« L’usage des écrans », une protection des enfants s’impose dès le plus jeune âge

La Ville de Poussan proposait, le mardi 4 juin à 18 heures en mairie, une conférence sur « L’usage des écrans », animée par les gendarmes de la Maison de la Protection des Familles 34.
Cette conférence, qui vient en complément de la journée de sensibilisation sur l’utilisation des écrans du 4 mai dernier était réservée uniquement aux adultes.
Les écrans sont aujourd’hui incontournables dans nos quotidiens et leur utilisation peut avoir de nombreux avantages tels que l’accès à une information plurielle et large, l’accès à la culture ou encore le maintien des relations sociales.
0150Capture d’écran 2024-06-04 200734
L’usage de tous ces écrans devrait toutefois être conditionné à un usage raisonné par les utilisateurs et ce, dès le plus jeune âge. Les parents ont ainsi un rôle fondamental à jouer dans l’accompagnement de leurs enfants dans l’univers numérique.

L’on pourra retenir de cette conférence qu’il est nécessaire dès qu’un enfant a accès à internet chez lui, ou chez ses camarades, ou encore, peut communiquer par sms, de protéger les enfants dans leur usage des écrans

Conseils techniques sur les outils de contrôle parental, ressources pédagogiques pour initier le dialogue avec les enfants… La plateforme gratuite jeprotegemonenfant.gouv.fr s’adresse à tous les parents qui s’interrogent face à l’exposition de leurs enfants aux écrans.

Portail d’information unique sur la parentalité numérique, le site jeprotegemonenfant.gouv.fr s’adresse aux parents d’enfants et d’adolescents pour les accompagner dans les usages des outils numériques et l’exposition à du contenu choquant en ligne.

Ce site a pour vocation d’accompagner les parents : informer sur les risques encourus face à l’exposition aux écrans, proposer des solutions pour mieux protéger les enfants, accompagner les parents dans le dialogue avec leur enfant.

Vous pouvez retrouver sur le site un ensemble de conseils, parmi lesquels :

  • éviter d’exposer les enfants de moins de 3 ans aux écrans ;
  • utiliser les écrans dans un objectif pédagogique précis et limiter le temps d’utilisation lors des moments de loisirs ;
  • limiter l’usage des écrans avant l’endormissement pour améliorer la qualité du sommeil ;
  • maintenir des activités ne nécessitant pas d’écran et favoriser les activités extérieures.

Avec des outils pour protéger son enfant dans son usage du numérique ?

Le site jeprotegemonenfant.gouv.fr vous propose des outils permettant l’encadrement et la restriction de contenu accessible à votre enfant. Pour les mettre en place, il est important d’identifier les équipements que votre enfant utilise (smartphone, tablette, ordinateur, console de jeux…).

Vous pourrez ainsi retrouver sur la plateforme des tutoriels selon votre besoin afin de mettre en place certaines règles, par exemple :

  • un contrôle parental ;
  • un filtrage du contenu en fonction de l’âge de votre enfant ;
  • une limitation de temps de consultation ;
  • un plafond de dépense ou l’impossibilité de faire des achats en ligne.

Ces outils peuvent aider à prévenir les risques mais ne sont pas infaillibles et ne se substituent pas à la vigilance. Des ressources pour vous aider à initier un dialogue et sensibiliser votre enfant au risque sont également proposées.

À savoir

Le 3018 accompagne et prend en charge les parents et les jeunes sur l’usage des écrans et les violences numériques. Le numéro est joignable gratuitement 7 jours sur 7, de 9h à 23h.

 0150IMG_20240604_183204[1]

Car la prévention des risques et dangers d’Internet s’impose pour les enfants et les ados.

Les risques spécifiques à Internet.

En effet, Si Internet est un outil formidable, il est aussi à l’origine de nouvelles formes de violences et de risques.

  • Les contenus non adaptés 

Vidéos et photos pornographiques, contenus ou propos ultra violents, ventes de drogues ou d’armes, sites proposant du téléchargement illégal, paris en ligne, etc.  Beaucoup de contenus et de sites ne sont pas faits pour les enfants. Pour plus d’informations sur les jeux d’argent en ligne et les moyens de protéger son mineur : pasdujeu.fr

Un seul chiffre : plus de 82% des mineurs ont déjà été exposés à du contenu pornographique en ligne…

  • La surexposition aux écrans

Elle peut entraîner des séquelles physiques et psychologiques, comme des troubles du sommeil, une prise de poids due à la sédentarité, des épisodes d’agressivité ou encore du décrochage scolaire.

  • Les mauvaises rencontres en ligne

E-mails, messagerie instantanée, réseaux sociaux sont des moyens de communications extrêmement pratiques pour échanger avec ses amis ou sa famille. Mais c’est aussi une porte ouverte aux personnes aux intentions dangereuses. Un jeune avec un compte Skype renseigné ou un profil Facebook public s’expose à des contacts avec des personnes inconnues, qui ne pourraient pas l’approcher autrement dans la vie courante.

Les méthodes employées par des pédophiles montrent souvent des approches insidieuses, avec de longues périodes de dialogue via les messageries instantanées afin de créer un climat de confiance (on parle alors de la mise en confiance, ou de grooming).

  • Les vidéos ou blogs en ligne

Bien souvent on peut trouver sur la toile des vidéos en ligne destinées aux adolescents mettant en avant des prouesses physiques dangereuses. Ou des conseils sur les régimes potentiellement dangereux dans des blogs tendance ou encore des incitations à publier des photos de soi compromettantes… Un jeune sans le recul nécessaire peut prendre au premier degré une vidéo d’insultes entre rappeurs célèbres et chercher à les imiter, ou bien s’affamer pour suivre une tendance de beauté irréaliste. Il faut garder de la distance et ne pas toujours s’inspirer de ce qui est souvent « un mauvais exemple ».

  • La propagande sur Internet 

Internet est devenu l’outil de communication par excellence partout dans le monde, et cette portée internationale, combinée à l’impossibilité de surveiller toutes les communications, en a fait un outil de prédilection pour les extrémistes cherchant à recruter des membres.

Il n’est pas toujours facile de discerner quand un contenu haineux publié sur Internet passe d’offensant à carrément illégal. De même la frontière est souvent mince entre liberté d’expression et le propos haineux. Et un commentaire haineux affiché légalement dans un pays peut être considéré illégal dans des pays où les critères sont plus rigoureux.

Les principaux dangers d’internet :
– Cyberharcèlement
– Cyberprédateur
– Cybercriminalité
– Cyberdépendance
– Exposition à des sites inappropriés
– Désinformation ou fake news
– Exposition à des contenus violents ou haineux
– Tentatives d’escroquerie

Comment prévenir les risques sur Internet : 14 bonnes pratiques

Pour protéger au mieux votre enfant, le meilleur moyen reste de discuter avec lui des risques que présente Internet afin de le sensibiliser. L’idée n’est pas de lui faire peur, mais de lui donner les clés pour qu’il puisse utiliser les outils numériques de la manière la plus sécurisée et responsable possible.

Au-delà de ces échanges avec votre enfant, vous pouvez adopter les bons réflexes pour prévenir les risques sur Internet comme :

  • L’accompagner dans sa navigation sur Internet ;
  • Stimuler sa créativité en l’orientant sur les bons sites à consulter ;
  • Activer le contrôle parental sur les différents appareils ;
  • Etablir ensemble les règles et les limites d’utilisation ;
  • Eviter d’installer un ordinateur dans sa chambre ;
  • Le sensibiliser au poids de ses mots et de ses actions sur Internet. Il ne doit pas participer au harcèlement d’autrui ;
  • L’inciter à rester méfiant, car on ne sait jamais qui peut se cacher derrière un pseudonyme.

Ce sont les principaux conseils donnés par INSAFE.

Et de manière plus générale, toute la famille devrait :

  • Limiter la communication des informations personnelles au strict nécessaire ;
  • Choisir des identifiants qui ne comportent ni les prénoms, ni les noms ;
  • Créer des mots de passe complexes et ne pas utiliser le même sur tous les sites ;
  • Changer régulièrement de mots de passe. Certaines applications permettent de les gérer facilement ;
  • Configurer les paramètres de confidentialité ;
  • Installer des logiciels antivirus et pare-feu ;
  • Ne pas télécharger sur des sites illégaux.

Comment agir si votre enfant a été exposé à un risque sur Internet ?

Il est possible que malgré tous vos efforts, votre enfant ait été victime de harcèlement, d’une arnaque ou qu’il ait été exposé à un contenu inapproprié. Il est alors important de lui rappeler qu’il peut vous en parler, à vous ou à un autre adulte de confiance. L’important est de l’écouter pour qu’il puisse exprimer ses émotions. Il ne faut surtout pas le culpabiliser.

Ensuite, en fonction de la situation, vous pouvez porter plainte ou faire un signalement des comptes sur les réseaux sociaux. Une question ? Besoin d’un conseil ou d’aide pour agir ? N’hésitez pas à contacter le 3018.

Le 3018

Le 3018 est le numéro dédié aux jeunes victimes et aux témoins de harcèlement et de violences numériques

Logo 3018

Le 3018 est accessible 7 jours sur 7, de 9h à 23h par téléphone et par Tchat sur 3018.fr et via Messenger.

Signaleur de confiance auprès des réseaux sociaux, le 3018 dispose d’une capacité d’intervention unique en France via une procédure de signalement accélérée pour obtenir la suppression de contenus ou comptes préjudiciables en quelques heures.

Conventionné avec la plateforme Pharos (internet-signalement.gouv.fr), le Ministère de l’Education nationale et le 119-Enfance en danger, le 3018 est au cœur du dispositif de la protection de l’Enfance.

Que se passe-t-il quand on contacte le 3018 ?

Comment le joindre ?

Le 3018 est gratuit, anonyme, confidentiel – 7j/7 de 9h à 23h

Des producteurs locaux (Poussan et villages proches), vous attendent tous les jeudis, jusqu’au 4 juillet, place de la Mairie

Des producteurs locaux (Poussan et villages proches), vous attendent tous les jeudis, jusqu’au 4 juillet, de 16h30 à 18h30, place de la Mairie.
Des Légumes, Corbeille
Vous y trouverez des légumes de saison, des œufs, du vin, des plants, des pâtes, de la farine, des tisanes, baumes et savons et autres produits transformés à base de plantes aromatiques et médicinales. N’hésitez pas à venir découvrir ces produits issus de notre territoire.
Place de la Mairie
Tous les jeudis, jusqu’au jeudi 4 juillet

 

Très belle mobilisation pour la collecte de sang du 15 avril 2024

afabCaptureÀ Poussan, les collectes de sang ont lieu régulièrement, à la salle Jean-Théron du Jardin Public. Le Docteur responsable de la journée de prélèvements du 15 avril 2024 précisait : « Pour la collecte du 15/04/2024 : 71 donneurs se sont présentés, 61 donneurs ont été prélevés dont 4 nouveaux donneurs.

Ce sont 71 volontaires, qui par leur geste généreux et bénévole, contribuent à nous permettre de faire face aux nombreuses demandes des hôpitaux et cliniques de notre région. »

Un nombre en forte hausse, c’est une belle collecte.

La mobilisation des donneurs et citoyens est toujours active et il faut qu’elle perdure.

« Les équipes de l’EFS remercient chaleureusement toutes les personnes qui se sont déplacées à la salle Jean Théron. » Précisait Audrey Marron, Chargée de Promotion du Don – Bassin Languedoc

En France, chaque année, plus de trois millions de dons de sang sont nécessaires pour assurer la survie des malades et blessés auxquels il manque un composant sanguin. Cependant, 4% des Français de 18 à 65 ans en âge de donner leur sang effectuent chaque année ce geste indispensable de santé publique.

sangCapture

« Les donneurs du groupe O sont particulièrement recherchés mais toute personne reconnue médicalement apte au don par le médecin de prélèvement peut donner. »
N’oubliez pas, avec un petit effort, vous pouvez faire un grand geste pour une bonne cause et sachez que l’Etablissement français du sang collecte tous les types de don de sang : don de sang total, don de plaquettes, don de plasma, et don de sang placentaire. Il participe aussi au prélèvement de moelle osseuse. Le don de sang dit « total » est le don le plus courant. Après le prélèvement, les trois principaux composants sanguins -globules rouges, plaquettes, plasma – sont séparés. Le don de plasma permet par exemple de soigner les grands brûlés mais aussi de préparer des médicaments pour soigner les hémophiles.

Le don de plaquettes permet de traiter les hémorragies chez les malades. Le don de moelle osseuse et le don de sang placentaire sont utilisés pour la thérapie cellulaire. L’EFS prend toutes les précautions pour que le don, qu’il s’agisse de sang total, de plaquettes, de plasma, de moelle osseuse ou de sang placentaire, soit effectué dans des conditions de qualité et de sécurité optimales pour le donneur ainsi que le receveur.

aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaCapture d’écran 2023-08-24 152134

L’Etablissement Français du Sang organise sa prochaine collecte à Poussan , le lundi 15 avril

L’Etablissement Français du Sang organise sa prochaine collecte à Poussan : le lundi 15 avril 2024. On compte sur vous ! Les besoins des malades ne faiblissent pas : 1 h de votre temps peut sauver 3 vies.

En Occitanie, la situation des réserves de sang est particulièrement préoccupante et les perspectives sont inquiétantes.5978Capture d'écran 2024-01-02 174556

Il est donc crucial de se mobiliser pour relever le défi des 1 000 dons par jour !

Le don de sang est un geste simple et généreux que seulement 4% de la population effectue chaque année.

Porteurs du groupe sanguin A, AB, B, O, avec un rhésus positif ou négatif : l’ensemble des donneurs est invité à se rendre en collecte pour donner son sang.
Depuis quelques semaines, les réserves de sang de la région Occitanie ont atteint un niveau critique.1012Capture d'écran 2024-04-03 115058

Les volontaires manquent toujours à l’appel. Pour le début de l’année 2024, l’EFS compte sur vous !

POUSSAN | FOYER DES CAMPAGNES

SALLE J. THERON (Jardin public)

Lundi 15 avril 2024 de 14h30 à 19h

Privilégiez le rdv : efs.link/FHYei

Pour donner votre sang, munissez-vous d’une pièce d’identité comportant une photo.

 

Dans le cadre de la protection et de la lutte contre les violences intra-familiales, à Poussan

Ce vendredi 29 mars 2024, les gendarmes de la Maison de Protection des Familles 34 de Lunel, unité départementale spécialisée dans la protection et la lutte contre les violences intra-familiales sont intervenus à Poussan, lors d’une conférence qui réunissait un public assez nombreux, des jeunes adultes aux seniors.
1016Capture d'écran 2024-04-02 174402
La mise en place des Maisons de protection des familles (MPF) a fait suite au Grenelle des violences conjugales, en septembre 2019. Elles renforcent l’engagement de la gendarmerie dans le suivi et l’accompagnement des victimes de violences conjugales
Les MPF sont non seulement un point d’entrée unique pour l’ensemble des partenaires du département (associatifs, institutions ou autre), mais aussi un appui pour les unités, y compris sur le volet judiciaire. Elles coordonnent et mettent en cohérence la prévention avec l’ensemble de ces partenaires et élus. Le but de ces Maisons de protection des familles est de répondre présent auprès d’un public cible : les victimes et co-victimes de violences intrafamiliales (dont la jeunesse, les personnes en situation de handicap, les seniors). Les Maisons de protection des familles sont mises en places au sein de chaque Groupement de gendarmerie départementale (GGD). Elles travaillent en partenariat avec des associations et fédérations de victimes.
1546IMG_20240329_182457
Touchant principalement des femmes, mais aussi des hommes, ainsi que directement ou indirectement les enfants des familles concernées, les violences conjugales et intrafamiliales traduisent des agressions qui peuvent être verbales, psychologiques, physiques, sexuelles, administratives et/ou économiques. Les violences conjugales et intrafamiliales se distinguent de simples disputes de couple ou conflits familiaux dans lesquels deux points de vue s’opposent dans un rapport d’égalité et sans violence. Elles peuvent également s’exercer via les techniques d’information et de communication (téléphone, mail, réseaux sociaux, etc.).
Vidéos :

Cette conférence avait pour objectif de sensibiliser et informer les personnes présentes par le biais d’une présentation claire et percutante.

Madame le Maire et plusieurs élues de Poussan dont Madame Michel, Adjointe au Maire de Poussan déléguée au ressources humaines et aux festivités , Madame Letort Lacanal, Adjointe au Maire déléguée au affaires sociales et à la santé,  ainsi que Madame Péréa, Conseillère municipale référente pour l’Egalité Femmes/Hommes , déléguée à la lutte contre les discriminations et les violences intrafamiliales avaient organisé cette 1ère partie de soirée.
1546IMG_20240329_185821

Après un temps de présentation, l’interaction s’est très vite établie entre les 2 gendarmes de la Maison de Protection des Familles 34 de Lunel et les participants, en présence de plusieurs élus, Madame le Maire étant excusée. Mais Florence Sanchez avait tenu à nous communiquer un message :

 
« Les violences intrafamiliales touchent les femmes de façon disproportionnée, mais elles font aussi d’autres victimes : les enfants, les personnes âgées, les hommes. En France un enfant meurt tous les 5 jours sous les coups de ses parents et une femme meurt tous 3 jours sous les coups d’un homme. Face à ce fléau qui a pris encore plus d’ampleur depuis quelques années, nous nous devons d’être mobilisés. 

Nous ne devons pas rester muets car souvent les victimes, elles prise dans cette spirale infernale, n’osent pas parler, n’osent pas porter plainte… subissent et meurent sous les coups. 
Détecter les signes, voir les petits gestes, comprendre certains mots (mots) qui cachent certains maux (maux), de grandes souffrances qu’elles soient physiques ou psychologique est d’une importance cruciale pour tendre la main aux victimes, leur venir en aide et ne plus laisser faire.
C’est l’affaire de tous !
Alors merci à la Gendarmerie d’être à nos côtés ce soir. 

Elles s’appelaient Lisa, Fiona, Hélène, Flora, Judith, Marie, Anaïs, Diane, Odette et Aurélie…
Elles avaient entre 3 et 90 ans. 
Ces femmes et ses enfants ont tous un point commun : celui d’être morts sous les coups de leurs parents, de leur mari, de leur conjoint. »

Le moment d’échange qui suivait la conférence, que beaucoup ont estimé trop court, fut riche d’enseignement et de bienveillance. Cette unité spécialisée peut aussi intervenir sur le thème du harcèlement.

Sachez que si nécessaire, sur la commune, le CCAS et la Police Municipale restent à votre écoute en cas de besoin.
Et la soirée allait se poursuivre en musique, animée par DJ Mellanie aux platines.
rbt
En effet, en lien avec la conférence dont la date n’avait pas été choisie au hasard, avait lieu une soirée hommage à Aurélie Vaquier, disparue voilà trois ans et retrouvée ensevelie en avril 2021 sous une dalle de béton au domicile où elle vivait avec son compagnon.
Elle aurait été victime de violences conjugales et l’auteur présumé, son compagnon, a été condamné mardi 16 janvier 2024 à Montpellier à trente années de réclusion criminelle pour l’avoir tué
Or Aurélie a passé une partie de sa jeunesse à Poussan où elle a grandi et où vivait une partie de sa famille. Elle aurait eu 42 ans le 28 mars. A l’occasion de son anniversaire, ses amies et ses connaissances ont tenu à lui rendre hommage d’une part avec la conférence sur les violences intrafamiliales et d’autre-part avec une soirée plus conviviale durant laquelle toutes les pensées convergeaient vers Aurélie.

Philosophie et Pratiques « La Posture de Yoga » à la MJC de Poussan

Votre professeur de Yoga, Audrey Marin, et Ludovic Borrel, formateur à l’IFY vous propose un atelier « La Posture du Yoga » avec un point d’ancrage philosophique et pratique du YOGA.

La thématique de cet atelier reposera sur le texte de référence Yoga Sūtra de Patañjali. Il s’agit d’un recueil d’aphorismes qui présente la philosophie du Yoga. Ce texte traditionnel présente « le yoga aux 8 membres » (la relation à l’autre, la relation à soi, la posture, la respiration, les sens, la concentration, la méditation et l’état de yoga).

La séance débutera par une présentation des huit membres, les professeurs développeront de manière détaillée les 3 aphorismes qui composent le membre « la posture de yoga ». Ces aphorismes présentent et définissent ce qu’est une posture de yoga, comment faire la posture de yoga et les bienfaits qu’elle apporte.

Ils vous proposeront ensuite des pratiques pour expérimenter et rendre vivantes ces notions.

« La pratique sans la théorie est aveugle, la théorie sans la pratique est vide » Albert Einstein

Lundi 8 avril 2024 – 18h à 21hSalle de Danse

 25€ Adhérents30€ non adhérents

Inscriptions, plusieurs choix s’offrent à vous :

- En ligne via Helloasso : www.helloasso.com/associations/mjc-poussan/evenements/atelier-yoga-philosophie-et-pratiques

– Au bureau les mardi, jeudi et vendredi de 14h30 à 19h (paiement en chèque ou espèces)

 

Informations complémentaires : 06 10 71 25 85

Journée Nationale de l’audition, vendredi 22 mars

Le CCAS de la ville de Poussan, en partenariat avec « Un Regard Une écoute » vous propose un dépistage gratuit de l’audition de 14 h à 17h, en Mairie, sans rendez-vous.
Ce dépistage s’adresse à toutes les personnes de la ville souhaitant tester leur audition, en particulier les seniors et toute personne travaillant dans un environnement bruyant.
3020Capture d'écran 2024-03-13 224654

 

Une conférence sur la sophrologie bien instructive, avec Jérôme Valtierra

La conférence « Qu’est-ce que la Sophrologie ? » s’est déroulée à la MJC de Poussan devant un public enthousiaste et curieux de découvrir ou de connaître un peu plus cette discipline ce 14 mars 2024.

jerome Capture d'écran 2024-03-14 205323   Elle a été animée par Jérôme VALTIERRA, sophrologue à Poussan, diplômé de l’Ecole Française de Sophrologie de Montpellier et certifié auprès de la Fédération des Ecoles Professionnelles en Sophrologie.

En effet, chacun d’entre nous et de façon très personnelle, nous sommes peut-être sensibles à notre bien-être.

Le sophrologue a présenté sa discipline à travers ses origines, ses domaines et champs d’application, ses objectifs et le déroulement d’une séance.

La conférence a débuté sur la vision du large public de la Sophrologie à travers les questions les plus courantes posées en séance : Relaxation ? Respiration ? Zen, Yoga, Méditation ? Visualisation positive ? Médecine douce ? Psychothérapie ?

Jérôme VALTIERRA s’est attaché à apporter des réponses mettant en évidence que la pratique de la Sophrologie était plus complète que ces quelques questions.

jeromeCapture d'écran 2024-03-14 205227

Une brève information faite sur l’historique de la Sophrologie a permis au public d’apprendre que cette discipline a été créée en 1960 par le Docteur Alfonso CAYCEDO (Neuropsychiatre). Cette jeune discipline a, tout à d’abord, été pratiquée dans le milieu médical mais le souhait de son créateur était d’ouvrir la Sophrologie à des domaines tels que le développement personnel, l’entreprise, le sport, le social et l’éducation.

La conférence s’est poursuivie par le détail des champs d’application. Cette partie a permis d’exposer à l’assemblée toute l’étendue de l’aide que pouvait apporter la Sophrologie.

La gestion du stress et des émotions, l’estime de soi, la confiance en soi, l’image de soi, les conditionnements, les valeurs de vie, l’écoute du corps, la gestion de la douleur, le lâcher-prise, la relaxation, le sommeil, la détente et tonus, les 5 sens, la mémoire, l’attention et concentration, les addictions, la préparation à la parentalité, les acouphènes et le deuil sont les thématiques qui peuvent être traitées et combinées.

Les accompagnements sont ouverts à tous à partir de 18 mois pour les enfants, les actifs, les non-actifs, les personnes âgées, les sportifs, les malades et les aidants ainsi que les étudiants.

jeromeCapture d'écran 2024-03-14 204913

Le sophrologue a expliqué les différentes techniques qui sont utilisées durant les séances démontrant la variété des exercices qui permettent de s’adapter au public qui participe à la séance.

Ainsi le sophrologue adapte sa séance en fonction des capacités et des aptitudes des participants. En effet, la durée d’une séance et des exercices tiennent compte du public.

Après avoir détaillé comment se déroule une séance de Sophrologie, Jérôme VALTIERRA a proposé de faire participer l’ensemble de la salle de la MJC de Poussan à une expérience permettant de vivre ce qu’est la Sophrologie.

En effet, cette première expérience de la Sophrologie pour certains ou une nouvelle expérience pour ceux qui ont déjà pratiqué, a fait émerger des réactions de prise de conscience caractéristiques de ce que l’on recherche en séance.

La conférence s’est poursuivie par des questions posées par le public.

jeromeCapture d'écran 2024-03-14 204809

Après avoir remercié la MJC, la Mairie de POUSSAN et la compagnie du Strapontin pour la mise à disposition du théâtre, Jérôme VALTIERRA a conclu cette conférence qui a permis d’expliquer ce qu’est la Sophrologie, tout en ajoutant qu’elle doit se vivre à travers ses expériences.

La MJC de Poussan vous proposera, au catalogue 2024-2025, la Sophrologie en groupe avec l’accompagnement de Jérôme VALTIERRA.

Toutefois , dès aujourd’hui, il est à votre disposition pour vous accompagner à prendre conscience de vos capacités à l’aide de vos ressources , en individuel ou en groupe, au cabinet situé au 1 Grand rue à POUSSAN ou en structure (Crèche, établissement scolaire, entreprise, établissement médical, association sportive ou socio-culturelle,…) du bassin de Thau et de l’agglomération de Montpellier .

Cabinet : 1 Grand rue 34560 POUSSAN

Tél : 06 22 82 60 10

Mail : valtierra.sophrologue@gmail.com

Site : www.sophrologue-valtierra.fr

Éveillez votre bien-être intérieur

Conférence sur la sophrologie avec Jérôme Valtierra

Créée dans les années 1960 par le neuropsychiatre colombien Alfonso Caycedo , la sophrologie est une méthode de développement personnel qui vise à harmoniser le corps et l’esprit.

Parfois sujette à des idées reçues, cette conférence permettra au public de plonger dans les fondements de la sophrologie, de sa définition à ses champs d’application, offrant une compréhension de cette pratique.

 

Jeudi 14 mars 2024 à 18H à la salle de spectacle à la MJC de Poussan

 Accessible à tous, positive et bienveillante

Quelque soit son âge (enfants, adolescents, adultes)

Intervenant : Jérôme Valtierra, sophrologue certifié

Conférence : « Qu’est-ce que la Sophrologie ? »

Entrée libre – dans la limite des places disponibles

Mars bleu 2024 : mobilisons-nous contre le cancer colorectal

Prévenir le cancer colorectal, au quotidienLa ville de Poussan s’associe à La Ligue contre le cancer et rappelle que le cancer colorectal peut être évité. 2e cancer le plus meurtrier en France, le cancer colorectal peut pourtant être guéri 9 fois sur 10 si on le diagnostique tôt.
Détecté à temps, le cancer colorectal peut être guéri !