Poussan : un Halloween ludique en 2019 !

  cloiP1300050     L’Halloween ou Halloween est une fête célébrée dans la soirée du jeudi 31 octobre, veille de la Toussaint, dont elle tire son nom puisque Halloween est une contraction de l’anglais All Hallows Eve. La plupart des historiens considèrent la fête folklorique païenne traditionnelle d’Halloween comme un héritage de Samain, une fête qui était célébrée au début de l’automne par les celtes et constituait pour eux une sorte de fête du nouvel an.

Pendant la protohistoire celtique, existait une fête religieuse – Samain en Irlande, Samonios en Gaule –, qui se déroulait sous l’autorité des druides, pendant sept jours : le jour de Samain lui-même et trois jours avant et trois jours après.

         

 

«C’est une fête de fermeture de l’année écoulée et d’ouverture de l’année à venir. Le temps de Samhain est celui du Sidh (l’autre monde) brièvement confondu avec celui de l’humanité».

La nuit de Samhain n’appartient ni à l’année qui se termine, ni à celle qui commence. La fête est une période close en dehors du temps. C’est la période ou les hommes peuvent communiquer avec les gens de l’autre monde. Lors de cette nuit de fermeture, les Gaulois avaient l’habitude de pratiquer une cérémonie afin de s’assurer que la nouvelle année à venir se déroulerait sereinement.

Par tradition, ils éteignaient le feu de cheminée dans leur foyer puis se rassemblaient en cercle autour du feu sacré de l’autel, où le feu était aussi étouffé pour éviter l’intrusion d’esprits maléfiques dans le village. Après la cérémonie, chaque foyer recevait des braises encore chaudes pour rallumer le feu dans leurs maisons pour ainsi protéger la famille des dangers de l’année à venir.

Le prédécesseur chrétien d’Halloween, la Toussaint des catholiques romains, était célébrée à l’origine en mai et non le 1er novembre. En 308, l’empereur romain Constantin apaisa la population des territoires païens, nouvellement conquis, en leur accordant le droit de conserver leur ancien rite du Jour de Samhain, parallèlement à la dernière fête fixée, la Toussaint. Le panthéon de Rome, un temple construit à l’origine pour adorer une multitude de dieux, fut converti en église. Pendant que les chrétiens célébraient leurs saints disparus, les païens dédiaient la nuit précédente à Samhain, leur « seigneur de la mort ».cloiP1300052

Aujourd’hui, Halloween est une fête qui à Poussan a été relancée il y a quelques années par le Carré d’As, avec un défilé et un petit rassemblement ou bien encore un circuit agrémenté par quelques surprises, et cet événement est devenu incontournable pour les enfants poussannais mais de plus en plus pour les adultes qui se font plaisir. cloiP1300019

A partir de 17 h 30, ce jeudi après-midi, avec une météo qui avait été conciliante et le ciel qui s’était un peu dégagé la place de la mairie a accueilli les adeptes d’Halloween, tandis que presque autant  de participants sur le trajet de la déambulation ont rejoint petit à petit ceux qui s’étaient rassemblés pour le départ : des personnages bizarres et effrayants, des sorcières, des vampires et des monstres, des citrouilles, pas mal de squelettes et de diables, de faucheuses et de revenants, des gorilles mais aussi de gentils fantômes.cloiP1300047

La nuit n’était pas encore tombée, mais déjà des lumières scintillaient dans un ciel qui s’éclaircissait, c’était l’heure d’aller faire peur aux Poussannais calfeutrés dans leurs appartements ou leurs maisons et surtout de leur demander des sucreries. Déjà 18 h.

Le Comité des Fêtes a décidé de prendre la direction de la rue de la Salle et chacun a pu commencer à demander des bonbons. Tous les participants ont alors formé un long cortège qui n’a cessé de prendre de l’ampleur jusqu’au Riverain par la Rue Sergent Bonnet. Difficile de compter les personnes; mais toujours une bonne participation dans la bonne humeur, avec autant d’adultes motivés que d’enfants et d’ados venus pour se tester et s’amuser en musique. Direction le centre ancien du village et ses ruelles, et pour d’autres directement le Foyer des Campagnes en tapant à certaines portes avec délicatesse, en demandant des sucreries, en rentrant au Café Beauséjour et chez les commerçants.

 cloiP1300030

 

Dans le centre ancien, tous ces adeptes d’Halloween presque tous déguisés se sont laissés guider avant de se disséminer, par un membre du Carré d’As méconnaissable pour l’occasion équipé d’une petite sono : une ambiance gentiment survoltée qui pour les adolescents a été appréciée.cloiP1300022

C’était déjà une belle réussite pour le Comité des Fêtes qui avait organisé cette soirée d’Halloween et autant dire que des jeunes parents aux grands-parents, l’on était heureux de participer à cette animation.    Même de nombreux adultes poussannais  avaient joué le jeu, en se déguisant avec soin On voyait aussi des familles entières et des amis regroupés, tous déguisés ou maquillés, pour partager la fête.

  Tambourinant aux portes, les participants n’eurent pas de mal, cette année encore, à obtenir ce qu’ils désiraient car souvent, comme par magie, des portes s’ouvrirent, des fenêtres aussi, et de nombreuses personnes distribuèrent gentiment et sans compter les fameuses gourmandises. Certains avaient même décoré le bas de leur façade pour rajouter un brin de folie douce. Une belle participation avec beaucoup de bonbons et de nouveaux Poussannais motivés pour offrir des sucreries. Des seaux bien remplis.

Direction le Foyer des Campagnes décoré pour l’occasion.

Souvent interrogateurs, méfiants, accompagnés par leurs parents, les plus petits s’y sont vite engouffrés. Ouf, devaient-ils penser car cette année ils n’ont pas eu à traverser la Maison Hantée qui s’était déplacée à l’Odéon et pour accéder aux très nombreux sachets de bonbons distribués par les membres du Comité des fêtes il suffisait de rentrer  de danser et de participer au bal d’Halloween.

  Le relâchement était sécurisant dans un foyer des Campagnes qui s’était fait, lui aussi,  un plaisir d’être festif pour un soir. Les gourmands partageaient des instants sympathiques sous le regard des citrouilles amusées dans la bonne humeur.cloiP1300055

Mais deux animations attendaient les participants. Outre une ambiance musicale propice à l’amusement : une dégustation de soupe à la citrouille et un concours de costumes, Extra…cloiP1300045

Pour le plaisir de tous, c’est un tirage au sort qui a permis à certains de le remporter grâce à un ticket donné à l’entrée. Et des paquets de bonbons à gagner pour 10 participants.

Sur des musiques adaptées ils remerciaient encore les membres du Carré d’As pour cette sympathique soirée bien conviviale.

 

Ce qui change en novembre 2019

Illustration 1Crédits : © Hale – Adobe Stock.com

Illustration 1

Assurance chômage, retraites complémentaires, allocation aux adultes handicapés, complémentaire santé solidaire, trêve hivernale… Ce qu’il faut savoir sur l’actualité administrative de novembre 2019.

Assurance chômage

Durée minimale de travail, rechargement des droits, réduction de l’indemnité en fonction des revenus, démission, indépendants… La réforme de l’assurance chômage prévoit un certain nombre de nouveautés à partir du 1er novembre 2019.

Chômage : des règles qui changent au 1er novembre 2019

Retraites complémentaires

Le montant des retraites complémentaires Agirc et Arrco est revalorisé de 1 % à compter du 1er novembre 2019.

Retraites complémentaires du privé : revalorisation de 1 % au 1er novembre 2019

Allocation aux adultes handicapés

Le montant maximum de l’allocation aux adultes handicapés (AAH) est fixé à 900 € par mois pour les allocations dues à compter du mois de novembre 2019.

Allocation aux adultes handicapés (AAH) : des changements au 1er novembre 2019

Complémentaire santé solidaire

Soins dentaires, optiques, aides auditives, dispositifs médicaux… À partir du 1er novembre 2019, la Couverture maladie universelle-complémentaire (CMU-C) sera étendue aux bénéficiaires de l’Aide au paiement d’une complémentaire santé (ACS) avec la mise en place de la « Complémentaire santé solidaire ».

Complémentaire santé solidaire à partir du 1er novembre 2019

Trêve hivernale

Sauf exceptions, aucune expulsion locative ne peut se dérouler durant la période dite de trêve hivernale (du 1er novembre 2019 au 31 mars 2020).

Peut-on se faire expulser pendant la trêve hivernale ?

Tarifs du gaz

Les tarifs réglementés de vente de gaz d’Engie augmentent de 3 % en moyenne au 1er novembre 2019.

Tarifs réglementés du gaz : + 3 % au 1er novembre 2019

Aide juridictionnelle

Un décret paru au Journal officiel du 19 octobre 2019 modifie le barème de l’aide juridictionnelle et présente diverses mesures de simplification de la procédure.

Aide juridictionnelle : qu’est-ce qui change ?

Les associations en Mairie pour conjuguer les efforts

Ce vendredi 25 octobre à 18 h 30, réunion des associations en Mairie, dans la salle du Conseil municipal. La présence d’un membre de chaque association de Poussan était souhaitée et nécessaire. Pour certaines d’entre-elles il  y en avait deux et ils étaient plus de 60 à les représenter sachant qu’elles sont bien nombreuses à Poussan, plus de 26 pour le sport et 36 autres culturelles, environnementales, caritatives…

Toujours est-il que bon nombre d’entre-elles étaient représentées sur les soixante que compte la commune. Les élus de la commission des sports se présentaient sachant que, comme les associations, ils ont  tous envie que cela fonctionne bien à Poussan. Community, Crowd, Group, Man, Men, Women

La commission des sports était là pour traiter de différents sujets qui touchent aussi les associations culturelles et caritatives. C’est d’ailleurs dans ce sens qu’elles avaient été invitées elles-aussi.

Jésus Valtierra, Adjoint au Maire délégué aux sports expliquait aux participants quels étaient leurs responsables et leurs référents municipaux.

L’objectif premier de cette réunion était d’assurer un lien entre les associations, sachant que tout se passe bien mais que d’après Jésus Valtierra l’on peut encore améliorer les choses : « mieux se connaître, échanger entre nous, communiquer… »

Aussi, quelles soient de loisirs, sportives, culturelles, du 3ème âge ou concernant les plus jeunes, culturelles ou autres, les associations avaient été invitées. Chacun se présentait.

Après un compte-rendu sur la saison écoulée et sur toutes les manifestations proposées, après être revenu sur les relations entre la Municipalité et les associations, il était d’abord abordé les questions du respect des installations, de la réservation des salles, de l’utilisation du minibus, de la planification des manifestations, avec même les agents municipaux mis à disposition.

« Les efforts doivent être partagés. De son côté la Mairie assure le budget investissement et fonctionnement avec la gestion des fluides.«  Précisait Jésus qui donnait quelques chiffres à ce sujet et sur l’utilisation des locaux…

Jésus insistait aussi sur le fait que les associations doivent échanger  entre elles, pour faire remonter des idées novatrices et pour faciliter le fonctionnement au niveau municipal.

Un document relatif aux demandes de subventions a alors été distribué. Il devra être retourné à la Mairie au plus tard avant le 20 décembre 2019 et pour les 2 ou 3 structures qui présentent un bilan plus tardif début janvier. Au-delà, aucune dérogation possible, ce sera trop tard. S’il faut des contrats d’objectifs pour les associations qui ont les plus grosses subventions, dans tous les cas il faut valoriser tout ce qui est fait…

Halloween 2019 à Poussan

Jeudi 31 Octobre 2019 :
Rendez-vous à 18 h sur la place de la mairie pour un énorme défilé qui aura lieu dans le centre-ville ! il sera suivi par une grosse distribution de bonbons au foyer des campagnes mais avant de pouvoir accéder aux sucreries, à 19 h, le bal d’Halloween pour cette soirée fantomatique !bonbonCaptureConcours de costumes

Soupe à la citrouille offerte

L’évènement est ouvert aux petits comme aux grands, aux jeunes comme aux moins jeunes, aux froussards comme aux plus téméraires !!!

Donc rendez vous  pour fêter HALLOWEEN !!!

Belle cueillette d’olives pour le Téléthon

livorP1550809Ce mercredi matin, le groupe des marcheuses et les bénévoles des 24 heures de Poussan ont prouvé une nouvelle fois que l’union fait la force et que marcher ça sert aussi pour la bonne cause en cueillant encore, plus de 70 kg d’olives après les 100 kg des précédentes cueillettes.

 livorP1550811Elles serviront à réaliser l’huile du Téléthon.

Un grand merci des 24 Heures de Poussan à ces marcheuses au grand coeur…

Ce jeudi 31 octobre, une soirée « Anniversaires » est organisée au Jam

Ce jeudi 31 octobre, une soirée « Anniversaires » est organisée au Jam.
Nous y fêterons les 40 ans du Jam, les 30 ans de la délégation Languedoc Roussillon de Médecins du Monde et la première bougie du Centre Frantz Fanon.EDREDON SENSIBLE – le 31/10</br><span style="font-size: medium;"><em>JAM Découverte</em></span>
Au programme, à partir de 20h15, dans la salle de concert du Jam :
*Echanges avec les équipes de Médecins du Monde Languedoc-Roussillon et du Centre Frantz Fanon
*Exposition Voies/x de Migrants, projet initié par la plasticienne Sarah Thiriet et La Cimade, et échanges avec un des artistes présent
*Dégustation de spécialités culinaires du monde entier proposées à la vente par l’Atelier Cuisine du Monde de La Cimade Béziers.
A 21H15 concert, Edredon Sensible
La soirée est en entrée libre, 
Le Jam est situé 100 rue Ferdinand de Lesseps à Montpellier,
Tramay Ligne 4 Station St-Martin 
Vous trouverez toutes les informations en suivant ce lien http://www.lejam.com/edredon-sensible-le-31-10jam-decouverte/

Un beau cimetière pour célébrer les morts

À l’approche de la Toussaint et de la journée des Morts, le cimetière de Poussan a droit à toutes les attentions. S’il est bien entretenu tout au long de l’année par des agents techniques municipaux attentifs, ces derniers temps ils ont tout fait pour l’embellir, car depuis quelques jours, les familles et les amis des défunts viennent nettoyer les tombes et les fleurir avec attention, même si pour certains, en temps normal, les visites à ceux qui ont quitté notre monde sont régulières, quelquefois journalières. siroP1290980

Car la Toussaint est une fête catholique appelée également la ‘’fête des morts’’. Contrairement à ce que beaucoup de personnes pensent, la célébration des morts a lieu le 2 novembre, le 1er novembre étant la fête de tous les saints Cette coutume a vu le jour au XIème siècle.siroP1290990

Pourquoi mettre des fleurs ? C’est un signe d’affection et de souvenir. Cela signifie : je ne t’oublie pas. Les fleurs sur une tombe au cimetière symbolisent une marque à la fois de respect, d’amitié, d’amour et de tendresse envers le défunt.siroP1290982

A l’époque, les familles déposaient des bougies sur les tombes des défunts et au fil du temps les fleurs les ont remplacées. Actuellement, les fleurs les plus achetées sont les chrysanthèmes. Symbolisant l’immortalité au Japon, cette fleur est devenue la fleur de la Toussaint grâce à sa floraison automnale et sa résistance à la basse température. Les chrysanthèmes que nous connaissons actuellement ressemblent peu à l’espèce d’origine que l’on retrouve à l’état sauvage et qui ressemblent à des marguerites (Glébonis Coronaria) qui sont de la même famille. Le cyclamen, fleur délicate et robuste à la fois, s’est également fait une place de premier choix dans le cercle très fermé des fleurs belles et résistantes.

 1061Capture