L’agence mobile viendra à votre rencontre

Vendredi 21 décembre de 7 h 30 à 12 h 30 sur la place de la mairie.
L’agence mobile viendra à votre rencontre pour vous permettre l’achat des titres de transport et d’être informé sur le réseau de bus de Sète Agglopôle Méditerranée.

Pour connaître le détail des horaires et les tarifs du nouveau réseau de bus, notamment la ligne 21 qui relie Poussan à Sète :

http://mobilite.agglopole.fr/…/carpostal-fiche-horaire-lign…
http://www.mobilite.agglopole.fr/Pratique/Lignes-et-horaires

L’image contient peut-être : une personne ou plus et plein air

Gaz et électricité : faut-il changer de fournisseur ?

Depuis 2007, les marchés de l’énergie sont ouverts à la concurrence. Cela signifie qu’en plus des entreprises historiques, vous avez la liberté de choisir parmi une multitude de fournisseurs et pouvez opter pour différents types d’offres.

geofCapture

Option 1 :
Tarif règlementé et prix du marché, quelles différences ?

Le tarif réglementé est un prix fixé par les pouvoirs publics et appliqué uniquement par les fournisseurs historiques. À l’inverse, les offres dites « de marché » sont souscrites auprès du fournisseur de votre choix, et leur prix est fixé librement dans le cadre d’un contrat. L’offre de marché peut être à prix fixe ou à prix indexé.

Prix fixes et prix indexés, qu’es aquò ?

Les offres de marché à prix indexés varient en fonction de l’évolution d’une valeur de référence indiquée dans le contrat. Par exemple, si le prix de l’énergie est indexé sur les tarifs réglementés, alors le tarif indexé évoluera proportionnellement au tarif réglementé.
Pour les offres de marché à prix fixe, les fournisseurs s’engagent sur le prix pendant une durée déterminée mais les consommateurs peuvent, s’ils le souhaitent, changer d’offre ou de fournisseur à tout moment, sans frais. Mais attention : dans la plupart des offres à prix fixe, les fournisseurs s’engagent sur le prix de l’énergie (en kWh) uniquement. En revanche, l’abonnement et les taxes peuvent évoluer.

Durée du contrat et engagement, quels droits aujourd’hui pour le consommateur ?

Le changement de fournisseur est gratuit : aucun frais de dossier ne peut être réclamé. Le nombre de changements de fournisseur n’est pas limité et il n’y a pas de période minimum d’engagement. Il vous suffit de souscrire chez ce nouveau fournisseur et ce dernier s’occupe de tout. Il n’y aura pas de coupure même brève. Les litiges portent souvent sur les consommations facturées par l’ancien ou le nouveau fournisseur. Vous pouvez donc réaliser vous-même le relevé au moment du changement de fournisseur, et communiqués l’index relevé aux deux fournisseurs.

Pour plus d’informations, vous pouvez contacter l’Espace INFO→ÉNERGIE de l’Association GEFOSAT au 04 67 13 80 90.

Option 2 – Électricité « verte » : « Green washing » ou réelle opportunité ?


Qu’est-ce que l’électricité « verte » proposée aujourd’hui par la majorité des fournisseurs ? :

Le terme d’électricité « verte » désigne l’électricité produite uniquement à partir de sources
d’énergies renouvelables telles que l’énergie hydraulique, éolienne, solaire, géothermique ou encore
issues de la biomasse (bois, bio-gaz, gaz de station d’épuration…).
Une offre de fourniture d’électricité est dite « verte » si le fournisseur peut prouver qu’il a produit ou
acheté de l’électricité d’origine renouvelable en quantité équivalente à la consommation des clients
ayant souscrit à cette offre. Pour prouver l’origine de l’électricité produite à partir de sources
renouvelables, seules les garanties d’origine ont valeur de certification.

À partir de là, il faut savoir

qu’il existe deux types d’offres « vertes » : les offres dans lesquelles le fournisseur s’engage
uniquement à acquérir suffisamment de garanties d’origine et des offres dans lesquelles le
fournisseur s’engage, en plus, à acheter directement de l’électricité verte à des producteurs locaux.
Pour savoir si une offre est toute ou en partie « verte », il faut consulter les conditions générales de
vente du contrat ou utiliser le comparateur du médiateur national de l’énergie :
http://comparateur.energie-info.fr


Rappelons tout de même que l’électricité la plus verte est celle que l’on ne consommera pas, grâce à
des actions de sobriété énergétique, associés à de la maitrise de l’énergie et à des travaux de
rénovation.


Pour plus d’information sur la maitrise de l’énergie, la production d’énergie, ou la rénovation
énergétique, vous pouvez contacter l’Espace INFO→ÉNERGIE de l’association GEFOSAT au 04 67 13
80 90. Conseils neutres et gratuits.

PLH : 4 prochaines réunions publiques pour les habitants


Le PLH :  un travail commun qui sera présenté lors de 4 prochaines réunions publiques pour les habitants

Les récentes loi Alur et Elan ont consolidé l’intercommunalité comme maillon essentiel de la cohérence et de la solidarité territoriales en matière d’habitat. Sur les cinq dernières années, malgré les contraintes budgétaires fortes qui impactent les collectivités et la diminution des aides de l’Etat en faveur du logement social, le niveau de production moyen a dépassé sur notre territoire les 200 logements sociaux par an (1500 logements financés depuis 2012).

Sète agglopôle méditerranée élabore à présent le PLH 2018-2023 relatif au « nouveau » périmètre communautaire (suite à la fusion des deux intercommunalités de Thau le 1er janvier 2017). Pour ce faire, elle a souhaité engager la réflexion à l’échelle du territoire et ses communes membres, afin de veiller à la réussite socio-économique et environnementale de celui-ci et garantir les équilibres territoriaux. Ce travail sera corrélé aux orientations fixées par le SCOT, ainsi qu’à la révision du Plan de Déplacement Urbain.Il doit être le fruit d’un compromis entre les réalités démographiques, les enjeux identifiés (foncier, sites préservés, besoins des habitants, contraintes environnementales…),  les attentes de l’Etat, la capacité de financement.

Le dernier COPIL s’est réuni le 27 novembre, avec une forte participation de ses acteurs (une centaine de personnes étaient présentes à l’agglo) : promoteurs, acteurs du logement social, élus des différentes mairies, du Conseil départemental, du Conseil régional, associations du logement. Il a été l’occasion de présenter les principaux enjeux et orientations, ainsi qu’un projet de scénario de développement avec des propositions d’actions.

Afin d’associer les habitants à ce grand projet, 4 réunions publiques se tiendront en décembre dans nos communes. Celles-ci ne relevaient pas d’une obligation réglementaire, mais elles témoignent de la volonté politique à construire un PLH réaliste, réalisable et surtout vivant et à l’écoute des habitants.

Nous vous donnons rendez-vous :

Mardi 11 décembre, à 18h, à Mèze (salle Jeanne Oulié – ancien Foyer municipal)

- Mercredi 12 décembre, à 18hà Sète (espace cinéma – le Palace)

- Lundi 17 décembre, à 18h, à Balaruc-les-Bains (Maison du peuple – quartier des Usines)

– Mercredi 19 décembre, à 18h, à Frontignan (salle Vincent Giner – Maison des séniors)

 

* * * * * * *

QUELQUES CHIFFRES CLES :

  • Parc de logement sur le territoire communautaire en 2017 : + de 82 000
  • Parc de logements sociaux en 2017 : +8000
  • Part en VEFA : 41%
  • Part en acquisition/amélioration : 8%
  • La période triennale 2017/2019 fixe 597 logements sociaux à réaliser sur les 7 communes SRU
  • Le nombre de LLS manquants au 1er /01/2017 était de 4557 (inventaire SRU 2017).

L’agence mobile viendra à votre rencontre le 30 novembre

Vendredi 30 novembre de 7h30 à 12h30 sur la place de la mairie.
L’agence mobile viendra à votre rencontre pour vous permettre l’achat des titres de transport et d’être informé sur le réseau de bus de Sète Agglopôle Méditerranée.L’image contient peut-être : une personne ou plus et plein air

Pour connaître le détail des horaires et les tarifs du nouveau réseau de bus, notamment la ligne 21 qui relie Poussan à Sète :

http://mobilite.agglopole.fr/…/carpostal-fiche-horaire-lign…
http://www.mobilite.agglopole.fr/Pratique/Lignes-et-horaires

Plan de déplacements urbains : à l’heure des réunions publiques

       L’image contient peut-être : une personne ou plus
Mobilités, ensemble, inventons demain ! Parce que la mobilité, c’est l’affaire de tous !
Vélo, train, bus, voiture, navettes maritimes… Autant de moyens de transport de notre quotidien, en lien direct avec l’environnement, la sécurité, l’accessibilité, la qualité de l’air, le stationnement, …

Ce mercredi 28 novembre, à la MJC de Poussan, vous pouviez échanger et donner votre avis sur les nouvelles solutions de mobilité pour les 10 prochaines années. Pour cela, 5 réunions publiques sont en effet organisées sur le projet de Plan de déplacements urbains de Sète agglopôle méditerranée.

Car un diagnostic des déplacements a été réalisé, dressant un état des lieux sans concessions de la mobilité sur les 14 communes de Sète agglopôle méditerranée.

dupCapture

Chaque jour, 435 000 déplacements sont réalisés sur notre territoire. Cela représente près de 4 déplacements par habitant en moyenne. Et malheureusement, une grande partie sont encore trop souvent réalisés en voiture, qui reste largement majoritaire (60%), avec son cortège de nuisances : bouchons, pollution, insécurité routière, bruit. Il est urgent de trouver des solutions alternatives pour éviter l’embolie du territoire, notamment lors de la saison estivale durant laquelle la population double, voire triple selon les secteurs…

Un diagnostic des déplacements riche d’enseignements

- Agrandir l'image, .JPG 589Ko (fenêtre modale)Un territoire hautement touristique

Plus du 1/3 des déplacements est réalisé pour aller au travail tous les jours. Or, lorsque l’on étudie plus précisément l’usage de la voiture, on ne comptabilise qu’1,3 passager par véhicule ! Cela signifie que ces voitures circulent majoritairement à vide, offrant de grandes opportunités de développement pour le covoiturage par exemple.

En moyenne, nous passons 50 à 65 minutes par jour dans les déplacements, pour un trajet moyen de 7,5 km. Ainsi, beaucoup d’entre nous perdent beaucoup de temps coincés dans les bouchons… en voiture ou en bus.

- Agrandir l'image, .JPG 316Ko (fenêtre modale)50 à 65 minutes par jour passées en moyenne dans les déplacements

Autre enseignement, le cœur d’agglomération constitué par le triangle Sète-Frontignan-les 2 Balaruc concentre la majorité des équipements publics, des zones d’emplois et des grandes zones commerciales, générant de très nombreux déplacements. C’est donc dans ce secteur que l’on retrouve les grands corridors de déplacements, avec une concentration des difficultés circulatoires en particulier aux heures de pointe.  Ainsi, chaque jour, 184 500 déplacements sont réalisés dans ou en liaison avec la ville centre, Sète, qui connait une embolie circulatoire chaque été, avec l’afflux massif de visiteurs. Cette situation ne peut raisonnablement pas durer, pour la qualité de vie des habitants, mais aussi des touristes. Des solutions sont à trouver pour accéder au cœur d’agglomération en transports en commun, voire… en navettes maritimes inter-étang de Thau.

- Agrandir l'image, .JPG 283Ko (fenêtre modale)Les navettes maritimes intercanaux

Pour terminer, avec près de 70 000 déplacements externes, rentrants ou sortants du territoire, Sète agglôpole méditerranée reste une agglomération orientée vers l’extérieur, et notamment la Métropole voisine. Des pistes d’amélioration sont également à envisager vers les territoires voisins.

Pour le moment, la voiture demeure la reine des déplacements sur notre territoire. Pourtant, un changement des habitudes de déplacements, et notamment de la dépendance à la voiture est devenu indispensable. Cela passe par le déploiement et le développement de solutions alternatives crédibles et efficaces : transports en commun, navettes maritimes, modes actifs, covoiturage…. C’est tout l’enjeu du Plan de Déplacements Urbains de Sète agglopôle méditerranée.

« Un changement indispensable des habitudes de déplacements et notamment vis-à-vis de la voiture.

La concertation citoyenne sur le Plan de Déplacements Urbains de Sète agglopôle Méditerranée avait été lancée officiellement mardi 26 juin par Norbert CHAPLIN, Vice-président délégué aux politiques de mobilité. Il était accompagné de Laura Jourdan, en charge du PDU et des bureaux d’Etudes Horizon Conseil et Stratis. »

Plus de 200 acteurs du territoire ont été mobilisés sur l’élaboration du PDU

A chaque phase d’élaboration du PDU, une concertation partenariale avec les acteurs techniques, socio-économiques et associatifs du territoire a été mise en place.

2 phases d’ateliers ont été réalisées.

La première phase d’ateliers sur le diagnostic et les enjeux en mars 2018, a mobilisé près de 130 acteurs représentatifs du territoire.

La seconde phase, menée en septembre 2018 était consacrée au pré-projet PDU, en s’appuyant sur les enseignements de la première phase et sur les actions envisagées dans le pré-projet par le bureau d’études. Cette 2ème phase d’ateliers de concertation a mobilisé plus de 80 personnes représentatives du territoire intercommunal. Elle avait un double objectif : évaluer les actions envisagées et proposer des solutions complémentaires.

 

dup22Capture

Les ateliers étaient organisés autour des 4 grands objectifs du pré-projet PDU :

  • Atelier 1 – Des transports en commun plus performants et attractifs
  • Atelier 2 – Un meilleur partage de l’espace dans les centres des communes
  • Atelier 3 – Une mobilité apaisée sur les courtes et moyennes distances
  • Atelier 4 – De nouvelles pratiques de mobilité pour des déplacements plus harmonieux

« A cet égard, cette concertation partenariale a constitué un véritable foisonnement d’idées et de propositions, permettant surtout d’enrichir la vision technique et l’acceptabilité du pré-projet PDU.
Elle a dégagé ainsi des attentes fortes pour l’avenir de nos déplacements, avec des propositions complémentaires émergentes, portées à la connaissance des techniciens et élus du territoire qui feront des choix d’intégration ou pas de certaines au projet. Le projet PDU qui en découle sera ensuite soumis à l’ensemble des habitants du territoire dans le cadre d’une concertation citoyenne élargie fin 2018. »

Ce mercredi à Poussan, le projet a été présenté afin que les participants à la réunion et les personnes intéressées présentes puissent donner leurs avis avant que celui-ci ne soit définitivement proposé aux élus de Sète Agglopôle et puis voté en Conseil Communautaire début 2019, en principe.

dup3Capture

 dup4Capture

dup5Capturedup569Capture
Jacques Adgé, Maire de Poussan et Vice Président de SAM avec Norbert Chaplin, Vice Président aussi, délégué aux politiques de mobilité : organisation des transports publics, aménagement des infrastructures, plan de déplacement urbain et accessibilité présentaient la soirée puis laissaient rapidement la parole aux différents techniciens.
Près de cinquante personnes allaient écouter attentivement les orateurs avant de poser des questions ou de donner des pistes de réflexions aux techniciens ouverts à la concertation : voies douces ou pistes cyclables, utilisation des anciennes voies ferrées, financement, qu’est-ce qui sera privatisé ou associatif ? le maillage pour les pistes cyclables, les TER, les horaires des bus…
(Nous vous en dirons un peu plus, une fois toutes les réunions terminées).
dup9999Capture
Le projet devrait être validé définitivement fin 2019 et si des actions pourraient voir le jour en 2021, il devrait se développer pleinement à partir de 2022 et  ceci jusqu’à 2030, progressivement, car au-delà des actions et des infrastructures il y a le comportement des habitants du territoire (SAM) qui devra peu à peu évoluer en fonction de ce qui leur sera proposé.
dup777Capture

Sète agglopole méditerranée participe au forum des projets urbains de Toulouse

echangesCapture

Sète agglopôle méditerranée a été sélectionnée par un jury d’urbanistes pour présenter son projet d’aménagement de l’entrée Est et le pôle d’échange multimodal (PEM) de la gare de Sète au forum professionnel « Echanges urbains »

Ce forum se tiendra au centre des congrès Pierre Baudis à Toulouse jeudi 29 novembre 2018. 

Les projets présentés au forum sont sélectionnés par un jury. Sète agglopôle viendra y présenter non pas un projet, mais deux :

- le pole d’échange multimodal de la gare de Sète avec Nicolas Lebunetel

- L’aménagement de l’entrée Est de Sète avec GGL et la SA Elit.

Sète agglopôle méditerranée sera accompagnée de ses partenaires aménageurs de la ZAC (GGL, SA Elit) et de l’entreprise maître d’oeuvre du PEM (Nicolas Lubenetel).

Le thème du forum cette année, qui regroupe des professionnels de l’urbanisme, architectes, élus et techniciens, sera « les projets composites », à la croisée d’enjeux urbains, écologiques et sociétaux.

L’ensemble du programme est accessible ici.

WordPress SEO fine-tune by Meta SEO Pack from Poradnik Webmastera