Bonne année 2019 avec le CAP Football

Le Club Athlétique Poussan Foot et son président vous souhaitent à toutes et à tous une excellente année 2019 !!!pacfIMG_3272

Qu’elle soit synonyme de paix, de réussite, de joie et de bonheur !

Les dirigeants et les éducateurs souhaitent également pour cette deuxième moitié de saison beaucoup de victoires et de buts à toutes les équipes du club. En espérant que les objectifs de chacun soient atteints.

Et en 2019, continuez à supporter nos jeunes et nos seniors  !!

Meilleurs vœux pour 2019

Chères lectrices et chers lecteurs

Nouvelle Année, Bonne Et Heureuse Année

Encore un grand merci pour votre fidélité.

C’est avec grand plaisir que je vous souhaite à tous une très bonne année 2019 qui je l’espère sera remplie de petits et de grands bonheurs ainsi que de satisfactions et d’heureux événements privés ou professionnels.

 Pour cette nouvelle année qui arrive, tous mes vœux de bonheur, de santé et d’épanouissement dans un monde qui je le souhaite sera plus enclin au partage et au respect d’autrui.

N’hésitez pas à me contacter si nécessaire, je reste à votre disposition pour vous rendre compte au mieux de l’actualité de la commune ou pour annoncer des événements.

 

Saint Sylvestre, Feux D'Artifice

Jean-Marie Philipon

Tel : 07 85 57 20 81

 

Tambourin, bientôt le 23ème Tournoi en Salle des Jeunes

tourniCapture

Cette semaine seule la Série A Masculine de l’USP jouait à Cournonterral, le leader invaincu et elle s’est inclinée par 13 à 6 malgré une belle résistance.

Le week-end qui arrive verra se disputer le 23ème Tournoi en Salle des Jeunes avec 12 clubs de l’Aude, des Bouches du Rhône et de l’Hérault représentant 32 équipes soit 150 jeunes sur les gymnases des Baux à Poussan et R.Rigal à Mèze. Les Finales se dérouleront le dimanche 6 à partir de 16 h 00 au gymnase des Baux.

Gaz et électricité : faut-il changer de fournisseur ?

Depuis 2007, les marchés de l’énergie sont ouverts à la concurrence. Cela signifie qu’en plus des entreprises historiques, vous avez la liberté de choisir parmi une multitude de fournisseurs et pouvez opter pour différents types d’offres.

geofCapture

Option 1 :
Tarif règlementé et prix du marché, quelles différences ?

Le tarif réglementé est un prix fixé par les pouvoirs publics et appliqué uniquement par les fournisseurs historiques. À l’inverse, les offres dites « de marché » sont souscrites auprès du fournisseur de votre choix, et leur prix est fixé librement dans le cadre d’un contrat. L’offre de marché peut être à prix fixe ou à prix indexé.

Prix fixes et prix indexés, qu’es aquò ?

Les offres de marché à prix indexés varient en fonction de l’évolution d’une valeur de référence indiquée dans le contrat. Par exemple, si le prix de l’énergie est indexé sur les tarifs réglementés, alors le tarif indexé évoluera proportionnellement au tarif réglementé.
Pour les offres de marché à prix fixe, les fournisseurs s’engagent sur le prix pendant une durée déterminée mais les consommateurs peuvent, s’ils le souhaitent, changer d’offre ou de fournisseur à tout moment, sans frais. Mais attention : dans la plupart des offres à prix fixe, les fournisseurs s’engagent sur le prix de l’énergie (en kWh) uniquement. En revanche, l’abonnement et les taxes peuvent évoluer.

Durée du contrat et engagement, quels droits aujourd’hui pour le consommateur ?

Le changement de fournisseur est gratuit : aucun frais de dossier ne peut être réclamé. Le nombre de changements de fournisseur n’est pas limité et il n’y a pas de période minimum d’engagement. Il vous suffit de souscrire chez ce nouveau fournisseur et ce dernier s’occupe de tout. Il n’y aura pas de coupure même brève. Les litiges portent souvent sur les consommations facturées par l’ancien ou le nouveau fournisseur. Vous pouvez donc réaliser vous-même le relevé au moment du changement de fournisseur, et communiqués l’index relevé aux deux fournisseurs.

Pour plus d’informations, vous pouvez contacter l’Espace INFO→ÉNERGIE de l’Association GEFOSAT au 04 67 13 80 90.

Option 2 – Électricité « verte » : « Green washing » ou réelle opportunité ?


Qu’est-ce que l’électricité « verte » proposée aujourd’hui par la majorité des fournisseurs ? :

Le terme d’électricité « verte » désigne l’électricité produite uniquement à partir de sources
d’énergies renouvelables telles que l’énergie hydraulique, éolienne, solaire, géothermique ou encore
issues de la biomasse (bois, bio-gaz, gaz de station d’épuration…).
Une offre de fourniture d’électricité est dite « verte » si le fournisseur peut prouver qu’il a produit ou
acheté de l’électricité d’origine renouvelable en quantité équivalente à la consommation des clients
ayant souscrit à cette offre. Pour prouver l’origine de l’électricité produite à partir de sources
renouvelables, seules les garanties d’origine ont valeur de certification.

À partir de là, il faut savoir

qu’il existe deux types d’offres « vertes » : les offres dans lesquelles le fournisseur s’engage
uniquement à acquérir suffisamment de garanties d’origine et des offres dans lesquelles le
fournisseur s’engage, en plus, à acheter directement de l’électricité verte à des producteurs locaux.
Pour savoir si une offre est toute ou en partie « verte », il faut consulter les conditions générales de
vente du contrat ou utiliser le comparateur du médiateur national de l’énergie :
http://comparateur.energie-info.fr


Rappelons tout de même que l’électricité la plus verte est celle que l’on ne consommera pas, grâce à
des actions de sobriété énergétique, associés à de la maitrise de l’énergie et à des travaux de
rénovation.


Pour plus d’information sur la maitrise de l’énergie, la production d’énergie, ou la rénovation
énergétique, vous pouvez contacter l’Espace INFO→ÉNERGIE de l’association GEFOSAT au 04 67 13
80 90. Conseils neutres et gratuits.

Renouvellement des parcelles aux jardins partagés gérés par TTNS.

Comme chaque année a lieu le renouvellement des parcelles aux jardins partagés gérés par TTNS.

Il y a quelques parcelles de libre.

Les personnes intéressées peuvent contacter Isabelle au: 06 77 58 10 91.

Un entretien et une présentation des jardins seront programmés.

 

Adoption à l’unanimité du projet territoire de Sète agglopôle méditerranée

taireP1170547

Ce jeudi 21 décembre, en introduction du Conseil Communautaire au Lazaret de Sète ce fut un vote à l’unanimité des élus pour valider le projet de territoire collaboratif de Sète agglopôle Méditerranée

Le Conseil Communautaire du jeudi 20 décembre a donc vu ce jeudi malgré quelques observations l’adoption, à l’unanimité des élus communautaires, du projet de territoire de Sète agglopôle Méditerranée.

« Ce vote unanime vient clôturer une année de travail intense du « Groupe Projet », constitué du Conseil de développement et de représentants des 14 communes de l’agglomération, qui s’est investi au service du territoire, pour mener cette mission dans un esprit communautaire, dressant avec justesse les grands axes et les objectifs fixant le cap commun et la feuille de route que l’agglopôle doit se donner à l’horizon 2040. »
 

C’est « Loin d’être un aboutissement, l’adoption du projet de territoire est l’amorce d’un travail collaboratif inédit entre élus et société civile, porteur de développement, d’ambition et d’unité pour le territoire de Sète agglopôle Méditerranée », a conclu le Président François Commeinhes.
 taireP1170554

Avant que ne soit présenté le Projet de Territoire par des membres du Conseil de Développement et des élus municipaux non élus au Conseil Communautaire référents dans leurs communes formant le groupe « Projet de Territoire », François Commeinhes tenait à  revenir sur l’élaboration de ce Projet de Territoire.

« Un peu plus d’un an jour pour jour après le lancement de notre projet de territoire, pour lequel les élus ont choisi à l’unanimité du conseil en novembre 2017 une méthode d’élaboration coopérative originale et innovante, nous voici réunis pour l’adoption de ce projet de territoire à l’horizon 2040. »

« Il n’y a aucun impératif légal à l’élaboration d’un tel projet. Mais une fusion imposée par l’Etat précipitamment dans le cadre du mandat, malgré l’avis défavorable de 13 des 14 communes composant l’EPCI, entre 2 intercommunalités aux histoires, fonctionnements et projets très différents, a vite fait apparaître le caractère indispensable de se donner un cap commun en construisant ensemble un tel projet.

Le caractère précipité de cette fusion avait en effet créé un déficit d’échanges stratégiques entre les élus, que beaucoup regrettaient, malgré de premières ébauches de coopération à travers le Syndicat mixte du bassin de Thau.

Il ne s’agit pas de remettre en cause ce qui était déjà engagé, de casser une dynamique initiée dès 2014, par la prise de nombreuses nouvelles compétences et le lancement de grands projets attendus par les populations de nos communes.

Il s’agit bien de définir la meilleure forme de collaboration entre les communes dans ce qui est, rappelons-le, un outil de coopération entre elles, pour faire de Sète agglopôle Méditerranée un acteur majeur du développement, et un territoire fort constitutif de l’échelle métropolitaine.

Structuré autour d’une ambition commune visant à « innover, partager et préserver un territoire exceptionnel de terres et d’eaux », il pose les bases d’une mutation du territoire vers les domaines d’avenir dans le respect de son identité et en valorisant un environnement exceptionnel, mise en œuvre à travers une gouvernance privilégiant des formes de concertation renouvelées.

L’élaboration du projet de territoire est, comme je l’ai dit, un acte volontaire, et il y a autant de méthodes de travail et présentations formelles que de projets. Pour autant, la démarche est encadré légalement, puisque de la loi Voynet sur l’aménagement du territoire en 1999 à la0

Avant de soumettre ce projet à l’approbation des élus, il proposait une suspension de séance afin qu’il puisse vous être présenté par celles et ceux qui en ont été les petites mains et les gros cerveaux…taireP1170559

Eliane Rosay, Vice Présidente de SAM, Déléguée à la politique du tourisme, rayonnement et attractivité du territoire, relations avec le Conseil de développement tenait à féliciter tous ceux qui avaient permis l’élaboration de ce projet et à revenir sur la démarche suivie pour son développement dans un processus collaboratif.

Le projet pouvait être alors dévoilé.

« Projet de territoire, horizon 2040 »
UNE AMBITION « Innover, partager et préserver un territoire exceptionnel de terres et d’eaux »

UNE FINALITÉ
Réussir la mutation du territoire vers des domaines porteurs d’avenir tels que l’économie bleue, la croissance verte et le sport, la santé, le bien-être, en s’appuyant sur ses atouts et en privilégiant le bien vivre ensemble, l’emploi et la formation.

 Une stratégie en  3 axes :
• Innover / Développer • Se rencontrer / Partager
•Valoriser / Rayonner
  et 7 orientations 

Les 7 orientations

• Initier un mode de gouvernance communautaire conduisant l’agglo à être reconnue comme acteur structurant du territoire.
• Devenir le territoire de l’économie bleue de l’Occitanie.
• Développer l’économie circulaire et la croissance verte.
• Repenser la mobilité durable sur notre territoire.
• Créer les « villes et villages de rencontres » de demain.
• Evoluer vers un territoire « expérientiel ».
• Valoriser le territoire par des marqueurs caractéristiques.

ORIENTATION 1 – Initier un mode de gouvernance communautaire conduisant l’agglo à être reconnue comme acteur structurant du territoire.

Choisir des pratiques innovantes associant les habitants, la société civile et les administrations
Construire une nouvelle démocratie participative de proximité révélant les initiatives citoyennes et permettant aux élus de développer des politiques partagées à l’échelle territoriale.
Δ Consultation citoyenne par voie numérique – association de la population à la réalisation de projets.
Δ Sensibilisation à la citoyenneté par le biais de l’école.
Δ Espaces partagés de travail – tiers lieux.

AXE A – Innover / Développer
ORIENTATION 1 – Initier un mode de gouvernance communautaire conduisant l’agglo à être reconnue comme acteur structurant du territoire.

Le projet de territoire s’inscrivant dans le temps long, il convient de l‘adapter régulièrement aux évolutions endogènes et exogènes du territoire et d’en assurer le pilotage

Créer une instance de suivi paritaire du projet de territoire (élus/société civile).

Δ Pérennisation du groupe de projet élus/conseil de développement pour en assurer le suivi.

AXE A – Innover / Développer
ORIENTATION 1 – Initier un mode de gouvernance communautaire conduisant l’agglo à être reconnue comme acteur structurant du territoire.

Anticiper les évolutions institutionnelles (Département, communes …)

Développer une gouvernance qui prépare les évolutions organisationnelles territoriales

Poursuivre les réflexions sur l’évolution de la répartition des compétences agglo/communes.

Δ Collaborations approfondies avec les collectivités territoriales proches.

Δ Conseil communautaire des jeunes.

ORIENTATION 2 – Devenir le territoire de l’économie bleue de l’Occitanie

Créer un Campus de la mer à vocation internationale spécialisé dans la biodiversité marine, la pêche, les énergies renouvelables, l’urbanisme durable.
Faire de CELIMER le socle d’un ambitieux projet dans les domaines de l’économie bleue associant universités, écoles, recherche appliquée, start up, entreprises.

Δ Créer sur une de nos friches industrielles un campus de la mer, reliant et fédérant les structures existantes du et hors territoire, doté d’outils d’incubation (pépinières d’entreprises) et d’espaces partagés (coworking).

AXE A – Innover / Développer (suite)
ORIENTATION 2 – Devenir le territoire de l’économie bleue de l’Occitanie  Se positionner comme premier partenaire maritime de la Région Occitanie et créer une filière nautique de plaisance.

Impulser et porter un plan de développement maritime et fluvial à long terme, transverse à l’agglomération, la Région, VNF…

Δ Filières nautiques de plaisance (déconstruction, entretien, maintenance…).
Δ Pépinières d’entreprises spécialisées dans le nautisme.
Δ Activité croisière durable.
Δ Sports nautiques innovants.

AXE A – Innover / Développer (suite)
ORIENTATION 2 – Devenir le territoire de l’économie bleue de l’Occitanie

Aider les métiers traditionnels (viticulture, conchyliculture, maraîchage, éco-tourisme…) à adapter leur savoir faire aux nouvelles technologies, au changement climatique et s’ouvrir aux métiers du futur.

Nouer des partenariats avec les organismes de recherche appliquée dans les domaines de l’agriculture et de la conchyliculture, pour anticiper les pratiques de demain.

Δ Bénéficier de la proximité de l’INRA, du CIRAD, de SUP AGRO, de l’IFREMER et des universités spécialisées dans ces domaines.

AXE A – Innover / Développer (suite)
ORIENTATION 3 – Développer l’économie circulaire et la croissance verte
Réussir la transition énergétique priorité majeure pour notre territoire d’exception
Concrétiser un territoire durable à énergie positive.

Δ Faire du PCAET un programme global et partagé de développement durable.
Δ Créer un pôle d’observation du changement climatique et de la qualité de l’air, incluant notamment l’évolution du trait de côte et ses impacts sur l’habitat, l’économie et la mobilité.
Δ Utiliser toutes les opportunités foncières (friches industrielles, toitures, parkings …) pour le développement d’énergies renouvelables.

Δ Explorer les nouvelles technologies : thalassothermie, hydrogène….

AXE A – Innover / Développer (suite)
ORIENTATION 3 – Développer l’économie circulaire et la croissance verte
Réussir la transition énergétique priorité majeure pour notre territoire d’exception (suite).
S’orienter vers un territoire à haute qualité environnementale.

Δ Prioriser les activités non polluantes sur nos zones économiques.
Δ Finaliser la dépollution des friches industrielles.
Δ Tendre vers un territoire « Zéro déchet ».
Δ Anticiper et gérer les risques naturels et ceux liés au changement climatique.

AXE A – Innover / Développer (suite)
ORIENTATION 3 – Développer l’économie circulaire et la croissance verte
Sécuriser nos ressources naturelles et agricoles pour accompagner l’évolution démographique du territoire
Innover dans la gestion de la ressource en eau potable.
Δ Sécuriser et optimiser l’approvisionnement en eau potable et eau brute, augmenter et améliorer la capacité de traitement des eaux usées et pluviales.
Δ Agir sur le comportement du consommateur par la sensibilisation et l’information.

Reconquérir et préserver les terres agricoles au bénéfice d’une agriculture raisonnée en circuits courts.
Δ Conforter les leviers de préservation du potentiel de production agricole inscrit au SCOT.
Δ Veiller à la qualité de nos paysages par la préservation des terres agricoles.

AXE A – Innover / Développer (suite)
AXE B – Se rencontrer / Partager
ORIENTATION 4 – Repenser la mobilité durable sur notre territoire

Dans un territoire où les déplacements sont contraints, réussir le report modal vers les mobilités douces, pratiques et sécurisées.
Relier les habitants et les bassins d’emplois par des temps de trajets optimisés et faciliter les échanges avec les territoires voisins

Δ Utiliser l’eau comme support de mobilité par le développement de navettes maritimes et fluviales. Δ Fluidifier la circulation en repositionnant la voiture à sa juste place dans l’espace public. Δ Structurer le réseau de transport en site propre autour de plateformes multimodales dotées de parkings serviciels. Δ Garantir un accès rapide aux aéroports voisins. Δ Transformer la ligne ferroviaire actuelle en RER Translittoral.

ORIENTATION 4 – Repenser la mobilité durable sur notre territoire

Dans un territoire où les déplacements sont contraints, réussir le report modal vers les mobilités douces, pratiques et sécurisées (suite)
Intégrer résolument les nouvelles technologies au service des déplacements
Δ Promouvoir les avancées techniques dans les modes de déplacement : véhicules autonomes et partagés, covoiturage, «Thauval», bus autonomes et intelligents au départ de parcs relais…
Δ Explorer de nouveaux moyens de transports. Exemple : téléphériques, escaliers roulants, ascenseurs, SkyTran…
Δ Développer la communication numérique et ses applications au service des utilisateurs
Δ Privilégier les énergies propres et innovantes : hydrogène, électricité….

AXE B – Se rencontrer / Partager
ORIENTATION 5 – Créer les « villes et villages de rencontres » de demain

Mieux vivre ensemble dans tous les lieux de vie du territoire
Se réapproprier l’espace public au bénéfice de la convivialité et accueillir dans l’excellence environnementale.

Δ Dans les cœurs de villes et centres bourg développer l’espace marchable, cyclable et apaisé en réponse à l’étalement urbain et commercial.
Δ En réponse à la densification urbaine, aménager des espaces publics ludiques, verts, véritables lieux de vie et de rencontre.

Δ Transformer les zones pavillonnaires sans âme, en quartiers animés.

Δ Sortir certains quartiers urbains de leur isolement.

AXE B – Se rencontrer / Partager
ORIENTATION 5 – Créer les « villes et villages de rencontres » de demain
Mieux vivre ensemble dans tous les lieux de vie du territoire (suite)
Faire de nos espaces naturels protégés un atout de respiration et de communion avec la nature et la biodiversité.
Δ Créer une gouvernance opérationnelle de mise en œuvre des plans de gestion des espaces naturels.
Δ Créer de nouvelles activités touristiques de plein air respectueuses de la biodiversité.
Maîtriser l’évolution de la ville de demain au bénéfice des habitants et du cadre de vie
Δ Privilégier l’harmonie architecturale par de l’habitat durable, méditerranéen. Δ S’ouvrir au modèle de «smart city» pour développer la cité connectée et apaisée

AXE B – Se rencontrer / Partager
ORIENTATION 6 – Evoluer vers un territoire « expérientiel »
 Mettre en mouvement les forces vives du territoire autour de projets porteurs d’avenir.

 Créer une filière spécifique sport/santé/bien-être s’appuyant sur nos atouts eau, nature, thermes

Δ Enrichir le schéma directeur touristique du volet sports nautiques et de pleine nature, grâce à notre environnement fait de terres et d’eaux.

Δ Soutenir les formations dans les secteurs du sport, santé, bien-être, tourisme et gastronomie.

Δ Faire des J.O. 2024 l’accélérateur de ce projet (base arrière).
Δ Créer un territoire laboratoire sur le thème « se soigner autrement ».

AXE B – Se rencontrer / Partager
AXE C – Valoriser / Rayonner
ORIENTATION 6 – Evoluer vers un territoire « expérientiel »

Mettre en mouvement les forces vives du territoire autour de projets porteurs d’avenir (suite).
Se doter de structures d’accueil et d’évènementiels de qualité, à la hauteur des ambitions du projet de territoire.

Δ Promouvoir un nouveau modèle économique hôtelier adapté aux spécificités du territoire en collaboration avec les partenaires du secteur en direction :
• Du tourisme d’affaire et scientifique (campus de la mer…).

• Du tourisme sportif et sport, santé, bien être.

Δ Créer un palais des congrès, modulable, central, accessible relié à des voies de circulations, autoroute, routes, navettes maritimes…

ORIENTATION 7 – Valoriser le territoire par des marqueurs caractéristiques

 Etre reconnu comme un territoire d’exception tant sur le plan culturel qu’environnemental.

 Engager une démarche de labellisation du territoire.

Δ Obtenir un classement de type «Grand site de France », « Unesco » mais aussi « Destination pour tous »…

Δ Valoriser les lieux emblématiques de l’agglo et créer de nouveaux espaces d’identification (entrées de territoire, maisons du terroir, loisirs et nature, circuits touristiques, patrimoine…)

AXE C – Valoriser / Rayonner
ORIENTATION 7 – Valoriser le territoire par des marqueurs caractéristiques

Etre reconnu comme un territoire d’exception tant sur le plan culturel qu’environnemental.

Structurer et promouvoir notre patrimoine culturel, artistique et gastronomique à l’échelle de l’agglomération.

Δ Décliner un « Plan Patrimoine » reliant culture, gastronomie, éducation et économie.
Δ Mettre en œuvre une approche globale d’organisation, de communication et de gestion des grands événements.
Δ Promouvoir les nouvelles formes du septième art mettant en valeur le territoire.

Avant que le projet ne soit validé à l’unanimité, certaines observations :

Pour Monsieur Prato, la démarche est honorable mais il convient d’aller aux priorités. Attention de ne pas vouloir aller trop loin alors qu’il faut terminer correctement le travail déjà commencé.

Pour Monsieur Linares, c’est un travail de qualité, mais la vérité de l’intention, c’est l’acte et pour ceux-ci il faudra les moyens pour poursuivre les travaux en cours, ceux à réaliser et aller au-delà pour faire vivre le projet.taireP1170561

Pour le Groupe d’opposition minoritaire, ce projet aborde les problématiques typiques de notre territoire et correspond à la nouvelle démocratisation participative actuelle. Mais vigilance car décalage entre les objectifs et les mesures qui permettront de les atteindre à voter et acter plus tard en Conseil Communautaire. Il faudra les moyens, car ce sont des ambitions que l’on ne peut que partager. il faudra établir une feuille de route et se soucier de contradictions entre ce projet et d’autres projets portés par SAM et même par l’Europe. Pour Monsieur Liberti, les problèmes liés à l’eau, à la pêche… Entre-autres témoignent de ces directions différentes dont il faudra tenir compte si le projet doit prendre vie.

Le projet était adopté à l’unanimité et les 3 axes et 7 orientations présentés par les membres du groupe « Projet de Territoire » étaient validés.

Poussan : point urbanisme

urbaCapture

LOGEMENTS SOCIAUX 

Nombres de logements sociaux sur Poussan : 45 (37 logements publics et 8 privés)

La validation du PLU en décembre 2017 et l’intégration s ystématique aux projets d’aménagements urbains d’une part de logements sociaux permettent d’augmenter la production de logements.

Ainsi, suite à la validation de 5 projets d’urbanisme en 2018, il est prévu une livraison de 60 logements sociaux en 2019/2020. De plus, conformément au conseil municipal du 5 novembre, une convention cadre entre la commune de Poussan, Sète Agglopôle Méditerranée (SAM), le Préfet et l’Établissement Public Foncier (EPF-LR) est en cours de signature dans la perspective de renforcer la réalisation d’opérations d’aménagement ou de construction permettant la réalisation des objectifs fixés dans le Programme Local de l’Habitat (PLH), en cours de révision par Sète Agglopôle Méditerranée.

En complément de cet engagement, un contrat de mixité sociale sera également prochainement engagé afin de préciser une programmation pluriannuelle de production de logements sociaux, avec la volonté de la commune de préserver les objectifs communaux d’assurer la production de logements sociaux en favorisant la mixité sociale.

Le Programme Local de l’Habitat (PLH) Le nouveau PLH issu de la fusion de la CABT et de la CCNBT va définir jusqu’en 2023 les orientations et les objectifs de la politique communautaire en matière d’habitat.

Ces objectifs :

• Répondre aux besoins en logement et en hébergement

• Favoriser la fluidité des parcours résidentiels, le renouvellement urbain et la mixité sociale

• Assurer une répartition équilibrée de l’offre sur l’ensemble du territoire Dans le cadre de son élaboration, Sète Agglopôle Méditerranée a engagé une démarche de concertation avec la population du 11 au 19 décembre.

URBANISME ZAC DE SAINTE CATHERINE-MARQUEVALurba22Capture

La procédure de désignation de l’aménageur est en cours

Suite à la phase de concertation publique dont le bilan fut arrêté par délibération du 9 juillet 2018, un appel à candidature a été publié dans les journaux et sites internet spécialisés, ce qui a permis de retenir 4 candidats pour leur capacités et références.

Un dossier de consultation leur a été transmis, puis ils ont remis leur offre le 28 novembre 2018. Elles sont en cours d’analyse, le calendrier que s’est fixé la municipalité est de désigner l’aménageur en janvier 2019.

Récital de piano et Eveil musical

    Aurélia David

Isabelle Maselli, Présidente de la MJC, et le Conseil d’Administration de la MJC avaient invité tous les enfants des ateliers artistiques de la MJC et leurs parents, ce vendredi 19 janvier à 18 h 30 pour fêter les rois autour des galettes tout en partageant le verre de l’amitié. Les nombreux enfants des ateliers piano de l’association présentaient leurs réalisations artistiques. Il faut dire comme le précisait Marina Dumonceaud, qu’ils sont très assidus, qu’ils font des prouesses en suivant les cours de leur professeur, Nan Hansen qui exerce à la MJC depuis 17 ans. Tous les parents des virtuoses s’étaient déplacés et avaient rempli la salle d’accueil.

 Venus pour encourager leur enfant, leur écoute était maximale. Quant aux jeunes musiciens, ils n’étaient pas impressionnés mais fiers de montrer leurs progrès à un auditoire conquis avec quelquefois la participation de la famille. Du sérieux et de la motivation pour tous ces petits pianistes qui à leur niveau ont interprété des morceaux adaptés à leurs âges mais d’un bon niveau : Estelle, Coline et bien d’autres n’ont pas hésité à se lancer dans les tarentelles et les valses, à 2 mains ou à 4 mains.

 Ce fut un bon moment partagé sans modération par les musiciens en herbe et par leurs parents avec de très belles surprises musicales.

La galette et le verre de l’amitié clôturaient cette belle soirée.

Félicitations à tous les élèves de Nan : Darian , Lisa, Julien, Jade, Jeanne Emmie Estelle Léa Emilie Raphaelle, Coline, Nour, Clarisse, Noémie, Elsa… Pour ce petit concert bien sympathique.