Conférence à Poussan « le mystère de Saint-Roch »

L’association Saint-Vincent vous conviait à une conférence intitulée « le mystère de Saint-Roch » ce samedi 1er juin, à 15h, en l’Eglise paroissiale de Poussan où deux grands tableaux sont justement en relation avec Saint Roch..Rosace, La Cathédrale De Strasbourg

 Car Saint-Roch est un saint particulièrement important dans la foi populaire.

Issu d’une famille aisée du 14ème siècle montpelliérain »…

« Il se séparera de tous ses biens pour accomplir son devoir de soutien aux populations italiennes affligées par la grande peste. Les innombrables guérisons miraculeuses qu’il accomplit durant son périple ne lui permirent toutefois pas de se soustraire à cette peste terrible qui faillit l’emporter dans les bois de Plaisance. » I

« Il y fut sauvé par un chien et par l’entremise d’un ange qui fit naître une source salvatrice. A sa mort, dont le cadre est disputé entre une ville italienne et Montpellier, son culte se propagera en Europe et au 19ème siècle, l’épidémie de choléra de 1854 favorisera la renaissance de son culte. »

Le Languedoc chrétien se place alors sous sa protection avant de conquérir progressivement le monde entier, jusqu’en Chine ou au dans les provinces les plus reculées de l’Arctique. rochP1220937 

Mais qu’elle fut sa vie ? Que nous disent les pièces d’archives de son existence ? Et en quoi son message peut-il être encore extrêmement important pour notre quotidien?

Fabrice Bertrand, qui précisait qu’à Poussan l’on était attaché à la dévotion à plusieurs saints dont Saint Roch (Languedocien) allait répondre à ces questions devant une vingtaine de personnes passionnées par la vie de Saint Roch ainsi que par le mystère qui l’entoure

Il faut savoir pour ceux qui n’ont pu être présent que l’Association Internationale Saint-Roch de Montpellier peut vous fournir de nombreux renseignements à ce sujet :

Créée en juin 1995, l’Association Internationale Saint-Roch de Montpellier, association laïque, culturelle, historique et scientifique, touristique, ouverte à tous ceux concernés par Roch de Montpellier, quelle que soit leur motivation : pour l’exemple qu’il est pour l’homme contemporain, la place qu’il a occupé au Moyen Âge, celle qu’il occupe aujourd’hui en tant que saint patron des pèlerins, celle qui lui revient dans sa ville. et la notoriété qu’il donne à cette dernière.

L’idée étant de créer une synergie extrêmement large pour promouvoir la connaissance et le rayonnement de saint-Roch de Montpellier.

« Et pour cela, elle a mené de nombreuses initiatives, manifestations multiples et actions au niveau local, national et international dont les fêtes de saint Roch à Montpellier, les Rencontres Internationales et la participation à la création du comité international de recherches historiques et scientifiques au sein de l’association italienne Saint-Roch de Montpellier, pour rétablir une cohérence sur la vie de saint Roch, ses biographes et son culte.rochP1220934

Pour eux :

Saint Roch naquit à Montpellier, entre 1346 et 1350, en pleine guerre de Cent Ans,pendant la grande peste noire, qui dura deux ans, et décima un tiers de la population occidentale. C’est l’époque des grandes famines et des ravages perpétrés par les grandes compagnies (troupes de mercenaires).

Montpellier, rattachée à la couronne de France depuis 1349, était une république marchande, une grande ville du Midi, cosmopolite et tolérante, très réputée pour ses universités. C’est une ville étape importante de pèlerinage sur la via Tolosana, bénéficiant de plus de la proximité d’Avignon, siège de la papauté depuis plus de quarante ans.

Bien que Roch fût un prénom très courant en France et en Italie, il semble plutôt que notre saint était de la famille des Roch de La Croix, lignée devenue importante au XVIe siècle, sous le nom de Castries. Son père, Jean Roch de La Croix, dignitaire de la ville, en fut le premier consul, en 1363. Sa mère, Dame Libéria, était originaire de Lombardie. Fils désiré, et longtemps attendu, il passa une enfance dans un milieu profondément chrétien. Il fut baptisé au sanctuaire Notre Dame des Tables, qui était aussi le centre de la vie spirituelle, intellectuelle, administrative et sociale de Montpellier (on peut visiter de nos jours sa crypte sous l’actuelle place Jean-Jaurès).

Pour en savoir plus et poursuivre votre lecture :

http://www.st-roch.com/montpellier-association-saint-roch/

http://www.st-roch.com/saint-roch/laviedesaintroch/?

http://roch.compostelle.free.fr/saintroch.htm

 

Conférence à Poussan « le mystère de Saint-Roch »

L’association Saint-Vincent vous convie à une conférence intitulée « le mystère de Saint-Roch » qui aura lieu ce samedi 1er juin, à 15h, en l’Eglise paroissiale de Poussan.Rosace, La Cathédrale De Strasbourg

 « Saint-Roch est un saint particulièrement important dans la foi populaire. Issu d’une famille aisée du 14ème siècle montpelliérain, il se sépare de tous ses biens pour accomplir son devoir de soutien aux populations italiennes affligées par la grande peste. Les innombrables guérisons miraculeuses qu’il accomplit durant son périple ne lui permirent toutefois pas de se soustraire à cette peste terrible qui faillit l’emporter dans les bois de Plaisance. Il y fut sauvé par un chien et par l’entremise d’un ange qui fit naître une source salvatrice. A sa mort, dont le cadre est disputé entre une ville italienne et Montpellier, son culte se propage en Europe et au 19ème siècle, l’épidémie de choléra de 1854 favorise la renaissance de son culte. Le Languedoc chrétien se place alors sous sa protection avant de conquérir progressivement le monde entier, jusqu’en Chine ou au dans les provinces les plus reculées de l’Arctique. Mais qu’elle fut sa vie ? Que nous disent les pièces d’archives de son existence ? Et en quoi son message peut-il être encore extrêmement important pour notre quotidien ? »

 

 

« De la clinique de l’infertilité aux rendez-vous du désir » par Jean Reboul

    routP1210759 

La Nouvelle librairie sétoise et les Éditions érès avient le plaisir de vous inviter à une rencontre avec Jean Reboul ce vendredi 19 avril au Théâtre Molière de Sète à l’occasion de la parution de son ouvrage « De la clinique de l’infertilité aux rendez-vous du désir » (en savoir plus).

Avec des intermèdes musicaux, et des illustrations cinématographiques, ainsi qu’avec un diaporama, dans un premier temps, la rencontre se voulait  vivante et elle le fut car pour Jean Reboul c’est par l’écriture certes, mais aussi par la dimension artistique, le cinéma, le théâtre, dans le respect de sa fonction de clinicien attentif à ne point s’égarer dans une originale diversité et à ne point minimiser les progrès des biotechniques que des perspectives nouvelles sont offertes.routP1210766

Pour lui : « l’être humain souffre toujours de ses limites et de son impuissance mais aussi de ses excès qui le précipitent dans l’illusion du bonheur par le comblement du manque. Ces nouveaux symptômes interfèrent avec les influences sociétales pour décider de l’avènement de la vie. »

A partir de son histoire qui n’est pas un exemple, mais qui une expérience seulement il témoigne que le désir de transmettre et de prolonger sa vie ne concerne pas seulement la patiente mais aussi bien le thérapeute. »routP1210776

Il a eu envie d’en faire profiter la ville de Sète après d’autres villes car le bassin de Thau et particulièrement Bouzigues où il a tourné un film révélateur ont été à la source d’un long questionnement : « Qu’est-ce qu’une femme ? »

Grâce à ce que les femmes lui ont enseigné il essaye toujours de répondre à cette question tout en transmettant ses connaissances.« Mais là où il doit y avoir de la science il y a souvent le mystère. »

Entre « Le vide de la création et l’angoisse d’être comblée pour une femme, l’énigme est au centre de la création. »routP1210781

Et comme il était précisé dans la discussion qui allait suivre avec le public mais surtout avec Jean-Louis Doucet, Lionel Buonomo, Eliane Rosay, Alain Lacalore….  « La Médecine n’a pas le monopole du soin et on le voit puisque la parole peut fertiliser ce qui est infertile. Les visions poétiques et scientifiques ne peuvent être séparées car si l’énigme est au centre de la création, il faut accepter aussi qu’elle soit entre demande et désir, entre impuissance et impossible… »

Poussan : faut-il avoir peur de Linky ?

Compteur Linky™ : le compteur nouvelle génération ??

Le compteur d’électricité Linky™ est un compteur communicant installé par le distributeur Enedis. Vous avez dit communicant ? Oui, car il est notamment capable de transmettre, à distance, les informations relatives à votre consommation d’électricité, et d’éviter ainsi l’intervention d’un technicien Enedis à votre domicile.

Voilà ce que nous disait Vie Publique en mars 2018 à ce sujet :

Dans un communiqué publié le 27 mars 2018, la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) reproche à la société Direct Énergie de ne pas solliciter de manière adéquate le consentement de ses clients dans la collecte des données de consommation issues du boîtier Linky. Ce compteur, capable de suivre en temps réel la consommation d’électricité de chaque foyer, fait l’objet de critiques récurrentes.

Un accord explicite des clients est nécessaire pour la collecte des données de consommation

Le fournisseur Direct Energie a sollicité simultanément l’accord de ses clients pour l’installation d’un compteur Linky et pour la collecte des données dans le même document. Pour la CNIL, le consentement à la collecte des données n’a pas été obtenu dans les conditions nécessaires pour être « libre, éclairé et spécifique », comme l’exige la Loi Informatique et libertés du 6 janvier 1978. La procédure organisée par Direct Énergie a pu donner au consommateur « l’impression, erronée, qu’il choisit d’activer lui-même le compteur » alors que sa mise en service n’est pas de la compétence du fournisseur d’énergie, mais du gestionnaire du réseau de distribution Enedis.

La CNIL relève également un autre manquement à la loi. Direct Énergie justifie la collecte des données comme moyen d’affiner la facturation d’électricité alors qu’aucune offre basée sur la consommation horaire n’a été proposée au client. Enfin, celui-ci n’est pas informé de la cadence précise de la collecte des données effectué par demi-heure.

Compteurs Linky : quelles sont les données collectées ?

Les compteurs Linky sont des compteurs communicants. Ils collectent, à distance, les données de consommation d’énergie globales du foyer. La collecte s’effectue de façon quotidienne. Toutefois, avec l’accord de l’abonné, elle peut s’effectuer toutes les heures, voire toutes les demi-heures. De manière ponctuelle, des données, plus précises, peuvent être collectées lorsqu’elles sont nécessaires à l’accomplissement des missions de service public assignées au gestionnaire du réseau, par exemple lors de l’entretien du réseau.

Les données de consommation mensuelle sont transmises au fournisseur d’énergie par le gestionnaire de réseau. En revanche, les données quotidiennes ou horaires ne peuvent être transmises à des tiers (y compris au fournisseur) qu’avec le consentement de l’usager.

Mais qu’en est-il vraiment  ? Enedis veut en installer 35 millions sur le territoire et si sur Poussan l’installation a démarré en douceur depuis quelques mois elle risque de s’accélérer à partir de juillet 2019.

A ce jour plus de 870 communes en France ont refusé l’installation de compteurs Linky dont 14 dans l’Hérault.

Enedis précise : « Le compteur communicant, Linky, est une nouvelle génération de compteur. Il transmet des données de consommation et reçoit des ordres à distance. Linky répond au besoin de modernisation des réseaux d’électricité en France. Pour maintenir notre niveau d’exigence, nous remplaçons un matériel devenu obsolète et qui, dans certains cas, peut avoir été installé il y a plus de 40 ans. Essor des énergies renouvelables, développement de la mobilité électrique, évolution des modes de consommation… Le compteur Linky permet d’accompagner ces changements tout en garantissant la sûreté du système électrique, et donc la continuité de l’alimentation. Grâce à lui, nous modernisons et pérennisons le réseau électrique pour qu’il s’adapte aux nouveaux besoins de notre société. »

« Le relevé du compteur Linky s’effectue à distance, sans rendez-vous et sans action du client. Le compteur Linky permet une détection des pannes plus rapide, grâce à l’envoi d’un signal. Le diagnostic est facilité et l’intervention plus réactive. Des milliers d’emménagements ont été simplifiés avec une mise en service de l’électricité en moins de 24 h. En cas de situation extrême, un apport non négligeable. »

Seul problème, Enedis ne trouve que des avantages au compteur Linky qui permettrait de faciliter les démarches de la vie quotidienne avec une maîtrise de ma consommation facilitée.

Les associations comme Stop Linky 5G Montpellier y trouvent beaucoup d’inconvénientsenedi aaaaaaaCapture :

enedis3Captureenedis666Captureenedi8Captureenedi999CaptureenedisbbbbbbbbbCapture

linkyP1210629

Pourtant, il semble que ce ne soit pas le cas : Stop Linky 5G Montpellier et Initiatives Citoyennes, Association poussannaise, organisaient une réunion ce 12 avril pour faire le tour de la question, pour répondre aux nombreuses questions de l’auditoire (près de 70 personnes) et pour éventuellement créer un collectif qui pourra s’organiser avant que les installations ne se développent sur Poussan. Monsieur le Maire avait tenu à être présent à cette réunion.

L’association précisait  :

enedisccccCapture

D’après l’intervenant de Stop Linky 5G Ml’on peut s’opposer au Linky s’il est à l’intérieur de sa demeure mais aussi en suivant une procédure particulière s’il est est en clôture car il est chez vous. Il faut adresser un courrier en recommandé à Enedis et surtout le cadenasser d’une certaine façon pour que l’on puisse lire la consommation.

http://refus.linky.gazpar.free.fr/

 

enedisdddddghCapture

 A vous de vous faire une idée.linkyP1210633

Réseau des musées de Sète Agglopôle, programme du mois de février

Après deux mois de fermeture annuelle, le musée gallo-romain VILLA-LOUPIAN et le musée de l’étang de Thau ouvriront de nouveau leurs portes au public dès le 1er février. 
Horaires: de 10h à 12h00 et de 14h à 18h00 (dernière entrée 1h avant la fermeture).
Fermeture au public individuel les lundis (musée de l’étang de Thau) et les mardis (Musée Villa-Loupian).
Ré-ouverture du Jardin antique méditerranéen de Balaruc-les-Bains dès le 1er mars.
galloCapture
Découvrez le programme du réseau des musées de Sète agglopôle Méditerranée en Février :
EXPOSITION
NOSTOS, de Christ Mattia

Emporter ses racines, pour s’enraciner à nouveau…

C’est la réflexion que suscite ce travail, qui se présente sous forme d’installation.
Tissées de draps de coton et de fils de nylon, des racines à l’aspect organique s’échappent de la coque d’une barque ou se retrouvent en empreintes sur de grandes toiles peintes. Cet ensemble témoigne du déplacement permanent des êtres vivants et des traces qu’ils laissent ou emportent tout au long de leurs vies. Le poids et l’enchevêtrement des racines assemblées, qui mesurent entre 2 et 3 mètres, soulignent la difficulté qu’engendre le déracinement.


ATELIER JEUNE PUBLIC (Vacances scolaires)ATELIER BRACELET MARIN

Avec perles et coquillages, fabrique un bracelet original aux couleurs de l’étang et apprends à faire un noeud marin!

> Mardi 26 février de 14h30 à 16h30

Dés 6 ans – Tarif 2 €- Renseignement et inscription au 04.67.78.33.57

Musée ethnographique de l’Etang de Thau – Quai du port de pêche – BOUZIGUES

DEVIENS APPRENTI MOSAISTE

Comme les artisans de l’Antiquité, réalise une mosaïque inspiré des décors de la villa gallo-romaine de Loupian

> Jeudi 28 février de 10h à 12h15

Dés 6 ans – Tarif 2 €- Renseignement et inscription au 04.67.18.68.18

Musée gallo-romain Villa-Loupian- RD 158 E4 – LOUPIAN

MASQUES DE NATURE

Déguisons-nous avec des feuilles, des fleurs et des plumes trouvés dans la nature !

> Mercredi 06 Mars de 10h à 12h

Dés 6 ans – Tarif 2 €- Renseignement et inscription au 04.67.46.47.92

Jardin antique méditerranéen – Rue des Pioch -BALARUC-LES-BAINS

 
 CONFÉRENCE ARCHÉOLOGIE

Nouvelle édition du cycle de conférences Archéologie!

LE LANGUEDOC MÉDIÉVAL, DE L’AN MIL A LA GUERRE DE CENT ANS 

C’est à partir de l’an mil, que se constitue ce paysage d’agglomérations et de monuments qui va marquer d’une empreinte forte le Languedoc méditerranéen. Avec l’émergence de l’aristocratie féodale, le regroupement des hommes va donner naissance à un maillage serré de villages qui est encore celui qui nous connaissons. Avec les vicissitudes du temps, marquées par la croisade des Albigeois et la guerre de Cent ans, des remparts, qui sont aussi des manifestations de prestige, vont abriter un tissu de constructions et de rues de plus en plus resserré. Au cours de cette période de renouveau, le vieux réseau des villes hérité de l’Antiquité va être enrichi par des créations de premier plan. Montpellier en est le meilleur exemple. Une architecture civile de très grande qualité va aller de pair avec l’affirmation d’une élite urbaine engagée dans le grand commerce méditerranéen. Les cathédrales, les fondations monastiques et comme les plus modestes prieurés ruraux témoignent si besoin était de l’enracinement de la religion chrétienne. Ce cycle de conférences va permettre d’aborder grâce aux recherches archéologiques les plus récentes de multiples aspects OKd’une période privilégiée pour l’histoire du Languedoc.

Conférence inaugurale de Laurent Schneider, directeur de recherches CNRS-Laboratoire d’archéologie médiévale

> Jeudi 28 février à 18h30

Entrée libre, dans la limite des places disponibles – Renseignement au 04.67.18.68.18

Musée gallo-romain Villa-Loupian- RD 158 E4 – LOUPIAN

Retrouvez toute l’actualité sur patrimoine.agglopole.fr

Pour le forum Sport & Santé

Avec la participation exceptionnelle de nouveaux intervenants 

Jeudi 31 janvier, la 3eme édition du Forum « Sport et Santé », organisée par Sète agglopôle Méditerranée et le journal Le Monde, se tiendra au casino de Balaruc-les-Bains (programme ci-joint). Entièrement dédié à la thématique du Sport-Santé, l’événement a été étoffé par la présence de plusieurs intervenants sportifs et spécialistes.

Quatre nouveaux professionnels du sport donnent ainsi rendez-vous au public à travers les différentes tables rondes.

RUM33Capture

Olivier Maurelli, préparateur physique de l’équipe de France de Volley et Docteur en Sciences du sport, ainsi que Jean-Marc Sène, médecin de l’équipe de France de judo, ont confirmé leur présence de 9h15 à 10h15 lors de la table ronde « le suivi médical au cœur de la performance ». Ils viendront apporter leurs expertises pour répondre à toutes questions sur le couple sport/santé.RUM22Capture

 Concernant le sujet brûlant de la violence des commotions au rugby, deux anciens joueurs Didier Camberabero, l’un des meilleurs marqueurs de l’histoire de l’équipe de France, et Yann de Fauverge, jeune joueur de 21 ans contraint de mettre fin à sa carrière suite à un grave choc, viendront témoigner de leurs expériences. Ils apporteront un regard qualifié et sans concession sur ce phénomène en partageant avec le public de 11h à 12h à l’occasion de la table ronde intitulée « commotions : le rugby en état de choc ».

 Au total, 20 intervenants seront au rendez-vous. Nous rappelons que l’intégralité du forum se déroulera en compagnie du grand témoin Yannick Agnel, double médaillé d’or en natation aux JO 2012. Le public pourra également échanger avec les intervenants, des temps étant prévus à cet effet.

 RUM  Les entrées sont gratuites.

Tout le programme sur www.weezevent.com/forum-sport-sante