« Maguelone : naissance d’un évêché à la fin de l’Antiquité… »

Aucun texte alternatif disponible.Jeudi 07 décembre à 18h30

« Maguelone : naissance d’un évêché à la fin de l’Antiquité… »

 Conférence animée par Claude Raynaud, directeur de recherches CNRS – UMR 5140

 Sur le littoral du Languedoc, l’île de Maguelone accueille un siège épiscopal du VIe au XVIe siècle.

En ce lieu se croisent les destinées des maîtres successifs de la région, gallo-romains, Wisigoths, Arabes puis Francs. En ce lieu se marient les apports méditerranéens et germaniques.

En ce lieu se lit la transition entre deux mondes, l’Antiquité et le Moyen Age. Les fouilles y sont conduites afin de comprendre ce que fut la vie dans cette tranche d’histoire qui vit s’affronter le Nord et le Sud, romains et barbares, chrétiens et musulmans.

Loin des clichés guerriers et du « choc des civilisations », les premiers résultats montrent le croisement complexe qui concourut à l’effacement du monde romain et à l’émergence d’un monde nouveau.

Entrée libre, tout public

Renseignements au 04 67 18 68 18

Musée Villa-Loupian, RD 158 E4 – 34 140 Loupian

Initiative Thau et ses partenaires pour vous aider à créer une entreprise

Initiative Thau et ses partenaires animaient une conférence à Mèze ce jeudi 16 novembre pour vous montrer comment ils peuvent vous aider à créer une entreprise et à la développer

entDSC_0009 (37)Autour d’Initiative Thau, en partenariat avec Sète agglopôle Méditerranée, l’on notait la présence de partenaires comme l’ADIE, l’AIRDIE, la CCI de l’Hérault, la Chambre de métiers et de l’Artisanat, la BGE et CREALEAD.
entDSC_0007 (46)Face au chômage, la création d’entreprise peut être une solution pour créer son propre emploi, mais entrer dans cette démarche peut être un véritable parcours du combattant.

Cette conférence avait pour objectif de présenter les grandes étapes de la création d’entreprise.

La création d’une entreprise est un projet qui nécessite beaucoup d’investissements personnels (il en faut d’ailleurs tout au long de la vie de l’entreprise) et des prises de décisions importantes. Le créateur d’entreprise a parfois un peu de mal à savoir par où commencer et surtout comment s’y prendre.

 Mais de nombreuses structures sont à votre disposition pour franchir les les étapes clés de la création d’entreprise afin que vous puissiez prendre connaissance du parcours à suivre et avoir un fil conducteur dans votre démarche de création.

Les principaux acteurs de la création présentaient les différents dispositifs existants et les aides financières mobilisables.entDSC_0001 (48)Une seule idée à retenir : faites-vous accompagner pour votre projet d’entreprise !

Un atelier Bilan santé stress seniors à Poussan

Ce lundi matin, l’Arcopred organisait à Poussan un atelier Bilan santé stress seniors.

L’Arcopred est une association créée à Montpellier en 2007  dont le Président-fondateur est le Professeur Jean-Louis Lamarque qui a un caractère informatif et éducatif. Son activité porte sur l’information et l’éducation de toute nature en ce qui concerne la prévention et le dépistage, à l’exclusion de tout enseignement diagnostic ou thérapeutique des maladies déclarées et déjà diagnostiquées, traitées et suivies dans les circuits prévus de santé.

Les moyens d’action de l’association sont essentiellement constitués par des conférences, interventions, cours, colloques, séminaires, mais également toutes formes d’actions nécessaires à l’information et à l’éducation de toute la population en ce qui concerne la Prévention et le Dépistage des retraités et personnes âgées de 55 ans et plus. Son but est de  dispenser une information complète et accessible de Prévention et de Dépistage : faire savoir, faire comprendre, transmettre par un langage simple à 100 % de bien-portants sous certaines conditions dominées par l’efficacité et la qualité.arcoDSC_0002 (46)

Et ce lundi, plus de 12 personnes participaient à l’atelier E-Santé dans la salle du Conseil Municipal de la Mairie. Un Bilan Santé Stress Senior car toutes les études médicales confirment que l’impact des multiples situations de stress, sans soutien ni accompagnement, altère l’état de santé, de fragilité et de vulnérabilité qui se traduit par :

  • Des troubles du sommeil L’épuisement physique et moral
  • Des phases dépressives
  • Des troubles digestifs
  • Des maux de tête
  • Un bel atelier de 2h avec 5 phases de réalisation animé par trois membres de l’Arcopred très heureux de pouvoir intervenir avec autant de participants pour :
    • Apporter des connaissances générale sur le thème du stress et de la prévention santé.
    • Réaliser une auto évaluation de  l’état de santé des participants par rapport aux effets du stress en temps réel.
    • Réaliser une prise de conscience personnelle des antécédents et des facteurs de risques et de résistances de chacun.
    • Adaptater son comportement par l’adoption au quotidien des recommandations médicales pour préserver votre santé.
    • Consolider son bilan santé stress par un suivi post-atelier.

Avec Fabrice Bertrand : « Les Pénitents en Languedoc »

Le samedi 28 octobre 2017, à partir de 14h, Fabrice Bertrand organise avec l’association Saint-Vincent de Poussan une demi-journée consacrée aux Pénitents en Languedoc.
Grâce à différentes conférences et interventions, réalisées notamment par le prieur de la dévote et respectable confrérie des Pénitents Blancs de Montpellier, M. Guilhem Vandenhaute, par une pénitente, membre de la dévote et royale compagnie des Pénitents Bleus de cette même ville, Mme Christine Auche-hedou et par F Bertrand, vous pourrez découvrir la riche histoire de ces confréries montpelliéraines et poussannaises, et les liens qui les unissaient.
Vous aurez également la possibilité de pénétrer pour la première fois depuis fort longtemps, dans la chapelle des Pénitents blancs de Poussan, et de visiter ce bel édifice qui, depuis 1656, est un des fleurons du patrimoine du Bassin de Thau, toutefois oublié.
Alors, au plaisir de vous retrouver à nos côtés lors de ce grand événement, et de faire en sorte que vous puissiez par votre présence, nous aider à faire revivre cette chapelle.
Vous aurez plus d’informations, notamment le programme, sur le lien suivant : www.penitentsenlanguedoc.blogspot.com

Programme :
Première partie (église Saint-Pierre de Poussan)
14h00 : Accueil des participants
14h15 – 14h30 : Présentation de la journée
14h30 – 15h15 : Conférence « La confrérie et de la chapelle des Pénitents blancs de Montpellier et son rôle en Languedoc » par M. Guilhem Vandenhaute, prieur des Pénitents Blancs de Montpellier
15h15 – 15h30 : Présentation de la « confrérie et de la chapelle des Pénitents bleus de Montpellier » par Mme Christine Auche Hédou, pénitente bleue de Montpellier
15h30 – 16h00 : Conférence « Histoire de la confrérie et de la chapelle des Pénitents de Poussan (1656 – 2017) » par Fabrice Bertrand.
16h00 – 16h30 : Temps libre et découverte de l’exposition sur les Pénitents dans l’église.

Seconde partie (chapelle des pénitents blancs de Poussan)
16h30 – 17h30 : Ouverture exceptionnelle de la chapelle et visite commentée par les membres de l’association Saint-Vincent
17h30 – 18h00 : Bénédiction de la chapelle par le père Bogdan et les Pénitents de Montpellier.L’image contient peut-être : texte

L’eau bien commun de l’humanité, conférence-débat à Poussan

L’eau bien commun de l’humanité, conférence-débat à Poussan

A l’initiative d’INITIATIVES CITOYENNES de Poussan, une conférence débat aura lieu le vendredi 20 octobre 2017 à 18 h 30 – Salle Jean THERON 

 L’EAU BIEN COMMUN DE L’HUMANITÉ

D’où vient-elle ? Où va-t-elle? Qui la gère sur son parcours de sa source à son retour dans l’environnement ? Quelles sont les compétences des collectivités territoriales ?Quel avenir pour les services de l’eau potable et de l’assainissement des eaux usées ?

Ces questions (et bien d’autres) seront abordées par Henri Loison, Président du Comité des Usagers du Bassin de Thau du Cycle de L’eau.

 Le Comité des Usagers du Bassin de Thau du Cycle de L’eau a pour objet de promouvoir au sein des communes du bassin de Thau, une gestion démocratique, viable et équitable de l’eau, en lieu étroit avec les usagers dans le respect de la préservation de la ressource et de l’environnement.

L’église Saint Pierre témoin de l’histoire de Poussan

P1520424(Cliquez sur les photos pour les agrandir).

 

eeeeeeeeeP13101681-1024x7681 Si vous avez l’occasion d’aller à la découverte de l’église Saint-Pierre, apôtre, de Poussan, profitez-en car c’est une vaste église qui occupe une place particulière parmi celles du Bassin de Thau. Car Poussan, village languedocien, est situé sur le tracé de la Via Domitia entre garrigue et étang. Le territoire poussannais présente une occupation continue depuis l’antiquité, riche de plusieurs villas gallo romaines.

C’est à partir du Xe siècle que nous avons mention de l’existence d’une église Saint Pierre de Poussan et d’une tour, ancêtre du château. Ces deux éléments du pouvoir, attirent alors l’habitat, et le village voit le jour, autour ce binôme. L’église et le château, éléments fondateurs du village, forment le noyau central du premier habitat et s’entoure d’une première enceinte. Avec la croissance démographique, au XIVe siècle, une seconde enceinte est construite afin d’englober les nouveaux quartiers. Au Moyen Age, Poussan connaît la prospérité malgré les épidémies, les guerres et les crises économiques que connaît le Languedoc. L’époque contemporaine voit l’agglomération sortir de ses murs et les habitations s’installer le long des voies d’accès plus larges autour des remparts.P1520429 (2)Sa construction et son évolution ont été en rapport avec le développement de Poussan.

DSC_0048Des 2 églises de Poussan (Saint Vincent, Saint Pierre) qui la précédaient, à l’église actuelle de nombreux événements  ont rendu cet édifice un joyau pour la commune et le bassin de Thau. De 1350 à son agrandissement en 1496, de la révolution à l’arrivée de l’abbé Gept en 1827 elle est devenue une église simple à l’extérieur et « conquérante » à l’intérieur.

P1520441Reconstruit au XIXème siècle, cet édifice, par ses dimensions et ses ornements, est un témoignage de l’histoire de Poussan, de l’attachement des habitants de cette localité à la pratique religieuse. La plupart des grands événements, même civils et politiques, du Moyen-Age jusqu’à la Révolution, y étaient organisés.

DSC_0040Avec des voûtes magnifiques, un chœur à la hauteur de ses ambitions et une chaire à prêcher de haute facture, la Bourgeoisie Poussannaise avait tenu à matérialiser sa puissance.

P1330807Il en est de même pour les nombreux objets liturgiques qui y sont encore présents. En effet, l’église de Poussan est très riche. 

DSC_0051 (2)Elle recèle en effet de très nombreux trésors : des tableaux de grande qualité exécutés par des grands maîtres, des croix de procession, des reliquaires, et de beaux autels de marbre.

DSC_0071 (2)Chacune des chapelles de celle de Saint Roch à celle de Sainte Philomène a sa personnalité.

L’église, est un grand témoin du passé de la commune.

 

L’expérience de la beauté, un gilet de sauvetage pour ne pas se noyer

Andréa Neri, architecte, membre de l’association italienne de jumelage Larciano-Poussan a réalisé une cinquantaine de maquettes d’après les croquis du génial créateur de la renaissance et les a mis généreusement à la disposition du service culturel de la ville de Poussan.

Dans le cadre de cette exposition, le 6 mai, à la salle de spectacle de la MJC, avait lieu une conférence animée par Armando Bartolini, « L’expérience de la beauté nous interroge entre Art et poésie : Léonard de Vinci. »neri hg 07 05 17

 Pour Armando Bartolini, professeur de religions, citoyen de la commune de Vinci, l’expérience de la beauté nous interroge d’une façon philosophique sur l’Art. Très lié à Poussan et au collège Via Domitia grâce à des projets Coménius vécus il y a près de 10 ans, il a développé un projet sur l’éducation à la beauté en lien avec la poésie et à la demande de Madame Zanetti et du Comité de Jumelage faisait profiter de son analyse, ce samedi soir, près de 70 Poussannais et visiteurs.

Entre Baudelaire et Léonard de Vinci, entre le Moyen-âge et l’époque actuelle en passant par les peintres maniéristes du XVI ème siècle, si certains critères de la beauté sont restés d’autres ont évolué au gré des périodes.

« Toutefois la beauté a existé dans toutes les cultures sachant que jusqu’au Moyen-âge l’on se devait dans notre civilisation, d’apprécier autant le laid que le beau. A la Renaissance, l’homme sera placé au centre entre culture chrétienne et sciences : perspective, peintures, mysticisme, imitation de de la Nature et contemplation seront alors de rigueur. »

« L’harmonie proportionnée » sera appréciée.

Léonard de Vinci fera une synthèse de ces composantes en y associant un caractère vertueux comme les autres grands Maîtres, Raphaël et Michelangelo avant que l’on ne se dirige vers le maniérisme.

« Léonard a alors découvert la Nature en mettant à jour la beauté plutôt que de la copier. Ses œuvres, seront, comme pour celles d’un artisan, le fruit de ses recherches, de ses études, et sa peinture consistera à peindre l’homme mais aussi le concept de son esprit : mouvements, expressions du visage, conformité à la Nature, lui permettront de créer un nouveau monde en restant en conformité avec la Nature. Il aura atteint la beauté, tout en gardant une certaine humilité en essayant de s’approcher d’une perfection insaisissable. Il tracera un chemin que des poètes comme Beaudelaire seront explorer : »La beauté contient dans son œil le Couchant et l’Aurore », une beauté qui ne peut durer mais qui peut se partager. »

« Car même si chacun a sa définition de la beauté, pour la plupart elle est synonyme de convivialité, elle nous transporte ailleurs, elle est synonyme d’harmonie, elle nous guide pour avancer car elle est une promesse de bonheur.« neri bv 07 05 17DSC_0019 (2)

« C’est un gilet de sauvetage pour ne pas se noyer et à l’heure ou tout va très vite ou tout est jetable, il faut apprendre aux jeunes générations à percevoir les « choses » avec soin, à valoriser les réalisations, il est nécessaire de favoriser la contextualisation et les aider à évoluer harmonieusement par des expériences esthétiques qui les mèneront sur les chemins de Léonard de Vinci. » Précisait Armando Bartolini.

 

6 mai, 21h, Léonard de Vinci entre art et poésie

CaptureCette année marque les 30 ans des échanges scolaires entre les villes de Poussan et de Larciano en Toscane qui sont officiellement jumelées depuis 2013. L’année 2017 marque également les 500 ans de l’arrivée de Léonard de Vinci en France. La commune de Larciano est limitrophe de celle de Vinci où est né Leonard de Vinci. Andréa Neri, architecte, membre de l’association italienne a réalisé une cinquantaine de maquettes d’après les croquis du génial créateur de la renaissance et les a mis généreusement à la disposition du service culturel de la ville de Poussan.

Dans le cadre de cette exposition, le 6 mai à 21 h, à la salle de spectacle de la MJC, aura lieu une conférence animée par Armando Bartolini, « L’expérience de la beauté nous interroge entre Art et poésie : Léonard de Vinci. »neri0005 (6) 05 05 17

Pour Armando, l’expérience de la beauté nous interroge d’une façon philosophique sur l’Art. Très lié à Poussan et au collège Via Domitia grâce à des projets Coménius, il a développé un projet sur l’éducation à la beauté en lien avec la poésie : « Pour Léonard de Vinci la poésie est une peinture que l’on ne voit pas. Ma conférence portera d’une part sur l’Art de Léonard à établir des liens entre la Culture, les Arts, la Poésie et l’Éducation avec certains textes mis en relation avec des poèmes de Baudelaire. Une belle aventure à suivre ce samedi soir, sachant que toute connaissance se communique d’abord par le sentiment. »