« La Boule Poussannaise » est en deuil

« La Boule Poussannaise » vient d’apprendre le décès de Pierre SACELLINI. Grande figure de la pétanque poussannaise, Pierrot avait 79 ans et se battait contre la maladie depuis plusieurs mois.sace 300717

Il y a quelques temps, dans des moments difficiles, il a pris la présidence du club afin de le sauver. Il a tenu avec rigueur et compétence ce poste pendant plusieurs années avant de passer le flambeau mais tout en restant un fidèle licencié.

 Pierrot à la pétanque représentait le parfait joueur du Sud. Avec sa verve naturelle, il avait toujours la répartie même si, quelques fois, il avait tord. Bon pratiquant, il était renommé dans tout le secteur sétois. Il aimait surtout jouer avec son fils Yves malheureusement disparu également. De même, il manquait rarement de défier son frère Bruno dans des parties quelques fois « pagnolesque ».

 Notre Pierrot va laisser un grand vide au sein de « La Boule Poussannaise » qui présente, à son épouse, à sa famille et autres proches, ses sincères condoléances et leurs adresse ses sentiments de bien vive sympathie.

Les obsèques de « Pierrot » auront lieu ce mardi 01 août 2017  à 10 h en l’église de POUSSAN

 » ADIEU L’AMI. Tu resteras toujours dans nos souvenirs « 

Ce dimanche soir, Cocktail de nuit a mis le feu

La dernière des trois soirées programmées pour la fête locale, celle de ce dimanche soir, s’annonçait de grande qualité avec sur scène, Cocktail de Nuit, dirigé par Philippe Terme avec son concept unique, son originalité, la qualité des artistes présentés, et la magie des costumes, tous plus imaginatifs les uns que les autres.cockDSC_0108 (2)

Un show en général exceptionnel d’une rare efficacité, un show qui a ses habitués, des connaisseurs et des amateurs.

Du pur bonheur pour eux et pour les autres spectateurs aussi. Une grande soirée !cockDSC_0032 (12)

Avec des musiciens renouvelés mais toujours d’un très haut niveau, c‘est d’ailleurs un groupe que l’on retrouve régulièrement dans le secteur. Avec près de 18 artistes sur scène, le show est composé d’une ambiance comédies musicales. Le répertoire est très visuel et dansant avec de la variété française et internationale des années 60 à aujourd’hui. Plus de 20 tableaux différents composeront le spectacle qui fut d’excellente qualité.  Le chanteur Alexandre Bertrand engagé avant sa participation l’émission The Voice était de la partie.

Vraiment du très haut niveau, une assurance de professionnel pour chacun d’entre eux , Avec souvent des chorégraphies élaborées pour les danseuses. Et que de belles voix !!!cockDSC_0134 (1)

Juste avant 21 h 30 le groupe a démarré fort avec une séquence chansons françaises de l’année, toujours interprétées avec brio par des solistes ou par des duos. Les membres du groupe qui se relayaient sur scène pour satisfaire un public très nombreux qui avait envahi le parking de la Mairie avec au début peu de candidats pour la piste. Tout y était pour que le début de la nuit soit des meilleurs. Peu à peu le répertoire glissait vers les chansons américaines ou anglo-saxones mais celui-ci ne fut pas aussi varié que la veille. Cocktail de Nuit et son équipe impressionnaient les spectateurs avec des voix particulières et de grande qualité qui en font un des plus grands orchestres de variété, du moment. Il est vrai que tous le groupe se distingue par son grand professionnalisme. Des artistes de talent, des techniciens de très grande qualité.DSC_0217

Avec vitalité, bootsé par des musiciens excellents, avec la fraîcheur et l’assurance des jeunes chanteurs et chanteuses sur les planches (plus de 6), le groupe a passé en revue toute la variété  internationale qui fait le succès de cet été . Ce fut un « Mix » de très belles chansons durant lesquelles les chanteurs et chanteuses donnaient encore de la voix.

 Et avant que la nuit ne retrouve sa sérénité, surtout les 18/25 ans et les Poussannais ou les visiteurs en congés tenaient à profiter du concert jusqu’au bout, car pour les autres, il fallait se remettre au travail le lundi matin.DSC_0164 (1)

La plupart des spectateurs préféraient écouter et voir à la fois sans en perdre une seconde car le spectacle était au rendez-vous avec les différentes chorégraphies exécutées par les danseuses.  Du côté des buvettes ou de la fête foraine, l’on commençait alors à tourner au ralenti pour terminer en douceur cette série de concerts. DSC_0103 (2)

La soirée s’achevait tandis que les dernières notes s’envolaient vers un ciel qui était resté bien sage et auquel les étoiles venaient rajouter un peu de rêve.

Alméras pour poursuivre les festivités

   Pour la seconde soirée de  la  fête locale, ce samedi 29 juillet, Poussan recevait l’Orchestre Alméras. A l’heure de l’apéritif, uniquement les balances et un début d’ambiance musicale. ALMEDSC_0208

Mais dès 21 h, une belle introduction pour la fête et cette fois sans mauvais temps et sans le traditionnel orage de la fête, que du bonheur pour les amateurs, fort nombreux.ALMEDSC_0180

 Sans cesse à la recherche de nouvelles idée le groupe est basé dans le sud est de la France à mi chemin entre Marseille et Aix en Provence, son but étant d’offrir le meilleur de la technologie en son, lumière et effets visuels.

ALMEDSC_0202

Que de vidéos et de spots durant cette soirée musicale ! Pour eux : « Un bal sans danse n’est plus un bal. Notre mission est votre plaisir et notre équipe fera tout pour faire danser le public ! »Pari réussi durant une bonne partie de la soirée bien apprécié par des spectateurs très attentifs et souvent sollicités. Un véritable show de variété avec un visuel très sophistiqué.Les manèges aussi étaient en forme, les Poussannais et les touristes ou visiteurs aussi pour cette soirée. Les cafés s’étaient exportés pour l’occasion et l’on pouvait se désaltérer avec la famille ou avec ses amis, avec modération en profitant du concert.

Becker a mis Poussan en fête

beckerDSC_0078 (3)L’Orchestre de Variétés Bernard BECKER a envahi le parking de la Mairie de Poussan ce vendredi 28 juillet car avec plus de nombreux membres tous professionnels et riche de plus de 40 ans d’expérience l’on a retrouvé jusqu’à 12 artistes sur scène.beckerDSC_0047 (5)

Kévin ROCHE, son manager, a pris les commandes du groupe en apportant du nouveau mais en préservant l’identité initiale de l’Orchestre dont les cuivres et surtout une interaction avec le Public qui plaît beaucoup, sont des éléments essentiels.

beckerDSC_0090 (2)

A 19 h, à l’heure de l’apéritif, après les balances de l’après-midi, quelques morceaux choisis mettaient Poussan sous condition durant quelques instants.

S’il n’avait pu se produire l’an dernier, cette fois le ciel était bien plus accueillant.

Et c’est surtout le mouvement et la dynamique de scène qui a plu durant toute la soirée, l’ensemble étant valorisé par une bonne rythmique, par le pupitre cuivres très solide et un son de bonne qualité. beckerDSC_0066 (3)

Gigean : la 10ème Foire aux Ânes

Foire aux Ânes​ au Jardin-Public à partir de 9h

 Programme de la 10ème foire aux ânes le 30 juillet 2017 de 9h à 19h à Gigean au profit de l’association Espoir Pour Un Enfant.

Vente et exposition ânes poneys chevaux chèvres poules etc…

Balades à dos d’Âne

Spectacle équestre

Repas en musique

Spectacles et interventions diverses

Jeux de société avec Arts et Jeux pour les enfants

Vols de nuit à Frontignan avec la LPO

Le 4 Août 2017 de 19 h 00 à 22 h 00

Une balade inédite, au crépuscule, à la découverte des chauves-souris, reines de la nuit. À la fois fascinantes et mystérieuses, ces fabuleuses créatures vous invitent à leur ballet nocturne. Une envolée poétique insolite en compagnie de ces demoiselles !

Sur réservation à l’Office de tourisme, animation proposée par l’Office de tourisme de Frontignan, dans le cadre des balades de l’été du réseau du CPIE-BT.

Lieu de rendez-vous : Office de Tourisme de Frontignan

Responsable : Camille Fraissard, Animatrice

Public concerné : Tout public

Accessible aux personnes handicapées : Non

Renseignements :

LPO – Hérault
15, Rue du Faucon crécerellette
Les Cigales, Route de Loupian
Centre Régional de Sauvegarde de la Faune Sauvage
34560 VILLEVEYRAC
04.67.78.76.24

Réservation :

Par téléphone : 04 67 18 31 60

Jusqu’au 30 juillet, de Léonard à Andréa

« Toute connaissance commence par les sentiments ».
C’est ainsi que débute l’histoire d’amour entre un génie, peintre et homme de science italien, Leonardo di ser Piero da Vinci et un architecte toscan de Larciano Andréa Néri.neri 05 05 17 3
Léonard de Vinci est né le 15 avril 1452 dans les environs de Vinci, un petit village de Toscane, en Italie, près de Florence, à seulement 5 kms de Larciano où vit Andréa Néri.
Andréa a toujours vécu dans le milieu du bois. Dans son atelier d’ébénisterie, son père a appris à ses quatre enfants à construire leurs propres jouets. Lui-même construisait ses machines à bois. C’est dire que dans cette famille, le travail du bois et l’amour pour cette matière prédominaient.
«Nous sommes nés dans la sciure de bois», s’amuse à dire Andréa. Au départ Andréa
a créé un pistolet, puis passionné, il s’est penché sur des réalisations plus complexes, des maquettes d’avion, de maison, de bateau comme le Titanic. «Si je n’avais pas consommé autant de bois quand j’avais 13 ans, se souvient Andréa, mon père serait
riche aujourd’hui !».
Puis vint l’amour d’une toute autre discipline, le basket. En jouant à un niveau professionnel, il n’avait alors plus de temps à consacrer au modélisme. Il faut vous dire qu’Andréa mesure 2m, il était donc prédestiné à ce sport !neriCapture
Une rencontre et 150 maquettes plus tard :  Adulte Andréa a toujours cette passion
pour le modélisme. Tout comme Léonard de Vinci, il aime dessiner, il aime comprendre, observer et expérimenter. Il va regarder tout ce qu’il peut améliorer de l’intérieur et décortiquer le fonctionnement d’un objet. Il aime également pardessus tout, l’histoire du Moyen-âge. Alors, avec son frère Alessandro, il intègre un groupe médiéval. Ils vont alors tous deux, rechercher les techniques, les costumes, les tissus de l’époque. Ils vont aussi se mettre à construire leurs propres «machines de guerre» comme la catapulte ou la baliste.neri 05 05 17 2
Ils vont également apprendre à tirer à l’arc en respectant en tous points les techniques
de l’époque. En plus de ce loisir, Andréa devenu architecte (on s’en serait douté,
tant il aime l’histoire et tant il aime construire), va participer à la rénovation du château de Larciano et même prouver à tous que cette bâtisse avait à l’époquequatre tours. Il va aussi se remettre au modélisme. Sa collection compte aujourd’hui 150 maquettes. Et comme son père, il imagine les outils et améliore les machines dont il a besoin pour ses créations. Il a d’ailleurs une foultitude de petits instruments minuscules pour travailler. Et l’on se demande comment avec ses «mains de charpentier», il arrive à concevoir des pièces infiniment petites avec une habileté, une finesse et un geste extraordinairement précis. Une rencontre avec le professeur Carlo Pedretti, historien de l’art Italien, l’un des meilleurs experts actuels de la vie et des œuvres de Léonard de Vinci, va permettre à Andréa d’avoir une autre vision des dessins du génie. Ensemble, ils vont étudier et interpréter les dessins. «Chacun avait sa propre interprétation, explique Andréa, tant historique que technique. Il nous a fallu également nous replonger dans l’univers de l’artiste et dans l’histoire pour ne pas commettre d’erreur dans la construction des maquettes. Impossible par exemple d’utiliser des vis car elles n’existaient pas à l’époque».neri 05 05 17 1
Une exposition incroyable. C’est lors d’une de ces multiples rencontres avec le comité de jumelage et notamment lors d’un dîner avec Nicole Zanetti, professeure au collège de Poussan, qu’est née l’idée d’exposer ici à Poussan, l’intégralité des maquettes représentant les dessins de Léonard de Vinci, réalisées par Andréa. «J‘avais 50 maquettes à exposer, explique Andréa, et en lisant le dossier de présentation de l’exposition, j’ai vu que vous aviez présenté des modèles que je n’avais pas encore construits. Alors pendant trois mois, j’ai vécu, mangé, dormi Leonardo Da Vinci,
pour présenter sept maquettes de plus. Ce n’était pas facile car il faut savoir que le
peintre a fait des dessins sans aucune proportion et qu’il faut donc entrer en quelque sorte
dans son cerveau pour comprendre l’objet et son fonctionnement». Pari tenu, 57 maquettes sont arrivées à Poussan. »neri g 060517
Lorsqu’Andréa a découvert l’exposition pour la première fois, il a été très ému.
«Je n’avais pas de mots, je suis resté bouche bée. L’émotion a été immense, jamais je n’aurais pensé que cela serait aussi beau. Ce fut une très belle surprise. Merci »
. Et si, comme le dit Léonard de Vinci, «toute connaissance commence par les sentiments», alors ici à Poussan, au foyer des campagnes, nous allons tous être riches de ces sentiments tant l’amour, la passion et l’émotion sont présents autour de chacune des maquettes d’Andréa. Merci à vous l’artiste.
Nathalie Chauvet
Foyer des Campagnes de Poussan
Jusqu’au 30 juillet (le samedi et le dimanche : 10h/12h et 15h/19h – Foyer des campagnes à Poussan

La Rue du Languedoc est opérationnelle

Les travaux sont pour ainsi dire terminés Rue du Languedoc, car il ne manque plus que le marquage au sol et le mobilier urbain.langP1550271

langP1550274Ils avaient débuté en mai. Ils auront coûté près de 250000€ car une reprise complète des réseaux était nécessaire avant la réfection de la voirie et la mise en place des trottoirs.

Deux îlots doivent obliger les conducteurs à ralentir sur cette chaussée assez longue.

Les mobiliers urbains toujours réalisés en régie sont posés par les agents municipaux. Au mois de septembre, reprise complète de la rue de la Salle.