La chaîne youtube Ville de Poussan

Nous vous invitons à découvrir ou redécouvrir sur notre nouvelle chaîne YouTube les vidéos :

Voir celle sur l’Exposition sur le Centenaire de la Grande Guerre de 14/18 organisée par le service culturel au Foyer des Campagnes.

 https://www.youtube.com/channel/UCj_hUGomPXEZeuA8-TKW9rgVoir celle sur Arts et Agapes : https://www.youtube.com/watch?v=L1BvkmhKpF4&t=202s

Pensez à vous abonner pour découvrir les nouvelles vidéos qui seront mis en ligne régulièrement.

 Nous vous rappelons que vous pouvez nous suivre sur la page  Facebook de la Ville de Poussan

Ce dimanche soir, Cocktail de nuit a séduit les Poussannais

cockP1110022  La dernière des trois soirées programmées pour la fête locale, celle de ce dimanche soir, s’annonçait de grande qualité avec sur scène, Cocktail de Nuit, dirigé par Philippe Terme avec son concept unique, son originalité, la qualité des artistes présentés, et la magie des costumes, tous plus imaginatifs les uns que les autres. Ce Cocktail-là avait été apprécié en 2017 il n’y avait pas de raisons que ce soit différent. L’on s’attendait à du lourd.

Un show qui d’après les passionnés est en général exceptionnel et d’une rare efficacité, un show qui a ses habitués, des connaisseurs et des amateurs.

Du pur bonheur pour eux et pour les autres spectateurs aussi. Et ce fut vérifié : une grande soirée !cockP1100986

Avec des musiciens fidèles au groupe et toujours d’un très haut niveau, c‘est une formation que l’on retrouve régulièrement dans le secteur. Avec près de 18 artistes sur scène, le show est composé d’une ambiance comédies musicales. Le répertoire est très visuel et dansant avec de la variété française et surtout internationale. Plus de 20 tableaux différents composaient le spectacle qui fut d’excellente qualité.  Le chanteur Alexandre Bertrand engagé en 2017 avait participé à l’émission The Voice.

Vraiment du très haut niveau, une assurance de professionnel pour chacun d’entre eux , Avec souvent des chorégraphies élaborées pour les nouvelles danseuses et celles déjà du groupe. Et que de belles voix !!!

Juste avant 21 h 15 le groupe a démarré fort par des solistes ou par des duos. Les membres du groupe se relayaient sur scène pour satisfaire un public très nombreux qui avait envahi le parking de la Mairie. Tout y était pour que le début de la nuit soit des meilleurs. Peu à peu le répertoire glissait vers les chansons américaines ou anglo-saxones. Cocktail de Nuit et son équipe impressionnaient les spectateurs avec des voix particulières et de grande qualité qui en font un des plus grands orchestres de variété, du moment. I

Avec vitalité, bootsé par des musiciens excellents, avec la fraîcheur et l’assurance des jeunes chanteurs et chanteuses sur les planches (plus de 6) ce fut un « Mix » de très belles chansons durant lesquelles les chanteurs et chanteuses donnaient encore de la voix.cockP1100958

 Et avant que la nuit ne retrouve sa sérénité, surtout les 18/25 ans et les Poussannais ou les visiteurs en congés tenaient à profiter du concert jusqu’au bout, car pour les autres, il fallait se remettre au travail le lundi matin.

La plupart des spectateurs préféraient écouter et voir à la fois sans en perdre une seconde car le spectacle était au rendez-vous avec les différentes chorégraphies exécutées par les danseuses.  Du côté des buvettes ou de la fête foraine, l’on commençait alors à tourner au ralenti pour terminer en douceur cette série de concerts. 

La soirée s’achevait tandis que les dernières notes s’envolaient vers un ciel qui était resté bien sage et auquel les étoiles venaient rajouter un peu de rêve.

Les Méditerranéens pour poursuivre les festivités

    ditoP1100792    Pour la seconde soirée de  la  fête locale, ce samedi 29 juillet, Poussan recevait l’Orchestre Les Méditerranéens. A l’heure du retour de plage, uniquement les balances et un début d’ambiance musicale. Le ton était donné.ditoP1100799

Mais dès 21 h, une belle introduction pour la fête toujours avec le beau temps et sans le traditionnel orage de la fête, que du bonheur pour les amateurs, bien nombreux qui avaient envie de bouger, de se faire plaisir. Tant mieux.ditoP1100752

LES MEDITERRANEENS, orchestre dansant allait trouver les bons rythmes avec son répertoire , du TOP 50 aux standards français et internationaux, avec ses musiciens, danseuses, chanteuses et chanteurs  dynamiques,  qui allaient animer ce samedi soir avec énergie et professionnalisme.ditoP1100777

 

 Un voyage musical, à travers les plus grands succès avec de très bons jeux de scène alliant spectacles visuel et sonore pour le plaisir d’un auditoire conquis.

Avec son répertoire varié et festif chacun a trouvé de quoi passer une très bonne soirée.ditoP1100768

Un véritable show de variété avec un visuel très sophistiqué.

Et pour un samedi soir, si les manèges étaient en forme, les Poussannais et les touristes ou visiteurs aussi. Le café s’était exporté pour l’occasion et l’on pouvait se désaltérer avec la famille ou avec ses amis, avec modération en profitant du concert. Une belle soirée d’été durant laquelle il faisait bon se laisser porter par l’ambiance générale, festive, musicale et conviviale…ditoP1100729

Les Mélomanes ont mis Poussan en fête

   lunedP1100482L’Orchestre de Variétés « Les Mélomanes » a ouvert la fête avec brio sur le parking de la Mairie de Poussan ce vendredi 28 juillet avec musiciens et danseuses car il fait partie de la famille des plus grands orchestres de variété régionaux. Des artistes et des chanteurs de talent, des techniciens de bonne qualité, qui ont permis à tous de vivre une bonne soirée  riche en couleurs.

LES MELOMANES ont proposé de la variété française et internationale sachant alterner styles, chanteurs et époques pour satisfaire un public qui a su bouger quelquefois au gré des rythmes et des mélodies.lunedP1100548

A 19 h, à l’heure de l’apéritif, après les balances de l’après-midi, quelques morceaux choisis mettaient Poussan en condition durant quelques instants.lunedP1100516

A l’heure du début de l’éclipse lunaire le ciel était voilé et il fallut attendre jusqu’à 23 h pour la découvrir mais avec des Mélomanes en grande forme ce ne fut que du bonheur.

lunedP1100569

Et c’est surtout le mouvement et la dynamique de scène qui ont plu durant toute la soirée, l’ensemble étant valorisé par une bonne rythmique et par certaines voix que l’auditoire a su apprécier.lunedP1100583

Fiest’à Poussan 2018 : funky et mandingue moderne pour rythmer la soirée

   ethP1100209    La 22ème édition de Fiesta Sète s’annonce comme  son habitude riche en découvertes et surprises avec un festival qui sait associer des artistes de renommée internationale et de nombreuses découvertes, toujours axées autour de la richesse et de la diversité des musiques vivantes. ».« musiques vivantes plutôt que musiques du monde tout simplement parce que celles que nous chérissons parlent au présent de notre monde d’aujourd’hui. Nos choix restent ainsi guidés, pour l’essentiel, par une certaine idée de la modernité, du métissage et du mouvement. Rien ne nous enthousiasme autant que les propositions musicales aux saveurs inédites, les mixtures les plus audacieusement relevées, à condition que qualité et plaisir soient au rendez-vous ! »

Fiest’A Sète c’est : 14 jours de festival

  • 30 000 festivaliers, toutes manifestations confondues
  • 25 groupes, plus de 250 artistes issus des 4 coins du monde
  • 14 concerts au Théâtre de la Mer
  • 9 concerts dans les communes autour du Bassin de Thau et à Sète
  • Des séances de cinéma musical
  • Des tchatches musicales
  • Des ateliers enfants et adolescents
  • Des before et after sur la plage
  • Des stands de cuisine du monde sur les lieux des concerts
  • Plus de 400 adhérents à l’association Métisète qui organise le festival
  • 14 jours de festival avec :
  • Des escales musicales autour du Bassin de Thau


    La fête populaire, telle que la font vivre nos villes et villages languedociens, nous semblant parfaitement compatible avec la plus grande exigence musicale, Fiest’A Sète débute avec une semaine de réjouissances musicales gratuites dans les communes qui bordent l’étang de Thau : Balaruc-les-Bains, Marseillan et Poussan. Ces soirées régies par une volonté d’éclectisme, avec des artistes venus d’horizons différents, expriment on ne peut mieux notre désir de rendre accessible la musique au plus grand nombre.

    Un lieu magique : le Théâtre de la Mer


    Le festival ne serait pas ce qu’il est sans son berceau historique : Sète, une ville qui invite au voyage, avec son ambiance portuaire et son tempérament méditerranéen. C’est dans l’un des lieux les plus majestueux et emblématiques de Sète que se tient traditionnellement le temps fort du festival : le bien nommé Théâtre de la Mer. Cet amphithéâtre à ciel ouvert et à flanc de corniche est un ancien fortin côtier qui nous offre la Méditerranée en fond de scène. C’est sur ce belvédère que se succèdent une semaine durant les plus grands artistes internationaux et nouveaux talents, lors de soirées thématiques pleines d’éclat.

    Des rencontres inédites sur scène


    Ce cadre exceptionnel qu’est le Théâtre de la Mer a inspiré de nombreuses rencontres exceptionnelles au fil des ans : un grand moment de complicité entre Taj Mahal et Bassekou Kouyaté, Manu Dibango invitant Hugh Masekela, Lili Boniche et Idir, la nuit Ethiopiques avec Mahmoud Ahmed et Alémayèhu Eshèté, Ibeyi et Yael Naim, Omara Portuondo & Diego el Cigala rejoints par Yilian Cañizares, Oumou Sangare par Fatoumata Diawara & Hindi Zahra ou encore Eliades Ochoa et Roberto Fonseca… et bien d’autres à venir !

      Elle se déroule en 2018 du 21 Juillet jusqu’au 7 Août.  Début du premier acte avec, les concerts autour du Bassin de Thau avant de retourner à Sète. Et ce samedi, c’était à Poussan.

Près de 15 jours de concerts avec pourtant une programmation du plus haut niveau, pour des rencontres exceptionnelles. Il y a de quoi se faire plaisir avec des artistes, de l’Amérique du sud à l’Afrique pour les musiques du monde, mais aussi différents styles jusqu’à des musiques traditionnelles . Du 1er au 7 août, cap sur le Théâtre de la Mer à Sète pour une semaine de concerts. Sans oublier les tchatches musicales, les expositions et les séances de cinéma sans compter toutes les rencontres.ethP1100186

  D’ailleurs pour en savoir plus sur les concerts, une seule adresse : Retrouvez la programmation complète sur www.fiestasete.com
A partir de 20 h 30, ce samedi soir, les choses se sont donc accélérées : José Bel qui s’occupe de l’association Métisète invitait le public à se rapprocher de la scène pour présenter Fiest’A Sète et pour l’inviter à voyager avec les 2 formations qui allaient animer la soirée :
 
 » C’est la 18ème fois que nous sommes reçus à Poussan et que nous pouvons y organiser une soirée de Fiest’A Sète en partenariat avec la Mairie et le comité des Fêtes du Carré d’As. C’est toujours un plaisir et cette année nous allons commencer par des Montpelliérains pour un  voyage musical avec de l’éthio-jazz. »ethP1100204ETHIODA et ses  sept musiciens montpelliérains qui payent depuis 2010 leur tribut aux trésors musicaux d’Abyssinie et à leurs lancinantes plaintes cuivrées étaient à l’heure. funky, guitares et synthés analogiques, d’emprunts au reggae, aux musiques électroniques, voire au hip hop, se joignaient régulièrement à la voix du slameur MacSinge.ethP1100203 Mixture singulière, qui ne laissait pas indifférente, voluptueuse et ultra groovy, rehaussée par un sens remarquable de la composition (le pianiste Daniel Moreau) et une impressionnante cohésion du groupe qui a su associer imagination, création et reprise de certains morceaux qui ont fait sa renommée…ethP1100199Aucun problème pour les spectateurs qui se laissaient entraîner sans retenue dans des rythmes bien particuliers et des mélodies surprenantes.ethP1100212

Sétois, vacanciers, Poussannais,  connaisseurs ou  néophytes, profitaient de cette opportunité pour passer un bon début de soirée. Le public s’approchait peu à peu des 800 spectateurs au meilleur de la soirée (22 h 45). tandis que déjà la pause technique était à l’ordre du jour.

Les spectateurs appréciaient cette douce nuit qui s’annonçait musicale. A l’heure de la Pause, direction les rafraîchissements et les points snacks car même si cela fait longtemps  que Poussan s’associe à Fiesta Sète pour l’organisation d’une soirée, le Carré d’As, de la buvette à l’accueil des groupes, fait son maximum.

 Après plus d’une heure de concert, José  Bel revenait sur Fiest’A Sète et sur les formidables concerts de cet été en précisant qu’il fallait faire vivre avec Fiest’à Sète et adhérer au projet pour que cela perdure.

ethP1100244

Se profilait alors un autre voyage entre France et Mali avec le guitariste Zani Diabaté qui a largement contribué à forger le son de la musique mandingue moderne. A sa mort en 2011, Bamba Dembélé, cofondateur avec lui du Super Djata Band, recrutait quelques fines lames du Super Rail Band et reprenait le flambeau avec Bamba Wassoulou Groove.

« Torsades de guitares serpentant autour d’un groove inflexible, cascades de notes cristallines et tourneries hypnotiques s’agrègent en un son compact et caractéristique, qui évoque instantanément le parfum de la terre rouge au cœur de la chaude nuit bamakoise. Là où la danse ne s’arrête jamais. »ethP1100254

L’on y était, une partie du public dansait,  l’on se laissait porter par ces sonorités si particulières qui nous invitaient encore au voyage musical dont Fiest’à Sète a le secret.

Deux  concerts très différents, par deux groupes qui s’appréciaient mais qui se découvraient. Il y avait de la  qualité, et surtout la  joie et du plaisir  avec l’envie de partager outre leur conception de la musique, l’opportunité de se faire connaître.

Objectif  atteint car  une des volontés premières de ce festival est de est de s’affirmer en tant qu’entité culturelle, loin des tendances et des modes. L’on a pu le vérifier encore. Et n’hésitez pas à poursuivre car le festival s’attache cette année à mettre encore en lumière la diversité du patrimoine musical mondial, et à partager sans la moindre modération ces immenses richesses, fidèle à ses objectifs.

Pour en savoir plus : www.fiestasete.com/

 

SAMEDI 21 JUILLET 2018 : FIEST’A Poussan

Chemin de la cave coopérative, devant l’ancienne cave coopérative 34560 Poussan | 20h30

En partenariat avec le Carré d’As et la Mairie de Poussan

Entrée libre


ETHIODA

France – Issus du jazz (collectif Koa), de l’afrobeat (Fanga) ou du rock (Poussin, Volin), les sept musiciens montpelliérains payent depuis 2010 leur tribut aux trésors musicaux d’Abyssinie et à leurs lancinantes plaintes cuivrées. L’éthio-jazz façon Ethioda se pare de guitares funky, de synthés analogiques, d’emprunts au reggae, aux musiques électroniques, voire au hip hop, lorsque se joint à eux le slameur MacSinge. Mixture singulière, voluptueuse et ultra groovy, réhaussée par un sens remarquable de la composition (le pianiste Daniel Moreau) et une impressionnante cohésion de groupe.

Facebook

 BAMBA WASSOULOU GROOVE

Mali – Le guitariste Zani Diabaté a largement contribué à forger le son de la musique mandingue moderne. A sa mort en 2011, Bamba Dembélé, cofondateur avec lui du Super Djata Band, recrute quelques fines lames du Super Rail Band et reprend le flambeau avec Bamba Wassoulou Groove. Torsades de guitares serpentant autour d’un groove inflexible, cascades de notes cristallines et tourneries hypnotiques s’agrègent en un son compact et caractéristique, qui évoque instantanément le parfum de la terre rouge au cœur de la chaude nuit bamakoise. Là où la danse ne s’arrête jamais.

Facebook

 

Cantarèlo, un tour du monde musical ce dimanche

Depuis 2012, la chorale Cantarèlo basée à Balaruc les Bains, au quartier des Usines, qui apprécie l’église Saint Pierre de Poussan, a eu l’occasion d’y chanter plusieurs fois.

Parmi les 50 choristes de Cantarèlo, plusieurs d’entre eux sont des Poussannais, les autres, habitant dans le bassin de Thau. Pour ce groupe de passionnés créé en 2001, c’est toujours un grand honneur que de chanter dans le chœur de l’église Saint Pierre, un espace initialement prévu  pour les clercs et les chantres et donc pour ceux qui remplissent l’office de maîtres de chœur. cantaP1090245

 Cantarèlo se produisait ce dimanche 8 juillet en l’église Saint Pierre. Dès le premier morceau interprété, ( Nabucco, Chœur des Esclaves) l’auditoire assez nombreux pouvait ressentir l’onde des sons émis par les choristes. Avec des chants  internationaux le voyage était assuré.

Plusieurs chapitres étaient abordés : Celui des chants sacrés, des cantiques, du classique, des chants basques, des chants péruviens et juifs, toujours avec brio. De Verdi à Rachmaninov, de Fauré  à Rameau, que du plaisir et que de bonnes vibrations.

Sous la Direction de Marie-Claude Séguier, avec Conrad Wilkinson au piano, les choristes ont vraiment prouvé à près de soixante passionnés qu’ils maîtrisent le chant avec un répertoire vraiment éclectique. Que du bonheur pour les amateurs de chant choral.cantaP1090249

MJC : une soirée bien artistique ce 27 juin

    Isabelle Maselli, Présidente de la MJC, et le Conseil d’Administration de la MJC avaient invité les élèves pianistes et ceux en herbe à la MJC, dans la salle de spectacle pour un récital qui permettait de montrer que les enfants et adolescents ont bien progressé. Les parents étaient nombreux à 18 h 30 pour fêter cette fin de saison.     museP1080072 (1)

Les nombreux enfants des ateliers piano de l’association allaient présenter leurs réalisations artistiques. Il faut dire comme le précisait Marina Dumonceaud, qu’ils sont très assidus, qu’ils font des prouesses en suivant les cours de leur professeur, Nan Hansen qui exerce à la MJC depuis plus de 17 ans. Tous les parents des virtuoses s’étaient déplacés .museP1080081

Mais auparavant les plus petits de l’éveil musical ont joué à leur niveau, sans trop se compliquer et tant mieux, les quatre saisons de l’année avec tambourins, petits pots et autres ustensiles pour accompagner des chansons comme les Crocos ou Fifaïo qui illustraient les différentes périodes. Beaucoup de naturel et déjà du rythme pour la plupart qui n’hésitaient pas à donner de la voix, accompagnés par leur professeur, Aurélia David.museP1080083 (1)

 Pour le piano, venus pour encourager leur enfant, l’écoute des parents était maximale. Quant aux jeunes musiciens, ils n’étaient pas impressionnés mais fiers de montrer leurs progrès à un auditoire conquis, en solo ou à quatre mains. museP1080089Du sérieux et de la motivation pour tous ces petits pianistes qui à leur niveau ont interprété des morceaux adaptés à leurs âges mais d’un bon niveau : Julien, Lisa, Léna, Emmie et bien d’autres plus grands encore, n’ont pas hésité à se lancer dans les tarentelles et les valses, les menuets à 2 mains ou à 4 mains.museP1080093 (1)

Ce fut un bon moment partagé sans modération par les musiciens en herbe et par leurs parents avec de très belles surprises musicales.museP1080097

Félicitations à tous les élèves de Nan pour ce petit concert bien sympathique et à nos petits apprentis qui « connaissent déjà la Musique ».

Gala MJC : la musique les passionne, le chant aussi

siqueP1080335     Ce jeudi 29 juin, à 20 h, à la salle de spectacle de la MJC, le gala des élèves des ateliers « Musique » marquait le dernier acte des soirées de fin de saison pour la MJC qui décidément, avec les écoles, a animé ce mois de juin . Nous avions l’occasion d’apprécier le fruit du travail régulier des élèves de  Nan Hansen, de Violaine Allix, de Gilles Daguzan et de Fabien Lefebvre respectivement au piano, au violon, à la guitare et à la batterie. La soirée allait tenir ses promesses avec des prestations de très bonne qualité, des mini concerts pour des élèves qui débutent et pour d’autres plus compétents qui prouvent qu’avec du travail l’on progresse rapidement, des duos, des mix élèves/professeurs, et même du chant de haute volée.

Pour cet évènement ouvert à tous, le public très nombreux, plus une place,  n’a pas été déçu et au contraire si les élèves qui semblaient motivés et passionnés, unis autour des partitions,  continuent dans ce sens, du classique au moderne, de la batterie à la guitare électrique, d’ici quelques années du classique à ACDC, des valses à la techno, cela va « donner » dans Poussan.  Ils étaient très nombreux cette année et n’avaient pas hésité à s’associer pour le meilleur.

 Marina  Dumonceaud précisait que comme chaque année les ateliers avaient eu un grand succès : « Toujours avec autant de sérieux mais aussi de plaisir les élèves très sollicités par de nombreuses fêtes, des pianistes ayant joué la veille,  avaient préparé cette soirée avec minutie et pour certains allaient se produire à plusieurs pour vous offrir un mini-concert. Un peu d’angoisse mais intérieurement beaucoup de plaisir. »siqueP1080313

Le public allait être ravi. De la qualité, du spectacle, de nombreux musiciens et une grande maîtrise au niveau de l’organisation avec des enchaînements rapides, même quand il s’agissait pour de petits orchestres rassemblant des musiciens bien synchronisés de se mettre en place…siqueP1080309

 

Dès la première partie Julien, Estelle, Emilie, Clarisse, Coline, Lucille, et Noémie qui en solo ou en duo, ou encore accompagnés par des guitares, un saxo et des violons n’hésitaient pas avec du Gainsbourg, du Gurlitt et du Mozart et l’on savourait la fraîcheur de leurs interprétations.siqueP1080332

Pour les guitares il en fut de même. Autour de Gilles Daguzan, plutôt dans l’accompagnement que ce soit  la guitare sèche, l’acoustique ou à l’électrique, les jeunes musiciens ont bien « assuré » sur scène .

Au violon, l’on ressentait une belle maturité fruit de plusieurs années d’efforts. Et quel beau cadeau quand toute la classe accompagnée par des violoncelles, un batteur et un guitaristes a interprété   « Purple Haze » et « You raise me up » avec une chanteuse de haut niveau pour magnifier le tout.

Une attention et un grand bonheur pour un public vraiment emporté tant la qualité des interprétations était remarquable.siqueP1080325

Concentrés sur leurs instruments les élèves ont savouré ces instants sur scène, dans un même plaisir.

Même pour  la batterie, ce fut une démonstration de maîtrise avec des compétences qui ne demandent qu’à se développer au fil des ans. Mais entre Lucien et son Metallica, Julia interprétant « Highway to hell » et Anakin pour « Young song », la route est bien tracée.

siqueP1080319

Et cette année, cerise sur le gâteau, le groupe chant a donné de la voix entre du Gospel et les « Choristes »  pour que la palette des interprétations soit éclatante

Les familles venues en nombre ainsi que les amis des musiciens et chanteurs étaient on ne peut plus heureux d’avoir partagé avec eux une soirée musicale remplie de surprises : avec un répertoire varié, avec des orchestres et des classes complètes autour des professeurs avec lesquels les élèves étaient en osmose,  l’on a ressenti un profond plaisir et une belle maturité pour tous les jeunes musiciens que l’on voit progresser d’une année sur l’autre avec toujours la même envie de placer la barre plus haut pour donner le meilleur.siqueP1080344

Vraiment, une belle démonstration pour ces jeunes qui ont su nous faire vibrer. Et un grand merci aux professeurs toujours aussi soucieux de transmettre outre leurs connaissances, leur passion aussi…