Via Domitia : remise de 106 attestations « Gestes qui sauvent »

 François RUIZ, Principal du Collège Via Domitia, et Danièle VARO, Principale adjointe, avaient invité tous les délégués de classe volontaires qui avaient participé aux formations dans le collège,  à une cérémonie de remise des attestations de sensibilisation aux gestes qui sauvent.

Ce lundi 19 juin, au réfectoire du collège, ils étaient tous réunis et comme Monsieur Pagnier, Conseiller Municipal délégué aux sports, le précisait, ils avaient réalisé une belle formation, un premier pas pour obtenir plus tard un brevet de secouriste.via 19 06 17DSC_0268 (2)

En effet, durant l’année scolaire, Jeanne-Marie Lordet, infirmière scolaire au collège et dans les écoles, avait assuré cette formation PSC1 destinée à l’enseignement secondaire : « Prévention, Secours, civique ».

De la 6ème à la 3ème, ils s’étaient tous portés volontaires, sachant que ces attestations sont officielles puisque réalisées dans le cadre du PPMS (Sensibilisation, hémorragies, attentats, risques…).via 19 06 17DSC_0263 (2)

Sous les applaudissements de leurs camarades, ils ont reçu cette attestation conscients de leurs responsabilités.

La remise des diplômes fut suivie par un goûter pour chaque lauréat.

Rythmes scolaires, redoublement : quelle situation aujourd’hui ?

Illustration 1Crédits : © Drobot Dean – Fotolia.com

Illustration 1

Rythmes scolaires à l’école primaire ou encore redoublement à l’école élémentaire, au collège ou au lycée. Alors que le ministre de l’Éducation nationale évoque des aménagements notamment sur ces questions, qu’en est-il de la situation actuelle ? Réponse avec Éduscol, le portail national d’information et d’accompagnement des professionnels de l’éducation.

Rythmes scolaires dans le premier degré

Ils ont été réorganisés à l’école maternelle et élémentaire depuis la rentrée 2013 avec le décret 2013-77 du 24 janvier 2013.

Selon cette nouvelle organisation, l’enseignement dispensé s’articule autour d’une semaine de 9 demi-journées incluant le mercredi matin, la journée d’enseignement comptant au maximum 5h30 et la demi-journée 3h30.

La durée de la semaine scolaire est fixée à 24 heures, l’année scolaire se répartissant sur 36 semaines.

  Rappel :

Certaines communes peuvent demander une dérogation au recteur d’académie pour modifier l’organisation de la semaine scolaire.

Redoublement

Le décret 2014-1377 du 18 novembre 2014 en vigueur depuis la rentrée scolaire 2015 précise l’aspect exceptionnel du redoublement tout en précisant ses modalités de mise en œuvre.

À l’école élémentaire, entre le CP et le CM2, le conseil des maîtres se réunit en fin d’année pour se prononcer sur la poursuite de la scolarité de chaque élève. Il peut (exceptionnellement) proposer un redoublement de l’enfant quand, malgré les aides, le passage en classe supérieure est compromis. L’inspecteur de l’Éducation nationale doit être consulté.

Aux collèges et lycées, le conseil de classe ne peut proposer le redoublement qu’en situation exceptionnelle.

  Rappel :

À l’école maternelle, le redoublement n’est pas possible.

Ce qui change à la rentrée 2017

Classes bilangues, sections européennes, langues anciennes

Illustration 1Crédits : © Concept web Studio – Fotolia.com

Illustration 1

À la rentrée 2017, les collèges qui le souhaitent auront la possibilité de revenir sur certains aspects liés à la réforme du collège Un arrêté qui vient modifier l’organisation des enseignements dans les classes de collège a été publié en ce sens au Journal officiel du 18 juin 2017.

Les établissements pourront donc faire évoluer leur organisation pédagogique concernant notamment les enseignements portant sur :

  • une deuxième langue vivante étrangère, ou régionale, en classe de sixième (l’enseignement des deux langues vivantes se fait dans la limite de six heures hebdomadaires) ;
  • un enseignement de langues et cultures européennes, s’appuyant sur l’une des langues vivantes étudiées, dans la limite de deux heures hebdomadaires en classe de cinquième, quatrième et troisième ;
  • les langues et cultures de l’Antiquité (latin et grec), dans la limite d’une heure hebdomadaire en classe de cinquième et de trois heures hebdomadaires pour les classes de quatrième et de troisième.

Cet arrêté précise également en annexe les différents volumes horaires des enseignements obligatoires applicables aux élèves du collège de la sixième à la troisième.

Admission Post Bac (APB) : et maintenant ?

Illustration 1Crédits : © admission-postbac.fr

Illustration 1

C’est à partir du lundi 26 juin 2017 que débute la 2e phase de propositions d’admission et de réponses des candidats sur Admission Post Bac (APB).

Dates des phases de propositions d’admission et de réponses des candidats
Phases Propositions d’admission Consultations et réponses
Première phase À partir du 8 juin 14 heures Jusqu’au 13 juin 14 heures
Deuxième phase À partir du 26 juin 14 heures Jusqu’au 1er juillet 14 heures
Troisième phase À partir du 14 juillet 14 heures Jusqu’au 19 juillet 14 heures

Quatre réponses sont possibles :

  • acceptation définitive de la proposition de formation : le lycéen peut effectuer son inscription administrative auprès de l’établissement concerné. Aucune autre formation ne lui sera proposée ;
  • acceptation de la proposition de formation sauf si une autre proposition pour une formation mieux placée dans la liste des vœux est transmise : si lors de la phase suivante d’admission, une meilleure proposition est faite, le lycéen perd ses droits sur la proposition initiale, sinon, il doit reconfirmer sa réponse à la proposition initiale ;
  • refus de la proposition de formation mais maintien des demandes pour les autres vœux : le lycéen ne pourra plus être admis dans la formation refusée ;
  • démission : le lycéen ne souhaite plus être candidat à aucune formation.

En l’absence de réponse du lycéen à une proposition de formation, sa candidature n’est pas retenue.

Ce vendredi, l’école maternelle a mis le cinéma en musique

feteDSC_0010 (7)Ce vendredi 9 juin, à partir de 18 h 30, les élèves de l’école maternelle les Baux avaient décidé, après le Festival de Cannes, de vous  proposer le leur durant une soirée dédiée au cinéma, mais au travers de la Musique.

Le spectacle était prêt. tous les élèves étaient au Top, bien motivés et ils sont arrivés plus énergiques que jamais pour danser et aller sur la piste avec beaucoup de plaisir et de naturel, dans la cour de l’école élémentaire,  sous un beau soleil qui cette année était resté vaillant.feteDSC_0011 (7)

Toutes les classes de l’école participaient. Élèves et enseignants avaient invité les parents et les amis de l’établissement à partager cette fête annuelle qui marque la fin d’une année scolaire bien remplie, pour les grands le passage au CP et pour les autres la fin officieuse d’un rythme de travail soutenu. Encore quelques semaines d’efforts mais petits et grands se projettent déjà dans la prochaine année scolaire.

La soirée commençait par une long défilé d’entrée unissant l’ensemble des enfants, déjà prêts et habillés pour leurs danses. Les petits recherchaient leurs parents tandis que ces derniers s’émerveillaient de les voir participer à une danse collective. Une bonne entrée en matière derrière des banderoles qui annonçaient la couleur : Le public mettait l’ambiance et elle allait monter en puissance tout au long de la soirée. feteDSC_0017 (6)Aidés par Amandine Gaïa, une intervenante spécialisée, toujours très disponible les enseignants et les ATSEM ont initié les enfants à des danses depuis quelques mois afin de présenter des chorégraphies assez évoluées.

Pas de stress mais que du plaisir pour chacun d’eux de partager une réalisation collective et de la présenter devant plus de 400 personnes.

Les petits de Madame Baldit er de Madame Barbéro aidées par Virginie ouvraient la séance avec La Fièvre du Samedi soir qu’ils avaient déjà ce vendredi. Pour ces danseurs en herbe heureux d’être les premières petites stars de la soirée, beaucoup de plaisir et de naturel ans de beaux costumes qui annonçaient une très belle suite.feteDSC_0025 (6)Et l’on poursuivait par les Mignons  avec les élèves de la classe des petits de Blanche Colell,  et de Madame Mendizabal aidées par Alexandra avec des artistes qui entraînaient énergiquement les spectateurs dans des rythmes endiablés.feteDSC_0038 (6)

Nous retrouvions ensuite les enfants de la classe de Madame Tchaen aidée par Lisa pour un beau voyage à travers le Livre de la Jungle.feteDSC_0042 (15)Avec les moyens-grands nous changions totalement de style. Ceux de Madame Pueyo, aidée par Nanette, avaient retenu le French Cancan.feteDSC_0046 (15) Avec beaucoup d’aisance et des chorégraphies dignes des plus grandes scènes parisiennes les élèves évoluaient sans retenue se faisant plaisir et laissant les parents admiratifs.feteDSC_0060 (14)

Pour conclure, les enfants de la classe de Gaëlle Vigouroux, de Madame Mendizabal et de Fanfan ,   nous emportaient dans un Dirty Dancing de folie. Ça chauffait dans l’amphi où l’on tapait des mains pour soutenir des danseurs infatigables. feteDSC_0079 (16)

 Le voyage se poursuivait sans embûches pour les élèves stimulés par les applaudissements.feteDSC_0092 (7)

Les parents étaient conquis, l’équipe pédagogique très contente et les élèves fiers d’avoir joué les artistes pour le plaisir de tous.

Du plaisir et du partage, de la maturité et de la sensibilité pour les interprètes qui avaient donné le meilleur d’eux-mêmes pour les parents attentifs aux prestations de leurs petits.

Cliquez sur les images pour les agrandir.

Le spectacle s’achevait par une jolie chorégraphie unissant tous les acteurs de cette belle soirée . La famille École était au complet car auprès des enfants et des enseignants, les ATSEM, Fanfan, Lisa, Virginie, Nanette et Alexandra avaient veillé avec douceur au  bon déroulement des opérations après avoir participé à l’élaboration du spectacle. D’ailleurs tous participaient pour le final et sans hésiter.

Pour tous, il était temps de se désaltérer et de partager des pâtisseries préparées par les parents. Grâce à eux, au personnel de l’école, aux parents d’élèves et à Amandine, à Isabelle, l’aide administrative de l’école, à des bénévoles, à Mr Canales à la sonorisation et aux services techniques municipaux, la fête fut un moment de bonheur partagé qui restera  dans les mémoires de tous.

.