Conseil communautaire d’avril 2017

Brèves d’agglo suite au Conseil communautaire tenu le 20 avril 2017  à Loupian (Salle Nelson Mandela).

Création d’une pénalité financière pour le non-respect des obligations règlementaires en matière d’assainissement

Le règlement d’assainissement collectif prévoit la délivrance pour les professionnels d’une autorisation de déversement pour les rejets « assimilés domestiques » et « industriels » dans le réseau public d’assainissement. En fonction des activités constatées, le rejet nécessite un traitement particulier avant rejet au réseau public d’eaux usées. Afin d’inciter les professionnels réticents à se conformer à leurs obligations règlementaires, concernant la mise en place d’installations de traitement ou l’entretien des installations de traitements existants, le CC a voté la création d’une pénalité financière. La pénalité interviendra après information contractuelle des usagers concernés (mise en demeure par courrier AR). Elle est fixée au double du montant de la redevance assainissement pendant la période concernée.

SPANC

Suite à la fusion des deux agglos, le CC a voté une harmonisation des tarifs du Service Public d’Assainissement Non collectif (SPANC) concernant les 14 communes.
Ainsi, à compter du 20 avril 2017 :

  • Contrôle diagnostic initial d’une installation 190,00 € TTC
  • Contrôle périodique de bon fonctionnement 115,00 € TTC
  • Contrôle de conception et d’implantation d’une installation neuve ou réhabilitée 71,50 € TTC
  • Contrôle de bonne exécution des travaux d’une installation neuve ou réhabilitée 130,00 € TTC

Pour les usagers ne s’étant pas conformés à leurs obligations règlementaires, est créée une pénalité d’un montant égal au tarif de la prestation du SPANC qui aurait dû être réalisée et sa majoration dans une proportion de 100%. Est également instaurée une deuxième pénalité pour absence injustifiée à un rendez-vous pris avec le service dont le montant sera en correspondance avec un contrôle dit de conception et d’implantation d’une installation neuve ou réhabilitée soit 71,50 € TTC.

Assainissement

Le Conseil communautaire a adopté le principe de la délégation de service public par contrat de type « concession de service » pour le service public d’assainissement de la commune de Marseillan et pour le service public de collecte des eaux usées des communes de Mireval et de Vic-la-Gardiole. Il a également adopté le principe de la régie pour le service public de traitement des eaux usées des communes de Mireval et de Vic-la-Gardiole.

Bornes électriques

En avril 2016, Thau agglo s’est vue transférée la compétence supplémentaire relative à la création, l’entretien et l’exploitation des bornes de recharges des véhicules électriques sur son territoire. En juin 2016, Thau agglo a transféré à son tour cette compétence au syndicat Hérault Energies afin de bénéficier de l’appel à manifestation d’intérêt confié à l’ADEME, et bénéficier ainsi des financements de l’Etat atteignant 50 % d’aide suivant le type de borne installée. Du fait de la fusion de Thau agglo et de la CCNBT, et suite à l’harmonisation de la compétence IRVE (Infrastructures de recharge pour véhicule électrique), la CABT, d’une part, se substitue aux communes de Poussan, Loupian et Bouzigues au sein du syndicat Hérault énergie pour la compétence IRVE, et d’autre part, étend le dispositif aux communes n’ayant pas adhéré audit syndicat et n’ayant pas prévu l’installation de telles infrastructures.
Aussi, et pour ce faire, il convient de prendre un avenant à la convention financière initiale relative à la participation de la CABT pour intégrer le coût de l’installation de bornes de recharges sur les 6 communes de l’ex-CCNBT (soit 24 000 € HT supplémentaires). Afin de pouvoir obtenir les subventions prévues par l’ADEME, ces mêmes communes membres de la CABT s’engagent sur la gratuité du stationnement pour les véhicules électriques, pendant 2 ans à compter de la pose de la borne.

Bientôt un Concert Pop Science-Fiction

La Ronde Musicale accueille pour la troisième édition en Concert l’Orchestre de Musiques Actuelles   du Conservatoire Intercommunal de Musique – Communauté d’Agglomération du Bassin de Thau dirigé par Georges Di Isernia.Screen Shot 04-07-17 at 10.42 AMThème 2017: « POP SF »

une formation  de 21 musiciens

Le répertoire : Stevie Wonder, Peter Gabriel, ACDC, Jess Glynne, Led Zeppelin, Mickaël Jackson, … (pour la partie Pop), Warcraft, Terminator, Batman VS Superman, StarWars, … (pour la partie SF)

 le samedi 22 Avril 2017 à 20h30 à la salle des rencontres de St Martin de Londres.

Le dernier magazine de la CABT

Voici le magazine de la CABT pour les mois d’avril et mai. Screen Shot 04-07-17 at 02.52 PMwww.thau-agglo.fr/telechargez-le-nouveau-numero-du-magazine-notre-agglo-2/

Elle vous propose ce mois-ci un dossier central sur l’économie circulaire déjà à l’œuvre sur le territoire de Thau, une interview d’Yves Michel, nouveau Président du Syndicat mixte du bassin de Thau, un zoom sur l’adhésion de la nouvelle grande agglo au syndicat mixte de l’aéroport de Béziers-Cap d’Agde, ainsi que d’autres sujets comme les premiers travaux du Conservatoire, le budget 2017 voté lors du dernier Conseil communautaire et les actualités dans les 14 communes du nouveau territoire.

Le prochain magazine paraîtra mi-juin.

L’île  » Vermeilleuse  » du Capt’ain Kompaust

Le retour des pirates en quête du trésor caché dans nos poubelles

Ils ont écumé cet été les plages du territoire à bord de leur fier navire, le « Recyleur », dont les cales pleines de déchets à trier ont accueilli plus de 2 500 visiteurs…

L’hiver a été plus cahotique  mais l’équipage a survécu à un naufrage et ces drôles de pirates  ont fait une nouvelle fois la preuve de leur esprit récup’ en fabriquant un radeau… »De bric et de de Broc ».
Afin de prendre des forces et de glaner de nouveaux trésors, l’équipage part à la découverte de l’île « Vermeilleuse » dans un nouvel happening original et spectaculaire proposé par la COMMUNAUTE D’ AGGLOMERATION DU BASSIN DE THAU (CABT) à l’occasion de la Semaine nationale du compostage de proximité organisée par le Réseau Compost Citoyen.

La valorisation des déchets organiques (35% du poids de nos poubelles !) est un des aspects d’une démarche plus globale menée par la CABT au travers d’un Programme Local de Prévention des Déchets (P.L.P.D.) avec l’appui technique et financier de l’ ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie). L’objectif  de réduction de 7% du poids de nos déchets est plus que jamais d’actualité et avec la fusion des collectivités, ce sont  désormais les 14 communes et 125 000 habitants  du Bassin de Thau qui sont concernés. Particuliers, professionnels, établissements publics, tous sont invités à changer d’approche et à adopter de nouvelles habitudes pour diminuer les déchets et réduire le gaspillage.

Au-delà des discours de sensibilisation et des efforts déployés pour fournir des composteurs adaptés à la taille de chaque logement (composteurs de jardin pour les maisons individuelles, lombri-composteurs pour les petits appartements, composteurs collectifs pour les résidences, les coeurs de villages ou les campings…), la CABT fait une nouvelle fois appel à la bande de joyeux pirates, derrière lesquels se cachent cette fois des paysagistes, des éducateurs  et des comédiens qui vont concevoir et animer l’espace d’un jour un jardin éphémère et paradisiaque.

Près de 80m2 de verdure et de rêverie où les visiteurs se verront proposer astuces et conseils pratiques pour introduire un peu de nature dans leur  intérieur et participer au cycle vertueux de la matière au travers du compostage rendu accessible au plus grand nombre… quoi de plus simple et de plus concret que de transformer ses déchets en terreau et, par cette valorisation et les économies qu’elle engendre, profiter du trésor qui dort dans nos poubelles…
Alors partez à la découverte du jardin des pirates  le samedi 8 avril à Sète (place Aristide Briand) et le samedi 15 avril à Mèze (place Camille Vidal), de 10h à 17h, et munis de vos pelles et de votre petit coffre à biodéchets, rejoignez l’équipage du Recyleur dans sa quête de poubelles plus légères pour une nature plus belle et pour que l’île « Vermeilleuse du Capt’ain Kompaust »  prenne un jour des allures de continent.

Le dernier conseil communautaire en mars

Depuis janvier Thau agglo et la communauté de communes du nord du bassin de Thau (CCNBT) ont fusionné pour donner naissance à la communauté d’agglomération du bassin de Thau (CABT), la deuxième en importance dans le département de l’Hérault. Les conseillers communautaires réunis ce 23 mars à Gigean ont voté le budget de la première année de cette nouvelle grande agglo. Au-delà des chiffres souvent arides, ce budget traduit des choix d’investissement et de politique fiscale qui impactent très concrètement la vie et le porte-feuille des habitants du territoire.

Thau-info vous en livre un résumé : http://thau-infos.fr/index.php/commune/thau-agglo-spec

Dépôts sauvages : l’agglo hausse le ton

Comme chacun peut en convenir, la propreté est une composante importante de la qualité de vie. Les services de la Communauté d’agglomération du bassin de Thau qui assurent le ramassage des déchets mobilisent des moyens importants pour nettoyer les abords des conteneurs, les bacs roulants ou les colonnes de tri, qui jalonnent la ville. Au sein de l’agglo, outre les agents chargés de la collecte quotidienne des encombrants, une dizaine de personnels sillonnent le territoire pour veiller à la propreté des conteneurs collectifs.dsc_0003-14

Malheureusement, force est de constater que, du fait de l’incivisme d’individus isolés, les dépôts sauvages (encombrants, mobilier, déchets verts, cartons d’emballage, électroménager, gravas…) qui doivent être déposés en déchèterie, ont tendance à proliférer en plusieurs endroits, ruinant les efforts des riverains et des services publics pour maintenir la propreté des espaces qui, tout en étant la propriété de personne, appartiennent à tous. Chaque année, ce sont ainsi près de 700 tonnes de déchets qui sont ramassés sur notre territoire au pied des conteneurs, mais aussi en plein centre ville ou pleine garrigue.

Cette situation est d’autant plus inacceptable qu’il existe des solutions pour évacuer ces déchets (7 déchèteries fixes et 4 déchèteries mobiles), y compris pour les personnes ne disposant pas de moyens de transport.

Pour tous renseignements, contactez le service Déchets au 04 67 46 47 20.

Face à ce phénomène, la collectivité, loin de rester impuissante, mène une action globale qui combine sensibilisation et mesures répressives. Dernier exemple en date sur le quartier de l’Ile de Thau, où suite à une aggravation de la situation, les services de l’agglo ont procédé à la pose d’une signalétique destinée à rappeler les règles d’évacuation des déchets et les sanctions auxquelles s’exposent les personnes indélicates (amendes pouvant atteindre 1500 €).Screen Shot 03-16-17 at 05.46 PM Une collaboration étroite mise en place avec les polices municipales devrait permettre de passer, si la situation l’exige, des paroles aux actes. Et ce, afin que puisse être assuré un niveau de propreté acceptable et éviter que le coût très élevé du nettoyage, imputable à certains citoyens négligents, soit supporté par l’ensemble de la collectivité.

CABT : pour les associations

Centre Balnéaire Fonquerne - Piscine à Sete&nbsp;&nbsp;<span class="normal italic petit">&copy; Ville de Sète</span>Dans le cadre de la fusion entre la Communauté d’Agglomération du Bassin de Thau et la Communauté de Communes du Nord du Bassin de Thau, le service des sports de ce nouvel établissement public de coopération intercommunale (EPCI) vous propose d’accueillir les associations de seniors de la commune et/ou du CCAS lors d’une journée « découverte des activités aquatiques » au centre balnéaire Raoul Fonquerne, en juin 2017.

Pour les associations une réunion d’information se tiendra le mardi 11 avril 2017 à 14 h 30, à l’Hôtel d’agglomération de la CABT, 4 avenue d’Aigues, 34110 FRONTIGNAN.

Le service des sports reste à votre entière disposition pour plus de précisions (contact : Isabelle Pradilles – 04-67-46-47-81).

L’agglo investit pour un meilleur tri

 La semaine prochaine, les habitants de plusieurs communes de l’agglomération vont voir fleurir de nouveaux conteneurs pour le tri du verre. Au total, ce sont 32 nouvelles colonnes  qui seront installées dans 6 communes du territoire. Il s’agit d’une nouvelle étape d’un plan d’ensemble qui a pour objet de mettre à niveau, d’ici la fin 2017,  le réseau de points tri sur le territoire pour un investissement avoisinant les 500 000 € sur deux ans.

La collectivité espère ainsi  redonner aux habitants l’envie de trier leurs déchets, avec comme priorité un meilleur recyclage du verre. Alors qu’on pourrait croire que depuis 40 ans le tri du verre est entré dans les mœurs, force est de constater que la marge de progression reste importante. Comme l’ont montré les dernières analyses du contenu de nos poubelles, à peine la moitié du verre jeté par les habitants est déposée dans une borne de tri. L’impact est dommageable à la fois sur le plan environnemental mais aussi, pour les plus pragmatiques, en termes financiers avec perte de recettes pour la collectivité estimée à 160 000 € par an.

Soucieuse à la fois de préserver notre cadre de vie et de gérer au mieux l’argent public, l’agglomération a donc décidé d’agir pour relancer le tri en remplaçant les conteneurs existants, souvent vétustes, par des bornes de nouvelles génération caractérisées par une  esthétique entièrement repensée, une signalétique plus claire et des emplacements  ré-étudiés avec les communes. Parce que pour bien trier il faut être suffisamment informé, la Communauté d’agglomération du bassin de Thau a prévu d’aller à la rencontre des habitants tout au long des semaines à venir et propose dès maintenant, via son site internet et des QR codes intégrés directement au visuel des conteneurs, des outils simples et performants pour localiser la borne à verre la plus proche et ne pas se compliquer inutilement la vie car en fait… toutes les bouteilles en verre se recyclent et peuvent être jetées avec leur bouchon ! En résumé, s’il faut parfois surveiller sa consommation de boissons, le tri du verre, c’est à pratiquer… sans modération !

CABT : réouverture du Jardin Antique Méditerranéen

Réouverture du Jardin Antique Méditerranéen

Réouverture du Jardin Antique Méditerranéen le mardi 21 mars, pour fêter le printemps !

A Balaruc-les-Bains Tél : 04 67 46 47 92 / jam@thau-agglo.fr

Horaires d’ouverture : du 21 Mars au 30 juin : 09h30-12h00/14h00-18h30 (Fermé les lundis et le 1er mai / Dernières entrées 1h avant la fermeture)

MARS :

 EXPOSITION : ExploraThau, 5ème concours photo : du 21 mars au 28 avril 2017 Horaires : Pendant les horaires d’ouverture du site Conditions : visite de l’exposition comprise dans les conditions normales d’entrées Organisé par le Syndicat mixte du bassin de Thau depuis 5 ans, le concours ExploraThau invitait cette fois les participants à raconter la légende de Thau en images. Destiné à valoriser les richesses naturelles du territoire et inciter à leur préservation, le concours photo ExploraThau 2016 propose au public de redécouvrir 14 des plus beaux clichés de sa dernière édition à l’occasion de la réouverture du Jardin Antique Méditerranéen…

 AVRIL ANIMATIONS -

Vacances scolaires de Pâques du 3 au 18 avril

Jeudi 6 avril Horaires : 10h00-12h00 Animation : « Les petits naturalistes » avec l’association LPO Hérault (Ligue pour la Protection des Oiseaux – Membre du réseau CPIE Bassin de Thau) Détails : Après l’observation des différentes espèces d’amphibiens présents dans les bassins du jardin (Salamandre tachetée, Triton palmé, Crapaud commun ou accoucheur, Rainette ou Grenouilles vertes…), découvre leur mode de vie, les menaces qui pèsent sur ces espèces et apprend à les protéger ! Age : 6-10ans Conditions : Gratuit et sur inscription (accueil : 04 67 46 47 92 / jam@thau-agglo.fr) Nombre limité à 10 enfants

Jeudi 13 avril Horaires : 10h00-12h00 Animation: atelier modelage « création de grenouilles » avec l’association Céramiquement Vôtre ! Détails : Après l’observation de grenouilles dans les bassins, les enfants tenteront de les reproduire et de les interpréter par le modelage d’argile. Age : 8-12ans Conditions : Gratuit et sur inscription (accueil : 04 67 46 47 92 / jam@thau-agglo.fr) Nombre limité à 10 enfants

CONFERENCE :

Vendredi 21 avril

Horaires : 17 h 30 Projection film + rencontre /débat : « Garrigues printanières » film de Pierre MAIGRE Détails : Au printemps, la garrigue nous révèle toute la richesse de sa biodiversité.

Ce film nous invite à découvrir ce milieu si particulier et nous permet d’entrer dans l’intimité de certains de ses hôtes. Les images présentées ont été patiemment recueillies au cours de trois saisons de reproduction successives et dans le strict respect de l’intégrité des espèces animale set végétales. C’est aussi un cri d’alarme pour la sauvegarde d’un patrimoine naturel aussi attachant que menacé… Intervenant : Pierre Maigre, Président de la LPO Hérault – Centre Régional de Sauvegarde de la Faune Sauvage Conditions : Entrée libre, dans la limite des places disponibles (60 places).

L’agglo souhaite veiller sur le Canal du Midi

François Commeinhes, Président de la Communauté d’agglomération du bassin de Thau, s’est rendu ce lundi sur le site des Onglous à l’occasion de la venue de Marie-Thérèse Delaunay, Sous-préfète, directrice de projet « Canal du Midi », en présence des vicve-présidents de l’agglo Yves Michel, également Maire de Marseillan, Eliane Rosay, Vice-présidente déléguée au Tourisme et Alain Vidal, Vice président délégué au patrimoine.

Ce site est une entrée stratégique sur le Bassin de l’étang de Thau sur le plan du patrimoine, de la culture et du tourisme permettant de valoriser les ports de Marseillan, Mèze, Bouzigues et Sète, la richesse patrimoniale du pourtour de l’étang, le musée Villa Loupian (Romanité), le musée de l’étang de Thau (ethnographie), le Jardin Antique Méditerranéen (conservatoire de botanique) et le multiple patrimoine de la ville centre Sète, ainsi que le massif de la Gardiole.

A travers cette visite sur le terrain, la Communauté d’agglomération du bassin de Thau a souhaité témoigner de son intérêt pour la mise en œuvre d’un plan qui va permettre de valoriser ce patrimoine classé au patrimoine de l’Unesco. Notamment à travers la rationalisation des usages du Canal du Midi, l’accueil du public, l’accessibilité, les déplacements et le stationnement, la redéfinition de l’espace public et la préservation des qualités naturelles du site.

Photo du service communication de la ville de Marseillan