Service-public.fr sur Facebook

Illustration 1 Service-Public.fr sur Facebook

Après une refonte en 2015 et 2016, le site officiel de l’administration française Service-public.fr, présent sur Twitter depuis 2010, est désormais aussi sur Facebook.

Créé en 2000, entièrement rénové récemment pour mieux s’adapter aux nouveaux usages des internautes, Service-public.fr investit l’univers Facebook visant ainsi à rendre l’information administrative accessible au plus grand nombre, notamment à des publics souvent plus jeunes ou plus naturellement utilisateurs des réseaux sociaux.

Tout en respectant la ligne éditoriale spécifique que l’on connaît sur le site Service-public.fr, les sujets administratifs du moment sont abordés sur Facebook sous un angle plus léger, plus attractif pour permettre de mieux les anticiper et les comprendre. Vous retrouverez de nombreux sujets traités sous forme d’images, de vidéos ou de nouveaux formats adaptés aux réseaux sociaux. Une galerie de portraits, avec des personnages que l’on retrouvera régulièrement, mis en situation du quotidien, permettra de suivre les nouveautés en matière de démarches administratives, les dates à ne pas oublier… tout en vous tenant informé sur des sujets du quotidien légers ou plus sérieux.

Via Domitia : remise de 106 attestations « Gestes qui sauvent »

 François RUIZ, Principal du Collège Via Domitia, et Danièle VARO, Principale adjointe, avaient invité tous les délégués de classe volontaires qui avaient participé aux formations dans le collège,  à une cérémonie de remise des attestations de sensibilisation aux gestes qui sauvent.

Ce lundi 19 juin, au réfectoire du collège, ils étaient tous réunis et comme Monsieur Pagnier, Conseiller Municipal délégué aux sports, le précisait, ils avaient réalisé une belle formation, un premier pas pour obtenir plus tard un brevet de secouriste.via 19 06 17DSC_0268 (2)

En effet, durant l’année scolaire, Jeanne-Marie Lordet, infirmière scolaire au collège et dans les écoles, avait assuré cette formation PSC1 destinée à l’enseignement secondaire : « Prévention, Secours, civique ».

De la 6ème à la 3ème, ils s’étaient tous portés volontaires, sachant que ces attestations sont officielles puisque réalisées dans le cadre du PPMS (Sensibilisation, hémorragies, attentats, risques…).via 19 06 17DSC_0263 (2)

Sous les applaudissements de leurs camarades, ils ont reçu cette attestation conscients de leurs responsabilités.

La remise des diplômes fut suivie par un goûter pour chaque lauréat.

Tranquillité vacances, il faut y penser

Durant toute l’année, la police municipale de Poussan peut, à votre demande, assurer une surveillance discrète de votre logement, maison ou appartement.

Durant vos congés, comme elle participe activement à l’opération « tranquillité vacances » elle assurera des rondes régulières autour de votre domicile, si vous devez vous absenter plusieurs jours. Il vous suffit de remplir un imprimé en passant au poste de police du Riverain.

Ces dispositions ont pour effet de réduire le nombre des cambriolages en assurant une surveillance autour de votre logement. Elles ont également permis de démontrer que l’action des malfaiteurs était trop souvent facilitée par l’absence ou l’insuffisance de précautions de la part des victimes. Vous pourrez à cette occasion vous informer et prendre des conseils pour améliorer la protection de votre domicile.

Contact : poste de police municipale
4, Boulevard du Riverain
04 67 53 23 80 – 06 83 41 48 09

Jean-Claude va exposer ses œuvres au foyer socio-culturel

DSC_0081Jean-Claude Agullo va exposer ses œuvres à la salle Jean-Théron du Foyer socio culturel.

(Rectificatif : 7, 8 et 9 juillet, tirage loterie, le 16 à Balaruc Les Bains)

Depuis près de 20 ans Jean-Claude réalise des objets pour le plaisir et souvent pour offrir à tous ceux qu’il aime. Heureux que d’autres s’intéressent à ce qu’il fait il a eu envie d’en faire profiter un maximum de personnes. Cette autodidacte de la sculpture se passionne maintenant pour les vitraux. Captureghj

Vous profiterez de ces conseils très éclairés sur sa technique. Il en réalise régulièrement en fonction de son inspiration.

« Avec du plomb en U pour les bords et en H pour le reste, avec du verre coloré de 3 mm d’épaisseur, en utilisant quelques outils dont principalement un diamant en tungstène, il réalise de beaux vitraux grâce surtout à son talent et à son imagination débordante. »

Et pour souder, c’est à l’étain.

Il vous attendra du 7 au 9 juillet. Il vous expliquera avec beaucoup de gentillesse et de passion comment il procède, puis il vous montrera ses outils.

Profitez-en, c’est vraiment rafraichissant et lumineux.

Un soleil de feu fêté dignement avec la Saint Jean

En général, ils ont lieu dans la nuit du 23 au 24 juin ou du 24 au 25 juin selon les régions, le 24 juin étant le jour de la Saint-Jean, donc en léger décalage avec le solstice d’été.feu 26 06 17DSC_0260 (12)

Jadis, en Syrie et en Phénicie, le solstice donnait lieu à une grande fête en l’honneur de Tammuz, qui commençait la veille au soir, comme dans la Saint-Jean traditionnelle.feu 24 06 17DSC_0300

Les feux de la Saint-Jean, repris par les chrétiens, auraient été copiés sur les rites celtes et germaniques de bénédiction des moissons. La théorie selon laquelle ces rites seraient eux-mêmes directement dérivés du culte moyen-oriental de Baal est aujourd’hui réfutée. mais le feu est aussi un symbole de purification, d’où l’utilisation du bûcher pour certaine condamnation (cf. supra). Ce symbole provient sans doute de certaines pratiques agraires qui consistent à brûler la terre pour la rendre plus fertile (brûlis), mais il est certain que cette symbolique tient son origine de plusieurs sources. Pourtant, le feu comme symbole de purification était pratique courante pour les chrétiens du Moyen Âge ; avec le temps ces pratiques (ordalies, bûcher, etc.) se sont perdues ou ont tout simplement été interdites.

Le culte du feu associé au solstice d’été se retrouve également en Chine, en Turquie, dans les rites vaudous et chez les Incas.feu 24 06 17DSC_0278 (9)

Le bûcher de la Saint-Jean se pratiquait jadis à Paris, les autorités de la ville se chargeant de son organisation. Le feu était traditionnellement allumé par le roi de France en personne sur la Place de Grève (actuellement Place de l’Hôtel-de-Ville), coutume qui perdura jusqu’en 1648, date à laquelle Louis XIV officia pour la dernière fois.

A Poussan, nous avons conservé cette tradition qui permet aux habitants de se retrouver au Jardin public pour sauter par-dessus le feu et partager une bonne soirée offerte par la Municipalité.

Si autrefois, l’on disait tantôt que le saut permettrait de se marier dans l’année, tantôt qu’il préservait des furoncles ou des sortilèges, tantôt encore qu’il portait bonheur ou qu’il “donnait force aux os et préservait des rhumatismes”, maintenant la plupart des adeptes du saut y attachent moins d’importance… Pourtant, comme les vieillards qui ne pouvaient plus sauter par-dessus le feu et qui se contentaient alors d’enjamber une braise, ce 24 juin, bon nombre d’enfants ont osé sauter un mini feu pour se faire plaisir avant tout.Dès 19 h 30, de nombreux élus du Conseil Municipal et particulièrement ceux de la commission animation et culture étaient à l’œuvre pour proposer une bonne brasucade aux Poussannais, aidés par certains bénévoles.Screen Shot 06-24-16 at 09.48 PMPas question d’improviser car, cerise sur le gâteau, si la brasucade qui précédait le rite du saut était gratuite, l’équipe organisatrice se chargeait aussi du service ce qui rendait l’ambiance détendue et beaucoup plus sereine en permettant des échanges et des contacts bien amicaux. feu 24 06 17DSC_0305

D’autant que Miss Poussan participait énergiquement à l’opération avec beaucoup de gentillesse. D’autre part, l’on retrouvait Jean-Pascal Destaebel et un de ses amis guitaristes, qui assuraient la partie musicale pour le plus grand bonheur des convives qui se laissaient porter tantôt par les salsas, tantôt par sa musique Jazzy ou par des slows…feu 24 06 17DSC_0307Des kilos et des kilos de moules, plus de 250, du pain, du vin des Terroirs de la voie Domitienne et chacun se délectait en profitant de cette douce soirée.feu 26 06 17DSC_0261 (12)

Certains avaient tout prévu : salades, pizzas, jambon et fromage et autres mets délicieux sans compter les gâteaux, les tartes et les crèmes. Il suffisait de s’asseoir et de se laisser aller un petit peu, car l’été était bien là, synonyme de décontraction avec un minimum de relâchement même au niveau des calories.feu 24 06 17DSC_0311Le temps passait et à l’heure du dessert, quand les flammes du feu se firent plus petites, certains décidèrent de sauter sous le contrôle des responsables.feu 24 06 17DSC_0270 (10)

Tandis que l’équipe d’animation prenait des forces et que Jean-Pascal nous faisait voyager, les sauteurs se firent de plus en plus nombreux. Les plus jeunes d’un côté, les grands de l’autre, l’on s’essayait une première fois puis l’on repassait confiant en essayant le second niveau quelquefois.feu 24 06 17DSC_0265 (12)

A deux, avec son enfant, en famille ou entre copains, sans hésiter ou avec beaucoup de précautions, les volontaires goûtaient aux joies du saut en espérant que la chance leur sourit toute l’année.

Que du bonheur pour tous ces adeptes du feu de la Saint Jean qui cette année au moment de sauter furent nombreux à prouver que cette fête a encore de l’avenir, annonçant un été dont il faut profiter sans attendre.

 

Inscrivez-vous et participez au prochain festival Arts et Agapes

Préparation pour Arts et d’Agapes

La deuxième édition du Festival d’Arts et d’Agapes aura lieu dimanche 10 septembre 2017, avec au programme, des spectacles et des ateliers en entrée libre sur toute la journée et le midi des Assiettes Gourmandes proposées par les producteurs des Pouss’en Faim.

Le spectacle d’ouverture du festival sera une création du Théâtre des Origines, création bâtie sur le patrimoine culturel  et rituel poussannais, la parole de ses habitants et les talents de tous ceux qui souhaiteront participer au spectacle !
Car « Les bonnes histoires plongent dans de riches passés pour soutenir des présents épais afin que l’histoire continue pour ceux qui viendront après » de Donna Haraway.ARTDSC_0263 (5)

 L’enjeu de ce théâtre-laboratoire est donc de donner les clés d’une culture qui nous a été donné en héritage dans le but de la transcender et d’ensemencer les mystères de l’humanité pour mieux cultiver les graines des créativités humaines.

Si le Théâtre des Origines choisit de transmettre et d’être médiateur d’un patrimoine vivant il choisit également de se placer dans une démarche agri-culturelle dans le sens où les spectacles-rituels s’intègrent aux mouvements des écologies humaines et culturelles. Ainsi la Cie s’efforce de créer des formes adaptables en prenant en compte les diversités humaines et environnementales qui en font les spécificités.

Et bien sûr nul besoin d’être acteur, musicien, conteur (…) aguerri pour prendre part à l’aventure ! Chacun pourra participer. (Mais les professionnels souhaitant participer sont aussi les bienvenus !)
 Le Théâtre des Origines, le service culturel de la Mairie et EscapadeS avaient organisé une réunion de présentation ce 22 juin, en Mairie.
Les animatrices du Théâtre des Origines présentaient la préparation de cet événement en revenant sur leur vécu à Pézenas.
Tout va commencer par le recueil des mémoires jusqu’à début juillet. Isabelle sera présente lors des prochaines Assiettes gourmandes et sur le marché du vendredi 30 juin pour recueillir des mémoires orales ou écrites sachant que sous forme de messages l’on pourra déposer des mémoires dans des boîtes : par exemple au café Beauséjour. (Près des Halles).ARTDSC_0262 (5)
Il s’agira de faire remonter des histoires ou des souvenirs récents ou lointains, un patrimoine culturali-matériel qui seront le départ d’un travail théâtral où l’on devrait retrouver le Cochon de Poussan, le Branle de la chemise… Mais aussi, vous, si vous le désirez car la Compagnie a besoin de votre participation active.
.
Avec l’aide d’associations comme le Carré d’As ou  les culturelles comme le Strapontin et les autres compagnies, avec la participation d’Escapades, les dés sont jetés.
L’on n’attend plus que vous : vous serez donc informés régulièrement sur le développement du projet sachant que
1) Vous pouvez qui que vous soyez, si vous êtes intéressé, participer à la prochaine réunion, au jardin de la Grotte, le mercredi 28 juin à 18 h30.
2)Vous pourrez déposer vos mémoires dans les boîtes prévues à cet effet.
3)Le samedi 26 août et le dimanche 3 septembre de 14 h à 18 h 30 il y aura des moments de travail ouverts à tous dans les Halles.
4) Que par mail vous pouvez vous inscrire ou vous informer auprès de la compagnie : theatre.des.origines@gmail.com
 

N’hésitez pas à transférer largement cette information à toutes les personnes susceptibles d’être intéressées !

Très beau défilé de Mode en Mairie

Béatrice Adgé, animatrice au Pôle Enfance Jeunesse de la Mairie de Poussan, travaillant principalement à l’école Véronique Hébert voulait fêter cette fin d’année scolaire avec les enfants dont elle s’occupe dans le cadre des ALP, d’une façon particulière.defi 23 06 17DSC_0288 (1)

Cliquez sur les photographies pour les agrandir.

L’idée a germé. Une fois les autorisations obtenues auprès du Pôle Enfance Jeunesse, de Perrine, la Directrice, de Madame Raja, Adjointe déléguée aux affaires scolaires et de Jacques Adgé, elle a pu se lancer dans la réalisation du projet avec des enfants patients, motivés et plein d’idées.defi 23 07 17DSC_0286 (3)

« Un défilé de Basse Couture » se profilait. Tapis rouge pour les modèles dans le hall de la Mairie. Mais pour les vêtements uniquement des tenues réalisées avec de la « récup » : des journaux, du plastique, des fleurs, des bouts de tissus, du carton, du papier…

Après quelques séances pour l’habillage, ce fut le temps des répétitions en musique avec la participation de ses camarades, Anthony, Séverine… Et surtout des parents très motivés pour cette présentation.defi 23 06 17DSC_0280 (5)

Ce vendredi, c’était le grand jour, plus de places dans le hall de la Mairie très ensoleillé.

Béatrice remerciait tous ceux qui s’étaient associés au projet, des parents aux enfants, de ses camarades à Jacky Adgé et les spectateurs pouvaient profiter d’un très beau défilé avec des modèles radieux et naturels, maquillés et coiffés,  qui ont eu droit à 2 passages.defi 23 06 17DSC_0277 (5)

De la robe en journal à celle des CDs, de l’ensemble patate à la robe perles, ce ne fut que de la fraîcheur et du style. Et surtout un grand plaisir pour les modèles, pour les parents et pour les nombreux spectateurs présents qui n’étaient pas économes en applaudissements.06 17defi 23DSC_0264 (7)

Félicitations Béatrice et bravo aux enfants qui ont assuré jusqu’au bout.

Poussan s’équipe en vidéo-surveillance

Pascal Giugleur, adjoint au Maire, Délégué à la sécurité, y tenait depuis longtemps et un long travail de préparation va permettre au projet de vidéo -surveillance de se réaliser.

La vidéosurveillance est un système de caméras et de transmission d’images, disposé dans un espace public ou privé pour le surveiller à distance ; il s’agit donc d’un type de télésurveillance. Les images obtenues avec ce système, peuvent être traitées automatiquement et/ou visionnées puis archivées ou détruites. La surveillance a pour but de contrôler les conditions de respect de la sécurité, de la sûreté ou de l’exécution d’une procédure particulière. Selon ses partisans, la vidéosurveillance permet de prévenir le terrorisme et plus généralement la criminalité (hold ups, cambriolages, agressions sur voirie, etc.) et d’opérer un contrôle social (mouvements de foule, etc.)giuDSC_0005 (23)Il faut savoir que ce système vidéo ne porte pas atteinte à la vie privée des habitants et qu’avec des caches adaptés il n’y aura aucune intrusion dans la vie privée des Poussannais et dans leurs demeures.

Par contre avec un système évolutif de très haute définition, les caméras pourront relever et lire même des attestations d’assurances sur la voie publique .

Pour la 1ère tranche, les travaux devraient commencer en septembre avec une modernisation de l’existant et être finis d’ici la fin 2017 car le marché des réseaux a été attribué à Sogetrel, le marché matériel l’ayant été mercredi matin à une autre entreprise. Il faudra parallèlement créer un PC de sécurité avec des locaux adaptés. Des travaux qui utiliseront la fibre existante. Très peu de dérangements pour les Poussannais. La 1ère partie devrait comprendre le centre ville avec aussi des caméras d’entrée et sortie de ville, et  le système devrait être opérationnel en fin d’année pour développer la sécurité de tous. Pour résoudre de multiples problèmes la Gendarmerie sera habilitée à lire les vidéos…

L’objectif est simple : « Baisse des cambriolages et autres délits, des incivilités et des dégradations dans la commune. »  En principe selon la Gendarmerie, cela se vérifie dans les communes équipées de vidéo-surveillance. Une baisse de 20 à 30% des problèmes. »  Le but étant que tout soit terminé sur Poussan avant la fin du mandat.».

CABT : visite de deux chantiers d’insertion à Sète

Visite de deux chantiers d’insertion à Sète : parc Simone Veil et Recyclerie textile

François Commeinhes, Président de la CABT et Emile Anfosso, Vice-président délégué à la Cohésion sociale, l’insertion et les interventions en quartiers prioritaires Politique de la ville, accompagnés par de nombreux élus de la CABT s’occupant de la cohésion sociale se sont rendus ce vendredi 23 juin sur les chantiers d’insertion, Parc Simone Veil (parc du Château d’eau) et à la recyclerie textile de l’Ile de Thau, à Sète.caladeDSC_0281 (4)

Dans le cadre de sa compétence « Insertion par l’économique, la CABT développe des chantiers d’insertion qui doivent contribuer à remobiliser autour d’un projet professionnel des bénéficiaires du RSA, des demandeurs d’emploi et des jeunes suivis MLIJ.

Au Parc Simone Veil, il s’agissait d’assurer La restauration des calades du parc. Elle a été réalisée en plusieurs phases. La tranche 2 a débuté le 1er janvier 2017 et s’achève le 30 juin. Elle concerne 12 personnes en réinsertion sociale (bénéficiaires du RSA, jeunes de moins de 25 ans ou demandeurs d’emploi de longue durée). Elle est financée par la CABT en partenariat avec l’État, le Département et la ville de Sète. Le travail consistait à démonter, nettoyer et purger des mortiers résiduels, puis préparer des formes et reposer des calades sur un lit de chaux et ciment blanc.caladeDSC_0279 (4)

(Le verbe calader signifie « paver », « empierrer ». L’artisan spécialisé dans le caladage des chaussées était le caladier (en occitan caladaire). On dit aujourd’hui caladeur.)caladeDSC_0276 (4)

Quant à  la recyclerie textile, elle a été ouverte en octobre 2012. Il s’agit d’un chantier d’insertion co-financé par la CABT en partenariat avec le Département, l’Etat et le CCAS de Sète. La CABT co-finance notamment l’achat de matériel. Ce chantier permet chaque année à une vingtaine de personnes en parcours d’insertion de se former et d’obtenir le titre professionnel « d’assistant de vie aux familles ».cabt Capture

Car en complément de l’activité de production, il y a une découverte du métier d’agent polyvalent en appréhendant les domaines de la logistique, de l’accueil du public et de la vente avec à la clef une formation qualifiante possible, des certificats de compétences professionnelles (CCP)  pour pouvoir devenir « Assistant de vie aux familles. »

En 2016, 3 chantiers d’insertion avaient concerné 116 bénéficiaires sur le territoire de la CABT.

Grande journée déstockage à la bibliothèque

Ce mercredi 21 juin, de 10 h à 19 h, avec une pause durant le temps méridien, la bibliothèque de la MJC de Poussan organisait une grande journée déstockage avec vente de livres à des prix très modérés.

Toute la journée, en fonction de leurs disponibilités, les passionnés de lecture sont venus  pour trouver un roman, un polar, une BD ou un livre tout simplement qui présentait pour eux un certain intérêt.

Et avec des prix qui défiaient toute concurrence, les visiteurs en ont souvent acheté plusieurs.

Opération réussie pour la bibliothèque dont les animateurs  pourront ainsi acheter d’autres livres pour les adultes ou les enfants.Screen Shot 06-01-16 at 03.26 PM