Ce vendredi, retour dans la folie des années 80 à l’école maternelle

      kkkkkP1070030Ce vendredi 15 juin, à partir de 18 h 30, les élèves de l’école maternelle les Baux avaient décidé, de nous plonger dans l’ambiance enfiévrée des années 80, de vous  proposer une soirée tonique durant un spectacle dédié à ses standards, ceux qui sont devenus presque immortels. quatreCaptureLe spectacle était prêt. tous les élèves étaient au Top, bien motivés et ils sont arrivés plus énergiques que jamais pour danser et aller sur la piste avec beaucoup de plaisir et de naturel, dans la cour de l’école élémentaire,  sous un beau soleil alors que même le vent se calmait.

Toutes les classes de l’école participaient. Élèves et enseignants avaient invité les parents et les amis de l’établissement à partager cette fête annuelle qui marque la fin d’une année scolaire bien remplie, pour les grands le passage au CP et pour les autres la fin officieuse d’un rythme de travail soutenu. Encore 15 jours d’efforts mais petits et grands se projettent déjà dans la prochaine année scolaire.kkkkP1070051

La soirée commençait par une long défilé d’entrée unissant l’ensemble des enfants, déjà prêts et habillés pour leurs danses, tous plus beaux les uns que les autres. Les petits recherchaient leurs parents tandis que ces derniers s’émerveillaient de les voir participer à une danse collective. kkkkP1070027Plus question de les déranger. Une bonne entrée en matière derrière de petites pancartes qui annonçaient la couleur : Le public mettait l’ambiance met restait conciliant avec les petits pour ne pas les impressionner.

Aidés par Amandine Gaïa, une intervenante spécialisée, toujours très disponible depuis plusieurs années les enseignants et les ATSEM ont initié les enfants à des danses depuis quelques mois afin de présenter des chorégraphies assez évoluées et adaptées à leurs compétences. kkkkkkkP1070058

Pas de stress mais que du plaisir pour chacun d’eux de partager une réalisation collective et de la présenter devant près de 400 personnes.kkkkkP1070039

Les petits de Madame Colell  aidées par Alexandra ouvraient la séance avec des extraits musicaux de Mickaël Jackson, le Grand Maître de la danse. Pour ces danseurs en herbe heureux d’être les premières petites stars de la soirée, beaucoup de plaisir et de naturel ans de beaux costumes qui annonçaient une très belle suite. kkkkkP1070048Et l’on poursuivait  avec les élèves de la classe d’Audrey Castellas et de Lisa avec des artistes qui entraînaient énergiquement les spectateurs dans des rythmes d’un « Meddle 80 ».kkkkkP1070065

Nous retrouvions ensuite « Les démons de minuit » avec la classe de Mme VIGOUROUX et de Fanfan, puis nous changions totalement de style. kkkkkkP1070070

En effet, ceux de Madame Pueyo, aidée par Nanette, avaient retenudes morceaux de « Téléphone » un groupe qui a laissé des traces indélébiles durant plusieurs décennies. Avec beaucoup d’aisance et des chorégraphies les élèves évoluaient sans retenue se faisant plaisir et laissant les parents admiratifs.kkkkkP1070085

Pour conclure, les enfants de la classe d’Emmanuelle BALDIT et de Virginie  nous emportaient sur un autre continent avec « Africa ». Ça chauffait dans l’amphi où l’on tapait des mains pour soutenir des danseurs infatigables.

 Le voyage se poursuivait sans embûches pour les élèves stimulés par les applaudissements et par le soutien inconditionnel des adultes.

Les parents étaient conquis, l’équipe pédagogique très contente et les élèves fiers d’avoir joué les artistes pour le plaisir de tous.kkkkP1070090

Du plaisir et du partage, de la maturité et de la sensibilité pour les interprètes qui avaient donné le meilleur d’eux-mêmes en se maîtrisant étaient fiers d’être félicités par leurs parents attentifs.P1070043

Cliquez sur les images pour les agrandir.

Le spectacle s’achevait par une jolie chorégraphie et sous les confetti (s) unissant tous les acteurs de cette belle soirée . La famille École était au complet car auprès des enfants et des enseignants, les ATSEM, avaient veillé avec douceur au  bon déroulement des opérations après avoir participé à l’élaboration du spectacle. D’ailleurs tous participaient pour le final et sans hésiter.P1070061

Pour tous, il était temps de se désaltérer et de partager des pâtisseries préparées par les parents. Grâce à eux, au personnel de l’école, aux parents d’élèves et à Amandine, à Isabelle, l’aide administrative de l’école, à des bénévoles, aux services techniques municipaux, la fête fut un moment de bonheur partagé qui restera  dans les mémoires des parents avec en prime bon nombre de vidéos.

 

 

 

 

.

Clap de fin pour les U6-U7 du CA Poussan Foot

ubnt

Belle après-midi estivale à Mèze pour la journée nationale de football (28 équipes engagées).

Une première partie spécifique aux ateliers  techniques, de précision, de motricité et ludique du programme fédéral.

Une seconde partie réservée aux matches

Bilan positif :

– Une jolie victoire 2-0 contre Corneillan

– Match nul 2-2 contre Cœur Hérault

– Défaite 1-0 contre Marseillan mais pas méritée au vue des nombreuses occasions des Poussannais

Xavier, l’entraîneur des U6-U7, tenait à remercier chaleureusement les jeunes joueurs, les parents accompagnateurs et Cédric pour son aide précieuse sur les divers plateaux.

Rendez-vous à tous pour la prochaine saison !

Le CLSH de Poussan en goguette à Bouzigues

villeghCapture Ce mercredi 23 mai, très bonne journée pour les enfants du CLSH de Poussan : une rencontre avec le centre de loisirs de Bouzigues pour les élémentaires, autour d’un Rallye avec Photos (un grand jeu de piste) pour permettre aux Poussannais de découvrir la ville de Bouzigues. Un super moment d’échanges avec le soleil en prime!villeCapture

Les U14 des vignes de Thau sur un plateau

Les U14 de l’école des Vignes de Thau participaient à un plateau ce samedi au complexe sportif des Baux. Plusieurs équipes étaient engagées dans ce mini tournoi : Celle de Salanque (66) associée à des villages voisins, celle de Montpellier, avec une équipe des Vignes de Thau.vdtP1050732

Après un échauffement, ce samedi matin, ce fut quelques heures dédiées  à l’ovale avec de belles rencontres pour chaque formation.
Priorité au jeu et au groupe avec pour objectif, se faire plaisir tout en développant le jeu collectif.
Un samedi matin bien sympathique.

 

Slime : une pâte qui n’est pas sans danger pour les enfants

Illustration 1Crédits : © nadia_snopek – Fotolia.com

Illustration 1 undefined

Les autorités sanitaires appellent à la plus grande vigilance sur les risques liés à la fabrication et à la manipulation du Slime, une pâte à malaxer qui suscite un fort engouement chez les enfants, notamment à l’école dans les cours de récréation.

Lancée en 1976 par une marque américaine de jouets, cette pâte, dont le nom dérivé de l’anglais signifie « bave », rencontre un grand succès auprès des enfants et adolescents en raison de sa texture visqueuse et malléable. Revenue au goût du jour, elle s’est enrichie de paillettes, colorants et autres cristaux, mais certains ingrédients utilisés pour sa fabrication « maison » contiennent des substances chimiques toxiques.

Dans ce contexte, l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) et la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) lancent une alerte sur les dangers représentés par le contact avec des produits toxiques lors de la fabrication et de la manipulation de ce produit.

  • L’ingrédient de base pour la fabrication du Slime est la colle à papier liquide. Les colles liquides contiennent des conservateurs, notamment des substances très allergisantes par voie cutanée, ainsi que de nombreux solvants responsables d’irritation des yeux, des voies respiratoires et toxiques pour le système nerveux central.
  • Le bore, sous forme d’acide borique et ses dérivés, est ajouté pour rendre la pâte élastique. Il est utilisé en poudre ou via des produits médicamenteux ou commerciaux (liquides pour lavage des yeux ou des lentilles de contact, lessives diverses) dont l’usage est détourné. Ces composés, toxiques pour la fertilité et le développement embryofœtal, ne doivent pas être utilisés en dehors des usages pour lesquels ils sont commercialisés, et ce d’autant plus que les quantités utilisées lors de la fabrication de Slime sont plus importantes que dans les usages recommandés. La manipulation de ces produits de manière répétée et prolongée peut être également à l’origine de dermatites de contact sévères. Plusieurs cas d’atteintes de la peau et des ongles (rougeurs, démangeaisons, eczéma, brûlures) ont été signalés à l’Anses.
  • Enfin, les colorants utilisés ne sont pas tous de nature alimentaire ou destinés à être en contact avec la peau.

  À savoir :

Une enquête de la DGCCRF sur les kits de Slime vendus en coffrets a permis de constater que sur 15 prélèvements analysés, 2 kits contenaient une teneur en bore supérieure à la limite autorisée. Ils ont été retirés du marché et rappelés. Compte tenu de l’engouement des enfants pour ce produit, la DGCCRF poursuit ses contrôles.

La DGCCRF invite par ailleurs les parents à veiller au respect des précautions d’emploi qui accompagnent ces kits, notamment : bien se laver les mains après utilisation, éviter tout contact avec les yeux, ne pas inhaler la pâte, ne pas la porter à la bouche ou l’avaler.