Un État Critique, entre amour et jalousie

gonseP1290576

Un État Critique, entre amour et jalousie« ETAT CRITIQUE » de Michel Lengliney était une pièce programmée par le Strapontin ce 12 octobre à la salle de spectacle, MJC de Poussan et jouée par par LA COMPAGNIE LA CLEMENTINE.

 
Sainte-Beuve, écrivain et critique est l’ami de Victor Hugo. Il est aussi éperdument amoureux d’ Adèle la femme de Victor, essaye par tous les moyens de déclarer sa flamme mais cela devient pour lui un cauchemar !

Comment peut-on séduire la femme d’un génie qu’on admire quand on n’a ni son talent ni charme personnel ? »gonseP1290579

La jalousie littéraire de Sainte Beuve va lui donner des ailes. Cette femme est belle, lumineuse, inaccessible, et il envie Victor… Qu’importe ! Il va la visiter sans relâche, la séduire avec une infinie patience. Essayer de s’approprier une parcelle du génie de l’autre en lui volant sa femme…  Y parviendra-t-il ?

Cette question l’obsède et le met dans un « état critique »…gonseP1290580

Des répliques savoureuses à apprécier dans une œuvre vraiment bien ciselée…

En Poussan ta porte N°1 saison 5 : Paco milite pour la Paix à sa façon

pacoP1290475

La 1ère soirée d’ “En Poussan ta porte” 2019-2020, déjà la 5ème édition, se déroulait ce 11 octobre !

Cet événement s’annonçait bien sympathique car il allait se dérouler dans une impasse, en plein air, sous les arbres, avec une météo synonyme d’été indien, pour se terminer chez Aurélie, Mathieu (et Paul) qui apprécient les spectacles proposés par la Compagnie Surprise. De très bonnes températures qui allaient permettre un très bon déroulement du spectacle. C’était le top.pacoP1290463

  Comme le précisait Mathilde Feurbach,  toujours en forme et fidèle aux principes de fonctionnement de la Compagnie Surprise c’est toujours un plaisir de recevoir autant de spectateurs, plus de 120 qui encore une fois allaient découvrir un spectacle complétement décalé, hors du commun.… C’est certain…

Toujours dans l’idée de solliciter le public, et amener de nouvelles formes, un spectacle participatif , pour lequel il fallait jouer avec les aboiements de chiens et les échappements des « pétrolettes »…

On allait y découvrir : « « Paco chante la paix », de la Cie « Spectralex ».pacoP1290472

Et comme le rajoutait Mathilde : « Ce spectacle est un bonbon.
Cet acteur est un acteur qu’il faut connaître dans le paysage culturel.
Il est un monstre de d’humour, d’improvisation et de génie.
En Poussan ta Porte souhaite depuis très longtemps vous le présenter, ce sera chose faite

Paco, chanteur pour la paix, guatemaltèque, fait le tour du monde pour sauver la Paix, par l’arme de l’amour.
« Né en 1971, au Guatemala d’une mère bègue et d’un père décédé, Paco a très tôt voulu convaincre son entourage de l’importance de l’amour dans la vie quotidienne.
Une adolescence difficile dans les bas-fond due à une famille disloquée par la guerre et les épidémies, une sensibilité à fleur de peau, et le voilà expulsé de son pays par une trop grande foi en l’amour, qui dérangea les instances politiques de l’époque.
Et c’est depuis ce jour qu’il arpente ciel et terre afin de disperser l’amour comme un semeur de blé sur l’humanité toute entière. De gala en gala, des Galápagos aux Malouines, comme un su énérateur à fission d’amour, Paco convainc tous les jours les Hommes de s’aimer d’amour. « 

Vidéo :

Car Paco est le chanteur de charme le plus représentatif de sa génération. Musicien d’exception, chanteur hors norme, poète énorme, il transgresse ce qu’il est possible d’exprimer dans une chanson par l’amour qu’il a d’autrui et des autres. Courageux, révolté, il se mettra toujours du côté des oiseaux, des papillons et des sauterelles.

il nous raconte sa vie, ce qui l’a inspiré ce qu’il n’aime pas en lui. Une chanson pour l’amour, une autre pour le condor, un une troisième pour le Mur de Berlin et les allemands mal aimés,une pour les animaux en voie de disparition, tout et surtout n’importe quoi, chaque chanson finissant par la participation d’un public motivé : entre accolades, bises et encouragements il se relance.

Et une fois rassasié il pourra conclure en communion avec le public en encourageant les uns et les autres à s’aimer.

Totalement décalé mais très attachant, ce Paco. Une performance par un artiste mi -clown, mi-musicien, mais surtout un acteur complet… Et pour clôturer la soirée : un pique-nique géant « tiré du sac » se mettait rapidement en place  chez Aurélie et Mathieu, pour prolonger la fête.

Le spectacle LES SANS… Jeudi 17 octobre 2019

L’image contient peut-être : 1 personne, souritLe service culturel de la ville de Poussan s’associe pour la deuxième année au Théâtre Molière-Sète pour vous proposer le spectacle LES SANS… Jeudi 17 octobre 2019 à 20h30 à la salle de spectacle 1 rue des Horts. Inspiré du livre Les Damnés de la terre de Frantz Fanon, Les sans… écrit par Ali K. Ouédraogo est un texte puissant et révolté.
Place limitée de 8 à 14€ – Durée 1h30 – Billetterie en ligne : https://www.billetterie-legie.com/sete/?spec_code=SANS ou du mardi au samedi de 13h à 18h au TMS à Sète – 04 64 74 02 02
RENCONTRE AVEC L’ÉQUIPE ARTISTIQUE à l’issue de la représentation.

Octobre : En poussan ta porte #1 : Paco chante la paix

Ce spectacle est un bonbon.
Cet acteur est un acteur qu’il faut connaître dans le paysage culturel.
Il est un monstre de d’humour, d’improvisation et de génie.
En Poussan ta Porte souhaite depuis très longtemps vous le présenter, ce sera chose faite, pour cette 5ème saison d’En Poussan ta porte !

L’image contient peut-être : 1 personne, texte

 

Vendredi 11 octobre 2019 de 19 h 00 à 23 h 30
Organisé par COMPAGNIE SURPRISE
 
Billets

www.helloasso.com
Trouver des billets

https://www.helloasso.com/associations/compagnie-surprise/evenements/

Paco, chanteur pour la paix, guatemaltèque, fait le tour du monde pour sauver la Paix, par l’arme de l’amour.
« Né en 1971, au Guatemala d’une mère bègue et d’un père décédé, Paco a très tôt voulu convaincre son entourage de l’importance de l’amour dans la vie quotidienne.
Une adolescence difficile dans les bas-fond due à une famille disloquée par la guerre et les épidémies, une sensibilité à fleur de peau, et le voilà expulsé de son pays par une trop grande foi en l’amour, qui dérangea les instances politiques de l’époque.
Et c’est depuis ce jour qu’il arpente ciel et terre afin de disperser l’amour comme un semeur de blé sur l’humanité toute entière. De gala en gala, des Galápagos aux Malouines, comme un surgénérateur à fission d’amour, Paco convainc tous les jours les Hommes de s’aimer d’amour. « 

clic ici pour réserver !
Spectacle tout publicOuverture des portes 19h, début du spectacle 19h30

Durée : 1h15, et plus si affinités

« ETAT CRITIQUE » au Strapontin ce 12 octobre

Le Strapontin  accueille :

« ETAT CRITIQUE »
de Michel Lengliney

« ETAT CRITIQUE » par LA COMPAGNIE LA CLEMENTINE
SAMEDI 12 OCTOBRE à 21 H
SALLE DE SPECTACLE ( Bâtiment MJC POUSSAN)
1 RUE DES HORTS
POUSSAN
Tarifs : 8 € (normal) / 5 € (adhérent)
Réservations :
Par téléphone 06 42 13 54 88 (laisser un message au répondeur)…

Par mail : contact@compagniedustrapontin.fr

IL EST DESORMAIS NECESSAIRE DE RÉSERVER !!!!

« Sainte-Beuve, écrivain et critique est l’ami de Victor Hugo. Il est aussi éperdument amoureux d’ Adèle la femme de Victor
Comment peut-on séduire la femme d’un génie qu’on admire
quand on n’a ni son talent ni charme personnel ? »

belles soeurs

La programmation du Strapontin 2019-2020

La Compagnie a le plaisir, la joie et l’avantage de vous présenter la programmation du STRAPONTIN (saison 2019/2020) en exclusivité mondiale  !
Programme de la Saison 2019 / 2020  : 

« Vous y découvrirez des spectacles drôles, émouvants, surprenants … que nous avons sélectionnés … pour vous ! (Parce que vous le valez bien !) « 
 STRAPICapture
 

  Vous pouvez également le retrouver sur le Site Internet, à la rubrique Programmation Salle de spectacle :

2 soirées théâtrales à Poussan avec le TMS

Le service culturel de la ville de Poussan pour la deuxième année s’associe au théâtre Molière de Sète pour vous proposer 2 soirées théâtrales à Poussan.  » Les sans  » le jeudi 17 octobre à 20h30 à la salle de spectacle MJC et  » Partez devant  » le vendredi 28 février à 20h30 à la salle de spectacle MJC.
Renseignements et réservations : http://www.theatredesete.com/spectacles

Les sans
FRANTZ FANON – ALI K . OUEDRAOGO (DOUESLIK) – FREDDY SABIMBONA

 Inspiré du livre Les Damnés de la terre de Frantz Fanon, Les sans… écrit par Ali K. Ouédraogo est un texte puissant et révolté.

L’auteur évoque un sujet criant de l’actualité de la plupart des pays en Afrique : les présidents autocrates, la corruption morale et financière, l’absence de démocratie et plus généralement de perspectives.

L’auteur a été frappé par l’actualité des propos tenus il y a 65 ans par Frantz Fanon. « Je me suis dit, ce qu’il a critiqué est aujourd’hui toujours d’actualité, explique-t-il. Le rapport entre le peuple, le bas peuple, et puis la bourgeoisie qui nous dirige, c’est la même chose que le rapport entre le colon et le colonisé. »

Tiibo et Franck, sont deux anciens camarades de luttes qui se retrouvent après dix ans de séparation. Mais alors que Franck, revenu d’exil, est resté révolté, Tiibo, lui, compose avec le système.

Les deux hommes vont s’affronter, le juste et le résigné. Ce spectacle est l’occasion de faire connaissance avec le théâtre du Burkina Faso et du Burundi et la vitalité de ses auteurs et comédiens.

La représentation à La Passerelle sera suivie d’un concert du compositeur Patrick Kabré.

 Texte inspiré de : Les Damnés de la terre de Frantz Fanon | Écriture : Ali K. Ouédraogo (Doueslik) | Mise en scène : Freddy Sabimbona | Création musicale : Patrick Kabré | Scénographie et costumes : Yasmine Yerima | Création lumière : Petit Daniel Duevi-Tsibiaku | Avec : Ali K. Ouédraogo (Doueslik), Noël Minougou, Patrick Kabré

 

L’image contient peut-être : 2 personnes

Arts et Agapes quatrième édition, du plaisir à déguster

   tarfP1550693(Cliquez sur les photographies pour les agrandir).

Le service culturel de la Ville de Poussan et l’association EscapadeS avaient convié la population à l’ouverture du festival d’Arts et d’Agapes ce samedi 14 septembre au jardin de la grotte à Poussan. D’Arts et d’Agapes est un festival au programme culturel, artistique et gastronomique, décliné tout au long d’une journée festive et conviviale sur la commune avec même une veillée qui affichait complet avant le jour J pour cette quatrième édition et donc un repas du soir qui s’annonçait déjà animé quelques jours avant.. Avec un ciel un peu couvert le matin puis vite limpide mais sans grosse chaleur ce fut bien soft pour cet été « indien » qui est bien sympathique. Une douce ambiance qui emportait chacun dans ses rêves en oubliant les problèmes et en se laissant aller.

Au cours de cette manifestation, qui se voulait ludique et sympathique,  étaient proposés des spectacles contés, artistiques et musicaux, des ateliers d’art plastique, ateliers jeux, mais aussi de la restauration de qualité que ce soit à midi ou pour le repas du soir.

Pour cette quatrième édition vous retrouviez les grands classiques du festival mais aussi vous pouviez découvrir des nouveautés, toujours dans une ambiance chaleureuse et ludique : La petite Usine à taille douce de Caro et Loulou qui a toujours autant de succès, La Caravane de Frida, l’Eco-atelier : Calculez votre empreinte carbone ! L’Atelier maquillage, l’Atelier tatoo, celui du portrait aquarelle et des arts plastiques, l’Atelier Street Art, la Brocante livres, Le tipi à souvenirs et son trombi avec même des jeux pour enfants histoire de se laisser aller…

 Déjà un bon programme culturel, artistique et ludique, accessible au public , décliné tout au long d’une journée festive et conviviale sur la commune et cette belle aventure était à vivre en famille, entre copains, toutes générations confondues… Une journée intergénérationnelle.

Sachant que cette année encore l’entrée libre était bien appréciée avec une restauration et  une buvette sur place l’on pouvait profiter sans trop dépenser de ce samedi récréatif.tarfP1280729

Et une  introduction vraiment particulière avec dès le départ un spectacle déambulatoire celui de la Compagnie Surprise se déroulait derrière les halles avant de prendre la direction du Café Beauséjour puis du centre historique, un spectacle déambulatoire décalé,  » Vis ma Ville », au départ des Halles à 11h 2 acteurs en forme pour un reportage télé qui allait se terminer en queue de poisson.

Cette année comme en 2018 des conditions idéales., pour profiter de l’ombre des ruelles puis des arbres du terrain de la Grotte, au chemin des Frères.tarfP1550709

Comme le précisait à nouveau les organisateurs, le festival est né d’une envie commune de créer une fête à valeur culturelle fédératrice dans un esprit participatif et imaginatif. Artistes, musiciens et bénévoles ont travaillé plusieurs mois pour proposer, lors de cette journée, un programme varié ouvert à tous avec des ateliers pour petits et grands et des possibilités de restauration sur place.

tarfP1550713La journée débutait donc  à travers les rues du vieux village avec plusieurs haltes au gré des espaces disponibles qui se voulaient des repères pour ce reportage télé réalisé par une équipe qui on l’apprendra plus tard ne réalise plus d’audimat et donc va être mis de côté. Nous allions assister au tournage de scènes « hors-caméra » dans une ambiance survoltée et à prendre au second degré…


En effet, entre le fait que pour la présentatrice, Poussan soit au fin fond de la France un village de paysans, que son café soit un repère de fainéants qui ne veulent pas travailler, que Maurice Papon y ait vécu et que son église soit en profonde mutation, elle essayait pour son reportage de choquer, de montrer que son reportage était exceptionnel. Une satire des émissions télévisées pour montrer qu’à trop vouloir en faire l’on se détruit soi-même. Et ce fut le cas au Jardin des Frères avec son jeu du Ziziouioui que le cameraman refusa de filmer. « Cela partait en brioche » Il lui envoyait ses quatre vérités. Bien qu’essayant de négocier avec tous ses atouts, elle n’y parvenait pas. Adieu, les reportages, adieu les émissions  Télés.  » Elle était allé trop loin et devait tourner la page à la place des reportages en essayant de se soigner… » Elle craquait…tarfP1550728 Qu’importe Mathilde et son cameraman étaient applaudis avec insistance ayant su emporter l’auditoire ou du moins une partie dans leur délire théâtral…

Arts et Agapes pouvait se poursuivre autour des ateliers, de la buvette aussi…tarfP1280754

.Le public était bien motivé pour enchaîner sur les animations.  Les enfants étaient déjà en place : Ils avaient du choix et les adultes aussi.tarfP1280751

L’après-midi, trois spectacles étalent programmés pour à nouveau conquérir le public : et de plus trois spectacles hors normes…tarfP1280748

C’était parti,pour le plus grand plaisir des enfants : la petite usine à taille douce  était synonyme d’impression et de gravure, pour participer à la création d’une œuvre collective et elle était prise d’assaut. Elle  retenait l’attention tout comme l’atelier de maquillage toujours sollicité…tarfP1280740

 Midi trente, soit l’on se désaltérait et l’on se restaurait avec des plats variés représentant différents pays et symbolisant l’ouverture sur le Monde,  soit l’on participait aux ateliers qui allaient durer l’après-midi.tarfP1280769

Et donc entre repas et musique, ce fut une transition pour arriver aux spectacles de l’après-midi. Les agapes du midi étaient un peu musicales mais surtout bien conviviales.L’image contient peut-être : 1 personne, assis, chaussures et plein air

Dès 14h30 la Cie A Tiroirs avec son spectacle « Ce n’est pas commode » allait ouvrir bien des portes vers l’imaginaire, le rêve grâce à un spectacle tout en finesse qui réservait bien des surprises : le public allait se délecter des prouesses complètements déboîtées, voir déjantées de cet homme-commode, mi-clown, mi-magicien.

Derrière ses lunettes qui avait plus d’un tour dans son sac, ou plutôt plus d’un tiroir dans sa boîte, d’où s’échappaient fleur ou papillon.tireCapture

L’hurluberlu bien dans sa peau réalisait d’improbables constructions à la poésie débordante. Roi du diabolo, prince du yoyo, musicien de l’absurde. Il finissait en parfaite fusion avec sa commode !

Alors que les ateliers se poursuivaient, à 16 h 30 La petite Poule rousse version marionnettes méditerranéenne allait avoir un grand succès. Toujours une certaine magie car chacun arrive à s’identifier à l’un des personnages. Et avec cette belle histoire aux accents bien de chez nous, un standard pour les plus petits, même les plus grands pouvaient entendre que  l’entraide est bien importante pour s’en sortir et que les bonnes choses se méritent !

L’imaginaire faisait le reste…

tarfP1280779Et à 18h30 « King of the Kingdom » avec la Cie la Cie Bruitquicourt  qui nous entraînait dans une ambiance très décalée et absurde assaisonnée à la Monty Python. C’était la mise en abîme grotesque du théâtre et du pouvoir politique, à travers la folie d’un clown mégalomane autoproclamé ROI. Assisté de son Grand Chambellan et de son Musicien Intérimaire, il vous y présentait sa vision de la démocratie participative autoritaire en toute simplicité lors de son traditionnel goûter ROYAL au sein du petit peuple.

 

 

.Petit moment pour souffler puis l’on enchaînait sur la Veillée d’Arts et d’Agapes avec une soirée festive, une soirée repas-concert avec Goosie, swing classe et vintage, où les tubes de la musique pop des années 70 à nos jours se succédaient pour quelques heures chaleureuses et décontractées . Entre koomai de saucisse et raisins l’on se laissait porter par une douce ambiance

Ce fut une soirée chaleureuse durant laquelle sans soucis on profitait du temps qui passait  !

 

Un beau succès car rien ne manquait : encore une belle réalisation que  cette quatrième édition qui fut pour les participants une journée de bonheur : le public a répondu présent durant les moments forts, tous les ateliers ont eu du succès. Chacun a pu s’épanouir dans différents domaines durant dans le calme, la convivialité et le partage. Des spectacles de qualité entre délires et sensibilité, des moments d’échanges bien sympathiques et surtout de la bonne humeur…tarfP1280789

Vraiment, félicitations à tous les bénévoles, ceux qui ont œuvré,  pour que perdure cet événement qui est une belle référence culturelle et festive pour Poussan.  En associant des amateurs et des néophytes, les spectateurs aux acteurs, des animations pour tous et du spectacle, Arts et Agapes fut encore un très beau succès.

 tarfP1280786

 

Le Strapontin accueille : « LES FOUS DE LA REINE » de Jacques Rampal

PAR LA COMPAGNIE LES ESCOGRIFFES Le SAMEDI 21 SEPTEMBRE à 21 H Entre Shakespeare et BD, cette  fantaisie héroïque
où les personnages nous entraînent dans un royaume que l’on voudrait croire
très éloigné de nous tant ses dirigeants n’ont que le crime à la bouche.
Finalement c’est un drame, mais comique sur l’amour du pouvoir et le pouvoir de l’amour !

SALLE DE SPECTACLE (bâtiment MJC ) POUSSAN Il est désormais nécessaire (et urgent !) de réserver  ! Tarifs : 8 € (plein tarif)  /  5 € (adhérents)

RESERVATION

Tél. :  06 42 13 54 88

Mail : contact@compagniedustrapontin.fr

http://www.compagniedustrapontin.fr

Veillée d’Arts et d’Agapes Classe et Vintage au son de GOOSIE !

Pour la quatrième édition le service culturel de la ville de Poussan et l’association EscapadeS vous donnent rendez-vous au jardin des Frères le samedi 14 septembre pour le festival d’Arts & d’Agapes. Cette année la Veillée d’Arts et d’Agapes sera Classe et Vintage au son de GOOSIE !L’image contient peut-être : 4 personnes
Ils nous feront danser sur des tubes de la musique pop des années 70 à nos jours, arrangés aux couleurs swing, tantôt manouche tantôt New-Orleans ! 
Pour en découvrir plus sur Goosie, vous pouvez suivre ce lien : https://www.goosie.fr/

Au menu, Rougaille saucisse 8€ pour les adultes, 5€ pour les enfants.‼️

Attention, n’oubliez pas de réserver votre place elles sont limitées‼️https://www.helloasso.com/…/festival-d-arts-et-d-agapes-3-s…


Ou en déposant votre chèque à l’ordre d’EscapadeS avec nom, téléphone et mail à l’accueil de la mairie de Poussan avant le 10 septembre
 https://youtu.be/kTvkphXccMM