Tout pour les Papas à la MJC

   apapP1060911A l’occasion de la fête des Pères la MJC proposait à ses jeunes adhérents un atelier « manuel », ce mercredi après-midi. Il était animé par Cathy Pèzerat aidée par des intervenantes et une maman. Plus de 12 enfants présents, qui ont pris du plaisir à réaliser de magnifiques éléments dont la confection était à l’ordre du jour.apapP1060919

Ce 13 juin mars, il s’agissait de cartes-fleurs en relief et pliables. A partir des supports, les volontaires allaient donc essayer de décorer avec des feutres tout d’abord plus de 6 petites fleurs sur un fond blanc. Place à la sensibilité et à la création et aux jeux de couleurs s’ils le souhaitaient. Ensuite, il s’agissait d’associer celle-ci pour en former une plus grande. D’une façon symétrique, l’on collait sur un morceau de cartoline colorée et le tour était joué.

apapP1060920Phase 2, les enfants étaient invités à décorer un petit personnage bien rigolo. Moins de coloriage mais plus de bricolage et de collage avec le souci de le rendre le plus rigolo possible.

Un très bon programme pour tous. Tandis que Cathy les conseillait au niveau technique, les enfants étaient concentrés, soucieux de bien faire

Les résultats étaient à la hauteur.

Un beau succès pour cet atelier qui a chaque année beaucoup de succès

Les enfants sont repartis avec leurs réalisations qui feront le bonheur de leurs papas après un goûter convivial en ayant développé leur sens esthétique d’une façon ludique.apapP1060915

Noël à la MJC pour le beau sapin

Ce mercredi 7 décembre, à partir de 14 h 30 des ateliers manuels étaient proposés aux enfants pour des activités visant à réaliser des décorations.wwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwdsc_0071-8Cathy Pézerat était aux commandes aidée par Ghislaine, Simone, Florence et Carole désirant participer… Alors que dans d’autres associations l’on préparait aussi Noël en tournant à plein régime, près de 10 candidates motivées s’étaient inscrits à l’atelier de 2 h 30.

Pour tous les volontaires, l’objectif était de réaliser plusieurs décorations de Noël à suspendre aux branches du sapin en suivant un mode d’emploi et à partir d’éléments en caoutchouc, en polystyrène, papier et carton, et décorés  avec bien sûr des sujets sur le thème de Noël venant des USA.

wwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwdsc_0068-6Après avoir choisi, peint de petits sujets, les enfants collaient selon leur goût, les différents éléments qui leur permettaient de réaliser de belles compositions sur des supports proposés. Un travail bien minutieux les attendait.

D’autant que pour terminer, Cathy avait prévu que chacun des participants réalise aussi une petite carte qui elle aussi trouvera sa place sur un sapin.

                                          ———————————————-

Comme d’habitude, après ces efforts prolongés, le réconfort. Un bon goûter attendait ces petits artistes qui en profitaient pour comparer leurs réalisations en étant assez fiers d’avoir été capables de confectionner de si beaux sujets.


Nourrir les oiseaux quand il fait froid

  A Poussan, nous avons la chance d’avoir des oiseaux présents toute l’année comme les mésanges charbonnières, les mésanges bleues, les moineaux domestiques, les verdiers d’Europe, les merles noirs, les tourterelles turques, les chardonnerets, les rouges-queues noirs, et l’hiver, on voit aussi, poussés par le froid, des rouges-gorges, des pinsons des arbres, des accenteurs mouchets, des troglodytes mignons et pinsons des arbres…

Quand le sol est gelé ou recouvert de neige le plus grand risque de mourir pour les oiseaux sauvages est de ne pas trouver de nourriture plutôt que d’avoir froid.

La lutte contre le froid entraîne une grande déperdition de poids et fait baisser la température interne des petits oiseaux.

Pour compenser ces risques mortels les oiseaux ont un besoin vital de se nourrir presque à longueur de journée et on peut les aider en mettant de la nourriture à leur disposition.

Quelle nourriture ?

Jacques Bougard, Poussannais, membre de la LPO, nous donne quelques conseils :

  « On peut proposer aux oiseaux des boules de graisse contenant des graines diverses à accrocher en hauteur. Proposer aussi des graines de tournesol qui sont les graines les plus caloriques, disposées dans ou sur des mangeoires mises en place à 1 m 50 du sol pour les mettre à l’abri des chats et autres prédateurs. On mettra aussi des graines au sol pour les oiseaux qui se nourrissent exclusivement au sol comme les Pinsons des arbres, les Rouge-gorges… On peut aussi disposer quelques morceaux de pain sec et de la matière grasse (beurre, margarine). Enfin on mettra un petit abreuvoir à fond plat (assiette par exemple) à disposition pour que les oiseaux puissent boire. Par temps de gel vérifier que l’eau ne gèle pas ou la remplacer régulièrement par de l’eau tiède. Boules de graisse et graines de tournesol se trouvent facilement dans le commerce. »

  Des mangeoires de différentes formes et des supports de boules se trouvent aussi dans le commerce mais on peut très bien bricoler par soi-même, comme de simples plateaux par exemple.

  Pour éviter la transmission des maladies entre oiseaux il faut nettoyer régulièrement ces accessoires à l’eau savonneuse. Positionner ces dispositifs si possible au soleil et à l’abri du vent du nord.

  « A leur réveil, les oiseaux sont frigorifiés et affamés et il faut les nourrir chaque matin dès le lever du jour et le soir une heure avant le coucher. La période va de novembre au printemps selon les intempéries. » Rajoute Jacques, un passionné.

On s’active autour des chars

C’est parti depuis plus d’un mois pour certains carnavaliers, dans le hangar Decoux. Les membres des différents groupes engagés pour participer à la cavalcade du 15 février se sont remis au travail avec beaucoup de plaisir car à la clef, il y aura un char, un carnaval, une ambiance et de nombreux souvenirs après un vécu inoubliable.

Dans tous les cas, il a fallu d’abord démonter les structures des chars de la cavalcade de 2014, nettoyer et refaire des planchers pour certains.

Pour les Bee Gees, comme à leur habitude, quelques dessinateurs spécialisés ont d’abord œuvré dans les bureaux pour établir des plans à partir d’une maquette du Colisée de Rome qui je vous l’assure sera un monument à classer au patrimoine Mondial.

Le résultat est édifiant, car en quelques semaines, sans problèmes majeurs, la structure a déjà été fixée sur son socle par des techniciens, les panneaux agrafés et plus de la moitié du char déjà fleuri. Mais nous n’en dirons pas plus.

Pour d’autres, le travail est moins avancé mais qu’importe, il reste 7 semaines et avec du courage et de la régularité ils devraient y arriver toujours dans la bonne humeur. Les membres de l’USP tambourin l’ont bien compris et profitent des congés scolaires et des fêtes pour avancer le travail et réaliser un très joli R2 D2, ou Artou-Ditou, qui est un astro-droïde, de type astromech, que l’on rencontre tout au long de La Guerre des étoiles. Tous les carnavaliers sont déjà très motivés. Tant mieux pour eux.

L’exposition de Claire Aton c’est à partir de ce soir

Le service Culture ainsi que celui de la communication de la Mairie de Poussan seraient heureux de vous accueillir au vernissage de l’exposition de Claire Aton vendredi 23 mai 2014 à 18h30 au foyer des campagnes de Poussan, en présence de l’artiste.

L’exposition sera ouverte du 23 mai au 1er juin, du mardi au dimanche, de 17h à 20h
. Entrée libre.

Mairie de Poussan
Service culture : 06 81 31 48 24 – culture@ville-poussan.fr
Service communication : 04 67 78 99 56 – communication@ville-poussan.fr
www.ville-poussan.fr et blog.ville-poussan.fr