A Véronique Hébert : carnaval à la maternelle

Screen Shot 02-21-17 at 08.20 PMLes Maternelles de l’école Véronique Hébert ont profité ce mardi 21 février, après  les élèves de l’élémentaire, d’une présentation de la fameuse danse du « Branle de la Chemise », une spécialité locale interprétée par des amateurs enfants puis adultes, chaque année pour le carnaval de Poussan, le Mardi Gras, dans le centre de la ville.Screen Shot 02-21-17 at 08.21 PM

Le matin, plusieurs membres du Carré d’As ont encore expliqué comment il fallait danser, et donner des précisions sur les tenues plus ou moins réglementaires qu’ils portaient. Avant que tous les élèves ne participent, ceux-ci ont observé avec attention cette danse qui est bien étonnante.

Les enfants se sont lancés avec grand plaisir dans la chorégraphie improvisée.Screen Shot 02-21-17 at 08.21 PM 001

Et l’après-midi c’était la fête avec des déguisements de toutes sortes, des danses et de la musique pour s’amuser et surtout un bon goûter à base de crêpes. Sous le soleil, de très bons moments pour des enfants en pleine forme avant qu’ils ne participent au Carnaval de Poussan.

Le Rétro Pouss’auto au carnaval de Poussan

Le Club Rétro Pouss Auto participera à la parade du Carnaval du Dimanche 26 Février 2017 avec les Motos de l’espoir.
Le club disposera d’une vingtaine de véhicules anciens.Screen Shot 08-07-16 at 04.05 PM
Le Départ est fixé à 10 heures 30 à la cave coopérative avec défilé dans
la ville jusqu’à 11 h 30.

Préparez-vous pour l’incontournable Branle de la chemise

    Si durant les 5 jours de festivités carnavalesques la cavalcade du dimanche après-midi est incontournable, la cérémonie du mardi Gras, cette année le 28 février, reste un événement important tant pour son côté rituel que par son côté exceptionnel.

Comme le précisait Maurice Chauvet dans ses Itinéraires du Pays d’Oc, le Branle de la chemise est un exemple de survivances certainement unique en France. Ce cérémonial remonterait au temps des seigneurs. Afin de faire pénitence pour avoir manqué de respect au Seigneur de Provence ce dernier aurait obligé les Poussannais à danser en chemise de nuit. Deux siècles après, la punition serait devenue une danse.


Pourtant selon Chauvet, pour trouver de semblables survivances il faudrait remonter aux temps des romains  avec les Attelances de Campanie ( région d’Italie méridionale   ) où s’exprimait la joie rustique des colons du Latium et des vétérans de la 7ème légion.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Colonie_romaine_de_Cosa

Toujours est-il, que depuis plusieurs décennies et même entre les 2 guerres mondiales, tous les Mardis-Gras, l’on voit se former dans le village une longue théorie composée d’hommes portant des chemises de nuit et des bonnets de femme et inversement de femmes affublées de chemises d’homme et d’un bonnet à mèche.

Avec une bougie allumée à la main ( protégée par du papier) la procession va dérouler ses arabesques à travers le village, dans le centre ancien et quelque fois jusqu’à la place de l’église. Depuis plusieurs années, les hautbois et les tambours sont nombreux pour accompagner les danseurs sauteurs tout au long du circuit. Durant plus d’une 1/2 heure retentira le fameux «  Diga mé Jacou, diga mé Margarida », sur une musique lancinante et trépidante. Arrivés au foyer des campagnes d’autres danses du pays d’Oc prendront le relais.


Mais attention, naguère,  à minuit, chacun devait rentrer chez lui sans tarder. Pour conjurer le mauvais sort, la patrouille fescennine composée de costauds, parcourait les rues avec des serments de vignes pour caresser le dos des retardataires. Ils avaient eu le temps de faire halte devant les cambuses, de rompre avec le quotidien durant trois jours. Finie la retraite gastronomique, finies les réjouissances, Carnaval était alors bien mort, avec le mercredi des Cendres, l’on prenait le Carême.

Le programme du Carnaval 2017

 aff-carnaval-17.jpg

LE PROGRAMME DU CARNAVAL 2017Samedi 25 février
19h Cérémonie d’ouverture du carnaval,
intronisation du Maître de Cérémonie
projection de films anciens
Foyer des campagnes
Apéritif offert par la municipalité
Dimanche 26 février
10h30 Défilé de motos et voitures anciennes

14h Départ de la cavalcade Circulade

16h-16h30 Goûter des enfants offert par la municipalité
Foyer des campagnes

Lundi 27 février
18h-20h Bal costumé des enfants
21h Bal costumé des adultes
Foyer des campagnes

Mardi 28 février
18h Départ du branle de la chemise des enfants
Place de la Mairie
Danse du chevalet des enfants
Foyer des campagnes

20h Repas tiré du sac
Foyer des campagnes

21h Départ du branle de la chemise des adultes
devant les halles
Danses folkloriques et danse du chevalet
Foyer des campagnes

Mercredi 1er mars
18h30 Jugement de Paillasse par la Compagnie du Strapontin
dans les halles

19h Crémation du paillasse
Jardin public

19h30 Cérémonie de clôture,
apéritif offert par la municipalité
Foyer des campagnes

L’ALSH fait son carnaval

Ce vendredi 17 février, les ALSH, maternelle et élémentaire, avaient organisé un après-midi Carnaval pour terminer la semaine en beauté par une belle fête.

Après une période un peu pluvieuse dont ils avaient profité pleinement tout de même, les enfants avaient préparé masques et déguisements pour que tout soit prêt ce vendredi. Et l’après-midi, le beau soleil était au rendez-vous.AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAADSC_0019 (20)

 Arès avoir vérifié que rien ne manquerait pour la fête, les animateurs du centre et les enfants ont préparé eux-même un très bon goûter de fête avec des bonbons, des brochettes aux fruits et des crêpes.

A 15 h 30, activités ludiques et carnavalesques puis ce fut le moment de partager au centre, une bonne collation et une fête synonyme de fin de semaine.

Et avec le soleil, ce n’était que du bonheur.

Le cochon, l’animal totémique de Poussan

A Poussan, lors de la cavalcade du carnaval, les spectateurs peuvent toujours observer en tête du défilé, le cochon emblématique de la commune.           

Depuis longtemps, les archéologues comme Marc Lugand, de la CCNBT, pensent qu’un certain Lulius Porcius aurait été le propriétaire, durant l’antiquité Romaine, d’une belle villa et d’un domaine non loin du centre du village actuel. Car, selon les étymologistes, les terminaisons ac,argues et an signifieraient, le domaine de…

Le cochon figurant dans les armes de la commune, l’origine de notre animal totémique serait liée à l’association des mots Poussan (nom du village) et porcèl , le nom occitan du petit cochon. Mais la majorité des animaux totémiques a été créée à partir du XVIe siècle. Un des plus lourds est le poulain de Pézenas, le plus gros est le chameau de Béziers. Tout naturellement, l’énorme cochon rose avec sa forme rebondie est devenu celui de Poussan.

Il possède 8 paires de pattes et défile lors du carnaval du village porté par des costauds qui doivent le faire rouler, le soulever et le présenter à la foule.

Et si la symbolique de l’animal totémique est très manichéenne il est souvent accompagné par un autre animal « totem », le  » chevalet « , commun à de nombreuses communes de la Région mais aussi de France. Nous les retrouverons bientôt, tous les deux, à Poussan, à partir du 26 février.

                                          _____________________________________

Et pour le cochon, ce sera encore son anniversaire, lui qui est né dans un garage de l’avenue de Sète chez Gisou et Gilles aidés par un groupe d’amis du Rugby devenus aujourd’hui “ Les Amis du Cochon “.

La MJC dans les Iles pour le Carnaval

La MJC qui participe depuis plusieurs années au carnaval et à sa cavalcade, après nous avoir associés à son anniversaire, nous a habitués aux voyages comme celui  qu’elle propsait en Ecosse, ou en Russie.

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAGHYGYYYCertains membres du bureau, quelques adhérents et amis de la MJC n’ont pas résisté cette année à l’appel du large. Ils mettent le turbo pour que leur char soit magnifique. Une belle invitation au voyage que les spectateurs de la cavalcade de fin février apprécieront.AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAADSC_0030 (13)

120 carnavaliers bien en forme pour les festivités

Programmé pour ce vendredi 17 février en soirée, dans le hangar du garage Decoux, là où se réalisent la plupart des nombreux chars qui défileront lors de la cavalcade du 26 février, et là où les carnavaliers ont passé de nombreuses soirées ou week-end depuis Noël, leur repas marquait le départ officieux des festivités du Carnaval 2017. AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAADSC_0031 (13)

Nombreux d’entre-eux avaient tenu à y participer.L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes souriantes, personnes debout

Même Miss Poussan et ses dauphines ainsi que Jacques Adgé avaient tenu à participer car le carnaval est un des moments festifs qui sait réunir les Poussannais autour d’un même objectif. Procurer du plaisir aux spectateurs en le partageant avec eux. Même notre animal totémique était prêt pour le départ.

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAADSC_0002 (19)

Cette année, avec plus de 13 groupes concernés et avec un hiver assez clément, ils ont travaillé assez rapidement, l’après-midi ou le soir, après une longue journée, pour que les chars de leurs groupes animent la cavalcade dans les rues de Poussan.

Si pour certains la dernière semaine ne sera pas de trop afin d’habiller les tracteurs, ils pourront compter sur l’aide de leurs camarades.AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAADSC_0022 (15)

Ce vendredi, on le sentait, les cœurs et les corps étaient dans les starting-block, prêts à mettre leur énergie dans un carnaval qu’ils aiment vivre chaque année, qui réchauffe les corps et les cœurs de ceux qui y participent. Des Bee Gees aux Pir’Nanas, du Judo au groupe des Filles, de la Zumba au Handball avec Parenthau… Les carnavaliers fêtaient en famille l’aboutissement de leurs efforts et la conclusion de la réalisation d’une fresque collective et animée.AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAGUOYU

Ils avaient retenu cette date, histoire de se retrouver et de partager une soirée festive. Pour certains, elle allait se prolonger sur place ou sur d’autres sites.

La douceur s’était invitée mais la Rouille de Seiche de Franck Traiteur et l’apéritif qui la précédait développaient une ambiance très conviviale : pour cette préparation bien appétissante : 30 kg de seiche .

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAADSC_0004 (18)L’humeur festive permettait aux différents groupes d’échanger leurs impressions et de se préparer aux festivités communes qui les attendent.

Chacun des  participants  pouvait apporter des boissons, du pain , une salade ou un dessert, mais Franck comptait bien avec sa rouille de seiche en rassasier un bon nombre.

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAADSC_0015 (17)Tandis que la soirée avançait, pris dans la ferveur collective, l’on se projetait dans un carnaval qui devrait être éclatant, lui qui fête ses 41 ans avec un cochon qui soufflera ses 21 bougies. Et à priori, même le soleil et la douceur printanière se sont invités…