Vigilance maximale en raison d’un risque incendie très élevé

En raison des conditions de sécheresse actuelle et au vu des dernières prévisions météorologiques, le risque d’incendie est actuellement très élevé. Ces conditions devraient se maintenir les prochains jours. La semaine dernière, les sapeurs-pompiers de l’Hérault ont traité 105 départs de feux et mobilisé plusieurs centaines de personnes. Dans le département de l’Hérault, près de la moitié des incendies de forêt sont d’origine involontaire. Ils peuvent donc être évités en adoptant un comportement responsable et citoyen.

Forest Fire, Wildfire, Blaze, Smoke

Le préfet de l’Hérault rappelle que l’emploi du feu est interdit depuis le 16 juin en application de l’arrêté du 25 avril 2002. Sont notamment interdits les feux d’artifice, les lanternes volantes, les brûlages de végétaux, les feux de camp et les barbecues en zone végétalisée.

Il est également formellement interdit de fumer dans les zones naturelles et de jeter des mégots.Par ailleurs, afin de limiter les incendies d’origine involontaire, il est également vivement conseillé sur l’ensemble du territoire départemental de ne pas réaliser de travaux à l’aide de machines et d’outils (y compris travaux agricoles et débroussaillement) pouvant générer des étincelles et des départs de feu aux heures les plus chaudes de la journée (entre 10 heures et 21 heures) et lors des journées ventées.

Pour les travaux urgents, les personnels en charge de leur réalisation devront être systématiquement équipés de moyens de première extinction.Enfin, le préfet de l’Hérault a demandé à ses services de se mobiliser pour surveiller et réprimer toute mise à feu malveillante, susceptible d’être à l’origine d’incendies. Ainsi, la cellule technique départementale de recherche des causes des incendies composée de gendarmes, de pompiers et de forestiers est régulièrement sollicitée par les directeurs d’enquête pour identifier les causes des incendies. Plusieurs incendiaires ont été identifiés depuis le début de l’année.Le non-respect de l’interdiction de l’emploi du feu expose son auteur à des poursuites pénales. En cas d’incendie, même involontaire, des amendes pouvant aller jusqu’à 150000 € ainsi que des peines d’emprisonnement peuvent être prononcées. Des dommages et intérêts peuvent être réclamés.

Les feux de forêt ne sont pas une fatalité. En cas de fumées suspectes ou de départs de feu, contactez immédiatement le 18 ou le 112 pour le signaler et ainsi éviter qu’il se propage.Toutes les informations sur : http://www.herault.gouv.fr/Politiques-publiques/Agriculture-foret-et-developpement-durable/Foret/Prevention-des-forets-contre-les-incendies

Bassin de Thau : Les jouteurs se jettent à l’eau pour protéger les rivières

Pas plus tard que ce jeudi 18 juillet, de nouveaux dépôts sauvages ont été constatés dans la rivière du Sesquier à Mèze juste trois jours après la finalisation du chantier d’entretien de ce cours d’eau mené par Sète agglopôle Méditerranée avec le concours du SMBT. Ces actes de malveillance étant trop souvent constatés, la SAM et le SMBT avec le soutien de l’Agence de l’eau lancent une campagne de sensibilisation avec l’aimable participation des jouteurs et sur des photographies de Claude Cruells.smbt

PROTEGER LES RIVIERES, C’EST PRESERVER L’IDENTITE LAGUNAIRE DE NOTRE TERRITOIRE. POUR RELEVER LE DEFI DE SENSIBILISER LE PUBLIC A LA PROTECTION DES COURS D’EAU DU BASSIN DE THAU, SETE AGGLOPOLE MEDITERRANEE ET LE SYNDICAT MIXTE DU BASSIN DE THAU AVEC LE SOUTIEN DE L’AGENCE DE L’EAU ONT DEMANDE A UN FLEURON DE NOTRE PATRIMOINE DE SE JETER A L’EAU.

Des cours d’eau propres et en bonne santé, voici l’objectif visé par la SAM et le SMBT. Vecteurs d’une eau douce, indispensable à la lagune, les 59 cours d’eau représentant 550 kilomètres de linéaire répartis sur les bassins versants de Thau et d’Ingril jouent un rôle essentiel pour la qualité des écosystèmes.

Ils favorisent le maintien de la biodiversité en abritant de nombreuses espèces animales et végétales. Les arbres qui bordent leurs rives (la ripisylve) servent d’abri à de nombreusescomme le papillon Diane, classé parmi la liste des espèces protégées.

Ces cours d’eau jouent également un rôle clé pour l’épuration de l’eau grâce au système racinaire de la végétation qui les bordent. Ils servent enfin de zones tampons et limitent l’intensité des crues. Reste que ces précieux couloirs écologiques, à sec une partie de l’année, sont parfois assimilés à des fossés et deviennent au fil du temps des dépotoirs. Afin d’endiguer ce phénomène, la SAM et le SMBT ont déjà intensifié la fréquence des opérations de nettoyage et de restauration.

L’heure est désormais à la sensibilisation. Décliné sur des affiches, des plaquettes et sur le web, le message sera brandi à bout de lance par des jouteurs de renom. Des ambassadeurs de poids à la hauteur de l’enjeu.

Et pour ceux qui n’auront pas compris le message, il est rappelé que le Code de l’environnement prévoit une amende de 75 euros pour les personnes ayant jeté une simple poubelle dans la nature, 1 500 euros en cas de dépôt depuis un véhicule et s’il s’agit de déchets professionnels, cela peut atteindre 75 000 euros d’amende et une peine de 2 ans de prison.

Si vous êtes témoin d’un acte de malveillance ou d’un dépôt sauvage, vous pouvez contacter la brigade territoriale de Sète agglopôle Méditerranée au 04 67 43 24 39 ou pour la ville d’Agde, le Centre superviseur urbain au 04 67 00 80 41.

Nettoyage des cours d’eau : Sète agglopôle Méditerranée mène des programmes de travaux et d’entretien sur les cours d’eau du bassin de Thau avec l’aide du technicien rivière du SMBT. En 2018, pas moins de 18 chantiers ont ainsi été diligentés et cinq tonnes de déchets évacuées. Le périmètre d’intervention de la collectivité, qui s’étend sur 8 communes et 120kms de cours d’eau, va aussi être élargi en 2020 à 17 communes et 180kms de cours d’eau, ce qui va permettre de couvrir l’ensemble des zones à enjeux.

Etat des ressources en eaux souterraines dans notre département

Etat des ressources en eaux souterraines dans notre département début juillet 2019, la situation a évolué depuis et des mesures portant sur la mise en place de restrictions des usages de l’eau ont été prises par le préfet de l’Hérault.eauCaptureCliquez sur l’image pour l’agrandir.

Lutte contre les feux de forêt : connaître les bons gestes

Un feu de forêt sur deux est la conséquence d’une imprudence. Pour toujours plus de prévention face au risque incendie, de bons gestes et comportements sont à adopter aux abords des forêts. Le ministère de la Transition écologique et solidaire en lien avec le ministère de l’Intérieur et le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation renouvelle sa campagne de prévention contre les feux de forêts.

Feux de forêt, les prévenir et s’en protéger

Un barbecue, un feu de camp, une cigarette jetée par la fenêtre de la voiture : tous ces comportements peuvent entraîner des départs de feu. Aujourd’hui, 80 % des incendies se déclenchent à moins de 50 mètres des habitations. Et c’est bien près des habitations que la vigilance doit être la plus accrue. Actuellement, 32 départements sont particulièrement exposés aux feux de forêt, des zones où les conditions météorologiques (vent, sécheresse, chaleur…) peuvent propager violemment et rapidement ces incendies. La prévention face à ce risque se traduit par des gestes et des comportements responsables et concerne aussi bien les riverains que les touristes.

Si ces gestes de prévention concernent l’été, qui représente une période à fort risque, la prévention des incendies doit se faire tout au long de l’année, avec notamment :

  • le débroussaillage de son habitation : un terrain débroussaillé permet au feu de passer sans provoquer de grands dommages et facilite le travail des sapeurs- pompiers ;
  • la préparation de sa maison : la conception d’un bâtiment, de par ses aménagements et son entretien, permet de le rendre moins vulnérable à l’incendie (avec des matériaux durables et étanches, le nettoyage des toitures et gouttières, l’éloignement – au moins 10 mètres – des matériaux dangereux et inflammables).

Crédits : MTES/DICOM

Retrouvez le quiz sur la prévention des feux de forêt

L’Ephippigère à protéger

Vous la rencontrerez dans les vignes, ou dans la garrigue, cette magnifique sauterelle ne saute pas, elle ne vole pas non plus, et son repas est composé de feuilles de vigne, de ronces ou d’insectes Mais l’agriculture intensive avec les phytosanitaires a beaucoup impacté la population de l’Ephippigère C’est un insecte Orthoptère.

Ephippigère

L’agriculture raisonnée pourrait lui être favorable. Cette grosse sauterelle de 30 à 35 mm a un cri strident, « tsii-zi », ce qui lui a donné le nom de jeudi ».elle ne pique pas et n’est pas dangereuse elle n’a aucun statut de protection. Il faut donc la protéger…

Mutualisez les déplacements pour accroître la mobilité à moindre coût

Mutualisez les déplacements pour accroître la mobilité à moindre coût, c’est ce que propose le Rezo Pouce, dispositif de covoiturage auquel Sète Agglopôple Méditerranée vient d’adhérer et qui valorise l’auto-stop sur de courtes distances.

L’image contient peut-être : 1 personne, sourit, texte
Inscrivez-vous et téléchargez l’appli ! bit.ly/2CrcGfT
A Poussan, 3 arrêts ont été mis en place :
– Arrêt école Véronique Hebert : Chemin des Frères
– Arrêt Boulevard René Tulet : Centre Ville
– Arrêt Cave Coopérative: Route de Sète

Sécheresse : renforcement des restrictions pour le bassin versant de l’Hérault et du Vidourle.

Renforcement des restrictions pour le bassin versant de l’Hérault et du Vidourle.

Le département de l’Hérault connaît des conditions particulièrement sèches depuis le début de l’année. Avec les fortes chaleurs estivales, l’étiage précoce des cours d’eau se renforce et se confirme. Les orages de juillet n’ont donné lieu qu’à des pluies rarement abondantes et très localisées ne pouvant compenser le déficit pluviométrique accumulé.

La tendance à la baisse des eaux souterraines concerne encore 80% des nappes avec des niveaux globalement bas.Les étiages très sévères des cours d’eau des bassins versants de l’Hérault, des affluents de l’Orb et de la Lergue atteignent pour certains des records de niveaux bas en ce milieu d’été.Pour faire suite aux propositions du comité de suivi de la sécheresse, qui se réunissait le 5 août pour la 5èmefois en 2019, le préfet de l’Hérault décide du renforcement des limitations d’usages de l’eau sur le bassin versant de l’Hérault et la partie héraultaise du Vidourle, en cohérence avec les mesures prises par le préfet du Gard le 30 juillet sur ce bassin versant.

Les principales mesures sont:

Pour les 1ères restrictions pour les prélèvements sur le Canal du Midi
Interdiction 24h/24h : le remplissage des piscines privées, le lavage des véhicules en dehors des stations professionnelles, le fonctionnement des bornes et fontaines en circuit ouvert.
interdiction de 8h à 20h: l’arrosage des terrains de sports, des golfs, des jardins, des pelouses et espaces verts publics et privés, des jardins potagers ou d’agrément)
Strictement réglementé par les dispositifs spécifiques prévus en cas de sécheresse dans le cadre de leur autorisation: le fonctionnement des Installations Classées Pour l’Environnement (ICPE), des stations d’épuration, des plans d’eau, des activités économiques, commerciales et industrielles, associations hydrauliques agricoles (ASA), …… /

…Pour les limitations renforcées sur les bassins versants du Vidourle,de l’Hérault, la Lergue et sur les affluents de l’Orb (la Mare, le Gravezon, le Jaur et le Vernazobres):

Interdiction 24h/24h :l’arrosage des terrains de sports, des golfs, des jardins, des pelouses et espaces verts publics et privés, des jardins d’agrément, le lavage des voiries, le fonctionnement des douches de plage, le remplissage des étangs et plans d’eau de loisir à usage personnel, la vidange des plans d’eau de toute nature dans les cours d’eau, certains travaux sur station d’épuration

  • Interdiction de 8h à 20h: l’arrosage des jardins potagers
  • Interdiction de 11h à 20h: l’arrosage des cultures agricoles (sauf micro-irrigation, goutte à goutte et cultures hors sol, productions dépendantes et fragiles, certaines ASA)
  • Strictement réglementé par les dispositifs spécifiques prévus en cas de sécheresse dans le cadre de leur autorisation: le fonctionnement des Installations Classées Pour l’Environnement (ICPE), les prélèvements sur le canal du midi, associations hydrauliques agricoles (ASA)..

 

Vigilance sur le reste du département

Sur ces secteurs, il est nécessaire d’être particulièrement vigilant sur les consommations en eau afin d’anticiper et d’éviter une situation qui pourrait conduire à des restrictions.

Il est donc demandé :

aux collectivités de surveiller l’état de leurs ressources en eau potable de limiter leurs consommations (arrosage espaces verts, lavage voiries…). Par ailleurs, elles doivent vérifier le bon fonctionnement de leurs systèmes d’assainissement, afin de ne pas risquer d’altérer la qualité biologique des cours d’eau
à chacun d’être attentif dans ses consommations individuelles en adoptant des pratiques raisonnées et économes.Un nouveau point sur les ressources en eau sera fait prochainement.
TOUTES LES INFORMATIONS sur le site internet des services de l’État: l’arrêté préfectoral, la carte détaillée des zones concernées, les mesures…:

http://www.herault.gouv.fr/Politiques-publiques/Environnement-risques-naturels-et-technologiques/Eau/Secheresse.

Sécheresse : le bassin de Thau passe en alerte renforcée !Aucune description de photo disponible.

Aménagement de la forêt communale

Foret communale
  Le conseil municipal de Poussan a adopté dans sa délibération du 18 février 2019 le projet d’aménagement de la forêt communale établi par l’Office National des Forêts en vertu des dispositions de l’article L.212-3 du code forestier. Il expose les grandes lignes du projet qui comprend :
  • un ensemble d’analyses sur la forêt et son environnement,
  • la définition des objectifs assignés à cette forêt,
  • un programme d’actions nécessaires ou souhaitables sur le moyen terme.

Razzia sur le Plastique : les Flibustrieurs mettent le cap sur les déchets mal triés

Du lundi 29 juillet au jeudi 15 août, les pirates du « Recycleur » investissent de nouveau les plages du Bassin de Thau.rateCapture

Lassés  de croiser autant de sacs, bouteilles et autres détritus au cours de leurs nombreux périples, ils viennent à la rencontre des moussaillons petits ou grands avec un double objectif :  prodiguer conseils et astuces pour gérer et trier nos déchets avec efficacité et récupérer le maximum d’emballages recyclables pour les valoriser….une sorte de Chasse aux TRIsors à laquelle chacun est invité à participer.

Cette année, l’accent est mis sur un phénomène de grande ampleur qui menace directement les écosystèmes et ressources du territoire : la prolifération des déchets plastique (la Méditerranée en reçoit chaque année près de 600 000 tonnes ce qui représente 34 000  bouteilles par minute).

C’est la raison pour laquelle, au-delà des investissements conséquents réalisés pour multiplier les conteneurs de tri sur le territoire (plus de 200 000 euros par an), Sète agglopôle Méditerranée poursuit ses efforts pour sensibiliser les estivants et les aider a toujours mieux gérer leurs déchets.

Rendez vous donc les après-midis de 14h à 17h, autour de cette drôle d’embarcation pour participer aux ateliers ludiques de notre grande « Razzia sur le Plastique :

  • du lundi 29 juillet au vendredi 2 août à Mèze (Jardin Montet)
  • du lundi 5 au vendredi 9 août à Sète (Place Thérond)
  • du lundi 12 au jeudi 15 août à Marseillan-Plage (Plage d’Honneur)

Un service de conseil gratuit dédié aux économies d’énergie avec GEFOSAT

Sète Agglopôle Méditerranée offre à la population un service de conseil gratuit dédié aux économies d’énergie avec GEFOSAT, association spécialisée dans la maitrise des charges en énergies et la promotion des énergies renouvelables.
Des permanences sur rendez-vous ont lieu toute l’année à raison d’une fois par mois à Sète et une fois tous les deux mois à Frontignan, Balaruc-les-Bains et Mèze. L’Espace Info Energie est également joignable par téléphone du lundi au vendredi de 9h à 13h au 04 67 123 80 94.Aucune description de photo disponible.