43 points à l’ordre du jour du Conseil Communautaire de Sète Agglopôle méditerranée, ce 2 décembre

 Conseil Communautaire de Sète Agglopôle méditerranée du 2 décembre 2021 :

Sète Agglopôle méditerranée tenait ce jeudi 2 décembre 2021 son conseil communautaire du mois à la salle Fringadelle de Bouzigues avec 43 points à l’ordre du jour et quelques sujets prêtant à discussions surtout ceux sur la SA ELIT et son rapport sur l’exercice 2020 (4 abstentions) , ainsi que  sur le rapport du mandataire SPL bt pour 2020 (4 votes contre). Il en fut de même pour  le compte-rendu annuel de la collectivité (CRAC) 2020 de la concession d’aménagement avec la SPLBT.(4 votes contre)

Nous y reviendrons avec les réactions des intervenants.

Pour les communes de Balaruc le vieux et de Sète, les ouvertures dominicales de certains commerces ont aussi posé problème, entre problème sociétal et problèmes économiques d’où 10 abstentions et 2 votes contre…

Ci-dessous le résumé des points principaux sur les 43 points qui ont été débattus par les élus présents lors de la séance retransmise en direct (dès 17h) sur le Site de SAM.

L’ordre du jour : ==> https://bit.ly/3E65z7Q

Téléchargez

Revivez les débats de la séance, dont l’ordre du jour comptait 43 points : www.agglopole.fr

Pour ce Conseil communautaire l’on pourra retenir que les élus ont approuvé :

► SAM engage des avances de subventions pour ses partenaires

 Les élus de l’Agglopôle, qui soutiennent avec force la vie associative et les clubs professionnels de son territoire, ont décidé d’engager le versement d’une partie des subventions attribuées aux principaux organismes afin de ne pas hypothéquer leur fonctionnement et leur permettre de tenir sereinement leurs objectifs. Ces avances n’engagent pas le montant définitif de l’aide financière qui sera votée ultérieurement.aaaaconsIMG_20211202_171020

 

Les élus communautaires ont approuvé le versement des avances suivantes pour un montant de 1.978.868 € réparti comme suit :

Organisme

Avance à verser au 1er trim. 2022

MLIJ

174.000 €

Blue Invest

44.000 €

OTI

512.000 €

La Boule d’Azur

59.000 €

Arago Sète

372.622 €

Frontignan Thau Handball

154.650 €

Sète Natation

153.250 €

Scène nationale

509.436 €

Total

1.978.868 €

 

► Les Elus ont approuvé le transfert de compétence et de personnel pour la promotion du tourisme

Pour traduire toutes les ambitions du territoire de se développer plus encore comme une destination phare en Méditerranée, les quatre communes stations classées de l’agglomération, à savoir Balaruc-les-Bains, Frontignan, Marseillan et Sète, ont acté la fusion de leurs offices pour rejoindre l’Office de Tourisme Intercommunal.

Cet OTI poursuit des objectifs ambitieux :
– Renforcer la crédibilité de la destination aux yeux des interlocuteurs institutionnels (CRT, ADT, Atout France) et des destinations voisines
– Mieux accompagner les professionnels grâce à la création d’un pôle spécifique, permettant une meilleure qualification et commercialisation de l’offre dans le cadre d’une montée en gamme de la destination
– Favoriser le développement d’un tourisme 4 saisons
– Promouvoir un tourisme éco-responsable

Le transfert de cette compétence engendre un transfert de personnel des communes de Sète, Frontignan et Marseillan – ces 3 communes qui depuis 2017 avaient conservé à titre dérogatoire cette compétence – au sein des effectifs de SAM.

 ► SAM encourage la mobilité douce et durable de ses agents

Engagée dans un plan de mobilité depuis 2015, les élus de l’Agglopôle ont voté deux actions permettant à l’ensemble de ses agents de se déplacer de manière écoresponsable, stratégie s’inscrivant pleinement dans le développement d’un modèle bas carbone promu sur le territoire.

La première concerne la mise en place du forfait mobilités durables (dans la limite de 200 € par an et par agent). La seconde concerne la prise en charge de l’abonnement annuel à l’abri vélo de la gare de Sète (25 € par an).  Ces deux actions viennent s’additionner avec le dispositif de remboursement des abonnements des agents qui se déplacent en transports en commun.aaaaconsIMG_20211202_171138

 ► 100.000 € d’aides ont été votées  pour l’achat de vélos et trottinettes à assistance électrique

 
Afin de lutter contre les émissions de CO² mais aussi pour lutter contre l’engorgement de la circulation et encourager les modes de déplacements doux, l’Agglopôle a adopté en 2015 un dispositif d’aide à l’achat de vélos à assistance électrique et de trottinettes électriques pour les habitants de son territoire. Plus de 400.000€ ont été  attribués depuis la création de ce dispositif.

Pour l’année 2022, un maximum de 500 aides seront attribuées représentant 100.000€. La nouvelle plateforme mise en place, qui ne nécessite plus une préinscription avant l’achat du véhicule subventionné, permettra aux demandeurs et aux agents de SAM de simplifier leurs démarches et de mieux suivre les dossiers en cours.

► Il a été décidé de faciliter le transport des personnes à mobilité réduite

 

SAM subventionne, au travers d’une convention, le Groupement pour l’Insertion des Personnes Handicapées Physiques (GiHP) afin que ce dernier réalise du transport adapté des personnes à mobilité réduite. Les résultats de cette convention sont très positifs. On compte près de 200 personnes inscrites, avec une moyenne de 800 trajets par mois (4 véhicules dédiés).
Dans le cadre du renouvellement de la convention pour trois ans (2022-2024), SAM allouera en 2022 au GIPH une subvention prévisionnelle de 210.000 €.

 Le  Contrat de Relance et de Transition Ecologique (CRTE) pour le territoire a été voté.

A travers le Contrat de Relance et de Transition Ecologique (CRTE), l’Etat souhaite accompagner les territoires pour décliner, dans le cadre de ses compétences, un projet écologique à court, moyen et long terme, sur les domaines qui correspondent à ses besoins et aux objectifs des politiques territorialisées, dans le cadre d’un projet de territoire.

En articulation avec le Contrat de Plan Etat-Région 2021-2027 et la politique des fonds européens 2021-2027, le CRTE définira un cadre de partenariat et de mise en œuvre pour réussir collectivement la transition écologique, économique, sociale et culturelle du territoire autour d’actions concrètes qui concourent à la réalisation d’un projet résilient et durable.

SAM a approuvé son projet de territoire en 2018, auquel se rajoutent de nouvelles orientations actées dans le cadre du Programme Local de l’Habitat 2019-2024, du Plan de Déplacements Urbains 2020-2030, du Plan Climat Air Énergie Territorial et aussi du Contrat de Transition Ecologique du bassin de Thau.

Le CRTE du territoire a vocation à regrouper les démarches contractuelles existantes en favorisant les synergies entre contrats et programmes. Les différents contrats du territoire co-signés avec l’État sont :
– le Contrat de Transition Ecologique (CTE) signé en février 2020 ;
– Action Coeur de Ville de Sète ;
– Petites Villes de demain Loupian et Marseillan ;
– Territoires d’Industries ;
– le Contrat de ville portant sur les quartiers prioritaires de la Politique de la ville ;
– les Opérations Programmées d’Amélioration de l’Habitat ;
– le Contrat de Gestion Intégrée et de Transition Ecologique ;
– la Convention Projet Educatif Territorial ;
– la Convention Territoriale Globale de Services aux familles ;
– le Contrat Education artistique et culturelle ;
– le Contrat Territoire Lecture ;
– la Cité éducative.

Le CRTE doit dès lors offrir un cadre pour la conduite d’actions communes de coopération autour des enjeux du territoire portés par SAM, par les 14 communes qui la composent, des citoyens avec le concours du Conseil de développement du territoire, et de la mobilisation des acteurs socioéconomiques et des associations. Il a vocation à être un contrat-cadre évolutif et pluriannuel sur la période 2021-2026 et se décline à partir d’un diagnostic territorial partagé. Une gouvernance partagée sera en charge de faire vivre le contrat, de suivre son évolution et l’avancement annuel des projets.

 

► Il a été attribué 318.669 € de fonds de concours pour soutenir les projets communaux

Afin de les soutenir dans la réalisation de leurs projets d’équipements ou d’infrastructures, Sète agglopôle méditerranée attribuent des fonds de concours aux communes de son territoire. De nouvelles programmations ont été votées pour la période 2021-2026 :

- A Frontignan : construction d’un skatepark, avenue du 81ème Régiment d’Infanterie (31.324 € de subvention de l’Agglo pour un montant total de 250.590 €),

- A Loupian : réhabilitation et accessibilité de l’Hôtel de Ville (46.810 € de subvention de l’Agglo pour un montant total de 189.000 €),

- A Mireval : aménagement de l’esplanade Louis Huillet (155.228 € de subvention de l’Agglo pour un montant total de 600.402 €)

- A Vic-la-Gardiole : aménagement du centre ancien avec d’une part l’Amélioration des infrastructures de réseaux, Tranche 3, rue des Elephants d’Anibal et d’autre part, la réhabilitation du boulevard des Aresquiers, Tranche 4 – Etudes et travaux (85.307 € de subvention de  l’Agglo pour un montant total de 204.094 €)

► Voté aussi le fait que SAM accompagne les actions menées par le CCAS

SAM met à disposition du C.C.A.S. de Sète depuis 2018 l’équipement communautaire la Passerelle en raison de son rôle d’animateur socio-culturel dans le quartier prioritaire de l’île de Thau avec la médiathèque Malraux.

La convention de partenariat proposée pour l’année 2022 répond à la nécessité d’apporter à la Passerelle les moyens nécessaires au fonctionnement de cette structure qui – dans le contexte de la rénovation urbaine du quartier – constitue, avec la médiathèque Malraux, un pôle principal d’animation du quartier.

D’un montant de 140.000€ cette aide permettra de soutenir les différentes actions menées par le CCAS, notamment autour des axes du contrat de ville et du contrat de ville pour son volet culturel.aaaabconsIMG_20211202_170944

► SAM soutient aussi ses sportifs de haut niveau

Après trois ans de fonctionnement, le dispositif d’aide aux sportifs de haut niveau est un succès. En effet, la dotation versée par SAM participe à l’intégration des jeunes espoirs du territoire, vers les filières d’entraînements du haut niveau dans leur discipline. Cette année, 12 sportifs et sportives sont accompagnés pour un montant de 10.700 €.

Pour mieux accompagner ces sportifs, la commission sport de haut niveau de l’agglopôle a proposé des modifications au règlement d’attribution notamment pour mieux prendre en compte les performances sportives et l’implantation du sportif sur le territoire. Le critère d’âge est également concerné, passant de 25 à 30 ans. Les élus communautaires ont approuvé ces modifications.

 
► L’exercice 2020 de la SA ELIT  a été approuvé à la majorité

Les élus communautaires se sont prononcés favorablement sur le rapport de la Société d’Economie Mixte SA d’Equipement du Littoral de Thau (SA ELIT) présentant l’activité et les résultats comptables pour l’exercice social clos le 31 décembre 2020.

Au 31 décembre 2020, le portefeuille d’opérations de la SA ELIT est composé d’opérations qui sont en cours d’achèvement :

– Assistance à maîtrise d’ouvrage du Lido de Frontignan qui s’achèvera en 2021
– Concession de requalification PRI ILE SUD qui s’achève fin 2020
– Concession d’aménagement Carrière du Ramassis / ZAC ENTREE OUEST (Zac des Salins) qui a été prolongée jusqu’à fin 2021

Et d’opérations qui assurent l’activité de la société pour les années à venir :
– Concession de requalification PNRQAD qui s’achèvera en 2024.
– Concession d’aménagement de la ZAC Entrée Est secteur Sud qui s’achèvera fin 2025
– Concession d’aménagement de la ZAC Entrée Est secteur Nord, qui a été attribuée au groupement SAELIT, LRA et GGL et dont les réalisations sont planifiées sur les 16 prochaines années.
– Animation de l’OPAH communautaire, qui a été attribuée en avril 2018 au groupement
SAELIT – URBANIS pour une durée de 5 ans

A noter que la Chambre Régionale des Comptes a effectué un contrôle de la SA ELIT du 27 mars 2020 au 26 janvier 2021.

Les charges de la Société s’élèvent au montant comptabilisé de 758.990,39 €
Les produits de la Société s’élèvent au montant comptabilisé de 978.863,01 €
L’exercice 2020 affiche donc un résultat net positif de 219.872,62 €

 

► L’exercice 2020 de la Société Publique Locale du Bassin de Thau (SPLBT) approuvé à la majorité

Les élus communautaires se sont prononcés favorablement sur le rapport de la Société Publique Locale du Bassin de Thau (SPLBT) présentant l’activité et les résultats comptables pour l’exercice social clos le 31 décembre 2020. Comme pour beaucoup d’entreprises, en 2020, l’activité de la société a été impactée par les conséquences de la crise COVID.
Pour l’activité aménagement, une réorganisation de l’équipe et des méthodes de travail ont été mises en œuvre. Ces adaptations ont permis de maintenir un niveau d’activité pratiquement équivalent à celui de 2019, et ce malgré le décalage des élections et le délai supplémentaire pour la nomination des nouveaux administrateurs.
En revanche, l’activité stationnement a été fortement impactée par les restrictions de déplacement et le confinement mis en place par l’Etat pour combattre l’expansion du virus. Pendant ces périodes les recettes ont été quasi nulles. Heureusement la période estivale a été bonne ce qui a permis de limiter les pertes.

Au global, les recettes de la DSP stationnement sont en 2020 en retrait de 372.000 € par rapport à 2019, soit une baisse de 18%. Le résultat de la DSP reste positif mais très en deçà de celui prévu pour financer les investissements des nouveaux parkings. Les travaux du parking de Stalingrad ont été engagés en juillet 2020 et les études de maîtrise d’œuvre de celui de la Place Briand ont été lancées en juin 2020. Au vu de ces éléments et des modifications de programme et de planning des nouveaux parkings, la SPLBT proposera prochainement à la Ville l’organisation d’une réunion de travail sur l’équilibre global de la DSP.

Enfin, une activité d’Assistant à Maîtrise d’Ouvrage (AMO) pour la gestion d’équipements publics :
– Convention d’AMO pour la gestion de la sécurité dans le patrimoine de la ville de Sète (mission achevée le 6 février 2021)
– Convention d’AMO pour la gestion du parking courte durée et de l’abri vélos sécurisé du PEM de Sète pour le compte de Sète agglopôle (contrat 1 an reconductible 3 fois, 2019 à 2023)

A noter que la Chambre Régionale des Comptes a notifié un contrôle de la SPLBT au 17 juillet 2020.

Compte de résultat
– Les charges de la Société (frais de personnel et mise à disposition des locaux principalement) s’élèvent à 2.035.000 €
– Les produits de la Société (principalement issus des concessions et de la DSP) s’élèvent à 2.329.000 €
L’exercice 2020 affiche donc un résultat net positif de 294.000 € après impôts.
 
 

► Une subvention de 348.000 € à Sète Thau Habitat a été alloué pour la réhabilitation du foyer de jeunes travailleurs

Une subvention de 348.000 € est attribuée par l’Agglopôle à Sète Thau Habitat pour la réhabilitation du Foyer de jeunes travailleurs (29 logements locatifs sociaux) situé 14, rue Louis Blanc à Sète.

Sète Thau Habitat acquiert le bien par donation à l’euro symbolique auprès de la Congrégation des Sœurs de l’Alliance avec la condition de poursuivre la mission d’intérêt général. Cette opération est destinée à offrir des logements temporaires décents et fonctionnels à un public entre 16 et 30 ans connaissant des situations diverses : jeunes travailleurs, étudiants, apprentis saisonniers, jeunes en rupture familiale… Cette offre en hébergement couplée à des services socio-éducatifs permet d’accompagner les jeunes connaissant une grande diversité de situation vers l’autonomie.

Cette opération est soutenue par l’État dans le cadre du Plan de relance et par l’apport de crédits supplémentaires au titre du projet Action cœur de ville par Action logement ; l’hébergement des jeunes étant une des priorités d’Action logement, partagée par l’agglopôle.

Le démarrage de l’opération est programmé pour décembre 2021 pour une mise en service le 1er janvier 2022. Le prix de revient prévisionnel pour cette opération est de 1.981.266 TTC, soit 68.320 € TTC par logement financé…

Sète agglopôle méditerranée recherche deux conducteurs(trices)-ripeurs(euses) poids-lourd

Sète agglopôle méditerranée recherche deux conducteurs(trices)-ripeurs(euses) poids-lourds, en CDD (du 20 décembre 2021 au 7 janvier 20222 inclus) pour son service Collecte des Déchets => https://bit.ly/3oadITh
Candidature à déposer en ligne jusqu’au 10 décembre (lettre + cv) sous la référence «Chauffeur PL saison 2021» sur http://www.agglopole.fr/formulaire-recrutement-sete…/
Un Camion, Lourde Charge, Tracteur

Le Musée gallo-romain Villa-Loupian, le Musée Ethnographique de l’étang de Thau à Bouzigues et le Jardin Antique Méditerranéen à Balaruc-les-Bains sont fermés

A partir de mercredi 1er décembre, le Musée gallo-romain Villa-Loupian,  le Musée Ethnographique de l’étang de Thau à Bouzigues et le Jardin Antique Méditerranéen à Balaruc-les-Bains seront fermés au public (sauf animations programmées).aaaabbiiCapture

Rendez-vous dès le 1er février pour la réouverture du musée de l’étang de Thau, le 2 février pour le musée Villa-Loupian, et le 1er mars pour celle du Jardin Antique Méditerranéen.

L’agence mobile viendra à votre rencontre le vendredi 3 décembre de 7h à 12h30

Sète Agglopôle vous informe : l’agence mobile viendra à votre rencontre le vendredi 3 décembre de 7h à 12h30 place de la Mairie pour vous permettre l’achat des titres de transport et d’être informé sur le réseau de bus de Sète Agglopôle Méditerranée.
Pour connaitre le détail des horaires et les tarifs du réseau de bus, notamment la ligne 21 qui relie Poussan à Sète. L’agence « Sète agglopôle mobilité » distribue titres de transport et information sur le réseau de bus toute l’année (le règlement des achats peut s’effectuer en espèces, par chèque ou carte bancaire).Aucune description de photo disponible.

Le prochain Conseil communautaire de Sète agglopôle méditerranée, ce jeudi 2 décembre dès 17h (à Bouzigues)

Le prochain Conseil communautaire de Sète agglopôle méditerranée, prévu ce jeudi 2 décembre dès 17h (à Bouzigues) est à suivre en direct sur notre site internet www.agglopole.fr
L’ordre du jour comptera 43 points soumis à délibération ===> https://bit.ly/3E65z7QPeut être une image de une personne ou plus et texte qui dit ’Sète aGGLOPÃLE méditerranée ARCHIPEL DE THAU EN DIRECT CONSEIL COMMUNAUTAIRE Jeudi 2 décembre 2021 à 17 heures’

Des JO avant l’heure, sur le territoire de SAM durant deux jours!

Cérémonie d’ouverture, hissage du drapeau olympique, remise des médailles, diffusion de la Marseillaise…défilé, épreuves sportives : durant deux jours à Sète c’était les JO avant l’heure !
Car l’agglopôle, labellisée « Terre de Jeux » et choisie pour être l’un des centres de préparation de cet événement planétaire, auprès de la Métropole de Montpellier et de la communauté de Millau Grands Causses, organisait un événement pour les scolaires sur le Mail des Salins et le Skate-Park du Centre balnéaire Raoul Fonquerne ces 15 et 16 novembre avec une météo assez clémente.
Près de 500 enfants issus de 16 classes de CM2 (1 de chacune des 14 communes du territoire + 1 de Fabrègues et 1 de Millau) participaient sur deux jours (lundi et  mardi) à différents ateliers sportifs (athlétisme, basket-ball, handball…) et culturels qui ont fait leur plus grand bonheur.  AAAABULIMG_20211116_151630  
 
Les « compétitions » se poursuivaient ce mardi dans le respect des règles sanitaires, même lieux, mêmes horaires pour les graines de champions.
Pour fêter l’entrée dans l’olympiade des Jeux de Paris 2024, Sète Agglopôle Méditerranée, labellisée « Terre de  Jeux », souhaitait proposer, dans le cadre scolaire, une journée sur la thématique de l’Olympisme. Des ateliers  sportifs, culturels, avec les partenaires de la collectivité étaient proposés à des classes de CM2 de chaque commune  de la collectivité, ainsi qu’à une classe de Montpellier Méditerranée Métropole et Millau Grands Causses.

Le contexte particulier a conduit les organisateurs à proposer des ateliers sans brassage d’élèves, avec un  fonctionnement par classe, dans le respect du protocole sanitaire en vigueur et des contraintes de sécurité. AAAABULIMG_20211116_150952
Il ne s’agissait donc pas d’une réelle rencontre entre élèves, mais il était important de montrer que des actions étaient envisageables, et ce fut le cas durant les temps dédiés au sport.

AAAABULIMG_20211116_150734
Les classes étaient accueillies par journée et participaient à 4 ateliers parmi les ateliers suivants : athlétisme (1e sport  olympique), relais en aveugle avec l’USEP/ sensibilisation au handicap visuel (jeux paralympiques), culture olympique  avec le CDOS34, basket-ball ou handball. AAAABULIMG_20211116_154055

Le skate-board, sport additionnel des Jeux olympiques de Paris 2024, était  proposé en démonstration durant le temps méridien. Une démonstration de breaking, autre sport additionnel, proposée en clôture de la journée a mis le feu aux différentes classes avant qu’elle ne se séparent.

8 classes de CM2 par jour…

oLundi : Balaruc-les Bains, Balaruc-le-vieux, Bouzigues, Fabrègues, Frontignan, Gigean, Millau, Mireval
oMardi : Loupian, Marseillan, Mèze, Montbazin, Poussan, Sète, Vic-la Gardiole , Villeveyrac.)

-Programme de chacun des jours : Cérémonie d’ouverture, défilé des classes dans l’ordre alphabétique des communes, prises de parole, déclaration d’ouverture ,entrée et levée du drapeau / Hymne olympique et lecture du serment des athlètes par des élèves.


Puis ateliers sportifs et/ou culturels, p
ause déjeuner couplée avec démonstration de skate-board et ateliers sportifs et/ou culturels. AAAABULIMG_20211116_154753
Et à 15h30 : cérémonie de clôture : remise des médailles à tous les enfants – Marseillaise, Hymne olympique –descente du drapeau, démonstration de breaking avec l’association « Dimension 34 » et enfin déclaration de clôture et remerciements

Vidéo : https://youtu.be/WZmDKmlUZGU

Dans le cadre de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes

 aaaabfemmmmmIMG_20211125_185705

Dans le cadre de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, l’agglopôle organisait hier, une soirée thématique au Théâtre Molière de Sète (petites scènes jouées par la Compagnie « Aux Ailes Citoyennes », suivies d’un débat interactif).
L’occasion de présenter l’aide apportée aux femmes victimes de violences conjugales (environ 220 000 chaque année en France), à travers le Conseil Intercommunal de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (création d’un poste d’intervenante sociale, pose de cloisons phoniques pour auditionner en toute confidentialité au Commissariat de Sète, mise à disposition gratuite de locaux pour les associations et conseillers… ).
L’objectif étant d’améliorer toujours plus, l’accueil et l’hébergement d’urgence sécurisé pour les victimes.

 

aaaabfemmIMG_20211125_184154

Des chiffres implacables
-
125 décès liés aux violences conjugales recensés
par la police et la gendarmerie en 2020.
-
Parmi les victimes, 102 sont des femmes, 23 sont des
hommes. 82 % des victimes de violences conjugales
sont donc des femmes.
- 82 % des auteurs de ces violences sont des hommes.
-
3 5 % d e s fe m m e s v i c t i m e s avaint d é j à s u b i
des violences.

aaaabfemmIMG_20211125_185232
-
67 % d’entre elles avaient signalé ces faits aux forces
de l’ordre.
-
Au total, 18 % des victimes féminines avaient déjà
déposé plainte.
-
66 % des faits sont commis entre époux, concubins ou
pacsés.
-
Dans 86 % des cas, les passages à l’acte se produisent
au domicile du couple, de la victime ou de l’auteur.
- 30 % des faits sont précédés d’une dispute.
-
Dans 24 % des cas, les faits interviennent dans le
contexte d’une séparation non acceptée.
- 33 % des victimes ont été tuées par arme à feu.
-
Sur les 125 auteurs identifiés, 105 étaient de nationa-
lité française et 20 de nationalité étrangère.
-
En 2020, 238 tentatives d’homicide au sein du couple
ont été recensées. C’est 30 de moins qu’en 2019.
Ces chiffres sont tirés de l’Étude nationale sur les morts
violentes au sein du couple, publiée le 2 août 2021 par
le ministère de l’Intérieur.

 aaaabfemmIMG_20211125_185130

 A ce sujet François Commeinhes, Président de Sète Agglopôle précisait :

 C’est un problème très grave…

(Vidéo : https://youtu.be/oVCwlC-G5C4)

 « Les années qui viennent de s’écouler ont été catastrophiques dans le domaine de la violence faite aux femmes. La crise sanitaire et les confinements successifs ont engendré une hausse significative du phénomène. Les signalements ont augmenté de 40% dès le premier confinement et de 60% lors du second.

 Ce triste constat fait réfléchir. Il démontre qu’en étant intégrées par le travail, la vie sociale, l’engagement associatif, les femmes sont davantage protégées, soutenues, écoutées. C’est une motivation supplémentaire à concentrer nos efforts sur l’intégration économique et sociale des femmes dans nos communes, dans nos territoires. J’y travaille depuis ma première élection en tant que maire de Sète où j’ai créé la première délégation à la condition féminine, inspiré du premier secrétariat d’Etat éponyme créé par Simone Veil que nous avions eu le plaisir d’accueillir à Sète. Conscient du problème, nous avons d’abord travaillé à développer l’accès aux droits, aux soins, à l’emploi et à la culture grâce au réseau Via Voltaire. Ce réseau est toujours aujourd’hui, une force vive d’écoute et de réactivité, un outil essentiel pour aider, accompagner les femmes dans leur parcours.

 A travers le Conseil intercommunal de sécurité, de prévention de la délinquance, que je préside avec Hugues MOUTOUH, préfet de l’Hérault, Fabrice BELARGENT, procureur de la République, et Kléber MESQUIDA, président du Département de l’Hérault, nous travaillons sur l’accueil des victimes, femmes et enfants au sein du commissariat de Sète-Frontignan. Je salue à ce titre l’implication de Robert Saby, commissaire divisionnaire, de son équipe, et de la brigade de la famille.

 Nous avons ainsi :

  • créé un poste d’assistance sociale chargée de l’accueil des femmes victimes de violence et aménagé un bureau dédié à l’aide d’ailleurs d’un chantier d’insertion,

  • installé des couloirs distincts pour qu’auteurs et victimes ne se croisent pas.

  • créé une salle Mélanie adoucir tant que faire se peut l’audition des petites victimes

  • et posé des cloisons phoniques pour écouter les femmes en leur assurant un climat de confidentialité

 En tant que maire de Sète, Président de Sète agglopôle et du CISPDR, j’ai souhaité renforcer l’accès aux droits. Plusieurs locaux ont été mis à disposition d’associations qui font un remarquable travail d’écoute et d’orientation. Je pense au CIDFF, à l’association des avocats, au défenseur des droits, aux conseillers familiaux, aux conseillers du droit. Des policiers municipaux mais aussi des agents des services municipaux ont été formés aux mécanismes de ces violences en partenariat avec le réseau Via Voltaire.

 Enfin, médecin de profession, j’apporte tout mon soutien à la communauté professionnelle territoriale de santé (CPTS) notamment dans le cadre du contrat de ville. Nos acteurs de santé sont un des rouages clés dans la détection et l’orientation des victimes. Je salue leur implication. Je n’oublie pas l’appui de France Victimes, des psychologues cliniciens qui apportent l’aide nécessaire aux femmes et aux enfants pour leur permettre de se reconstruire, même si le chemin est souvent long et jonché d’embuches.

 

Face à ce fléau, il est important d’unir nos forces pour mener une action coordonnée et gagner en réactivité. En ce sens, la situation évolue favorablement. Le mouvement #MeToo,le comptage des féminicides par les associations qui atteignent le triste chiffre de 90 en ce mois de novembre 2021,le Grenelle des violences conjugales lancé le 3 septembre 2019, ont permis une meilleure prise de conscience de la dangerosité des violents conjugaux et des défaillances dans la prise en charge des victimes.

 Les dispositifs de signalement ont été renforcés et des campagnes de communication ont permis de mieux sensibiliser la population à ce fléau. Les forces de sécurité : police Nationale, Gendarmerie et police municipale se sont pleinement mobilisées.

 Mais il y a encore beaucoup à faire.

 Je remercie Mme CANOVAS Déléguée Départementale aux droits des femmes et des familles, ainsi que les élus et partenaires présents ce soir. Ensemble, nous trouverons de nouvelles solutions pour améliorer la situation sur le bassin de Thau, notamment en matière d’accueil d’hébergement d’urgence sécurisé pour les victimes de violences conjugales. »