Inscriptions et admissions dans les écoles maternelles de Poussan

   Pour la rentrée scolaire de septembre 2018, les pré-inscriptions des enfants concernant les écoles maternelles publiques, se font d’ores et déjà au Pôle Enfance Jeunesse où vous pouvez retirer un dossier durant les horaires d’ouverture (26 Rue de la Salle).

Inscriptions et admissions écoles maternelles de Poussan
Renseignements 04 67 18 24 85

« Si l’enfant est déjà scolarisé et ne change pas d’école, il n’est pas nécessaire de renouveler son inscription. « 

Les documents nécessaires à cette inscription sont le livret de famille ou la copie intégrale de l’acte de naissance, le carnet de santé avec vaccinations, un justificatif récent de domicile, une pièce établissant la qualité du responsable légal et, le cas échéant, les conditions d’exercice de l’autorité parentale.

 


Vacances scolaires : les dates des vacances de printemps 2018

En France métropolitaine, les vacances scolaires de printemps sont établies en fonction de la zone d’appartenance de chaque académie.

Illustration 1 Carte de France avec dates des vacances scolaires : zone A en orange, zone B en bleu et zone C en vert.

  Rappel

Les vacances débutent le samedi après la classe (ou le vendredi après les cours s’il n’y a pas classe le samedi) ; la reprise des cours a lieu le lundi matin.

72 élèves des écoles de Poussan à Méjannes le clap

72 élèves de l’école des Baux et de l’école Véronique Hébert, accompagnés de leurs professeurs et d’animateurs du Pôle Enfance Jeunesse sont partis 5 jours en classe de découverte à Méjannes le clap et ont séjourné au centre Gard découvertes.
Le Maire Jacques Adgé et les élus de la commission scolaire sont allés rendre visite aux élèves, à leurs enseignantes et aux animateurs et ont passés une journée avec eux.

Situé en bordure méridionale des Cévennes, à une heure au nord de Nîmes, l’Espace Gard Découvertes dispose de plus de 3000 ha de garrigue et d’une équipe permanente pour l’organisation du séjour.

Et avec un centre équestre, une ferme pédagogique, un gymnase chauffé, un tatami pour judo, une halle des sports, 8 courts de tennis extérieurs et bien d’autres équipements, les enfants ont eu de quoi être occupés.Comme les objectifs étaient bien définis, le séjour a été des plus instructifs  : « Le centre a comme vocation d’être un partenaire éducatif des enseignants, afin de faciliter l’ouverture d’esprit et éveiller l’intérêt des jeunes Son équipe pédagogique vise à développer dès le plus jeune âge des élèves des méthodes nécessaires pour qu’ils se situent dans leur environnement et y agissent de manière responsable. »

L’image contient peut-être : une personne ou plus, ciel, arbre, maison et plein air

La grande lessive à Poussan : à tout pierre jusqu’à 17 h !

Dès 8 h du matin, ce jeudi 29 mars, des enseignants et  des animateurs du Pôle Enfance Jeunesse, ont installé les œuvres des jeunes artistes (ainsi que celles d’autres enfants fréquentant les ALP des Baux et de Véronique Hébert, de l’ALAE et de l’ALSH) pour cette 5ème édition de la Grande Lessive à Poussan qui se déroulait dans les Halles.    pierP1020995

Cliquez sur les photos pour les agrandir.

Après la fermeture du portail, à 9 h 15, certaines classes des écoles, avec leur enseignant, sont venues « étendre leur linge », au centre de Poussan,  cette année.

Vu la bonne météo, assez clémente, pas de soucis, et les membres du Pôle Enfance Jeunesse sont venus très nombreux dans la matinée pour accrocher les dernières œuvres des enfants dont ils s’occupent.pierP1020989

Sont arrivé alors tous les autres participants inscrits, ou leurs représentants, ceux de La Mésange, la maison de retraite, Le cocon, le RAM Nord Bassin de Thau et micro-crèche 4 pattes et petits pas, des nounous et les enfants dont elles s’occupent, ainsi que certains volontaires bien motivéspierP1020977

Pourtant, cette année le thème était assez précis : « pierre à images et pierres à imaginer « 

  • La Grande Lessive® est une installation artistique éphémère faite par tous tout autour de la Terre, au moyen de réalisations plastiques de format A4 (dessins, peintures, images numériques, collages, poésies visuelles, etc.) conçues à partir d’une invitation commune, avant d’être suspendues à des fils tendus dans des espaces publics ou privés à l’aide de pinces à linge.
  • Ses objectifs sont la promotion de la pratique artistique, de l’éducation et de l’enseignement artistiques, le soutien à la création contemporaine et le développement du lien social.
  • Créé en 2006 par la plasticienne Joëlle Gonthier, cet événement qui a lieu deux fois par an, est rendu possible par un travail en équipe durant toute l’année.pierP1020998

La Grande Lessive® dure en général une journée soit 24 heures : Les organisateurs avaient donné des pistes de travail à partir de mots : Pierres à images, pierres à imaginer, pierre imagée, pierre de rêves, pierre graphique, pierre figurée… Ramasser, collecter, collectionner, inventer, imaginer, trouver, bricoler, fabriquer… Matériau, support… Curiosité, cabinet de curiosités, pierre précieuse… Archéologie, géologie… Masse, poids, aspérités, contours, reliefs, volume, éclat (lumière)… Fragment, détail, éclat, dessin, tracé, gravure.. Champ, hors champ…pierP1020997

Et ils rajoutaient : « quelques fois proches du bricolage, il sera opportun de se questionner sur la présentation. La pierre sur laquelle les interventions auront été faites ne pourra peut-être pas être déplacée, montrée, etc. Dès lors, la représentation interviendra afin de rendre présent ce qui sera absent car trop dangereux et lourd. Tous ces procédés et processus, sollicitant ou non les mots, des récits ou des poèmes, ouvriront de nouvelles pistes pour que la réalisation de l’un se distingue de celle d’un autre. C’est cette capacité à faire du différent à partir du Même qui rendra ces pierres précieuses ! »pierP1030003

Cette exposition éphémère a ravi les enfants et les seniors qui comme toujours ont eu beaucoup d’imagination individuellement ou collectivement.pierP1020982 (1)

« Ce ne fut que du plaisir pour ceux qui ont participé avec une belle excitation, celle de la création, celle de la découverte, celle que l’on éprouve quand l’on partage. »

Profitez-en jusqu’à ce jeudi soir, 17 h, dans les Halles.

Les collégiens espagnols de Burela en Mairie

L’image contient peut-être : 2 personnes, plein airComme chaque année, Jacques Adgé Maire de Poussan et les élus recevaient les collégiens espagnols de Burela et les élèves du collège Via Domitia accompagnés de leurs professeurs dans le cadre de l’échange scolaire entre les deux villes lors d’une réception en Mairie.

Cette échange dure depuis 19 ans et tous espérent que cette amitié Franco-Espagnole durera encore de nombreuses années.

Jeudi 22 mars, grève nationale de la fonction publique

En raison du mouvement de grève qui touche la fonction publique, le guichet unique sera fermé.
Les cantines scolaires resteront ouvertes et accueilleront les enfants.Un repas froid, fourni par notre prestataire, leur sera servi ce jour-là.
Les accueils du matin et du soir seront assurés et un service minimum d’accueil sera mis en place pour les classes dont les enseignants sont en grève.

Réforme du bac et du lycée : ce qui va changer

Illustration 1 undefined

Le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a présenté les grandes lignes de la réforme du baccalauréat général et technologique et les évolutions du lycée au Conseil des ministres du 14 février 2018.

Afin d’accorder davantage de place au travail du lycéen au cours de la première et de la terminale, le baccalauréat nouvelle formule introduit une part de contrôle continu qui pèsera pour 40 % de la note finale et prévoit 4 épreuves en terminale, dont un grand oral devant un jury, qui compteront pour 60 % de la note finale. Le futur baccalauréat sera en vigueur pour la session 2021.

Baccalauréat 2021 : ce qui change, ce qui est maintenu

Les élèves actuellement en troisième et qui entreront donc en seconde à la rentrée 2018 sont concernés par cette réforme et inaugureront la nouvelle mouture du baccalauréat en 2021.

Voici les principales dispositions :

  • les épreuves anticipées de français (un écrit et un oral) en fin de première sont maintenues mais seront revisitées ;
  • un contrôle continu (40 % de la note finale) : épreuves communes organisées au cours des années de première et de terminale de type « bac blanc » comptant pour 30 % et notes des bulletins scolaires de première et de terminale (10 %) ;
  • 4 épreuves en terminale (60 % de la note finale) : 2 épreuves écrites sur les disciplines de spécialité choisies par l’élève, au retour des vacances de printemps ; l’écrit de philosophie et un oral devant un jury, fin juin ;
  • le bac est obtenu à partir d’une moyenne générale de 10/20, il n’y a pas de note éliminatoire ;
  • le système actuel de compensation et de mentions est maintenu ;
  • l’oral de rattrapage est maintenu.

Nouvelle organisation des enseignements

Pour préparer les élèves à ce nouvel examen, l’organisation du lycée va être progressivement modifiée. La voie technologique conserve son organisation en séries. En revanche, les séries L, ES et S de la voie générale sont supprimées et remplacées par des spécialités que les élèves devront choisir en entrant en première.

La voie générale comprendra :

  • un socle de culture commune (français, philosophie, histoire-géographie, langues vivantes…) ;
  • des disciplines de spécialité (mathématiques, sciences de la vie et de la terre, sciences économiques et sociales, arts…). L’élève devra choisir trois disciplines en première et deux en terminale parmi les trois suivies en première ;
  • un temps dédié à l’orientation et à l’accompagnement pour préparer dès la seconde les choix de parcours puis le choix des études supérieures ;
  • des enseignements facultatifs.

De nouvelles disciplines voient le jour comme les humanités scientifiques et numériques dans le socle commun ; géopolitique et sciences politiques, sciences informatiques et numériques dans les spécialités.

Les étapes de la réforme

  • rentrée 2018 : les élèves de seconde passent un test numérique de positionnement afin d’évaluer leurs compétences en français et en mathématiques ;
  • rentrée 2019 : introduction des spécialités. Les élèves de première doivent en choisir trois. Leurs notes des bulletins scolaires sont prises en compte pour le bac et ceux-ci passent deux sessions d’épreuves ponctuelles, en janvier et en avril ;
  • rentrée 2020 : les élèves qui entrent en terminale choisissent deux spécialités parmi les trois suivies en première. En décembre, de nouvelles épreuves sur toutes les matières comptent pour le bac. Au retour des vacances de printemps, les élèves passent les deux épreuves de spécialités. En juin, ils passent l’épreuve écrite de philosophie et l’oral sur un projet interdisciplinaire choisi par l’élève et préparé dès la classe de première.

Rentrée 2018 : quelle date limite pour inscrire votre enfant à l’école maternelle ?

School supplies on blackboard background

Pour la rentrée de septembre 2018, les inscriptions à l’école maternelle débutent généralement en mars (attention, dans certaines communes, les inscriptions sont déjà closes au mois de mars). Renseignez-vous auprès de votre mairie le plus tôt possible. Si votre enfant est déjà scolarisé et ne change pas d’école, il n’est pas nécessaire de renouveler son inscription.

S’il y a plusieurs écoles dans votre ville, les services de la mairie vous indiqueront celle qui correspond à votre secteur.

Si vous souhaitez inscrire votre enfant dans une autre école que celle de votre secteur, vous devez demander une dérogation au maire. Vérifiez auprès de la mairie comment faire cette démarche.

Si vous souhaitez inscrire votre enfant dans une école maternelle située dans une autre commune que celle où vous habitez, vous devez obtenir l’accord du maire de la ville d’accueil. L’inscription peut être refusée sauf s’il n’y a pas d’école dans votre ville et dans certaines situations particulières.

Une fois ce choix fait, demandez à la mairie la liste des documents nécessaires à cette inscription (ils peuvent être différents d’une ville à l’autre). En général, il vous sera demandé :

  • Le livret de famille ou une copie intégrale de l’acte de naissance de l’enfant ;
  • Le carnet de santé de l’enfant comportant les vaccinations obligatoires ou les certificats de vaccinations (ou un certificat de contre-indication) ;
  • Un justificatif récent de domicile (le dernier avis d’imposition ou de non-imposition sur le revenu ou le dernier avis d’imposition pour la taxe d’habitation et la redevance audiovisuelle, ou une facture de gaz, d’électricité de moins de trois mois ou l’échéancier en cours) ;
  • Une pièce établissant la qualité du responsable légal (la carte d’identité, le passeport) et, le cas échéant, les conditions d’exercice de l’autorité parentale (le jugement).

Vous devrez ensuite réaliser l’inscription définitive à l’école muni du certificat d’inscription précédemment délivré par la mairie.

  À noter :

L’école maternelle n’est pas obligatoire, toutefois, les parents peuvent y inscrire leur enfant dès l’âge de trois ans.

Le plan chorale va faire chanter tous les collégiens dès la prochaine rentrée

Illustration 1Crédits : © Robert Kneschke – Fotolia.com

Illustration 1 undefined

À la rentrée 2018, chaque collégien se verra offrir l’opportunité de chanter dans une chorale, comme le prévoit le texte relatif à l’organisation des enseignements dans les classes de collège paru le 2 février 2018 au Journal officiel. Mais que propose précisément le « plan chorale » conçu par les ministres de l’Éducation nationale et de la Culture ?

Le chant choral entre dans les programmes scolaires des 7 100 collèges français. Dès septembre 2018, il fera partie des enseignements facultatifs au même titre que les langues anciennes. À raison de 72 heures annuelles, dont au moins une heure hebdomadaire, cette option est cumulable avec d’autres et pourra faire gagner des points pour le brevet. Les conservatoires, les écoles de musique et le secteur associatif musical seront sollicités afin de faire venir des professionnels de la musique dans les collèges .

Ce nouveau dispositif a pour objectif de générer de la cohésion et du lien, d’aider les enfants à prendre confiance en eux-mêmes, d’encourager les pratiques artistiques et aussi d’animer la vie des établissements et les territoires qui les entourent.

Que chanteront les enfants ?

Une grande liberté sera laissée aux établissements, cependant le répertoire devra compter 20 % de morceaux classiques, des chansons populaires et des hymnes (l’hymne national La Marseillaise et l’hymne européen L’Ode à la joie).

Quel est le budget du plan choral ?

Une enveloppe de 20 millions d’euros (17 millions venant du ministre de l’Éducation nationale et 3 millions venant du ministère de la Culture) sera mise à disposition pour mettre en œuvre ce plan.

  À savoir :

Les écoles élémentaires et les lycées professionnels seront également concernés à la rentrée 2019.