Une première mallette des parents au collège Via Domitia

Dans le cadre de  » l’atelier débat sur le thème « les dangers d’internet » il était prévu ce jeudi 18 octobre de 17 h 30 à 19  h à la salle de restauration du collège une soirée avec les parents à propos de « La mallette des parents : Les dangers d’internet ».  domiP1150117 

.
Monsieur RUIZ , Principal du collège Via Domitia, accompagné par Madame VARO, Principale-adjointe, présentait le sujet et les intervenants :

« La Mallette des parents ce sont  des outils et des conseils pour renforcer le lien de confiance École-Parents. Les supports de la Mallette sont souvent actualisés et ils pourront être utilisés dans d’autres réunions durant l’année scolaire, sur d’autres thèmes. Car ces outils sont à la disposition du collège et des parents pour qu’ensemble nous  fassions en sorte que le collégien ait une scolarité et une vie sereine« 

Ce jeudi soir il s’agissait de s’informer sur l’utilisation d’internet qui malgré le fait d’être un progrès indéniable présente certains dangers lors de son utilisation. La discussion était possible à tous moments entre chacun des 80 participants et les 3 gendarmes de la brigade de Balaruc Les Bains, placés sous la responsabilité de l’Adjudant Camus.domiP1150116

Au programme : les jeux vidéos, le téléchargement, les dangers et l’utilisation des réseaux, l’addiction aux jeux, …. Le respect de la loi sur la toile car si Internet est un espace de liberté où chacun peut communiquer et s’épanouir, les droits de tous doivent y être respectés, pour qu-Internet reste un espace d’échanges et de respect.

L’on rentrait rapidement dans le vif du sujet avec :

  • Des conseils aux parents, si leurs enfants ont besoin d’Internet pour apprendre, communiquer et jouer.domiP1150118
  • Des conseils pour les accompagner sans crainte.
  • Des conseils aux plus Jeunes, comment surfer « malin » et déjouer les pièges d’Internet, comment protéger son ordinateur.

A voir sur : https://www.internet-signalement.gouv.fr/PortailWeb/planets/Conseils.action

De nombreux autres domaines allaient être abordés comme la confidentialité, la protection des codes, l’usurpation d’identité, l’escroquerie, la pédo-pornographie, le droit à l’image, l’utilisation de Facebook…

Afin d’en savoir beaucoup plus sur ceux-ci le mieux est de se rendre sur le site : https://www.internet-signalement.gouv.fr/PortailWeb/planets/Accueil!input.action et de naviguer dans les différentes rubriques.

Une première mallette très utile et une soirée instructive pour chacun en tant que parent d’élève ou en tant qu’adulte utilisateur d’internet.

Elle a permis  à l’auditoire de repartir avec des outils bien utiles pour que les collégiens naviguent sur le Net avec un maximum de sécurité et un minimum de désagréments.

Avec le Collège Via Domitia, « mets tes basquets et bats la maladie »

« Mets tes basquets et bats la maladie » du 15 au 19 octobre 2018.

DICTEE DE L'ASSOCIATION ELA AVEC LAURENT BLANC
Le collège Via Domitia est inscrit à la 25ème campagne nationale « mets tes basquets et bats la maladie » organisée par l’association européenne contre les leucodystrophies (ELA), parrainée par Zinédine ZIDANE.

ELA, c’est une association de parents et de patients motivés et informés qui se partagent les responsabilités au sein d’ELA et unissent leurs efforts contre les leucodystrophies en établissant et en respectant des objectifs clairs :


Trois actions fortes sont à retenir :

  • • Semaine du 08 au 13 octobre 2018 :
    Présentation de l’association ELA et de ses objectifs
  • Projection d’un DVD

• Lundi 15 octobre 2018 : Dictée ELA pour tous les élèves du collège. Texte « Leucodystrophie »
rédigé par Alice ZENITER – prix Goncourt des lycéens 2017
8h30 : dictée pour les 6èmes

9h30 : dictée pour les 4èmes
9h00 : dictée pour les 5èmes

10h00 : dictée pour les 3èmes

• Vendredi 19 octobre 2018 :
Cross ELA de 8h30 à 12h00 – site stade de Poussan
Collecte des dons

Du 15 au 19 octobre le collège Via Domitia se mobilise pour ELA.

« Mets tes basquets et bats la maladie » du 15 au 19 octobre 2018.

dicteeP1150070
Le collège Via Domitia est en effet inscrit à la 25ème campagne nationale « mets tes basquets et bats la maladie » organisée par l’association européenne contre les leucodystrophies (ELA), parrainée par Zinédine ZIDANE.

ELA, c’est une association de parents et de patients motivés et informés qui se partagent les responsabilités au sein d’ELA et unissent leurs efforts contre les leucodystrophies en établissant et en respectant des objectifs clairs :

La Semaine dernière une présentation de l’association ELA et de ses objectifs a été proposée aux collégiens accompagnée de la projection d’un DVD.

Les leucodystrophies, c’est quoi ?

Mot d’origine grecque : leukos (blanc), dys- (trouble), trophê (nourriture).

Ce nom complexe désigne un groupe de maladies génétiques orphelines. Les leucodystrophies détruisent le système nerveux central (cerveau et moelle épinière) d’enfants et d’adultes. Elles affectent la myéline, substance blanche qui enveloppe les nerfs à la manière d’une gaine électrique.

Dans les leucodystrophies, la myéline n’assure plus la bonne conduction des messages nerveux. Elle ne se forme pas ou se détériore. Chaque cas est singulier mais les conséquences sont toujours particulièrement graves.
 En France, les leucodystrophies concernent 3 à 6 naissances par semaine (20 à 40 en Europe)

A ce jour, plus de 30 maladies ont été identifiées comme des leucodystrophies.

Retrouvez la liste des différents types de leucodystrophies ici.

Ce lundi 15 octobre 2018 alors que se déroule en France la semaine de la solidarité, partout sur le territoire avait lieu pour les élèves des établissements volontaires la dictée d’ELA et à Poussan elle concernait tous les élèves du collège, de la 6ème à la 3ème,  avec des longueurs de texte adaptées…elaautCapture

Texte « Leucodystrophie » rédigé par Alice ZENITER – prix Goncourt des lycéens 2017.
Une sérieuse participation du personnel et des professeurs du collège pour montrer leur engagement à cette action.eladictCapturedicteeP1150067

•Et le vendredi 19 octobre 2018 après cet effort cérébral du lundi place à celui des jambes pour le Cross d’ELA de 8 h 30 à 12 h 00 autour du stade de Poussan avec une collecte de dons comme conclusion.

Collège : Un recueil de 90 recettes locales et authentiques

Un recueil de 90 recettes locales et authentiques : réalisé par les élèves du Collège de Poussan.

Voici la 5° édition de cet ouvrage !

Madame Zanetti, responsable de publication nous précise : « Près de 1500 livret des “Petites Recettes” ont déjà été publiées par la coopérative du Collège de Poussan dans les 4 précédentes éditions épuisées depuis 10 ans. Leur vente a permis d’aider des projets de voyages scolaires. »recCapture

« La première édition réalisée en 1983 était le fruit d’une collecte auprès des familles et sur les marchés, réalisée par des élèves de 6° et de CPPN. Ces recettes ont pour beaucoup été testées en cours de cuisine au Collège et rédigées par les collégiens de Mme A Clermont, professeur de lettres et de Mme N Zanetti professeur de technologie avec la collaboration de Mme F Henn professeur de dessin, M Amiel documentaliste, travail soutenu par M Delgado Principal Adjoint et M Lopez Principal. »

Les recettes confiées étaient celles de « ceux et celles d’ici » traditions culinaires ancestrales toujours vivantes il y a 35 ans, au moment de la collecte. Beaucoup de ces cuisinières nous ont quittées, mais certaines toujours aux fourneaux , se reconnaîtront dans ce témoignage de mémoire collective.

Ce livret a été cité plusieurs fois par Monsieur André Soulier, écrivain et journaliste dans son remarquable livre de cuisine régionale « Vieilles recettes du Languedoc » en 2005.

Cet ouvrage a également été signalée dans les documents Languedoc Roussillon ( n°22 janvier 1984 ) par le C.R.D.P. de Montpellier. Le livret a été également sélectionné pour la journée du Patrimoine 84 par la Mission Académique à l’Action Culturelle.

Ce présent recueil a été réalisé par les élèves de 4° du Collège de Poussan sous la responsabilité de Mme Zanello, Mme Zanetti et M. Zanetti, professeurs de technologie dans le cadre d’un projet AEI en 2002-2003.

Les élèves ont assuré la frappe de cet ouvrage, la mise en page et l’édition de ce recueil, en partant du premier livret réalisé en 1983, dans le cadre d’un P.A.E.( Projet d’Action Éducative ), modifié en 1992 et épuisé depuis. Il a été ajouté 35 recettes, des conseils, des illustrations etc….

Les livrets « Petites recettes du Bassin de Thau » sont en vente au Collège par l’intermédiaire des enfants mais aussi

  • Pour les parents d’élèves le jour des réunions parents professeurs
  • A la loge du Collège (face au Gymnase) (paiement par chèque)
  • Vous pouvez les commander par tél au 04 67 78 28 13 (répondeur) laisser un message précisant votre nom et N° de tel quantité. (vous serez rappelés pour livraison)
  • Prix : 5€

Règlement en espèces ou par chèque à l’ordre de « coopérative du Collège de Poussan ».

rec1Capture

Et en cadeau une recette festive : « les huîtres en gratin »

6 huîtres par personne * poivre * chapelure 1 c . à café par huître

 - Ouvrir les huîtres.

- Poivrer légèrement chacune d’elles, puis saupoudrer de chapelure.

- Cuisson 1/2 heure sur les braises ou au four thermostat 5.

 Variante :

Sortir les huitres de leur coquille, les faire pocher 30 secondes dans l’eau des huitres frémissante.

- Remplir chaque huître d’une cuillère du mélange suivant :

* 250 gr. de champignons de Paris (ou de poireaux) dorés au beurre

- 1 bol de sauce blanche préparée avec l’eau des huîtres et

- 1/2 verre de vin blanc ou de lait

- 1 c à soupe de farine

 Saupoudrer de gruyère.

Passer quelques minutes au grill du four

 

Collège Via Domitia : poursuivre les efforts pour une meilleure réussite des élèves

Dernièrement, deux sujets en relation avec le milieu scolaire et particulièrement les Collèges ont fait l’actualité. Tout d’abord, la journée de lutte contre le harcèlement scolaire, le 9 novembre et depuis la fin des congés scolaires d’automne, la mise en place de  » Devoirs faits  » : un temps d’étude accompagnée pour réaliser les devoirs.

collDSC_0006 (44)

 Pour les élèves qui sont victimes de harcèlement scolaire ou qui sont témoins de ces scènes, il est notamment conseillé d’en parler à un adulte (maîtresse ou maître, professeur, parents par exemple). Il existe aussi un numéro vert Non au harcèlement au 3020 ou Net écoute (harcèlement en ligne) au 0800 200 000.Pour les parents, il est notamment conseillé de prendre rendez-vous avec la direction de l’établissement scolaire et de contacter un délégué de parents d’élèves si la situation est avérée.

« Le harcèlement scolaire, est caractérisé lorsqu’un élève adopte un comportement ou tient des propos répétés vis-à-vis d’un autre élève, entraînant une dégradation des conditions de vie de la victime. Cette dégradation peut se traduire par une dépression et une chute des résultats scolaires par exemple. Les actes concernés peuvent notamment être des brimades, des humiliations ou encore des insultes répétées. »

Si cette journée a mis en avant ce grave problème, François Ruiz, Principal du Collège Via Domitia tient à préciser que la prise en compte du harcèlement ne se limite pas à cette journée et que comme en 2016/2017, le CESC ou Commission éducative santé citoyenneté sensibilise les élèves et le personnel à ces problèmes tout au long de l’année.

L’an denier cela s’est concrétisé par différentes actions et particulièrement avec la participation d’élèves volontaires à la réalisation d’une affiche pour un concours ainsi qu’avec des interventions au niveau des 6èmes par l’infirmière accompagnée de la CPE.

« Cette année aussi des actions vont être entreprises dans le cadre du CESC dès le 21 novembre Le CESC planifiera les actions sur la santé, sachant que le harcèlement scolaire est une des préoccupations premières du collège et une grande cause Nationale. » Précisait François Ruiz en rajoutant : « Le harcèlement s’arrête quand il est connu. »

Tous les adultes et les élèves du collège sont concernés, de la détection à la solution, avec l’engagement de tous, de celui qui va se confier, des professeurs, de l’infirmière, de la vie scolaire et autres adultes qui permettront de mettre un terme aux harcèlements avec l’aide des parents.

Pour les « Devoirs faits », en principe tous les collégiens depuis la rentrée des vacances de la Toussaint 2017, peuvent profiter, dans leur établissement, d’un temps d’étude accompagnée pour réaliser leurs devoirs. Cette étude étant gratuite. Chaque enfant devrait pouvoir travailler individuellement, au calme, pour faire des exercices, répéter ses leçons ou exercer sa mémoire et son sens de l’analyse, avec la possibilité d’être aidé quand il en a besoin. En principe, 2 fois par semaine

Mais la décision prise par le gouvernement et le Ministère de l’Éducation Nationale a été tardive vu le calendrier électoral. Cela n’a donc pas été anticipé en terme de moyens, d’où un décalage entre les textes et la réalité sauf dans les REP et en REP plus qui avaient les moyens et pour ceux qui avaient un reliquat de temps sur la dotation  précédente et qui ont pu commencer.

Dans les autres établissements comme au collège Via Domitia, il faut s’adapter avec une petite marge de manœuvre, les moyens étant consacrés à de l’aide personnalisée

Jusqu’en janvier, le collège commence donc en volet réduit avec d’abord une heure d’aide sur le temps de service des aide-éducateurs, un volet qui concerne les élèves de 6ème uniquement. Le recrutement des élèves a été réalisé grâce à un document transmis aux parents : 26 d’entre-eux souhaitent que leur enfant y participe, entre 16 h et 17 h, encadré par des aide-éducateurs.

Mais en janvier , en fonction des nouveaux moyens spécifiques alloués d’autres personnels pourraient y participer (professeurs et AED volontaires), avec des nouvelles classes et durant 2 h, le tout étant hypothétique car il faudra tenir compte des horaires des bus et de ceux de la fin des cours.

Mais François Ruiz qui reste confiant, et tous les adultes de l’établissement, essayeront en fonction des moyens et du temps dont ils disposent de faire au mieux en optimisant des emplois du temps déjà bien remplis pour une meilleure réussite des élèves.

Comment lutter contre le harcèlement scolaire ?

Illustration 1Crédits : © weseetheworld – Fotolia.com

Illustration 1 Enfant victime de harcèlement scolaire

Victimes ou témoins de brimades, d’humiliations ou encore d’insultes répétées à l’école ou en dehors de l’école ? Savez-vous que le harcèlement scolaire est puni par la loi ? Dans le cadre de la journée nationale de mobilisation contre le harcèlement à l’école qui se déroule le 9 novembre 2017, retrouvez tout ce qu’il faut savoir en matière de lutte contre le harcèlement scolaire.

Pour les élèves qui sont victimes de harcèlement scolaire ou qui sont témoins de ces scènes, il est notamment conseillé d’en parler à un adulte (maîtresse ou maître, professeur, parents par exemple). Il existe aussi un numéro vert Non au harcèlement au 3020 ou Net écoute (harcèlement en ligne) au 0800 200 000.

Pour les parents, il est notamment conseillé de prendre rendez-vous avec la direction de l’établissement scolaire et de contacter un délégué de parents d’élèves si la situation est avérée.

Le harcèlement scolaire, en ligne ou non, est caractérisé lorsqu’un élève adopte un comportement ou tient des propos répétés vis-à-vis d’un autre élève, entraînant une dégradation des conditions de vie de la victime. Cette dégradation peut se traduire par une dépression et une chute des résultats scolaires par exemple.

Les actes concernés peuvent notamment être des brimades, des humiliations ou encore des insultes répétées.

Le harcèlement scolaire est puni par la loi, y compris si les actes ont été commis en dehors de l’établissement scolaire (école, collège, lycée).

10 collégiens reçoivent leur diplôme AM (ex BSR)

Au Collège Via Domitia, ce jeudi 9 novembre, à 15 h, avait lieu la remise des diplômes AM (ex BSR) à 10 collégiens. Ils étaient 14 à l’origine mais 4 d’entre-eux étaient trop jeunes. Il faut être scolarisé en 3ème et avoir 14 ans révolus pour pouvoir s’inscrire à cet AM.collDSC_0012 (22)Le BSR est en effet obligatoire pour conduire un cyclomoteur. Pour tous ceux qui sont nés depuis le 01/01/1988, la possession du BSR est obligatoire pour conduire un cyclomoteur après 14 ans, sans limite d’âge, sauf pour ceux qui possèdent un permis de conduire.

« Conduire un cyclomoteur sans être titulaire du BSR est sanctionné par une contravention [code de la route, R211-2]. »collDSC_0008 (30)

Pour les jeunes nés avant le 01/01/1988, posséder le BSR pour conduire un cyclomoteur est obligatoire entre 14 et 16 ans seulement. Le BSR se compose d’une partie théorique et d’une partie pratique.La partie théorique est constituée par l’ASSR de niveau 1 ou de niveau 2 ou l’ASR, attestations relatives aux règles de sécurité  routière. La partie pratique se déroule sous la forme d’une durée de conduite sur les voies ouvertes à la circulation publique sous le contrôle de professionnels (moniteurs d’auto-écoles…) agréés par les préfectures (Code de la route, R211-1).

Cette partie pratique ne concerne que les élèves intéressés par la conduite d’un cyclomoteur ou d’un quadricycle léger à moteur. Elle n’est pas du ressort du ministère de l’Éducation nationale. L’inscription à cette préparation pratique constitue un acte privé au même titre, par exemple, que l’inscription aux cours de conduite automobile.

Étaient prioritaires les élèves boursiers ou qui en avaient besoin. Le financement était assuré par le Département.collDSC_0004 (36)

Comme le précise Pierre Mutel, Directeur de la Prévention routière de l’Hérault, cela correspond à une formation complète assurée  pour ce permis cyclo,et  ce sont 50 journées sur tout le Département, dans certains collèges volontaires. « 5500 collégiens avec une formation pratique par des structures agrées et des ateliers d’une 1/2 journée au titre de la sensibilisation sécurité routière : tests, casques, ceintures… 9 bénévoles sur le terrain. A Poussan, il s’agissait de Jean Creusot, formateurs). Mais le Département finance aussi l’ASSR pour les 5èmes autour de 5 points clefs. Si le Collège est retenu, l’opération sera reconduite en 2018. »

En attendant que les heureux élus reçoivent leurs permis « Cyclo » de la préfecture, les 10 collégiens prenaient avec beaucoup de plaisir le précieux diplôme des mains de Pierre Mutel, tandis que François Ruiz, principal du Collège, les félicitait en remerciant le formateur et le Département pour leurs efforts.DSC_0007 (35)

Même le représentant du Conseil Départemental des Jeunes, présent, rajoutait quelques mots pour saluer la réussite de ses camarades.

Des offres de service Civique Universel dans les collèges

L’académie de Montpellier va recruter plusieurs centaines de jeunes pour aider les enseignants dans les écoles, collèges et lycées tout au long de cette année scolaire 2017-2018. 414 missions pour le département de l’Hérault (dont certaines sur la Ville de Sète) et 1100 pour l’académie de Montpellier. Ces personnes aideront les enseignants dans les activités éducatives, pédagogiques et citoyennes.

Les jeunes âgés de 18 à 25 ans sont recrutés sans conditions de diplômes depuis le 1er octobre 2017 jusqu’au 30 décembre 2017, pour des contrats qui se termineront à la fin de l’année scolaire (le 30 juin 2017). Le service civique est compatible avec le statut d’étudiant. Le volume horaire d’intervention est d’au moins 30  heures par semaine.

Chaque volontaire perçoit une indemnité mensuelle de 472,97 € à laquelle s’ajoute une prestation de 107,58 euros et d’une  bourse de 107,66 euros pour les étudiants boursiers.

Pour candidater, les jeunes volontaires doivent s’inscrire sur le site de l’agence du Service civique, où sont déposées les offres de missions proposées dans les écoles et les établissements scolaires : http://www.service-civique.gouv.fr/

Pour rappel, le service civique universel c’est :

• un engagement volontaire d’une durée de 8 mois environ sur une même année scolaire d’octobre ou novembre et jusqu’à juin. Il est ouvert à tous les jeunes de 18 à 25 ans, sans conditions de diplôme
• un engagement à accomplir une mission d’intérêt général au sein d’une école, d’un collège ou d’un lycée.
• une mission qui donne lieu au versement d’une indemnité (l’engagement de service civique n’est pas incompatible avec une poursuite d’études ou un emploi à temps partiel).
• l’engagement d’un binôme de volontaires chaque fois que possible pour le bon déroulement de la mission et en particulier lorsque la mission s’effectue devant élèves.

Les 11 missions

• accompagner des projets d’éducation à la citoyenneté ;
• contribuer à des actions et projets dans le domaine de l’éducation artistique et culturelle et du sport ;
• contribuer à des actions et projets d’éducation au développement durable ;
• contribuer à l’organisation du temps libre des internes en développant des activités nouvelles ;
• promouvoir des actions de sensibilisation dans le champ de la santé au sein des établissements scolaires ;
• contribuer à la lutte contre le décrochage scolaire ;
• participer à une meilleure information des élèves sur l’orientation ;
• contribuer à l’animation de la vie lycéenne ;
• contribuer à l’inclusion des élèves en situation de handicap.

• contribuer aux activités éducatives pédagogiques et citoyennes de l’école primaire. Animer la réserve citoyenne de l’éducation nationale.