Tiphany Alibert élue ce 25 janvier Miss Poussan 2020

Ce samedi 25 janvier,  c’était jour d’élection pour désigner Miss Poussan 2020 parmi 4 candidates : Tiphany Alibert, Manon Baldy, Alyssa Martinez et  Charlotte Chétif-Souverain. Miss Poussan 2020

Ce samedi 25 janvier 2020 avait été retenu par les amateurs et les habitués de l’événement depuis bien longtemps : « Élection Miss Poussan 2020 avec repas et spectacle », une fête bien sympathique, pour ceux qui en sont amateurs synonyme de grâce et de beauté accompagnée souvent d’un beau spectacle avec un bon repas.tiphP1320958

Plus de 180 personnes allaient participer à cette soirée festive toujours animée avec la participation de Lucie Caussanel, Miss Languedoc Roussillon 2019, d’Océane Garrido, Miss Petit Camargues, de Virginie Guillin, Miss Midi-Pyrénées, d’Alicia Emery, Miss Hérault et finaliste LR 2019, de Fanny de Oliveira, Miss beaucaire, d’Alice Devouassoux, Miss Montpellier 2019 et de Carla Lopinot, Miss Poussan 2019.

Pour les 4 candidates, depuis un mois des répétitions avaient eu lieu, et même durant ce samedi, c’était l’occasion pour elle de mettre au point les chorégraphies et de s’essayer sur la scène avec un podium surélevé qui faisait merveille, des jeux de lumières, vraiment le top, C’était leur journée, un samedi pour lequel même la météo était restée correcte…

A la fin de cette soirée une nouvelle Miss Poussan 2020 serait élue pour représenter sa commune avec charme, douceur et fierté. Elle allait avoir l’occasion de se présenter durant le Carnaval de Poussan, sur le char de la Reine lors de la cavalcade, fin février. De nombreux Poussannais apprécient cet événement qui depuis plus de 18 ans anime la fin de ce mois de janvier. La soirée s’annonçait bien conviviale. Toute en douceur, pour les amateurs de spectacle,

Des représentants de différentes communes voisines avaient même tenu à y participer avec  plusieurs maires comme ceux de Balaruc Les Bains, de Vic, de Loupian et Mèze, des Adjoints et des élus d’autres communes voisines. tiphP1320947      

De l’apéritif avec Soupe Champenoise et des amuses-bouches , au café gourmand et aux premières bulles le repas et le service était pris en charge par un traiteur (Vatou) qui devait s’adapter au rythme du spectacle tandis que Rézone contrôlait comme depuis plusieurs années la partie sonorisation. Ce fut réalisé d’une main de Maître, par des spécialistes en la matière,La synchronisation avec ses différents actes devait permettre à tous une bonne participation mais  aussi une bonne dégustation en toute tranquillité, sans stress, pour apprécier tous les bons moments. Tout un art, mais, à cet effet, le service animations et culture de la mairie veillait au bon déroulement des opérations.

Autour de Danielle Bourdeaux qui s’occupait particulièrement des candidates et du spectacle pour la dernière fois, d’autres volontaires bénévoles étaient chargés de la réception des convives. Ils s’activaient pour satisfaire le public et les accueillir individuellement. Ils avaient en charge l’organisation de toute la soirée, la préparation des candidates et celle du gymnase. Les répétitions s’étaient bien passées, et Danielle Bourdeaux remerciait tous ceux qui l’avaient aidée car c’est un travail d’équipe avec tous les jours des problèmes à régler pour qu’au final cette soirée se déroule au mieux.

Ce samedi matin, ils avaient été nombreux à venir prêter main forte à une équipe restreinte pour la mise en place, Heureusement, pour tout ce groupe motivé, c’était toujours  Thierry Mazard de la société OCP, très connu dans le milieu des Miss, qui avait en charge le spectacle, aidé par des collaborateurs. De leur côté les jeunes prétendantes qui allaient monter sur scène avaient encore une dernière fois répété les chorégraphies tout comme les mannequins, dans l’après-midi suivant les conseils et les instructions des professionnels du spectacle. Mais ensuite passage chez la plupart des coiffeuses poussannaises qui participent depuis 2008, avec pour terminer maquillages et un peu de relâchement.

Le Dressing d’Isa et Isabelle Dupéré s’étaient occupés de certaines tenues tandis que la fleuriste locale, de Rosée d’étoiles, avait réalisé de très belles compositions. Et même le maquillage des jeunes Poussannaises était assuré par Jessica et Céline de l’institut Ambre et Sens. D’ailleurs, les commerçants de Poussan étaient remerciés pour les cadeaux offerts à toutes les candidates et Rosée d’étoiles pour ses compositions florales.tiphP1320947

Pour cette élection 2020, 4 candidates allaient donc monter sur scène, Tiphany Alibert, Manon Baldy, Alyssa Martinez et  Charlotte Chétif-Souverain, Même avec de l’entraînement, même si elles se soutenaient mutuellement, chacune d’elles avait l’estomac un peu serré depuis le matin, mais avait envie de se dépasser pour atteindre le titre suprême. Le compte à rebours était lancé dès 18 h pour la plupart des jeunes filles qui découvraient ce genre de cérémonie, la pression et le stress.

On y était presque, place au spectacle, à la musique, à la grâce. Tandis que les derniers convives se mettaient à table, l’apéritif était servi. Le son ambiant montait d’un cran. De la sonorisation, aux jury, du présentateur aux danseurs, l’on se concentrait, tandis que d’autres discutaient bien convivialement,

Tout était en place. Vincent, le présentateur et l’animateur habituel annonçait le début des festivités vers 20 h 50, en indiquant que Poussan était toujours aussi motivé pour l’élection de sa Miss et que cette année la commune ne dérogeait pas à la règle en étant une des premières à l’organiser.. Les organisateurs souhaitaient à tous une agréable soirée en précisant qu’au-delà des candidates nous allions profiter d’un beau spectacle avec un programme un peu modifié.

Carla Lopinot était applaudie avec chaleur, et assurait avec brio une transition entre 2019 et 2020 après avoir représenté Poussan dans différentes manifestations. Les autres Miss présentent montaient aussi sur scène avec
Virginie Guillin, Miss Midi-Pyrénées, ex candidate au titre de Miss France, une Poussannaise qui était très applaudie.

Le jury était présenté le même avec des membres spécialisés soit dans la couture soit dans le monde des Miss ou de la communication : Isabelle Dupéré, Marie-Charlotte…

Danielle Bourdeaux remerciait tous ceux qui avaient permis la réalisation de l’événement, précisant qu’elle allait prendre sa retraite, avec un déroulement un peu modifié Monsieur le Maire et surtout les candidates sérieuses et très gentilles,

Carla Lopinot souhaitait une bonne soirée à tous, on y était…

les mannequins ouvraient la soirée par une présentation qui mettait le feu aux poudres question applaudissements sur des musiques entraînantes style américain, et pour rentrer dans le vif du sujet, les prétendantes montaient directement sur scène en tenue pour un premier show qui donnait déjà l’occasion aux supporters de déclarer leur soutien.
Aux candidates.tiphP1320882

Auparavant Une première présentation des mannequins avait dévoilé le charme  et la féminité de jeunes fille reconnues au niveau régional sur de très belles chorégraphies.

De belles démonstrations sur des musiques modernes qui captivaient bon nombre de spectateurs, parmi les 180 présents,

De l’élégance et de la jeunesse que l’on allait remarquer aussi chez les prétendantes poussannaises, dans un autre registre.

Chacune des prétendantes précisait ensuite ses motivations et donnait des renseignements sur sa vie privée, sur ses études, ses loisirs.
Et toujours un petit clin d’œil à Poussan qu’elles apprécient souvent et qu’elles sont prêtes à représenter avec brio…

Charlotte, agréable chanteuse, mettait son énergie au service de la salle en reprenant tout d’abord des standards internationaux puis français pour faire chauffer l’ambiance, et cela ne tardait pas à faire bouger les convives bien disposés à se laisser entraîner ente Mylène Farmer et Gold puis avec plusieurs tubes de Goldman.

Elle allait durant la soirée interpréter plus de 10 chansons, ou des extraits de tubes Français, des années 80, 90 permettant au public de s’envoler en musique .

Et si l’on appréciait son professionnalisme, son punch et sa voix, l’on en profitait aussi pour se restaurer.

« D’envole moi à Quand la Musique,,, » le public se laissait emporter sans retenue,,.

Toutes les candidates poussannaises revenaient pour une démonstration et  une invitation à l’été avec cette fois-ci, des tenues balnéaires blanches. Elles défilaient avec aisance pour le plus grand plaisir des supporters qui donnaient de la voix. Sur des chorégraphies bien travaillées chacune des candidates se mettait en valeur.

Le spectacle montait en puissance avec l’arrivée des Gypsy’s. Que du bonheur, il suffisait de se laisser porter, encore, par des rythmes andalous et d’autres qui font les beaux jours de la musique gypsy et tzigane connue mondialement, L’on se sentait en été, au Sud de l’Espagne ou non loin des Saintes Maries autour d’un feu, Enivrant et passionnant avec des voix si particulières, Et avec Jobi Joba, c’était reparti pour une salle qui bougeait qui se laissait captiver, Bamboléo en rajoutait une couche et Volare une dernière,,,

les spectateurs ne s’en lassaient pas, et en redemandaient,

Ils furent comblés avant que les mannequins ne présentent des chorégraphie bien rytmées elle aussi mais plutôt sur une version irlandaise, d’abord avant de partir vers Séville en faisant un détour par l’Orient, un voyage bien enchanteur qui allait se terminer par un très beau Carnaval de Venise après un passage au Mexique, en Andalousie et au Brésil,,,

L’entracte avait alors permis au public de reprendre son souffle, de faire le point, de s’aérer et d’échanger les premières impressions sur les chances de chacune des postulantes. Même les membres du jury faisaient un rapide bilan sans toutefois tirer de conclusions trop hâtives. La seconde partie allait-elle renforcer leurs choix, c’était très délicat et cela allait dépendre des critères retenus, ?
En attendant, place à la convivialité et au repas que les convives semblaient déguster avec  délectation. La Cassolette de noix de St Jacques était passée et le Grenadin de veau sauce St Jacques allait arriver . Un minimum de bruit, tout allait bien , tout s’enchaînait à merveille.

Avec la Revue Parisienne Diamant Noir, avec des plumes et des strass ce fut un florilège de danses et de chorégraphies quelquefois décalées mais toujours en finesse. Le public ne lâchait rien si ce n’est , pour les convives, leur assiette. Du rythme, du spectacle l’on oubliait que la tension allait rapidement monter.

Dernier passage des mannequins en robes de mariée, de la créatrice , Isabelle Dupéré, maintenant Frontignanaise, imaginative et toujours dans « le vent » qui nous surprend chaque fois avec cette année des tendances, des couleurs, chaque robe étant sublimé par le mannequin qui la portait, Chacune d’elle était un chef d’œuvretiphP1320836

. Que de beauté entre mannequins et robes, les unes embellissant les autres et inversement, avec un florilège de nuances et de VARIATIONS toujours adaptées à des jeunes filles bien gracieuses..

les jeunes candidates étaient revenues en tenue de soirée, arpentant le podium où crépitaient de nombreux flashs.

Chacun avait apprécié la grâce des jeunes filles. De petites chorégraphies pouvaient nous prouver qu’elles dominaient leur sujet

Tandis que le voyage s’était poursuivi  l’on sentait que la phase finale avait été déterminante.

Le sort en était jeté, il fallait attendre les délibérations du jury. Ses membres se concertaient.

L’ensemble des jeunes filles étaient réunies. L’on approchait du résultat. Monsieur le Maire et Danielle Bourdeaux montaient sur scène. Les élus précisaient encore  » que cette soirée avait été magnifique et que chacune des candidates pouvait être félicitée pour son engagement en alliant l’élégance,  la beauté et le naturel de la jeunesse, et que certainement comme tous les convives il avait apprécié la grande qualité de la soirée » Tous les partenaires et les sponsors, ainsi que tous les participants étaient félicités, les Poussannais présents, et tous ceux, des services techniques aux candidates qui avaient œuvré pour que cette élection soit exceptionnelle et une réussite. A noter GSM qui en plus des commerçants de Poussan apporte chaque année une aide exceptionnelle.

Les spectateurs étaient impatients. Étaient déclarées, troisième dauphine, Manon Baldy, seconde dauphine, Charlotte Souverain et première dauphine, Alyssa Martinez
L’on ne retenait plus son souffle car par déduction l’on savait que « Miss Poussan 2020, » était Tiphany Alibert.tiphP1320923

Tandis que de longs applaudissements saluaient l’élue du jour, ceint de son écharpe et couronnée, Tiphany avait les yeux qui brillaient», se maîtrisait, souriait et réalisait ce qui lui arrivait, en saluant le public. tiphP1320930

Revenant sur l’honneur qui lui était offert, elle se prêtait en compagnie de ses co-équipières, avec douceur et gentillesse à la séance photos, étant très sollicitée.

Si elle aime la danse et le fitness, si elle désire devenir Professeur des Ecoles à 17 ans, elle est en terminale et poursuit ses études. Elle aura l’occasion de vivre une très belle expérience tout en représentant Poussan, la ville das laquelle elle a grandi.tiphP1320954

2020 sera pour elle une année bien remplie avec des rendez-vous comme celui du Carnaval dans 3 semaines et des études à poursuivre mais ce 1er titre va lui donner des ailes. C’était le moment des cadeaux, une façon de remercier toutes les candidates.
Entraînées par la commission « animation », elles ont travaillé sans relâche pour Poussan, depuis près d’un mois et toutes, sans exception, peuvent être félicitées. Une très belle soirée.tiphP1320952

Cliquez sur les photographies pour les agrandir.

Tiphany Alibert élue Miss Poussan 2020

 Ce samedi 25 janvier,  c’était jour d’élection pour désigner Miss Poussan 2020 parmi 4 candidates : Tiphany Alibert, Manon Baldy, Alyssa Martinez et  Charlotte Chétif-Souverain.tiphP1320958 Elue Miss Poussan 2020 : Tiphany Alibert

tiphP1320947

1ère Dauphine : Alyssa Martinez

2ème Dauphine : Charlotte Souverain

3ème Dauphine : Manon Baldy

Pour la soirée « Élection de Miss Poussan 2020″

Le service festivités et animations de la Mairie de Poussan organise la soirée « Élection de Miss Poussan 2020″, le samedi 25 janvier à 20 h au Gymnase des Baux. sisphotoaffichesrecherchecandidates2019

Au programme : présentation des candidates, défilé, repas avec spectacle…

Les réservations ne se feront qu’à partir du 7 janvier.massCapture

Réservations du 7 janvier au 22 janvier à l’accueil de la Mairie du lundi au vendredi de 10 à 12h.
Prix du repas 30 €. Renseignements au 06 80 65 78 06

Les Motos de l’Espoir ont leurs rois pour 2020

  Les motos de l’espoir ont fêté la nouvelle année 2020 et mangé la galette des rois ce vendredi à la cave coopérative de Poussan où l’association a son siège.   

  C’est avec une salle très bien remplie, que cette première soirée des Motos de l’Espoir en 2020 fut une belle réussite autour de l’équipe de l’association dont Ghislaine Vergues est la présidente. L’image contient peut-être : Ghislaine Vergues, lunettes et intérieur

Partage des galettes des rois, avec les nouveaux bénévoles et ceux déjà confirmés par plus de 11 ans d’expérience avec aussi des amis du Club dont les services de sécurité ainsi que Michel et bien d’autres. Ghislaine a présenté les vœux pour la nouvelle année et tiré les grandes lignes pour l’édition 2020 du week-end de fête de l’association : « Le bureau a remercié les Élus, Les donateurs, tout les Bénévoles et les amis Motards et non Motards car grâce à eux l’association des Motos de L’espoir peut continuer à œuvrer pour les enfants en situation d’handicap. »L’image contient peut-être : 4 personnes « Pour cette nouvelle année, plusieurs projets ça démarrera le dimanche 23 Février pour l’ouverture du Carnaval de Poussan avec leurs amis du Rétro Pouss’Auto, le 4 Avril l’association participera à la journée de L’autisme avec l’association Hasthag Autisme et le 6 Juin aura lieu la manifestation annuelle. Ensuite pour terminer l’année et découvrir d’autres projets vous pouvez suivre la page Facebook de l’association… »

Les bénéfices serviront toujours à venir en aide à des enfants ou des adolescents malades qui ont besoin d’une aide particulière. L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes souriantes, intérieur

Nous retrouverons donc, bientôt, les Motos de l’Espoir lors du Carnaval 2020 de Poussan, fin février,  qui unira motos récentes et voitures anciennes, le matin.DSC_0018 (9)

 


Les curiosités du carnaval de Poussan

Parmi toutes les festivités qui marquent chaque année le carnaval de Poussan, certaines sont synonymes de traditions ou de cérémonies. Les plus curieuses sont celles qui se placent le Mardi Gras, avec particulièrement le fameux Branle de la chemise.

Certains anciens ont pu le voir avant la guerre de 40/45. Il survit encore. Tel un livre d’histoire que l’on ouvre chaque année pour vérifier que ce n’est pas un rêve, entre 80 et 200 Poussannais participent ce jour-là à cette curieuse procession qui déroule ses arabesques à travers le village.

Vers 21 h, le Mardi Gras, l’on voit devant les Halles de Poussan, se former une étrange théorie composée d’hommes portant des chemises de nuit et des bonnets de femme, tandis que pour les dames, c’est l’inverse. Chacun porte à la main une bougie protégée maintenant par du papier aluminium.

A la lueur des flambeaux et des lanternes, pendant que les hautbois et les tambours font retentir une trépidante musique, les danseurs sauteurs vont en une curieuse procession traverser le village ancien pour se rendre au Foyer des Campagnes.

Pour certains cette tradition viendrait du Moyen Age, pour d’autres ce serait une survivance unique en France de farces tusculanes, où s’exprimaient la joie des colons du Latium et des vétérans de la 7ème Légion.

Un colimaçon géant va  se former alors pour s’enrouler et s’enrouler encore jusqu’à ce qu’une farandole délirante emporte ses participants dans un tourbillon sympathique, jusqu’à l’épuisement.

Tandis que les musiciens vont reprendre des airs  de chants occitans, les derniers danseurs, main dans la main tourneront encore avant de libérer la piste.

Si vous voulez participer, rendez-vous en tenue (chemise de nuit et bonnet de nuit, les 2 blancs) avec une bougie, le soir du Mardi-Gras, vers 20 h 45, devant les Halles de Poussan.

Si quelquefois, l’on a pu voir la danse de  l’échelle pratiqué par des volontaires, la tête entre les barreaux, c’est celle du chevalet sur laquelle vont  se concentrer tous les regards.

Celle-ci se pratique dans de nombreuses localités. Traditionnellement appelé le « cheval-jupon », cette coutume serait d’abord née en Provence ou en Espagne, vers la fin du Moyen-âge et aux débuts de la Renaissance.

A Montpellier, on la retrouve dans la danse du Chibalet qui fait partie de celle des Treilles.
On pensait jadis qu’il s’agissait d’une parodie des tournois. Aujourd’hui, Les avis sont partagés car certains y voit la volonté de domestication du cheval par l’homme tandis que d’autres y voit une allusion au Centaure ou à un vieux mythe où un homme revêtu d’une peau de cheval, coiffé d’une tête, symboliserait une union rituelle.

Pourtant, la danse, réglée comme un ballet, est composée de figures qui se suivent selon un ordre fixe et la coutume est restée tellement ancrée que l’on fabriquait, il y a peu de temps encore, de nouveaux chevaux quand on en avait besoin. Dans certaines communes Ils portent des clochettes et alternativement s’éloignent de leur donneur d’avoine ou le poursuivent ; un serviteur les accompagne avec un chasse-mouche fait d’une queue de cheval. A Poussan, un autre danseur tient la brosse et l’étrille, et enfin le 5ème, à l’arrière, tient une tenaille et un marteau. Il représente le maréchal ferrant chargé de ferrer le cheval.

A Poussan aussi, pour faire honneur au cheval de trait, il est nécessaire que le chevalet soit exécuté correctement. Il faut 5 bons danseurs vêtus avec un pantalon blanc, une chemise et des tennis blancs, un gilet, une cravate et une taillole rouge ainsi qu’un chapeau de paille (canotier).


Alors rendez-vous au foyer des campagnes vers 21 h 30, le jour du Mardi-Gras pour ce ballet dansé dans les règles de l’art.

À l’approche des festivités poussannaises, quelques liens peuvent vous intéresser :

Poussan : cavalcades 2015 et 2016

https://www.youtube.com/playlist?list=PLpEACJ_B6vrnakOWkdMIqixgZKFe7S4P7

Poussan : branles de la chemise 2015 et 2016

https://www.youtube.com/playlist?list=PLpEACJ_B6vrm32lA1TNfbBc_1POIOREfS

Poussan : jugement de Paillasse 2015 et 2016

https://www.youtube.com/playlist?list=PLpEACJ_B6vrnZ2uYeuQDwNgyq9Fh7TfsB

Carnaval de Poussan 2018 : cavalcade

https://youtu.be/hNXpZU40PQg

Le club de l’Avenir fête les rois

  Ce jeudi 16 janvier 2020, dès le début de l’après midi, selon la tradition annuelle qui permet de se retrouver après les fêtes familiales, les aînés du club de l’avenir se sont rassemblés dans la salle du Foyer des Campagnes pour tirer les rois, fêter l’arrivée de la nouvelle année et partager de très bons moments dans la joie et l’amitié qui les unissent. fres25P1320373

  Le bureau de l’association a souhaité aux 80 d’adhérents présents une très bonne année 2020.

 

Une galette bien musclée

Ce mardi 14 janvier, vers 18 h 30, les très nombreux adhérents de l’activité musculation dépendant de la MJC étaient invités à partager un moment bien convivial dans leur très jolie salle du complexe des Baux tout en poursuivant leurs activités. muscuP1320343 

Marina Dumonceaud, la coordinatrice de l’association et Isabelle Maselli, la Présidente accompagnées d’amis de la MJC, souhaitaient à tous les adeptes de la musculation une très bonne année 2020, synonyme de forme physique et de tonus, puis elles invitaient tous les présents à partager de très bonnes galettes et quelques boissons : de nombreux prétendants pour être les rois de la soirée, et autant de dames pour devenir reines, mais  surtout de la bonne humeur et une occasion de se retrouver réunis.muscuP1320347

Thierry Nicole et Jeoffrey sont les animateurs de l’activité et de la salle de musculation.

Toujours un nombre conséquent d’adhérents, qui utilisent des appareils en bon état ou renouvelés, avec des achats réguliers, pour une salle qui fait se féminise…muscuP1320339

Et avec l’espace cardio au sol, bien apprécié, justement, par les dames, la salle se projette dans l’avenir. Ce fut donc une soirée bien sympathique durant laquelle les sportifs auront peut-être plus consommé de calories que ce qu’ils en auront dépensés. Mais c’était pour la bonne cause.

Les prétendantes au titre de Miss Poussan 2020

Ce 8 janvier, les  prétendantes au titre de Miss Poussan 2020, certaines accompagnées par leurs parents, étaient invitées à une première réunion de concertation et d’information autour de Danielle Bourdeaux, Adjointe au Maire de Poussan déléguée aux festivités, aux animations jeunes et aux ressources humaines, dans la salle du Conseil Municipal. Des élus étaient aussi présents.ssimP1320177
C’était déjà la première occasion pour elles de se présenter.

Une fois les liens établis entre élues organisatrices et les jeunes filles, le planning de la préparation à l’élection leur a été présenté avec des rendez-vous incontournables pour que rien ne soit laissé au hasard, surtout les samedis et la veille de la soirée.preteCaptureIl s’agit de Tiphany Alibert, Manon Baldy, Alyssa Martinez et de Charlotte Chétif-Souverain.

Leur étaient présentés aussi les événements où, si elles sont élues comme Miss ou comme dauphine, elles devront être présentes, à commencer par le Carnaval 2020.

Les jeunes  filles participeront à des réunions hebdomadaires, le samedi, pour préparer la soirée de l’élection des Miss qui approche à grands pas.

Ce sera le  25 janvier.

Il s’agit pour elles d’apprendre à parler avec aisance face à un public, de préparer des textes de présentation, de savoir se servir d’un micro, de rechercher des tenues appropriées, de se maquiller au mieux, de préparer des coiffures qui les valoriseront, d’étudier les chorégraphies qui composeront la soirée spectacle avec des spécialistes et enfin de s’habituer à se déplacer avec aisance sur la piste ou sur la scène.

Beaucoup de travail, un vaste programme, mais cela n’impressionne pas les 4 candidates qui sont bien motivées.

Les carnavaliers ont investi le hangar Decoux

La dernière réunion du comité Carnaval et des carnavaliers qui s’est déroulée en Mairie avait permis de préciser les choses et les passionnés, en suivant les consignes données, n’ont pas attendu plus longtemps pour commencer à travailler au hangar Decoux. rachP1320123 Les carnavaliers sont plus ou moins bien équipés mais motivés comme ceux des Bee Gees, du CAP Football ainsi que pour le Char de la Reine parmi d’autres, en travaillant sur les structures des chars après avoir démonté les anciennes ou les avoir modifiées.rachP1320120 Ils sont prêts pour passer de nombreuses soirées à peaufiner leurs chars et soyons certains que cette année encore le résultat sera à la hauteur de l’investissement.
Merci à eux !rachP1320126