Belle mobilisation pour la collecte de sang malgré la chaleur

A Poussan, les collectes de sang ont lieu régulièrement, à la salle Jean-Théron du Jardin Public. Le Docteur responsable de la journée de prélèvements de début juillet précisait : « Encore un grand merci à tous les donneurs qui sont venus en nombre ce 8 juillet 2019″

   Précise Laure MALLEN-DROUIN

Les donneurs sont tous remerciés pour leur don.

  « Les équipes de l’EFS remercient chaleureusement toutes les personnes qui se sont déplacées à la salle Jean Théron. » Précisait Alexandra Luchez, Chargée de Communication Gard – Hérault de l’EFS.

En France, chaque année, plus de trois millions de dons de sang sont nécessaires pour assurer la survie des malades et blessés auxquels il manque un composant sanguin. Cependant,  4 % des Français de 18 à 65 ans en âge de donner leur sang effectuent chaque année ce geste indispensable de santé publique.

P1510145 (2)Il suffirait d’un don supplémentaire par an et par personne pour répondre à l’augmentation des besoins avec des périodes de tension.

« Les donneurs du groupe O sont particulièrement recherchés mais toute personne reconnue médicalement apte au don par le médecin de prélèvement peut donner. »
N’oubliez pas, avec un petit effort, vous pouvez faire un grand geste pour une bonne cause et sachez que l’Etablissement français du sang collecte tous les types de don de sang : don de sang total, don de plaquettes, don de plasma, et don de sang placentaire. Il participe aussi au prélèvement de moelle osseuse. Le don de sang dit « total » est le don le plus courant. Après le prélèvement, les trois principaux composants sanguins -globules rouges, plaquettes, plasma – sont séparés. Le don de plasma permet par exemple de soigner les grands brûlés mais aussi de préparer des médicaments pour soigner les hémophiles.

Le don de plaquettes permet de traiter les hémorragies chez les malades. Le don de moelle osseuse et le don de sang placentaire sont utilisés pour la thérapie cellulaire. L’EFS prend toutes les précautions pour que le don, qu’il s’agisse de sang total, de plaquettes, de plasma, de moelle osseuse ou de sang placentaire, soit effectué dans des conditions de qualité et de sécurité optimales pour le donneur ainsi que le receveur.

Don du sang, il faut poursuivre les efforts ce 8 juillet 2019

La dernière collecte de sang avait permis à de nombreux volontaires de donner du sang.RELAISCapture

Laure Mallen-Drouin, Chargée de la planification des collectes précise que le 8 juillet 2019, à la salle Jean Théron, il y a une nouvelle collecte de sang.

« Les réserves sont fragiles. »gansCapture

Et elle rajoute : « Les besoins vont être encore importants cet été et le public doit se mobiliser pour participer à ces collectes qui permettent de subvenir aux besoins de malades. »

La constante augmentation des besoins en produits sanguins des malades rend ardue la tâche de l’EFS qui s’appuie sur la générosité du public. Les prélèvements connaissent des périodes de tensions de plus en plus fréquentes en raison de la difficulté à mobiliser de nouveaux donneurs : actuellement, 96% de la population compte sur 4% des donneurs au plan national.Screen Shot 06-03-16 at 12.30 PM

Solidarité : des maillots du CA Poussan pour les enfants malgaches

Pour la deuxième saison consécutive, le club de football du CA Poussan a fait bénéficier des enfants d’actes de solidarité. Après avoir reversé aux Motos de l’Espoir en début de saison la recette de la tombola organisée lors de l’après-midi Park Foot en présence d’Andy Delort, le CAP vient tout comme l’an passé d’offrir d’anciens jeux de maillots à l’association Accueil et Partage.Maillots CAP Madagascar

Engagée depuis plus de 30 ans à Madagascar, celle-ci mène depuis une dizaine d’années divers projets de développement sur l’île. Cette- fois-ci les maillots ont été offerts sur la commune d’Ambatolampy, à près de 200 kilomètres de la capitale Antananarivo. Cette région malgache, terre d’immigration pour bon nombre de familles pauvres venues du sud du pays, souffre d’un marasme économique avec peu d’infrastructures sociales, une scolarisation payante pour une population en précarité, de la sècheresse, des invasions de criquets, de l’insécurité….

Le projet «Rayon d’Espoir» vise à proposer des terres pour cultiver, nourrir et amener un revenu aux familles. En parallèle, au sein d’une « ferme associative et coopérative», un centre social et culturel a été créé pouvant accueillir 120 enfants (3 classes de 40)…ainsi qu’un terrain de sport.

« La contribution du CA Poussan est, pour la deuxième fois, accueillie avec beaucoup de joie, explique Yves Moxin-Wolyung, responsable héraultais de l’aide sur place à Madagascar pour Accueil et Partage. Nous avons pu mesurer combien les activités sportives étaient fédératrices et un gros effort est réalisé autour de l’organisation de tournois sportifs. Ceux-ci se déroulent certes dans des conditions très éloignées de celles que nous connaissons ; toutefois pouvoir revêtir un maillot de cette qualité est un privilège !!!! Merci pour votre collaboration ».

Pour Philippe Sans, qui va quitter la présidence du CA Poussan le 22 juin prochain, «Recycler de manière durable et solidaire des équipements des saisons passées, c’est ce que nous devons perpétuer dans notre société de consommation. Et le sourire de ces enfants malgaches portant ces maillots est un beau retour humain et chaleureux pour nous. »

L’association du Chat Libre de Balaruc a besoin de livres et de peluches

Lors de la journée des Médiévales, au mois de juillet , à Balaruc le Vieux, ils ont décidé de tenir un stand et de vendre des livres et des peluches
Tous les livres à un euro.L’image contient peut-être : chat
Donc , ils font un appel aux dons de livres et de peluches
« Si vous avez des bouquins adultes , ou livres pour enfants….Des peluches,
parlez-en autour de vous…
Vous pouvez en récupérer chez vos amis , votre famille
Vous pouvez les déposer chez Fabienne à Balaruc ou à Poussan chez Véronique.
Tout l’argent récolté servira à aider les chats.
Merci »

Un vide-grenier bien calme pour le Téléthon

Couplé avec le Baby Broc’ de la MJC de Poussan, avant l’arrivée de nombreuses festivités, l’Association des 24 Heures de Poussan réalisait un vide-grenier brocante, pour commencer à récolter des fonds pour l’AFM en 2019. 

Ce samedi 18 mai, pourtant ce fut assez calme, avec uniquement 14 exposants sur les 28 prévus et avec des visiteurs qui arrivaient tout de même régulièrement, jusqu’à 13 h.brocP1220335

Une journée qui était pourtant synonyme de bonne cause, et qui à l’abri, au rez-de chaussée de la MJC aurait pu être plus animée.

 A côté de la vaisselle, des jouets, des vêtements, des livres ou d’outils, toutes sortes de bibelots ou d’éléments quelquefois insolites avec tout de même peu de stands dédiés aux bébés.

Pour les organisateurs ce fut assez calme mais le réconfort est venu de visiteurs motivés qui ont partagé quelques moments bien sympathiques avec les bénévoles de l’association tout en se faisant plaisir.