Inscrivez-vous et participez au prochain festival Arts et Agapes

Préparation pour Arts et d’Agapes

La deuxième édition du Festival d’Arts et d’Agapes aura lieu dimanche 10 septembre 2017, avec au programme, des spectacles et des ateliers en entrée libre sur toute la journée et le midi des Assiettes Gourmandes proposées par les producteurs des Pouss’en Faim.

Le spectacle d’ouverture du festival sera une création du Théâtre des Origines, création bâtie sur le patrimoine culturel  et rituel poussannais, la parole de ses habitants et les talents de tous ceux qui souhaiteront participer au spectacle !
Car « Les bonnes histoires plongent dans de riches passés pour soutenir des présents épais afin que l’histoire continue pour ceux qui viendront après » de Donna Haraway.ARTDSC_0263 (5)

 L’enjeu de ce théâtre-laboratoire est donc de donner les clés d’une culture qui nous a été donné en héritage dans le but de la transcender et d’ensemencer les mystères de l’humanité pour mieux cultiver les graines des créativités humaines.

Si le Théâtre des Origines choisit de transmettre et d’être médiateur d’un patrimoine vivant il choisit également de se placer dans une démarche agri-culturelle dans le sens où les spectacles-rituels s’intègrent aux mouvements des écologies humaines et culturelles. Ainsi la Cie s’efforce de créer des formes adaptables en prenant en compte les diversités humaines et environnementales qui en font les spécificités.

Et bien sûr nul besoin d’être acteur, musicien, conteur (…) aguerri pour prendre part à l’aventure ! Chacun pourra participer. (Mais les professionnels souhaitant participer sont aussi les bienvenus !)
 Le Théâtre des Origines, le service culturel de la Mairie et EscapadeS avaient organisé une réunion de présentation ce 22 juin, en Mairie.
Les animatrices du Théâtre des Origines présentaient la préparation de cet événement en revenant sur leur vécu à Pézenas.
Tout va commencer par le recueil des mémoires jusqu’à début juillet. Isabelle sera présente lors des prochaines Assiettes gourmandes et sur le marché du vendredi 30 juin pour recueillir des mémoires orales ou écrites sachant que sous forme de messages l’on pourra déposer des mémoires dans des boîtes : par exemple au café Beauséjour. (Près des Halles).ARTDSC_0262 (5)
Il s’agira de faire remonter des histoires ou des souvenirs récents ou lointains, un patrimoine culturali-matériel qui seront le départ d’un travail théâtral où l’on devrait retrouver le Cochon de Poussan, le Branle de la chemise… Mais aussi, vous, si vous le désirez car la Compagnie a besoin de votre participation active.
.
Avec l’aide d’associations comme le Carré d’As ou  les culturelles comme le Strapontin et les autres compagnies, avec la participation d’Escapades, les dés sont jetés.
L’on n’attend plus que vous : vous serez donc informés régulièrement sur le développement du projet sachant que
1) Vous pouvez qui que vous soyez, si vous êtes intéressé, participer à la prochaine réunion, au jardin de la Grotte, le mercredi 28 juin à 18 h30.
2)Vous pourrez déposer vos mémoires dans les boîtes prévues à cet effet.
3)Le samedi 26 août et le dimanche 3 septembre de 14 h à 18 h 30 il y aura des moments de travail ouverts à tous dans les Halles.
4) Que par mail vous pouvez vous inscrire ou vous informer auprès de la compagnie : theatre.des.origines@gmail.com
 

N’hésitez pas à transférer largement cette information à toutes les personnes susceptibles d’être intéressées !

Le Festival de Thau avec Escapades

Comme chaque année, le Festival de Thau propose des places à tarif réduit (sous réserve d’une commande groupées via EscapadeS, toutes soirées confondues, de plus de 10 places).
Vous trouverez ici l’ensemble de la programmation, comprenant également les soirées en entrée libre et les éco-dialogues : http://www.festivaldethau.com/
Les tarifs réduits proposés sont : 
Soirée du 19/07 : Orient Express à l’Abbaye de Valmagne : 13€ au lieu de 16€
Soirée du 21/07 : Tryo – La Dame blanche à Mèze : 26€ au lieu de 29€, 13€ pour les 12/18 ans
Soirée du 22/07 : Bernard Lavillier et Mahut – BCUC – Soyouzz à Mèze : 32€ au lieu de 35€, 13€ pour les 12/18 ans
Soirée du 23/07 : Asaf Avidan – Gaël Faye à Mèze : 32€ au lieu de 35€, 13€ pour les 12/18 ans
Soirée du 24/07 : Waed Bouhassoun à l’Abbaye de Valmagne : 22€ au lieu de 25€, 13€ pour les 12/18 ans
L’entrée est gratuite pour les moins de 12 ans.
Si vous êtes intéressés, merci d’informer rapidement EscapadeS et de faire passer le règlement avant le 29 juillet.

 

22 juin : réunion de préparation pour Arts et d’Agapes

Comme vous le savez déjà, la deuxième édition du Festival d’Arts et d’Agapes aura lieu dimanche 10 septembre 2017, avec au programme, des spectacles et des ateliers en entrée libre sur toute la journée et le midi des Assiettes Gourmandes proposées par les producteurs des Pouss’en Faim.
Nouveauté cette année, le spectacle d’ouverture du festival sera une création du Théâtre des Origines, création bâtie sur le patrimoine culturel poussannais, la parole de ses habitants et les talents de tous ceux qui souhaiteront participer au spectacle !
« Les bonnes histoires plongent dans de riches passés pour soutenir des présents épais afin que l’histoire continue pour ceux qui viendront après » de Donna Haraway.

 L’enjeu de ce théâtre-laboratoire est de donner les clés d’une culture qui nous a été donné en héritage dans le but de la transcender et d’ensemencer les mystères de l’humanité pour mieux cultiver les graines des créativités humaines.

Si le Théâtre des Origines choisit de transmettre et d’être médiateur d’un patrimoine vivant il choisit également de se placer dans une démarche agri-culturelle dans le sens où les spectacles-rituels s’intègrent aux mouvements des écologies humaines et culturelles. Ainsi la Cie s’efforce de créer des formes adaptables en prenant en compte les diversités humaines et environnementales qui en font les spécificités.

C’est aussi un autre moyen de production et de diffusion que propose la Compagnie comme une forme de nourriture charnelle souhaitant dépasser l’engloutissement des formes artistiques par les logiques du monde néolibéral.

gd capbord

Et bien sûr nul besoin d’être acteur, musicien, conteur (…) aguerri pour prendre part à l’aventure !
(Mais les professionnels souhaitant participer sont aussi les bienvenus !)
Pour en savoir plus sur ce projet, le Théâtre des Origines, le service culturel de la Mairie et EscapadeS vous convient à une réunion de présentation :
 
Jeudi 22 juin à 18h30
Dans la salle du conseil de la Mairie.
Cette réunion se clôturera sur un petit apéritif qui nous permettra de lever notre verre à cette future création !

Si vous êtes intéressés mais ne pouvez être présent à cette réunion, dîtes-le à Aurélie ! Et surtout : n’hésitez pas à transférer largement cette information à toutes les personnes susceptibles d’être intéressées !

 

De bonnes guitares pour fêter l’arrivée de l’été

MarvCaptureLa fête de la musique à Poussan se déroulait cette année presque face aux Halles, entre les 2 cafés, comme l’an dernier sur le Boulevard René Tulet, là ou durant de nombreuses années des orchestres se sont produits pour les fêtes locales. Ce 21 juin, si toutes sortes de musiques étaient jouées aux 4 coins de la France, pour vivre la musique et la fêter à Poussan et en public, il fallait attendre 19 h  à Poussan pour réaliser que l’été était bien arrivé avec toutes les musiques qui vont l’accompagner.

La Mairie et son service des Festivités avaient avait décidé de réaliser l’événement. Pas de groupes tournés vers le rock mais  du Jazz Manouche et ensuite principalement du Flamenco.marvDSC_0284 (1)Pour Ivan aux petits soins pour la sonorisation, après les balances, cela tournait très bien.

marvDSC_0280 (1)Pour l’association Gadjé swing, un équipe d’amis musiciens passionnés par le jazz Manouche, il en était de même. Les compositions souvent le fruit de l’improvisation ou d’un long entraînement collectif permettaient au public d’abord timide de se mettre en condition et peu à peu ils attiraient l’attention  de spectateurs qui se laissaient porter par ces rythmes mélodieux.marvDSC_0283 (1)

Tandis que le public se faisait plus nombreux autour du riverain et que certains s’installaient aux tables des cafés d’autres n’hésitaient pas à déguster quelques mets soit au Kozi, soit au café de la Pause qui proposait des Moules/frites.marvDSC_0266 (3)

Puis ce fut Accord et Rumba autour de Marvin un autre spécialiste de la guitare qui avec ses amis et son papa à l’accordéon faisait monter la pression sur le Riverain et sur les terrasses des cafés qui se remplissaient peu à peu.DSC_0278 (2)

marvDSC_0261 (2)De bons rythmes andalous ou tziganes avec même l’épouse de Marvin qui n’hésitait pas à montrer ses compétences dans la danse devant un public tout acquis. C’était parti. Entre Flamenco et Rumba le public se laissait aller alors que la chaleur baissait d’un cran. L’on savourait l’instant présent. L’on commençait à se laisser aller…

 

Chacun avait pu apprécier les styles proposés et surtout la spontanéité des « Musicos » qui étaient montés sur scène pour égayer cette belle soirée qui sentait bon l’été, la chaleur, la douceur. Histoire de proposer une soirée musicale aux Poussannais, ces musiciens n’ont pas hésité à jouer à domicile en montrant que la musique étaient à deux pas de chez eux avec bien sûr d’autres formations qui jouaient en extérieur ce mercredi soir.marvDSC_0270 (2)

Les amateurs appréciaient, les autres  se laissaient bercer et commençaient à rêver en s’endormant d’un été à la hauteur de sa réputation, dans notre beau « Midi »… Et toujours en musique… D’ailleurs à d’autres endroits dans Poussan, plus discrètement, des musiciens avaient pris aussi leurs instruments pour faire honneur à la musique comme partout en France.Capture


Fiest’A Sète : sa programmation

Fiest’A Sète lève enfin le voile sur la programmation de sa 21° édition. Une vague de sonorités va déferler sur Sète et sa région, véritable carrefour des musiques du monde du 22 juillet au 7 août.  Screen Shot 04-12-17 at 01.42 PM 001

Nous débuterons sous le signe de l’éclectisme et de la découverte avec une semaine de manifestations gratuites et festives sur les alentours de l’étang de Thau : Poussan, Marseillan, Balaruc-les-Bains et dans différents quartiers de Sète. Et dès le 1er août cap sur le fameux Théâtre de la Mer pour 7 soirées thématiques exceptionnelles où les univers musicaux se rencontrent .

RDV sur www.fiestasete.com pour découvrir la programmation.

THEATRE DE LA MER, SETE . 21h

Mar. 1 août : Music of many colors, tribute to Fela Kuti
ROY AYERS
SEUN KUTI & EGYPT 80

Mer. 2 août : Cubassimo !
ELIADES OCHOA
ROBERTO FONSECA

Jeu. 3 août : African divas
FATOUMATA DIAWARA & HINDI ZAHRA : Olympic Café Tour
OUMOU SANGARE

Ven. 4 août : Istanbul – Balkans Express
BABA ZULA
FANFARE CIOCARLIA

Sam. 5 août : Nuit orientale
DHAFER YOUSSEF
NATACHA ATLAS

Dim. 6 août : Bayou blues
LEYLA McCALLA
ERIC BIBB & JEAN-JACQUES MILTEAU
: hommage à Lead Belly

Lun. 7 août : Afro boogaloo
JOE BATAAN meets SETENTA
ORCHESTRA BAOBAB

Tarif : 25€ à 36€ . Pass 3 soirs : 79€ . Pass 7 soirs : 170€
Billetterie disponible sur www.fiestasete.com et dans les points de locations habituels

Sam. 22 juillet : Poussan
AURELIO – THE BONGO HOP

Dim. 23 juillet : Marseillan
ANTOINE TATO GARCIA – LOS WEMBLER’S DE IQUITOS

Jeu. 27 juillet : Médiathèque F. Mitterrand, Sète
TODO MUNDO : Antoinette Trio & Téofilo Chantre

Sam. 29 juillet : Balaruc-les-Bains
PATRIARCAS DE LA RUMBA – RODA DO CAVACO

Dim. 30 juillet : Le Social, Sète
TROPICAL DISCOTEQ : Emile Omar

Lun. 31 juillet : La Ola, Sète
ELEKTROPIK MIX : Reza (Radio Nova) – Adrien Pastor

Entrée libre

Vous pouvez télécharger le dossier de presse en cliquant iciFestival Fiest’A Sète
04 67 74 48 44
info@fiestasete.com
www.fiestasete.com

En Poussan ta porte, la dernière soirée

C’est le moment de réserver pour la dernière soirée de la saison « En Poussan ta porte » !

Vendredi 7 Juillet, on invite LA COMEDIE MUSICALE de DIDIER SUPER, ici, chez l’habitant, à Poussan :

« Et si Didier Super était la réincarnation du Christ » !!! (tout public)

 C’est la première fois que nous programmons un si gros spectacle. Ce sera une très grosse soirée (nous attendons entre 400 et 600 personnes, alors invitez vos amis !), mais que nous souhaitons dans le même esprit que les autres soirées « En Poussan ta porte » : humaine et conviviale (repas partagé entre tous, et apéro offert par la Cie Surprise).

Comme ce sera le premier jour des vacances, et la dernière de la saison, nous vous réservons quelques surprises… Clic ici pour réserver !AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAc3b97305-cd4e-4cbd-a685-7ea450f7b7f8AAAAAAAAAAaemp00c02ed9-237a-4aa0-9320-7cb476535b81

“On voulait un spectacle de qualité, tout public, populaire, ou les parents puissent venir avec leurs ados, les ados avec leurs grands-parents et les grands-parents avec leurs amis… Cette comédie musicale est drôle et décalée, idéal pour fêter et montrer l’esprit de nos soirées ! Avec des copains plus ou moins compétents, on a fait ce truc pour raconter l’histoire d’un chanteur engagé qui ne trouve plus de raisons de se plaindre et qui par           conséquent se retrouve, comme qui dirait au chômage technique. »

Pourquoi une comédie musicale ?

Parce qu’il est urgent de relever le niveau dans ce domaine !

Elle nous raconte l’histoire d’un chanteur engagé : DIDIER SUPER. Il est passé de mode et ne trouve plus de raisons de se plaindre, alors que c’est son métier de se plaindre, puisqu’il est chanteur engagé… C’est donc dans l’espoir de ne pas laisser mourir son petit business de disques qu’il se mettra en quête de sa haine profonde.

Pour cela et sur les conseils de son Nounours préféré, il recherchera méticuleusement à mettre le doigt sur le coupable qui fait que notre monde actuel va si mal…

Attention : Comme chaque soirée « En Poussan ta porte », la réservation est obligatoire. (Pour recevoir le mail de confirmation, et le mail d’infos de la soirée, ou on vous indiquera le lieu, le parking, etc…)

Les Ateliers jeunes du Strapontin ont fait salle comble

Salle comble pour les deux ateliers « jeunes », écoliers, collégiens et lycéens, qui présentaient un spectacle unique : « Molière en création », une création justement de Séverine Campagna, ce Dimanche 18 Juin, à 15 h 30, à la salle Paul Vilate. Le public allait découvrir le fruit d’un travail hebdomadaire à raison de deux séances par semaine pour les jeunes et dynamiques animatrices de ces ateliers, le mardi et le jeudi, Julie, Manon, Séverine, Josette et Amélie, aidées par certains hommes quand nécessaire.strapDSC_0268

Avec patience, enthousiasme et de la tonicité, elles ont su, tout au long de la saison, montrer aux enfants et aux Ados comment l’on apprend à se maîtriser sur scène, à travailler l’expression du corps et celle du visage, à progresser en langue orale et à se mouvoir sur scène pour occuper l’espace. Car au théâtre comme pour cette représentation qui regroupait les 29 élèves, il faut jouer collectif, travailler pour soi et pour les autres, s’entraider pour réussir sans jamais prendre la « grosse tête », en étant ambitieux, mais pas prétentieux.strapDSC_0261

Comme le précisait Jeannot Artières, le Président de l’association, quoi de mieux que l’école du théâtre, une discipline dans laquelle l’on se met en danger mais en groupe. Et si certains y reviennent d’une année sur l’autre c’est que ce danger doit faire monter leur taux d’adrénaline.

Vers 15 h 30, celui des artistes en herbe devait être bien élevé mais dès que le rideau fut tiré, sous des premiers applaudissements, ils firent preuve d’une grande maîtrise et d’un naturel époustouflant.

Après s’être mis dans la peau d’acteurs prêts à répéter il faisaient honneur à Molière dans un montage savamment orchestré par Séverine autour et à partir de plusieurs scènes de Molière.strapDSC_0269

 Nous en retrouverons certainement, plus tard, quelques-uns dans le Poulailler du Strapontin ou même dans la troupe.

Venus de Poussan ou des communes voisines certains jeunes acteurs eux ont déjà choisi la scène pour s’exprimer et désirent aller bien plus loin. Un long travail et des efforts les attendent. Mais comme ce dimanche soir, il ne restera que le plaisir et  la fierté d’avoir dépassé ses angoisses quand après le spectacle viendront les applaudissements du public et les félicitations méritées.

D’ailleurs, en introduction, Jeannot Artières, après avoir présenté les activités du Strapontin, détaillé les différents ateliers et groupes qui mènent des activités théâtrales, précisait que certains adultes actuels avaient débuté dans les Ateliers Jeunes.

Fête très réussie qui s’est poursuivie autour de rafraîchissements avec un Strapontin que vous retrouverez, c’est certain, pour les inscriptions dès le mois de septembre, au Forum des Associations.

Et en 2017, les 30 ans du Strapontin, à fêter !

Le Magicien d’Oz : un magnifique gala 2017 pour rêver

AADSC_0225Cliquez sur les photos pour les agrandir.

La MJC de Poussan proposait un gala de danse, ce samedi 17 juin, à l’école élémentaire des Baux, dans la cour de récréation qui possède un bel amphithéâtre et des infrastructures suffisantes pour recevoir un nombreux public. Depuis quelques jours, les répétitions se déroulaient autour du groupe scolaire. Les espaces extérieurs maternelle et élémentaire pouvaient être utilisés. Certains locaux aussi, c’était l’effervescence, celle qui motive pour atteindre le haut niveau. Une adaptation nécessaire pour les danseuses, des contraintes mais aussi de l’espace et de l’air ce qui fut synonyme de fraîcheur mais heureusement toute relative. Comme pour les années précédentes, il fallait s’adapter, se changer en plein air, trouver des solutions. Ce fut possible et toujours dans la bonne humeur pour que la synchronisation soit sans failles. Ce fut le cas avec de nombreux bénévoles qui œuvraient efficacement dans l’ombre.AADSC_0002 (30)

Comme le précisait Marina Dumonceaud, Directrice de la MJC, « grâce à des bénévoles amis de la MJC et des membres du Conseil d’Administration, cette soirée de gala a pu avoir lieu :

« Aidée par la Municipalité, les services techniques et de nombreux intervenants, la MJC avait mis en place une infrastructure digne d’un spectacle de professionnels. Anna Douce s’était occupée des costumes et Marina, coordinatrice de la MJC, précisait que des photographes étaient sur place et qu’une vidéo serait en vente.aaDSC_0003 (30)

Avec Ivan Rousset pour le son et les lumières, toute l’équipe de l’association s’était mobilisée pour ce grand événement.

Les élèves d’Aurélie Bourrit Asselin, qui a conçu le spectacle et qui anime des ateliers hebdomadaires à Poussan depuis plusieurs années présentaient un spectacle. Mais cette année elle a été aidée par Hermine et Chloé qui l’ont remplacée momentanément pour la réalisation d’un heureux événement, dans lequel elles proposaient au public de les accompagner dans un beau voyage avec le Magicien d’Oz avec bien sûr plusieurs styles de danse, du Modern’Jazz et de la danse classique au programme, en associant aussi toutes les catégories d’âge, des maternelles jusqu’aux adultes. Une recherche de l’unité, un équilibre qui allait certainement plaire aux spectateurs fidèles, au public composé des familles mais aussi des Poussannais qui ont pris l’habitude de participer à ce gala, chaque année.

Ce spectacle finalisait le travail de danse régulier effectué lors de cette saison à la MJC. Isabelle Maselli, la présidente de la MJC et Marina Dumonceaud, la Directrice, ainsi que de nombreux parents félicitaient Aurélie et les danseuses qui pour que cette soirée soit une réussite avaient tout donné lors des répétitions. Il fallait se transcender maintenant.

Le Magicien d’Oz et sa Comédie Musicale,  allaient être mise en scène à partir de danses et de saynètes qu’Aurélie avait adaptées. Une bien belle idée après Alice au Pays des Merveilles et de Notre Dame de Paris.AADSC_0007 (24)

Le Magicien d’Oz (titre original : The Wonderful Wizard of Oz) est un roman pour enfants écrit par Lyman Frank Baum et publié aux États-Unis en 1900 :  » On y découvre une petite fille prénommée Dorothée (ou Dorothy selon les versions) et son petit chien Toto, qui habitent au Kansas, sont enlevés avec leur maison par une tornade et transportés dans un pays merveilleux du nom d’Oz. La maison tombe sur la méchante sorcière de l’Est et la tue sur le coup ; Dorothée récupère les souliers d’argent (de rubis dans le film de 1939) de la sorcière. Pour trouver un moyen de rentrer au Kansas, la gentille sorcière du Nord lui conseille de s’adresser au grand et puissant magicien d’Oz, qui réside dans la cité d’Émeraude. Pour s’y rendre il faut suivre une route de brique jaune. AADSC_0013 (20)« En chemin, Dorothée rencontre un épouvantail qui se plaint de ne pas avoir de cerveau, un bûcheron en fer blanc qui regrette de ne pas avoir de cœur, et un lion qui déplore son manque de courage. Suivant Dorothée, tous les trois se rendent auprès du magicien pour qu’il leur accorde ce qui leur manque. Le magicien accepte, à condition qu’ils éliminent la méchante sorcière de l’Ouest. Dorothée y parvient, en jetant un seau d’eau sur la sorcière, ce qui la fait fondre. Mais le magicien se trouve être un imposteur…« AADSC_0020 (17)

Et Le Magicien d’Oz a été transformé en un spectacle musical par L. Frank Baum lui-même. Une libre adaptation de son roman de 1900 a d’abord été joué à Chicago en 1902 puis a été un succès à Broadway l’année suivante.

 Mais déjà en introduction des danseuses ayant été remarquées dans un concours à Montbazin évoluaient avec grâce pour nous montrer l’étendue de leurs compétences. Que ce soit en solo comme Sarah qui a fini 1ère dans sa catégorie ou en groupe, ces jeunes filles ont de très solides compétences et elles nous le prouvaient. Avec beaucoup  de grâce et de légèreté l’ambiance était donnée . AADSC_0024 (17)L’on était emporté dans le rêve. Les Ados et les pré-ados, le groupe Éveil, les CP  et les CM1 CM2 , nous faisaient plonger avec naturel et simplicité dans l’aventure et dans la comédie Musicale. Nous allions être saisis par l’énergie de chacun des groupes, par des CM1 CM2 évoluant comme des pros sur des rythmes  soutenus et des petits bien dans leur corps. De la vie à la ferme, aux rencontres et à l’errance dans la forêt, un beau voyage avec Dorothée.

  Nous étions dans le rêve. Du naturel pour les danseurs mais aussi le souci d’être au top comme toujours avec un jeune garçon aussi l’aise que les filles AADSC_0043 (21).Impressionnantes par leur tonus, les Ados allaient à la rencontre du bûcheron, tandis que les CE1/CE2 étaient à la fête avec une rencontre du lion bien sympathique.

Le public ne bougeait plus, il était concentré sur la scène se laissant emporter ans cet univers avec des adultes maîtrisant à merveille leurs chorégraphies, des danseuses qui se dépassaient.AADSC_0045 (19)Une pause permettait à chacun de respirer un peu pour pouvoir mieux poursuivre cette formidable aventure.AADSC_0054 (21) .Et nous nous retrouvions avec beaucoup de plaisir les plus jeunes pour investir le palais du magicien. L’intensité du spectacle était soutenue tandis que les très belles chorégraphies avec une exploitation maximale de l’espace scène rajoutaient du mouvement à l’ensemble. Les Ados prenaient le relais pour accentuer une tension correspondant à l’enlèvement de Dorothée.AADSC_0060 (17)

Et pourtant tout allait se calmer avec la mort de la sorcière et une Dorothée libérée mais bien triste.AADSC_0082 (14)Les spectateurs ne bougeaient plus, projetés eux-mêmes sur scène par la pensée.

Dorothée était bien triste et le groupe des adultes traduisait cette ambiance lourde qui pesait sur le conte.AADSC_0132 (3)

Avec la rencontre du magicien, le spectacle avait atteint un sommet sur lequel il allait rester perché.AADSC_0103 (6)

Les séquences se succédaient avec des tableaux, les uns plus beaux que les autres.AADSC_0114 (4)Mais avec les chaussettes magiques interprétée par des Ados très motivées, l’espoir était de retour. Une dernière fois les jeunes filles pouvaient donner le meilleur, des danseuses toujours aussi toniques et gracieuses.AADSC_0108 (5)

Les enchaînements étaient instantanés avec un spectacle de très grande qualité. L’âme de Dorothée allait marquer le premier point final de cette belle histoire comme pour mieux se graver dans notre mémoire visuelle qui avait été très sollicitée durant le spectacle.AADSC_0165Le public revenait à la réalité, les élèves d’Aurélie aussi, s’unissant pour un final magnifique.Tous les danseurs y mettaient du cœur pour enchanter un public concentré et avide d’images.AADSC_0178

Ce Bonheur allait se poursuivre jusqu’au bout avec des fleurs, des applaudissements nourris et des félicitations envers les danseuses et leurs professeurs. AADSC_0219Aurélie avait le mot de la fin en remerciant les parents pour leur implication et les enfants pour leur admirable participation ainsi que leur leur sérieux à toute épreuve.AADSC_0229

Félicitations aussi à tous ceux qui ont œuvré pour présenter un aussi beau spectacle dont on retiendra outre les chorégraphies et la grâce des danseuses leur joie et leur plaisir d’avoir pu se produire devant un public si nombreux.AADSC_0236   Le partage avait été total. Que du plaisir et des moments inoubliables qui sentaient bon la fraîcheur, celle de la jeunesse, celle de la création et celle des liens qui unissent les élèves à leur professeur.AADSC_0238

Ce vendredi, l’école maternelle a mis le cinéma en musique

feteDSC_0010 (7)Ce vendredi 9 juin, à partir de 18 h 30, les élèves de l’école maternelle les Baux avaient décidé, après le Festival de Cannes, de vous  proposer le leur durant une soirée dédiée au cinéma, mais au travers de la Musique.

Le spectacle était prêt. tous les élèves étaient au Top, bien motivés et ils sont arrivés plus énergiques que jamais pour danser et aller sur la piste avec beaucoup de plaisir et de naturel, dans la cour de l’école élémentaire,  sous un beau soleil qui cette année était resté vaillant.feteDSC_0011 (7)

Toutes les classes de l’école participaient. Élèves et enseignants avaient invité les parents et les amis de l’établissement à partager cette fête annuelle qui marque la fin d’une année scolaire bien remplie, pour les grands le passage au CP et pour les autres la fin officieuse d’un rythme de travail soutenu. Encore quelques semaines d’efforts mais petits et grands se projettent déjà dans la prochaine année scolaire.

La soirée commençait par une long défilé d’entrée unissant l’ensemble des enfants, déjà prêts et habillés pour leurs danses. Les petits recherchaient leurs parents tandis que ces derniers s’émerveillaient de les voir participer à une danse collective. Une bonne entrée en matière derrière des banderoles qui annonçaient la couleur : Le public mettait l’ambiance et elle allait monter en puissance tout au long de la soirée. feteDSC_0017 (6)Aidés par Amandine Gaïa, une intervenante spécialisée, toujours très disponible les enseignants et les ATSEM ont initié les enfants à des danses depuis quelques mois afin de présenter des chorégraphies assez évoluées.

Pas de stress mais que du plaisir pour chacun d’eux de partager une réalisation collective et de la présenter devant plus de 400 personnes.

Les petits de Madame Baldit er de Madame Barbéro aidées par Virginie ouvraient la séance avec La Fièvre du Samedi soir qu’ils avaient déjà ce vendredi. Pour ces danseurs en herbe heureux d’être les premières petites stars de la soirée, beaucoup de plaisir et de naturel ans de beaux costumes qui annonçaient une très belle suite.feteDSC_0025 (6)Et l’on poursuivait par les Mignons  avec les élèves de la classe des petits de Blanche Colell,  et de Madame Mendizabal aidées par Alexandra avec des artistes qui entraînaient énergiquement les spectateurs dans des rythmes endiablés.feteDSC_0038 (6)

Nous retrouvions ensuite les enfants de la classe de Madame Tchaen aidée par Lisa pour un beau voyage à travers le Livre de la Jungle.feteDSC_0042 (15)Avec les moyens-grands nous changions totalement de style. Ceux de Madame Pueyo, aidée par Nanette, avaient retenu le French Cancan.feteDSC_0046 (15) Avec beaucoup d’aisance et des chorégraphies dignes des plus grandes scènes parisiennes les élèves évoluaient sans retenue se faisant plaisir et laissant les parents admiratifs.feteDSC_0060 (14)

Pour conclure, les enfants de la classe de Gaëlle Vigouroux, de Madame Mendizabal et de Fanfan ,   nous emportaient dans un Dirty Dancing de folie. Ça chauffait dans l’amphi où l’on tapait des mains pour soutenir des danseurs infatigables. feteDSC_0079 (16)

 Le voyage se poursuivait sans embûches pour les élèves stimulés par les applaudissements.feteDSC_0092 (7)

Les parents étaient conquis, l’équipe pédagogique très contente et les élèves fiers d’avoir joué les artistes pour le plaisir de tous.

Du plaisir et du partage, de la maturité et de la sensibilité pour les interprètes qui avaient donné le meilleur d’eux-mêmes pour les parents attentifs aux prestations de leurs petits.

Cliquez sur les images pour les agrandir.

Le spectacle s’achevait par une jolie chorégraphie unissant tous les acteurs de cette belle soirée . La famille École était au complet car auprès des enfants et des enseignants, les ATSEM, Fanfan, Lisa, Virginie, Nanette et Alexandra avaient veillé avec douceur au  bon déroulement des opérations après avoir participé à l’élaboration du spectacle. D’ailleurs tous participaient pour le final et sans hésiter.

Pour tous, il était temps de se désaltérer et de partager des pâtisseries préparées par les parents. Grâce à eux, au personnel de l’école, aux parents d’élèves et à Amandine, à Isabelle, l’aide administrative de l’école, à des bénévoles, à Mr Canales à la sonorisation et aux services techniques municipaux, la fête fut un moment de bonheur partagé qui restera  dans les mémoires de tous.

.