Fiest’A Sète lève le voile sur sa programmation

Fiest’A Sète lève enfin le voile sur la programmation de sa 21° édition. Une vague de sonorités va déferler sur Sète et sa région, véritable carrefour des musiques du monde du 22 juillet au 7 août.  Screen Shot 04-12-17 at 01.42 PM 001

Nous débuterons sous le signe de l’éclectisme et de la découverte avec une semaine de manifestations gratuites et festives sur les alentours de l’étang de Thau : Poussan, Marseillan, Balaruc-les-Bains et dans différents quartiers de Sète. Et dès le 1er août cap sur le fameux Théâtre de la Mer pour 7 soirées thématiques exceptionnelles où les univers musicaux se rencontrent .

RDV sur www.fiestasete.com pour découvrir la programmation.

THEATRE DE LA MER, SETE . 21h

Mar. 1 août : Music of many colors, tribute to Fela Kuti
ROY AYERS
SEUN KUTI & EGYPT 80

Mer. 2 août : Cubassimo !
ELIADES OCHOA
ROBERTO FONSECA

Jeu. 3 août : African divas
FATOUMATA DIAWARA & HINDI ZAHRA : Olympic Café Tour
OUMOU SANGARE

Ven. 4 août : Istanbul – Balkans Express
BABA ZULA
FANFARE CIOCARLIA

Sam. 5 août : Nuit orientale
DHAFER YOUSSEF
NATACHA ATLAS

Dim. 6 août : Bayou blues
LEYLA McCALLA
ERIC BIBB & JEAN-JACQUES MILTEAU
: hommage à Lead Belly

Lun. 7 août : Afro boogaloo
JOE BATAAN meets SETENTA
ORCHESTRA BAOBAB

Tarif : 25€ à 36€ . Pass 3 soirs : 79€ . Pass 7 soirs : 170€
Billetterie disponible sur www.fiestasete.com et dans les points de locations habituels

Sam. 22 juillet : Poussan
AURELIO – THE BONGO HOP

Dim. 23 juillet : Marseillan
ANTOINE TATO GARCIA – LOS WEMBLER’S DE IQUITOS

Jeu. 27 juillet : Médiathèque F. Mitterrand, Sète
TODO MUNDO : Antoinette Trio & Téofilo Chantre

Sam. 29 juillet : Balaruc-les-Bains
PATRIARCAS DE LA RUMBA – RODA DO CAVACO

Dim. 30 juillet : Le Social, Sète
TROPICAL DISCOTEQ : Emile Omar

Lun. 31 juillet : La Ola, Sète
ELEKTROPIK MIX : Reza (Radio Nova) – Adrien Pastor

Entrée libre

Vous pouvez télécharger le dossier de presse en cliquant iciFestival Fiest’A Sète
04 67 74 48 44
info@fiestasete.com
www.fiestasete.com

Des musiciens exceptionnels : ceux de Paul Selmer

 Capture Bien qu’elle soit vouée au recueillement et à la prière, l’église Saint Pierre de Poussan accueille régulièrement des groupes musicaux et des chorales qui y donnent des concerts et qui savent valoriser la bonne acoustique de l’édifice.

Ce fut déjà le cas pour plusieurs chorales de la Région, pour la soirée « Lodario del Cortone »,pour Tony Bram’s (Tony Bram’s Gospel Voices) et pour un concert éblouissant du Quatuor de Paul Selmer, en 2015.

  Ce dimanche après-midi, à partir de 18 h, les Poussannais et les visiteurs avaient l’occasion de s’enflammer encore et d’apprécier le concert de ces quatre musiciens hors normes, ceux de Paul Selmer qui avait été invités par la Mairie. zzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzghjhj

Il y a une longue amitié entre l’orchestre et Poussan, ses habitants étant heureux de le rencontrer régulièrement. L’on sattendait à un concert de haute volée, il fut exceptionnel et étincelant avec un très haut niveau, d’une part musicalement, mais d’autre part par le choix des morceaux interprétés.

 Depuis quelques années, des musiciens de l’orchestre ont été attiré par une musique plus classique, même sacrée.

A plus de 55 ans, toujours battant, l’orchestre qui innove régulièrement n’a pas hésité à se lancer dans ce domaine et y rencontre un énorme succès. Pourtant, le chef d’orchestre héraultais le plus célèbre, Paul Selmer a toujours le cœur ancré sur scène et depuis quarante ans, le roi du bal populaire égaye les fêtes de village de la région. Mais comme Paul tenait à le préciser, ce dimanche soir, ce n’était que « Du Classique qui a souvent été écrit et joué pour se divertir, jadis ».

Capture« Pas d’un compositeur unique mais un choix avec différentes périodes concernées pour arriver à du contemporain sans toucher à la variété qui dans quelques siècles deviendra certainement, à son tour du classique.  Je donnerai des informations sur celles-ci et tiens à vous présenter les quatre musiciens qui sont tous des premiers prix de conservatoire, de Toulouse, de Montpellier et d’ailleurs… »Rajoutait Paul toujours aussi motivé.zzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzdsc_0078

Patchi Jean de Dieu à la trompette, Benjamin Fernandez aussi, François Diaz au saxophone et Patrice Féret au piano ont été excellents en solo, en duo ou tous ensemble. Ce fut un concert de très haut niveau avec des musiciens qui jouent de plusieurs instruments dont certains sont même des professeurs dans leur domaine.

Étaient au programme des morceaux choisis qui allaient droit au cœur de l’auditoire concentré et ébloui par la qualité du son que l’église Saint Pierre se faisait un plaisir d’amplifier et par le professionnalisme du quatuor. Entre des morceaux de Jean Sébastien Bach, de Mozart, de Torelli, avec en avant première la Marche des Rois de Bizet, avec un Avé Maria magnifique mais aussi un morceau choisi de Morricone ou bien la musique de « l’Eurovision » ce ne fut que du plaisir agrémenté par des solos qui enchantaient un auditoire vraiment  conquis.  Le final était à la hauteur du concert avec ce « Te Deum » d’Antoine Charpentier. 

Ce dimanche l’émotion était au rendez-vous dans une ambiance de recueillement et de concentration qu’ont su entretenir les musiciens. La qualité , le répertoire, la convivialité… Tout invitait l’auditeur à se laisser aller pour mieux apprécier ces moments magiques.zzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzdsc_0088Et Jacques Adgé tenait à féliciter Paul Selmer et ses musiciens pour ce très beau concert en leur précisant qu’ils seront toujours accueillis cordialement à Poussan.

Une très belle conclusion pour cette Sainte Catherine qui aura allié la convivialité, le plaisir, la mode, le commerce et les échanges avec les engagements à caractère caritatif et même avec la grande Musique vu la qualité du concert qui pour ceux qui l’ont vécu restera une référence

La chanson et la musique pour fêter l’arrivée de l’été

La fête de la musique à Poussan se déroulait cette année presque face aux Halles, entre les 2 cafés, comme l’an dernier sur le Boulevard René Tulet, là ou durant de nombreuses années des orchestres se sont produits pour les fêtes locales. Ce 21 juin, si toutes sortes de musiques étaient jouées aux 4 coins de la France, pour vivre la musique et la fêter à Poussan et en public, il fallait attendre 19 h 30 à Poussan pour réaliser que l’été était bien arrivé avec toutes les musiques qui vont l’accompagner. DSC_0001La Mairie et son service des Festivités avaient avait décidé de réaliser l’événement. Avec des groupes tournés vers le rock mais aussi avec d’autres tendances comme le Flamenco ou la chanson poétique, la soirée s’annonçait rythmée et devait être éclectique pas uniquement sous le signe du rock bien dur. Chacun pouvait en apprécier le contenu selon ses goûts musicaux mais comme pour le sport, le principal n’était-il pas de participer ?

C’était d’ailleurs la Devise pour Pépin qui s’occupait de la programmation et pour Ivan aux petits soins pour la sonorisation.

DSC_0006Avec Erika Rousset à l’orgue de Barbarie, cet instrument de musique mécanique à vent classé dans les orgues faisant partie des « automatophones », l’on remontait dans le temps et l’on se laissait emporter à son heure de gloire,  au début du xxème siècle avec des sonorité, de l’origine exotique des joueurs de rue : les joueurs du XVIIe et XVIIIe siècles qui « baragouinaient un français approximatif. »

DSC_0007Mais Erika avait un bon français pour interpréter de belles chansons comme « Sous le ciel de Paris, Le temps des cerises » et bien d’autres qui ont fait le bonheur de plusieurs générations.

DSC_0009Erika ne laissait pas la place aux Méga percussions comme prévu mais à Carlos et à son fils dont un de ses amis avait tenu à les accompagner. Des percussions et des guitares pour de bonnes musiques qui annonçaient une belle et douce soirée bien rythmée.

Screen Shot 06-21-16 at 09.05 PMPuis ce fut Accord et Rumba autour de Marvin un spécialiste de la guitare qui avec ses amis et son papa à l’accordéon faisait monter la pression sur le Riverain et sur les terrasses des cafés qui se remplissaient peu à peu.

Screen Shot 06-21-16 at 09.06 PMDe bons rythmes andalous ou tziganes avec même de petites danseuses qui n’hésitaient pas à montrer leur savoir faire devant un public tout acquis. C’était parti. Entre Flamenco et Rumba le public se laissait aller alors que la chaleur baissait d’un cran. L’on savourait l’instant présent.Screen Shot 06-21-16 at 10.52 PM 001C’est alors que d’abord en solo, Annie, une ex Poussannaise, une habituée des scènes ouvertes, une dame d’une jeunesse incroyable malgré son bel âge, présentait quelques une de ses compositions, quelquefois très philosophiques. Screen Shot 06-21-16 at 10.49 PM 001La première sur le viaduc de Millau fut un enchantement mais les autres aussi. Et accompagnée par Pépin, elle finissait son tour de chant sous les applaudissements nourris des spectateurs.

Tandis que le public se faisait plus nombreux autour du riverain et que certains s’installaient aux tables des cafés d’autres n’hésitaient pas à déguster quelques mets soit au Kozi, soit au café de la Pause qui proposait des Moules/frites. Screen Shot 06-21-16 at 10.49 PM

Annie était heureuse et les Poussannais aussi car la poésie mise en chanson, c’était le top pour cet esprit de création qui souffle chaque année sur la fête de la musique.

Pour Guest, un équipe d’amis musiciens, il en était de même. Les compositions et les textes sont issus de membres du groupe qui apprécient le rock , mais aussi d’autres styles plus « soft ».Screen Shot 06-21-16 at 10.50 PM 001Ils en firent la démonstration ce mardi soir en attirant l’attention  de spectateurs qui se laissaient porter par ces rythmes mélodieux.

Screen Shot 06-21-16 at 10.50 PMAramon and the Carignan, un groupe sorti de ses cendres, puisqu’il a fait parler de lui il y a plus d’une décennie, prenait le relais. Et ce n’est qu’alors que le Rock, le pur, essayait de s’imposer.

Chacun avait pu apprécier les styles proposés et surtout la spontanéité des « Musicos » qui étaient montés sur scène pour égayer cette belle soirée qui sentait bon l’été, la chaleur, la douceur.Screen Shot 06-21-16 at 10.51 PM 002Histoire de proposer une soirée musicale aux Poussannais, ces musiciens n’ont pas hésité à jouer à domicile en montrant que la musique étaient à deux pas de chez eux avec bien sûr d’autres formations qui jouaient en extérieur ce mardi soir.Screen Shot 06-21-16 at 10.51 PM 001

 La commune baignait dans les « notes ». Les amateurs appréciaient, les autres  se laissaient bercer et rêvaient en s’endormant d’un été à la hauteur de sa réputation, dans notre beau « Midi »… Et toujours en musique…


MJC : Les jeunes des ateliers ont fait honneur à la musique

Screen Shot 06-23-16 at 09.10 PMCe jeudi 23 juin, à 20 h, à la salle de spectacle Paul Vilalte, le gala des élèves des ateliers « Musique » marquait le second acte des soirées de fin de saison pour la MJC qui décidément, avec les écoles, anime ce mois de juin . Nous avions l’occasion d’apprécier le fruit du travail régulier des élèves de  Nan Hansen, de Violaine Allix, de Gilles Daguzan et de Fabien Lefebvre respectivement au piano, au violon, à la guitare et à la batterie. La soirée allait tenir ses promesses avec des prestations de très bonne qualité, des mini concerts pour des élèves qui débutent et pour d’autres plus compétents qui prouvent qu’avec du travail l’on progresse rapidement.

Pour cet évènement ouvert à tous, le public n’a pas été déçu et au contraire si les élèves qui semblaient motivés et passionnés, et même unis autour des partitions,  continuent dans ce sens, du classique au moderne, de la flûte à la guitare électrique, Poussan restera un vivier pour la musique.

La salle était bien remplie. Marina  Dumonceaud précisait que comme chaque année les ateliers avaient eu un grand succès : « Toujours avec autant de sérieux mais aussi de plaisir les élèves très sollicités par de nombreuses fêtes ont préparé cette soirée avec minutie et pour certains vont se produire à plusieurs pour vous l’offrir. »Screen Shot 06-23-16 at 09.12 PM 002

Le public allait être ravi. De la qualité, du spectacle, de nombreux musiciens et une grande maîtrise au niveau de l’organisation avec des enchaînements très rapides, avec des duos, des trios et souvent de petits orchestres..

Screen Shot 06-23-16 at 09.13 PMA commencer par le piano avec Clémence, Coline et clarisse, de jeunes interprètes qui ont tout de suite placé haut le niveau de la soirée en assurant un maximum avec du Strauss et du Mozart.

Et si en seconde partie Anaïs, Lucille, Noémie, Elsa et Léna, en solo ou en duo, n’hésitaient pas avec du Verdi ou du Gardel, l’on savourait la fraîcheur de leurs interprétations.Screen Shot 06-23-16 at 09.13 PM 001

Pour les guitares il en fut de même. Autour de Gilles Daguzan, que ce soit  la guitare sèche, l’acoustique ou à l’électrique, tous les jeunes ont donné sur scène le meilleur tout en contrôlant leur énergie et en restant concentrés.Screen Shot 06-23-16 at 09.12 PM 001 Les jeunes classiques et les amateurs de rock ont su prouver que cet instrument peut apporter beaucoup de contentements si on s’en donne la peine en travaillant énormément. Transcendés par l’effet collectif, le résultat fut excellent. De Thinking out Loud de Ed Sheeran, à Blue Bossa et Bilie’s Bounce de Charly Parker avec du Rock, du Funk et du Pop, les jeunes guitaristes ont impressionné l’auditoire.

Screen Shot 06-23-16 at 09.11 PMAu violon, même les jeunes élèves n’ont pas fait trembler l’archet. Et quel beau cadeau quand toute la classe accompagnée par des violoncelles et une flûte traversière a interprété  le Boléro de Ravel puis un morceau de Nirvana parmi d’autres comme Poker Face ou Bond.

galUne attention et un grand bonheur pour un public vraiment emporté tant la qualité des interprétations était de haut niveau.

Concentrés sur leurs instruments les élèves ont savouré ces instants sur scène, dans un même plaisir.Screen Shot 06-23-16 at 09.11 PM 002

Même pour  la batterie, ce fut une démonstration de maîtrise avec des compétences qui ne demandent qu’à se développer au fil des ans.

Screen Shot 06-23-16 at 09.12 PMLes jeunes batteurs comme Louka, Julia et Lucien démontraient que dès le plus jeune âge quand on a le sens du rythme on peut tout tenter avec du travail régulier tandis que Matteo et Ugo, avec un peu plus de maturité assuraient avec une certaine maîtrise.Screen Shot 06-23-16 at 09.11 PM 001Les familles venues en nombre et les amis des musiciens étaient on ne peut plus heureux d’avoir partagé avec eux une soirée musicale : Avec un répertoire varié, avec des orchestres et des classes complètes autour des professeurs avec lesquels les élèves étaient en osmose,  l’on a ressenti un profond plaisir et une belle maturité pour tous les jeunes musiciens que l’on voit progresser d’une année sur l’autre avec toujours la même envie de placer la barre plus haut.Dgal2SCN9686(2)

Vraiment, une belle démonstration pour ces jeunes qui ont su nous faire vibrer.


En Poussan ta porte : Une Surprise hors catalogue

www.compagnie-surprise.fr

 La “Compagnie Surprise” c’est d’abord la concrétisation d’une histoire d’amour entre Mathilde Feuerbach et le spectacle de rue. Cette compagnie tout-terrain se donne comme objectif d’acheminer son théâtre n’importe où, au plus près des habitants du lieu. Son plus grand plaisir est de provoquer des rencontres entre artistes et spectateurs. Screen Shot 04-01-16 at 10.03 PM
«En POUSSAN ta porte» dans sa toute première édition 2015-2016 ce sont des spectacles chez l’habitant, suivis d’un apéro-dinatoire offert.

 A partir d’une sélection d’artistes généralement rencontrés en tournées dans les 4 coins du pays, et choisis pour leurs regards qui titillent le monde, la Compagnie organise des spectacles.
Et ce fut encore le cas ce vendredi 1er avril avec un spectacle populaire et intelligent qui s’était invité dans la menuiserie de Gépetto.
Ce  vendredi, pour une 3ème fois à Poussan, il prenait la suite après le jardin d’Aurélie et de Malik et la cave du Mas d’Aimé. Plus d’une centaine de spectateurs avait tenu à être présents pour cette soirée spectacle qui était vécue dans un environnement vraiment pas classique mais bien accueillant.
Screen Shot 04-01-16 at 10.16 PM
Après un petit apéritif pour mettre en forme le public, celui-ci était invité à prendre place face à une scène réduite, entre des planches et des panneaux de bois, dans une menuiserie devenue salle de spectacle.
Screen Shot 04-01-16 at 10.07 PMDans cet espace où il ne restait plus de places, Mathilde Feuerbach de la Compagnie Surprise, précisait que le but de ces spectacles était de privilégier toujours les liens entre les acteurs et le public, et entre les spectateurs aussi. « Des spectacles qui facilitent les rencontres. » D’ailleurs, si l’après spectacle avec son repas dînatoire partagé était justement prévu à cet effet, il en fut de même toute la soirée pour que chacun vive un grand moment de bonheur qui favorisait les relations humaines.
 Ce 1er avril, place après le “Vent Divin”, de la Compagnie Ultrabutane12.14, à la compagnie les Décatalogués qui est née en 1995 et qui depuis plus de vingt ans parcourt les routes des villes et villages en France, en Europe et parfois même un peu plus loin.

  Screen Shot 04-01-16 at 10.07 PM 001Avec la manipulation comme thème central, les spectacles de la compagnie intègrent dès leur origine la magie comme technique de base de la plupart des créations que ce soit en utilisant l’effet magique comme accessoire de jeu ou la construction dramaturgique propre à l’art magique comme moteur d’écriture. Volontiers engageants, les spectacles de la compagnie puisent régulièrement dans les esthétiques populaires pour mieux porter un point de vue sociétal critique et souvent corrosif.

Screen Shot 04-01-16 at 10.11 PMMaître dans cet Art, Guido n’eut pas de mal à deviner ou découvrir des nombres, des dates de naissance, des professions et des passions ou même des questions intérieures propres à certains spectateurs.

Screen Shot 04-01-16 at 10.11 PM 002

Avec lui, le hasard disparaissait et l’on se laissait tenter par la télépathie, la psychologie ou la suggestion (programmation neuro-linguistique) (PNL),  par une sorte d’hypnose. Entre illusion, prestidigitation, manipulation, magie mentale, toutes les techniques du mentalisme étaient utilisées pour que ce spectacle nous laisse perplexe mais plein d’espoir : communiquer entre nous par le mental, est ce possible ou cela peut-il le devenir ?

Screen Shot 04-01-16 at 10.11 PM 001Pour se réchauffer et pour en débattre, les spectateurs pouvaient poursuivre leurs investigations et partager avec l’acteur et les organisateurs quelques moments enrichissants.

Encore que du bonheur, des échanges et du plaisir, tous les ingrédients pour être comblé par ce 3ème spectacle d’une belle série qui connaît un beau succès

La chanson est un art pour Ludovic Soragna

Screen Shot 01-30-16 at 11.23 PMC’est sa passion depuis son plus jeune âge. Il aime chanter. Comme un marathonien a besoin de courir pour être en forme, il a besoin de vivre en chantant, pour être heureux.

Auteur-compositeur-interprète, après avoir sorti un premier disque, il y a plus de cinq ans, Ludovic Soragna s’était remis au travail en 2013.Screen Shot 01-30-16 at 11.26 PM » Avec le premier CD, Une histoire ordinaire, j’ai eu de très bons retour, même au niveau international. Il s’est vendu à plus de 500 exemplaires. De fils en aiguilles, cela m’a motivé pour écrire de nouvelles paroles et les mettre en musique. »Disait-il alors.

Ce second album avait été plus travaillé avec une musique réalisée en Italie par des spécialistes : Simoné Trimarco et de Damiano Bianchi. Ceux-ci avaient réalisé des enregistrements à Rome, les avaient adressés à Ludovic qui à Montpellier, dans  un autre studio, les avait mixés en les associant à sa voix. Le résultat avait été  à la  hauteur de ses espérances :

Screen Shot 01-30-16 at 11.28 PMCôté soirée, nous avions pu l’apprécier à la MJC, sur scène, en avril 2013, avec un concert durant lequel il chantait ses nouvelles compositions.

Et depuis Ludovic a pris de la maturité, a chanté surtout l’été dans le département avant de revenir ce samedi soir à la MJC de Poussan avec son troisième album « Melting P0P ».

En première partie, un jeune chanteur talentueux allait démontrer en acoustique, que, quand l’on a le sens du rythme et une voix qui défie celle de la majorité des humains, l’on peut interpréter de nombreux morceaux et chanter sans retenue.Screen Shot 01-30-16 at 11.33 PMEntre Oasis et des chanteurs ou des groupes Français, Jérémy a bien lancé Ludovic qui lui aussi possède une voix digne de nombreux chanteurs connus et reconnus.

Screen Shot 01-30-16 at 11.32 PMLe concert melting pOp de ce samedi était composé d’une une vingtaine de titres. Avec deux danseuses, une choriste et un guitariste, Ludovic allait chanter en solo ou en duo,. avec Jérémy aussi, en donnant même de sa personne puisqu’il allait danser.Screen Shot 01-30-16 at 11.26 PMToutes les chansons étaient adaptées avec des arrangements de qualité. Un concert durant lequel Ludovic nous a prouvé qu’il maîtrise avec presque du professionnalisme l’écriture de textes mais aussi celle des musiques qui les accompagnent et même la partie spectacle.

Screen Shot 01-30-16 at 11.31 PMEntre quelques reprises (En apesanteur, par exemple) et des chansons de ces différents albums dont le dernier, Ludovic peut aller encore beaucoup plus loin, s’il le désire.

Screen Shot 01-30-16 at 11.30 PMLe nombreux public venu à son concert le sait, c’est une valeur sûre qui continue à progresser en maîtrisant même le côté spectacle, et d’ailleurs un quatrième album est déjà en préparation.

 Pour découvrir le 3ème : Écoutez le sur  http://www.ludovicsoragna.com/ et découvrez le sur Facebook : https://www.facebook.com/ludovicsoragna/?fref=ts  ou sur I Tunes :