Othello, Variation pour trois acteurs, à Poussan

La ville de Poussan s’associe au Théâtre Molière-Sète pour vous proposer le spectacle Othello, Variation pour trois acteurs d’après William Shakespeare

Lundi 11 Février 2019 à 19h30 au Foyer des Campagnes.
Attention nombre de places limitées.
Concept et interprétation : Nathalie Garraud et Olivier Saccomano

Durée : 1h25 suivi d(une rencontre. Public : 12 ans et +
Tarifs : pour les titulaires d’une carte TMS : 12€ Tarif plein / 8€ (Moins de 27 ans, Demandeurs d’emploi, minimas sociaux)
Pour les personnes sans carte TMS : 14€ / 10€ (moins de 27 ans, demandeurs d’emploi) 8€ (Minimas sociaux, moins de 11 ans)


Réservations et règlements auprès de la billetterie du TMS :
Théâtre Molière, avenue Victor Hugo, 34200 Sète / 04 67 74 02 023
location@tmsete.com / www.tmsete.com
Pas de billetterie sur place, uniquement sur réservations.Aucun texte alternatif disponible.

A Poussan, de bien belles vendanges

gniP1130529  Des conditions idéales en ce moment pour des vendanges qui sont correctes en quantité, mais exceptionnelles au niveau du degré.

« Que cela continue », précisent les viticulteurs poussannais, du moins ceux qui ont pu grâce à des traitements raisonnés passer au travers du mildiou qui a été galopant cette année.gniP1130522

« Pluie du printemps et humidité ensuite, conjuguées avec chaleur » ont donné un résultat bien satisfaisant, et si l’on ne peut comparer avec la récolte de l’an dernier (gel), celle de 2018 s’annonce bien satisfaisante avec des « Merlot » et des « Syrah » qui oscillent entre 14° et 15° et qui ont produit un maximum du côté de l’Olivette.

D’excellentes conditions qui motivent les viticulteurs. Si à partir du 10 septembre, avec l’ouverture générale de la cave des Terroirs de la Voie Domitienne, chacun pourra vendanger en fonction de la maturité de la vigne dans ses parcelles, pour l’instant l’on suit un programme établi et vendredi ce sera une matinée spéciale pour le « Rosé » avec la récolte des « Cinsault, grenaches et Caladoc », ce dernier étant un croisement obtenu en 1958 entre le grenache noir et le côt ou malbec.gniP1130527

« Le Caladoc donne un vin de garde très corsé et typé, rond, chaleureux, avec une couleur intense et une structure tannique très intéressante : les tanins très présents sont à la fois souples sans amertume et fins. Il permet également d’obtenir des vins rosés, fruités et équilibrés. Propension toutefois a une acidité volatile. Arômes de framboise, épices, … »

Que le temps se maintienne et tout ira très bien…GNI

 

Profitez de l’exposition du Centenaire 1914-1918, à Poussan

L’exposition ouverte jusqu’au 24 juin 2018, rassemble des objets authentiques de cette époque issue d’une collection privée. Elle a pour ambition d’accueillir un public nombreux grâce notamment à un programme pédagogique auprès des scolaires, collégiens, lycéens, afin d’associer les nouvelles générations à ce devoir de mémoire, toujours aussi nécessaire devant une actualité où la guerre continue d’imposer ses atrocités à travers le monde et jusqu’à nos portes.


Visite de l’exposition du 18 mai au 24 juin 2018 Samedi et dimanche de 10h à 12h et de 15h à 19h.
Du lundi au vendredi, pour les groupes et les scolaires sur rendez-vous au 04 67 18 35 95 et spectacle@ville-poussan.fr

Il y est présenté : 1914 / 1918, les poilus de Poussan Par Evelyne Bousquet et Guylaine Chaves

centuCapture

Plongez dans l’exposition du Centenaire 1914-1918, à Poussan

L’exposition du Centenaire 1914-1918, au Foyer des Campagnes de Poussan, ouverte jusqu’au 24 juin 2018, rassemble des objets authentiques de cette époque issue d’une collection privée. Elle a pour ambition d’accueillir un public nombreux grâce notamment à un programme pédagogique auprès des scolaires, collégiens, lycéens, afin d’associer les nouvelles générations à ce devoir de mémoire, toujours aussi nécessaire devant une actualité où la guerre continue d’imposer ses atrocités à travers le monde et jusqu’à nos portes.

Un plongeon en images grâce au film vidéo de Daniel Monteil, correspont à Mèze de Thau-Infos.fr

Cette exposition se révèle vraiment magnifique et merveilleuse (selon de nombreux visiteurs) car elle permet par sa finesse et certaines mises en situation de vous replonger et de vous mettre en situation dans La Grande Guerre entre 1914 et 1918.

Vous pourrez y découvrir, la reconstitution d’un hôpital de campagne, de tranchées, d’abris avec aussi de nombreux objets uniques généreusement mis à la disposition du public par un collectionneur loupianais : Gérard Gomez, un passionné de l’association « Le cercle historique loupianais ».

Avec des vêtements et équipements de Poilus, des mannequins en tenue, des armes (fusils, poignards, pistolets),des médailles et des créations artisanales réalisées dans les tranchées, Vous trouverez de quoi caractériser les différentes années année, 1918 les offensives et l’armistice,  1917 qui fut celle de la guerre après celles de 1916 (offensive de la Somme) et de 1915 (La Marne).guerP1050477

D’autant que Jean-Claude Pagnier, Conseiller municipal de Poussan, a tenu à mettre en situation, avec Mr Gomez, plusieurs mannequins : soldats français, allemands, américains…

Visite de l’exposition du 18 mai au 24 juin 2018 Samedi et dimanche de 10h à 12h et de 15h à 19h.
Du lundi au vendredi, pour les groupes et les scolaires sur rendez-vous au 04 67 18 35 95 et spectacle@ville-poussan.fr

Il y est présenté : 1914 / 1918, les poilus de Poussan Par Evelyne Bousquet et Guylaine Chaves

centuCapture

A Poussan, petite récolte cette année

A l’heure du bilan, la plupart des viticulteurs poussannais notent que cette récolte ne restera pas dans les annales de la viticulture locale car elle est vraiment « petite ».

Comparé aux autres communes de la Région et à celles qui nous entourent, la différence est vraiment notable.

Poussan a souffert d’un déficit hydrique très important : Il semble que la commune bénéficie depuis quelques années d’une situation particulière au niveau géographique.

Toujours est-il, que ce ont les cépages traditionnels (Cinsault, Grenache, Carignan) qui ont le mieux supporté cette sécheresse.

A l’opposé, les Merlots et les Syrahs ont souffert avec une baisse de rendement de 40 à 50 %.

Et de plus les degrés ont été moyens. Sachant que pour l’ensemble des coopérateurs des Terroirs de la Voie Domitienne, la baisse est de 10 % en quantité, la récolte locale accuse vraiment un lourd déficit.

Les viticulteurs, comme Lionel, se tournent déjà vers celle de 2015 en espérant que l’hydrologie poussannaise retrouvera son équilibre.