Pour la soirée « Élection de Miss Poussan 2020″

Le service festivités et animations de la Mairie de Poussan organise la soirée « Élection de Miss Poussan 2020″, le samedi 25 janvier à 20 h au Gymnase des Baux. sisphotoaffichesrecherchecandidates2019

Au programme : présentation des candidates, défilé, repas avec spectacle…

Les réservations ne se feront qu’à partir du 7 janvier.massCapture

Réservations du 7 janvier au 22 janvier à l’accueil de la Mairie du lundi au vendredi de 10 à 12h.
Prix du repas 30 €. Renseignements au 06 80 65 78 06

Des permanences numériques les vendredi à partir du 24 janvier 2020.

Dans le cadre du pacte territorial d’insertion, le Conseil Départemental de l’Hérault, avec le soutien du CCAS et de la ville de Poussan, propose des permanences numériques les vendredi à partir du 24 janvier 2020.

Ce dispositif vise à lutter contre la fracture numérique, en proposant d’accompagner les héraultais dans leurs démarches administratives sur internet.

Les permanences auront lieu dans la salle du conseil de l’hôtel de ville, 1, place de la Mairie à Poussan tous les vendredis de 13h30 à 16h30.apijeCapture

Accessibles sans rendez-vous, plusieurs types d’accompagnements seront proposés :

• le soutien numérique: s’adresse aux personnes les plus exclues du numérique ou face à un besoin immédiat

• le coup de pouce: une aide ponctuelle pour un public souhaitant apprendre à utiliser les multiples services liés aux démarches administratives sur Internet comme : consulter, actualiser ou compléter des dossiers administratifs (CAF, Pôle Emploi, Ameli, CPAM, Impôts…)

• l’accès libre pour les personnes autonomes (ex: démarches en ligne, consultation de mail, candidatures…).

Surprise, en allant du Riverain au Jardin Public

Si vous avez l’occasion d’y passer ou si vous désirez y jeter « un coup d’œil », n’hésitez-pas, pour vous rendre au Jardin Public, empruntez le passage entre le Boulevard René Tulet et le Foyer des Campagnes…

Ses murs avaient été crépis et préparés il y a quelques semaines.fresqP1320370

Depuis le début de la semaine, Madame Aton, artiste peintre bien connue à Poussan  pour la réalisation de nombreuses œuvres, spécialisée dans la réalisation de fresques de toutes tailles,  s’est lancée, à la demande de la Mairie, dans un très beau challenge. Une très grande fresque qui recouvrira les murs du passage. Si d’ores et déjà, l’on peut en découvrir une petit partie déjà peinte, la fresque va bien-sûr recouvrir les murs en vous faisant découvrir de beaux paysages semble-t-il !.. « Chut »…

Vous en saurez-plus en allant l’observer car jusqu’à ce qu’elle soit terminée, elle est évolutive et vous réservera bien des surprises…

Et pour en savoir plus sur Madame Aton : http://blog.ville-poussan.fr/?p=52777 et http://blog.ville-poussan.fr/?p=113514

Cérémonie des voeux 2020 : Jacques Adgé dresse son bilan après 19 ans de mandature

Ce vendredi 3 janvier, alors que 2020 vient tout juste de débuter, face à un public nombreux qui l’a écouté avec sérieux et attention, Jacques Adgé, accompagné de son conseil municipal, présentait ses vœux à la population poussannaise. dageP1320111

En guise d’introduction après l’annonce du résultat du concours de la plus belle vitrine poussannaise de Noël,  un film permettait au public d’apprécier les profonds changements qui ont marqué l’évolution de la commune depuis près de 19 ans, avec de nombreux investissements qui ont permis à Poussan d’aller de l’avant.

Pour cette cérémonie, en présence d’André Lubrano, Conseiller Régional de la Région Occitanie, du Conseiller Départemental Christophe Morgo, entouré par les maires de nombreuses villes de Sète Agglopôle Méditerranée (Balaruc-les-Bains, Balaruc-le-Vieux, Bouzigues, Gigean, Loupian, Montbazin, Villeveyrac…), ceux de Paulhan ainsi que d’autres de communes plus éloignées, et accompagnés de représentants d’autres communes dont plusieurs adjoints de Sète parmi d’autres, le Maire de Poussan profitait de l’occasion pour revenir un court moment sur cette cérémonie des vœux qui pour son mandat municipal 2014/2020 sera la dernière en ce qui le concerne pour présenter ses meilleurs vœux, car en effet Jacques Adgé annonçait officiellement qu’il avait décidé de ne pas briguer un nouveau mandat de maire.

Il insistait sur ce sujet pour présenter les raisons qui l’ont poussé à prendre cette décision : « Cela fait bientôt 19 ans que je dirige, avec des équipes municipales successives, les destinées de notre village qui au fil des années est devenu une petite ville. »

« L’usure du temps, de récents problèmes de santé, ont contribué à mûrir une décision qui s’est imposée à moi depuis quelque temps. L’envie qui s’amenuise par rapport aux mandats précédents : les polémiques stériles sur certains dossiers que j’aurais voulu voir avancer, la discorde avec certains élus et son cortège de démissions, de sanctions avec retrait de délégations, quelques problèmes financiers, vite résolus, mais qui ont freiné pendant quelques temps les investissements utiles à notre ville, tout ceci exige beaucoup d’énergie, de volonté, et souvent le sacrifice de son temps, de sa vie privée et familiale, au risque parfois de sa santé. »

« Je tourne aujourd’hui la page et souhaite à d’autres mes meilleurs vœux de réussite pour reprendre le flambeau et continuer à œuvrer pour le bien de notre ville. »

Pour Jacques Adgé, ce fut aussi, comme il le fait tous les ans, l’occasion de revenir sur les réalisations qui ont façonné, au cours de ses 3 mandats, le Poussan que nous connaissons aujourd’hui.

Et nous allions avec lui remonter le temps : « Il faut se souvenir de Poussan en 2001 : à l’orée du premier mandat, les moyens techniques et financiers de la commune avaient été presque entièrement mobilisés pendant 20/25 ans par des travaux de construction en régie au détriment de l’entretien des bâtiments et de la voirie. Ce constat initial a entraîné un certain nombre de travaux lourds que nous avons été contraints de mener devant cet environnement plus ou moins dégradé : Église, MJC, école, ateliers municipaux, rues, etc… Nous avions également hérité d’une situation compliquée au regard du patrimoine historique dispersé dans les mains d’intérêts privés, rendant difficile une action publique cohérente. »dageP1320095

En l’an 2000, Poussan comptait 4 000 habitants, aujourd’hui la ville dépasse les 6 000. L’amélioration constante de la qualité de vie est devenue une demande très forte de la population, un critère essentiel dans le choix de résidence. Poussan présentait des atouts indéniables : sa localisation, sa taille, la maîtrise de son urbanisation, un environnement préservé. Mais un standard élevé de qualité de vie se construit, s’entretient, et demande beaucoup de volonté et d’investissement. L’augmentation régulière de la population entraîne des besoins croissants d’infrastructures.

A ce sujet Jacques Adgé précisait : « une ville sans travaux est une ville sans ambitions. On ne peut plus vivre aujourd’hui comme au 19e siècle et les nombreux chantiers qui ont modelé le paysage urbain de Poussan en répondant aux besoins d’aujourd’hui sont le signe de son dynamisme et de son attractivité. C’est dans cet état d’esprit que nous avons entrepris, avec les équipes municipales qui se sont succédé à mes côtés un vaste programme de rénovation de la voirie, des réseaux et des bâtiments, de création de services et d’équipements publics, adaptés aux nouvelles technologies et aux contraintes environnementales actuelles. »

Et il revenait donc sur toutes les réalisations : Tout d’abord de 2001 à 2008, au cours du premier mandat :

  • Aménagement de l’entrée nord de la ville avec création d’une piste cyclable et de 2 ronds-points, d’un bassin de rétention et d’une aire de jeux. Création de l’école élémentaire Véronique Hébert sur la base de l’ancienne école des filles. Création des 17 logements sociaux des Treilles, Création et aménagement du skate-park de Poussan et au jardin public création de la salle Jean Théron en lieu et place des ateliers municipaux tandis qu’au complexe sportif construction de la salle de gymnastique et dojo, du club house du foot et d’une salle mise à disposition de la MJC pour la musculation, création de 2 terrains en synthétique et de nouveaux vestiaires.

  • Et avec l’achat de la cave coopérative, la Création des jardins d’enfant place de la Mairie et avenue de la Gare et la Rénovation de nombreuses voiries, avec généralement reprise des réseaux, création de trottoirs, éclairage public et mobilier urbain, la création de parkings : chemin des Frères, Jardin public, chemin de Loupian ainsi que le début des travaux de rénovation de l’église et de son mobilier qui s’étaleront sur 3 budgets et coûteront 1,5 million d’euros la modernisation de Poussan était lancée.

Pour Monsieur le Maire, « Poussan a connu, depuis 25 ans, un fort dynamisme démographique qu’il fallait accompagner, pour sauvegarder la qualité de vie ; c’est ce qu’ont fait les équipes municipales.”

Au début du second mandat, une pause dans les investissements a été imposée par la cour régionale des comptes pendant 2 ans pour assainir la situation financière de la commune.

Après cette période, le programme de rénovation des voiries a pu reprendre : avec un bon nombre de rues et le début de la phase  des travaux de la Circulade  noter que ces travaux de réfection de voiries qui sont au service du confort et de la sécurité des usagers permettent également de remplacer, parfois de redimensionner et d’enfouir les réseaux : évacuation des eaux usées et pluviales, adduction d’eau en remplacement du plomb, électricité et télécom, éclairage public avec passage au Led. Travaux généralement subventionnés par nos différents partenaires, Agglo, SBL, Hérault énergie, état, région, département, fonds européens…

Dans le cadre du programme d’économies d’énergie liées à la démarche de développement durable dans laquelle s’est engagée la commune  ce fut aussi :

« Le début du remplacement des menuiseries dans les bâtiments municipaux, écoles, MJC… La Pose de panneaux photovoltaïques en mairie, acquisition de véhicules électriques… La mise aux normes Personnes à Mobilité Réduite des bâtiments municipaux recevant du public est également programmée avec la création de rampes : écoles, salle de gym, mairie, MJC, jardin public, foyer des campagnes, complexe sportif… Au jardin public, création d’une nouvelle aire de jeux d’un local pour la pétanque et agrandissement du parking, de nombreux autres travaux avec entre-autres, à Maleska, la création d’un city-park sur le bassin de rétention, la Création de logements sociaux à l’ancienne mairie et à l’ancienne poste. »

Pour Jacques Adgé, tous ces travaux répondaient à la nécessité de fournir aux habitants de la ville les équipements et infrastructures adaptés à leur mode de vie : mixité des modes de circulation, accès au sport, à la culture, à l’enseignement, respect des nouvelles normes de développement durable, préservation de l’environnement, du cadre de vie, de la santé publique.dageP1320091

Un nouveau mandat s’ouvrait en 2014. Il était l’occasion pour la nouvelle équipe en place d’améliorer encore, avec des finances revenues au beau fixe, les équipements publics.

Jacques Adgé  établissait la liste des réalisations : « A l’exception notable de la rue des Horts qui est en cours de rénovation, la quasi-totalité des voies de circulation entre le centre-ville et les quartiers périphériques aura été rénovée au cours du mandat pour terminer avec  la 2e tranche de la Circulade avec le boulevard du Riverain, la création d’un parking de 60 places rue du collège avec la pose de 2 bornes de recharge pour véhicules électriques, l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite des bâtiments municipaux recevant du public est quasiment achevée avec la construction à l’hôtel de ville d’une nouvelle salle des mariages et du conseil municipal, la pose d’un ascenseur et la création de rampes et au jardin public de nouveaux WC publics, la création d’un local pour le Relais des Assistantes Maternelles, un nouveau local pour les associations en cours de finition, une cuisine pour la salle des fêtes… La livraison de 18 nouveaux logements sociaux à la Fontette. »

A rajouter, la rénovation complète du gymnase ainsi que la réfection du toit de la salle Vinas, la rénovation de la salle de spectacle MJC et celle du City-park des Baux sans oublier la l’éclairage public et le choix de consacrer la totalité de la taxe sur la consommation électrique à la modernisation des équipements : 80% du parc municipal fonctionne aujourd’hui avec des Led, ce qui représente une économie de plus de 60 % sur la consommation.

Il ajoutait : « L’apport des nouvelles technologies a aussi été pris en compte avec la pose d’un nouveau réseau de vidéosurveillance performants et ses 24 caméras, la mise en place d’un système d’alerte connecté dans les écoles, la connexion des bâtiments municipaux en fibre optique haut débit, la dématérialisation des procédures administratives et financières rendue possible grâce à l’informatique. dans un autre domaine, il aura également fallu 3 mandats pour venir à bout d’un projet pharaonique : celui de l’adoption du PLU. Le développement urbanistique de notre ville a été mis sur de bon rails, nous en voyons les fruits avec le début de l’aménagement de la ZAC Sainte Catherine. »

Et au niveau des moyens, Jacques adgé dressait un bilan qui devrait permettre à une nouvelle équipe d’élus de  pouvoir investir ; « Comme vous pouvez le voir, ces vingt années ont été bien remplies : les moyens communaux mobilisés ont été consacrés à 80 % aux chantiers de voirie, d’infrastructures, de bâtiments et d’économies d’énergie. Un investissement pour l’avenir dont profitent déjà tous les Poussannais : des installations sportives performantes, des voies de circulation adaptées et sécurisées, des équipements publics permettant une offre conséquente pour le scolaire, l’enfance, les services, les commerces, la santé, la solidarité, la culture, les festivités, le monde associatif. De plus ces programmes d’investissement ambitieux ont été financés, à partir du second mandat, avec un grand sens des responsabilités : les finances de la commune sont aujourd’hui saines et vont permettre à la nouvelle équipe de continuer, si elle le souhaite, à investir pour le bien être des habitants. ».dageP1320083

Autres sujets qui ont animé ces mandatures : la délinquance et la cabanisation : Monsieur le Maire précisait  :

« Les éternels insatisfaits, les grincheux de service, vous diront que tout n’a pas été fait, que devant chez eux il manque toujours quelque chose, que rien ne va : la délinquance en centre-ville : posez donc la question à la gendarmerie ! La cabanisation, parlons-en ! En 10 ans plus de 100 procédures ont été engagées sur Poussan, qui n’aboutissent pas forcément d’ailleurs sur des condamnations. Il est facile de donner des leçons et de dénoncer tout haut les responsabilités municipales, mais la cabanisation est l’affaire de tous : celle d’abord des personnes privées qui vendent des terrains dix fois leur prix, celle de l’état et de la justice qui doivent assumer la cohérence et le suivi des procédures. En 20 ans la municipalité n’a jamais été condamnée. Ceux qui instrumentalisent ce sujet, à la recherche d’une vengeance personnelle, cultivent la malhonnêteté intellectuelle. »

Monsieur le Maire poursuivait avec des remerciements.

Ceux aux bénévoles qui donnent de leur temps sans compter au service des autres, souvent au détriment de leurs loisirs et de leur vie familiale, ceux aux présidents et leurs équipes, des clubs sportifs, des associations, culturelles, festives, caritatives et autres qui créent du lien et participent au bien-être des Poussannais et à la qualité de vie de notre ville, ceux aux partenaires avec qui la Mairie travaille en bonne intelligence et en premier lieu Sète Agglopôle, où Poussan a trouvé sa place.

Jacques Adgé remerciait son président, ses collègues élus, son DGS et son personnel pour leur efficacité et leur disponibilité, l’Etat, la Région et le Département pour leur soutien ainsi que les nombreuses institutions qui les ont épaulés régulièrement dans leurs missions.

Un moment d’émotion avec des remerciement spéciaux au personnel municipal avec qui il travaille depuis maintenant 19 ans.

« Cela n’a pas toujours été un long fleuve tranquille, mais j’ai pu apprécier leurs compétences et leur professionnalisme durant toutes ces années, à travers les succès et les épreuves que nous avons traversés ensemble. Merci à toutes et à tous pour ces moments de partage. Je remercie également les adjoints et conseillers municipaux qui m’ont assisté au cours de ces 19 années. Ils m’ont beaucoup apporté, dans une expérience humaine très enrichissante. Malgré parfois quelques incompréhensions avec certains, je note que les dossiers en conseil municipal sont souvent votés à l’unanimité, il faut bien que les opinions se confrontent et que les oppositions s’expriment, c’est le sens et la grande force du débat démocratique. »

Monsieur le Maire allait conclure en faisant la synthèse d’expériences vécues durant ces 19 ans qui l’ont occupé presque 24 h sur 24.dageP1320084

« Être aux commandes d’une ville n’est pas simple : beaucoup vous envient votre situation mais ne voudraient pas des responsabilités qui vont avec. Il faut prendre des décisions, mais comme on ne peut pas faire plaisir à tout le monde, personne ne vous fait de cadeaux. Pourtant, je tire de cette longue expérience un bilan humain positif. Malgré les difficultés, j’ai pris du plaisir à œuvrer au service de mes concitoyens, j’y ai consacré 19 ans de ma vie. Pour en terminer avec ces vœux, je dirais que la société, comme la nature, a horreur du vide. Un conseil municipal se retire et un nouveau va le remplacer. »

Il était temps de souhaiter à l’auditoire une bonne et heureuse année 2020, c’est ce que fit Jacques Adgé, qui s’emploiera précisait-il à assumer ses responsabilités jusqu’aux futures élections municipales…

De longs applaudissement saluaient le travail de Jacques Adgé  en tant que Maire,

 Les élus et le public allaient partager un apéritif dînatoire pour se lancer dans une année 2020 qui vient de voir le jour.

Poussan : Conseil Municipal le lundi 6 janvier 2020 à 19 h

Conseil municipalLundi 6 janvier 2020 à 19 heures

Hôtel de ville – Salle du conseil de l’Hôtel de Ville

Ordre du jour :

1)    FINANCES PUBLIQUES – VOTE DU BUDGET PRIMITIF 2020

2)    VOIRIE – INTEGRATION DANS LE DOMAINE PUBLIC ROUTIER – CHEMIN DU GIRADOU

3)    VOIRIE – INTEGRATION DANS LE DOMAINE PUBLIC ROUTIER – CHEMIN DU COUS

Projet d’aménagement urbain Sainte-Catherine : observations et propositions du public

Synthèse et prise en compte des observations et propositions du public

Observations et propositions émises lors de la participation du public par voie électronique sur le projet d’aménagement urbain Sainte-Catherine et expose la manière dont les observations et les propositions du public ont été prises en compte par la ville de Poussan.
Cette participation par voie électronique du public a été organisée dans le cadre la procédure de création de la ZAC Sainte-Catherine.
Cette procédure comporte notamment le dossier de création comprenant l’étude d’impact, l’avis de l’Autorité Environnementale et une notice explicative de la procédure de participation électronique.
Tous ces documents ont été mis à la disposition du public dans le cadre de cette participation par voie électronique.
Aucun message électronique n’a été transmis à la ville de Poussan au cours de cette participation publique qui s’est déroulée lundi 21 octobre 2019, à 9h, au mercredi 20 novembre 2019, à 17h.
Cette participation a été organisée en application de l’article L123-19 du code de l’environnement et ce document est régi par l’article L123-19-1 du même code qui indique :
« Le projet de décision ne peut être définitivement adopté avant l’expiration d’un délai permettant la prise en considération des observations et propositions déposées par le public et la rédaction d’une synthèse de ces observations et propositions avec l’indication de celles dont il a été tenu compte »
SYNTHESE DES OBSERVATIONS ET PROPOSITIONS DU PUBLIC
Les observations significatives sont les suivantes :
Aucune observation.
Les propositions faîtes par le public :
Aucune proposition