Le Carnaval 2020 déjà à l’étude, en Mairie

La première réunion pour le carnaval a eu lieu à la mairie ce mardi 24 septembre 2019, en présence de Monsieur le Maire ; l’adjointe aux festivités, Mme Dany Bourdeaux et quelques élus.

Les carnavaliers ont répondu à l’appel en grande majorité.

Mr Bernabeu a commencé par remercier les responsables de chars présents avant de donner la parole à Jacques Adgé .navalIMG_20190924_184118

Celui-ci a confirmé que le hangar Decoux serait mis à disposition des carnavaliers dès début Octobre.

Après avoir regretté que l’Etat n’ai pas été assez efficace face à l’installation des gens du voyage l’année dernière, au grand dam du directeur Mr Tratel, il a assuré que les réparations nécessaires seront effectuées et qu’un compteur de chantier sera installé .

L’accès au hangar sera plus contraignant car il faudra emprunter le petit portail mis en place et veiller à ce que les incidents de l’année dernière ne se reproduisent plus.

Mme Bourdeaux a désigné la responsable de la gestion des commandes de papier   : Marie-Claude Lelong .

Mr Bernabeu a fait la lecture du programme du carnaval 2019 :

La date du repas des carnavaliers et du bal costumé des adultes sera rediscuté lors d’une prochaine réunion.

Pour le reste du programme il y aura :

La cérémonie d’ouverture le samedi 22 février  avec un apéritif offert par la municipalité.

Le défilé dans le centre de Poussan par l’itinéraire initial car les travaux seront finis.

Le bal costumé des enfants le lundi après-midi

Le branle de la chemise des enfants mardi après-midi et celui des adultes le soir

Tout finira par le jugement du paillasse au foyer des campagnes mercredi en fin d’après-midi suivi de sa crémation et d’un apéritif de clôture offert par la municipalité

La fiche d’inscription pour le carnaval 2020 a été distribuée à chaque responsable de char présent ayant confirmé la participation de son groupe au carnaval 2020,

LES FILLES / LES BEE GEES / LA MJC / LE TENNIS / LES ZUMBANETTES AVEC LE JUDO / LE HAND BALL / RETRO POUSS AUTO / LE CHAR DE LA REINE sera construit par les élus. Certains feront des groupes , d’autres des chars.

D’autres participants qui n’ont pas pu se déplacer ce mardi, viendront grossir le défilé du carnaval ;

LE STRAPONTIN / LE FOOT / LE TAMBOURIN / PARENTS THAU / LE RUGBY / LE CARRE D AS

Après avoir répondu au questionnement de certains sur le nombre de tours qui seront fait et la durée des chorégraphies, Mr le Maire rappelé à tous qu’il faudra être vigilant sur l’état des remorques avant de commencer leur métamorphose.

Mr Bernabeu a clôturé la réunion .

Carnaval 2019 de Poussan : tout sur la Chaîne You Tube

Le Carnaval de Poussan avec notamment la danse du Branle de la chemise a fait la Une de la rubrique « étoiles de légende » animée par Henry Jean Servat et Karen Chéryl dans l’émission Les Grands du Rire sur France 3.

 
Vous pouvez retrouver cet extrait sur la chaîne youtube de la ville de Poussan

https://youtu.be/CRQy5WqMD7o

Nous vous invitons à découvrir ou redécouvrir sur la chaîne YouTube les différentes vidéos et reportages réalisés pendant le Carnaval 2019.


https://www.youtube.com/channel/UCj_hUGomPXEZeuA8-TKW9rg
https://youtu.be/mkjnY1epswo
https://youtu.be/fDLkwUP8Fz0
https://youtu.be/WrEZMhW2T2s
https://youtu.be/EFLUpvGJ9Xo

Paillasse a flambé : la vidéo

            laseP1200478   

Cette année, Paillasse encore une fois été puni avant l’heure et en plus il n’a pas  eu de cavalcade, n’a pas profité de la foule qui à cette occasion pouvait le soutenir mais peut-être que la faute lui incombe.

Car ce serait lui qui aurait indiqué qu’un terrain était disponible à Poussan pour être occupé durant quelques mois, cette occupation ne permettant pas la réalisation des chars. laseP1200405

Et comme l’an dernier, où il n’avait pas défilé, il sera jugé sans avoir joui de ce beau spectacle mais il aura tout de même pu profiter de quelques réjouissances avant son jugement.

Depuis l’an dernier que de malheurs sur notre planète et que de maux qui ont fait souffrir les terriens. Et il semble que depuis février, au niveau National et Mondial surtout, il y a eu du mal et du bien comme d’habitude mais que tout se soit accéléré.

Toujours des souffrances et des massacres, des populations qui sont opprimées, d’autres qui sont déplacées,  toujours le chômage qui perdure, des catastrophes ou événements malheureux, des problèmes de société, des soucis pour l’environnement. Ceux-ci nous ont ébranlés et ont noirci notre quotidien et que de disparitions, encore et encore…

Les Poussannais savaient bien que l’on pouvait rendre Paillasse responsable de bon nombre  d’entre eux et particulièrement de ceux qui ont touché la commune, ils allaient découvrir que ce personnage a un peu tout « compliqué » en faisant croire qu’il faisait plaisir aux uns et aux autres, à leur détriment

Les problèmes qui ont fait souffrir uniquement ses concitoyens viennent souvent s’y rajouter. Pour lui, une infime chance d’être déclaré non coupable ou d’être gracié car les Poussannais se sentent toujours mieux s’il est condamné et oublient les erreurs et les fautes de l’année passée. Et il permet en ce Mercredi des Cendres de nous faire de rentrer dans une période de Carême en étant plus serein, mais il annonce aussi le Printemps.laseP1200416

Il savait donc en se réveillant, chez les pompiers de Bouzigues, ce mercredi des Cendres, (C’est un comble…) qu’il allait mourir sur le bûcher le soir même, car étant un exutoire, il devait être brûlé pour que chacun puisse se sentir revigoré.. Jamais son jugement ne lui avait permis d’échapper à la crémation et ce mercredi ce serait le cas.

Du côté du public l’on était dans la moyenne avec un foyer des Campagnes bien remau tribunal où la Cour du Strapontin avec un procureur venu de Montpellier, l’a jugé. Précédés par la fanfare, Miss Poussan et ses dauphines, les membres de la cour, ont pris place face au très nombreux public. Ils le remerciaient.  Le show médiatique pouvait commencer. Le public était presque tout acquis pour que la Cour le mette dans sa poche, tandis que déjà Paillasse, homme de paille était accusé !

Après un rapide retour sur les derniers événements mondiaux, le cas de Paillasse était examiné car il aurait  fait en sorte que le Président de Renault soit emprisonné en le dénonçant. Il se serait adressé à un certain Gilbert de Poussan, pour lui décrire les agissements d’un patron, peu scrupuleux.

Mais ce n’est rien il aurait réalisé une interview auprès du « Jupiter français » en lui faisant dire que si le Pape était le Président des pauvres, lui, il l’était celui des riches. Il aurait ensuite dit à Jupiter d’inviter « Gil et John » à l’Elysée et après avoir tenté de passer au Palais, le groupe des « Gil et John » serait parti en tournée pour quelques mois dans toute la France.

Il aurait de plus conseillé le Président de Russie pour sa dernière campagne électorale avec de fausses données et serait intervenu pour brouiller les pistes au sujet de Notre Dame des Landes et de l’Hinterland du port de Sète. liseP1200415

D’ailleurs, à Poussan il aurait attiré des amateurs au Club des Frites de la Bascule au détriment de l’apéritif du Beauséjour et fait en sorte qu’Halloween ait été source de problèmes  avant de lancer une activité durant la journée du sport, « tir et VTT confondus », les VTTistes étant visés.

Mais le pire pour le procureur , c’est qu’il ait dit dans Poussan que son dernier livre était en rupture de stock, plongeant la commune dans la déprime, alors que c’était faux.

On le voit, Paillasse, aurait tout fait pour déstabiliser des Poussannais durant 12 mois, uniquement pour les manipuler en prenant du plaisir.laseP1200462

Il ne fut donc pas nécessaire d’entendre la plaidoirie de la défense ! PAILLASSE allait être brûlé ! On l’amenait rapidement au bûcher, à quelques dizaines de mètres.

Le Président du tribunal, vu ses fautes présumées et avec l’approbation du public avait rapidement décidé, en effet, qu’il meure par crémation au Jardin Public.

La foule des grands jours s’était déplacée. Partagée entre joie et tristesse elle avait doublé à l’heure fatidique et le vent a accéléré les choses ensuite en attisant le feu…

Alors que la pena, respectant la sentence, accompagnait Paillasse vers les cieux par la marche funèbre, alors que quelques prières étaient dites pour qu’il soit pardonné dans l’au-delà, le public restait silencieux jusqu’à ce que le coupable disparaisse en fumée très rapidement.

Sans dire un mot, Paillasse a flambé, sa tête a résisté puis son squelette fut réduit rapidement en poussière par les flammes et par plus de 1000 pétards.laseP1200484

Le public l’oubliait vite, les sourires remplaçaient la tristesse. L’on pouvait tourner la page. Pour clôturer le Carnaval 2019 en beauté, un carnaval amputé de sa cavalcade mais innovant tout de même, l’apéritif offert par la Mairie qui réunissait tous les acteurs et les spectateurs, les carnavaliers et les musiciens, avait une saveur particulière et connaissait un beau succès.

Carnaval était terminé.Tout irait mieux pour quelques temps car Paillasse s’était envolé avec ses maux, en brûlant, pour que nous repartions de plus belle en 2019, sans fautes et sans lui.

Paillasse a flambé fautif pour tous nos maux

            laseP1200478   

Cette année, Paillasse encore une fois été puni avant l’heure et en plus il n’a pas  eu de cavalcade, n’a pas profité de la foule qui à cette occasion pouvait le soutenir mais peut-être que la faute lui incombe.

Car ce serait lui qui aurait indiqué qu’un terrain était disponible à Poussan pour être occupé durant quelques mois, cette occupation ne permettant pas la réalisation des chars. laseP1200405

Et comme l’an dernier, où il n’avait pas défilé, il sera jugé sans avoir joui de ce beau spectacle mais il aura tout de même pu profiter de quelques réjouissances avant son jugement.

Depuis l’an dernier que de malheurs sur notre planète et que de maux qui ont fait souffrir les terriens. Et il semble que depuis février, au niveau National et Mondial surtout, il y a eu du mal et du bien comme d’habitude mais que tout se soit accéléré.

Toujours des souffrances et des massacres, des populations qui sont opprimées, d’autres qui sont déplacées,  toujours le chômage qui perdure, des catastrophes ou événements malheureux, des problèmes de société, des soucis pour l’environnement. Ceux-ci nous ont ébranlés et ont noirci notre quotidien et que de disparitions, encore et encore…

Les Poussannais savaient bien que l’on pouvait rendre Paillasse responsable de bon nombre  d’entre eux et particulièrement de ceux qui ont touché la commune, ils allaient découvrir que ce personnage a un peu tout « compliqué » en faisant croire qu’il faisait plaisir aux uns et aux autres, à leur détriment

Les problèmes qui ont fait souffrir uniquement ses concitoyens viennent souvent s’y rajouter. Pour lui, une infime chance d’être déclaré non coupable ou d’être gracié car les Poussannais se sentent toujours mieux s’il est condamné et oublient les erreurs et les fautes de l’année passée. Et il permet en ce Mercredi des Cendres de nous faire de rentrer dans une période de Carême en étant plus serein, mais il annonce aussi le Printemps.laseP1200416

Il savait donc en se réveillant, chez les pompiers de Bouzigues, ce mercredi des Cendres, (C’est un comble…) qu’il allait mourir sur le bûcher le soir même, car étant un exutoire, il devait être brûlé pour que chacun puisse se sentir revigoré.. Jamais son jugement ne lui avait permis d’échapper à la crémation et ce mercredi ce serait le cas.

Du côté du public l’on était dans la moyenne avec un foyer des Campagnes bien remau tribunal où la Cour du Strapontin avec un procureur venu de Montpellier, l’a jugé. Précédés par la fanfare, Miss Poussan et ses dauphines, les membres de la cour, ont pris place face au très nombreux public. Ils le remerciaient.  Le show médiatique pouvait commencer. Le public était presque tout acquis pour que la Cour le mette dans sa poche, tandis que déjà Paillasse, homme de paille était accusé !laseP1200426

Après un rapide retour sur les derniers événements mondiaux, le cas de Paillasse était examiné car il aurait  fait en sorte que le Président de Renault soit emprisonné en le dénonçant. Il se serait adressé à un certain Gilbert de Poussan, pour lui décrire les agissements d’un patron, peu scrupuleux.

Mais ce n’est rien il aurait réalisé une interview auprès du « Jupiter français » en lui faisant dire que si le Pape était le Président des pauvres, lui, il l’était celui des riches. Il aurait ensuite dit à Jupiter d’inviter « Gil et John » à l’Elysée et après avoir tenté de passer au Palais, le groupe des « Gil et John » serait parti en tournée pour quelques mois dans toute la France.

Il aurait de plus conseillé le Président de Russie pour sa dernière campagne électorale avec de fausses données et serait intervenu pour brouiller les pistes au sujet de Notre Dame des Landes et de l’Hinterland du port de Sète. liseP1200415

D’ailleurs, à Poussan il aurait attiré des amateurs au Club des Frites de la Bascule au détriment de l’apéritif du Beauséjour et fait en sorte qu’Halloween ait été source de problèmes  avant de lancer une activité durant la journée du sport, « tir et VTT confondus », les VTTistes étant visés.

Mais le pire pour le procureur , c’est qu’il ait dit dans Poussan que son dernier livre était en rupture de stock, plongeant la commune dans la déprime, alors que c’était faux.

On le voit, Paillasse, aurait tout fait pour déstabiliser des Poussannais durant 12 mois, uniquement pour les manipuler en prenant du plaisir.laseP1200462

Il ne fut donc pas nécessaire d’entendre la plaidoirie de la défense ! PAILLASSE allait être brûlé ! On l’amenait rapidement au bûcher, à quelques dizaines de mètres.

Le Président du tribunal, vu ses fautes présumées et avec l’approbation du public avait rapidement décidé, en effet, qu’il meure par crémation au Jardin Public.liseP1200488

La foule des grands jours s’était déplacée. Partagée entre joie et tristesse elle avait doublé à l’heure fatidique et le vent a accéléré les choses ensuite en attisant le feu…

Alors que la pena, respectant la sentence, accompagnait Paillasse vers les cieux par la marche funèbre, alors que quelques prières étaient dites pour qu’il soit pardonné dans l’au-delà, le public restait silencieux jusqu’à ce que le coupable disparaisse en fumée très rapidement.

Sans dire un mot, Paillasse a flambé, sa tête a résisté puis son squelette fut réduit rapidement en poussière par les flammes et par plus de 1000 pétards.laseP1200484

Le public l’oubliait vite, les sourires remplaçaient la tristesse. L’on pouvait tourner la page. Pour clôturer le Carnaval 2019 en beauté, un carnaval amputé de sa cavalcade mais innovant tout de même, l’apéritif offert par la Mairie qui réunissait tous les acteurs et les spectateurs, les carnavaliers et les musiciens, avait une saveur particulière et connaissait un beau succès. laseP1200487

Carnaval était terminé.Tout irait mieux pour quelques temps car Paillasse s’était envolé avec ses maux, en brûlant, pour que nous repartions de plus belle en 2019, sans fautes et sans lui.laseP1200406

 Paillasse s’en est allé. Rendez-vous en 2020. Merci à tous les participants.laseDSCN0847


La course d’ornis de Poussan en vidéo

Ce dimanche, le calme de l’agglomération poussannaise à l’heure du repas annonçait un après-midi plus animé.

Déjà les visiteurs venaient jeter quelques coups d’œil sur des ornis rangés devant l’ex bar de la Pause. Il devait y en avoir 14. il y en avait13.

Les ORNI sont des Objets Roulants Non Identifiés avec au moins 3 roues ,monoplaces ou biplaces, sans moteur sur un châssis et leur déplacement se fait par la gravité, le véhicule étant destiné à rouler sur une piste inclinée semée d’embuches ( chicanes, tremplin…). dans un cadre convivial, ludique et intergénérationnel, ces engins  originaux, farfelus et insolites allaient avec leur pilote descendre les Boulevards Prosper Gervais et René Tulet jusqu’aux Halles..

L’objectif était de personnaliser son engin selon ses goûts et ses idées, sans oublier d’y associer le déguisement du pilote et de l’équipage.wokP1200053

Tous les équipages y avaient pensé : PORCELLINI, VIA DOMITIA, BEEWEAR, LES FLASH MAC OUILLE, Le Club de L’AVENIR, LES DOMITIA GIRLS, USAP CHAMPION, PLATEFORME ASSO, LES SUPER HEROS, FTHB POUSSAN HANDBALL, POÏ POÏ, L’HOULOUCOUPTERE, ROM, ZUMBANETTE 34 1 et 2wokP1190982

La sono de Rezone réveillait l’ambiance pour assurer une belle transition jusqu’à 14 H.  le soleil était au rendez-vous et la chaleur aussi. Pour le plus grand plaisir des participants et des spectateurs, de bien belles conditions pour cette course.wokP1190991

Vers 14 h 10 l’on vérifiait une dernière fois les véhicules et c’était parti pour les monter jusqu’au Peyrou, juste en haut du Boulevard Prosper Gervais. Ambiance , ambiance avec des conseils, de la concentration et des minutes d’attente longues pour les pilotes.

Escortés par la Pena Bastid And Co, Miss Poussan et ses dauphines avec Didier Navaro, Maître de cérémonie, allaient encourager les coureurs avant de se diriger vers la ligne d’arrivée. Le public s’était fait bien nombreux. On y était…

Josette et son caddy ouvraient les débats en plus d’une minute histoire de tester le terrain avec un rétrécissement, un dos d’âne et une courbe. « Cela allait passer ».wokP1200027

Place aux téméraires qui n’avaient pas fait d’essai. L’on tournait entre 22 s et 1 minute pour ce 1er passage. Les plus rapides : « des duos, des véhicules très bas, de grandes roues pas très larges…. »

Rien n’était fait, un second passage allait permettre aux participants de se donner à fond du Peyrou jusqu’aux Halles, pour enlever la victoire.wokP1190988

Presque tous amélioraient leur temps et l’HOULOUCOUPTERE qui avait eu un souci au 1er passage pouvait s’élancer enfin.

Pas d’accident grave avec un retournement durant un 3ème passage (pour le fun) mais pas de blessés et beaucoup de plaisir que ce soit pour les participants ou pour les spectateurs.wokP1200049

L’on attendait les résultats, le meilleur chrono des 2 passages.

A l’heure du podium, le FTHB POUSSAN HANDBALL arrivait en tête avec un temps de 20 s, Beewear était second avec 21 s et Les Zumbanettes se classaient 3ème avec leur véhicule N°10 (22s). Les 3 équipes partageaient alors des sucreries et gourmandises offertes par la Mairie.wokP1200067

Un bien bel après-midi . Tandis que Jacques Adgé félicitait les compétiteurs et le public, rendez-vous était pris pour le bal des enfants, ce lundi à 18 h 00.wokP1200058

L’on s’était fait plaisir, c’était bien le principal…

wokP1200070

Un Mardi Gras de tradition qui honore Poussan

      fgfgfgP1200250

    Cliquez sur les photographies pour les agrandir.       

Pour les enfants, en ce Mardi gras, le rendez-vous avait été fixé à 18 h, devant la Mairie. Alors que les jeunes danseurs du Branle de la chemise allaient être soit des petits de la Maternelle soit de l’élémentaire, cette année, 7 groupes étaient présents pour le chevalet, des élèves de niveau CM1 venant des deux écoles : 5 de l’une et 2 de l’autre, des formations entraînées par Michel Bernabeu et par Béatrice Adgé. Les beaux chevaux étaient prêts, les outils aussi car pour la fête, les enfants étaient bien motivés.chemiP1200109 (1)

Pas de vent, pas de pluie, tout était OK, pour une belle soirée…

Les candidats au fameux branle de la chemise, le tube de la soirée, étaient peu  nombreux, ,très jeunes mais c’était les congés scolaires et ils assuraient la relève devant un public toujours plus impressionnant.  Tous se sont rassemblé pour prendre le départ d’un défilé ludique et jovial.  La plupart des danseurs du « Branle de la chemise » avaient un peu répété la chorégraphie avec son saut particulier quand leurs parents la connaissait et si ce n’était pas le cas, une initiation ludique avait eu lieu dans toutes les écoles.

En présence de Miss Poussan 2019, Carla Lopinot, et de certaines de ses dauphines, en première ligne,  Didier Navaro, Maître de cérémonie, a lancé les festivités qui ont pu commencer rapidement. Et la soirée a débuté, sur le parvis de l’Hôtel de Ville.chemiP1200128

Sous la houlette de plusieurs adultes , une belle chenille a pris forme. Pas de bougies, mais des enfants suivant tant bien que mal le rythme imprimé par la dizaine de musiciens sur l’air du : « Diga-me Jacou, Diga-me Margarita, per de qu’aves mes la camisa poulida? ». Tous sentaient qu’ils vivaient un moment important, au cœur de la tradition poussannaise et prenaient du plaisir, encouragés par des spectateurs qui partageaient sans retenue ces instants uniques. Souriants et naturels, ils ont déambulé avec sérieux et organisation. Les candidats à la danse se sont faits de plus en plus nombreux. Habillés de blanc, même pour les plus petits, ils n’avaient pas tous la tenue réglementaire. Leurs ancêtres les pardonneront, ils préfèrent que des jeunes soient prêts à prendre le relais ce qui est bien nécessaire.chemiP1200145 (1)

Car si la légende veut qu’il y a des siècles, des Poussannais, lassés par les exigences de leur seigneur, se présentèrent un soir devant le château, affublés d’une chemise de nuit en attestant qu’ils n’avaient plus rien, ils doivent être fiers que Poussan ne les ait pas oubliés.chemiP1200146 (1)

Pas question de se séparer sans quelques rondes et farandoles toujours sur des airs de notre beau Languedoc ou de la Provence toute proche. Des enfants qui ont fait honneur à cette danse ancestrale en terminant par une belle ronde. Ils étaient même félicités par les musiciens.

 Les meneurs de ces derniers étaient venus de Mauguio, Jean-Michel et Marie-Josée Lhubac, formés par des Poussannais comme Fabien Martinez, Messieurs Larose et Patissier. Eux qui n’oublient jamais ce rendez-vous étaient sur scène pour assurer l’accompagnement musical. Ils avaient invité des amis et rajoutaient même des paroles à leurs interprétations musicales.chemiP1200110

D’autres étaient sur la route, car à 21 h, de Pézenas, de Lézignan la Cèbe, de Montpellier et de Saint Pons,  des Cévennes, de l’Ardèche ou de la Montagne noire, du bassin de Thau ou du bord de mer, fifres, clarinettes et hautbois, tambours traditionnels et boudègues allaient se se rassembler pour réveiller dans son château, l’esprit de ce seigneur. Poussan devenant ainsi un haut lieu de rendez-vous pour les hautboïstes.chemisP1200224

En attendant, un foyer des campagnes très bien rempli, accueillait avec chaleur et ferveur les danseurs en herbe.chemiP1200209 (1)

Le calme se fit, les spectateurs rassemblés côté scène : les 7 groupes d’interprètes du chevalet allaient se succéder, réunis 2 par 2, pour une danse rituelle qui chaque année fait honneur aux chevaux et à tous les métiers qui s’y rattachent.chemisP1200169 (1)

C’était parti, l’on prenait du plaisir et l’on appréciait la synchronisation des danseurs qui assureront plus tard le respect de la tradition. De longs applaudissements les remerciaient puis tous défilèrent comme des « pros », heureux d’avoir fait eux aussi honneur à Poussan souvent devant leurs familles attentives. Un grand succès qui prouve la bonne santé de cette danse traditionnelle.chemiP1200223

Avant que les adultes ne se rassemblent vers 20 h 45, il faisait bon partager un dernier repas tiré du sac. Une ambiance calme pour commencer, mais le cœur y était et  les corps et les cœurs commençaient à chauffer a l’issue de ce repas convivial.         

Le Branle de la chemise prenait sa source au centre du Riverain.

 Les musiciens mettaient toute leur énergie pour rassembler les volontaires, la famille « chemise blanche » était au complet mais elle aussi avec moins de membres que d’habitude, dans les 70 personnes.

(Cliquez sur les photos pour les agrandir.)

A 21 h, à partir des Halles, puis du café Beauséjour qui fut visité dès le départ, une théorie de silhouettes blanches s’est formée avec l’accompagnement motivé des musiciens qui s’étaient rassemblés. branlP1200278

Une fois accrochés les uns aux autres, les sauteurs-danseurs, derrière Didier Navaro, ainsi que derrière les dauphines de Miss Poussan, se sont engagés dans la Grande Cave à la  lueur des flambeaux et des lanternes.

Ils ont longé l’église et le château Montlaur, déambulé à travers les rues, allant narguer le fantôme du Seigneur qui avait fait souffrir leurs ancêtres, ont exploré le centre ancien puis  le Peyrou tout en chantant.branP1200312

 Ils sont alors redescendus vers le foyer en décrivant de joyeuses arabesques sur les Boulevards Prosper Gervais et René Tulet.

De plus en plus forte, la musique a alors entraîné les danseurs dans une queue leu-leu se transformant en farandole.

Un moment inoubliable pour eux comme pour les musiciens heureux de partager leur passion. Le tout s’est terminé par un petit colimaçon bien sympathique, les danseurs remerciant les 25 musiciens avec énergie.branlP1200346

Quelques danses occitanes et provençales ont encore permis au public et à certains danseurs de découvrir une infime partie de ce patrimoine culturel. De bien belles prestations et démonstration avec un bon moment de partage. Une participation moyenne, mais ce moment ludique fut très apprécié : rondes et autres variantes se sont succédées. branlP1200329

Mais déjà, les équipes qui allaient interpréter le  chevalet dans les  règles de l’art se présentait :  Kévin Cabanac était au cheval, Calou Chaves, Enzo Liguori , Terry Adgé et Olivier Bernabeu l’accompagnant. Ils sont alors apparus très motivés, pour le plus grand plaisir des spectateurs qui allaient vivre un moment toujours inoubliable. Leur danse fut  appréciée par le public puisqu’ils revinrent pour rééditer leur prestation avec une motivation sans limites suivant une chorégraphie de légende. Ils donnaient le meilleur d’eux-mêmes.branlP1200338

Mais ce n’était pas terminé, car le secret avait été bien gardé, même par la presse, un autre groupe fit une apparition, un groupe féminin : en effet l’idée avait germé en 2018, elle se réalisait en 2019 avec au cheval, Séverine Campagna, entourée par Laure Artières,  Gaëlle Guénal, Sophie Souverain et Fleur Boédot… branlP1200384Pour une première, ce fut une très belle interprétation qui fit sensation. Nous retrouverons certainement un chevalet féminin dès 2020…branlP1200361

Il fallait tout de même se séparer après avoir profité des groupes, enfants et adultes, qui ont dansé ce chevalet. Quelques carnavaliers poursuivaient la soirée par des danses traditionnelles qui résonnaient encore beaucoup plus tard dans les cœurs et dans les corps et même dans les rues. Si le chevalet allait rendre visite au café Beauséjour c’était pour poursuivre ce carnaval et finir en beauté cette belle soirée. Des moments de tradition vécus et revécus par des passionnés.branlP1200362

La soirée avait tenu ses promesses, calmement avec peu de participants , mais avec ferveur et passion. Ils sauront profiter de cette joie intérieure jusqu’à ce que Paillasse ne soit jugé ce mercredi.

L’esprit de Poussan était passé sur le village en cette belle soirée de partage et en souvenir de ceux qui ont permis à la cité de perdurer, il y a des siècles…


Le 6 mars, jugement du Paillasse par La Compagnie du Strapontin

« JUGEMENT DU PAILLASSE »
par LA COMPAGNIE DU STRAPONTIN
MERCREDI 6 MARS à 18 H 30
au FOYER DES CAMPAGNES
En clôture du Carnaval de POUSSAN (du 2 AU 6 Mars),
la Compagnie du STRAPONTIN procèdera comme chaque année
au  » JUGEMENT DE PAILLASSE « 

Ce spectacle est :
– gratuit
– politiquement très incorrect
– court (20 mn)
– rigolo
– « one shot » (une seule représentation)
Pas de réservation à effectuer !
… Après le jugement, Paillasse sera brûlé au Jardin Public
Et après la crémation, la population est invitée par la Municipalité et le Comité Carnaval a partager un verre au foyer des campagnes !

Le procureur est pervers, le Président du tribunal ne pense qu’à expédier le jugement pour aller boire l’apéro, et l’avocat est parfois nul, parfois timide, parfois même bègue …
Mauvaise foi garantie !! A ne pas rater !!!!

Carnaval 2019 : le défilé des motos et voitures anciennes en vidéo.

Ce dimanche 3 mars 2019, le matin, le ciel était bleu, avec une météo presque de fin juin, très correcte. Des conditions excellentes pour passer une bonne journée à Poussan. A défaut de cavalcade une très belle  aubade pour rappeler aux Poussanais qu’ils avaient rendez-vous avec la fête autour d’une course d’Ornis, une première à Poussan. wokP1190918A partir de l’ex cave coopérative ce fut défilé impressionnant composé de nombreux motards de l’Espoir et de très nombreux véhicules anciens d’adhérents du Rétro Pouss’Auto qui avaient souhaité s’associer à la fête.  wokP1190923  Entre des motards en grande forme  et des amateurs de voitures de collection rutilantes qui présentaient une palette de modèles de tous les âges et de tous les gabarits, cette introduction ne laissait pas insensible. Un beau circuit autour de Poussan entre 10 h 30 et 12 h qui s’est terminé par une belle parade sur le Riverain près du Café Beauséjour où un apéritif était partagé par les conducteurs du Rétro Pouss et les Motards. wokP1190898Une bonne entrée en matière.