Le calendrier vaccinal 2017

Illustration 1Crédits : © Pixabay.com

Illustration 1

BCG, méningocoque C, papillomavirus humains, infections à pneumocoque… Sur la base des recommandations du Haut Conseil de la santé publique (HCSP), le ministère des Affaires sociales et de la Santé a publié en mai dernier le calendrier des vaccinations et des recommandations vaccinales pour 2017. Quelles en sont les nouveautés ?

Le calendrier 2017 recommande le BCG dès le 2e mois (sauf en Guyane et Mayotte où la vaccination est recommandée avant la sortie de la maternité).

Par ailleurs, l’âge de la première vaccination contre le méningocoque C est abaissée de façon transitoire à l’âge de 5 mois avec une deuxième injection à l’âge de 12 mois.

Autre nouveauté, la vaccination contre les papillomavirus humains est proposée jusqu’à l’âge de 26 ans pour les hommes ayant des relations homosexuelles. Pour les jeunes filles et les jeunes femmes non vaccinées auparavant, il est recommandé de commencer cette vaccination par le vaccin nonavalent qui protège contre 9 souches de papillomavirus (disponible prochainement).

Enfin, le calendrier 2017 simplifie les recommandations vaccinales contre les infections à pneumocoque pour les 5 ans et plus.

  Attention :

Suite à des difficultés d’approvisionnement rencontrées pour certains vaccins (BCG, hépatites A et B notamment), le calendrier vaccinal 2017 propose des schémas de vaccinations alternatifs.

  Rappel :

Le calendrier vaccinal fixe les vaccinations applicables, selon leur âge, aux personnes vivant en France. Il émet des recommandations vaccinales générales et des recommandations vaccinales particulières propres à des conditions spéciales (risques accrus de complications, d’exposition ou de transmission) ou à des expositions professionnelles.

La Ville de Poussan vit à l’heure de #MissingType

Du 14 au 17 juin, la Ville de Poussan vit à l’heure de #MissingType et masque les lettres « A » et « O »de son logo, et ce n’est pas un bug !

Certaines lettres ont plus de pouvoir que d’autres… #MissingType #ABO #JMDS. Donner son sang est un acte citoyen et solidaire qui permet de soigner, chaque année, 1 million de malades.Capture

Sensible à cette cause, la Ville de Poussan s’empare de l’opération #MissingType qui consiste à masquer les lettres « A », « B », « O » correspondant aux lettres des groupes sanguins.L’image contient peut-être : texte

Les huiles essentielles très utiles avant et durant l’été

Mardi 30 Mai s’organisait la dernière conférence sur les huiles essentielles de Nicolas BASTIDE d’IZARD, invité par l’association Paren’Thau à Poussan, à la salle du Foyer Socio-culturel Jean Théron.

Ce fût l’occasion pour lui de commencer par un mot sur les actions passées et à venir de cette association de parents, qui œuvre pour une parentalité bienveillante et non violente.
Paren’Thau vous invite à les suivre sur leur page facebook www.facebook.com/AssoParenThau pour connaître toutes les dates des rencontres publiques ou se renseigner sur les modalités d’adhésion.DSC_0066 (17)Réaliser une trousse d’huiles essentielles pour l’été n’est pas chose aisée, faut-il encore connaître les multiples propriétés de certaines huiles, de façon à en emporter le moins en vacances !

En termes de prévention, il faut agir sur 3 domaines principalement: soleil, moustiques et digestion en voyage.

A la fin du Printemps, il convient de bien préparer sa peau au soleil. On pourra prendre des gélules à base de béta-carotène, ou des capsules de bourrache/onagre, mais aussi le macérât d’huile de carotte à appliquer sur le corps, seul ou en synergie avec une autre huile végétale de type rose musquée ou argan. On peut ainsi limiter au maximum l’apparition d’allergies au soleil.DSC_0012 (2)

Redoutés à cause de leurs piqures, les moustiques sont les bêtes noires de l’été !
En guise de prévention il est possible d’utiliser l’huile essentielle d’eucalyptus citronné dilué dans une huile végétale, à appliquer sur les bras et les jambes (adultes). Il est possible de le diffuser ou d’en mettre aux pieds et à la tête du lit. Nicolas nous propose aussi le gel d’aloès Véra comme support mais aussi une formule peu commune : un mélange de vodka et d’eau avec quelques gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus citriodora à vaporiser sur les vêtements ou les chaussures.
D’ailleurs un des répulsifs connu contre les tiques est un extrait d’eucalyptus citriodora : le citriodiol ! autant vous dire la puissance de cette huile.

Si vous partez à l’étranger, en prévision des futures dégustations locales, il est recommandé de protéger votre système digestif contre des virus ou bactéries au minimum avec des capsules d’huile essentielle d’origan compact. « L’origan est un véritable anti-infectieux et tonique. C’est la référence en termes d’aromathérapie pour combattre bons nombres de bactéries, virus et microbes en tout genre. Il faut prendre des précautions quant à son utilisation et demander l’avis d’un professionnel de santé avant » nous rappelle Nicolas.

Les vacances peuvent être aussi synonymes de trajet en bateau ou en car, et donc de mal des transports !
Pour les adultes, l’huile essentielle de menthe poivrée ou d’estragon préviennent ce genre de désagrément. Deux gouttes sur un support à avaler juste avant le départ. Pour les enfants, il vaut mieux privilégier l’essence de citron.

Composer une trousse de secours impose aussi d’avoir des huiles essentielles de l’urgence.

L’une des premières à emporter est l’huile essentielle de lavande aspic. On retiendra son action principale par « lavande aspic = tout ce qui pique ! ». Son emploi sera effectivement sauveur pour les piqures de moustiques, guêpes, méduses, taons…etc. 2 gouttes en application pure sur la zone concernée. Mais cette lavande est aussi salutaire pour toute sorte de brûlures (barbecue, cuisine, coups de soleil…). Si la zone à traiter est vaste (comme un dos) alors il vaut mieux la diluer dans de l’huile végétale de type calendula. L’huile de millepertuis ne conviendra que pour une application le soir. Cette lavande est aussi cicatrisante, relaxante musculaire et antivirale.huiles 29 05 17DSC_0061 (19)

Si une allergie au soleil se déclarait, en plus de l’application de lavande aspic, il faudrait opter pour du macérât glycériné de bourgeons de cassis par voie orale et allier de l’homéopathie de type histaminum.

Pour les moustiques, si vous n’avez que l’eucalyptus citronné, il convient aussi !
Il suffit de mettre sur une piqure 1 à 2 gouttes (action anti-inflammatoire), ou diluées en massage pour une tendinite : radical !

Lors d’un repas trop copieux, ou si vous devez reprendre la voiture et stimuler votre attention : la menthe poivrée vous sera d’un grand secours par voie orale (adultes) : 2 gouttes sur un support après le repas.

Certains décident de partir dans des pays froids ou en altitude, en prévention comme en urgence, n’oubliez pas votre huile essentielle de ravintsara qui booste l’immunité et combat les virus !

Les inconditionnels de l’aromathérapie rajouteront (et ils ont raison !) l’huile essentielle de tea tree (arbre à thé), car s’il y a bien une huile à-tout-faire : c’est elle ! Anti-infectieuse large spectre, anti-inflammatoire, cicatrisante, antiseptique local, cortison-like, radioprotectrice…etc.

En résumé : huiles essentielles de lavande aspic, d’eucalyptus citriodora, menthe poivrée et de tea tree peuvent être prioritaires dans une trousse d’urgence aromatique.

Concernant les coups, bosses, bleus, hématomes, il faut penser à l’hélichryse italienne : 1 goutte sur le traumatisme même chez les enfants. Tout comme pour les coupures et saignements (de type saignement de nez ou petites coupures avec un outil de cuisine), il faut penser à l’huile essentielle de Ciste Ladanifère !

L’association Paren’Thau et Nicolas BASTIDE d’IZARD de la boutique ODLYS, à Poussan vous souhaite un merveilleux été !

www.fa cebook.com/AssoParenThau & www.facebook.com/odlys

 

Pollens : le point sur les risques allergiques

 

Illustration 1 Allergique au pollen ? Suivre le bulletin allergo pollinique

Rhinite, conjonctivite, asthme… Dans son bulletin du vendredi 26 mai 2017, le Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA) note que le risque d’allergie est très élevé avec les pollens de graminées (herbes).

Les allergiques à ce type de pollens sont donc invités à prendre leur traitement ou à consulter leur médecin si nécessaire.

Le risque allergique prévisionnel est établi notamment à partir des quantités de pollens mesurées et des prévisions météorologiques.

Environ 20 % des enfants à partir de 9 ans et 30 % des adultes sont concernés par des allergies en France.

Conférence : un été serein avec les Huiles essentielles

A vos agendas ! Mardi 30 mai à 18 h 30 à la salle Jean Théron à Poussan ! odlys 15 05 17

 Réservez vite votre fin d’après-midi pour venir assister à la dernière réunion avant la pause estivale, organisée avec la boutique Odlys! Des précieux conseils et astuces pour prévenir les petits maux de l’été avec l’aromathérapie! nous espérons vous y recevoir nombreux.

Belle mobilisation pour la collecte de sang

A Poussan, les collectes de sang ont lieu le régulièrement, à la salle Jean-Théron du Jardin Public. Le Docteur responsable de la journée de prélèvements de ce lundi 15 mai précisait que si en février pour 50 volontaires qui s’étaient présentés, 42 avaient été prélevés cette fois-ci, il y a eu 54 donneurs qui sont tous remerciés pour leur don.

 « Même si actuellement, les réserves sont stables, nous restons vigilants quant à la fréquentation de nos collectes en prévision de l’été. »zzzzzzzdsc_0002-27  Les équipes de l’EFS remercient chaleureusement toutes les personnes qui se sont déplacées à la salle Jean Theron. » Précisait Alexandra Luchez, Chargée de Communication Gard – Hérault de l’EFS.

En France, chaque année, plus de trois millions de dons de sang sont nécessaires pour assurer la survie des malades et blessés auxquels il manque un composant sanguin. Cependant,  4 % des Français de 18 à 65 ans en âge de donner leur sang effectuent chaque année ce geste indispensable de santé publique.

P1510145 (2)Il suffirait d’un don supplémentaire par an et par personne pour répondre à l’augmentation des besoins avec des périodes de tension.

« Les donneurs du groupe O sont particulièrement recherchés mais toute personne reconnue médicalement apte au don par le médecin de prélèvement peut donner. »
N’oubliez pas, avec un petit effort, vous pouvez faire un grand geste pour une bonne cause et sachez que l’Etablissement français du sang collecte tous les types de don de sang : don de sang total, don de plaquettes, don de plasma, et don de sang placentaire. Il participe aussi au prélèvement de moelle osseuse. Le don de sang dit « total » est le don le plus courant. Après le prélèvement, les trois principaux composants sanguins -globules rouges, plaquettes, plasma – sont séparés. Le don de plasma permet par exemple de soigner les grands brûlés mais aussi de préparer des médicaments pour soigner les hémophiles.

Le don de plaquettes permet de traiter les hémorragies chez les malades. Le don de moelle osseuse et le don de sang placentaire sont utilisés pour la thérapie cellulaire. L’EFS prend toutes les précautions pour que le don, qu’il s’agisse de sang total, de plaquettes, de plasma, de moelle osseuse ou de sang placentaire, soit effectué dans des conditions de qualité et de sécurité optimales pour le donneur ainsi que le receveur.

6 défibrillateurs à Poussan

Si l’un d’entre eux circule dans un des véhicules de la Police Municipale, en plus du dispositif existant dans les locaux de l’hôtel de ville, au Foyer des Campagnes et au gymnase (maintenant à l’extérieur), la MJC (extérieur) et la salle Jean-Théron ont maintenant des équipements fixes. Celui du gymnase qui était jusqu’alors à l’intérieur a été remplacé et installé à l’extérieur pour pouvoir être utilisé plus aisément si nécessaire.

C’est bon à savoir, d’autant que malgré le coût de chacun d’eux (2000€), la Mairie soucieuse de la santé des Poussannais et des visiteurs sait que ces défibrillateurs peuvent sauver des vies en urgence. Il ne faut pas oublier que le défibrillateur, c’est en quelque sorte le « reset » pour un cœur malade. En général il est simple à utiliser.

Pour mieux comprendre comment s’en servir, il faut visionner des extraits d’un film de la fédération française de cardiologie intitulé : une vie égale 3 gestes (Vous pouvez l’obtenir gratuitement en recherchant sur internet). (www.dailymotion.com/video/x96w1n_1-vie-3-gestes_lifestyle)

« Car si une personne est inconsciente, ne bouge pas, ne respire pas, il faut rapidement appeler le 15, le 18 ou le 112 et en attendant commencer un massage cardiaque puis utiliser le défibrillateur. La personne a alors un arrêt cardio respiratoire. » Pour la sauver il est nécessaire que son sang irrigue les organes « nobles ». Il faut d’abord commencer un massage cardiaque au niveau du sternum avec une compression de 40 kg en s’enfonçant de 3 à 4 cm pour un adulte en s’assurant que le malade n’a plus de souffle, que sa cage thoracique ne bouge pas et en le touchant (observer plusieurs secondes). Débutez en envoyant de l’air à la victime et si rien ne se passe, c’est parti : 30 pressions, bouche à bouche et on reprend avec 2 souffles. Si au bout de 2 mns, toujours rien, il faut utiliser le défibrillateur qui a toujours une option pour les enfants. (D’ailleurs pour un enfant, le massage consistera en 120 petites compressions par mn avec deux doigts, et du bouche à nez.)« 

Pour les ados, c’est comme les adultes.

Ayant pensé à donner l’alerte, si vous n’êtes pas mouillé ou près d’une pompe à essence, en s’étant assuré que la victime n’a pas de portable et n’est pas sur une plaque métallique, c’est bon pour défibriler.

L’appareil se manipule aisément, tout est expliqué, des pictos vous indiquent où placer les électrodes sur le malade allongé sur le dos. N’hésitez pas si vous pouvez, c’est mieux que rien et tous ceux qui sont formés donnent de plus en plus d’espoir pour sauver des vies sans que de grandes séquelles soient irrémédiables.

Si le choc électrique n’a pas relancé le cœur du malade, il faut reprendre le massage durant près de 3 mn et recommencer avec le défibrillateur.  Ne pas s’arrêter car les secours arriveront et prendront le relais.