Spectacle de danse au théâtre Molière, avec EscapadeS

EscapadeS vous propose un spectacle de danse au théâtre Molière,

Lobby par la Compagnie Tie Break le mercredi 20 mars à 19hlobbyCapture

Dans une comédie musicale hip hop à mi-chemin entre la revue et la performance, la compagnie Tie Break, issue du Pockemon Crew -champion du monde de breakdance!-, propose un show de danse explosif et plein d’humour au son d’une musique jazzy.

Pour plus d’informations sur ce spectacle, vous pouvez suivre ce lien : http://www.theatredesete.com/spectacle/lobby-0

« De l’humour, de la musique jazzy (dont bon nombre de standards de Nina Simone), Lobby se présente comme une comédie musicale hip hop à mi-chemin entre la revue et la performance. »

« Issus du groupe emblématique Pockemon Crew (champion du monde de breakdance), les huit danseurs de la Compagnie Tie Break proposent un show de danse explosif, déployant sur scène une énergie à couper le souffle. »

Les situations, à la fois comiques et insolites, révèlent la vie dans les grands hôtels : les rencontres entre personnel (room service, réceptionniste, groom…) et clientèle, le quotidien dans les chambres, dans les halls, dans les ascenseurs…

Entre énergie, générosité et ingénuité, la virtuosité acrobatique des Tie Break donne une dimension circassienne à cette comédie hip-hop. Il faut se laisser porter par le rythme incessant au ludisme effréné.

Prouesses, dynamisme, poésie des gestes, let’s dance !

 

Chorégraphes, danseurs : Moncef Zebiri, Farès Baliouz, Patrick M’Bala Mangu, Naguéyé Mahmoud | Danseurs : Rémi Michault, Wassim Beriss, Yves Constant Bankoué ou Nilton Martins Cabral (en alternance), Osmane Camara | Regard extérieur : Johan Lescop | Lumière : Xavier Lazarini | Scénographie : Daniel Fayet | Costumes : Nadine Chabannier | Bande son : Arthur Caget | Régie lumière : Moustapha Delli ou Yannick Dussoyer | Régie générale et son : Georges Fagbohoun

Le tarif des places est de 14€ pour les adultes,

10€ pour les enfants de moins de 11 ans et personnes bénéficiaires des minimas sociaux.

Si vous êtes intéressés, merci d’en informer très rapidement EscapadeS et de faire parvenir le règlement avant le 6 mars. Téléphone : 06.15.31.80.55

A noter par ailleurs : un stage de danse hip hop est proposé durant les vacances scolaires par le Théâtre Molière et la Compagnie Tie Break, stage clôturé par une représentation en première partie du spectacle le mardi 19 mars!

Toutes les infos sur ce stage et les modalités de réservation ci-dessous!

STAGE VACANCES DANSE HIP HOP, autour du spectacle Lobby, de la compagnie Tie Break

Quel que soit ton niveau, si tu as entre 11 et 15 ans, la Compagnie Tie Break t’invite au plateau !

Du 4 au 8 mars, l’équipe du TMS et la Compangie Tie Break vous proposent de venir participer à 5 jours de stage de danse hip hop pour vous produire ensuite sur le grand plateau du Théâtre, en première partie du spectacle LOBBY le mardi 19 mars.

Après la semaine de stage, comme de vrais professionnels, vous participerez à la répétition générale du spectacle, le lundi 18 mars, sur la scène, de 19h à 21h.

Vous pourrez ensuite assister au spectacle et serez les ambassadeurs de l’after DJ, qui aura lieu à l’issue du show, au Foyer du TMS !

Du 4 au 8 mars, de 11h à 12h30 au TMS

Tarifs : 50€ (tarif plein) et 25€ (tarif réduit)

Renseignements et inscriptions auprès d’Amièle Viaud : 04 67 18 68 63 / amieleviaud@tmsete.com

 

+ d’infos : http://www.theatredesete.com/spectacle/lobby-0

 

 

Un public nombreux pour « Les Héritiers » à Poussan

LE STRAPONTIN ACCUEILLAIT « LES HERITIERS » d’Alain Krief, une pièce  jouée par LA COMPAGNIE TIENS ON SONNE une Cie basée à Saint-Mathieu de Tréviers, qui regroupe à ce jour 6 comédiens qui se sont rencontrés au cours d’ateliers, dès 2001, et qui ont décidé de poursuivre l’aventure ensemble.

Le Metteur en scène: Conceiçao Mazella

C’était ce samedi 16 à la salle de spectacle de la MJC, où, à peine arrivés chez la veuve, après les mots d’usage et les airs de circonstance, les héritiers s’installent et, petit à petit, ils s’incrustent. Puis ils évaluent, marchandent et enfin raflent tout. Ils sont répugnants, immondes et sans scrupule, mais ils sont dans leur droit : ce sont les héritiers. Avec en fond un vrai thème de société (héritage et concubinage), l’auteur, en relatant un véritable pillage organisé, fait une peinture décapante de la famille, décortiquée avec humour, cynisme et causticité.   heriP1190446

 Ça fait mal, pas de cadeaux,  mais ça fait rire tout de même.

Et l’auteur donne son analyse personnelle : « Les Héritiers, c’est l’histoire d’un deuil un peu particulier puisqu’au lieu de générer la tristesse, il est finalement libérateur et conduit à l’optimisme… et bien sûr au rire !

La somme des secrets que ce deuil met à jour, la rapacité des « héritiers », l’hypocrisie de la famille et des amis sont tellement accablants qu’ils n’offrent qu’une seule issue à l’héroïne : le détachement. Il le faut.heriP1190448

L’arrivée d’un personnage inattendu va contribuer à transformer ce détachement en espoir d’avenir merveilleux, en tout cas différent, très différent… Nous sommes ou nous serons tous, hélas, confrontés un jour ou l’autre à ce genre de situation ; on peut faire confiance à la nature humaine pour ne pas démoder les vérités méchantes et drôles dépeintes dans cette comédie de mœurs. »heriP1190455

 Il est vrai que cette pièce est méchamment drôle car les  sujets exposés, héritage, concubinage, infidélité, se renforcent d’autant plus qu’ils sont mis en scène dans un grand réalisme accompagné du rire, toujours salvateur…heriP1190452

 

 

Réseau des musées de Sète Agglopôle, programme du mois de février

Après deux mois de fermeture annuelle, le musée gallo-romain VILLA-LOUPIAN et le musée de l’étang de Thau ouvriront de nouveau leurs portes au public dès le 1er février. 
Horaires: de 10h à 12h00 et de 14h à 18h00 (dernière entrée 1h avant la fermeture).
Fermeture au public individuel les lundis (musée de l’étang de Thau) et les mardis (Musée Villa-Loupian).
Ré-ouverture du Jardin antique méditerranéen de Balaruc-les-Bains dès le 1er mars.
galloCapture
Découvrez le programme du réseau des musées de Sète agglopôle Méditerranée en Février :
EXPOSITION
NOSTOS, de Christ Mattia

Emporter ses racines, pour s’enraciner à nouveau…

C’est la réflexion que suscite ce travail, qui se présente sous forme d’installation.
Tissées de draps de coton et de fils de nylon, des racines à l’aspect organique s’échappent de la coque d’une barque ou se retrouvent en empreintes sur de grandes toiles peintes. Cet ensemble témoigne du déplacement permanent des êtres vivants et des traces qu’ils laissent ou emportent tout au long de leurs vies. Le poids et l’enchevêtrement des racines assemblées, qui mesurent entre 2 et 3 mètres, soulignent la difficulté qu’engendre le déracinement.


ATELIER JEUNE PUBLIC (Vacances scolaires)ATELIER BRACELET MARIN

Avec perles et coquillages, fabrique un bracelet original aux couleurs de l’étang et apprends à faire un noeud marin!

> Mardi 26 février de 14h30 à 16h30

Dés 6 ans – Tarif 2 €- Renseignement et inscription au 04.67.78.33.57

Musée ethnographique de l’Etang de Thau – Quai du port de pêche – BOUZIGUES

DEVIENS APPRENTI MOSAISTE

Comme les artisans de l’Antiquité, réalise une mosaïque inspiré des décors de la villa gallo-romaine de Loupian

> Jeudi 28 février de 10h à 12h15

Dés 6 ans – Tarif 2 €- Renseignement et inscription au 04.67.18.68.18

Musée gallo-romain Villa-Loupian- RD 158 E4 – LOUPIAN

MASQUES DE NATURE

Déguisons-nous avec des feuilles, des fleurs et des plumes trouvés dans la nature !

> Mercredi 06 Mars de 10h à 12h

Dés 6 ans – Tarif 2 €- Renseignement et inscription au 04.67.46.47.92

Jardin antique méditerranéen – Rue des Pioch -BALARUC-LES-BAINS

 
 CONFÉRENCE ARCHÉOLOGIE

Nouvelle édition du cycle de conférences Archéologie!

LE LANGUEDOC MÉDIÉVAL, DE L’AN MIL A LA GUERRE DE CENT ANS 

C’est à partir de l’an mil, que se constitue ce paysage d’agglomérations et de monuments qui va marquer d’une empreinte forte le Languedoc méditerranéen. Avec l’émergence de l’aristocratie féodale, le regroupement des hommes va donner naissance à un maillage serré de villages qui est encore celui qui nous connaissons. Avec les vicissitudes du temps, marquées par la croisade des Albigeois et la guerre de Cent ans, des remparts, qui sont aussi des manifestations de prestige, vont abriter un tissu de constructions et de rues de plus en plus resserré. Au cours de cette période de renouveau, le vieux réseau des villes hérité de l’Antiquité va être enrichi par des créations de premier plan. Montpellier en est le meilleur exemple. Une architecture civile de très grande qualité va aller de pair avec l’affirmation d’une élite urbaine engagée dans le grand commerce méditerranéen. Les cathédrales, les fondations monastiques et comme les plus modestes prieurés ruraux témoignent si besoin était de l’enracinement de la religion chrétienne. Ce cycle de conférences va permettre d’aborder grâce aux recherches archéologiques les plus récentes de multiples aspects OKd’une période privilégiée pour l’histoire du Languedoc.

Conférence inaugurale de Laurent Schneider, directeur de recherches CNRS-Laboratoire d’archéologie médiévale

> Jeudi 28 février à 18h30

Entrée libre, dans la limite des places disponibles – Renseignement au 04.67.18.68.18

Musée gallo-romain Villa-Loupian- RD 158 E4 – LOUPIAN

Retrouvez toute l’actualité sur patrimoine.agglopole.fr

« Othello » de SHAKESPEARE revisité au foyer des campagnes de POUSSAN

3 acteurs, sublimes, à la fois bouleversants et drôles, ont subjugué les 66 personnes (jauge maximum !) venus redécouvrir Othello, un classique du répertoire.othemP1190181

Mettant l’accent sur des thèmes très liés à l’actualité (la peur de l’étranger, les « fake news »), la pièce, dont le texte avait pourtant été ramené d’une durée de 3h à 1h30, était vécu par les comédiens (3 au lieu des 28 prévus initialement par le grand William !), qui endossaient avec une extraordinaire facilité les quelques personnages centraux de la tragédie …

et ce sans déconcerter le public, grâce à des accessoires simples et judicieusement choisis. Parmi le public, quelques collégiens, subjugués par tant de modernité, et quelques comédiens du Strapontin, qui avaient, la veille, suivi un stage « théâtre », sur le thème : « l’attitude du corps peut influencer le caractère du personnage », organisé par le TMS.

Espérons que POUSSAN accueillera encore, à l’avenir, d’autres spectacles proposés par le TMS, car le lundi 11 Février restera gravé – pour les amateurs de théâtre – d’une pierre blanche !

Texte de Jean Artières

LE STRAPONTIN ACCUEILLE « MONSIEUR DE POURCEAUGNAC  » le 17 février

LE STRAPONTIN ACCUEILLE « MONSIEUR DE POURCEAUGNAC  »
de MOLIERE par LE POULAILLER DU STRAPONTIN
DIMANCHE 17 FEVRIER à 17 H 30
Mise en scène : Marianne MOURARET
SALLE DE SPECTACLE ( BATIMENT MJC )
1 RUE DES HORTS
POUSSAN

Tarifs : 7 € (normal) / 5 € (adhérent)

Réservations :
Par téléphone 06 42 13 54 88 (laisser un message au répondeur)…

Par mail : contact@compagniedustrapontin.fr

IL EST DESORMAIS NECESSAIRE DE RÉSERVER.

« Pourceaugnac est une pièce qui étripe les bourgeois, les pères et les mariages forcés avec la verve d’un Jean Baptiste fils de bourgeois, qui croque aussi les courtisans, les précieuses et le petit peuple…et de son génie, il nous donne le rire ! On appelle ça … une pirouette ! »

L’image contient peut-être : texte

Othello à Poussan, Une tragédie du XXIème siècle

Ce lundi 11 février à 19h30,  le spectacle Othello avec le Théâtre Molière de Sète et la Mairie de Poussan était présenté au Foyer des Campagnes de Poussan devant un nombreux public captivé durant plus d’une heure, devant des spectateurs de 16 à 86 ans, environ.

Ambiance particulière pour cette adaptation par les directeurs du CDN de Montpellier qui interroge sur la construction politique et idéologique de la figure de l’étranger en Europe avec une représentation parfaitement adaptée  à cette salle de taille moyenne, un spectacle itinérant que de nombreuses communes du Bassin de Thau accueillent aussi cette semaine et qui appelle  à réfléchir à partir d’une situation historique lointaine : celle de l’Othello de Shakespeare.othemP1190181

Entre un monde dans lequel les capitaux, les marchés, les bourses et les marchandises font trembler les pays et les continents, nous ne sommes pas loin si ce n’est par les siècles d’une république marchande (Venise), du mariage d’un général arabe (Othello) et de la fille d’un riche sénateur (Desdémone) qui fait scandale. Mais l’État a besoin de cet étranger pour conduire une intervention militaire à Chypre, comptoir occidental convoité par le rival turc…

Othello est en effet une tragédie de William Shakespeare, jouée pour la première fois en 1604.

Entre fantasmes de l’étranger (désirable et haïssable),  entre la jalousie, le tri sélectif privé ou professionnel des messages dans le flot continu de l’information, la traversée des clichés auxquels chacun est tenté d’adhérer, le spectateur retrouvera les motifs shakespeariens comme la différence, la rivalité…  Qui éclairent une situation historique et politique contemporaine.

Et grâce à une discussion possible à l’issue de cette tragédie transposée avec maestria au XXIème siècle, par 3 acteurs exceptionnels, les spectateurs ont pu  réaliser un feed-back sur ce qu’a fait émerger « Othello » par une analyse individuelle ou collective des sentiments réveillés durant la soirée…

 

 

 

 

Le lundi 11 février à 19h30, le spectacle Othello à Poussan

Le lundi 11 février à 19h30,  le spectacle Othello avec le Théâtre Molière de Sète et la Mairie de Poussan.

Cette adaptation par les directeurs du CDN de Montpellier interroge la construction politique et idéologique de la figure de l’étranger en Europe.

https://www.facebook.com/events/2346495375633905/

Un théâtre itinérant qui brûle par ses bouts de chandelles.othCaptureL’enjeu de cette adaptation est d’interroger la construction politique et idéologique de la figure de l’Étranger en Europe, à partir d’une situation historique lointaine : celle de l’Othello de Shakespeare.
Dans une république marchande (Venise), le mariage d’un général arabe (Othello) et de la fille d’un riche sénateur (Desdémone) fait scandale. Mais l’État a besoin de cet étranger pour conduire une intervention militaire à Chypre, comptoir occidental convoité par le rival turc.othaCapture
Fantasmes de l’étranger (désirable et haïssable), construction politique d’un affect obscur (la jalousie), manipulation des signes (dans le flot continu de l’information), traversée des clichés (auxquels chacun est tenté d’adhérer), tels sont les motifs shakespeariens qui éclairent une situation historique et politique contemporaine.

Achetez vos places en ligne : http://www.theatredesete.com/
Billetterie : du mardi au samedi, de 13h à 18h
Théâtre Molière, Sète : 04 67 74 02 02

D’après William Shakespeare
conception : Nathalie Garraud et Olivier Saccomano
mise en scène : Nathalie Garraud
texte : Olivier Saccomano
jeu : Mitsou Doudeau ou Laure Giappiconni,
Cédric Michel, Conchita Paz ou Charly Totterwitz
scénographie : Jeff Garraud
costumes : Sarah Leterrier, assistée de Sabrina Noiraux
lumières : Guillaume Tesson
assistanat à la mise en scène : Florian Onnéin
administration, production : Ariane Salesne
production déléguée : Centre Dramatique National de Montpellier

Bon nombre de Talents en herbe ou confirmés à la MJC

En passant

      Talents prometteurs, ados et jeunes adultes, toute une jeunesse musicale réunie sur scène ce 8 février à la MJC : de 7 à 25 ans…telaP1190074

La MJC de Poussan organisait ce vendredi soir une soirée  jeunes talents, à la salle de spectacle de l’association. Pour certains candidats c’était l’occasion de découvrir la scène, pour d’autres de s’affirmer et de se tester en public et pour des plus confirmés de se faire connaître. Des larmes, des rires, de l’improvisation, des applaudissements, c’est ainsi que le spectacle vit avec la capacité de certains à exceller sur scène. Près de 20 jeunes de moins de 25 ans avaient relevé le défi.

Ce 8 février, à l’heure des Victoires de la Musique à Paris, pour Poussan, musiques, danses, sketch, slam et  chansons étaient aussi au programme. Comme le précisait Marina Dumonceaud, la scène était ouverte à toutes sortes de talents, mais les arts du cirque ou la magie, par exemple, n’ont pas eu de succès comme les années passées, cependant, encore une fois Marina remerciait les professeurs des élèves des ateliers musique auxquels ils avaient donné de bons conseils. Certains étaient présents pour encourager leurs élèves ou ceux qui jouaient de l’instrument dont ils sont les spécialistes. En souhaitant que d’une année sur l’autre de plus en plus de jeunes montent sur les planches, elle était très heureuse d’être épaulée par Mustapha (venu spécialement) à la Régie. D’autant que de très bonnes surprises attendaient le public  bien nombreux.

Rien que de monter sur scène, les efforts étaient récompensés et les jeunes talents le méritaient bien.

 Marina confiante dans les compétences des jeunes qui allaient investir la scène souhaitait  une excellente soirée à tous.

Très belle intro avec un sketch de Malou, Marion et Elsa, une création jouée avec maestria et décontraction sachant toucher les spectateurs en évoquant les problèmes d’autorité sur les ados.

Et l’on poursuivait avec la jeunesse, celle d’Eva T et de Léa C qui avec beaucoup d’assurance allaient chanter  » Ella, Ella » de France Gall avec une maîtrise incroyable.

L’on montait dans les années d’apprentissage avec Alexandre D au piano  et un « The Meadow » joué avec assurance.

Melissa Renda, jeune adulte faisait monter la pression avec une très belle version de  » When i was young » d’Adèle, et une voix qui fera son chemin.telaP1190088

Julien au piano qui avec ses 7 ans s’est alors attaqué merveilleusement et avec décontraction à Boogie N°1 puis avec Arthur Lacout et ses nombreuses années de violon l’on touchait du très haut niveau : une technique époustouflante, une musique limpide, une belle sensibilité que le public a pu ressentir.telaP1190108

Toujours avec la même qualité, le même souci d’approcher le meilleur, Arthur au violon, faisait preuve de très sérieux en montrant toutes ses compétences acquises avec des années de travail et d’amour, du violon…telaP1190093

Et l’on enchaînait avec Alexandre Gonzalez, venu de Sète, ayant participé il y a deux ans, un chanteur de qualité qui interprétait du Sardou avec naturel, emportant encore une fois le public dans son répertoire.telaP1190099

Après une valse interprétée sans hésitation par Emilie Ruiz, Eglantine Janssen nous  démontrait que la grâce et la pureté pouvaient être synonyme de rythme.telaP1190103

C’était le moment d’écouter « Sous les draps » d’O’Ren et de Wud, une création en mode Slam. Un registre que l’on découvrait sur cette scène et qui fut fort apprécié.

Et après cette création en venait une autre avec même une improvisation de deux guitaristes de qualité oscillant entre hard rock et folk, entre Métal et Deep purple, se répondant ou s’associant dans un duo toujours maîtrisé. Pour tous l’on imaginait déjà que des heures et des heures de travail avaient été nécessaires  pour que les résultats soient à la hauteur de leurs espérances.

 telaP1190122

Avec son violoncelle, Yannis entouré par Arthur et Aoife aux violons avec la participation de Violaine, allait lui aussi impressionner un public attentif et subjugué par la virtuosité des quatre musiciens.

Lilou, Léa, Emilie, Ninon et Esther investissaient alors la scène pour « Ta Marinière » dans une chorégraphie collective bien travaillée.talenP1550518

Avant que Laena n’interprète « I have nothing » de sa belle voix, Valentine Laurent nous faisait partager une belle valse de Chopin interprétée avec une maîtrise incontestable.

Si Piano et violon allaient ensuite s’enchaîner avec Coline Natali, Yannis Debon et Darian Sereno toujours avec un sérieux montrant que le travail et les aptitudes associés font des merveilles, O’Ren et Wud revenaient pour nous faire partager leur style rafraichissant où les mots et les musiques se marient pour nous éveiller l’esprit.telaP1190115

C’était le moment de conclure avec un beau morceau de batterie interprété par Jonathan, un élève assidu des cours de la MJC depuis sa tendre enfance qui maintenant adulte maîtrise sans complexe cet instrument.talenP1550525

Mélissa et Alexandre interprétaient « Perfect » de Ed Sheeran et Beyoncé avec un duo durant lequel le public vibrait encore une fois.

Le final rassemblait tous ces jeunes artistes qui avaient démontré que le talent n’a pas d’âge mais qu’en principe le travail lui permet de s’amplifier pour que chacun puisse s’épanouir et en faire profiter des spectateurs qui prennent du plaisir à travers eux.