TRANSPORTS SCOLAIRES – Inscriptions 2018 / 2019

Inscriptions à effectuer chaque année
Les dossier sont en ligne à télécharger sur le site
http://www.herault-transport.frL’image contient peut-être : ciel et plein air
Les dossiers papier pourront être en retirer à l’Accueil de la Mairie
Dés le 16 Juin, vous pouvez consulter les horaires des Transports Scolaires 2018 /2019 sur le site herault-tansport.fr

Un intense et extraordinaire gala 2018, avec Cendrillon

cvbP1070509 Cliquez sur les photos pour les agrandir.

La MJC de Poussan proposait un gala de danse, ce samedi 16 juin, à l’école élémentaire des Baux, dans la cour de récréation qui possède un bel amphithéâtre et des infrastructures suffisantes pour recevoir un nombreux public. Depuis quelques jours, les répétitions se déroulaient autour du groupe scolaire. Les espaces extérieurs maternelle et élémentaire pouvaient être utilisés. Certains locaux aussi, c’était l’effervescence, celle qui motive pour atteindre le haut niveau. Une belle excitation, du stress positif et une adaptation nécessaire pour les danseuses, des contraintes mais aussi de l’espace et de l’air ce qui fut synonyme de fraîcheur mais heureusement toute relative avec un peu de vent. Comme pour les années précédentes, mais ce sera peut-être pour la dernière fois (en extérieur),  il fallait s’organiser, se changer en plein air, trouver des solutions. Ce fut possible et toujours dans la bonne humeur pour que la synchronisation soit sans failles. Ce fut le cas avec de nombreux bénévoles qui œuvraient efficacement dans l’ombre.cvbP1070514

Comme le précisait Marina Dumonceaud, Directrice de la MJC, « grâce à de nombreux bénévoles amis de la MJC et des membres du Conseil d’Administration, cette soirée de gala a pu avoir lieu :cvbP1070488

« Aidée par la Municipalité, les services techniques et de nombreux intervenants, la MJC avait mis en place une infrastructure digne d’un spectacle de professionnels. Anna Douce s’était occupée des costumes et Marina, coordinatrice directrice de la MJC, précisait que des photographes étaient sur place et qu’une vidéo serait en vente.

Avec Ivan Rousset, bien aguerri, pour le son et les lumières, toute l’équipe de l’association s’était mobilisée pour ce grand événement.

Les élèves d’Aurélie Bourrit Asselin, qui a conçu le spectacle et qui anime des ateliers hebdomadaires à Poussan depuis plusieurs années présentaient un spectacle de haute volée. Une organisation sans failles pour proposer au public de l’accompagner dans un beau voyage avec Cendrillon avec bien sûr plusieurs styles de danse, du Modern’Jazz, du rock, un zeste de techno et de la danse classique au programme, en associant aussi toutes les catégories d’âge, des maternelles jusqu’aux adultes. Une recherche de l’unité, un équilibre un « mix » quelquefois qui allait certainement plaire aux spectateurs fidèles, au public composé des familles mais aussi des Poussannais qui ont pris l’habitude de participer à ce gala, chaque année.nvbP1070521 

Ce spectacle finalisait le travail de danse régulier effectué lors de cette saison à la MJC. Isabelle Maselli, la présidente de la MJC et Marina Dumonceaud, la Directrice, ainsi que de nombreux parents félicitaient Aurélie et les danseuses qui pour que cette soirée soit une réussite avaient tout donné lors des répétitions. Il fallait se transcender maintenant. Mais les enfants n’attendaient que ça et les plus grandes maîtrisaient la chose.

Même la synchronisation fut parfaite car dans l’ombre, tout était écrit et programmé.

Cendrillon, et son film récent (2015),  allaient être mise en scène à partir de danses et de saynètes qu’Aurélie avait adaptées. Une bien belle idée après Alice au Pays des Merveilles et Notre Dame de Paris, le Magicien d’Oz...

Il faut savoir que l’Occident connaît surtout cette histoire à travers les versions fixées par Giambattista Basile dans La gatta Cenerentola, Charles Perrault dans Cendrillon ou la Petite Pantoufle de verre et par les frères Grimm dans Aschenputtel (de). Il existe cependant une multitude de versions de par le monde, dont certaines peuvent être très différentes de celles connues en Occident. (Wikipédia). Comme pour beaucoup d’histoires appartenant avant tout au patrimoine oral, on retrouve ce conte-type de l’enfant passant des cendres au trône un peu partout à travers les époques et les cultures. Parmi les multiples versions antiques du conte que l’histoire littéraire a retenues il y a celle-ci, retranscrite au IIIe siècle par Claude Élien : l’auteur raconte l’histoire de Rhodope, une jeune Grecque embarquée en Égypte comme esclave. Un jour, un aigle lui vola une de ses chaussures alors qu’elle était au bain. L’oiseau laisse tomber la chaussure aux pieds d’un pharaon nommé Psammétique  ; frappé de stupeur par la délicatesse de la chaussure, il promet d’épouser la femme à qui elle appartient.nbvP1070436

Mais vraisemblablement Élien ne faisait que reprendre une légende déjà contée par Strabon au sujet de la pyramide de Mykérinos dont il rappelle que certains auteurs disaient que c’était le tombeau d’une courtisane nommée Rhodopis (Yeux de rose) :

Nous restions en France, ce samedi soir, c’était plus simple, car notre Cendrillon était bien là.

 Avant qu’elle n’apparaisse, en introduction, des danseuses ayant été remarquées dans un concours à Montbazin; Marseillan et Lavérune, évoluaient avec grâce pour nous montrer l’étendue de leurs compétences. Que ce soit en solo comme Sarah, en duo avec Léa, bou en groupe, ces jeunes filles ont de très solides compétences et elles nous le prouvaient. Avec beaucoup  de grâce et de légèreté l’ambiance était donnée . nvbP1070385

L’on était emporté dans le rêve. Les Ados et les pré-ados, le groupe Éveil, les CP  et les CM1 CM2 , nous faisaient plonger avec naturel et simplicité dans le rêve et . Nous allions être enveloppés peu à peu par un imaginaire insaisissable, par l’énergie de chacun des groupes, par des jeunes danseuses évoluant comme des pros sur des rythmes  soutenus et des petits bien dans leur corps oubliant le public.

De Cendrillon faisant le ménage , au shopping revu pour 2018, des souris confectionnant la robe à la méchanceté des sœurs, nous étions dans le rêve.

Du naturel pour les danseurs mais aussi le souci de donner le meilleur, de se transcender comme toujours avec un jeune garçon aussi l’aise que les filles.

.Impressionnantes par leur grâce et leur technicité, les Ados allaient préparer la soirée de Cendrillon, tandis que les CE1/CE2 étaient à la fête avec « son rêve « . treP1070226

Le public était captivé, pas un mot, il était concentré sur la scène se laissant emporter ans cet univers avec des adultes maîtrisant à merveille leurs chorégraphies, des danseuses qui se dépassaient.

Une pause avait permis à chacun de respirer un peu pour pouvoir mieux poursuivre cette formidable aventure. .L’intensité du spectacle était soutenue tandis que les très belles chorégraphies avec une exploitation maximale de l’espace scène rajoutaient du mouvement à l’ensemble. Et quelquefois, l’action se jouait même sur l’avant-scène. Les Ados et les Adultes prenaient le relais pour accentuer le caractère exceptionnel du moment, l’essayage de la chaussure après la libération de Cendrillon.

treP1070479
Le spectacle allait atteindre un sommet avec les noces entre Cendrillon et le Prince,  sur lequel le final allait rester.


Les enchaînements avaient été instantanés et le spectacle intense de très grande qualité.

Toutes les danseuses et danseurs y avaient mis du cœur pour enchanter un public subjugué.treP1070318

Ce Bonheur allait se poursuivre jusqu’au bout avec des fleurs, des applaudissements nourris et des félicitations envers les danseuses et leur professeur. Aurélie avait le mot de la fin en remerciant les parents pour leur implication et les enfants pour leur admirable participation et leur naturel ainsi que leur leur sérieux à toute épreuve.

Félicitations aussi à tous ceux qui ont œuvré pour présenter un aussi beau spectacle dont on retiendra outre les chorégraphies et la grâce des danseuses leur joie et leur plaisir d’avoir pu se produire devant un public si nombreux mais aussi cette année une variété de musiques et de tendances qui a su satisfaire une belle palette de spectateurs.

Que du plaisir et des moments inoubliables qui sentaient bon la fraîcheur, celle de la jeunesse, celle de la création et celle des liens qui unissent les élèves à leur professeur qui sait leur transmettre outre des compétences, « l’envie » …

Pour les Lycéens et Apprentis, la Carte Jeune Région

Pensez à demander ou renouveler la Carte Jeune Région mis en place par la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée

Pour bénéficier des avantages
Demandez la carte sur www.cartejeune.laregion.fr

La demande de la Carte Jeune Région s’effectue tout au long de l’année, demandez-là au plus vite afin de pouvoir bénéficier des aides dès la rentrée.

Sont éligibles :
Les lycéens et apprentis inscrits dans un établissement situé dans la région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée
Les avantages de la Carte :
l’aide à la lecture de loisirs
la gratuité des manuels scolaires et du 1er équipement professionnel
l’aide à l’acquisition de l’oRdi : (ordinateur portable personnel)
les aides au transport, hébergement, restauration (pour les apprenti.e.s seulement)
l’aide au permis de conduire (pour les apprenti.e.s seulement)
l’aide à l’acquisition d’une licence sportive.L’image contient peut-être : texte

« Sport pour tous » : pour le partage, plus de 110 volontaires

 spP1070149         La troisième édition de cette manifestation sportive était organisée par la commission sport municipale et les associations sportives ou culturelles de la Commune qui avaient bien voulu participer. La chaleur était au rendez-vous mais supportable, pas de vent, des conditions idéales pour dépenser de l’énergie en équipe, tandis qu’à différents niveaux les opérations bien structurées ont permis à cette journée conviviale et sportive de se dérouler au mieux. Une bien belle fête avec 14 équipes de 6 à 10 éléments ainsi que 14 ateliers pour un SPORT qui durant toute la saison attire des enfants ou des adultes de 3 ans à 90 ans, en général.spsp35416758_355225271669431_8216899240480210944_n

La proposition était simple mais elle a fait ses preuves :spP1070113

 « Au complexe sportif des Baux tout le monde pouvait participer à cette journée en constituant une équipe, en famille, avec des amis sachant que le but de cette manifestation était d’encourager la pratique du sport et de proposer un moment de rencontre inter-générationnel ludique et amical. « spP1070114Tous les Poussannais étaient invités à se mobiliser pour faire de cette journée une belle fête du sport avec au moins un jeune et au moins un plus de 60 ans dans l’équipe, mais l’on pouvait s’adapter au petit règlement, l’essentiel étant de participer…« spP1070133

Ils étaient donc nombreux a avoir répondu présent ce samedi 16 juin au matin  Etaient inscrites : 1 équipe du Judo , celle de Mme Chauvet, 6 de la Break Dance, , 2 du Tennis, une du Foot, une du Tambourin et 2 de la Zumba  très énergique …spP1070134

Une fois les objectifs rappelés par Jésus Valtierra, Adjoint au Maire délégué aux Sports, il ne restait plus qu’à préciser la nature des épreuves. L’après-midi, pour se protéger de la grosse chaleur, ce serait repos.spP1070112

Mais à partir de 9 h 15, il s’agissait pour chacune des formations qui avaient à sa disposition un tableau récapitulatif de suivre un cheminement à travers différentes épreuves. Beaucoup de plaisir car dans une bonne ambiance chacun essayait de se dépasser.spP1070126

Pour le tambourin il fallait jongler avec la balle. Pas si simple pour de jeunes judokas par exemple.  Pour la course aller sur la piste effectuer des relais, pour le tir, s’entraîner au Laser. Ce n’était pas si facile. spP1070128Mais chacun s’essayait avec bonne volonté car il s’agissait surtout de découvrir, pratiquer les sports en se faisant plaisir.spP1070130

Quant au tennis, face au canon à balles, quelques balles étaient nécessaires pour s’adapter. Que l’on soit tout jeune, amateur ou néophyte, en public, rattraper la balle et la renvoyer avec la raquette demandait un minimum de concentration.spP1070139

Heureusement, en fin de matinée, autour d’une bonne paella, en présence des  organisateurs et des sportifs, chacun des participants pouvait faire honneur au « Sport », en reprenant des calories, en se désaltérant ainsi qu’en partageant ses impressions toujours dans la bonne humeur…spspCapture

Avec en plus, du badminton, du break dance adapté, du handball, du sumo ludique, du foot et du rugby, de la pétanque, et un atelier moto, et pour finir du vélo, chacun a pu soit découvrir, soit conseiller ses coéquipiers en partageant les mêmes efforts.spsp35414798_355273294997962_1964863296431456256_n

spsp35415952_355261128332512_6508833219792601088_nLe sport pour le « fun » et pour se relaxer avait été fêté dignement, par certains de ses adeptes et par d’autres qui le découvraient. Après une saison bien remplie pour de nombreux licenciés dans les associations sportives, c’est certainement ainsi qu’il sera vécu cet été comme pour ceux qui ne débuteront qu’en septembre. Les sports d’été, prennent le relais.spP1070153

 

Pour ne pas oublier : un Centenaire à Poussan, d’honneur et de partage

guerre           Ce vendredi 18 mai, dans le cadre de la commémoration du centenaire de la Grande Guerre, le service culturel de la ville de Poussan était heureux de vous accueillir à l’inauguration de la fresque de Claire Aton  » Poussan et la guerre de 14-18  » et au vernissage de l’exposition du Centenaire 1914-1918.

Et les Poussannais ont répondu à cette invitation car ils sont venus très nombreux au point de rassemblement, devant l’Hôtel de ville de Poussan pour participer à cet événement qui alliait cérémonie, inauguration, patrimoine, histoire et partage autour de la mémoire.guerreP1050244

Dans un premier temps un rassemblement s’était donc formé place de la Mairie composé en premier lieu de très nombreux élus du Conseil municipal, des membres de la fanfare de l’Union départementale des Pompiers de l’Hérault, de nombreux maires et élus venus des communes voisines, de plusieurs représentants de la Gendarmerie, de plusieurs sapeurs-pompiers, des porte-drapeaux venus en nombre, tout comme les anciens combattants  (Apex compris),  avec quelques enfants, mais de très nombreux Poussannais et civils, venus souvent en famille.guerreP1050267

Jean-François Eliaou, député de la 4 circonscription de l’Hérault, André Lubrano, Conseiller Régional et Christophe Morgo avaient tenu à honorer Poussan de leur présence, François Commeinhes, Président de Sète Agglopôle n’ayant pu se libérer.

Vers 18 h 30 le cortège a pris la direction du parking de la Poste pour l’inauguration de la fresque « Poussan et la Guerre de 14-18 », une réalisation de 100m2, en passant par le Riverain et le centre de la cité. (Fresque de 2015)

Cette fresque murale a été réalisé par Claire Aton qui en peint depuis longtemps  dans différentes agglomérations et qui avait déjà officié à Poussan comme  pour la fresque du Jardin Public. Elle avait entrepris des travaux sur un mur dégagé après la destruction de l’ancien centre de tri de La Poste. Son œuvre « portait » sur Poussan et la guerre de 14-18 après l’exposition qui avait eu lieu en 2014 au Foyer des Campagnes .Claire partage son temps entre deux styles. Un jour en haut d’un échafaudage, l’autre dans le calme de son atelier, elle s’engage aussi bien sur des petites toiles ou des maquettes que sur la réalisation d’œuvres pouvant aller jusqu’à plus de mille m2.guerreP1050349

« Selon les demandes, une fois que l’idée est née Claire va créer une histoire avec des personnages, des couleurs, des ombres, des objets. Pour atteindre son objectif elle préfère travailler seule. Cela lui permet de transcrire exactement ce qui l’inspire.Pour les fresques et les peintures murales l’usage de la maquette est nécessaire : « Le client doit pouvoir se faire une idée très précise du résultat. Il faut donc qu’elle soit très fidèle par rapport à l’idée initiale et sa reproduction aussi. »guerreP1050280

Ce vendredi soir, elle précisait que plutôt que de représenter l’horreur, la violence, la douleur elle avait préféré s’attacher à l’espoir, à l’amour, à la camaraderie en lien avec les Halles, pour montrer le retour à la vie du village et que malgré le côté terrible de cette guerre, des moments de bonheur avaient pu émerger. « J’ai été très heureuse de réaliser cette fresque et je remercie la Mairie », rajoutait-elle.guerreP1050320

Jacques Adgé, Maire de Poussan, revenait alors sur cette réalisation : « Pour parodier très modestement et très imparfaitement un homme célèbre on pourrait dire que du haut de cette fresque, plus d’un siècle de la vie Poussannaise nous contemple.Lors de la démolition du centre de tri de la poste, nous avons eu la surprise de découvrir une fresque nous rappelant qu’à cet endroit était implantée une usine d’acétylène produisant l’électricité pour tout le village. Après nous être fait raconter l’histoire par les anciens, il nous est apparu évident, mais aussi pour faire perpétuer leurs dires et honorer leur mémoire de magnifier ces restes de fresques représentant les armoiries de la République Française ainsi que des alambics. C’est par ce désir de vouloir embellir ce souvenir que nous avons proposé à Mme ATON de participer à ce beau projet. »guerreP1050308

« Le lieu où nous nous trouvons est chargé d’émotion et de mémoire. Il a d’abord permis de fournir la lumière, et par la suite de transmettre le savoir. C’est à cet emplacement que de nombreux Poussannais ont usé leur fond de culotte et déchiffré leurs premiers mots, puisqu’à cet emplacement se tenait l’école maternelle. »

Jacques Adgé rendait hommage aux institutrices et aide-maternelles qui se sont succédées et en particulier à la dernière directrice Madame KLOSSA (qui nous a quittés dernièrement). Puis revenait sur la fresque :guerreP1050370

« Autre lieu de la vie symbolique de la vie Poussannaise, les halles, imaginées par l’architecte au talent reconnu, Louis JARRE, il trône depuis le début du siècle dernier au centre de la commune, personnage emblématique et incontournable. Ah, s’il pouvait parler, que d’anecdotes il raconterait. Et puis, ces soldats de la Grande Guerre, moustachus et fiers dans leurs uniformes trop voyants, qui représentent nos compatriotes partis accomplir leur devoir, sacrifiant parfois leur vie pour sauver notre liberté. 363 soldats furent mobilisés dans notre commune durant la guerre de 14-18, et 45 d’entre eux sont morts pour la France. Ailleurs la magie du pinceau de Madame ATON vient nous remémorer que Poussan possédait une gare, dont le train, l’intérêt local, permettait à ses habitants de voyager plus loin que les pas de cheval ne les y autorisaient. Enfin la carte postale, tel un passage de témoin entre l’école et la poste. »

 La fresque de madame ATON évoquera à jamais l’histoire de notre commune. Et quel que soit notre âge et nos origines, puisque nous avons choisi de vivre à Poussan, c’est aussi notre histoire.

« Cette immense carte postale impose le respect et le devoir de mémoire pour tous ceux qui se sont sacrifiés afin que soient perpétuées nos valeurs Républicaines : LIBERTE, EGALITE, FRATERNITE. « guerreP1050317

Monsieur le député revenait sur ce devoir de mémoire :  » si le 2 août 1914 fut proclamé l’Ordre de mobilisation,avec pas mal d’angoisse les Français ont ensuite vécu avec effroi l’horreur de la guerre. Par l’Education, par le souvenir et par des messages comme celui que nous transmet cette magnifique fresque nous devons entretenir cette mémoire. Visible de tous, elle révèle une certaine quiétude mais assure un formidable lien entre aujourd’hui et hier en soulignant l’espoir de liberté car elle a vu naître un nouveau Monde. »guerreP1050324Le ruban était coupé, la fresque resplendissait.

Un moment de recueillement s’ouvrait par « Aux Morts » suivi par un grand silence propice à ce devoir de mémoire avant que la Marseillaise ne rassemble dans un même chœur toute l’assemblée.guerreP1050348

Le Gendarme Beltrame n’était pas oublié, le commandant en second du groupement des gendarmes de l’Aude qui s’était proposé comme otage volontaire à Trèbes pour obtenir la libération d’une femme retenue par un terroriste avec d’autres clients et employés du centre commercial.  Pour lui rendre hommage la Fanfare interprétait une poignante Marche de Robert Bruce qui procurait à l’auditoire une émotion particulière..guerreP1050379

Mais pour tous, il était temps de reprendre le sens de la marche, celle qui allait mener le cortège au Foyer des Campagnes, toujours en musique…guerP1050401

Au Foyer, rien n’avait filtré pour le vernissage de l’exposition du « Centenaire 1914-1918 » si ce n’est que pour ce travail mémoriel proposé par la ville autour de la Grande guerre allait être proposé une exposition exceptionnelle par la rareté et la qualité pédagogique de la collection présentée. guerP1050477

Cette exposition allait se révéler vraiment magnifique et merveilleuse (selon de nombreux visiteurs) car elle permet par sa finesse et certaines mises en situation de vous replonger et de vous mettre en situation dans La Grande Guerre entre 1914 et 1918.guerP1050411

En effet, dans le cadre du centenaire de la Première Guerre mondiale, nous allions découvrir une exposition avec la reconstitution d’un hôpital de campagne, de tranchées, d’abris avec aussi de nombreux objets uniques généreusement mis à la disposition du public par un collectionneur loupianais : Gérard Gomez, un passionné de l’association « Le cercle historique loupianais ».guerrP1050231

Et en effet,  avec des vêtements et équipements de Poilus, des mannequins en tenue, des armes (fusils, poignards, pistolets),des médailles et des créations artisanales réalisées dans les tranchées, le visiteur trouve de quoi caractériser les différentes années année, 1918 les offensives et l’armistice,  1917 qui fut celle de la guerre après celles de 1916 (offensive de la Somme) et de 1915 (La Marne).guerP1050454

Nous n’en dirons pas plus pour vous laisser découvrir dans le Foyer des Campagnes  toutes les caractéristiques d’une exposition de très haut niveau qui fera référence. Il fallait se frayer un chemin dans les allées  pour apprécier la qualité des objets exposés d’autant que Jean-Claude Pagnier, Conseiller municipal de Poussan, a tenu à mettre en situation, avec Mr Gomez, plusieurs mannequins : soldats français, allemands, américains…guerP1050448

Après un temps de découverte et d’échanges Florence Sanchez, Adjointe au Maire de Poussan, déléguée à la Culture et Michel Bernabeu, Conseiller municipal délégué à la Culture, allaient présenter cette réalisation, ravis d’accueillir autant de visiteurs.guerP1050412

« Une exposition exceptionnelle de par les objets présentés, issus de la collection privée de M. Gérard Gomez que nous tenons à remercier en lui associant Toutes les personnes qui ont apporté leur aide en prêtant ou en confectionnant du matériel : le Carré d’As, les Fées Clochettes, le réseau de ressources pédagogiques Canopé ainsi que le Rétro pouss auto. »guerP1050441« Les agents du service communication Pierre, Jérôme et Philippe pour le travail accompli sur la communication, le montage, l’éclairage et la partie son, avec aussi des élus Dany, Michel, Arlette, pour leur aide et leur travail sur ce projet ainsi que Jean Claude qui a imaginé, dessiné, fabriqué les décors qui vous entourent. Merci aussi à M. le Maire Jacques Adgé qui encore une fois nous a laissé carte blanche pour travailler sur ce programme culturel qui nous l’espérons aura beaucoup de succès auprès du public mais aussi auprès des scolaires afin que demeure le souvenir de ces si nombreux sacrifices. »guerrP1050213

Mais comment des soldats ont-ils pu, pendant des mois et des mois, pousser aussi loin les limites humaines et supporter cet enfer? Comment ont-ils pu endurer de telles souffrances pour conquérir des morceaux de collines, des bouts de paysage, des lopins de terre éventrés ?

Dans son roman « Les Suppliciés » René Naegelen raconte :

« Des appels suppliants s’élèvent de la plaine obscure: Personne ne semble s’en émouvoir. »guerP1050427

« Qui sont-ils ces infortunés, saignants, déchirés, étendus à même la terre inhospitalière et désolée, et qui jettent dans la nuit inexorable ces appels de détresse ? Des soldats : non, des gosses, de pauvres gosses, faibles et désarmés, des gosses perdus qui, lassés d’en appeler à l’impitoyable cruauté des humains, se tournent désespérément vers la source même de leur vie, et pleurent leur maman, comme si, par-delà les champs ravagés, elle pouvait les entendre et se pencher vers eux. »

Cependant, «c’est du passé que naît l’espoir».

« Aussi, il est si important de Commémorer la Première Guerre mondiale, car c’est également prononcer un message de paix. Les victimes n’ont plus d’uniformes. Elles reposent, à égalité de respect. Commémorer, c’est faire de l’éducation civique, de la pédagogie citoyenne et cette exposition permettra aux nombreux élèves qui la visiteront de mieux se rendre compte du chaos qu’engendra la folie des hommes. »guerP1050458

Il serait vain de croire que cela suffira à anéantir la barbarie, mais il nous faut tout faire pour maintenir cette dynamique de paix, de solidarité et de fraternité.

Connaître et faire connaître notre histoire, savoir d’où l’on vient et ce que l’on doit à nos aînés, c’est permettre à nos enfants et petits-enfants de mieux appréhender ce qui nous relie et nous fédère, en tant qu’humains, pour que le monde soit meilleur, plus juste, plus fraternel et plus libre.guerP1050465

Gérard Gomez, camarade d’école de Jacques Adgé revenait sur sa passion et sur son souhait de la faire partager pour ne pas oublier, en remerciant tous ceux qui l’avaient épauler pour réaliser cette formidable exposition tandis que Monsieur le Maire et Monsieur le Député revenaient sur la qualité exceptionnelle de cette réalisation qui saura rayonner dans tout le Bassin de Thau et au-delà. Un grand bravo pour ce devoir de mémoire indispensable…guerrP1050229

Avant de partager un apéritif dînatoire bien convivial en plein air sur le boulodrome, il était bon de se souvenir aussi qu’une très belle exposition avait été proposée en 2014  par Evelyne Bousquet et Guylaine Chaves avec la participation des  Anciens Combattants de Poussan et du Cercle de Recherche sur le Patrimoine Montbazinois (C.R.P.M).guerP1050430

A cette occasion, elles avaient écrit  » 1914 / 1918, les poilus de Poussan », un travail de mémoire sur les Poilus de Poussan, une étude documentée sur la vie du village pendant la guerre, les 45 soldats morts pour la France, les soldats mobilisés pendant le conflit, avec des témoignages, lettres, photos, cartes postales…centuCapture
Tiré à 300 exemplaires en 2014, avec le soutien financier de la Mairie de Poussan, cet ouvrage broché de 150 pages est toujours à la vente durant l’exposition. guerP1050431

                  ————————————————————————————

Visite de l’exposition du 18 mai au 24 juin 2018 Samedi et dimanche de 10h à 12h et de 15h à 19h.
Du lundi au vendredi, pour les groupes et les scolaires sur rendez-vous au 04 67 18 35 95 et spectacle@ville-poussan.fr

Ville de Poussan 1, place de la Mairie – 34560 Poussan – France Service culture et communication : 04 67 78 99 56 -

communication@ville-poussan.fr www.ville-poussan.fr et blog.ville-poussan.fr

  guerP1050480

Les élèves de Véronique Hébert ont fait partager leur plaisir

(Cliquez sur les photos pour les agrandir.)vhvhP1060641         

Ce vendredi 8 juin, les enfants de la maternelle et de l’élémentaire de l’école Véronique Hébert  ont permis à leurs parents et à de nombreux invités de participer à de très agréables moments à partir de 18 h 30, à l’occasion de la kermesse de l’établissement.vhvhP1060629

Sophie Chauzy, la Directrice, souhaitait à tous une très bonne soirée en demandant aux parents et visiteurs de se joindre aux élèves pour participer à cette fête de l’école  dans la convivialité tout en essayant de respecter les espaces.vhvhP1060612

L’ensemble des élèves y participaient avec cette fois, un déroulement particulier sans spectacle de danse mais avec des jeux.vhvhP1060609

A partir de 18h30 les enfants pouvaient jouer à des jeux anciens en bois (Birinic, le billard hollandais, le passe trappe, jeu de quilles…) avec leurs parents, leurs frères et sœurs. Chaque partie était gagnante avec des petites récompenses (stylos, bracelets, balles…) et simultanément ce fut l’ouverture de la buvette pour se rafraîchir qui connut un grand succès.vhvhP1060637

Il fallait attendre 18 h 45 pour l’ouverture du buffet avec en plus, cette année, des frites maisons, merguez, saucisses, glaces, pop corn, crêpes…
Les familles ont pu se retrouver ainsi autour d’un apéritif puis d’un bon repas pour échanger, discuter… Partager un moment convivial. vhvhP1060628

La remise des dictionnaires par Jacques Adgé accompagné de Madame Raja, Adjointe Déléguée aux Affaires scolaires et de plusieurs élus,  aux élèves qui s’en vont en 6ème en septembre, fut un moment fort de la soirée. vhvhP1060632Monsieur Roman, l’enseignant des CM2, invitait chacun de ses élèves par quelques mots d’encouragement à recevoir ce cadeau qui l’aidera à poursuivre ses études. .vhvhP1060626

Il ne restait plus qu’à effectuer le tirage de la tombola avec 15 lots à gagner!
Et ensuite, place à la musique, avec piste de danse pour les enfants sur la tapis vert pour prolonger la soirée. vhvhP1060617
Au final une très bonne ambiance qui s’est poursuivie jusqu’à 23 h. Une très sympathique soirée qui annonce un bel été, espérons-le.vhvhP1060619

La RD 600 : le projet de doublement présenté à Poussan

   drdrP1050957L’on devrait enfin voir se réaliser le projet évoqué depuis la fin des années 70 du doublement de la RD 600 (ancienne RN 300) alors qu’à cette époque c’était l’état qui était décisionnaire. Le projet  maintenant de la compétence du Département devrait consister à aménager cet axe de 2 voies en 2 x 2 voies, ce qui pourrait aussi « soulager » le trafic de la RD 2 très souvent chargée aux heures de pointe, de faciliter la vie des automobilistes, et des utilisateurs résidents sur le Bassin de Thau..

En effet, la RN 300 est devenue la RD 600 le 13 août 2004 par la rétrocession de l’état aux responsabilités locales. Il reste 7.5 km km à couvrir entre le rond point de la Peyrade et l’entrée de l’A9, et cette route départementale RD 600 est une liaison importante qui dessert à la fois le port de commerce Sète-Frontignan, la citée thermale de Balaruc les bains, le Centre Commercial de Balaruc le vieux, et qui donne également accès à l’autoroute A9 entrée n°33.

Cliquez sur les photographies pour les agrandir : drdrP1050966

En présence d’André Lubrano, Conseiller Régional, de Pierre Bouldoire, Vice-Président du Département, d’Audrey Imbert et de Christophe Morgo, Conseillers Départementaux, de Jacques Adgé, Maire de Poussan et de spécialistes techniques du Département comme Dominique Jomard, était organisée ce vendredi 1er juin une réunion publique de présentation du projet à la MJC de Poussan, salle de spectacle.

Il faut savoir que sur la RD 600 le trafic est évalué à environ 25 000 véhicules/jour et un nombre important de convois exceptionnels empruntent également cette voie. Il est certain que par effet domino ce doublement profitera largement au développement des zones d’activités ainsi que du Port de Sète-Frontignan.

Présentation de ce projet à l’aide d’un diaporama et d’une vidéo qui précisait les détails de la future réalisation.

Cet important projet routier est déjà bien avancé puisque 90% des terrains nécessaires à son accomplissement sont déjà acquis. N’oublions pas comme l’a rappelé Pierre Bouldoire, que l’Agglopôle avec Sète-Frontignan est le premier port de pêche de méditerranée, et que Balaruc les bains est la première station thermale de France. D’autre part, mais nous y reviendrons au fur et à mesure de l’avancement des travaux, des pistes cyclables, parkings de covoiturage, murs antibruit font bien-sûr partie intégrante du projet.

La largeur de la chaussée, 23m.

Pour Pierre Bouldoire, il s’agit de circuler mieux même si en réponse à certaines questions, « cela n’empêche pas de travailler sur d’autres solutions, avec des énergies renouvelables, avec des transports collectifs, des modes de transport doux et un respect accru de l’environnement. En parallèle, il faut éviter la thrombose de la RD 600″.

« Nous avons lancé l’étude de ce projet qui devrait se réaliser et Vinci Autoroutes ainsi que Sète Agglopôle et la ville de Sète devraient aller dans ce sens pour faciliter les connexions avec l’A9 et la ville de Sète. »

Particulièrement,  le secteur de Poussan sera impacté par des modifications qui seront multiples : au niveau des Clash et de l’autoroute.drdrP1050997

Près des Clash et de la RD613drdrP1050982

Près de l’autoroute : 2 niveaux rdrdP1050976

André Lubrano précisait à ce sujet que si le doublement était intéressant pour le port de Sète il l’était aussi au niveau touristique. En aucun cas pour lui, les Condamines de Poussan ne seront touchées si un jour le projet de l’arrière port de Sète avançait, alors qu’actuellement ce dernier essaye de développer l’intermodalité.

Mais au sud de Poussan, peut-être assez rapidement, en fonction de l’acquisition des terrains, l’on devrait voir apparaître un rond-point au niveau de la zone des Clash avec certainement des espaces réservés pour des réalisations futures.

Nous ne manquerons pas de vous tenir au courant dans un avenir prochain de l’avancement des chantiers.

L’opération en chiffres :

Longueur : 7.5 km

Largeur de la chaussée 7 m (2 voies de circulation)

Bande d’arrêt d’urgence de 2.25 m

Dispositif anti-franchissement sur la longueur de l’itinéraire

5 points d’échanges

10 ouvrages dont 1 viaduc (80 m franchissement de la Vène et de la RD 2

10 bassins de récupération des eaux pluviales

Environ 500 000 m3 de déblais pour la partie réutilisée en remblai

Montant 60 millions d’Euros

 Pour en savoir plus :

 Registres dans les mairies de ces communes et en ligne sur :

https://www.registre-dematerialise.fr/756

 Lancement de l’enquête publique : début 2019

Etude détaillée : Printemps 2019

Enquête parcellaire : Eté 2019

Lancement des travaux 2020 – Livraison de l’aménagement : 2024

Documents de présentation photos – vidéo (détails)

https://www.registre-dematerialise.fr/756/documents

Khedija et Kacem ont repris le tabac-presse du riverain

Monsieur et Madame Verdier, du bureau de tabac-presse le New, de Poussan étaient arrivés début 2013. Ils nous ont quitté depuis le début du mois de mai pour d’autres horizons et sont remplacés par Khedija et Kacem Elhimech qui après avoir grandi et fait leurs études en Corse ont déjà tenu des commerces à Montpellier.

Ayant appris qu’il y avait une opportunité à Poussan, ils ont vite senti que le village leur plairait après l’avoir visité et rencontré de nombreuses personnes sympathiques.

Depuis ils sont très contents avec un bureau de tabac-presse bien placé. « Nous avons été super bien accueillis et nous essayons de satisfaire au mieux nos clients », précisent-ils…

Les Motos de l’espoir font chauffer le moteur

Les Motos de l’espoir se préparent pour leur grand week-end des 2 et 3 juin 2018.

Ils viendront principalement en aide cette année à  Paloma une petite fille et Sofiane qui a de graves problèmes de santé suite à une opération de la sleeve qui a eu de très graves complications. (http://www.obesite-solution-chirurgie.fr/intervention/sleeve-gastrectomie/)….

Le samedi soir de la grande fête. (Aligot préparé par la maison de l’Aveyron) avec spectacles puis Ultima et plusieurs surprises sans oublier la tombola et  le tout dans une ambiance familiale comme chaque année.

Un très beau programme : A la Cave Coopérative (Changement décidé le jeudi 31 mai) : plomCaptureplom36La nouvelle équipe des Motos de l’Espoir est prête pour vous accueillir avec sa Présidente Ghislaine Vergues qui précise : « Charles-Henri, Yves, Lionel, Denise et Denis… Prêts pour la nouvelle édition vous attendent très nombreux que vous soyez motards ou visiteurs… »