C’est pour 2 rire à Poussan le 10 novembre

OUF623CaptureC’est pour 2 rire est un spectacle humoristique où on rigole de trucs qui font rire et d’autres non, mais on rigole quand même, enfin normalement…

Bref le mieux c’est de venir pour voir si ça fait rire ou pas. Au programme :

liberté d’expression (ou pas), la téléphonie (ou pas), la téléréalité (ou pas), et d’autres choses (ou pas). Vous venez ? (ou vous venez ?)

A Villeveyrac, Vendanges sans toi 1914 – 1918

centenairepiece de theatre

Vendanges sans toi
       1914 – 1918

Septembre 1918.

Dans ce village du Languedoc blotti entre les vignes, non loin des étangs, la récolte s’annonce prometteuse. Pourtant, pour la quatrième année consécutive, Justinien Poujol ne sera pas là. Mobilisé en 1914, sur le front entre Amiens et Château-Thierry dans la Marne. L’absence est lourde pour ceux qui attendent ; leur quotidien est fait d’inquiétude, d’angoisses mais aussi d’espérance. Les bras des femmes, des anciens, peinent aux tâches matérielles mais les lourdes grappes bien mûres d’Aramon et de Carignan ne sauraient attendre…

« Au nord, loin de la douceur de Septembre qui baigne le Midi, c’est un quotidien de boue, de peur, de feu qui rythme la vie des soldats. Justinien le vigneron, Justinien le laboureur, Justinien dont la terre est le quotidien, la découvre brulée, martyrisée, ne faisant qu’un avec tous ces hommes enfouis dans les tranchées. Cette terre de France pour qui tant de camarades sont déjà tombés…
A l’orée de l’automne qui vient, « Vendanges sans toi » nous propose le temps d’un spectacle, d’entendre tous ces hommes, toutes ces femmes. Sur le front, Justinien le vigneron, le lieutenant Moïse Vernet, Fleury Barthes, le jeune Alexandre et ses vingt ans… A l’arrière, Gabrielle la femme de Justinien, son père Lubin, Marthe la jolie chanteuse qui, le temps d’un refrain, nous fait oublier le tragique du quotidien… »

Texte et Mise en scène : Jacques Brun
Décor et Création Lumière : José Guardiola
Création Vidéo : Nicolas Crespo
Costumes : Christabelle Saint Loup
Accessoires : Gérard Gomez
Recherche Son : Sébastien Rexovice
Recherche Documentaire : Patrick Gominet, Françoise Brun

Avec :
Charlotte Perrin de Boussac : Gabrielle
Jérôme Sanchez : Soldat Justinien Poujol
Didier Lagana : Lieutenant Moïse Vernet
Éric Colonge : Soldat Fleury Barthes
Philippe Maynadié : Lubin
Alexandre Fidel : Soldat Alexandre Jalabert
Marc Delpech : Soldat Pialot
Louis Poujol : Arthur Martinez
Ainsi que la Chanteuse Véronique Pain et l’accordéoniste Christine PosoccokioCapture

« La Roue Tourne », une satire des jeux télévisés

Au Poulailler du Strapontin « La Roue Tourne » bien car il présentait avec l’aide de la troupe du Strapontin pour l’accueil et l’organisation « LA ROUE TOURNE » , justement, réservée à un public adulte ces samedi 14 et dimanche 15 octobre 2018.

Le Poulailler du Strapontin qui est une école du rire, regroupe dans une franche camaraderie des adultes des ateliers de la troupe qui sont comme de grands enfants et qui prennent du plaisir à jouer ensemble. Guidés par Marie-Anne Mouraret,  ils ont atteint un haut niveau où le texte n’est plus une contrainte, où se produire sur scène est presque naturel.roueP1150046 (1)

Durant ces deux représentations ils donnaient le meilleur d’eux-même sur une création qui ne pouvait laisser indifférent et qui faisait appel au public pour participer un maximum par ses cris, ses rires ses applaudissements.

L’on allait y découvrir un spectacle déjanté sur ces jeux TV qui inondent les écrans…

« Toujours   » du pain et des jeux « , avec des animateurs vedettes toujours plus orgueilleux, et des candidats » prostitués » a la gloire et à l’argent…
Heureusement que la roue tourne ! Mais les perdants d’hier se révèleront les tyrans du chaos futur… Faites vos jeux, messieurs dames, ça va saigner au casino des gougnafiers de l’ « entertainment » audiovisuel ! « roueP1150052Précisait le Poulailler.

Le Poulailler avait donc annoncé la couleur et le chauffeur de salle, animateur mettait le public en condition pour qu’il soit prêt et chaud pour intégrer cette pièce aux accents bien prononcés.

Si Adam et Eve allaient jouer des présentateurs douteux, l’on comprenait vite que les sélectionnés et les participants n’allaient pas faire dans la dentelle en poussant loin les traits de leurs personnalités bien affirmées, que ce soit au niveau sexuel, social, environnemental, politique ou encore syndical.roueP1150059

Le ton était donné  par tous ces candidats qui avaient une longue expérience de la vie dans tous les domaines…roueP1150053

Et c’est dans cette ambiance chaude et survoltée que la roue allait tourner, une roue qui ne faisait pas que des cadeaux aux 6 candidats, pouvant remettre leur niveau de vie en jeu et bien d’autres choses en déséquilibre.roueP1150057 (1)

Salle comble pour les 2 représentations avec un public participatif, qui ne sera pas resté insensible, dans un sens ou dans un autre, mais qui au second degré aura l’occasion de se poser quelques questions.

Monsieur de Pourceaugnac, à Cournonterral

« MONSIEUR DE POURCEAUGNAC »
de MOLIERE
par LE POULAILLER DU STRAPONTIN
à Cournonterralpoula2Capture
La création de l’atelier « adultes » (Le poulailler du STRAPONTIN) arrive à Cournonterral… tellement drôle, tellement incisif, tellement « vrai » … Un Molière, quoi !

Très librement adaptée de la pièce originale, les déboires de Léonard de Pourceaugnac ont amusé et conquis les spectateurs à chaque représentation.

« Tellement drôle, tellement incisif ».« Quelle adaptation très actuelle ». « Trop rigolo. Que de rebondissements ». « Vous l’avez finalement « couillonné » à ce prétentieux Toulousain » Précisent ces derniers.

 

Au Poulailler du Strapontin « La Roue Tourne »

Le Strapontin  accueille :

« LA ROUE TOURNE » par LE POULAILLER DU STRAPONTIN (public adulte)

SAMEDI 13 OCTOBRE  à 21 H
DIMANCHE 14 OCTOBRE  à 18 H

La toute nouvelle création du Poulailler du Strapontin… Une école du rire, car dans cette école où s’est développée une franche camaraderie les adultes des ateliers du Strapontin sont comme de grands enfants qui prennent du plaisir à jouer ensemble. Guidés par Marie-Anne Mouraret,  ils ont atteint un haut niveau où le texte n’est plus une contrainte, où se produire sur scène est presque naturel.

roueCapture

« Un spectacle déjanté sur ces jeux TV qui inondent les écrans… Toujours  » du pain et des jeux », avec des animateurs vedettes toujours plus orgueilleux, et des candidats » prostitués » a la gloire et à l’argent…
Heureusement que la roue tourne ! Mais les perdants d’hier se révèleront les tyrans du chaos futur… Faites vos jeux, messieurs dames, ça va saigner au casino des gougnafiers de l’ « entertainment » audiovisuel ! « 

Salle de spectacle (bâtiment MJC de POUSSAN

Tarifs : 7 € (plein tarif)  /  5 € (adhérents) / 3 € (enfants)

RESERVATIONS       
http://www.compagniedustrapontin.fr

THEATRE A SUCCES

A Balaruc le Vieux samedi soir c’est devant une salle polyvalente comble que la Compagnie du strapontin de Poussan, à joué « RTT » De Stéphane TITECA. Une comédie acide et hilarante, sur fond de crème amincissante, d’enfants, d’adultères, et de ruptures. Une comédie qui décrit sans concession les rapports homme / femme.


Aucun des deux sexes ne s’en sort indemne ! Chacun en prend pour son grade, avec des réparties dignes des meilleures comédies de boulevard. spectuIMG_1443

Résumé :

Cinq femmes qui fréquentent la même salle de sport.

Cinq femmes totalement différentes, avec chacune son histoire.

Cinq femmes en week-end sur la Côte d’Azur.

Pour décompresser…mais surtout pour oublier les hommes ! Les hommes …

Elles vont nous dire tout le mal qu’elles en pensent…

Crée en 1987 par Paul VILALTE, la Compagnie du STRAPONTIN (adhérente de la FNCTA) a réalisé depuis cette date plus de 35 pièces, jouées à travers tout le département, puis la Région. Elle a peu à peu diversifié et élargi le champ de ses activités : – Ateliers : Enfants, Ados, Adultes. – Interventions Culturelles locales (visites guidées, jugement de paillasse, théâtre de rue) – Gestion de la programmation de la salle de spectacle

Cette pièce sur une mise en scène de Séverine CAMPAGNA était jouée par Manon ARTIERES, Josette BARD, Amélie BENEZECH, Séverine CAMPAGNA et Julie LESIGNE, toutes avec un talent qui n’est plus à démontrer…

Pour paraphraser une célèbre émission théâtrale,

Les Costumes et les Décors étaient de :

Jef BARD, Chantal ARTIERES, et Dany LESIGNE

La régie son et la Lumière de Jef BARD et Pierre ROBERT

La Chorégraphie et la Photographie de Laure ARTIERES

Enfin l’Affiche de Laure ARTIERES et Séverine CAMPAGNA.

Une soirée très réussie avec beaucoup de succès pour les actrices, des rires à la clé et une extraordinaire bonne humeur générale.

Si vous voulez suivre la programmation de la Cie du Strapontin :

www.compagniedustrapontin.fr

Georges Cantin

Avec « Rêves d’une poule ridicule » un regard cru sur la société

La 1ère soirée de la saison “En Poussan ta porte” 2018-2019, déjà la 4ème édition, se déroulait ce 5 octobre !
Elle a surpris tous les spectateurs et rencontré un très beau succès. Pourtant cet événement s’annonçait encore une fois particulier, décalé, et comme on allait le découvrir, il allait se dérouler sans une phrase durant plus de 50 minutes. Cela se passait dans un très beau jardin, au milieu des vignes, au nord-ouest de Poussan.          lisaP1140702
Au programme, « Rêves d’une poule ridicule », de la Cie Hyppoféroce chez Ghislaine et Lionel Vergues très heureux d’accueillir  la troupe mais aussi un très nombreux public venu de tout le Bassin de Thau.

Hyppoféroce est une conséquence de la paraphasie naissante de l’équipe artistique. Les acteurs ont distordu les mots et  ils sont ainsi devenus un mélange incongru de plusieurs sens.

« De l’hypophyse, ce petit pois dans le cerveau relié à son hypotalamus qui génère notre émotion et nos besoin primaires en passant par l’hippocampe, ce gros vers où siège notre mémoire, l’hyppoféroce est le fruit de notre imagination débridée. Il est en forme de cavité, réceptacle de l’intuition et du sensible et siège entre les deux yeux tel un troisième œil. Il transforme la matière sensible d’une manière farouche et non domestiqué en acte créatif. Si cet organe est empêché ou obturé, il transforme la personne en un être cruel et orgueilleux dénué de toute humanité. » précisaient les acteurs.

Dans leurs différents spectacles ils partent d’une analyse du monde moderne. Ils cherchent la cause et les conséquences des Hyppoféroces obturés donc malades et ils témoignent et transforment leur ressenti en acte poétique.

« Le poétique s’inscrit alors dans les mots et l’écriture (Cyrille Atlan, autrice), dans la matière et la manufacture (Gaëlle Pasqualetto, manufactrice) ainsi que dans le son et la composition musicale (Yannick Harnois, compositeur). Forts de leur expérience commune, ils jonglent avec ces différents domaines artistiques au service d’un propos engagé sur les fonctionnements sociétaux. »lisaP1140705

Des thèmes forts comme la cruauté, le pouvoir, la mondialisation, la malbouffe, l’exil, la mort éveillent sans cesse leur besoin inconditionnel de dire et de comprendre.


 Une soiré douce, qui s’annonçait hors du commun, avec des  Hyppoféroces qui  revendiquent leur langage singulier relié à la musique et aux différentes transformations scéniques.lisaP1140717
Christophe Mora à réalisé et intégré le jeu de lumière directement à « la table scène» afin d’acquérir une complète autonomie technique

On y retrouvait : Gaëlle Pasqualetto – Comédienne – Marionnettiste, Cyrille Atlan – Comédienne – Auteur – Metteur en scène, Tamara Incekara – Comédienne – Marionnettiste etYannick Harnois – AccordéonistelisaP1140739

Avec eux, nous sommes rapidement plongés dans un univers  qui laisse peu de chances à la volaille. Trois femmes,  travaillent dans une batterie à poulets.
« Ce jour-là, elles tombent sur un œuf. La poule chétive et ridicule qui en sort va bouleverser leur chaîne et leurs habitudes. Elles vont, chacune à leur manière, tenter de sauver leurs restes d’humanité en choyant les rêves de cette pauvre poule épuisée.
« D’abord il-y-avait l’œuf. Ou la poule? Et puis, il fallait une victime. Le monde moderne l’a désignée : la poule et toute sa batterie. Depuis qu’elle a endossé ce rôle, elle ne va pas très bien; la poule. Alors elles, les sœurs Poulardovski, avec l’aide de leur cher Fiodor(Dostoïevski), elles ont décidé d’en sauver une. Poule. Et l’œuf alors? Et bien c’est un rêve, l’œuf. Tout fragile comme sa coquille. Oui, Madame! Alors l’œuf ou la poule ? Cococococotttt Codex……. » »

L’on oscille alors entre la marionnette et le masque dans un univers sonore, vivant et vibrant, sans parole. Les acteurs ont trouvé un langage singulier relié à la musique et aux différentes transformations scéniques.lisaP1140715

Mais comme le précise la compagnie, Avec « Rêves d’une poule ridicule », le poulet est comme victime emblématique car pour eux, parler de la « malbouffe » et de la surconsommation aux enfants était une gageure.
« Nous voulions nous y confronter car nous considérons que notre travail artistique a du sens, à partir du moment où il rejoint celui de citoyens hommes et femmes engagés face au monde dans lequel nous vivons. Décortiquer notre assiette, c’était porter un regard parfois cru sur la société moderne. De cette assiette, nous avons gardé le poulet comme victime emblématique de la mondialisation agro-industrielle, de nos civilisations occidentales modernes. Réponse à notre surconsommation. : la surproductivité. »

Et ils rajoutent : « Celle-ci nous a éloigné d’une réalité humaine pour entrer dans une démesure ultra-intensive, d’une société qui va toujours plus vite, qui a rejoint les descriptions des romans d’anticipation. Nous nous sommes alors documentés. De Georges Orwell à Noam Chomsky, notre consternation grandissait en même temps que la pertinence d’aborder un tel sujet. Fiodor Dostoïevski et son « Homme Ridicule » sont alors venus frapper à la porte de l’atelier avec leur récit sous le bras. »lisaP1140727

Ainsi est née l’histoire de leur poule ridicule.

« Ridicule car petite, déplumée, inconnue pour une bonne partie de la planète. On mange du poulet sans trop savoir d’où il vient comme on gobe des idées sans trop savoir qui les a pondues. Ridicule car maigre, molle, idiote, inintéressante sans épice, ni cuisson.
Cette poule ne fera pas un rêve, mais plusieurs. Ceux-ci seront salvateurs et l’amèneront jusqu’à l’envol. Car l’on ne peut envisager une aventure sans une échappée finale lumineuse.« 

Et pour finir, la Compagnie tient a cité Karl Marx :
« La critique a saccagé les fleurs imaginaires qui ornent la Chaîne, non pour que l’homme porte une chaîne sans rêve ni consolation, mais pour qu’il secoue la chaîne et qu’il cueille la fleur. »

La Cie Hyppoféroce a bien remué la chaîne et abordée durant ce spectacle des sujets qui sont souvent mis de côté pour ne pas mettre en question un système bien établi. Avec beaucoup d’humour Hyppoféroce a réussi à nous faire réfléchir, a laisser s’envoler quelques fleurs que certains auront saisies, et presque sans un mot, un exploit.

Mathilde Feuerbach précisait que 3 autres spectacles toujours aussi surprenants seraient proposés durant la saison avec même une déambulation.

La soirée pouvait se poursuivre en toute convivialité, en plain air et dans un jardin qui se faisait un plaisir d’être à la fête avec près de 160 spectateurs qui avaient envie de poursuivre la soirée entre copains et amis.

 lisaP1140735

« RTT » de Stéphane TITECA à Balaruc le Vieux

« RTT » de Stéphane TITECA

PAR LA COMPAGNIE DU STRAPONTIN
SAMEDI 6 OCTOBRE à 21 H
BALARUC LE VIEUX
SALLE POLYVALENTE
Place de la Mairieaffiche RTT STRAPONTIN2

Tarif : 5 €uros

Infos / Réservations
Tél : 04 67 18 40 00
Par mail : mairie@ville-balaruclevieux.fr

UNE COMÉDIE ACIDE ET HILARANTE !

Résumé :
Cinq femmes qui fréquentent la même salle de sport.
Cinq femmes totalement différentes, avec chacune son histoire.
Cinq femmes en week-end sur la Côte d’Azur.
Pour décompresser…mais surtout pour oublier les hommes! Les hommes …
Elles vont nous dire tout le mal qu’elles en pensent…
Une comédie acide et hilarante, sur fond de crème amincissante, d’enfants, d’adultères, et de ruptures.
Une comédie qui décrit sans concession les rapports homme / femme.
Aucun des deux sexes n’en sortira indemne !!!

En Poussan ta porte 2018/2019, c’est parti

Avec « Rêves d’une poule ridicule »

« C’est le moment de réserver pour la première soirée de la 4ème saison « En Poussan ta porte » !

Le vendredi 5 Octobre, avec « Rêves d’une poule ridicule », de la cie Hyppoféroce.

De 19 h 30 à 22 h 30

Spectacle musical de marionnettes et masques
Tout public – Langage universel (donc LSF)L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes assises

Durée : 55 min

Trois femmes, travaillent dans une batterie à poulets.

Ce jour-là, elles tombent sur un œuf. La poule chétive et ridicule qui en sort va bouleverser leur chaîne et leurs habitudes. Elles vont, chacune à leur manière, tenter de sauver leurs restes d’humanité en choyant les rêves de cette pauvre poule épuisée.

« Nous avons découvert ce spectacle au festival de « Chalon dans la rue » cet été. Ses trois comédiennes, accompagnées d’un accordéoniste, nous on fait du bien. Nous n’en demandions pas plus. Elles abordent un sujet grave actuel : la malbouffe, et donc la surproductivité, d’une manière douce, esthétique et accessible à tous (enfants, LSF, etc.) en mêlant des disciplines que nous n’avons jamais fait découvrir aux soirée « En Poussan ta porte » (masque, marionnette). » Précisent les membres de la Compagnie Surprise.

Rendez-vous dans un lieu atypique de Poussan, et selon le temps, soit à l’extérieur, soit à l’intérieur.

1er verre offert et un bar sera ouvert après la représentation ! Prenez des plats à partager pour que cette soirée soit une réussite !

Attention : Comme chaque soirée « En Poussan ta porte », la réservation est obligatoire. (Pour recevoir le mail de confirmation, et le mail d’infos de la soirée,  le lieu, le parking, etc…)

PAF :
10€ adulte
5€ enfant
Amenez un repas à partager en plus !

Un stage parents-enfants Arts Plastiques / Théâtre d’Ombres

La Scène Nationale Archipel de Thau propose un stage parents-enfants Arts Plastiques / Théâtre d’Ombres autour du spectacle ID +/-, atelier animé par Silvano Voltolina et Francesco Bocchini, les créateurs du spectacle : 

LAMINA LUMINA

un atelier d’images dansantes
« Un jeu à faire en famille, inspiré de l’univers poétique et plastique du spectacle ID +/-.  Parents et enfants travailleront avec les artistes de la Compagnie SPINA le temps d’un après-midi pour imaginer et créer des objets et des formes. On rentrera ainsi dans un théâtre d’ombres pour s’amuser à les voir danser et danser avec eux. »

 Ce stage aura lieu le samedi 6 octobre de 14h à 16h30 au Centre Culturel Léo Malet de Mireval et est destiné aux enfants à partir de 7 ans, accompagnés d’un parent

 → Tarifs :  5€ par enfant et 10€ par adulte

 → Informations et inscriptions : Amièle Viaud- amieleviaud@tmsete.com / 04 67 18 68 63

Pour plus d’informations sur le spectacle ID+/- : http://www.theatredesete.com/spectacle/id-quelques-pas-dans-la-vie-disadora-enfant

(Quelques pas dans la vie d’Isadora, enfant)

ROBERTO FRATINI SERAFIDE – SILVANO VOLTOLINA – CIE SPINA

 Silvano Voltolina travaille auprès de Romeo Castellucci depuis 1995. Il fonde la Compagnie Spina à Lyon et s’attache à marier avec bonheur la présence des arts plastiques sur scène au même niveau de force que le corps.

S’inspirant des premières années d’Isadora Duncan, qui donne ses initiales au titre, ID +/- est un spectacle sur l’enfant qui grandit, qui voyage, se construit en distillant dans son âme les univers qui l’entourent. Sur scène, l’émouvante Nanyadji Ka-Gara transmet cette enfance avec son corps et sa voix. Elle habite les costumes/sculptures métalliques et évolue dans un univers plastique, une scénographie peuplée de mécanismes métalliques, de masques et de machines rudimentaires manipulées à vue.

Il s’agit de questionner les concepts de liberté et de nature à travers un conte qui a pour ambition de porter à toutes les générations l’exemple d’une enfant imparfaite et universelle, comme les autres. Truffé d’idées visuellement riches, jouant également sur le théâtre d’ombre, ID +/- est un objet inventif, à l’univers onirique subtil.