MJC : de nombreux jeunes fidèles à la musique

mjc iCe jeudi 22 juin, à 20 h, à la salle de spectacle Paul Vilalte, le gala des élèves des ateliers « Musique » marquait le second acte des soirées de fin de saison pour la MJC qui décidément, avec les écoles, anime ce mois de juin . Nous avions l’occasion d’apprécier le fruit du travail régulier des élèves de  Nan Hansen, de Violaine Allix, de Gilles Daguzan et de Fabien Lefebvre respectivement au piano, au violon, à la guitare et à la batterie. La soirée allait tenir ses promesses avec des prestations de très bonne qualité, des mini concerts pour des élèves qui débutent et pour d’autres plus compétents qui prouvent qu’avec du travail l’on progresse rapidement, des duos, des mix élèves/professeurs.mjcDSC_0266 (5)

Pour cet évènement ouvert à tous, le public n’a pas été déçu et au contraire si les élèves qui semblaient motivés et passionnés, et même unis autour des partitions,  continuent dans ce sens, du classique au moderne, de la batterie à la guitare électrique, Poussan restera un vivier pour la musique. Ils étaient très nombreux cette année.

La salle était bien remplie. Marina  Dumonceaud précisait que comme chaque année les ateliers avaient eu un grand succès : « Toujours avec autant de sérieux mais aussi de plaisir les élèves très sollicités par de nombreuses fêtes ont préparé cette soirée avec minutie et pour certains vont se produire à plusieurs pour vous l’offrir. Un peu d’angoisse mais intérieurement beaucoup de plaisir. »mjcDSC_0272 (3)

Le public allait être ravi. De la qualité, du spectacle, de nombreux musiciens et une grande maîtrise au niveau de l’organisation avec des enchaînements très rapides, avec  et souvent de petits orchestres rassemblant des musiciens bien synchronisés…mjcDSC_0286 (2)

A commencer par le piano avec Clémence, Clarisse, Noémie, Nour et Elsa qui accompagnait son papa qui chantait, de jeunes interprètes qui ont tout de suite placé haut le niveau de la soirée en assurant un maximum avec Offenbach et William Scheller.

Et si en seconde partie Darian, Lucille, et Léna, en solo ou en duo, n’hésitaient pas avec du Mozart ou du Diabelli l’on savourait la fraîcheur de leurs interprétations.mjcDSC_0276 (3)

Pour les guitares il en fut de même. Autour de Gilles Daguzan, que ce soit  la guitare sèche, l’acoustique ou à l’électrique, tous les jeunes ont donné sur scène le meilleur tout en contrôlant leur énergie et en restant concentrés. Les jeunes classiques et les amateurs de rock ont su prouver que cet instrument peut apporter beaucoup de contentements si on s’en donne la peine en travaillant énormément. Transcendés par l’effet collectif, le résultat fut excellent. De Presley à Amir,  des Beatles à Justin Bieber, avec du Rock, du Funk et du Pop, les jeunes et très jeunes guitaristes ont impressionné l’auditoire.mjcCapture

Au violon, même les jeunes élèves n’ont pas fait trembler l’archet. Et quel beau cadeau quand toute la classe accompagnée par des violoncelles, un batteur et des guitaristes a interprété  et Games of thrones (Djawadi) et Walk this way (Aérosmith).mjcDSC_0292

Une attention et un grand bonheur pour un public vraiment emporté tant la qualité des interprétations était de haut niveau.

Concentrés sur leurs instruments les élèves ont savouré ces instants sur scène, dans un même plaisir.mjcDSC_0284 (3)

Même pour  la batterie, ce fut une démonstration de maîtrise avec des compétences qui ne demandent qu’à se développer au fil des ans.

Les jeunes batteurs comme Louka, Julia et Lucien démontraient que dès le plus jeune âge quand on a le sens du rythme on peut tout tenter avec du travail régulier tandis que Matteo et Ugo, avec un peu plus de maturité assuraient avec une certaine maîtrise. D’une année sur l’autre, les habitués peuvent apprécier la technicité des musiciens, leurs progrès, l’assurance qui s’affirme.mjc nbvCaptureLes familles venues en nombre et les amis des musiciens étaient on ne peut plus heureux d’avoir partagé avec eux une soirée musicale : Avec un répertoire varié, avec des orchestres et des classes complètes autour des professeurs avec lesquels les élèves étaient en osmose,  l’on a ressenti un profond plaisir et une belle maturité pour tous les jeunes musiciens que l’on voit progresser d’une année sur l’autre avec toujours la même envie de placer la barre plus haut.

Vraiment, une belle démonstration pour ces jeunes qui ont su nous faire vibrer. Et un grand merci aux professeurs.


De bonnes guitares pour fêter l’arrivée de l’été

MarvCaptureLa fête de la musique à Poussan se déroulait cette année presque face aux Halles, entre les 2 cafés, comme l’an dernier sur le Boulevard René Tulet, là ou durant de nombreuses années des orchestres se sont produits pour les fêtes locales. Ce 21 juin, si toutes sortes de musiques étaient jouées aux 4 coins de la France, pour vivre la musique et la fêter à Poussan et en public, il fallait attendre 19 h  à Poussan pour réaliser que l’été était bien arrivé avec toutes les musiques qui vont l’accompagner.

La Mairie et son service des Festivités avaient avait décidé de réaliser l’événement. Pas de groupes tournés vers le rock mais  du Jazz Manouche et ensuite principalement du Flamenco.marvDSC_0284 (1)Pour Ivan aux petits soins pour la sonorisation, après les balances, cela tournait très bien.

marvDSC_0280 (1)Pour l’association Gadjé swing, un équipe d’amis musiciens passionnés par le jazz Manouche, il en était de même. Les compositions souvent le fruit de l’improvisation ou d’un long entraînement collectif permettaient au public d’abord timide de se mettre en condition et peu à peu ils attiraient l’attention  de spectateurs qui se laissaient porter par ces rythmes mélodieux.marvDSC_0283 (1)

Tandis que le public se faisait plus nombreux autour du riverain et que certains s’installaient aux tables des cafés d’autres n’hésitaient pas à déguster quelques mets soit au Kozi, soit au café de la Pause qui proposait des Moules/frites.marvDSC_0266 (3)

Puis ce fut Accord et Rumba autour de Marvin un autre spécialiste de la guitare qui avec ses amis et son papa à l’accordéon faisait monter la pression sur le Riverain et sur les terrasses des cafés qui se remplissaient peu à peu.DSC_0278 (2)

marvDSC_0261 (2)De bons rythmes andalous ou tziganes avec même l’épouse de Marvin qui n’hésitait pas à montrer ses compétences dans la danse devant un public tout acquis. C’était parti. Entre Flamenco et Rumba le public se laissait aller alors que la chaleur baissait d’un cran. L’on savourait l’instant présent. L’on commençait à se laisser aller…

 

Chacun avait pu apprécier les styles proposés et surtout la spontanéité des « Musicos » qui étaient montés sur scène pour égayer cette belle soirée qui sentait bon l’été, la chaleur, la douceur. Histoire de proposer une soirée musicale aux Poussannais, ces musiciens n’ont pas hésité à jouer à domicile en montrant que la musique étaient à deux pas de chez eux avec bien sûr d’autres formations qui jouaient en extérieur ce mercredi soir.marvDSC_0270 (2)

Les amateurs appréciaient, les autres  se laissaient bercer et commençaient à rêver en s’endormant d’un été à la hauteur de sa réputation, dans notre beau « Midi »… Et toujours en musique… D’ailleurs à d’autres endroits dans Poussan, plus discrètement, des musiciens avaient pris aussi leurs instruments pour faire honneur à la musique comme partout en France.Capture


Fiest’A Sète : sa programmation

Fiest’A Sète lève enfin le voile sur la programmation de sa 21° édition. Une vague de sonorités va déferler sur Sète et sa région, véritable carrefour des musiques du monde du 22 juillet au 7 août.  Screen Shot 04-12-17 at 01.42 PM 001

Nous débuterons sous le signe de l’éclectisme et de la découverte avec une semaine de manifestations gratuites et festives sur les alentours de l’étang de Thau : Poussan, Marseillan, Balaruc-les-Bains et dans différents quartiers de Sète. Et dès le 1er août cap sur le fameux Théâtre de la Mer pour 7 soirées thématiques exceptionnelles où les univers musicaux se rencontrent .

RDV sur www.fiestasete.com pour découvrir la programmation.

THEATRE DE LA MER, SETE . 21h

Mar. 1 août : Music of many colors, tribute to Fela Kuti
ROY AYERS
SEUN KUTI & EGYPT 80

Mer. 2 août : Cubassimo !
ELIADES OCHOA
ROBERTO FONSECA

Jeu. 3 août : African divas
FATOUMATA DIAWARA & HINDI ZAHRA : Olympic Café Tour
OUMOU SANGARE

Ven. 4 août : Istanbul – Balkans Express
BABA ZULA
FANFARE CIOCARLIA

Sam. 5 août : Nuit orientale
DHAFER YOUSSEF
NATACHA ATLAS

Dim. 6 août : Bayou blues
LEYLA McCALLA
ERIC BIBB & JEAN-JACQUES MILTEAU
: hommage à Lead Belly

Lun. 7 août : Afro boogaloo
JOE BATAAN meets SETENTA
ORCHESTRA BAOBAB

Tarif : 25€ à 36€ . Pass 3 soirs : 79€ . Pass 7 soirs : 170€
Billetterie disponible sur www.fiestasete.com et dans les points de locations habituels

Sam. 22 juillet : Poussan
AURELIO – THE BONGO HOP

Dim. 23 juillet : Marseillan
ANTOINE TATO GARCIA – LOS WEMBLER’S DE IQUITOS

Jeu. 27 juillet : Médiathèque F. Mitterrand, Sète
TODO MUNDO : Antoinette Trio & Téofilo Chantre

Sam. 29 juillet : Balaruc-les-Bains
PATRIARCAS DE LA RUMBA – RODA DO CAVACO

Dim. 30 juillet : Le Social, Sète
TROPICAL DISCOTEQ : Emile Omar

Lun. 31 juillet : La Ola, Sète
ELEKTROPIK MIX : Reza (Radio Nova) – Adrien Pastor

Entrée libre

Vous pouvez télécharger le dossier de presse en cliquant iciFestival Fiest’A Sète
04 67 74 48 44
info@fiestasete.com
www.fiestasete.com

Une soirée Jazz Manouche avec Marc Roger Trio

L’association Gadjé Swing vous proposait une soirée Jazz Manouche avec Marc Roger Trio en concert ce samedi 10 juin à 20 h à Poussan chez Malik et Aurélie dans leur jardin paisible, un endroit idéal pour apprécier ce genre de musique.mus 09 06 17DSC_0027 (9)
 Le jazz manouche est un style de jazz né en France dans les années 1930. Dans sa forme originelle, il se caractérise par l’absence de percussions, de cuivres et de bois, une section rythmique assurée par deux guitares et une contrebasse, ainsi qu’un violon. Le jazz manouche témoigne des apports stylistiques des musiques gitanes et d’Europe centrale (klezmer) ainsi que du musette et de la chanson française dans le jazz.Les initiateurs de ce style, d’abord caractérisé par les instruments à cordes, sont Django Reinhardt et Stéphane Grappelli, auxquels sont venus s’ajouter, au fil des années des accordéonistes, bassistes, clarinettistes. La nouvelle génération de musiciens a fait évoluer le jazz manouche dans plusieurs directions, notamment vers le jazz-rock de Boulou Ferré.
Le concert de la soirée était précédé par une journée « masterclass » avec Marc Roger, pour ceux qui désiraient profiter de toutes ses compétences musicales et techniques. mais à 20h 45, après avoir partagé des collations préparées par les amis du mas d’Aimé . avec Tapas , vin de la cave, jus de fruits/sirop  et gâteaux, c’était l’heure du concert, tout en douceur.mus 06 06 17DSC_0029 (9)Avec Marc Roger Trio l’on plonge toujours dans une musique colorée, une musique du voyage entre Pays d’Europe du Nord et accents grecs. Il crée un univers musical, tout en nuances, autour de compositions originales, des instants tziganes, des clins d’œil flamencos, des airs brésiliens… le voyage était permanent, il ne restait qu’à fermer les yeux et à l’écouter entouré par deux musiciens héraultais comme lui, Alain Hakoun à la guitare et René Pignatelli à la contrebasse. Un trio bien synchronisé duquel émanaient des rythmes et des musiques entre la précision et l’exubérance.mus 10 06 17DSC_0037 (8)
Une très bonne soirée durant laquelle musiciens, amateurs ou néophytes ont pu apprécier l’étendue des compétences musicales de Marc Roger, un maître en la matière…

Une soirée Jazz Manouche avec Marc Roger Trio

L’association Gadjé Swing nous propose une soirée Jazz Manouche avec Marc Roger Trio en concert le samedi 10 juin à 20 h à Poussan. Le lieu sera communiqué à la réservation (concert chez l’habitant).
L’entrée est à 10€ par personne, gratuite pour les moins de 12 ans.
Une petite restauration sera possible sur place.
Attention, la jauge est limitée! Pour les réservations, contactez Malik au 06.15.14.45.07 ou par mail : mm341@hotmali.fr.
A noter pour les guitaristes : le concert sera précédée par une journée « masterclass » avec Marc Roger, infos également auprès de Malik.

 

Les motos de l’espoir tiennent la route

moto 1 6 17DSC_0007 (5)Ce samedi matin, les bénévoles et tous  les membres de l’association, sur le pied de  guerre depuis  plusieurs semaines, avec des permanences, leur tombola et des ventes de vêtements, lançaient le grand week-end des motos de l’espoir, autour de la cave coopérative de Poussan. Depuis 10 ans, la priorité de ces motards est de venir en aide à des enfants handicapés ou malades en leur permettant de vivre au jour le jour, plus facilement, ou en  leur procurant des instants magiques. Ils ne versent pas d’argent directement mais ils financent des matériels adaptés ou des séjours nécessaires pour la santé physique et psychologique de ces jeunes. Leur week-end leur permet chaque année de récolter des fonds pour réaliser leurs projets et souvent d’aller au-delà de leurs objectifs.DSC_0049 (9)


Ces 2 jours de fête avait pour but de faire le bonheur de malades ou handicapés qui ont besoin d’une aide et qui pourront en profiter si le bénéfice le permet. 3 enfants étaient concernés, Charlotte son frère et sa cousine,  avec pour eux souffrant de maladies « Orphelines », un fauteuil adapté, une douche adaptée aux besoins et des travaux de maçonnerie pour pouvoir évoluer dans la salle de bains.

 Ces malades ont souvent besoin de matériel adapté pour leu bien être dans leur vie de tous les jours. Grâce aux dons, aux sponsors, à des sociétés privés, et à plusieurs mairies ainsi qu’avec l’aide des Conseillers Départementaux, et grâce aux recettes dégagées sur les deux jours, l’association va permettre de financer des projets.moto 1 6 17DSC_0005 (5)

3 enfants d’une même famille seront aidés cette année.

Donc aidés par des partenaires comme Carrefour Market, Auchan, par la mairie de Poussan et celles de communes du Bassin de Thau, l’action caritative des Motos de l’Espoir ne s’arrête pas là.Capture

Unis dans un même objectif, tous étaient on ne peut plus motivés.

De bonne heure ce samedi, durant l’installation des commerçants, Roland Kerbiguet, aidé par ses camarades, veillait  au bon déroulement des opérations tout en accueillant les premiers motards, visiteurs.Capture1

Quelques moteurs tournaient, peu à peu la musique et la chanson réveillaient les esprits. Des groupes se formaient et n’allaient cesser de gonfler.DSC_0011 (5)

Alors que les motards se rassemblaient, l’esprit d’entraide tournait à plein régime. Jusqu’à 14 h, les motos arrivaient de toutes parts.

Plus de deux cents d’entre elles ont formé un très long cortège de 2 et 3 roues plus rutilantes les unes que les autres, qui a pris la direction de Pinet pour une belle balade en passant par de magnifiques  petites routes.  Dégustation de Picpoul et démonstration de danses.moto 1 6 17DSC_0026 (4)

Une halte à Bouzigues fut aussi pour tous les participants l’occasion de partager  outre une brasucade et un autre verre de Picpoul, un « cœur énorme » pour  ceux qui ont besoin d’être aidés.CaptureAu retour, la pause musicale avec les Toons qui devaient  interpréter un bon nombre de standards des années 80, les concerts des 2 groupes de la Région qui devaient se succéder ont été repoussés car la pluie s’est invitée, et les Black Beauty, un groupe Rock poussannais ont mis l’ambiance seulement à l’heure de l’apéritif.motoDSC_0083 (8)

La pression montait sur scène et tout autour avec des rythmes  appréciés par les motards. Tout en finesse malgré leur musique les Black Beauty relançaient la soirée avant que les officiels ne montent sur scène. De très beaux morceaux quelquefois mélodiques souvent tirés vers le hard Rock.DSC_0061 (23)

Jacky Adgé, Maire de Poussan, saluait l’action de l’association, et félicitait Roland et son équipe pour leur motivation, pour leur sérieux et précisait que cette association qui est animée par l’aide, l’entraide et la solidarité , permet d’atteindre de très beaux objectifs et donne la possibilité à certains de vivre beaucoup mieux… « 10 ans pour aider ceux qui ont besoin d’aide, avec un engagement indéfectible, cela se fête. Vous êtes tous à féliciter, Roland et toute son équipe, car à l’heure où l’on a plutôt tendance à se diviser vous montrez que l’Union fait la force ».motoDSC_0055 (8)

Il revenait sur le message de Roland Kerbiguet concernant sa succession après 10 ans d’un investissement continu, car Roland venait d’annoncer avec beaucoup d’émotion que lui et certains membres de son équipe avaient décidé de passer la main, de passer le témoin, pour souffler un peu : « Il est temps de s’arrêter et qu’une équipe prenne le relais. Ghislaine Vergues entourée par d’autres camarades va prendre la suite, mais nous resterons durant une année à leur disposition pour assurer une transition en douceur. »

Ghislaine qui reprend le flambeau est consciente que l’engagement est énorme, mais bien motivée avec d’autres bénévoles, intégrer déjà dans l’association, elle sait que Roland, Président d’honneur la soutiendra si nécessaire pour défendre de nobles causes.motoDSC_0063 (22)

 Monsieur le Maire de Poussan qui durant ces 10 ans avait noté la montée en puissance des Motos de l’Espoir, saluait  la volonté de Ghislaine de poursuivre l’œuvre de son prédécesseur et félicitait une dernière fois Roland, et son équipe masculine et féminine montée sur scène pour l’occasion ainsi que tous les participants pour leur engagement dans cette noble cause.

Jacky Adgé remettait alors la Médaille de la ville de Poussan à ce chevalier des temps modernes, une médaille qui saluait 10 ans d’investissement d’une association au grand cœur.motoDSC_0071 (17)

Pour Roland c’étaient les spectateurs et les nombreux bikers qu’il fallait féliciter ainsi que les agents de sécurité et tous les bénévoles qui travaillent dans l’ombre, sans oublier tous les partenaires qui permettent d’une année sur l’autre de réaliser les rêves des malades.

Et comme le précisait Roland : « Un grand merci à Richy qui vient avec plaisir nous prêter main forte durant ce week-end. Grâce à lui, nous devrions atteindre nos objectifs. »

Et pour de nombreux participants  il était temps de se désaltérer.

DSC_0454 (2)(Image 2016)

L’on approchait du repas, dans la cave coopérative, avec tout les ingrédients pour  revigorer les corps avant que le grand spectacle ne débute.motoDSC_0112 (3)

A l’heure des balances, les musiciens d’Ultima et Richy Hallyday, parrain des Motos de l’Espoir, étaient bien motivés pour venir en aide aux malades et blessés dont s’occupe l’association poussannaise.motoDSC_0060 (8)

Le concert démarrait avec professionnalisme devant un public de fidèles, car après Richy, c’est Ultima qui allait assurer.motoDSC_0130 (2) De bien belles chansons s’enchaînaient avec Richy en grande forme, entouré par d’excellents musiciens, toujours dans son style.  Il était monté sur scène pour interpréter quelques chansons de Johnny qui allumaient le feu dans le public.La transition se faisait en douceur. Déjà minuit.motoDSC_0136

Les spectateurs toujours en osmose avec le chanteur donnaient de la voix et dansaient. Une partie du public participait, rêvait et se laissait entraîner avec même une chanson du dernier Album de la Star.Le spectacle se poursuivait : avec le concert de variété d’Ultima et un petit show qui clôturait  en beauté ce samedi d’espoir placé sous le soleil. Le public présent était moins nombreux, météo et autres événements étaient certainement en cause. Les objectifs étaient atteints. Tout allait bien. La nuit se faisait douce et bien étoilée.CaptureLes motards reprenaient du service, le lendemain, en prenant la direction de Villeveyrac, Mèze et Balaruc les Bains pour un petit déjeuner plein de vitamines puis à 12 h 30, avec le retour des motos,  en partageant un repas à la cave coopérative dans une ambiance bien conviviale.DSC_0011 (5)

 L’après-midi,  karaoké avec les Toons, tandis qu’à la cave coopérative l’on se préparait à clôturer l’évènement, en douceur et  en musique et en réduisant le régime des moteurs et le niveau du son. Les organisateurs, les  motards et les visiteurs peuvent être fiers car leurs actions en faveur des enfants handicapés ou malades est vraiment inscrite dans leur cœur et se traduit déjà par du concret.moto 1 6 17DSC_0034 (4)

Une belle satisfaction pour la famille « Moto » qui n’a pas dit son dernier mot, n’en doutons pas.

Concert des élèves de Luis Azemar

A la MJC de Poussan, ce samedi 3 juin à 20 h aura lieu un concert organisé par le LDCO, une association qui siège à Poussan et qui réunit des adeptes du chant.Screen Shot 01-30-17 at 02.21 PMLes personnes qui participent à ces spectacles sont toutes des chanteurs amateurs (mais non pas moins talentueux !) passionnés de musique et de voix.

OH NOUGARO à la salle Paul Vilalte

La Compagnie du Strapontin accueillait « OH NOUGARO ! » avec du Jazz et des Mots de Tom Torel par le GROUPE RIMES QUARTET ce samedi 20 mai à la salle Paul Vilalte pour son dernier spectacle de la programmation 2016/2017 à Poussan. Rendez-vous a été donné pour l’assemble Générale du Strapontin début septembre.jazz 20 05 17DSC_0049 (1)Mais ce samedi le groupe de musiciens chanteurs aimait le jazz et la chanson ! Le Rimes Quartet empruntait donc avec bonheur le torrent de cailloux qui roule dans l’œuvre de Claude Nougaro comme l’avait expliqué Jeannot Artières en introduction ! Qui mieux que Claude Nougaro pouvait leur donner matière et envie de reprendre les chansons et les textes du jongleur de mots, du cracheur de swing toulousain ?jazz 20 05 17 DSC_0045 (1)

Le groupe a donc proposé un florilège de chansons dont la beauté, le caractère rythmique ou poétique, la sensualité, s’accommodent à merveille d’un seul piano, de percussions et de la polyphonie de quatre belles voix ! un travail de précision sans concessions pour obtenir un spectacle de grande qualité. Et avec un public de connaisseurs, le partage a été total et s’est poursuivi  dans la salle d’accueil fort tard après le concert.

Car comme le précisait Nougaro dont l’œuvre immense est connectée au patrimoine international: « La Poésie ce n’est pas du cui cui sur les petits oiseaux ! C’est les petits oiseaux à la broche, une broche pour la Muse, épinglée sur le sein ! Diamants et perles ( de sang ) »

Et le public nombreux a pu apprécier :

Au Piano, arrangements et dans le registre ténor : Thierry Gautier
Aux Percussions et dans le registre soprano : Brigitte Brès
Comme Alto : Lucy Estaque ou Pascale Gautier
Comme voix baryton et textes : Tom Torel

Talents et jeunesse réunis sur scène

adam 0 12 05 17IMG_5074-3-1

La MJC de Poussan organisait ce vendredi soir une soirée  jeunes talents, à la salle de spectacle Paul Vilalte. Pour certains candidats c’était l’occasion de découvrir la scène, pour d’autres de s’affirmer et de se tester en public. Des larmes, des rires, des défections, c’est ainsi que le spectacle vit avec la capacité de certains à exceller sur scène. Près de 20 jeunes de moins de 19 ans avaient relevé le défi.DSC_0041 (3)Ce 12 mai, musiques, danses et  chansons étaient au programme. Comme le précisait Marina Dumonceaud, la scène était ouverte à toutes sortes de talents, mais les arts du cirque ou la magie, par exemple, n’ont pas eu de succès, encore une fois. Marina remerciait les professeurs des élèves des ateliers musique auxquels ils avaient donné de bons conseils. En souhaitant que d’une année sur l’autre de plus en plus de jeunes montent sur les planches, elle était très heureuse d’être épaulée par Mustapha à la Régie.

 Marina confiante dans les talents très prometteurs des jeunes qui allaient investir la scène souhaitaient au public assez nombreux une excellente soirée.DSC_0043 (3)

Le public saluait le courage des artistes et déjà l’on enchaînait avec des jeunes danseuses, Clara, Déborah, Eglantine, Elodie, Léa et Sara qui se sont classées 3èmes au derniers concours de danse de Montbazin. De la grâce et de belles chorégraphies.DSC_0048 (2)Des élèves douées qui ont un peu l’habitude du public. Mais un exercice délicat car le trac est toujours un élément perturbateur. Elles  s’en sont « très bien sorties » tout comme Noémie avec « Sonatine » au piano. CaptureUn beau morceau joué par une jeune musicienne qui fit preuve d’une grande maîtrise.adans 2 12 05 17

Avec son Violoncelle, Yannis allait lui aussi impressionner un public attentif et subjugué par sa virtuosité.adans 3 12 05 17Dans un autre registre, Sara, 1ère en solo au concours de danse de Montbazin, présentait une chorégraphie sur une musique bien rythmée qui impressionnait le public. Du tonus et de l’énergie au service de l’expression.adans 7 12 05 17Avant que Marine n’interprète « Lettre à France », au piano, Darian, lui aussi montait sur scène pour une Fantaisie en ré mineur sans fausses notes.adans 6 12 05 17Louane et Flavie allaient se servir de leur voix pour un « Take me to church » interprété en duo de façon magistrale, pour leur âge. Pour tous l’on imaginait déjà que des heures et des heures de travail avaient été nécessaires  pour que les résultats soient à la hauteur de leurs espérances.adans 4 12 05 17

Après un court entracte, le groupe « Violon, violoncelle » lançait en douceur cette seconde partie de la soirée jouant avec une belle synchronisation. Vraiment un belle interprétation de « Celtica », une invitation au voyage : Bravo.DSC_0085 (3)

 Marilou se lançait alors dans un solo (chant). Pas d’hésitations, que du bonheur pour elle et pour les spectateurs : Une voix à la bonne hauteur, et une excellente synchronisation. Capture

Églantine, Clara puis Léna au piano nous prouvaient que piano et violoncelle étaient dans leurs « cordes » tandis que Romain et sa guitare électrique allaient électriser la salle quelques instants.adamnPhoto de Stéphane Maxence « MS Photographies »Capture236

Pour terminer, avant une interprétation ludique et collective sur des rythmes soutenus, Lise n’avait pas hésité à interpréter ‘I don’t wanna live » avec de belles dispositions mais surtout avec son cœur tandis que Léa et Sara étaient remontées sur les planches pour une « Fascination », une danse dont elles ont le secret.adan 26 12 05 17Pour chacun dans son domaine et à son niveau, ces jeunes talents ont montré que dés le plus jeune âge, si l’on trouve sa voie et si l’on de donne les moyens d’y rester l’on peut atteindre des niveaux inattendus qui permettent en devenant adulte de s’épanouir et de se dépasser.

Tous  ont relevé le défi ce vendredi soir et ont confirmé ce que précisait Maxime Gorki : « Pour avoir du talent il ne faut pas être un génie mais avoir foi en soi-même, en ses propres forces ».