La collecte des déchets pour le week-end de Pâques

Aucune description de photo disponible.A l’ occasion du Lundi de Pâques, la collecte des déchets (ordures ménagères et tri sélectif) sera assurée normalement sur les secteurs concernés.
L’ensemble des déchetteries resteront fermées (réouverture prévue dès le lendemain aux horaires habituels).
Pour plus de précisions vous pouvez contacter le service Déchets 04 67 46 47 20 ou dechets@agglopole.fr

Le P.C.A.E.T. (plan climat air et énergie) de SAM en phase de diagnostic

pacet22Capture Le P.C.A.E.T. (plan climat air et énergie du territoire) de Sète Agglopôle Méditerranée en est à la phase du diagnostic.

pacetCapture

A l’issue des différentes étapes, un plan d’actions sera élaboré pour une durée de 6 ans.

Le P.C.A.E.T. sera construit autour de 5 axes forts :

  1. La réduction des émissions de gaz à effet de serre (G.E.S)

  2. L’adaptation au changement climatique

  3. La sobriété énergétique

  4. La qualité de l’air

  5. Le développement des énergies renouvelables

Le P.C.A.E.T. de l’agglomération s’articulera de fait avec les services de l’Etat, de la Région afin de s’articuler avec les ambitions nationales, régionales et ainsi d’accéder dans les meilleures conditions aux aides et appels à projet relatifs à la transition énergétique.

Rappel des objectifs nationaux, horizon 2030 :

  • - 40 % des émissions de G.E.S., par rapport à 1990

  • – 20 % de la consommation énergétiques, par rapport à 2012

  • 32% d’énergies renouvelables dans la consommation finale d’énergie

Au niveau régional :

La Région Occitanie ambitionne de devenir la première région à énergie positive (REPOS), horizon 2050. 2 axes retenus : diviser par 2, la consommation d’énergie / habitant et multiplier par 3, la production d’énergies renouvelables.

L’agglomération s’engage à produire + 7,3% d’énergies renouvelables.

Seront mobilisés à l’échelle du territoire : entreprises, associations, citoyens, conseil de développement.

Sète agglopôle Méditerranée Lauréate de l’appel à projet « vélo et territoire »

Sète agglopôle Méditerranée Lauréate de l’appel à projet  « vélo et territoire » de L’ADEME (Agence de l’Environnement et de  Maitrise de l’Energie).

 La part modale du vélo est aujourd’hui faible en France (2.7% de l’ensemble des déplacements) et positionne notre pays  au 25ème rang dans l’Union Européenne où la part modale moyenne dépasse 7%.

 Or, les attentes des citoyens en matière de politiques cyclables reviennent régulièrement sur le devant de la scène. Il suffit de se balader à vélo pour constater que l’utilisation des infrastructures cyclables a bondi l’an dernier de 8 % par rapport à 2017.trottCapture

 Les enjeux du développement d’un écosystème cyclable sont immenses à la fois en terme d’aménagement (infrastructures dédiées, partage de la voirie, traitement des discontinuités,…) mais également en terme d’accompagnement (offre de services, appui au changement de pratique…).

 Fin 2018, l’ADEME a lancé un appel à projet « vélo et territoire » destiné à accompagner les territoires afin de leur permettre d’anticiper la mise en œuvre du plan vélo national, et de soutenir ces territoires dans le cadre de la définition, de l’expérimentation et de l’animation de leur politique cyclable.

 En dépit d’un grand nombre de dossiers de grande qualité déposés l’an dernier auprès de l’ADEME en région Occitanie, Sète agglopôle Méditerranée a été informée ces jours-ci qu’elle est officiellement lauréate de cet appel à projet.

 Un point technique permettra, courant mai, de préciser les montants et les engagements de cette aide. Mais quoi qu’il en soit, cela vient souligner et conforter les actions de SAM pour le développement du vélo sur son territoire :

·         Subvention vélo et trottinettes électrique pour 300 foyers,
·         Mise en place d’un Schéma cyclable intercommunal,
·         Réalisation en 2019 du premier tronçon de la voie verte de Balaruc-le-Vieux en direction du PEM en gare de Sète,
·         Participation aux réalisations cyclables des communes,
·         Programme de pose d’arceaux vélos dans les communes…

Interdiction exceptionnelle d’emploi du feu jusqu’ au 15 avril 2019

En raison des conditions de sécheresse actuelle et au vu des dernières prévisions météorologiques, le Préfet de l’Hérault a décidé d’interdire l’emploi du feu jusqu’au 15 avril 2019.

L’image contient peut-être : ciel, arbre, plein air et nature
L’emploi du feu est donc interdit partout et pour tous sur l’ensemble du département de l’Hérault pour prévenir les incendies de forêt et protéger les personnes et les biens.
Sont notamment interdits les brûlages de végétaux coupés ou sur pied, l’écobuage, les feux de camp et les barbecues en zone végétalisée. Il est également formellement interdit de fumer dans les zones naturelles et de jeter des mégots.
Les propriétaires doivent obligatoirement débroussailler autour de leur habitation afin d’assurer leur protection et de contribuer à la sécurité des personnels de lutte contre les incendies.
Pendant cette période d’interdiction, les déchets issus du débroussaillement ne doivent pas être brûlés mais amenés en déchetterie ou broyés et stockés. Le non-respect de l’interdiction de l’emploi du feu expose son auteur à des poursuites pénales. En cas d’incendie, même involontaire, des amendes pouvant aller jusqu’à 150 000 € ainsi que des peines d’emprisonnement peuvent être prononcées.
Vous pouvez retrouver toutes les informations sur : http://www.herault.gouv.fr/…/Prevention-des-forets-contre-l…

Inscrivez-vous à la Réserve Communale de Sécurité Civile

La Réserve Communale de Sécurité Civile est constituée de citoyens volontaires et bénévoles de tout âge et de tout métier pouvant être mobilisés en appui des pouvoirs publics afin de prévenir et gérer les risques majeurs présents sur le territoire de la commune.

Aucune description de photo disponible.
Si vous souhaitez être volontaire à la Réserve Communale de Sécurité Civile, vous pouvez vous inscrire à l’accueil de la Mairie ou télécharger la fiche sur le site internet de la mairie
http://www.ville-poussan.fr/index.php…

Attention aux chenilles processionnaires

La processionnaire du pin est un insecte de l’ordre des lépidoptères et ses larves sont connues pour leur mode de déplacement en file indienne. Elles se nourrissent des aiguilles de diverses espèces de pins, provoquant un affaiblissement important des arbres. 

Sa face ventrale est jaune. Le corps est fortement velu et couvert de poils urticants et allergisants. Les prédateurs à ce stade sont principalement la mésange et quelques oiseaux insectivores, non sensibles aux poils urticants. Les chenilles marchent en procession de manière curieusement saccadée. Si leurs longs poils (soies) sont inoffensifs, ces chenilles projettent dans l’air de minuscules poils très urticants à partir du 3ème stade larvaire. Leur fort caractère urticant peut provoquer d’importantes réactions allergiques : démangeaisons, œdèmes (au niveau des mains, du cou, du visage) mais aussi des troubles oculaires ou respiratoires(asthme).

Les atteintes de l’œil peuvent avoir des conséquences graves si les poils ne sont pas rapidement retirés. Il est dangereux de manipuler un nid même vide.

Bien qu’il existe d’autres moyens, la lutte mécanique est toujours aussi efficace.

Mais pas question de trop s’approcher, un échenilloir (sécateur au bout d’un long manche) doit être utilisé. Si vous devez pratiquer cette opération, n’oubliez pas qu’ensuite vous devez incinérer les nids.

Sans vous alarmer, vous devez rester vigilant si vos pins sont infectés. Le simple contact avec de l’herbe contaminée peut aussi provoquer de graves atteintes sur les humains et les animaux.

Si votre chien/chat/cheval bave anormalement, a la langue ou la face gonflée, se gratte le museau, il a surement été en contact avec des chenilles processionnaires. C’est une urgence gravissime, sans soins votre animal peut aller jusqu’à perdre sa langue!
Rincer lui la bouche à l’eau courante et amener le d’urgence chez le vétérinaire. Surtout ne mettez pas vos doigts dans la bouche de votre animal, les chenilles sont aussi dangereuses pour l’homme.

Dans le cadre du Plan Climat Énergie Territorial

Vous souhaitez équiper votre habitation d’un système de chauffage et/ou d’un chauffe-eau individuel solaire ?
Dans le cadre de son Plan Climat Énergie Territorial, Sète Agglopôle Méditerranée peut vous faire bénéficier d’une aide financière fixée à 250 €/m2 de capteurs solaires installés, avec un plafond maximum de 1500 € par foyer.
Proposée à toute personne physique propriétaire d’un logement existant situé sur le territoire de l’agglopôle sans condition de ressources, cette subvention vient compléter le dispositif national des aides à la transition énergétique : crédit d’impôt sur le matériel (à hauteur de 30%), prêt à taux zéro et aides de l’ANAH.
http://wf.agglopole.fr/solusagers

La GEMAPI, pourquoi ?

Depuis le 1er janvier 2018, l’agglopôle exerce de plein droit la nouvelle compétence obligatoire de Gestion des Milieux Aquatiques et Protection des Inondations (GEMAPI).gemaCapture

La GEMAPI permet à la collectivité d’entreprendre l’étude, l’exécution et l’exploitation de tous travaux, actions, ouvrages ou installations présentant un caractère d’intérêt général ou d’urgence, dans quatre domaines :

  • l’aménagement de bassins hydrographiques
  • la restauration des cours d’eau
  • la défense contre les inondations et contre la mer
  • la préservation des zones humidesgematCapture

Un programme pluriannuel d’actions, tant en investissement qu’en fonctionnement, est ainsi envisagé. Voté en année n-1, le produit attendu est ventilé par les services fiscaux sur les 4 taxes locales de chaque commune. Le montant de la taxe GEMAPI est plafonné à 40 €/habitant DGF (23,54 € en moyenne). En 2018, comme en 2019, le produit attendu pour l’année a été fixé à 3,5 M€.

La GEMAPI permet à la collectivité d’entreprendre l’étude, l’exécution et l’exploitation de tous travaux, actions, ouvrages ou installations présentant un caractère d’intérêt général ou d’urgence, dans quatre domaines :

► L’aménagement de bassins hydrographiques

► La restauration des cours d’eau

► La défense contre les inondations et contre la mer

► La préservation des zones humides

Parmi les principales actions réalisées ou en cours en 2018 : le déploiement de l’atténuateur de houle sur le lido de Sète à Marseillan (1,12 M€), les charges de fonctionnement induites (entretien du parking et de l’atténuateur, charge du personnel du service espaces naturels) 174 000 €, un bassin d’écrètement Route de Florensac à Marseillan de 10 000 m³ (730 000 €), un bassin d’écrètement Le Crouzet à Gigean de 1 600 m3 (243 600 €), des travaux d’entretien des rivières (250 000 €), des travaux de confortement de la Corniche à Sète (100 000 €), des travaux de restauration des cordons dunaires (50 000€), et des zones humides (33 333 €), etc.

Une estimation globale des crédits consommés POUR l’année 2018 amène à un taux de réalisation de 75 % environ des dépenses envisagées initiale-ment (soit environ 2,6 M€ de dépenses nettes (subventions déduites sur les 3,5 M€ prévus initialement).

Les dépenses complémentaires (environ 0,9 M€) seront toutes réalisées en 2019.

À noter que le chantier de l’atténuateur de houle en mer est totalement dépendant des conditions météorologiques que l’on ne peut pas anticiper.

Une base pour sous-marins dans l’étang de Thau ?

L’armée Française, et plus particulièrement la Marine Nationale s’interroge sur cette opportunité qui serait créatrice d’emplois. poissonthumbnail_L1070682 

« En effet la lagune serait idéale pour réaliser une grande base sous marine secrète, dans le port des Onglous, sur l’étang de Thau qui est le plus grand plan d’eau de la région Occitanie.

Sur la base de Marseillan actuellement réservée aux Glénans est établi un bâtiment du XVIIe siècle qui pourrait servir de bâtiments administratifs. »

De plus un percement de la bande lagunaire à hauteur de la réserve naturelle du Bagnas permettrait la sortie des sous marins vers la méditerranée.gnas

Le plan d’eau de Thau se révèle un site particulièrement attrayant pour les sous marins car on peut y naviguer par des vents de force 7 ou 8 et accéder directement en mer Méditerranée. Sa situation privilégiée au cœur du golfe du Lion permet de s’échapper vers les côtes de Provence ou vers l’Espagne, de s’exercer aux manœuvres dans les ports de la Côte Vermeille, ou de croiser des navires jusqu’aux Baléares ou au large de Barcelone.snle

Et à l’inverse de la Bretagne, où les difficultés de pilotage sont sous l’eau, dans le contournement des rochers et îlots, en Méditerranée, elles sont sur l’eau et donc plus visibles.

Des discussions en ce sens on lieu entre le chef d’état major et la ministre des armées.

A suivre…