Une galette artistique ce 17 janvier, à la MJC

  Isabelle Maselli, Présidente de la MJC, et le Conseil d’Administration de la MJC avaient invité tous les enfants des ateliers artistiques de la MJC et leurs parents, ce vendredi 17 janvier à 18 h 30 pour fêter les rois autour de royaumes tout en partageant le verre de l’amitié.piano789Capture

 Près de 15 enfants des ateliers piano de l’association présentaient leurs réalisations artistiques. Il faut dire comme le précisait Marina Dumonceaud, qu’ils sont très assidus, qu’ils font des prouesses en suivant les cours de leur professeur, Nan Hansen qui exerce à la MJC depuis plus de 18 ans. Les parents des virtuoses s’étaient déplacés et avaient rempli la salle d’accueil.pianoggghiCapture

 Venus pour encourager leur enfant, leur écoute était maximale. Quant aux jeunes musiciens de 5 à 18 ans, ils n’étaient pas impressionnés mais fiers de montrer leurs progrès à un auditoire conquis avec quelquefois la participation de la famille.piano65Capture Du sérieux et de la motivation pour tous ces petits pianistes qui à leur niveau ont interprété des morceaux adaptés à leurs âges mais d’un bon niveau : entre sonatine, valse de Chopin et autres morceaux choisis, tous n’ont pas hésité à se lancer à 2 mains ou à 4 mains…piano89Capture

 Ce fut un bon moment partagé sans modération par les musiciens en herbe et par leurs parents avec de très belles surprises musicales.

Les royaumes et le verre de l’amitié clôturaient cette belle soirée Félicitations à tous les élèves de Nan pour ce petit concert bien sympathique.pianoCapture

L’ensemble vocal de Gignac en l’église Saint Pierre pour une nuit de Noël mouvementée

   Ce dimanche 15 décembre, au soir, l’ensemble vocal de Gignac était en l’église Saint Pierre pour une nuit de Noël mouvementée entre chants et contes de NoëlgignP1310679

L’Ensemble Vocal de Gignac, ce sont près de 60 choristes passionnés et animés par le plaisir du chant avec un encadrement musical de qualité avec deux Chefs de Chœur qualifiés et un organiste reconnu.

l’Ensemble Vocal, tout en se produisant réguliérement, préparait depuis début septembre ce que beaucoup attendaient avec une impatience non dissimulée : Le Conte De Noël! Un moment magique qui alterne entre conte oral et chants traditionnels de Noël. Ecrit au printemps dernier par la plume habile et talentueuse de Françoise Levasseur auteure et conteuse experte en la matière, mis en musique durant l’été par les deux chefs de chœur Jean-Louis Jacquet et Pascal Veillé, c’est depuis septembre que les choristes répétaient d’abord chez eux puis ensemble les morceaux qui accompagnaient le conte qu’ils présentaient au public ce 15 décembre.

Ces concerts font partie des moments forts de l’année des choristes et sont, bien souvent, auréolés d’une émotion toute particulière.

Pour les retrouver : ( 21 décembre, 17H00 à Gignac, 22 décembre, 17H00 à Nébian)

  Pour préparer les amateurs de chants à un Noël reconstitué le groupe allait entraîner les visiteurs dans ses chants de Noël, en profitant de la bonne acoustique de l’église.

 L’auditoire se laissait bercer par cette très belle soirée musicale avec un concert qui a conquis un bon public de par sa qualité.

Les commerces de Poussan mettent leurs habits de fête

 pinsaP1310186 Depuis début décembre la plupart des commerces du Centre de Poussan ont mis leurs habits de lumière pour mieux vous accueillir avant les fêtes. Avec des sapins pour vous signaler que eux-aussi sont en fête les commerçants ont décoré du mieux possible leurs vitrines et souvent l’intérieur de leur magasin.pinsaP1310185

Alors rendez-leur visite. Ils sauront vous réserver un très bon accueil…

 

Magnifique concert des stentors pour près de 300 amateurs

Pour terminer ce 24 novembre en beauté les Stentors, se produisaient au Gymnase des Baux devant près de 300 spectateurs, permettant à ceux-ci d’apprécier leur talent, avec un concert de près de deux heures.

Le Gymnase avait pris ses habits de lumière pour ce trio qui sillonne la France et qui apprécie de pouvoir quelquefois découvrir les sites dans lesquels ils se produisent.

A l’origine, dans la mythologie grecque, Stentor (en grec ancien Στέντωρ / Sténtôr) est le crieur de l’armée des Grecs lors de la guerre de Troie. Son nom vient du verbe στένειν / sténein qui signifie « gémir profondément et bruyamment, mugir ».

Autant dire que nos 3 Stentors d’aujourd’hui qui ont chacun de très belle voix, ont aussi du « coffre ». Des voix fortes, retentissantes.tantP1300842 

Un spectacle sans pause allait se dérouler en rendant hommage aux chansons  françaises, mais pas que, car ils emportaient l’auditoire dans un tour de France mélodique, du Nord au Sud en passant par Paris, la Normandie, la Corse et au-delà de la Métropole…

  Les Stentors qui n’avaient pu se produire la veille dans le sud-est pour cause d’intempéries, se sont rattrapés ce dimanche avec du très haut niveau, un son impeccable et des interprétations sans failles.

De la Normandie au Bal de Saint Jean, des Corons aux Gens du Nord, de la Dame de Haute Savoie à La Montagne en passant par Solenzara j’habite en France, le voyage se passait sans embûches d’autant qu’amenée par des petites saynètes chaque chanson se présentait comme la page sonore d’un livre :

De « La Liberté » à « Je ne pense qu’à toi » de Florent Pagny, avec près de 35 chansons, le public s’était laissé emporté sur le nuage Stentors avec ses  chanteurs d’opéra, le baryton Vianney Guyonnet et les ténors Mowgli Laps et Mathieu Sempéré. Le groupe qui se consacre à la reprise de chansons françaises fut impressionnant. tantP1300829

Et avec « L’Envie » de notre Johnny National ce fut un final grandiose…

Une belle conclusion pour une foire qui malheureusement a souffert d’une météo capricieuse.

 

A Poussan : les Stentors en concert le 24 novembre

tsenCapture

Pour cette nouvelle aventure, les Stentors ont enregistré pour la première fois en trio.

Mathieu Sempéré
Vianney Guyonnet
et Mowgli Laps
nous emmènent sur les chemins des régions et ont choisi les morceaux qui symbolisent nos différents territoires. Ainsi on passe, avec une grande joie, de Solenzara (pour la Corse) au Loir & Cher ou encore de la Lorraine (En Passant par la Lorraine) à la Normandie (Made in Normandie).

Les Stentors savent chanter un pays pluriel et uni à la fois.

Leur fidèle producteur Florent Bidoyen, a su habiller de modernité ces mélodies et ces voix si bien enracinées. Une fois de plus, ils font entendre des chansons sur lesquelles on n’imagine pas que le temps puisse avoir prise. Une fois de plus, ils accomplissent le miracle de renouveler les couleurs d’un répertoire si familier.

Écouter

Leila Negrau était en concert ce samedi soir à Poussan

Leila Negrau était en concert ce samedi soir non loin du Riverain à Poussan durant une soirée avec repas et buvette dans un magnifique atelier et dans un  jardin de Poussan, celui de la Clé des Arts.clefP1290777

  Et justement les Arteliers proposaient dans leurs locaux la possibilité d’apprécier certaines oeuvres.

Pas mal de monde pour cette belle soirée en plein air dans une douce ambiance.clefP1290778

Après avoir dégusté un très bon  rougail et s’être désaltéré l’on faisait place à Leila NEGRAU chanteuse et percussionniste originaire de l’Ile de la Réunion. Inspirée par les musiques traditionnelles : le Maloya et le Séga, auteur compositeur, elle réinvente le genre et crée son propre style, son écriture. Son image est liée à son univers de chanteuse, dynamique, populaire, délivrant un message simple de femme épanouie, un moment festif, dansant, entrainant, convivial. C’est pour cela qu’elle parcourt le monde depuis tant d’année à la rencontre de son public.LEILA2222274837821_468150620462470_3090850189246726144_n

En général elle est sur scène avec Olivier Roman Garcia à la guitare, Séga Seck à la batterie, Bénilde Foko à la basse et Fred Breton aux Claviers.

L’univers chanté et joué (il faut comprendre « acté ») par Leila reste celui des femmes, de sa vie et de l’humour qui la caractérise. Au fil de ses voyages, de ses lectures, de ses rencontres Leila tisse une toile musicale et s’en sert de support à toute écriture, elle tente modestement des exercices de style poétique et drôle. Le public aime ce mélange de théâtre de danse et de musique, c’est son originalité.

Concert Leila Negrau , à Poussan

Concert avec repas et buvette à prix doux dans un magnifique atelier et jardin de Poussan.

Des 19h , accueil avec la chorale les Rossignolettes, et expo avec les Arteliers.

Reservation obligatoire svp!L’image contient peut-être : texte
6 euros entrée concert -(enfants gratuit) et 10 euros en préservation avec assiette rougail ou vegan sur le site : https://www.helloasso.com/associations/la-cle-des-arts-2/evenements/concert-de-leila-negrau-et-exp

 

Arts et Agapes quatrième édition, du plaisir à déguster

   tarfP1550693(Cliquez sur les photographies pour les agrandir).

Le service culturel de la Ville de Poussan et l’association EscapadeS avaient convié la population à l’ouverture du festival d’Arts et d’Agapes ce samedi 14 septembre au jardin de la grotte à Poussan. D’Arts et d’Agapes est un festival au programme culturel, artistique et gastronomique, décliné tout au long d’une journée festive et conviviale sur la commune avec même une veillée qui affichait complet avant le jour J pour cette quatrième édition et donc un repas du soir qui s’annonçait déjà animé quelques jours avant.. Avec un ciel un peu couvert le matin puis vite limpide mais sans grosse chaleur ce fut bien soft pour cet été « indien » qui est bien sympathique. Une douce ambiance qui emportait chacun dans ses rêves en oubliant les problèmes et en se laissant aller.

Au cours de cette manifestation, qui se voulait ludique et sympathique,  étaient proposés des spectacles contés, artistiques et musicaux, des ateliers d’art plastique, ateliers jeux, mais aussi de la restauration de qualité que ce soit à midi ou pour le repas du soir.

Pour cette quatrième édition vous retrouviez les grands classiques du festival mais aussi vous pouviez découvrir des nouveautés, toujours dans une ambiance chaleureuse et ludique : La petite Usine à taille douce de Caro et Loulou qui a toujours autant de succès, La Caravane de Frida, l’Eco-atelier : Calculez votre empreinte carbone ! L’Atelier maquillage, l’Atelier tatoo, celui du portrait aquarelle et des arts plastiques, l’Atelier Street Art, la Brocante livres, Le tipi à souvenirs et son trombi avec même des jeux pour enfants histoire de se laisser aller…

 Déjà un bon programme culturel, artistique et ludique, accessible au public , décliné tout au long d’une journée festive et conviviale sur la commune et cette belle aventure était à vivre en famille, entre copains, toutes générations confondues… Une journée intergénérationnelle.

Sachant que cette année encore l’entrée libre était bien appréciée avec une restauration et  une buvette sur place l’on pouvait profiter sans trop dépenser de ce samedi récréatif.tarfP1280729

Et une  introduction vraiment particulière avec dès le départ un spectacle déambulatoire celui de la Compagnie Surprise se déroulait derrière les halles avant de prendre la direction du Café Beauséjour puis du centre historique, un spectacle déambulatoire décalé,  » Vis ma Ville », au départ des Halles à 11h 2 acteurs en forme pour un reportage télé qui allait se terminer en queue de poisson.

Cette année comme en 2018 des conditions idéales., pour profiter de l’ombre des ruelles puis des arbres du terrain de la Grotte, au chemin des Frères.tarfP1550709

Comme le précisait à nouveau les organisateurs, le festival est né d’une envie commune de créer une fête à valeur culturelle fédératrice dans un esprit participatif et imaginatif. Artistes, musiciens et bénévoles ont travaillé plusieurs mois pour proposer, lors de cette journée, un programme varié ouvert à tous avec des ateliers pour petits et grands et des possibilités de restauration sur place.

tarfP1550713La journée débutait donc  à travers les rues du vieux village avec plusieurs haltes au gré des espaces disponibles qui se voulaient des repères pour ce reportage télé réalisé par une équipe qui on l’apprendra plus tard ne réalise plus d’audimat et donc va être mis de côté. Nous allions assister au tournage de scènes « hors-caméra » dans une ambiance survoltée et à prendre au second degré…


En effet, entre le fait que pour la présentatrice, Poussan soit au fin fond de la France un village de paysans, que son café soit un repère de fainéants qui ne veulent pas travailler, que Maurice Papon y ait vécu et que son église soit en profonde mutation, elle essayait pour son reportage de choquer, de montrer que son reportage était exceptionnel. Une satire des émissions télévisées pour montrer qu’à trop vouloir en faire l’on se détruit soi-même. Et ce fut le cas au Jardin des Frères avec son jeu du Ziziouioui que le cameraman refusa de filmer. « Cela partait en brioche » Il lui envoyait ses quatre vérités. Bien qu’essayant de négocier avec tous ses atouts, elle n’y parvenait pas. Adieu, les reportages, adieu les émissions  Télés.  » Elle était allé trop loin et devait tourner la page à la place des reportages en essayant de se soigner… » Elle craquait…tarfP1550728 Qu’importe Mathilde et son cameraman étaient applaudis avec insistance ayant su emporter l’auditoire ou du moins une partie dans leur délire théâtral…

Arts et Agapes pouvait se poursuivre autour des ateliers, de la buvette aussi…tarfP1280754

.Le public était bien motivé pour enchaîner sur les animations.  Les enfants étaient déjà en place : Ils avaient du choix et les adultes aussi.tarfP1280751

L’après-midi, trois spectacles étalent programmés pour à nouveau conquérir le public : et de plus trois spectacles hors normes…tarfP1280748

C’était parti,pour le plus grand plaisir des enfants : la petite usine à taille douce  était synonyme d’impression et de gravure, pour participer à la création d’une œuvre collective et elle était prise d’assaut. Elle  retenait l’attention tout comme l’atelier de maquillage toujours sollicité…tarfP1280740

 Midi trente, soit l’on se désaltérait et l’on se restaurait avec des plats variés représentant différents pays et symbolisant l’ouverture sur le Monde,  soit l’on participait aux ateliers qui allaient durer l’après-midi.tarfP1280769

Et donc entre repas et musique, ce fut une transition pour arriver aux spectacles de l’après-midi. Les agapes du midi étaient un peu musicales mais surtout bien conviviales.L’image contient peut-être : 1 personne, assis, chaussures et plein air

Dès 14h30 la Cie A Tiroirs avec son spectacle « Ce n’est pas commode » allait ouvrir bien des portes vers l’imaginaire, le rêve grâce à un spectacle tout en finesse qui réservait bien des surprises : le public allait se délecter des prouesses complètements déboîtées, voir déjantées de cet homme-commode, mi-clown, mi-magicien.

Derrière ses lunettes qui avait plus d’un tour dans son sac, ou plutôt plus d’un tiroir dans sa boîte, d’où s’échappaient fleur ou papillon.tireCapture

L’hurluberlu bien dans sa peau réalisait d’improbables constructions à la poésie débordante. Roi du diabolo, prince du yoyo, musicien de l’absurde. Il finissait en parfaite fusion avec sa commode !

Alors que les ateliers se poursuivaient, à 16 h 30 La petite Poule rousse version marionnettes méditerranéenne allait avoir un grand succès. Toujours une certaine magie car chacun arrive à s’identifier à l’un des personnages. Et avec cette belle histoire aux accents bien de chez nous, un standard pour les plus petits, même les plus grands pouvaient entendre que  l’entraide est bien importante pour s’en sortir et que les bonnes choses se méritent !

L’imaginaire faisait le reste…

tarfP1280779Et à 18h30 « King of the Kingdom » avec la Cie la Cie Bruitquicourt  qui nous entraînait dans une ambiance très décalée et absurde assaisonnée à la Monty Python. C’était la mise en abîme grotesque du théâtre et du pouvoir politique, à travers la folie d’un clown mégalomane autoproclamé ROI. Assisté de son Grand Chambellan et de son Musicien Intérimaire, il vous y présentait sa vision de la démocratie participative autoritaire en toute simplicité lors de son traditionnel goûter ROYAL au sein du petit peuple.

 

 

.Petit moment pour souffler puis l’on enchaînait sur la Veillée d’Arts et d’Agapes avec une soirée festive, une soirée repas-concert avec Goosie, swing classe et vintage, où les tubes de la musique pop des années 70 à nos jours se succédaient pour quelques heures chaleureuses et décontractées . Entre koomai de saucisse et raisins l’on se laissait porter par une douce ambiance

Ce fut une soirée chaleureuse durant laquelle sans soucis on profitait du temps qui passait  !

 

Un beau succès car rien ne manquait : encore une belle réalisation que  cette quatrième édition qui fut pour les participants une journée de bonheur : le public a répondu présent durant les moments forts, tous les ateliers ont eu du succès. Chacun a pu s’épanouir dans différents domaines durant dans le calme, la convivialité et le partage. Des spectacles de qualité entre délires et sensibilité, des moments d’échanges bien sympathiques et surtout de la bonne humeur…tarfP1280789

Vraiment, félicitations à tous les bénévoles, ceux qui ont œuvré,  pour que perdure cet événement qui est une belle référence culturelle et festive pour Poussan.  En associant des amateurs et des néophytes, les spectateurs aux acteurs, des animations pour tous et du spectacle, Arts et Agapes fut encore un très beau succès.

 tarfP1280786