Avec Marvin, il y a de la Rumba dans l’air

marvin58CaptureEn 2008, c’était autour de Marvin que le groupe poussannais « Accords et Rumba  » s’était formé. L’on avait alors découvert un jeune prodige lors d’une fête du cheval à Balaruc le Vieux car il y avait interprété du Manitas de Plata pour remplacer une sono défaillante, faisant vivre à tous les spectateurs un grand moment de bonheur.

Marvin et la guitare, c’est une belle histoire. Sa première guitare, il l’a reçu des mains de Nino, membre des Gipsy Kings, et il a su très rapidement la faire vivre et vibrer. Et après le décès de Paco Espinas, un musicien hors pair, Marvin avait décidé de suivre le même chemin, jouant en solo mais adorant partager sa passion.marvmarvin 888444Capture

Après avoir emporté son père, accordéoniste, Robert Roussel, puis des amis Grégo et Armand au chant et à la guitare, Baptiste aux percussions et Kévin à la basse, dans son tourbillon musical, « Accords et Rumba » était né.

La musique gitane composait leur répertoire, et la compose encore avec des adaptations personnelles.

Les années ont passé et Marvin a suivi une belle route musicale. Si au début, il fallait aller l’écouter au Ranch des Quatre-aires, sur le chemin des Roques, à Poussan, maintenant, c’est dans toute la Région que l’on peut apprécier ses qualités et celles de ses compagnons.marv 3Capture

Pour eux, si tout se joue à l’oreille, sans partitions, même si le sang gitan coule dans leurs veines, c’est surtout une reconnaissance pour leur travail que de les encourager.

Cet été, il a donc animé bon nombre de soirées et à la demande il a mis le feu à des anniversaires, des mariages, dans des guinguettes aussi….

Certains musiciens sont venus prendre le relais autour de lui comme Florian (guitare et chant) ainsi que Roberto de Loupian (chanteur) avec même des danseuses flamenco, Sarah et Marie.

D’ailleurs, s’ils ont sorti quelques CD, et de nombreux Poussannais ont pu apprécier leurs talents à la dernière fête de la musique.

Et pour toujours progresser, Marvin et le groupe de Rumba Catalane préparent de nouveaux morceaux et des adaptations comme celle de « La Marine » de Georges Brassens avec guitare et accordéon, dans un local adapté qu’il a réservé à sa passion, la musique .

Pour l’écouter :

Tel :  Rose : 06.26.37.29.50 et Marvin : 06.59.44.11.53

 

Le Conservatoire Intercommunal de Sète

 RECONNAISSANCE DU MINISTERE ET TARIFICATION HARMONISEE POUR LA RENTREE 2017.

Le Conservatoire Intercommunal de Sète et du bassin de Thau est issu du transfert à l’agglomération du Conservatoire communal de Sète et de l’école de musique de Frontignan.

Il est donc constitué de son site principal à Sète (qui s’installera en 2018 au quai des Moulins) et de son antenne de Frontignan, localisée au centre François Villon.

L’année scolaire 2016-2017 a été consacrée à l’harmonisation des enseignements sur les 2 sites, notamment afin que celui délivré dans l’antenne de Frontignan soit conforme aux normes requises par le ministère de la Culture. Cet effort a permis au Conservatoire de recevoir, par arrêté du Ministre de la culture en date du 16 janvier 2017, le label de Conservatoire à Rayonnement Intercommunal (CRI).

L’étape suivante concernait l’harmonisation des tarifs sur les 2 sites, tarifs qui jusque-là étaient hérités des anciens établissements communaux. Ce sera chose faite pour la rentrée de septembre 2017 avec notamment la mise en place à Frontignan d’une tarification jeune très attractive, identique à celle qui est pratiquée depuis des années à Sète (moins de 60€/an).

Cette harmonisation permettra l’accès le plus large possible à l’enseignement de la musique. Une ambition sétoise qui portera désormais sur tout le territoire.

Fiest’A Sète : sa programmation

Fiest’A Sète lève enfin le voile sur la programmation de sa 21° édition. Une vague de sonorités va déferler sur Sète et sa région, véritable carrefour des musiques du monde du 22 juillet au 7 août.  Screen Shot 04-12-17 at 01.42 PM 001

Nous débuterons sous le signe de l’éclectisme et de la découverte avec une semaine de manifestations gratuites et festives sur les alentours de l’étang de Thau : Poussan, Marseillan, Balaruc-les-Bains et dans différents quartiers de Sète. Et dès le 1er août cap sur le fameux Théâtre de la Mer pour 7 soirées thématiques exceptionnelles où les univers musicaux se rencontrent .

RDV sur www.fiestasete.com pour découvrir la programmation.

THEATRE DE LA MER, SETE . 21h

Mar. 1 août : Music of many colors, tribute to Fela Kuti
ROY AYERS
SEUN KUTI & EGYPT 80

Mer. 2 août : Cubassimo !
ELIADES OCHOA
ROBERTO FONSECA

Jeu. 3 août : African divas
FATOUMATA DIAWARA & HINDI ZAHRA : Olympic Café Tour
OUMOU SANGARE

Ven. 4 août : Istanbul – Balkans Express
BABA ZULA
FANFARE CIOCARLIA

Sam. 5 août : Nuit orientale
DHAFER YOUSSEF
NATACHA ATLAS

Dim. 6 août : Bayou blues
LEYLA McCALLA
ERIC BIBB & JEAN-JACQUES MILTEAU
: hommage à Lead Belly

Lun. 7 août : Afro boogaloo
JOE BATAAN meets SETENTA
ORCHESTRA BAOBAB

Tarif : 25€ à 36€ . Pass 3 soirs : 79€ . Pass 7 soirs : 170€
Billetterie disponible sur www.fiestasete.com et dans les points de locations habituels

Sam. 22 juillet : Poussan
AURELIO – THE BONGO HOP

Dim. 23 juillet : Marseillan
ANTOINE TATO GARCIA – LOS WEMBLER’S DE IQUITOS

Jeu. 27 juillet : Médiathèque F. Mitterrand, Sète
TODO MUNDO : Antoinette Trio & Téofilo Chantre

Sam. 29 juillet : Balaruc-les-Bains
PATRIARCAS DE LA RUMBA – RODA DO CAVACO

Dim. 30 juillet : Le Social, Sète
TROPICAL DISCOTEQ : Emile Omar

Lun. 31 juillet : La Ola, Sète
ELEKTROPIK MIX : Reza (Radio Nova) – Adrien Pastor

Entrée libre

Vous pouvez télécharger le dossier de presse en cliquant iciFestival Fiest’A Sète
04 67 74 48 44
info@fiestasete.com
www.fiestasete.com

MJC : de nombreux jeunes fidèles à la musique

mjc iCe jeudi 22 juin, à 20 h, à la salle de spectacle Paul Vilalte, le gala des élèves des ateliers « Musique » marquait le second acte des soirées de fin de saison pour la MJC qui décidément, avec les écoles, anime ce mois de juin . Nous avions l’occasion d’apprécier le fruit du travail régulier des élèves de  Nan Hansen, de Violaine Allix, de Gilles Daguzan et de Fabien Lefebvre respectivement au piano, au violon, à la guitare et à la batterie. La soirée allait tenir ses promesses avec des prestations de très bonne qualité, des mini concerts pour des élèves qui débutent et pour d’autres plus compétents qui prouvent qu’avec du travail l’on progresse rapidement, des duos, des mix élèves/professeurs.mjcDSC_0266 (5)

Pour cet évènement ouvert à tous, le public n’a pas été déçu et au contraire si les élèves qui semblaient motivés et passionnés, et même unis autour des partitions,  continuent dans ce sens, du classique au moderne, de la batterie à la guitare électrique, Poussan restera un vivier pour la musique. Ils étaient très nombreux cette année.

La salle était bien remplie. Marina  Dumonceaud précisait que comme chaque année les ateliers avaient eu un grand succès : « Toujours avec autant de sérieux mais aussi de plaisir les élèves très sollicités par de nombreuses fêtes ont préparé cette soirée avec minutie et pour certains vont se produire à plusieurs pour vous l’offrir. Un peu d’angoisse mais intérieurement beaucoup de plaisir. »mjcDSC_0272 (3)

Le public allait être ravi. De la qualité, du spectacle, de nombreux musiciens et une grande maîtrise au niveau de l’organisation avec des enchaînements très rapides, avec  et souvent de petits orchestres rassemblant des musiciens bien synchronisés…mjcDSC_0286 (2)

A commencer par le piano avec Clémence, Clarisse, Noémie, Nour et Elsa qui accompagnait son papa qui chantait, de jeunes interprètes qui ont tout de suite placé haut le niveau de la soirée en assurant un maximum avec Offenbach et William Scheller.

Et si en seconde partie Darian, Lucille, et Léna, en solo ou en duo, n’hésitaient pas avec du Mozart ou du Diabelli l’on savourait la fraîcheur de leurs interprétations.mjcDSC_0276 (3)

Pour les guitares il en fut de même. Autour de Gilles Daguzan, que ce soit  la guitare sèche, l’acoustique ou à l’électrique, tous les jeunes ont donné sur scène le meilleur tout en contrôlant leur énergie et en restant concentrés. Les jeunes classiques et les amateurs de rock ont su prouver que cet instrument peut apporter beaucoup de contentements si on s’en donne la peine en travaillant énormément. Transcendés par l’effet collectif, le résultat fut excellent. De Presley à Amir,  des Beatles à Justin Bieber, avec du Rock, du Funk et du Pop, les jeunes et très jeunes guitaristes ont impressionné l’auditoire.mjcCapture

Au violon, même les jeunes élèves n’ont pas fait trembler l’archet. Et quel beau cadeau quand toute la classe accompagnée par des violoncelles, un batteur et des guitaristes a interprété  et Games of thrones (Djawadi) et Walk this way (Aérosmith).mjcDSC_0292

Une attention et un grand bonheur pour un public vraiment emporté tant la qualité des interprétations était de haut niveau.

Concentrés sur leurs instruments les élèves ont savouré ces instants sur scène, dans un même plaisir.mjcDSC_0284 (3)

Même pour  la batterie, ce fut une démonstration de maîtrise avec des compétences qui ne demandent qu’à se développer au fil des ans.

Les jeunes batteurs comme Louka, Julia et Lucien démontraient que dès le plus jeune âge quand on a le sens du rythme on peut tout tenter avec du travail régulier tandis que Matteo et Ugo, avec un peu plus de maturité assuraient avec une certaine maîtrise. D’une année sur l’autre, les habitués peuvent apprécier la technicité des musiciens, leurs progrès, l’assurance qui s’affirme.mjc nbvCaptureLes familles venues en nombre et les amis des musiciens étaient on ne peut plus heureux d’avoir partagé avec eux une soirée musicale : Avec un répertoire varié, avec des orchestres et des classes complètes autour des professeurs avec lesquels les élèves étaient en osmose,  l’on a ressenti un profond plaisir et une belle maturité pour tous les jeunes musiciens que l’on voit progresser d’une année sur l’autre avec toujours la même envie de placer la barre plus haut.

Vraiment, une belle démonstration pour ces jeunes qui ont su nous faire vibrer. Et un grand merci aux professeurs.


CABT : Première visite du futur Conservatoire

Le 2 juin, le Sénateur-maire de Sète et président d’agglomération, François Commeinhes, s’est rendu quai des Moulins pour une première visite informelle sur le chantier du futur Conservatoire à rayonnement intercommunal

Il était accompagné notamment par Christophe Durand,vice-président d’agglomération délégué à la politique culturelle et maire de Mireval, Henry Fricou, vice-président délégué aux grands projets et maire de Mèze, et par les représentants des services techniques de l’agglomération. 

 Derrière l’immense panneau visible depuis la route de Montpellier et qui représente le profil du futur pôle culturel, le chantier avance bien. La déconstruction des anciens bâtiments et le confortement des sols sont aujourd’hui achevés. Actuellement, on en est à la pose des réseaux d’eau potable et d’eaux usées, d’électricité et de ventilation.

François Commeinhes a écouté les explications de l’architecte Pierre Di Tucci, et des techniciens  avant de découvrir le clou de la visite : un module grandeur nature du brise-soleil en lames de pierre qui constituera la façade arrière du Conservatoire.

 Pour réaliser cette façade de 75m de long sur 9,50m de haut, il faudra pas moins de 4km de lames de pierre, une pierre froide dans les tons de noirs, choisie pour sa solidité et taillée à la main, qui viendra se positionner sur un sous-bassement en pierre calcaire de la Gardiole. Le tout sera enchâssé dans une structure en métal et en béton, reproduisant à l’identique les chaînages verticaux d’origine, prévus entre les 5 corps de bâtiments. Une véritable innovation qui a permis de mettre le savoir-faire des tailleurs de pierre au service d’une conception moderne. En visite la veille, Rudy Ricciotti, l’auteur du projet, est venu apprécier cette réalisation un peu exceptionnelle et s’est déclaré extrêmement satisfait du résultat.

L’auditorium

 A la fin de la visite, une vidéo projetée et commentée par l’architecte Pierre Di Tucci a permis à l’assistance de se faire une idée sur la future physionomie de l’ensemble : retour à l’origine pour l’entrée principale prévue par la porte monumentale des anciens chais Dubonnet et toitures à pignon conservées ; parois de l’auditorium et des salles de classe traitées avec du staff déstructuré pour une meilleure acoustique ; revêtements de sol en carreaux de ciment pour reprendre l’esprit des années 30 ; mobilier contemporain traité anti réverbération pour amortir le bruit…

« Ce lieu va devenir le moteur culturel de l’agglomération » a déclaré François Commeinhes. Sète est déjà une pépinière d’artistes. Demain et ici, d’autres artistes naîtront, des partenariats se développeront, avec le MIAM, avec la Scène nationale… ».

Des musiciens exceptionnels : ceux de Paul Selmer

 Capture Bien qu’elle soit vouée au recueillement et à la prière, l’église Saint Pierre de Poussan accueille régulièrement des groupes musicaux et des chorales qui y donnent des concerts et qui savent valoriser la bonne acoustique de l’édifice.

Ce fut déjà le cas pour plusieurs chorales de la Région, pour la soirée « Lodario del Cortone »,pour Tony Bram’s (Tony Bram’s Gospel Voices) et pour un concert éblouissant du Quatuor de Paul Selmer, en 2015.

  Ce dimanche après-midi, à partir de 18 h, les Poussannais et les visiteurs avaient l’occasion de s’enflammer encore et d’apprécier le concert de ces quatre musiciens hors normes, ceux de Paul Selmer qui avait été invités par la Mairie. zzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzghjhj

Il y a une longue amitié entre l’orchestre et Poussan, ses habitants étant heureux de le rencontrer régulièrement. L’on sattendait à un concert de haute volée, il fut exceptionnel et étincelant avec un très haut niveau, d’une part musicalement, mais d’autre part par le choix des morceaux interprétés.

 Depuis quelques années, des musiciens de l’orchestre ont été attiré par une musique plus classique, même sacrée.

A plus de 55 ans, toujours battant, l’orchestre qui innove régulièrement n’a pas hésité à se lancer dans ce domaine et y rencontre un énorme succès. Pourtant, le chef d’orchestre héraultais le plus célèbre, Paul Selmer a toujours le cœur ancré sur scène et depuis quarante ans, le roi du bal populaire égaye les fêtes de village de la région. Mais comme Paul tenait à le préciser, ce dimanche soir, ce n’était que « Du Classique qui a souvent été écrit et joué pour se divertir, jadis ».

Capture« Pas d’un compositeur unique mais un choix avec différentes périodes concernées pour arriver à du contemporain sans toucher à la variété qui dans quelques siècles deviendra certainement, à son tour du classique.  Je donnerai des informations sur celles-ci et tiens à vous présenter les quatre musiciens qui sont tous des premiers prix de conservatoire, de Toulouse, de Montpellier et d’ailleurs… »Rajoutait Paul toujours aussi motivé.zzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzdsc_0078

Patchi Jean de Dieu à la trompette, Benjamin Fernandez aussi, François Diaz au saxophone et Patrice Féret au piano ont été excellents en solo, en duo ou tous ensemble. Ce fut un concert de très haut niveau avec des musiciens qui jouent de plusieurs instruments dont certains sont même des professeurs dans leur domaine.

Étaient au programme des morceaux choisis qui allaient droit au cœur de l’auditoire concentré et ébloui par la qualité du son que l’église Saint Pierre se faisait un plaisir d’amplifier et par le professionnalisme du quatuor. Entre des morceaux de Jean Sébastien Bach, de Mozart, de Torelli, avec en avant première la Marche des Rois de Bizet, avec un Avé Maria magnifique mais aussi un morceau choisi de Morricone ou bien la musique de « l’Eurovision » ce ne fut que du plaisir agrémenté par des solos qui enchantaient un auditoire vraiment  conquis.  Le final était à la hauteur du concert avec ce « Te Deum » d’Antoine Charpentier. 

Ce dimanche l’émotion était au rendez-vous dans une ambiance de recueillement et de concentration qu’ont su entretenir les musiciens. La qualité , le répertoire, la convivialité… Tout invitait l’auditeur à se laisser aller pour mieux apprécier ces moments magiques.zzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzdsc_0088Et Jacques Adgé tenait à féliciter Paul Selmer et ses musiciens pour ce très beau concert en leur précisant qu’ils seront toujours accueillis cordialement à Poussan.

Une très belle conclusion pour cette Sainte Catherine qui aura allié la convivialité, le plaisir, la mode, le commerce et les échanges avec les engagements à caractère caritatif et même avec la grande Musique vu la qualité du concert qui pour ceux qui l’ont vécu restera une référence