Tour du Monde : des Poussannais osent

Ils se préparent depuis septembre 2017 et la date de leur départ approche, ce sera pour le 4 juin 2018, le jour du 10ème anniversaire de leur fille, Lola.

Depuis que leur décision a été prise, ils ont effectué toutes les démarches nécessaires ou obligatoires pour que leur périple se déroule du mieux possible, bon nombre de vaccinations comme celles contre l’encéphalite japonaise, la typhoïde, la fièvre jaune, l’hépatite A… Des passeports grand voyageur, des assurances Santé adaptées et des permis internationaux. Pour le courrier, ils ont trouvé une solution…

Aurélie et Julien Anselme, de jeunes Poussannais ont en effet décidé d’effectuer avec leur fille Lola, âgée de 10 ans, un tour du Monde non pas en 80 jours, mais au contraire en un an, en profitant au mieux des pays découverts.OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le seul qui restera à Poussan,chez les grands-parents de Lola, sera le petit chien.

Les contraintes professionnelles disparaîtront car Julien qui est à son compte se mettra en stand-by, Aurélie est actuellement sans profession et Lola, scolarisée au CM2 à Poussan, suivra des cours par correspondance avec le CNED à raison de 10 à 12 h imposées par semaine mais avec un complément apporté par ses parents.

A priori, tout est sur les rails : « C’était un projet en gestation car nous voyageons beaucoup depuis longtemps. Nous avons eu des opportunités et des possibilités après des années de labeur alors nous avons décidé d’en profiter. Et comme Lola depuis son plus jeune âge a été initiée aux voyages, pas de problèmes particuliers, tout est presque prêt. »

Le compte à rebours est donc lancé, plus que 6 semaines : tout a été réfléchi, des billets spéciaux tour du Monde, des réservations pour tous les transports, les hôtels et les hébergements, le budget…

Et le tout pour un circuit impressionnant : Londres le 4 juin, puis 17 destinations jusqu’au retour, Sri Lanka, Singapour, Malaisie, Bali, Hong-Kong, Cambodge, Thaïlande, Sydney, La Barrière de Corail, Nouvelle Calédonie, Polynésie française (Noël 2018), Auckland, Hawaï, La Côte Est des États-Unis, Mexique, Bélize, Costa Rica, Pérou, Brésil et retour sur Londres avant la France; à raison de 3 semaines dans les grands pays.OLYMPUS DIGITAL CAMERABrésil : Chûtes d’Iguazu

Quel périple ! Heureusement, avec certains billets modifiables il y aura un peu de marge.

Pour eux, qui se débrouillent un peu en anglais et en espagnol, la langue ne sera certainement pas un problème. Axés sur le milieu marin, les sports nautiques, le patrimoine culturel, ils se feront un plaisir d’aller au contact des populations et s’ils ont mis de côté les pays d’Europe et d’Afrique, c’est pour mieux se les réserver pour de futures aventures car ceux-ci sont plus proches que les autres. Un prochain périple à programmer…

Le dernier souci : les bagages. Outre le minimum de médicaments, pour le linge ce sera aussi réduit mais ils pourront en acheter si nécessaire. Ils sauront s’adapter…OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Sri Lanka

Ils en ont l’habitude : « Au début, nous avions pensé partir sur un voilier que nous avions acheté. Après quelques mois passés sur celui-ci et quelques sorties, nous nous sommes rendus compte de la complexité du challenge avec un maximum de contraintes et peu d’espace, ainsi que des dépenses élevées dans les ports d’escale. Nous y avons cru, mais le voyage aurait été trop aléatoire. nous avons revendu le beau voilier ».

Pour eux, cette belle aventure sera une découverte, une formidable expérience et s’ils ont déjà un virus, c’est bien celui du voyage : « Une fois revenus, nous nous mettrons à l’œuvre pour mieux repartir et pourquoi-pas s’installer ailleurs… »

Pour les suivre durant leur périple : https://www.instagram.com/familytrotter/

Nous ne manquerons pas de vous faire profiter de leurs découvertes durant chacune de leurs étapes. Pour nous aussi si tout va bien, le voyage va commencer.

CLSH : une semaine pleine d’air

clsh 66666CaptureQue de belles animations durant la 1ère semaine des congés de Printemps pour les enfants inscrits au CLSH de Poussan qui ont su profiter du très beau temps revenu avec de nombreuses activités en plein air, proposées par les animateurs du Pôle Enfance-Jeunesse. Que du bonheur.clsh 444Capture

Tout d’abord, découverte de la flore de Poussan en maternelle pour réaliser un herbier, dans la nature proche…. Avec Tchoukball et hockey pour les élémentaires.clsh22222Capture

Activité dessin magique en maternelle avec de l’encre.clsh11111Capture

Ultimate et baseball au Park et le mercredi 18 avril, olympiade avec les enfants de Balaruc les Bains  au complexe sportif.

clsh 5555Capture

Les producteurs de l’Hérault ouvrent les portes de leurs fermes

 Pour la quatrième édition du week-end De Ferme en Ferme organisé par la fédération Régionale des Centres d’Initiatives pour Valoriser l’Agriculture et le Milieu Rural Occitanie (CIVAM), c’est 37 fermes héraultaises qui vous accueillent, avec, au programme, visites, dégustations, jeux concours, et autres activités pédagogiques.CIRC180413_Affichette_Circuit-PDT_De_ferme_en_ferme2

 Ce circuit spécial Paniers de Thau sera donc organisé le samedi 28 Avril,

- Rendez-vous à 13h30 sur le parking derrière la mairie de Villeveyrac. Suzanne vous accueillera et des covoiturages seront organisés pour le reste de l’après-midi.

-   Vous vous dirigerez ensuite vers Myhome Farmer pour 14h. Jorge Fernandes producteur de safran et sureau, vous fera découvrir son activité à travers ses productions de sirops, confits, miels et savons et vous expliquera comment reconnaitre et utiliser le safran. (Prendre D2 direction Poussan, puis suivre les panneaux jaunes. VILLEVEYRAC 34560)

-   15h direction le Moulin de la dentelle avec Muriel DE LA TORRE, productrice d’huiles d’olive qui vous proposera une visite commentée du moulin et de sa boutique ainsi qu’une dégustation des produits de l’oliveraie. (35 rue Sautaroch 34560 VILLEVEYRAC)

A 16h30 à la Ferme des Saveurs, chez Nelly et Christophe Brodu éleveurs de brebis et producteurs de fromages, faisselles et autres yaourts. Nous clôturerons le circuit par une dégustation sur place ainsi qu’une initiation à la traite à 17h30. (Mas de saint Fol Route de Loupian 34560 VILLEVEYRAC)

Le syndicat de chasse en assemblée se projette dans l’avenir

chassP1030767 Dernièrement, le Syndicat de chasse de Poussan tenait son assemblée générale. Les participants étaient nombreux et leur débat interne leur a permis de se poser plusieurs questions sur l’avenir de la chasse, principalement à Poussan.

Lors de cette assemblée générale ont été présentés :

Les Chantiers en cours :

Aménagement du territoire
– Remettre les panneaux aux pts frontières.
Débroussaillage .
Culture à gibier (jachères fleuries, parcelles blés…)
Continuer la création des miradors (sécurité)
Avenir du tracteur (en fonction des frais à prévoir)
Dossier de Subvention à transmettre à la carrière.
Stand by de la mairie pour l’obtention du Local de chasse.
Analyse des propositions des membres du bureau (Quelle organisation par rapport aux points d’eau?…)
Intégrer un représentant des propriétaires dans le bureau.

Le bilan petit gibier : gibierCaptureLe bilan grand gibier :ggibCapture L’actualité sur les nuisibles, la garderie, le bilan financier ainsi que le prévisionnel…chassP1030761

Et pour les activités déjà menées en 2017/2018 :

bilaCaptureEn se fixant des objectifs pour 2018-2019 :
En préparant le territoire de chasse de demain.
– En prenant en compte le choix des chasseurs .
– En créant un groupe de chasseurs responsables possédant un lieu de rencontre et d’échanges (faciliter l’esprit de groupe)
– En préparant les grands changements qui touchent notre territoire
(ligne TGV- Base Arrière port Maritime – Agrandissement carrière – lotissement Sainte Catherine – Tracé du Bas Rhône )traCapture

Aidez Tiphaine à retrouver « Minette »

Minette est une chatte tigrée, de 3 ans, pas de très grande de taille, non tatouée, sans collier, et non stérilisée.

min77EBF8D0-900D-4409-B8E9-264D5899E172-2

Disparue le 15 Avril au soir à Poussan, Rue Marcel Palat, elle a pu passer sur le balcon qui mène aux toits ou sauter en bas sur la route. C’est une chatte qui a toujours vécu à l’intérieur, dans un appartement et qui est peureuse dehors, notamment pour les voitures.

Elle n’aime pas les autres chats ou même les chiens, cependant elle est très douce avec les humains, se laisse facilement caresser, approcher. Si vous l’avez vue ou si vous la voyez ou bien l’avez recueillie, merci de contacter Tiphaine au 06.33.68.46.19 ou bien au 06.20.46.49.44

Le chocolat était en fête à la MJC

Screen Shot 03-30-16 at 04.15 PM 001Ce mercredi après-midi, de 14 h 30 à 16 h 30, les jeunes adhérents de la MJC étaient invités à participer à un atelier chocolat animé par Monsieur Jeanson, pâtissier à Poussan. Plus de 20 enfants motivés et concentrés pour découvrir comment l’on doit s’y prendre pour utiliser du chocolat afin de réaliser de petits éléments.chocoP1030575

Les volontaires étaient attentifs et écoutaient tout ce que précisait Mr Jeanson sur ce fameux chocolat qui d’après Wikipédia est un terme d’origine mésoaméricaine, un aliment sucré produit à partir de la fève de cacao. Celle-ci est fermentée, torréfiée, broyée jusqu’à former une pâte de cacao liquide dont on extrait la matière grasse appelée beurre de cacao. Le chocolat est constitué du mélange, dans des proportions variables, de pâte de cacao, de beurre de cacao et de sucre ; on y ajoute éventuellement des épices, comme la vanille, ou des matières grasses végétales.choco2

Consommé initialement sous forme de xocoatl (boisson épicée) au Mexique et en Amérique centrale, le chocolat se démocratise avec la révolution industrielle.

Screen Shot 03-30-16 at 04.16 PM 001Au XXIe siècle, il est consommé sous forme solide (chocolat noir ou au lait) ou liquide (chocolat chaud). Le chocolat se retrouve dans de nombreux desserts tels que les confiseries, biscuits, gâteaux, glaces, tartes, boissons. Offrir du chocolat, moulé de différentes manières, est devenu traditionnel lors de certaines festivités : œufs, lapins, poules et cloches à Pâques.

Il faut savoir que Le chocolat noir un stimulant : le cacao contient des substances qui augmentent la sécrétion d’adrénaline, et favorise le fonctionnement du cerveau et la circulation sanguine. Par ailleurs, il contient de la vitamine E, et est aussi riche en magnésium et en fer. Le chocolat blanc et au lait ne contiennent pas assez de cacao pour apporter des quantités significatives de vitamines et minéraux.chocoP1030578

Le chocolat est produit à partir de la fève de l’arbre appelé cacaoyer. On en trouve différentes espèces réparties dans les régions chaudes du monde. Sa culture est assez exigeante et le fruit produit, appelé cabosse, est récolté deux fois par an lorsqu’il est à maturité.chocoP1030577

Juste après la récolte, la cabosse est fendue avec une machette et vidée de ses fèves et de sa pulpe, le plus souvent à quelques mètres du lieu de récolte. Les fèves sont égrainées de l’axe central, triées, placées dans des bacs et recouvertes de feuilles de bananier. D’autres plantations laissent les graines en tas ou utilisent des paniers suivant les moyens qu’elles ont. La température varie de 40 °C à 50 °. On les laisse reposer environ une semaine en les brassant régulièrement.

Trois fermentations vont débarrasser les fèves de leur pulpe, réduire le goût amer en acidifiant le milieu, solubiliser la matière grasse formant un film autour de la phase hydrosoluble.  À ce stade, elles contiennent encore 60 % d’humidité qu’il faut réduire à 7 % pour assurer une conservation et un transport optimaux. Les fèves sont alors séchées au soleil (séchage naturel) ou dans des séchoirs pendant 15 jours.

Comme pour le café, les fèves sont torréfiées afin d’augmenter leur arôme. Cette phase se déroule après nettoyage des graines dans un torréfacteur. Les fèves sont cuites à cœur avec leur coque puis elles sont décortiquées. Elles sont ensuite broyées à l’aide d’une meule et transformées en éclats, que l’on appelle nibs ou grué. La torréfaction dure en général 40 minutes à 140 °C. Mais elle diffère suivant les variétés et les arômes que l’on désire obtenir.Noix chocolatLes grains de cacao sont broyés grossièrement (étape du décorticage séparant les cotylédons des coques et germes par un système de ventilation et de vibration) puis plus finement à chaud (50 à 60 °C) pour fondre et obtenir une pâte visqueuse malaxée : la masse de cacao (en). Chauffée à 100-110 °C, cette pâte devient liquide : c’est la liqueur de cacao. Le beurre de cacao est séparé de cette liqueur par pression (les résidus solides de ce broyage, les tourteaux, donnent par pulvérisation le cacao en poudre). Cette étape se déroule dans une broyeuse hydraulique constituée de plusieurs cylindres de plus en plus serrés et permettant d’affiner le broyage. Cet affinage permet de réduire la fève en grains très fins (18 μm56) non décelables sur le palais de la bouche.Cocoa pod on a white background.

Les étapes précédentes ont permis d’obtenir une masse de cacao à laquelle on va ajouter différents ingrédients suivant le chocolat que l’on désire. Le chocolat noir est fabriqué en mélangeant beurre de cacao pour le fondant, cacao solide – également nommé « tourteau » – pour le goût, et sucre. Plus il y aura de sucre, moins le pourcentage de cacao sera élevé. Du lait en poudre est ajouté si on désire du chocolat au lait.choco3

Pour obtenir du chocolat noir, on ajoute à la pâte de cacao du sucre et éventuellement du beurre de cacao pour le fondant (ou une autre graisse végétale).
Pour obtenir du chocolat au lait, on ajoute à la pâte de cacao du beurre de cacao (ou une autre graisse végétale), du lait en poudre et du sucre.
    Pour obtenir du chocolat blanc, on ne garde que le beurre de cacao, et on ajoute du lait en poudre et du sucre.
    Pour tous les chocolats, on ajoute souvent des arômes ou épices : très fréquemment de la vanille, mais aussi d’autres épices.

Et si l’on veut faire fondre du chocolat noir, il faut le porter à 36 °C, mais souvent on le chauffe à une plus haute température pour aller plus vite car c’est un mauvais conducteur de chaleur.Afin de réaliser des poules, des petits poissons, des œufs, des bonbons au chocolat et même de travailler avec de la pâte d’amande, Monsieur Jeanson montrait comment rendre le chocolat liquide en utilisant une machine qui chauffe et refroidit le chocolat en respectant les courbes de cristallisation, une tempéreuse qui le mélange en permanence et le maintient à la bonne température pendant toute la durée du travail. Il allait expliquer ensuite comment s’en servir pour de multiples réalisations. Mais avec le chocolat les spécialistes utilisent aussi différents outils comme des décapeurs thermiques, des petits marteaux ou encore des pistolets à peinture et des spatules de différentes tailles. IL faut savoir se débrouiller pour innover et être opérationnel à tous les niveaux car pour le week-end de Pâques Mr Jeanson a travaillé plus de 80 kg de chocolat.choco

Ce mercredi après-midi, l’on restait plus classique. Après un « cours » concernant le travail de la couverture (chocolat) l’atelier a commencé ; Chacun des quinze enfants, après avoir observé le pâtissier, a pu remplir des moules avec une poche adaptée.

Mais ils n’en sont pas restés là puisque chacun a pu comprendre ainsi comment l’on peut réaliser des éléments de toutes sortes, des pralinés, des sucettes, des chocolats de Noël, réaliser des dessins…Screen Shot 03-30-16 at 04.18 PM

L’un des moments magiques fut celui de l’assemblage des 1/2 œufs moulés dans des plaques préalablement remplies.

Avec la dégustation qui s’en suivait tous les sens étaient en éveil pour le plus grand bonheur de tous ces pâtissiers en herbe. Un grand succès.

Seconde réunion publique pour le projet de Sainte – Catherine Marqueval.

Ce jeudi 29 mars à partir de 18 h 30 au Foyer des Campagnes, se tenait la seconde réunion publique pour le projet du nouveau quartier de Sainte – Catherine Marqueval dans le cadre de la concertation publique qui se déroule du 19 février au 16 avril 2018.catyP1030023

Dans ce sens, un dossier de concertation est ouvert à l’accueil de la mairie, 1 place de la Mairie à Poussan, du 19 février au 16 avril 2018. Il comprend un registre sur lequel le public peut, aux heures d’ouvertures au public, consigner ses observations. Le public peut également formuler des observations par courrier électronique à l’adresse : mairie@ville-poussan.fr. Le dossier de concertation est complété au fur et à mesure de l’avancement de la concertation.circuCapture

Avec l’adoption du Plan Local d’Urbanisme, le conseil municipal du 11 décembre 2017 a revu le périmètre initial de l’opération à la baisse. Il passe de 34,8 ha à 19,6 ha. La majeure partie du projet est classée en zone AU0, zone d’urbanisation future.catyP1030006

Les objectifs poursuivis sont notamment les suivants :

  • réaliser un programme de constructions compatible avec les orientations du schéma de cohérence territoriale, assurant la mixité des fonctions urbaines, la mixité sociale et une diversité des typologies d’habitat.
  • prévoir une réalisation de l’opération échelonnée dans le temps en corrélation avec les perspectives d’évolution démographiques et la capacité des équipements publics existants ou programmés.

Un retour sur la 1ère réunion permettait aux nouveaux venus de s’informer sur le projet, tandis que Serge Cuculière, Adoint au Maire Délégué à l’urbanisme et Antoine Garcia Diaz, urbaniste, architecte et paysagiste précisaient que le projet avait évolué en tenant compte des observations et des questions posées lors de la 1ère présentation.

Dossier de concertation du projet de nouveau quartier Sainte-Catherine Marqueval (pdf, 3,4 Mo)circuP1030015

Ce jeudi 29 mars, une quarantaine de personnes se sont rendues au foyer des campagnes. Après avoir fait un point sur l’avancement du projet le cabinet Garcia-Diaz et Serge Cuculière, Adjoint à l’urbanisme, ont apporté des précisions sur l’aménagement de ce  nouveau quartier : circulation routière et en mode doux, valorisation environnementale et paysagère, formes urbaines et typologie des habitats prévus, équipements collectifs…

Les questions de l’assistance ont permis de donner des éléments de réponse concernant principalement les questions de circulation et de relation avec le centre ville, la requalification du chemin de la Garenne, la conservation de la qualité environnementale et paysagère.circu5P1030018

Toujours de nombreuses questions posées par un public très concentré : « circulation en direction de Poussan, voies douces qui seront prises en compte avec autant que faire se peut un respect de l’environnement et du patrimoine, espaces réservés pour des structures scolaires et péri-scolaires, pluvial et assainissement avec aussi l’adduction d’eau qui va nécessiter la prise en compte d’une consommation en hausse, structure des logements collectifs et individuels qui devraient permettre d’éviter des structures trop rigides et au contraire favoriser le lien social, bassins de rétention qui pourront être utiliser à sec comme aires de jeux, récupération de l’eau de pluie, espaces de détente, espaces verts, logements sociaux… »circu2P1030021