En Poussan ta porte, vous étiez en plein air, à l’heure des Tapas

La dernière soirée de la saison “En Poussan ta porte” 2017-2018, déjà la 4ème édition, se déroulait ce 6 juillet ! Elle a tenu ses promesses car cet événement s’annonçait encore une fois particulier, il allait se dérouler dans un très beau jardin, à l’ancienne, Route d’Issanka.    supP1080836
Au programme, « LES TAPAS »
De Carnage Productions avec un AVERTISSEMENT : « ce spectacle peut comporté certaines vannes lourdes… » Au sens propre ou au figuré ? En fait ce fut bien sympathique et d’un caractère assez léger.
Malgré les recommandations de leurs proches, Les Tapas avaient tout quitté pour se lancer dans le spectacle vivant, et pire encore, dans le Théâtre de Rue.
Forains d’un nouveau genre, Les Tapas sont deux bons bougres mal dégrossis qui perpétuent la tradition du burlesque muet à leur sauce, et réussissaient parfois, dans un instant de grâce, à ne pas rater. supP1080852
Au programme : grandes illusions avec petits riens, lancer de tournevis sur cible vivante, bricolage musical en direct, boule à facette humaine, air comprimé et bouffée d’oxygène.
Mais ces deux Bougres, une fois n’est pas coutume, se produisaient dans un jardin au début de l’été, en fin de journée, éclairé par le soleil puis par des guirlandes, un spectacle qui faisait du bien, et qui pouvait être apprécié par petits et grands, pour que chacun puisse déguster cette soirée en famillesupP1080849
 Une soiré estivale, donc qui s’annonçait spectaculaire, avec des Tapas qui  revendiquent leur lenteur d’imbéciles heureux éperdument naïfs.

Avec : Bérengère Déméautis et Jérôme Jolicart – Mise en scène : Stéphane Filloque et Martin Petitguyot

Entre mimes et situations cocasses. une sorte de suite de saynètes s’enchaînaient à merveille avec un décor à la hauteur. Bérengère Déméautis et Jérôme Jolicart sont deux acteurs de Carnage productions qui compte environ un vingtaine d’imbéciles mais pas tant que ça car Ils jouent juste et le spectacle distrayant et intense a rencontré un réel succès auprès des 130 spectateurs hypnotisés par le jeu de scène des acteurs…

Et ils se laissaient emporter, touchées par un humour burlesque, quelquefois cynique et parfois rude qui reflète un monde en décalage.supP1080854

Carnage Productions a le sens du ridicule et c’est ce qui le sauve : pour ses membres , l’humour ne se fait pas n’importe comment et c’est avec sérieux qu’ ils planchent sur des évènementiels où se mêlent la cascade, le cocasse, la surprise…

Carnage Productions est pourtant un collectif Ariégeois regroupant les Nouveaux Arts du Geste et de l’Exploit, ce qui sous entend qu’ils travaillent, expérimentent et essuient les plâtres dans le seul but d’inventer de nouvelles visions du spectacle de rue, d’apprivoiser de nouveau un public perturbé par les médias, pour rire de presque tout et l’espace d’une petite heure redonner l’envie à toutes les ethnies d’aller au devant d’autres spectacles de rue.

Exceptionnelle interprétation qui a suscité de nombreux rires et fous-rires qui fut saluée par de très longs applaudissements, et des félicitations qui ont fait l’unanimité dans le public.

La boda del siglo (le mariage du siècle) à Poussan

Le mercredi 13 juin, à la MJC de Poussan,les élèves de 4ème LCE (Langue et culture étrangère) du Collège Via Domitia ont présenté une petite pièce de théâtre en espagnol : La boda del siglo (le mariage du siècle)
Ils ont d’abord imaginé une histoire pleine de rebondissements, puis il y a eu le travail d’écriture et les répétitions.
« Le théâtre est une méthode formidable et ludique pour apprendre une langue étrangère. Ce fut une expérience enrichissante et réjouissante pour les élèves et leur professeur. » Précise ce dernier.

Les Ateliers jeunes du Strapontin ont fait « un tabac »

      cendrP1070710Salle bien remplie pour chacun des deux ateliers « jeunes », écoliers, puis collégiens et lycéens, qui présentaient deux pièces adaptées par Amélie qui a animé et travaillé le théâtre et ses différentes caractéristiques avec des acteurs en herbe bien motivés cette saison. 20 au total. Ce samedi 23 Juin, à 15 h, à la salle de spectacle de la MJC, le public allait découvrir le fruit d’un travail hebdomadaire à raison d’une séance par semaine pour des enfants et pré-ados, tout d’abord, puis pour les plus grands.

Avec patience, enthousiasme et de la tonicité, elle a su, tout au long de la saison, montrer aux enfants et aux Ados comment l’on apprend à se maîtriser sur scène, à travailler l’expression du corps et celle du visage, à progresser en langue orale et à se mouvoir sur scène pour occuper l’espace et structurer le temps. Car au théâtre comme pour les 2 représentations, il faut jouer collectif, travailler pour soi et pour les autres, s’entraider pour réussir sans jamais prendre la « grosse tête », en étant ambitieux, mais pas prétentieux.cendrP1070727

Comme le précisait Jeannot Artières, le Président de l’association, quoi de mieux que l’école du théâtre, une discipline dans laquelle l’on se met en danger mais en groupe. Et si certains y reviennent d’une année sur l’autre c’est que ce danger doit faire monter leur taux d’adrénaline.

Vers 15 h 00, celui des artistes en herbe devait être bien élevé mais dès que le rideau fut tiré, sous des premiers applaudissements, ils firent preuve d’une grande maîtrise et d’un naturel à toute épreuve. Ils présentaient « Moustique » de Fabien Arca. cendrP1070721

 Ils faisaient honneur à l’auteur dans un montage savamment orchestré par Amélie en jouant à tour de rôle avec des partenaires un Moustique qui est un petit garçon qui se pose plein de questions : où étions-nous avant d’être sur terre ? Comment faire pour être cirque ? Pourquoi faut-il bien s’habiller le jour d’un enterrement ? Que faire face aux grands qui s’en prennent toujours à nous ? La langue maternelle d’accord, mais la langue paternelle c’est quoi ? Qui est derrière la porte ?… Au gré d’une succession de courtes scènes, nous partageons la vie et les interrogations du petit garçon qui est entouré de ses parents, aimants mais un peu rigides, de sa grande sœur qui le prend toujours pour un petit, de son super copain… Et puis un jour, il rencontre Crevette, une fillette de son âge… Et…cendrP1070723

A 18 h, ce fut aux plus grands (8) de se lancer sur Scène avec une « Cendrillon » revue par par Joël Pommerat, une pièce créée en octobre 2011 au Théâtre national de la Communauté française, « un gros morceau » de 120 mn, réduit à 1 h par Amélie, mais une pièce axée  « sur la mort, la vie, le temps » et le deuil.

« Sandra est une jeune fille qui a beaucoup d’imagination, et a qui il arrive un grand malheur: sa mère tombe très malade. Tellement malade qu’elle parle « d’une voix faible, tellement faible qu’il faut sans arrêt la faire répéter ». Alors qu’elle va bientôt mourir, elle fait venir sa fille à son chevet pour lui parler une dernière fois. Sandra essaye donc d’être très attentive, et entend qu’elle ne doit jamais cesser de penser à sa mère plus de cinq minutes, sans quoi elle mourrait « en vrai ». Ces paroles bouleversent la vie de Sandra, qui dorénavant cherche à contrôler le temps, et ses pensées. Plus question de divaguer. Quand son père les emmène vivre avec une femme tyrannique, et ses filles fainéantes et détestables, et qu’on lui donne à faire les tâches ingrates de la maison, Sandra ne s’en plaint pas, et en demande même davantage, pour se punir des minutes où elle a oublié de penser à sa mère. Jusqu’au jour du bal organisé en l’honneur de l’anniversaire du prince, où Sandra rencontre ce dernier, qui croit que sa mère va l’appeler car elle est juste bloquée dans des grèves qui l’empêchent de rentrer… depuis dix ans. Sandra comprend qu’en réalité la mère du prince est morte, et le poussera à accepter la vérité. Ce faisant, elle réalisera que son propre combat, pour maintenir sa mère en vie en, est vain. Grâce à sa marraine la bonne fée, Sandra aura l’occasion d’entendre les véritables dernières paroles de sa mère, et de comprendre le malentendu qui régnait sur sa vie. Car la mère de Sandra lui avait simplement dit « N’oublie jamais, si tu penses à moi, fais le toujours avec le sourire ».cendrP1070736

Et nos jeunes acteurs s’en sont « sortis » très bien emportant les spectateurs dans l’aventure, ceux-ci oubliant que les acteurs étaient des élèves tant leur engagement était fort.

 Nous en retrouverons certainement, plus tard, quelques-uns, dans le Poulailler du Strapontin ou même dans la troupe.cendrP1070740

Venus de Poussan ou des communes voisines certains jeunes acteurs eux ont déjà choisi la scène pour s’exprimer et désirent aller bien plus loin. Un long travail et des efforts les attendent. Mais comme ce samedi soir, il ne restera que le plaisir et  la fierté d’avoir dépassé ses angoisses quand après le spectacle viendront les applaudissements du public et les félicitations méritées.

cendrP1070745

Fête très réussie qui s’est poursuivie autour de rafraîchissements avec un Strapontin que vous retrouverez, c’est certain, pour les inscriptions dès le mois de septembre, au Forum des Associations ou avant sur le site de la troupe pour le programme de la saison à venir…

Et en 2018, déjà 31 ans pour le Strapontin !

Avec la Scène Nationale, une nouvelle saison s’ouvre à vous !

Sandrine Mini vous dévoilera sa 1ère saison !

Qui seront les artistes qui vous feront vibrer ? Quels spectacles aurez vous la curiosité de découvrir ? Cirque, danse, théâtre, chanson et musique seront au rendez-vous…

Présentation de la Saison 2018 2019

mardi 12 juin à 18 h 30 

Théâtre de Sète Avenue Victor Hugo, 34200 Sète

L’image contient peut-être : texte

Un plateau d’artistes réunis pour l’occasion, des extraits de spectacles à découvrir… La soirée se poursuivra en extérieur et en musique avec le groupe Radio Tutti et ses tarentelles endiablées !
Restauration payante sur place avec des produits d’entreprises locales.
Un temps festif attendu par tous, équipe comme habitués. Et l’occasion pour les curieux de tout découvrir. Un début de saison qui promet d’être foisonnant et riche en nouveautés !

Entrée libre sur réservation au 04 67 74 32 52
OUVERTURE DES VENTES
pour les spectacles de la saison 2018-2019

NOUVEAU ! Chacun d’entre vous aura la possibilité d’acheter des billets au moyen de cartes TMS. Plus souples, elles vous permettront de bénéficier des prix les plus bas en dehors de toute contrainte de catégorie de spectacle. Que vous veniez seul, en couple, entre amis, en famille, 5 cartes vous sont proposées, il y en a forcément une qui vous correspond !
Les cartes TMS et les billets sont en vente à partir du samedi 16 juin 13h sur internet
et sur place à partir du samedi 23 et le dimanche 24 juin, dès 9h (ouverture exceptionnelle dimanche 24/06, de 9h à 18h).

« Toi et tes Nuages » ou l’émotion à fleur de peau

Le Strapontin Accueillait « Toi et tes Nuages » par la Compagnie Illusoire Jardin ce samedi 5 mai à la salle de spectacle de la MJC de Poussan.   nuagP1040270

 

L’on pouvait y découvrir  des acteurs  excellents, admirablement servi par un texte difficile avec une pièce où s’exprimait une bien forte tension et une réflexion sur la complexité des rapports intra-familiaux qui peuvent aller jusqu’au tragique.

 « ….. Deux sœurs vivent emmurées dans un grenier où elles ont reconstruit un monde à leur dimension rempli d’amertumes et de douleurs trop longtemps tenues secrètes.

Où est la limite entre la folie des gens raisonnables et la sagesse des gens fous ?
Un thriller où le sacrifice n’est qu’un prétexte, une folie comme une autre.
Parce que les bombes à retardement finissent toujours par exploser ! »

« Toi et tes Nuages  » d’Eric Westphal fut la première pièce à être jouée au théâtre, l’Athénée, à Paris en 1971, dans une mise en scène de Roland Monod, avec Anna Karina et Eléonore Hirt. Elle fut reprise plus d’une centaine de fois en France et à l’étranger, et adaptée au cinéma, à Hollywood par Karen Arthur en 1977, sous le titre  » the Mafu Cage « . Eric Westphall a reçu le prix Courteline de la SACD pour l’ensemble de son oeuvre en 1983.

« Le metteur en scène a recherché un jeu réaliste, loin de tout « effet dramatique », en face-à-face et non face-public, sans excès, mais nourri des complicités, des blessures, de tout ce qui fait la complexité des relations humaines. »

nuagP1040279

Ce qui va créer une atmosphère à la fois cruelle et émouvante qui touche au thème de la folie. Des personnages attachants et bouleversants dans un texte captivant, empreint de poésie, et qui permet d’introduire avec finesse un certain humour à la mise en scène.

Il y a un suspens  qui met le spectateur dans une position d’attente (impatiente) de la chute. L’intrigue monte en puissance et pourtant une seule interrogation est formulée, Où sont les limites entre la folie des gens raisonnables (Adèle) et la sagesse des gens fous (Ernestine), que sont ces nuages qui perturbent le ciel de certains ?

nuagP1040277

Une pièce émouvante, bouleversante, qui ouvre des débats fondamentaux dans le domaine des relations humaines et qui parvient à déstabiliser le spectateur.

Elle peut être légère par son humour mais avec des variations d’atmosphères, la relation évolutive des 2 sœurs est destructrice. Adèle et Ernestine sont livrées à un destin sans issue…

nuagP1040271

Pour Philippe Reyné, le metteur en scène de la pièce : « Eric Westphal a su marier des sentiments de toute nature. Il a su intégrer au cœur d’une violence contenue et dominante, une sagesse, une estime, une tendresse. Malgré leur intolérance mutuelle, on éprouve une compassion et un attachement pour ces deux sœurs. »

En Poussan ta porte : La Grande Saga de la Françafrique

La Grande Saga de la Françafrique par la Compagnie Surprise

Spectacle chez l’habitant, sur Poussan : 3ème soirée de la 3ème saison !

Spectacle dès 9 ans.

Le 11 mai 2018 de 19 h 00 à 23 h 00

francCapture

Si vous voulez être surpris, c’est le moment ! Derrière un sujet qui peut faire peur ou interpeler se cache un petit bijoux de spectacle. Impertinence et dérision sont les mots d’ordre : ce one-man show documentaire croise anecdotes et événements majeurs de la Françafrique, il met en perspective les principaux protagonistes, les discours célèbres, jalons d’une histoire de France parfois méconnue. Jérôme, le comédien, est le genre de comédien qui sait tout faire, et qui vous bluffe de sa performance.

Osez découvrir et faire découvrir à vos amis cette compagnie bien connue dans les arts de la rue.  Cette équipe de jeunes artistes franco-suisse élevés aux droits de l’homme évoquent avec humour dans ce spectacle les échecs de la colonisation, les mirages de la libre-circulation des hommes, dans une Europe au racisme persistant et aux frontières angoissées…

« Une fois n’est pas coutume, vous serez superbement bien assis sur des bancs d’église (avec dossiers ! ) et l’artiste sera sur une vraie scène ! En effet, nous vous emmenons dans un lieu ancestrale de Poussan : l’ancien cinéma, que certains connaissent  sans jamais y être entré. C’est l’ancienne chapelle, qui servait de cinéma à l’époque (à côté du jardin des frères) Un lieu magnifique… »
 
« Nous testons avec cette soirée les réservations et paiement via internet. Il vous suffit donc de suivre le guide… »

A très bientôt ! https://www.helloasso.com/associations/compagnie-surprise/evenements/en-poussan-ta-porte-3-la-grande-saga-de-la-francafrique

Pour les petites infos…
Spectacle chez l’habitant (l’adresse vous sera transmise lors de votre réservation)
Ouverture des portes : 18h30
Début du spectacle : 19h30
Apéro dinatoire après le spectacle : 21h-23h
Fermeture des portes : 23h

10€ adultes, 5€ enfants (- de 13 ans)
Sur réservation en cliquant ICI ou sur le gros bouton rose en bas de page.

Covoiturage :
Il existe un groupe facebook pour faire du covoiturage !

« Toi et tes Nuages » par l’Illusoire Jardin

Le Strap Accueille « Toi et tes Nuages » par la Compagnie Illusoire Jardin

L’image contient peut-être : une personne ou plus et texte

SAMEDI 5 MAI à 21 H
SALLE DE SPECTACLE  ( BATIMENT MJC )
1 RUE DES HORTS
POUSSAN

Tarifs : 7 € (normal) / 5 € (adhérent) / 3 €(enfants)

Réservations :
Par téléphone 04 67 18 16 24 (laisser un message au répondeur)…

Par mail : contact@compagniedustrapontin.fr

ou http://www.compagniedustrapontin.fr/formulaireresaspect.html

« Deux sœurs vivent emmurées dans un grenier où elles ont reconstruit un monde à leur dimension rempli d’amertumes et de douleurs trop longtemps tenues secrètes.
Où est la limite entre la folie des gens raisonnables et la sagesse des gens fous ?
Un thriller où le sacrifice n’est qu’un prétexte, une folie comme une autre.
Parce que les bombes à retardement finissent toujours par exploser ! »

« LE CIMETIERE DES MARIS » était bien fleuri

A Poussan, les maris et surtout ceux portant Dominique comme prénom  devaient bien se tenir ce samedi soir car pour « LE CIMETIERE DES MARIS » de Guy Foissy, c’était la Saint Dominique et le cimetière privé d’une veuve qui eut 114 maris leur était ouvert.  

MARIP1030732

Heureusement, elle avait rencontré en route une Dominique féminine qui devait pousser sa charrette remplie de fleurs. Elle oubliait les hommes, Ouf ! Mais cette Dominique allait être la star de la soirée, offerte peut-être en cadeau aux 114 maris déjà en terre. Pour savoir ce qu’elle allait devenir il fallait  participer à la cérémonie avec les acteurs de la Troupe Buissonnière à la salle de spectacle de la MJC DE Poussan.

 « Ces deux femmes étaient arrivées, l’une à l’aise, l’autre la suivant fatiguée de tirer la charrette… Où étaient-elles ? Que venaient-t elles faire ? S’enchaînait alors une conversation plus qu’intrigante et pleine d’humour noir dans un cimetière dont la porte était fermée à clef. »MARIP1030740

 

« Elles étaient dans un univers proche, par l’inattendu des situations, la personnalité surprenante des personnages, leur humour parfois très noir, le suspense inquiétant,… le rire et les sourires qu’elles suscitaient. »

Mais qui est ce personnage étrange qui va déverser des monceaux de roses sur les tombes de tous ses innombrables maris ? durant la soirée, le public captivé attendait la réponse avec un dénouement qu’il souhaitait pour être rassuré et peut-être libéré.
MARIP1030737

« LE CIMETIERE DES MARIS » à Poussan

 « LE CIMETIERE DES MARIS » de Guy Foissy par la Troupe Buissonnière ce sera le samedi 7 Avril à 21 H.

Salle de spectacle (MJC POUSSAN)

Tarifs : 7 € (normal) / 5 € (adhérent) / 3€ (enfants)

Réservation : Par téléphone 04 67 18 16 24 (laisser un message au répondeur)

Par mail : contact@compagniedustrapontin.fr ou sur http://www.compagniedustrapontin.fr/

Attention : Il est désormais nécessaire de réserver !

Et les réservations seront prises en compte dans l’ordre d’arrivée !

Résumé : Deux femmes arrivent, l’une à l’aise, l’autre la suit fatiguée de tirer une charrette remplie de fleurs.. Où sont-elles ? Que viennent-t elles faire ? S’enchaîne alors une conversation plus qu’intrigante et pleine d’humour noir.