Préservons la biodiversité luttons contre le Frelon asiatique !

POUSGVUFUTGUU

Le frelon asiatique est une espèce invasive originaire d’Asie. Particulièrement nocive pour les abeilles et dangereuse pour l’homme, elle s’est adaptée à nos territoires et constitue une menace pour la biodiversité et un danger sanitaire.

Le nid de forme sphérique est fait de fibre de cellulose mâchée et peut atteindre jusqu’à un mètre de haut et 80 cm de diamètre. Construit au printemps et abandonné en hiver, il est le plus souvent situé dans des arbres à plusieurs mètres de hauteur, parfois dans des habitations ou du mobilier urbain.POUSNid-frelon

Afin de lutter contre son expansion, il est important de l’attaquer pendant son installation dès le mois de février en disposant notamment des pièges dans son périmètre d’action.

Pas besoin d’être un ingénieur pour construire son piège à frelons asiatiques : quelques notions de bricolage, deux bouteilles en plastique, un couteau, une perceuse et quelques fils suffiront.
Installé au fond du dispositif, l’appât : un mélange de bière, de vin blanc et de sirop de grenadine, attirera les frelons asiatiques. Placez les pièges de préférence en hauteur, loin des endroits fréquentés et rechargez le piège en appât tous les 15 jours.POUSPlan-fabrication-piège-sélectif

CAHOOTS.fr : soutenez la 1ère plateforme participative à la création artistique au service des citoyens et des artistes

La 1ere résidence d’artiste en ligne
C’est la 1ère plateforme participative pour la création artistique qui va voir le jour en 2021. CAHOOTS.fr accueillera en résidence des artistes souhaitant donner l’occasion de faire participer les publics et non-publics (ceux qui ne sont pas encore spectateur.trice.s) en leur permettant de dialoguer, interagir, nourrir leur projet, tout au long du processus de création de leur oeuvre.
La particularité de cette résidence est qu’elle inaugure un nouvel espace de création en ligne. Cette forme inédite de résidence dématérialisée voudrait accorder une place à l’expérimentation des liens entre artistes et citoyens et devenir un outil innovant pour les projets d’artistes requérant la participation du public.
La plateforme CAHOOTS.fr est conçue avec deux accès différents :
– Un accès PUBLIC donnant accès aux oeuvres en construction. Les participants qui le souhaitent sont invités à apporter une matière spécifique aux projets artistiques présentés (un témoignage, un geste, un son, une image, une vidéo…) et/ou à se rassembler comme public témoin d’une oeuvre en création pour développer et enrichir le processus de création. Ces contenus sont déposés et disponibles sur un espace dédié sur CAHOOTS.fr, puis intégré, en son intégralité ou sous forme d’extrait(s) ou de référence(s), dans l’oeuvre finale. Les participants peuvent suivre de près, et en exclusivité, l’avancé de la création sur CAHOOTS.fr.

Copyright_Jean_Baptiste_Pellerin3Copyright_Jean_Baptiste_Pellerin

- Un accès ARTISTE permettant de soumettre un appel à participation auprès des citoyens. Plusieurs outils sont proposés ou développés selon les projets : conseils et accompagnement dans la rédaction et la mise en ligne, éditorialisation et valorisation des ressources (contenus vidéos, journal de bord), formation complémentaire en catalogage, indexation du projet et navigation (expositions virtuelles, playlists).

Dans « Troc ! » Emilie et Marie s’emparent de l’imaginaire inconscient d’un geste offert par l’autre pour l’intégrer, dans une chorégraphie improvisée.
Aïda Minet s’investit dans le développement de projets innovants au croisement entre audiovisuel, nouvelles technologies numériques et société. Elle travaille essentiellement pour des sociétés de production spécialisées dans la fabrication d’oeuvres cinématographiques et audiovisuelles incluant des nouvelles technologies, en y
coordonnant le développement et la fabrication de plusieurs oeuvres linéaires ou interactives.

Juriste de formation, spécialisée en propriété intellectuelle, elle porte une attention particulière aux droits patrimoniaux et culturels soulevés par les outils numériques mais aussi aux droits fondamentaux de la vie privée et de la protection des données. Jule Japhet, metteuse en scène vouée aux projets artistiques sensoriels et traditionnels, et Elodie Moï, performeuse multidisciplinaire, complètent le quatuor de leurs expériences indispensables pour développer une plateforme éthique, esthétique au service des oeuvres artistiques.
CAHOOTS.fr a reçu un écho très positif auprès des artistes souhaitant investir les nouvelles formes de narration et questionner les usages actuels des nouveaux publics. Très rapidement, des acteurs culturels ont souhaité soutenir cette nouvelle dynamique parce qu’elle offre des atouts incontournables en médiation et action culturelle, suscite des coopérations innovantes entre structures culturelles, associatives, éducatives, sociales. CAHOOTS.fr traduit leur engagement et rayonnement au-delà de leur territoire physique.
La version BETA de la plateforme existe (grâce aux soutiens de Occitanie en Scène, l’Atelline, la Halle Tropisme, Context’Art). CAHOOTS.fr accueillera les premiers artistes en résidence à partir de juillet prochain (un appel à projets est ouvert jusqu’au 16 mai 2021). CAHOOTS.fr accompagne déjà, en partenariat, des projets soutenus par le fonds de soutien Euro-régional.
Pour boucler le budget de développement de la plateforme (78.000€), l’association porteuse du projet, Meet The Artist, l’a soumis au vote participatif « Vos solutions pour la culture » lancé par la Région Occitanie, qui donne lieu à un vote citoyen du 12 février au 16 mars 2021.
Ce budget, s’il est obtenu, permettra de renforcer le développement de CAHOOTS.fr vers une plateforme totalement gratuite pour les participants et les artistes, multilingue, sans publicité, hébergée en France et sécurisée.
Si ce projet vous séduit, n’hésitez pas à vous rendre sur le site de la région Occitanie « Budget participatif » et à voter pour « CAHOOTS » mais aussi à suivre son développement pour redéployer ensemble et autrement la Relation humaine, redéfinir l’Echange avec les artistes, réinscrire l’histoire individuelle dans l’Histoire de la Communauté.

Pour voter :
https://jeparticipe.laregioncitoyenne.fr/projects/budget-participatif-culture-2020-occitanie/collect/depot-descandidatures/ proposals/essai
Appel à projet à retrouver sur la page Facebook de Cahoots.fr
Page facebook “cahoots.fr” / Insta #cahoots.fr
www.cahoots.fr

L’église Saint Pierre un si bel édifice !

Comprendre comment l’église Saint Pierre est devenue un si bel édifice.

P1520424(Cliquez sur les photos pour les agrandir).

L’église de Poussan est vraiment un témoin de l’histoire de la commune.

eeeeeeeeeP13101681-1024x7681 « L’église Saint-Pierre, (apôtre, de Poussan), est une vaste église qui occupe une place particulière parmi celles du Bassin de Thau. Car Poussan, village languedocien, est situé sur le tracé de la Via Domitia entre garrigue et étang. Le territoire poussannais présente une occupation continue depuis l’antiquité, riche de plusieurs villas gallo romaines. »

« C’est à partir du Xe siècle que nous avons mention de l’existence d’une église Saint Pierre de Poussan et d’une tour, ancêtre du château. »

« Ces deux éléments du pouvoir, attirent alors l’habitat, et le village voit le jour, autour ce binôme. L’église et le château, éléments fondateurs du village, forment le noyau central du premier habitat et s’entoure d’une première enceinte. Avec la croissance démographique, au XIVe siècle, une seconde enceinte est construite afin d’englober les nouveaux quartiers. Au Moyen Age, Poussan connaît la prospérité malgré les épidémies, les guerres et les crises économiques que connaît le Languedoc. L’époque contemporaine voit l’agglomération sortir de ses murs et les habitations s’installer le long des voies d’accès plus larges autour des remparts. »P1520429 (2)L’histoire de sa construction et de son évolution ont été étroitement liées au développement de Poussan.

DSC_0048Des 2 églises de Poussan (Saint Vincent, Saint Pierre) qui la précédaient, à l’église actuelle, de nombreux événements ont rendu cet édifice un joyau pour la commune et le bassin de Thau. De 1350 à son agrandissement en 1496, de la révolution à l’arrivée de l’abbé Gept en 1827 elle est devenue une église simple à l’extérieur et « conquérante » à l’intérieur.

P1520441Reconstruit au XIXème siècle, cet édifice, par ses dimensions et ses ornements, est un témoignage de l’histoire de Poussan, de l’attachement des habitants de cette localité à la pratique religieuse. La plupart des grands événements, même civils et politiques, du Moyen-Age jusqu’à la Révolution, y étaient organisés.

DSC_0040Avec des voûtes magnifiques, un chœur à la hauteur de ses ambitions et une chaire à prêcher de haute facture, la Bourgeoisie Poussannaise avait tenu à matérialiser sa puissance.

P1330807Il en est de même pour les nombreux objets liturgiques qui y sont encore présents.

DSC_0071 (2)

 

Découvrir la visite interactive de la 9ème Galerie Ephémère

« Vous l’attendiez ?  La Galerie éphémère 9ème édition est ouverte ! Nous vous invitons à découvrir les travaux de Lucy , Poupi von craft , Sébachien , Nils Firas , Olly Jenkins , Atéa , Federico Drigo Photography, Sofsie , Mone Tauk , Colin Gravot , Anaïs-Armelle Guiraud , Arkane , Mounkat , Parfois Salomé ainsi que quelques surprises cachées ici ou là.

La Galerie Ephémère précise : « La culture étant fortement malmenée cette année, nous et le@Conservatoireespacesnaturelsoccitanie sommes vraiment heureux de pouvoir vous proposer cette visite virtuelle même si nous avions tout prévu pour vous accueillir dans les meilleures conditions. Merci à tous nos partenaires et bonne visite ! »

Découvrir sur : http://lagalerieephemere.net/?fbclid

LES OBLIGATIONS LEGALES DE DEBROUSSAILLEMENT (OLD)

OBLIGATIONS LEGALES DE DEBROUSSAILLEMENT (OLD)OLDCapture Cliquez sur l’image pour l’agrandir, merci…

L’obligation légale de débroussaillement est inscrit dans la loi et en particulier dans le code forestier (article L131-10 et suivants). Il est de la responsabilité des communes de veiller à la bonne exécution de ces obligations. La préfecture peut également missionner l’ONF pour contrôler les travaux effectués.
Cette obligation de débroussaillement vise à protéger les habitations et habitants en cas d’incendie mais aussi à faciliter le travail des sapeurs pompiers.

Comme chaque année il est rappelé les obligations légales de débroussaillement :
• En zone U (zone urbanisée) du PLU la totalité de la parcelle doit être débroussaillée qu’elle soit construite ou non.
• En zone Naturelle et dans une bande de 200 mètres autour de cette zone, cette obligation ne concerne que les propriétés comportant un bâti. L’OLD est alors appliquée dans une profondeur de 50 mètres autour de la construction et sur une bande 5 mètres de chaque côté de la voie d’accès. Cette obligation peut s’étendre sur des fonds voisins. Pour cela une demande doit être faite au propriétaire pour lui demander dans le cadre des OLD l’autorisation de pénétrer dans son terrain pour débroussailler. En cas de non réponse dans un délai d’un mois l’obligation est transférée au propriétaire du fond voisin.
• Ce débroussaillement peut être contrôlé par les services de l’État à partir du 15 avril. Il est donc nécessaire de procéder à ces travaux avant cette date.OLDSCapture

Plus de renseignements sont disponibles en mairie, il est possible de prendre contact avec l’élu délégué à l’environnement au 04 67 18 35 96 ou sur le site des services de l’état : https://www.herault.gouv.fr/Publications/Documentation/Agriculture-Foret-Alimentation/Debroussaillement

De nombreux travaux pour améliorer la gestion des eaux pluviales à Poussan

La circulation allant du haut de la rue de la Salle jusqu’au complexe sportif a été mise en double sens jusqu’à la fin février par rapport aux travaux qui ont lieu actuellement au Chemin du Cous.Peut être une image de carte
Dans le cadre de la réalisation du schéma de gestion des eaux pluviales, le territoire de la commune de Poussan a fait l’objet d’un diagnostic du fonctionnement de ces infrastructures pluviales. Ce diagnostic a permis de définir les actions pouvant être mises en œuvre pour améliorer la gestion des eaux pluviales. Sète agglopôle méditerranée qui exerce la compétence « eaux pluviales » a décidé de lancer une des actions définies par le schéma directeur au niveau du secteur Nord-Ouest de Poussan, à proximité du Collège.Peut être une image de herbe
Les travaux d’un coût global de 680.000€ HT financé par la SAM ont démarré le 10 février 2021 et ils correspondent à cette action dont les objectifs sont multiples :
• limiter les apports au Valaury provenant des bassins versants naturels situés en amont,
• permettre un écrêtement des débits venant gonfler le Valaury dès en amont de son parcours,
• maîtriser les ruissellements au niveau du chemin du Cous et provoquant régulièrement une impraticabilité du chemin qui sert notamment de desserte du collège empruntée par les bus scolaires.
Les travaux comprennent :
• la construction d’un bassin de rétention recevant les eaux pluviales d’un volume utile de 20.000 m3 et dont le rôle sera d’intercepter provenant de l’amont et d’assurer un écrêtement des débitsatIMG_20210210_172501
• la réalisation d’un fossé le long du chemin du Cous depuis le carrefour avec le chemin de Loupian afin de canaliser les ruissellements provenant de l’amont et éviter les écoulements sur le chemin du Cous (Dimension du fossé : largeur en crête de 4,5 m, hauteur utile de 0,5 m, Linéaire d’environ 200 ml)atIMG_20210216_174717
• la réalisation d’un cadre pluvial de traversée du chemin de Cous reliant le fossé au bassin de rétention (Cadre en béton armé de 4 x 0,5 m, Longueur d’environ 40 ml)
• l’aménagement du carrefour au croisement entre les chemins du Cous et de Loupian consistant en reprofilage de la voirie afin d’orienter les ruissellements vers le fossé,
• l’aménagement du chemin d’accès au bassin de rétention depuis le chemin de Loupian permettant une interception en amont du carrefour des ruissellements provenant du chemin de Loupian.

Peut être une image de plein air

Information coronavirus. Suivi hebdomadaire des hôpitaux du Bassin de Thau

Vendredi 19 février, 34 patients COVID étaient pris en charge aux Hôpitaux du Bassin de Thau dont 4 en réanimation (-1), 7 en en médecine, 11 en SSR (-2) et 12 en EHPAD (-14)
En 1 semaine, 11 nouveaux patients et résidents ont été pris en charge.
 À retenir cette semaine :
 Une situation stable en médecine, réanimation et SSR pour un total de 23 patients.
 Une amélioration très significative dans les EHPAD avec tous les résidents de l’EHPAD de Marseillan négatifs, seulement 2 positifs à Laurent Antoine et 10 à Vias et aucun décès à déplorer sur la semaine.
Depuis le début de la 2ème vague :
 647 patients Covid ont été pris en charge
 493 ont été guéris (retours à domicile ou négativés en EHPAD)
 120 sont décédés (+ 5 dans la semaine) avec une moyenne d’âge des décès stable à 83,9 ans. Sur ces 120 décès, 38 concernent des résidents des EHPAD et USLD de Sète, Agde et Marseillan.Peut être une image de ‎texte qui dit ’‎Hچ FACE AU VIRUS, CHAQUE GESTE COMPTE Ensemble TENIR 90 lospitalisation HBT En cours) QONN spitalisation REA/USC (En cours) NEN →34 PATIENTS HOSPITALISÉS DONT 4 EN REANIMATION →647 PATIENTS PRIS EN CHARGE DEPUIS MI-AOÃT‎’‎
 Cette semaine, merci tout particulièrement aux équipes du pôle de gériatrie qui prennent en charge des patients COVID en SSR et en EHPAD et qui ont poursuivi cette semaine la vaccination des résidents

 

Vélos et trottinettes électriques : l’agglopôle peut vous aider !

Les habitants des 14 communes du territoire peuvent désormais faire une demande de subvention pour l’achat d’un vélo électrique ou d’une trottinette électrique en ligne. Le montant de l’aide accordée est de 25 % de la valeur du vélo ou de la trottinette plafonnée à 200 € Scène 07

ATTENTION

  • Il est impératif de télécharger le dossier, avant d’acheter votre véhicule. Aucun véhicule ne sera éligible si vous l’avez acheté avant de télécharger votre dossier.
  • Pour que votre véhicule soit éligible à la subvention, la puissance du moteur de votre trottinette doit être supérieure ou égale à 250 watts.

Pour faire une demande de subvention, veuillez suivre les étapes suivantes :

  1. Pour vous inscrire CONNECTEZ-VOUS A LA PLATEFORME  
  2. Vous allez recevoir un mail d’activation : veuillez cliquer sur le lien y figurant pour activer votre demande. Vous recevrez une réponse de prise en compte de votre demande avec en pièce jointe, un dossier à compléter
  3. Après avoir obtenu le mail de prise en compte, vous pouvez acheter votre vélo ou trottinette électrique
  4. Retournez le dossier complet par mail dans les 14 jours (si vous n’avez pas de retour dans les 15 jours après dépôt de votre dossier, veuillez contacter Sète Agglopôle Méditerranée au 04 67 46 47 48)
  5. Vous recevrez votre subvention quelques mois après la réception de votre dossier

Les questions les plus fréquemment posées sont recensées dans notre FOIRE AUX QUESTIONS

BatNco, la mini-entreprise du collège Via-Domitia de Poussan en assemblée

Le Vendredi 12 Janvier avait lieu son Assemblée Générale au collège de Poussan Via-Domitia! Celle de BatNco, une mini-entreprise.ataIMG_20210212_163407

Ses membres, 16 collégiens, étaient tous présents et ont présenté d’une façon magistrale leur projet à ceux qui les aident, les soutiennent et aux potentiels acheteurs, en présence de leurs professeurs, de Monsieur Russo, Principal du collège Via Domitia, de Florence Sanchez, Maire de Poussan et de Monsieur Mariez, Conseiller Municipal délégué à l’environnement.

Les différents pôles de cette entreprise ont su expliquer leurs fonctionnements, préciser les objectifs avant que l’auditoire ne pose quelques questions surtout techniques.

Déjà de très nombreuses commandes…

Vidéo sur :  https://youtu.be/ZQuPddWGWDo

Et  BatNco, la mini-entreprise du collège Via-Domitia de Poussan, qui souhaite développer avec l’aide du professeur de technologie, Monsieur Barthes, et de leur professeur encadrant, Lucie Jeanjean,  l’installation de nichoirs à chauves-souris avait bien fait les choses puisqu’ensuite l’on pouvait commander des nichoirs tout en se désaltérant, toujours dans le respect des règles sanitaires.bat22Capture

Pourquoi les chauves-souris ? « Les chauves-souris sont de petits mammifères appartenant à l’ordre des Chiroptères. Ce sont des animaux nocturnes qui quittent leurs gîtes dès la tombée de la nuit, pour partir à la recherche de proies. En France, toutes les espèces de chauves-souris sont insectivores et extrêmement voraces. Elles peuvent consommer en une nuit jusqu’à la moitié de leur poids en insectes ! Parmi leurs proies, on retrouve des insectes ravageurs de cultures comme :

Les moustiques, les papillons de nuit, les coléoptères…

« Or les chauves-souris sont les mammifères les plus menacés d’Europe, ceci est en partie dû à la disparition de leurs habitats naturels, et de leurs sites de reproduction et d’hibernation. Pour pallier à ce problème, n’hésitez pas à laisser de vieux arbres présentant des fissures et des cavités dans votre jardin. Quand cela n’est pas possible, vous pouvez mettre à disposition des nichoirs à chauves-souris à accrocher sur de grands arbres ou bien sur les façades de bâtiments. En agissant ainsi vous participez à la préservation de ces espèces tout en luttant biologiquement contre la prolifération de ravageurs au jardin. »batCapture

Pour les commander ou les acheter : batNco.mini@gmail.com

A découvrir, leur site : https://sites.google.com/view/site-de-la-mini-entreprise-bat/notre-entreprise

Contact : batNco.mini@gmail.com

A noter qu’ils vous donneront de nombreux conseils pour installer les nichoirs et pour assurer la protection des chauves-souris contre divers prédateurs, mais aussi pour qu’elles disposent d’assez d’espace pour pouvoir se laisser tomber et prendre leur envol…ataIMG_20210212_164012

Et sachez que la municipalité soutient ce projet pédagogique et écologique car elle est la première cliente d’un lot d’abris fabriqués par ces élèves, en souhaitant également encourager les Poussannais.es à commander eux-mêmes leur propre abri…

Celles de Gigean et Montbazin ont aussi passé commande…

A suivre…