alexandrie. En France, la fête était l’occasion pour les femmes célibataires de prier pour avoir un mari et pour célébrer les Catherinettes, c’est-à-dire les femmes ayant atteint l’âge de 25 ans sans s’être mariées.concDSC_0018 (7)

Peu de Catherinettes et peu de visiteurs jusqu’à 11 h. Des stands variés étaient ouverts sur le Riverain et sur le Boulevard René Tulet. Plus de 12, car de nombreux marchés de Noël se déroulaient sur le Bassin de Thau, et donc beaucoup moins de commerçants que d’habitude.

L’on sait bien que les Poussannais sont fidèles à la Sainte Catherine qui, il  y a quelques décennies, permettait aux viticulteurs ayant rentré leur récolte de dépenser un peu d’argent, d’acheter des provisions pour l’hiver et quelquefois un cochon ou d’autres victuailles.concDSC_0053 (2)

Il y avait de quoi se faire plaisir avec des marchands de vêtements, de bijoux, des souvenirs, de tripoux, de vin, d’aliments bio, des fruits secs, des sucreries, des croustitielles… Les vendeurs courageux, vu les conditions météo, avaient tenu à participer.concDSC_0013 (8)

Chacun pouvait se faire plaisir.  La fin de matinée fut particulièrement appréciée par les Poussannais qui malheureusement n’avaient pas trop envie de s’attarder.DSC_0047 (2)

Ce dimanche, les petits et les grands pouvaient aussi, aller à la rencontre de certaines associations ou de leurs représentants. DSC_0032 (5)

Leur présence avec bien sûr tous les bénévoles de celle du jumelage Poussan-Larciano, témoignait de leur belle vitalité et de leur engagement.

Et pour échanger directement avec des Poussannais et développer les liens entre les 2 communes, la délégation italienne proposait, comme d’habitude, des produits élaborés dans sa localité : des balais réalisés sur place dans des usines, des cosmétiques, des produits de beauté, du jambon et du fromage, des confitures, différents vins, et des maquettes à réaliser soi-même, d’après des dessins et des croquis de Léonard de Vinci… concDSC_0031 (5)Tandis que l’on s’approchait de midi,  petit à petit, certains visiteurs se regroupaient car ils s’étaient spécialement déplacés pour les animations.concDSC_0053 (2)concDSC_0038 (2)  A l’heure de l’apéritif, si certains appréciaient les cafés, si d’autres préféraient déambuler entre les stands, certains enfants participaient à l’atelier cuisine spécial pâtes qui a connu un grand succès dans les Halles.   Tandis que pour certains, vu l’heure, il était temps de se restaurer pour d’autres il fallait déjà penser au rangement.concDSC_0021 (6)Mais à midi 1/2, un beau geste avait réchauffé les cœurs des bénévoles de la Ligue contre le cancer, en présence de Danièle Bourdeaux la Présidente, et de nombreux partenaires de la soirée de vendredi. Ceux de l’association des Bee Gees donnaient un chèque bien conséquent de 1917,76€ , qui furent récoltés ce vendredi, chèques qui sera transmis à la Ligue de Montpellier.cancDSC_0007 (12)

Pour terminer la journée en beauté Jean-Michel Rinaldi et Alain Sebbah allaient se produire au Foyer des Campagnes de Poussan permettant au nombreux public d’apprécier leur talent , avec un concert de plus de deux heures.cancDSC_0017 (8)

Une foire qui a souffert surtout du froid mais qui avant l’hiver officiel a permis aux Poussannais de se rencontrer dans une convivialité que la plupart apprécient autour d’un autre partage, celui des Français et des Italiens.

Sister Grace entre Gospel et spiritual

Ce samedi 18 novembre en l’église Saint Pierre de Poussan, Sister Grace, une chanteuse à la voix chaleureuse et puissante et considérée comme l’une des meilleures voix de gospel en France se produisait. Près de 25 mélomanes et amateurs composait un public qui se faisait un plaisir de partager avec l’artiste et sa pianiste un concert intimiste.samDSC_0001 (1)Celle qui a assuré les premières parties de Manu Dibango,  des Palata Singers  ou encore des Golden Gate Quartet, The American Legend  et qui a collaboré avec les plus grandes voix  américaines Richard Smallwood, Kirk Franklin, Sherry Williams, Linda Lee Hopkins…. nous invitait à un voyage à travers des célèbres chants traditionnels authentiques des églises africaines américaines : du spiritual et du gospel comme ceux de Oh Happy Day, Wade in the writer, Trouble, et bien d’autres morceaux de son dernier CD.

 Car Sister Grace a déjà 5 albums à son actif dont le dernier s’intitule « Day  by Day », distribué chez Harmonia Mundi et disponible à la FNAC. Liens : https://www.youtube.com/watch?v=wVjTuYqVBm0samDSC_0003 (1)Rayonnante dans le chœur de l’église avec sa voix particulière, ayant du volume tout en restant fine à la Sister Grace avait assuré un master Class auparavant pour des adeptes de Gospel qui avaient la possibilité de chanter avec elle sur un chant travaillé durant l’après-midi.

Ce fut donc un grand moment avec une prestation de Sister Grace à la hauteur de sa réputation.

sameDSC_0013

MJC : 30 exposants pour le vide-grenier spécial jouets

joueDSC_0029  Ce dimanche 19 novembre, dès 9 h, le Foyer des Campagnes étant indisponible, la MJC de Poussan était visitée par de nombreuses personnes venues de Poussan ou du bassin de Thau, pour essayer de réaliser quelques affaires avant Noël ou tout simplement pour faire plaisir à leurs enfants. Le vide-grenier spécial « jouets » de la MJC, réalisé très tôt, cette année, c’était du sérieux et par les temps « qui courent » grâce à de tels événements l’on peut satisfaire les enfants à moindre coût et leur faire énormément plaisir sans avoir à arpenter les rayons des hypermarchés et sans se « ruiner ». D’ailleurs, pas mal d’enfants participaient à la fête, le matin. joueDSC_0027

Plus de 30 exposants, enfants ou adultes avaient pris place dans différentes salles de la MJC qui avait été investies devant le succès de ce spécial jouets. Elles étaient bien remplies, les stands aussi, et l’on pouvait partager une bonne matinée placée sous le signe de l’enfance et du jeu. Noël approche.

joueDSC_0030

  Entre les châteaux et les maisons de poupées, les encastrements et les puzzles, les maquettes et les modèles réduits, les panoplies et les déguisements, entre les logiciels ou plus simplement les vieux jeux en bois, les voitures miniatures ainsi que les livres, il y en avait pour tous les goûts et toutes les bourses. Les Légos, Les figurines, les peluches et les puzzles connaissaient un énorme succès, les DVD aussi. Les jeux de société étaient aussi très demandés.  

joueDSC_0032Il fallait attendre 11 h pour que les visiteurs soient nombreux mais cette année le vide grenier se poursuivait jusqu’à 13 h.

 Du bonheur pour des acheteurs heureux d’avoir trouvé de quoi satisfaire leurs besoins et pour des vendeurs qui pourront certainement réinvestir dans les  jouets s’ils le désirent.

Une Pause rock ce samedi

Ce samedi 4 novembre, Christophe du Bar restaurant de La Pause, vous proposait de participer à une soirée animée avec rock and roll au menu. Pour ce faire, il avait invité les Valentine’S Devil. De quoi proposer aux clients un autre style que ceux présentés les fois précédentes.  Et les visiteurs ont été bien satisfaits par ce rock bien trempé et de bonnes interprétations.zomDSC_0030 (11)

Pour les participants ce fut un petit régal, dans lequel se mêlaient de la sensibilité, du rythme et surtout du rock comme on l’aime dans le Midi.zom

Et Christophe en avait profité pour préparer des Tapas, une très bonne idée que certains ont apprécié alors que dehors il ne faisait pas bon déambuler. Un très bon choix pour accompagner cette pause musicale.

Un Halloween de tous les records en 2017 !

Cliquez sur les photos pour les agrandir.halDSC_0141

 L’Halloween ou Halloween est une fête célébrée dans la soirée du 31 octobre, veille de la Toussaint, dont elle tire son nom puisque Halloween est une contraction de l’anglais All Hallows Eve .La plupart des historiens considèrent la fête folklorique païenne traditionnelle d’Halloween comme un héritage de Samain, une fête qui était célébrée au début de l’automne par les celtes et constituait pour eux une sorte de fête du nouvel an. Pendant la protohistoire celtique, existait une fête religieuse – Samain en Irlande, Samonios en Gaule –, qui se déroulait sous l’autorité des druides, pendant sept jours : le jour de Samain lui-même et trois jours avant et trois jours après.

«C’est une fête de fermeture de l’année écoulée et d’ouverture de l’année à venir. Le temps de Samhain est celui du Sidh (l’autre monde) brièvement confondu avec celui de l’humanité».halDSC_0032 (6)

La nuit de Samhain n’appartient ni à l’année qui se termine, ni à celle qui commence. La fête est une période close en dehors du temps. C’est la période ou les hommes peuvent communiquer avec les gens de l’autre monde. Lors de cette nuit de fermeture, les Gaulois avaient l’habitude de pratiquer une cérémonie afin de s’assurer que la nouvelle année à venir se déroulerait sereinement.

Par tradition, ils éteignaient le feu de cheminée dans leur foyer puis se rassemblaient en cercle autour du feu sacré de l’autel, où le feu était aussi étouffé pour éviter l’intrusion d’esprits maléfiques dans le village. Après la cérémonie, chaque foyer recevait des braises encore chaudes pour rallumer le feu dans leurs maisons pour ainsi protéger la famille des dangers de l’année à venir.halDSC_0081

Le prédécesseur chrétien d’Halloween, la Toussaint des catholiques romains, était célébrée à l’origine en mai et non le 1er novembre. En 308, l’empereur romain Constantin apaisa la population des territoires païens, nouvellement conquis, en leur accordant le droit de conserver leur ancien rite du Jour de Samhain, parallèlement à la dernière fête fixée, la Toussaint. Le panthéon de Rome, un temple construit à l’origine pour adorer une multitude de dieux, fut converti en église. Pendant que les chrétiens célébraient leurs saints disparus, les païens dédiaient la nuit précédente à Samhain, leur « seigneur de la mort ».halDSC_0024 (11)

Aujourd’hui, Halloween est une fête qui à Poussan a été relancée il y a quelques années par le Carré d’As, avec un défilé et un petit rassemblement ou bien encore un circuit agrémenté par quelques surprises, et cet événement est devenu incontournable pour les enfants poussannais mais de plus en plus pour les adultes qui se font plaisir. A 17 h 30, ce mardi après-midi, avec une météo très favorable, une chaleur convenable, la place de la mairie se remplissait de personnages bizarres, de sorcières, de vampires et de monstres, de gorilles, de citrouilles, de squelettes et de diables, de faucheuses et de revenants, et petit à petit à l’appel des plus grands d’entre-eux, un étrange défilé a débuté assez rapidement.halDSC_0041 (2)

La nuit n’était pas encore tombée, mais déjà quelques étoiles apparaissaient dans un ciel qui se couvrait tout de même rapidement, c’était l’heure d’aller faire peur aux Poussannais calfeutrés dans leurs appartements ou leurs maisons et surtout de leur demander des sucreries.halDSC_0040 (2)

C’était aussi le moment choisi par le Comité des Fêtes pour prendre la direction de la rue de la Salle et commencer à demander des bonbons. Tous les participants ont alors formé un long cortège qui n’a cessé de prendre de l’ampleur jusqu’à l’ancienne Mairie. Près de 900 personnes certainement, encore un record en comptant les enfants. Direction le centre ancien du village et la place de l’église par la rue Sadi Carnot pour certains, pour d’autres par des ruelles voisines en tapant à certaines portes avec délicatesse, en demandant des sucreries.DSC_0065 D’ailleurs, malgré une bonne sécurité assurée par les agents de la Police Municipale,  si un seul circuit était prévu, un court pour les moins de six ans, d’autres en ont choisi un long en montant vers l’église. Encore une affluence inattendue et tous ces adeptes d’Halloween presque tous déguisés se sont laissés guider par ces agents et par une petite sono tirée par un membre du Carré d’As méconnaissable pour l’occasion : une ambiance gentiment survoltée qui pour les adolescents a été entretenue jusqu’à plus de 20 h.halDSC_0076C’était déjà une belle réussite pour le Comité des Fêtes qui avait organisé cette soirée d’Halloween et autant dire que des jeunes parents aux grands-parents, l’on était heureux de participer à cette animation.halDSC_0059    Même de nombreux adultes poussannais ou venant d’autres communes avaient joué le jeu, en se déguisant avec soin, en décorant certaines poussettes aussi, et pour certains commerçants se fut l’occasion d’accueillir tous les enfants avec grand plaisir. On voyait aussi des familles entières et des amis regroupés, tous déguisés, pour partager la fête.halDSC_0107

  Tambourinant aux portes, les participants n’eurent pas de mal, cette année encore, à obtenir ce qu’ils désiraient car souvent, comme par magie, des portes s’ouvrirent, des fenêtres aussi, et de nombreuses personnes distribuèrent gentiment et sans compter les fameuses gourmandises. halDSC_0117Certains avaient même décoré le bas de leur façade pour rajouter un brin de folie et s’étaient déguisés pour l’occasion. Une belle participation avec beaucoup de bonbons.

 Cela incita la foule à prolonger le circuit assez tard, jusque dans le centre ancien, à s’éparpiller dans les quartiers, pour redescendre ensuite vers le Foyer des Campagnes décoré pour l’occasion.halDSC_0121Souvent avec un esprit conquérant, accompagnés par leurs parents, les plus petits se sont risqués à pénétrer dans un tunnel fantôme dans lequel les toiles d’araignée avaient recouvert le plafond. Des monstres apparaissaient, les décors mettaient dans l’ambiance, le manque de lumière  effrayait  un peu, on y était, c’était le moment de vérité. Et cette année, le Carré d’As y était allé fort, mais ce fut un grand moment pour tous. Chacun a réussi à dépasser ses angoisses pour parvenir  jusqu’à la sortie sans trop de tracas.

  Alors que les sorcières gesticulaient, que les squelettes bougeaient, grands et petits passaient avec succès cette épreuve pour accéder aux 400 sachets de bonbons distribués par les membres du Comité des fêtes.DSC_0130

  Le relâchement était sécurisant dans un foyer des Campagnes bien accueillant. Les gourmands partageaient des instants sympathiques sous le regard des citrouilles amusées dans la bonne humeur, puis ceux-ci laissaient leur place aux autres candidats.

Sur des musiques adaptées ils remerciaient les membres du Carré d’As pour cette sympathique soirée bien conviviale.

HJHJHJCapture


Le CLSH de Poussan à la chèvrerie du Mas Saint Farriol

che1Durant cette première semaine des congés d’automne les enfants du CLSH se sont rendus à la chèvrerie du Mas Saint Farriol de Villeveyrac pour une journée très plaisante, instructive et animée, au contact des animaux et de la Nature.che2Capture« Car l’élevage pour Christophe et Nelly Brodu est à dimension humaine. L’objectif économique n’exclut pas les sentiments à la base de ce qui est sans doute
une belle aventure artisanale. » che4CaptureParticipation à la traite, explications de l’utilité de chaque animal, de son alimentation. Promenades, préparation du fromage et dégustations furent au programme.che6CaptureQue du bonheur.

http://saintfarriol.free.fr/cadre.htm