Réunion de clôture du Carnaval 2017

REUNION DE CLOTURE DU CARNAVAL 2017

Screen Shot 02-28-17 at 11.51 PMCe jeudi 14 mars, à 18 h 30, avait lieu à la salle sous la crèche, une réunion bilan de clôture du Carnaval afin de revenir sur l’événement, sur sa prépartaion et afin de dresser un bilan qui pourra grâce aux discussions et aux observations permettre que l’an prochain le Carnaval soit aussi beau que celui de 2017 et se déroule encore mieux alors qu’il fut vraiment excellent. Un beau défi à relever.Screen Shot 02-26-17 at 08.34 PMPrésidée par Monsieur le Maire, en présence de plusieurs élus et sous la houlette de Michel Bernabeu, entouré par de nombreux carnavaliers qui aiment cette période festive, tous les intervenants et participants ont été remerciés et félicités. Un très beau carnaval, un public nombreux, un Maître de cérémonie professionnel, un très bon déroulement, une Miss et ses dauphines bien gracieuses… Que de bonnes choses…

Screen Shot 02-26-17 at 08.30 PMRetour sur les mois de préparation au Hangar Decoux avec aucune nuisance. Les soirées se sont bien passées, celle du repas des carnavaliers aussi. Que des retours positifs de la part des responsables du Hangar et des voisins.

Pour l’an prochain et les années à venir, si les carnavaliers désirent pouvoir utiliser le Hangar, il faudra respecter un protocole, accepter d’avoir des contraintes. Quelques changements qui devraient permettre de poursuivre correctement, au même endroit la réalisation des chars.Screen Shot 02-28-17 at 11.34 PM 001Au niveau matériel, un beau stock de papier à utiliser en 2018.

Pour les 5 jours de fête, après un beau samedi avec bon nombre de participants à la soirée d’ouverture accompagnée par une vidéo spécialement projetée ayant pour thème les carnavals précédents, l’aubade du dimanche matin avec les voitures anciennes du Rétro Pouss’Auto et les Motards de l’Espoir fut très appréciée et retentissante.

Le dimanche très jolie cavalcade, même splendide, avec des chars de toute beauté, cette année sans couac à la fin de la Fête. 3 tours. Les seuls points à étudier sont ceux qui concernent la sécurité des spectateurs qui s’approchent trop des chars et le rythme du défilé avec des démonstrations qui ne doivent pas se prolonger.AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAADSC_0052 (9)L’assemblée émettait des idées pour essayer de limiter les risques d’accidents.

Et en ce qui concerne les autres festivités :

Lundi : bal costumé des enfants : peu d’enfants. Bal costumé des adultes : très peu de déguisés : comment améliorer ? Peut-être en déplaçant le bal au samedi soir avec une intronisation du Maître de cérémonie le vendredi… A étudier.

Mardi : descente de la mairie pour les enfants. Pour le Chevalet : tous les enfants présents. Branle des enfants : peu d’enfants. Branle des adultes : 100 danseurs, nombreux musiciens. Il serait souhaitable que l’on trouve des solutions pour motiver les enfants à participer aux danses du mardi, à 18 h, au bal du lundi aussi.

A noter : Monsieur Lhubac, musicien, a perdu une de ses flûtes à laquelle il tenait beaucoup. Si vous l’avez trouvée vous pouvez la rapporter à la Mairie. Merci pour lui.

Pour les adultes, voir quelle est la meilleure chronologie dans le déroulement de la soirée.AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAADSC_0048 (10)Mercredi : Jugement de Paillasse : merci au Strapontin (bénévoles). Crémation et Apéritif de clôture : beaucoup de monde, pas de problèmes.

Screen Shot 02-28-17 at 12.05 AMPour terminer, avant que les participants à la réunion ne partagent le verre de l’amitié, Jacques Adgé remerciait encore tous ceux qui avaient fait en sorte  que ce carnaval se soit bien déroulé, avant, pendant et même après. Même la Gendarmerie Nationale a félicité les organisateurs et la Mairie pour les structures mises en place et les participants pour leurs comportements adaptés.AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAADSC_0053 (9)

Un carnaval bien sympathique

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAADSC_0012 (22)Ce vendredi 10 mars avait été retenu  depuis plusieurs semaines. Les élèves avaient l’occasion de partager un moment festif, entre eux.Screen Shot 03-13-17 at 08.40 AM Que ce soit à l’école maternelle ou à l’élémentaire, durant les ALAE, et à l’école Véronique Hébert, aussi, la fête était au rendez-vous pour le plaisir de tous ; celles, du Printemps qui approche, et du Carnaval réunies. Et pour les plus grands, c’était aussi durant l’après-midi.DSC_0011 (22)

Tout avait débuté durant le temps méridien. Tandis que l’aire d’accueil et la grande cour avaient été décorées, avant ou après le repas, suivant le service, les enfants, encadrés par les animateurs et les ATSEMS s’étaient déguisés et dans un cadre bien sympathique avaient pu danser et s’amuser en musique. Et avec des accessoires offerts par le Pôle Enfance Jeunesse, c’était encore mieux. L’après-midi, en outre, durant le temps péri-scolaire, certains ont pu participé à des ateliers « Maquillage » tandis qu’en élémentaire les élèves pouvaient venir à l’école déguisés dès le matin.AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAADSC_0006 (25)

. De très bons moments partagés dans le calme mais des instants qui avaient mis l’eau à la bouche de tous les élèves. Entre 12 et 14 h, l’on découvrait des Reines des Neiges, des fées, des princesses et des papillons, des indiens, des Romains, des pirates et des Zorros mais aussi des animaux bien en forme.Screen Shot 03-10-17 at 03.06 PM Tous étaient heureux de pouvoir profiter de leurs écoles pour des instants ludiques. Après une petite bataille de confettis et des danses, toujours durant le temps méridien, l’on enchaînait avec la participation des animateurs et des ATSEM. Les enfants profitaient d’un temps récréatif pour  s’amuser encore. Des sourires, de la joie et une certaine liberté qui satisfaisaient bon nombre d’élèves.AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAADSC_0008 (25)Pour les « Élémentaires des Baux, à la récréation, entourés par les Enseignants, la fête se poursuivait avec même un goûter à base de crêpes et quelques moments festifs, sous un soleil radieux.

Et le soir, pour certains, ce n’était pas fini, car les animateurs des TAP avaient préparé une conclusion bien sympathique.

 Après ce dernier moment récréatif il fallait mettre un terme à cet après-midi ludique très apprécié par tous.

Le Jugement de Paillasse

A Poussan nous sommes en plein Carnaval.
Dimanche, c’était la Cavalcade, (des chars, des peñas, un public très nombreux … sous un soleil printanier) et ce mardi, c’est le branle de la chemise (tradition moyenâgeuse toujours vivace au village !) puis mercredi, en clôture des festivités carnavalesques ce sera le Jugement de PAILLASSE …

Traditionnellement, le Carnaval de POUSSAN se termine  par sa crémation, car il est accusé de toutes les petites et grandes misères qu’a du subir la population poussannaise lors de l’année précédente.

Depuis 2003 le Strapontin imagine, écrit et concocte chaque année un spectacle sous forme de jugement  … disons plutôt une parodie de jugement, dans lequel le sieur Paillasse est accusé … de tout ce qui a marqué l’actualité de l’année précédente. (au niveau international, national et, bien sur … local).

Le procureur est pervers, le Président du tribunal ne pense qu’à expédier le jugement pour aller boire l’apéro, et l’avocat est parfois nul, parfois timide, parfois même bègue …
Mauvaise foi garantie !! A ne pas rater !

Avec un tribunal composé exclusivement de comédiens du Strapontin !
Spectacle garanti 100 % « politiquement (très) incorrect » !

Paillasse sera-t-il gracié ? Ou condamné à être brûlé ?
Pour avoir la réponse à ce suspense insoutenable …

 Rendez-vous dans les Halles de Poussan
Le MERCREDI 1er MARS à 18h30

Alors de ratez pas ce moment de délire. Et c’est gratuit, en plus.

Paillasse a flambé, accusé de tous les maux

Screen Shot 03-01-17 at 08.01 PM 001Cette année, Paillasse n’a pas  défilé lors de la cavalcade, c’était déjà une punition pour lui. Et comme l’an dernier, il sera jugé sans avoir joui de ce beau spectacle mais il aura tout de même pu profiter de quelques réjouissances avant son jugement. Depuis l’an dernier que de malheurs sur notre planète et que de maux qui ont fait souffrir les terriens !Screen Shot 03-01-17 at 08.02 PM

Toujours des attentats et des massacres, des populations qui souffrent,  toujours la crise qui perdure, des catastrophes ou événements malheureux nous ont ébranlés et ont noirci notre quotidien et que de décès du côté des des stars et des musiciens.Screen Shot 03-01-17 at 08.00 PM

Les Poussannais savaient bien que l’on pouvait rendre Paillasse responsable de bon nombre  d’entre eux et particulièrement de ceux qui ont touché la commune, ils allaient découvrir que ce personnage a un peu tout « compliqué ». Les problèmes qui ont fait souffrir uniquement ses concitoyens viennent souvent s’y rajouter. Pour lui, une infime chance d’être déclaré non coupable ou d’être gracié car les Poussannais se sentent toujours mieux s’il est condamné et oublient les erreurs et les fautes de l’année passée.

Il savait donc en se réveillant, chez les pompiers, ce mercredi des Cendres, (C’est en comble…) qu’il allait mourir sur le bûcher le soir même, car étant un exutoire, il devait être brûlé pour que chacun puisse se sentir revigoré.. Jamais son jugement ne lui avait permis d’échapper à la crémation et ce mercredi. Screen Shot 03-01-17 at 08.03 PM

Du côté du public l’on était dans la moyenne avec des Halles très bien remplies.. Qu’à cela ne tienne, le procès était lancé.A 18 h 30, comme il était annoncé, les bourreaux l’ont conduit jusqu’aux Halles où la Cour du Strapontin avec un procureur venu de Montpellier, l’a jugé. Suivis par la fanfare de Villeveyrac, en présence des Miss de Poussan, les membres de la cour après lui avoir permis une dernière sortie, ont pris place face au très nombreux public. Ils le remerciaient.  Le show médiatique pouvait commencer avec en prime, des discours en alexandrins. Le public était surclassé pour que la Cour le mette dans sa poche, tandis que déjà Paillasse, homme de paille était accusé !Screen Shot 03-01-17 at 08.01 PM

Après un rapide retour sur derniers événements mondiaux, le cas de Paillasse était examiné car il aurait conseillé les Anglais pour quitter l’Europe et donc aurait demander que l’on rebouche le tunnel de la Manche avec des extractions de la carrière de Poussan qui deviendrait un tas de ruines avec des gravas. Mais au-delà il aurait conseillé Hillary Clinton et l’on voit le résultat tandis qu’à Ségolène il aurait soufflé une brillante intervention. Et si la Primaire de la Droite était truquée ce serait grâce à lui car il a un pouvoir, l’Art de la divination des sondages dont il a usé pour Hollande.Screen Shot 03-01-17 at 07.59 PM

Le procureur rappelait que l’accusé avait conseillé Jacques Adgé en lui indiquant qu’il y avait du pétrole au carrefour de la Mairie. Mais l’on a trouvé que des conduites qui amenaient l’eau chez Philipon, entre-autres. Et pour la nouvelle CABT, il aurait réussi à rencontrer François Commeinhes afin de pouvoir comptabiliser différemment les bulletins de vote.

Screen Shot 03-01-17 at 07.58 PM 001

Il aurait aussi, car un peu « simple », suivi les conseils avisés d’une voyante qui a vu des flammes en lui. Croyant a un feu d’artifice synonyme de « pognon, de blé, de thune »il s’est senti à l’abri du mauvais sort

Que des idées qui auraient semé des tensions, et qui font de lui un coupable, sans aucun doute.

Screen Shot 03-01-17 at 07.58 PMIl semblerait donc que ce soit un semeur de troubles, un révolutionnaire et un homme qui préfère semer la zizanie que le calme, pour la Cour. Il fut condamné sans tambours ni trompettes.

Le Président du tribunal, vu l’actualité pressante, et avec l’approbation du public a rapidement décidé qu’il meure par crémation au Jardin Public.Screen Shot 03-01-17 at 07.57 PM 001

Dés le début du jugement, le public pariait déjà sur son sort, car Paillasse était accusé de tout. Cause perdue, pour le sauver.

Il fut directement conduit au jardin public, sur le bûcher.

  La foule des grands jours s’était déplacée. Partagée entre joie et tristesse elle avait doublé à l’heure fatidique.Screen Shot 03-01-17 at 07.54 PM

Alors que la pena de Villeveyrac, respectant la sentence, accompagnait Paillasse vers les cieux par la marche funèbre, alors que quelques prières étaient dites pour qu’il soit pardonné dans l’au-delà, le public restait silencieux jusqu’à ce que le coupable disparaisse en fumée très rapidement.Screen Shot 03-01-17 at 07.56 PM 001

Sans dire un mot, Paillasse a flambé, son crâne puis son squelette étaient réduits en poussière par les flammes et par plus de 1000 pétards très puissants cette foisScreen Shot 03-01-17 at 07.56 PM

.Paillasse partit rapidement, essayant de rester droit sur un dernier sursaut d’orgueil. Puis il partit en fumée.Screen Shot 03-01-17 at 10.40 PMLe public l’oubliait vite, les sourires remplaçaient la tristesse. L’on pouvait tourner la page. Pour clôturer le Carnaval 2017 en beauté, un carnaval bien sympathique présidé par Jeannot Artières, l’apéritif offert par la Mairie qui réunissait tous les acteurs et les spectateurs, les carnavaliers et les musiciens, avait une saveur particulière. Screen Shot 02-28-17 at 07.31 PM

Carnaval était terminé mais chacun sait que les meilleures « choses » ont une fin, mais aussi que souvent la vie est un éternel recommencement.Tout irait mieux pour quelques temps car Paillasse s’était envolé avec ses maux, en brûlant, pour que nous repartions de plus belle en 2017, sans fautes et sans lui.

 Paillasse s’en est allé. Rendez-vous en 2018. Merci à tous les participants.


Un Mardi Gras de tradition, grandiose

Screen Shot 02-28-17 at 07.32 PMCliquez sur les photographies pour les agrandir.Screen Shot 02-28-17 at 07.25 PM

Pour les enfants, en ce Mardi gras, le rendez-vous avait été fixé à 18 h, devant la Mairie. Alors que les jeunes danseurs du Branle de la chemise allaient être soit des petits de la Maternelle soit de l’élémentaire, cette année, 4 groupes étaient présents pour le chevalet, des élèves de niveau CM1: 5 formations entraînées par Michel Bernabeu. Les beaux chevaux étaient prêts pour la fête, les enfants étaient motivés aussi, mais la pluie et le mauvais temps allaient-ils une nouvelle fois troubler la soirée ?…Screen Shot 02-28-17 at 07.34 PM 001

Les candidats au fameux branle de la chemise, le tube de la soirée, étaient peu  nombreux, le public plus impressionnant,  mais malgré la fraîcheur, tous se sont rassemblés à 18 h. L’éclaircie laissait espérer une défilé ludique et jovial.  La soirée s’annonçait belle tout de même avec des enfants de tous les âges.La plupart des danseurs du « Branle de la chemise » avaient un peu répété la chorégraphie avec son saut particulier car les parents poussannais les avaient initiés à la danse et si ce n’était pas le cas, une initiation ludique avait eu lieu dans toutes les écoles.

Screen Shot 02-28-17 at 07.35 PM

En présence de Miss Poussan 2017, et de ses dauphines, en première ligne, aidées par des volontaires, Jeannot Artières, Maître de cérémonie, a lancé les festivités qui ont pu commencer rapidement.

 

 

 

Et la soirée a débuté, sur le parvis de l’Hôtel de Ville.Screen Shot 02-28-17 at 07.30 PM

Sous la houlette de plusieurs adultes , une belle chenille a pris forme. Pas de bougies, mais des enfants suivant tant bien que mal le rythme imprimé par les musiciens sur l’air du : « Diga-me Jacou, Diga-me Margarita, per de qu’aves mes la camisa poulida? ». Tous sentaient qu’ils vivaient un moment important, au cœur de la tradition poussannaise et prenaient du plaisir, encouragés par des spectateurs qui partageaient sans retenue ces instants uniques. Les candidats à la danse se sont faits de plus en plus nombreux.Screen Shot 02-28-17 at 07.31 PM Habillés de blanc, même pour les plus petits, ils n’avaient pas tous la tenue réglementaire. Leurs ancêtres les pardonneront, ils préfèrent que des jeunes soient prêts à prendre le relais ce qui est bien nécessaire.

Screen Shot 02-28-17 at 07.28 PMCar si la légende veut qu’il y a des siècles, des Poussannais, lassés par les exigences de leur seigneur, se présentèrent un soir devant le château, affublés d’une chemise de nuit en attestant qu’ils n’avaient plus rien, ils doivent être fiers que Poussan ne les ait pas oubliés.Pas question de se séparer sans quelques rondes et farandoles toujours sur des airs de notre beau Languedoc ou de la Provence toute proche.

Et les plus jeunes se sont pris au jeu puisque le tourbillon qui s’est formé au Foyer des Campagnes était bien vaillant et structuré. Des enfants qui ont fait honneur à cette danse ancestrale.Screen Shot 02-28-17 at 07.27 PM 001

 Des musiciens venus de Mauguio, Jean-Michel et Marie-Josée Lhubac, formés par des Poussannais comme Fabien Martinez, Messieurs Larose et Patissier, eux qui n’oublient jamais ce rendez-vous étaient déjà sur scène. Ils avaient invité des amis et rajoutaient même des paroles à leurs interprétations musicales.

D’autres étaient sur la route, car à 21 h, des Cévennes, de l’Ardèche ou de la Montagne noire, de Millau et des Hauts cantons, du bassin de Thau ou du bord de mer, fifres, clarinettes et hautbois, tambours traditionnels et boudègues allaient se se rassembler pour réveiller dans son château, l’esprit de ce seigneur. Poussan devenant ainsi un haut lieu de rendez-vous pour les hautboïstes, ils devaient être 21.

En attendant, un foyer des campagnes convenablement rempli, vu le temps assez frais, accueillait avec chaleur et ferveur les danseurs en herbe

Le calme se fit : les 5 groupes d’interprètes du chevalet allaient se succéder pour une danse rituelle qui chaque année fait honneur aux chevaux et à tous les métiers qui s’y rattachent.Screen Shot 02-28-17 at 07.27 PM

C’était parti, l’on prenait du plaisir et l’on appréciait la synchronisation des danseurs qui assureront plus tard le respect de la tradition. De longs applaudissements les remerciaient puis tous défilèrent comme des « pros », heureux d’avoir fait eux aussi honneur à Poussan.Screen Shot 02-28-17 at 11.37 PM

Avant que les adultes ne se rassemblent vers 20 h 45, il faisait bon partager un dernier repas tiré du sac. Pas mal de monde, de l’ambiance, ça  commençait à chauffer. Rien de plus convivial. Encore du bonheur alors que des musiciens arrivaient encore et encore. La folie du Branle prenait sa source au centre du Riverain.Screen Shot 02-28-17 at 11.51 PM

 Les musiciens mettaient toute leur énergie pour rassembler les volontaires, la famille « chemise blanche » était au complet.Screen Shot 02-28-17 at 11.50 PM(Cliquez sur les photos pour les agrandir.)

A 21 h, à partir des Halles, puis du café Beauséjour, une théorie de silhouettes blanches s’est formée avec l’accompagnement motivé des musiciens qui s’étaient rassemblés.Screen Shot 02-28-17 at 11.49 PM Une fois accrochés les uns aux autres, plus de 140 sauteurs, derrière Jeannot et Chantal Artières, ainsi que derrière les Miss poussannaises, se sont engagés dans les ruelles du centre ancien à la  lueur des flambeaux et des lanternes.Screen Shot 02-28-17 at 11.52 PM

Ils ont longé les châteaux et l’église, allant narguer le fantôme du Seigneur qui avait fait souffrir leurs ancêtres, ont exploré le centre ancien et le Peyrou tout en chantant. DSC_0189 (2) Puis, ils sont redescendus vers le foyer en décrivant de joyeuses arabesques sur les Boulevards Prosper Gervais et René Tulet.Screen Shot 02-28-17 at 11.47 PM Même les deux cafés et le boulodrome y ont eu droit De plus en plus forte, la musique a alors entraîné les danseurs dans une queue leu-leu se transformant en farandole et en chenille. Screen Shot 02-28-17 at 11.51 PM 001Un moment inoubliable pour eux comme pour les musiciens heureux de partager leur passion. Le tout s’est terminé par un petit colimaçon bien sympathique.Screen Shot 02-28-17 at 11.46 PM

Quelques danses occitanes et provençales ont encore permis au public et à certains danseurs de découvrir une infime partie de ce patrimoine culturel.Screen Shot 02-28-17 at 11.36 PM Avec une bonne participation, ce moment ludique fut très apprécié : valses, rondes et autres variantes se sont succédées.Screen Shot 02-28-17 at 11.39 PMMais déjà, l’équipe qui allait interpréter le  chevalet dans les  règles de l’art se présentait : Jérémy Galindo était au cheval, Jérémie Garcia, Jonathan Bell , Terry Adgé et Olivier Bernabeu les accompagnant.Screen Shot 02-28-17 at 11.34 PM Ils sont alors apparus très motivés, pour le plus grand plaisir des spectateurs qui allaient vivre un moment toujours inoubliable. Screen Shot 02-28-17 at 11.35 PMLeur danse fut  appréciée par le public puisqu’ils revinrent pour rééditer leur prestation avec une motivation sans limites suivant une chorégraphie de légende.Screen Shot 02-28-17 at 11.34 PM 001

Il fallait tout de même se séparer après avoir profité des groupes, enfants et adultes, qui ont dansé ce chevalet. Quelques carnavaliers poursuivaient la soirée par des danses traditionnelles qui résonnaient encore beaucoup plus tard dans les cœurs et dans les corps et même dans les rues. Si le chevalet allait rendre visite aux cafés c’était pour poursuivre ce carnaval et finir en beauté cette soirée grandiose. Des moments d’anthologie.Screen Shot 02-28-17 at 11.32 PM

La soirée « Tradition » avait tenu ses promesses, calmement,  avec ferveur et passion, mais avec le cœur de ceux qui ont tenu à y participer. Et ils garderont cette joie intérieure jusqu’à ce que Paillasse ne soit jugé ce mercredi.


La douce nuit festive des carnavaliers

DSC_0063 (3) Ce lundi soir, après le bal des enfants, à partir de 21 h, les juniors et les adultes avaient l’occasion de s’amuser une bonne partie de la nuit dans un Foyer des Campagnes toujours en forme pour le carnaval de Poussan et pour des manifestations animées. Même si pour la plupart des participants il fallait aller travailler le lendemain, un bal masqué ça permet de s’évader durant quelques heures et souvent incognito. Les carnavaliers n’étaient pas très nombreux, mais les passionnés étaient au rendez-vous, bien motivés avec l’envie de s’amuser durant la 1ère partie de la nuit.DSC_0004 (11)Certains avaient eu la bonne idée, avant ce regroupement, comme la veille pour le déjeuner, de rester ensemble. Pour ce faire, ils avaient partagé le repas car souvent ils forment des petites équipes homogènes dans les déguisements, chez eux ou dans les restaurants et pizzerias.Screen Shot 02-28-17 at 12.05 AM

Dés 21 h, les membres du Comité des Fêtes les attendaient au buffet et à la buvette au cas où l’énergie ferait défaut. De son côté, le DJ de Rezone faisait monter la pression.

Petit à petit, ils arrivaient, souvent discrètement, en solo ou en couple et quelquefois plus nombreux apparaissant avec magie.

Screen Shot 02-28-17 at 12.07 AMNon identifiables dans la plupart des cas, même en groupes, l’ambiance était magique. Des danseurs sans nom se laissaient entraîner par une musique qui allait les emporter durant quelques heures entre Techno, disco, psychédélique et rock and roll.

S’amuser et danser sur des rythmes endiablés, déambuler sans être reconnu, permettait à chacun de prendre un grand plaisir durant cette soirée un peu à part mais primordiale dans un Carnaval.Screen Shot 02-28-17 at 12.06 AM

. Jérôme s’adaptait aux besoins des lapins, des loups et des humanoïdes venus de la planète rose, les stimulant par toutes sortes de musiques entre « dance » et transe. Dans cette ambiance débridée, chacun ayant changé d’identité, entre les panthères et les militaires, les canards et les disco-girl pas question de rester seul. Les uns se joignaient aux autres et participaient à ce bal pour passer une folle nuit, sur des musiques enivrantes.

Poursuivre la soirée dans l’intimité du Foyer était pour eux une bien belle aventure… Qu’ils comptaient prolonger se laissant porter par la douceur ambiante.