Préservons la biodiversité, luttons contre le Frelon asiatique !

POUSGVUFUTGUU

Le frelon asiatique est une espèce invasive originaire d’Asie. Particulièrement nocive pour les abeilles et dangereuse pour l’homme, elle s’est adaptée à nos territoires et constitue une menace pour la biodiversité et un danger sanitaire.

Le nid de forme sphérique est fait de fibre de cellulose mâchée et peut atteindre jusqu’à un mètre de haut et 80 cm de diamètre. Construit au printemps et abandonné en hiver, il est le plus souvent situé dans des arbres à plusieurs mètres de hauteur, parfois dans des habitations ou du mobilier urbain.POUSNid-frelon

Afin de lutter contre son expansion, il est important de l’attaquer pendant son installation dès le mois de février en disposant notamment des pièges dans son périmètre d’action.

Pas besoin d’être un ingénieur pour construire son piège à frelons asiatiques : quelques notions de bricolage, deux bouteilles en plastique, un couteau, une perceuse et quelques fils suffiront.
Installé au fond du dispositif, l’appât : un mélange de bière, de vin blanc et de sirop de grenadine, attirera les frelons asiatiques. Placez les pièges de préférence en hauteur, loin des endroits fréquentés et rechargez le piège en appât tous les 15 jours.POUSPlan-fabrication-piège-sélectif

Un projet d’implantation de ruches sur des terrains communaux

POUSruchesDans le cadre de sa politique de protection de l’environnement, afin de favoriser la biodiversité, l’équipe municipale s’est engagée dans un projet d’implantation de ruches sur des terrains communaux. 4 ruches vont bientôt être implantées sur une parcelle achetée par la commune aux abords de la voie Domitienne.
Une plantation d’espèces mellifères est également prévue à proximité des sites choisis. Un agent municipal ayant des connaissances en apiculture gérera l’implantation, la surveillance des essaims et la récolte du miel. La race Buckfast a été sélectionnée pour ses qualités de douceur, de fécondité et de résistance à la maladie.
Un programme pédagogique à destination des écoles de la ville permettra également de sensibiliser les élèves aux enjeux de la biodiversité et de participer à cette action en décorant les ruches avant leur installation.

Les dépôts sauvages étant devenus un véritable problème d’incivisme dans l’agglo…

Les dépôts sauvages (encombrants, mobilier, électroménager, gravats…) sont devenus un véritable problème d’incivisme dans l’agglo. Chaque année, plusieurs centaines de tonnes de déchets sont ramassées sur notre territoire (aussi bien en zones urbaines qu’en nature). Dernier exemple en date, l’intervention de l’équipe d’entretien de notre service Espaces Naturels à proximité de la bergerie de Montbazin.Aucune description de photo disponible.
Face à ce phénomène croissant, Sète agglopôle mène une action globale qui combine sensibilisation et mesures répressives en collaboration avec les polices municipales (amendes pouvant atteindre 1 500 €). Afin que le coût très élevé du nettoyage, imputable à certains citoyens négligents, ne soit pas supporté par l’ensemble de la collectivité.
Il existe pourtant des solutions pour évacuer ces déchets (7 déchetteries sur le territoire), y compris pour les personnes ne disposant pas de moyens de transport. Pour tous renseignements, contactez le service Déchets au 04 67 46 47 20.Aucune description de photo disponible.

La «Catfarm », éco-lieu Poussannais, animé par une équipe de jeunes porteurs de projets écologiques et solidaires.

Peut être une image de une personne ou plus, personnes debout et plein air

Dans le cadre de notre projet d’espace de travail partagé (co-working), ce dimanche 21 février, Madame le Maire Florence SANCHEZ, accompagnée de Gaëlle GUENAL, déléguée au commerce et de de Marie LAMOTHE, coordinatrice, ont rencontré Odile KIRCHNER, présidente du conseil d’administration de « La Palanquée », le tiers-lieu du Bassin de Thau.
« Nous avons visité ensemble la «Catfarm », éco-lieu Poussannais, animé par une équipe de jeunes porteurs de projets écologiques et solidaires.
Eliott ANDREYS et sa collègue Julie DE BIDAART nous y ont présenté leurs valeurs et leurs projets collaboratifs, entre high-tech et low-tech.
Nous avons abordé des thèmes variés entre séminaires, ateliers, rencontres professionnelles et intergénérationelles ainsi que des projets participatifs avec en toile de fond des préoccupations écologiques, sociales et solidaires.
Cette visite a permis à tous de mieux se projeter dans ce nouvel espace municipal à venir: co-working Poussannais, lieu de travail et d’échanges dédié aux entrepreneurs et créateurs poussannais mais aussi ouvert au public sur le territoire. »Peut être une image de une personne ou plus, personnes debout et plein air

LES OBLIGATIONS LEGALES DE DEBROUSSAILLEMENT (OLD)

OBLIGATIONS LEGALES DE DEBROUSSAILLEMENT (OLD)OLDCapture Cliquez sur l’image pour l’agrandir, merci…

L’obligation légale de débroussaillement est inscrit dans la loi et en particulier dans le code forestier (article L131-10 et suivants). Il est de la responsabilité des communes de veiller à la bonne exécution de ces obligations. La préfecture peut également missionner l’ONF pour contrôler les travaux effectués.
Cette obligation de débroussaillement vise à protéger les habitations et habitants en cas d’incendie mais aussi à faciliter le travail des sapeurs pompiers.

Comme chaque année il est rappelé les obligations légales de débroussaillement :
• En zone U (zone urbanisée) du PLU la totalité de la parcelle doit être débroussaillée qu’elle soit construite ou non.
• En zone Naturelle et dans une bande de 200 mètres autour de cette zone, cette obligation ne concerne que les propriétés comportant un bâti. L’OLD est alors appliquée dans une profondeur de 50 mètres autour de la construction et sur une bande 5 mètres de chaque côté de la voie d’accès. Cette obligation peut s’étendre sur des fonds voisins. Pour cela une demande doit être faite au propriétaire pour lui demander dans le cadre des OLD l’autorisation de pénétrer dans son terrain pour débroussailler. En cas de non réponse dans un délai d’un mois l’obligation est transférée au propriétaire du fond voisin.
• Ce débroussaillement peut être contrôlé par les services de l’État à partir du 15 avril. Il est donc nécessaire de procéder à ces travaux avant cette date.OLDSCapture

Plus de renseignements sont disponibles en mairie, il est possible de prendre contact avec l’élu délégué à l’environnement au 04 67 18 35 96 ou sur le site des services de l’état : https://www.herault.gouv.fr/Publications/Documentation/Agriculture-Foret-Alimentation/Debroussaillement

J’aime ma ville au sens propre…

Toutounet-01Dans le cadre de sa campagne de sensibilisation contre les déjections canines, l’installation de 15 nouveaux distributeurs de sacs est en cours par les agents des services techniques :

- Parking Véronique Hébert – Rue des Pampres – Place de l’Église – Parking de la Poste – Boulevard du Riverain – Rue des Pierres Blanches

- Parking Fondère (Chemin du Moulin à Vent) – Boulevard Prosper Gervais – Rue de la Farigoule – Rue du Marathon

- Chemin de Clermont – Rue du Languedoc – Impasse des Baux – Jardin Public – Avenue de la Gare

D’autres seront prochainement installés dans d’autres quartiers de la ville.Toutounet-Plan

De nombreux travaux pour améliorer la gestion des eaux pluviales à Poussan

La circulation allant du haut de la rue de la Salle jusqu’au complexe sportif a été mise en double sens jusqu’à la fin février par rapport aux travaux qui ont lieu actuellement au Chemin du Cous.Peut être une image de carte
Dans le cadre de la réalisation du schéma de gestion des eaux pluviales, le territoire de la commune de Poussan a fait l’objet d’un diagnostic du fonctionnement de ces infrastructures pluviales. Ce diagnostic a permis de définir les actions pouvant être mises en œuvre pour améliorer la gestion des eaux pluviales. Sète agglopôle méditerranée qui exerce la compétence « eaux pluviales » a décidé de lancer une des actions définies par le schéma directeur au niveau du secteur Nord-Ouest de Poussan, à proximité du Collège.Peut être une image de herbe
Les travaux d’un coût global de 680.000€ HT financé par la SAM ont démarré le 10 février 2021 et ils correspondent à cette action dont les objectifs sont multiples :
• limiter les apports au Valaury provenant des bassins versants naturels situés en amont,
• permettre un écrêtement des débits venant gonfler le Valaury dès en amont de son parcours,
• maîtriser les ruissellements au niveau du chemin du Cous et provoquant régulièrement une impraticabilité du chemin qui sert notamment de desserte du collège empruntée par les bus scolaires.
Les travaux comprennent :
• la construction d’un bassin de rétention recevant les eaux pluviales d’un volume utile de 20.000 m3 et dont le rôle sera d’intercepter provenant de l’amont et d’assurer un écrêtement des débitsatIMG_20210210_172501
• la réalisation d’un fossé le long du chemin du Cous depuis le carrefour avec le chemin de Loupian afin de canaliser les ruissellements provenant de l’amont et éviter les écoulements sur le chemin du Cous (Dimension du fossé : largeur en crête de 4,5 m, hauteur utile de 0,5 m, Linéaire d’environ 200 ml)atIMG_20210216_174717
• la réalisation d’un cadre pluvial de traversée du chemin de Cous reliant le fossé au bassin de rétention (Cadre en béton armé de 4 x 0,5 m, Longueur d’environ 40 ml)
• l’aménagement du carrefour au croisement entre les chemins du Cous et de Loupian consistant en reprofilage de la voirie afin d’orienter les ruissellements vers le fossé,
• l’aménagement du chemin d’accès au bassin de rétention depuis le chemin de Loupian permettant une interception en amont du carrefour des ruissellements provenant du chemin de Loupian.

Peut être une image de plein air

Les déjections canines sont interdites sur les voies publiques, les trottoirs, les espaces verts et les espaces de jeux pour les enfants.

Les déjections canines sont interdites sur les voies publiques, les trottoirs, les espaces verts et les espaces de jeux pour les enfants.
 Dejections canines
Les propriétaires de chiens sont donc tenus de procéder au ramassage des déjections de leur animal. Pour tous les maitres qui rechigneraient encore à ramasser les déjections de leur animal, pour ceux qui pensent que ramasser, c’est se rabaisser et plus globalement pour tous ceux qui n’ont aucun sens civique et aucun respect pour les agents du service technique qui se mobilisent pour rendre notre ville plus propre, la municipalité à décidé d’engager une campagne contre les déjections canines !
Elle se déroulera en deux temps :
A partir du 1er décembre lancement d’une campagne de communication afin de sensibiliser les propriétaires, avec l’installation de 15 nouveaux distributeurs de sachets sur différents quartiers de la ville. Tout sera mis en oeuvre pour que le message passe.
A partir du 1er janvier, les propriétaires se verront systématiquement sanctionnés par une amende de 68€ si,  ils ne ramassent pas les déjections de leur animal, si ils abandonnent le sac de déjections sur le domaine public.
La propreté est une affaire de tous !

Agissez, compostez

Gaspillage alimentaire, déchets de jardin : les déchets organiques constituent 1/3 des ordures ménagères que nous jetons à la poubelle. Jetés en mélange avec les autres déchets, ils finissent leur vie en décharge ou en incinérateur. Pourtant ils constituent un levier majeur pour réduire nos déchets et le gaspillage de ressources. Alors vous aussi agissez, en demandant votre composteur de jardin ou d’appartement (lombri-composteur) à Sète agglopôle.Peut être une image de une personne ou plus
Il vous sera remis gratuitement. La demande s’effectue directement au 04 67 46 47 20 ou par mail (dechets@agglopole.fr). Les personnes équipées gratuitement bénéficient d’une formation et d’un accompagnement assuré par des agents spécialement formés. + d’infos sur https://bit.ly/33d2tyL