Des pianistes du monde entier concourent à Sète

pianoCaptureLa 11eme édition du concours Claude Bonneton aura lieu les 2 et 3 décembre à Sète.

Ce concours, qui porte le nom d’un extraordinaire pianiste, trop tôt disparu, relève d’une tradition qui réunit chaque année des pianistes du monde entier, âgés de 15 à 30 ans. Cette année, ils seront 22, venus de Corée, Japon, Chine, Australie, Russie…, à concourir dès le samedi 2 décembre au Conservatoire de Sète.

Les 6 finalistes retenus se donneront en concert, dès le lendemain, au théâtre Molière cette fois. Pour cette finale, le public sera également impliqué, car un « Prix spécial » sera également décerné par ce dernier.

Ces deux journées de manifestation (accessibles à tous et totalement gratuites) demeurent l’occasion de venir écouter du piano de très haut niveau. Même si ce n’est pas le cas cette année, le Conservatoire a présenté il y a quelques années de brillants lauréats qui n’avaient pas 20 ans. Assister à ce concours reste très enrichissant pour tous, initiés comme profanes, et d’autant plus motivant pour tout élève, puisqu’il illustre concrètement la notion d’effort menant au plus haut niveau.

Rendez-vous samedi 2 décembre (de 9h à 12h et de 14h à 17h) au Conservatoire de Sète, salle Ravel, pour les épreuves éliminatoires et dimanche 3 décembre, à 14h, au théâtre Molière, pour les 6 finalistes en concert. 

Jean-Michel Rinaldi et Alain Sebbah en concert

Rendez vous á la salle des fêtes de Poussan (34), Foyer des Campagnes, le 26 novembre á 17h30.

L’image contient peut-être : 1 personne, texte

Alain Sebbah:

Venu tout droit de St Jean de Vedas, sosie vocal officiel et reconnu de Serge Lama, n’est plus à présenter au public régional et plus particulièrement à celui de Balaruc les Bains. Ses prestations et son charisme font l’unanimité auprès du public francophone avec les nombreuses vedettes avec lesquelles il partage ses concerts et notamment quelque croisières à thème.

Alain Sebbah reprend les grands standards, comme les chansons moins connues, de l’immense répertoire de Serge Lama à qui il rend un hommage, et cela depuis une vingtaine d’années, il chante Lama à travers la France entière mais aussi en Espagne, au Bénelux.

Jean Michel Rinaldi :

Frontignanais de la Peyrade, a fait carrière dans différents orchestres, pour se faire aujourd’hui une place dans le cœur du public francophone Belge et Français au travers de nombreux concerts et plateaux télé qu’il a partagé avec de nombreuses vedettes.

Auteur, compositeur et interprète, Jean Michel Rinaldi, a sorti un disque en 2016 « Toutes les fleurs sont mauves » sous le label Living Room Music.

Sur scène, il mêle ses propres chansons à des standards Italien, Espagnol et Anglais ce qui lui permet de toucher un large public. Rinaldi, fera la 1ére partie d’Hervé Vilard à Belley dans l’Ain le 02 octobre, ainsi que celle de Claude Barzotti le 09 octobre à Eysines dans la région Bordelaise.

Rinaldi est un amoureux de la belle chanson française, aussi il maîtrise à merveille «  Un tour de chant, un récital Serge Reggiani, piano et voix » . Avec ses interprétations à fleur de peau et des arrangements synthétisés, personnalisés par son accompagnateur virtuose et ami Gilles Themelin, Frontignanais naturellement.

 

Sister Grace entre Gospel et spiritual

Ce samedi 18 novembre en l’église Saint Pierre de Poussan, Sister Grace, une chanteuse à la voix chaleureuse et puissante et considérée comme l’une des meilleures voix de gospel en France se produisait. Près de 25 mélomanes et amateurs composait un public qui se faisait un plaisir de partager avec l’artiste et sa pianiste un concert intimiste.samDSC_0001 (1)Celle qui a assuré les premières parties de Manu Dibango,  des Palata Singers  ou encore des Golden Gate Quartet, The American Legend  et qui a collaboré avec les plus grandes voix  américaines Richard Smallwood, Kirk Franklin, Sherry Williams, Linda Lee Hopkins…. nous invitait à un voyage à travers des célèbres chants traditionnels authentiques des églises africaines américaines : du spiritual et du gospel comme ceux de Oh Happy Day, Wade in the writer, Trouble, et bien d’autres morceaux de son dernier CD.

 Car Sister Grace a déjà 5 albums à son actif dont le dernier s’intitule « Day  by Day », distribué chez Harmonia Mundi et disponible à la FNAC. Liens : https://www.youtube.com/watch?v=wVjTuYqVBm0samDSC_0003 (1)Rayonnante dans le chœur de l’église avec sa voix particulière, ayant du volume tout en restant fine à la Sister Grace avait assuré un master Class auparavant pour des adeptes de Gospel qui avaient la possibilité de chanter avec elle sur un chant travaillé durant l’après-midi.

Ce fut donc un grand moment avec une prestation de Sister Grace à la hauteur de sa réputation.

sameDSC_0013

Une Pause rock ce samedi

Ce samedi 4 novembre, Christophe du Bar restaurant de La Pause, vous proposait de participer à une soirée animée avec rock and roll au menu. Pour ce faire, il avait invité les Valentine’S Devil. De quoi proposer aux clients un autre style que ceux présentés les fois précédentes.  Et les visiteurs ont été bien satisfaits par ce rock bien trempé et de bonnes interprétations.zomDSC_0030 (11)

Pour les participants ce fut un petit régal, dans lequel se mêlaient de la sensibilité, du rythme et surtout du rock comme on l’aime dans le Midi.zom

Et Christophe en avait profité pour préparer des Tapas, une très bonne idée que certains ont apprécié alors que dehors il ne faisait pas bon déambuler. Un très bon choix pour accompagner cette pause musicale.

La Chanson Swing à Maleska pour une belle soirée

Vendredi dernier, à la résidence seniors de Maleska l’ambiance était au rendez-vous avec une soirée musicale animée par La Chanson Swing  avec Daniel Zarb et Pierre Canard.zarbDSC03075

« Daniel Zarb y promenait son swing et l’élégance de ses arrangements sur les chansons de Brassens, Gréco, Trenet, Barbara etc.. . Avec le guitariste et percussionniste Pierre Canard il a offert aux spectateurs quelques uns des plus grands titres de la Chanson Française. »zarb

Le duo a permis aux résidents de passer une très belle soirée et ils sont tous prêts à recommencer.

Cindy et François font vibrer La Pause

Ambiance Musicale très animée ce samedi 21 octobre au café restaurant de la Pause à Poussan pour une des soirées dont Christophe a le secret avec cette fois Cindy et François Izoird, fille et père réunis dans la même passion, celle de la chanson. Que du bonheur pour ceux qui apprécient les belles voix car vraiment, chacun dans leur registre, ils excellent et même en duo ils sont bien complémentaires.izDSC_0007 (6)

Et pour que la soirée soit festive Christophe proposait aux nombreux visiteurs une bonne macaronade comme plat principal pour que la pause soit aussi gastronomique. Entre Piaf, Johnny, Richard Anthony et de très nombreux  ou artistes chantant en général en Français, ce ne fut que du plaisir.izDSC_0005 (6)

Jean Artières en concert, de l’émotion, de l’humour autour de la chanson

JEAN ARTIERES,  avec son groupe  » FEU DE CAMP INTERDIT « , va chanter et raconter Hugues AUFRAY. Qui ne connaît pas Jeannot ? Depuis longtemps il ne peut plus se passer des planches et de la scène. Mais ce qui est nouveau, c’est qu’il va y monter pour chanter.

Car même s’il pense être très loin de « maîtriser le théâtre à merveille » en étant sur les planches depuis une trentaine d’années, il pense qu’il a encore beaucoup, beaucoup à apprendre. Pour lui : « La pratique du théâtre est par définition une mise en danger permanente … ben, la chanson, c’est la même chose, mais dans un autre registre. C’est le spectacle vivant, en quelque sorte. Et c’est ça qui m’attire ! »

En fait, il a toujours chanté ! Dans des soirées avec des copains, aux veillées scoutes, en chorale … Mais jamais sur scène ! Et il avoue que c’est un vieux rêve qui est en train de se réaliser … Mais il n’aurait jamais cru que cela soit un tel vecteur d’angoisse !

Car ce projet est présent en lui depuis …. des années !

« Mais il fallait que ce soit le bon moment, il fallait que je dépasse ma trouille … et il me fallait des « musicos » qui acceptent de m’accompagner (à tous les sens du terme !) et qui soient dans le même état d’esprit !! Alors, les étapes ont été nombreuses et chaotiques : une sélection de chansons, (… sélection qui évoluera ensuite au fil des répétitions !), puis la recherche de musiciens, difficile … puis la lassitude et une période de « stand-by » (… pas loin de l’abandon pur et simple, parfois !), puis la rencontre avec Domino (Dominique DENIZE, NDLR), musicien hors pair, prof de musique, qui a su me critiquer – musicalement parlant – avec gentillesse et tact, et qui, un jour, est arrivé avec Daniel sous le bras ! (Daniel MOULIN, percussionniste). Dès lors, le groupe étant constitué, je me suis mis à l’écriture des textes devant faire le lien avec les chansons… J’ai soumis mon travail à Patrick ORTEGA, cinéaste et metteur en scène … qui m’a quasiment tout fait réécrire, afin d’y rajouter du « perso », de l’émotion, de l’humour, et supprimer le côté « wikipedia » ! »

Capture

Pourquoi Hugues Aufray, plutôt qu’un autre ?

« Les chansons d’Hugues AUFRAY m’ont accompagné tout au long de ma jeunesse … et de ma vie ! Pour plus de détails, venez au spectacle ! (rire) Franchement, je n’ai pas envisagé une seule seconde de monter ce type de spectacle autour d’un autre chanteur ! »

Hugues AUFRAY … Nous avons toutes et tous chanté ses chansons … Et pourtant, il y a tant à découvrir dans le répertoire de ce troubadour !
Alors, c’est l’occasion rêvée !AFFICHE JA chante HA-1Certaines chansons étaient pour lui … incontournables, et d’autres le sont pour le public ! L’idée, c’est que le public vienne pour entendre des chansons qu’il connaît … et qu’on lui fasse découvrir – en plus – des chansons qu’il ne connaît pas ! Des surprises, donc …

Et pour préparer ce spectacle, pas de secrets, c’est un peu comme au théâtre : il faut conjuguer 3 ingrédients : du travail, du travail … et du travail.

« Domi, Daniel et moi n’avions jamais travaillé ensemble … et tout admirablement bien passé : je leur expliquais ce que je voulais, Domi, tout naturellement, nous a dirigés au niveau de la musique, et Daniel – entre deux « vannes » – optimisait la rythmique. Par contre, ce qui diffère du théâtre, pour les répétitions, c’est que pour une répèt de théâtre, on arrive avec son texte sous le bras, on installe un banc et 3 chaises qui symbolisent un canapé et 3 meubles … et on y va ! Pour une répèt « musique », il faut installer, brancher, régler … bref, une petite heure de boulot « technique » avant d’attaquer ! Et pareil quand il faut tout plier !« 

Plier, installer justement, avec « Feu de camp interdit », le titre du spectacle, c’est un clin d’œil, plutôt car pour Jeannot on assimile (trop) souvent Hugues AUFRAY aux veillées scoutes et aux soirées de colo, où l’on chantait ses chansons autour d’un feu de camp … Alors oui, il a voulu sourire de ce cliché.

Et comme la jauge de la salle Paul VILALTE est plutôt modeste (127 places)… Et le nom d’Hugues AUFRAY étant plutôt porteur, le groupe a très rapidement décidé qu’il y aurait 2 dates. Mais ils hésitaient entre le Vendredi soir + le samedi soir ou Samedi soir + Dimanche après-midi … et puis, ils se sont dit qu’après tout, ils pourraient tenter les 3 !

Ceci étant dit, il est quand vivement conseillé de réserver … ça se remplit assez vite !

Tarifs : 7 € (plein tarif)  /  5 € (adhérents) / 3 € (enfants)

Réservations : Tél. :  04 67 18 16 24

Mail : contact@compagniedustrapontin.fr

http://www.compagniedustrapontin.fr

« Pour la suite, rien n’est arrêté. Si notre spectacle plait au public de POUSSAN, il n’est pas exclu que l’on parte en tournée mondiale … dans tout le département ! »

Mais attention Jeannot garde les pieds sur scène car il rajoute : « Avec le STRAPONTIN, on joue « le Prix martin » très régulièrement, je pense que mon ami Patrick ORTEGA fera encore appel à moi pour quelque(s) court(s) métrage(s), alors … La musique … c’est – pour l’instant – en plus ….

Jeannot Artières en concert : un événement exceptionnel

JEAN ARTIERES,  avec son groupe  » FEU DE CAMP INTERDIT « ,  chante et raconte Hugues AUFRAY durant 3 concerts à la salle Paul Vilalte de la MJC de Poussan ces 13, 14 et 15 octobre. Si la salle était comble ce vendredi soir avec un peu de chance vous trouverez une place pour les 2 concerts suivants car  Jeannot qui depuis longtemps ne peut plus se passer des planches et de la scène nous a démontré ce vendredi qu’il est presque aussi doué pour chanter, ce qui est nouveau en public, que pour jouer du comique ou des tragédies.

En étant sur les planches depuis une trentaine d’années, et même s’il pense qu’il a encore beaucoup à apprendre il sait se mettre en danger sur scène et donc a décidé de franchir un cap mais en se produisant dans un autre registre.artDSC_0026 (12)

C’est le spectacle vivant, en quelque sorte qui l’attire et comme il a toujours chanté Dans des soirées avec des copains, aux veillées scoutes, en chorale mais jamais sur scène il a eu envie de réaliser un vieux rêve et de dépasser son angoisse !

Le projet était présent en lui depuis …. Des années, et il a fallu qu’il mûrisse, au gré des rencontres et des expériences puis il a senti que c’était le bon moment. Il a trouvé des « musicos » qui ont accepté de l’accompagner dans le même état d’esprit et la rencontre avec Domino (Dominique DENIZE, NDLR), musicien hors pair, prof de musique, et (Daniel MOULIN, percussionniste) a été déterminante. artDSC_0021 (20)

« Dès que le groupe a été  constitué, je me suis mis à l’écriture des textes devant faire le lien avec les chansons… J’ai soumis mon travail à Patrick ORTEGA, cinéaste et metteur en scène … qui m’a quasiment tout fait réécrire, afin d’y rajouter du « perso » ».

De l’émotion, de l’humour, et c’était parti pour Hugues AUFRAY , un chanteur qui a accompagné Jeannot durant son enfance, son adolescence, ses premières amours et bien au-delà.… Quelques décennies de succès ont ancré son nom dans sa mémoire, dans son patrimoine culturel et dans le nôtre. artDSC_0013 (24)

Jean ARTIERES et son groupe « FEU DE CAMP INTERDIT ! » vous invitent donc à (re)découvrir quelques-unes  des chansons de Hugues Aufray, mais aussi quelques pages de sa vie, qui ont été liées avec un mélange d’humour, d’émotion …

Faisant appel au Seigneur pour que tout se passe bien avec son équipe de Feu de Camp il revenait sur les débuts d’Hugues Aufray, Rive gauche à Paris qui rencontrera Eddie Barclay et qui commencera à tracer son chemin avec « Quand revient le temps de l’Automne. »

artDSC_0029 (12)

Et rapidement son goût pour les voyages, pour le monde marin, vont guider Hugues avec « Je reviens » par exemple. Et ce seront les USA avec une rencontre avec Roger Miller (King of the road). Jeannot était chez les scouts. Il découvrira « Dès que le Printemps revient » et bien d’autres chansons à partager comme celle-ci, avec du rythme, de la simplicité et du plaisir, mais toujours avec beaucoup de sensibilité. Puis avec les chansons de Bob Dylan traduites en Français, avec mai 68, Hugues va acquérir de la notoriété tandis que Jeannot prendra lui aussi de la maturité dans tous les domaines, en restant fidèle au chanteur.artDSC_0001 (32)

Jusqu’à « Tambourine Man et Stewball » et bien au-delà ils auront des liens. Vous en saurez beaucoup plus par Jeannot.

Et c’est avec cette justesse et cette simplicité, accompagné par une bonne orchestration, simple mais efficace, avec une voix bien placée qui ne tremble pas, que Jeannot vous permettra à votre tour, de partager avec Lui et avec H Aufray des chansons et des tendances qui ont marqué les dernières décennies du 20ème siècle.artDSC_0033 (10)

Vous pouvez encore découvrir le groupe en  concert (qui approche les deux heures) avec un Feu de camp interdit qui saura vous émouvoir, c’est certain, ainsi qu’un Jeannot toujours aussi juste, professionnel et naturel. N’hésitez-pas.

Samedi 14, à 21 h et dimanche à 17 h.

Tarifs : 7 € (plein tarif)  /  5 € (adhérents) / 3 € (enfants)

Réservations : Tél. :  04 67 18 16 24

Mail : contact@compagniedustrapontin.fr

http://www.compagniedustrapontin.fr

Jean Artières chante Hugues Aufray

En Octobre  à la salle Paul VILALTE
Le Strapontin accueille JEAN ARTIERES,  avec son groupe  » FEU DE CAMP INTERDIT « , qui chante et raconte Hugues AUFRAY.Capture
Hugues AUFRAY … Nous avons toutes et tous chanté ses chansons …
Et pourtant, il y a tant à découvrir dans le répertoire de ce troubadour !
Alors, c’est l’occasion rêvée !AFFICHE JA chante HA-1

« Hugues AUFRAY … Quelques décennies de succès ont ancré son nom
dans notre mémoire, dans notre patrimoine culturel. Jean ARTIERES et son groupe « FEU DE CAMP INTERDIT ! » nous invitent à (re)découvrir quelques-unes  de ses chansons, mais aussi quelques pages de sa vie, avec un mélange d’humour, d’émotion … et de nostalgie ! « 

Salle Paul VILALTE (MJC de POUSSAN) Il est désormais nécessaire (et urgent !) de réserver ! Et n’oubliez pas de préciser le (ou les ?) jour(s) pour lequel (lesquels) vous réservez !

Tarifs : 7 € (plein tarif)  /  5 € (adhérents) / 3 € (enfants)

Réservations : Tél. :  04 67 18 16 24

Mail : contact@compagniedustrapontin.fr

http://www.compagniedustrapontin.fr

Ce dimanche soir, Cocktail de nuit a mis le feu

La dernière des trois soirées programmées pour la fête locale, celle de ce dimanche soir, s’annonçait de grande qualité avec sur scène, Cocktail de Nuit, dirigé par Philippe Terme avec son concept unique, son originalité, la qualité des artistes présentés, et la magie des costumes, tous plus imaginatifs les uns que les autres.cockDSC_0108 (2)

Un show en général exceptionnel d’une rare efficacité, un show qui a ses habitués, des connaisseurs et des amateurs.

Du pur bonheur pour eux et pour les autres spectateurs aussi. Une grande soirée !cockDSC_0032 (12)

Avec des musiciens renouvelés mais toujours d’un très haut niveau, c‘est d’ailleurs un groupe que l’on retrouve régulièrement dans le secteur. Avec près de 18 artistes sur scène, le show est composé d’une ambiance comédies musicales. Le répertoire est très visuel et dansant avec de la variété française et internationale des années 60 à aujourd’hui. Plus de 20 tableaux différents composeront le spectacle qui fut d’excellente qualité.  Le chanteur Alexandre Bertrand engagé avant sa participation l’émission The Voice était de la partie.

Vraiment du très haut niveau, une assurance de professionnel pour chacun d’entre eux , Avec souvent des chorégraphies élaborées pour les danseuses. Et que de belles voix !!!cockDSC_0134 (1)

Juste avant 21 h 30 le groupe a démarré fort avec une séquence chansons françaises de l’année, toujours interprétées avec brio par des solistes ou par des duos. Les membres du groupe qui se relayaient sur scène pour satisfaire un public très nombreux qui avait envahi le parking de la Mairie avec au début peu de candidats pour la piste. Tout y était pour que le début de la nuit soit des meilleurs. Peu à peu le répertoire glissait vers les chansons américaines ou anglo-saxones mais celui-ci ne fut pas aussi varié que la veille. Cocktail de Nuit et son équipe impressionnaient les spectateurs avec des voix particulières et de grande qualité qui en font un des plus grands orchestres de variété, du moment. Il est vrai que tous le groupe se distingue par son grand professionnalisme. Des artistes de talent, des techniciens de très grande qualité.DSC_0217

Avec vitalité, bootsé par des musiciens excellents, avec la fraîcheur et l’assurance des jeunes chanteurs et chanteuses sur les planches (plus de 6), le groupe a passé en revue toute la variété  internationale qui fait le succès de cet été . Ce fut un « Mix » de très belles chansons durant lesquelles les chanteurs et chanteuses donnaient encore de la voix.

 Et avant que la nuit ne retrouve sa sérénité, surtout les 18/25 ans et les Poussannais ou les visiteurs en congés tenaient à profiter du concert jusqu’au bout, car pour les autres, il fallait se remettre au travail le lundi matin.DSC_0164 (1)

La plupart des spectateurs préféraient écouter et voir à la fois sans en perdre une seconde car le spectacle était au rendez-vous avec les différentes chorégraphies exécutées par les danseuses.  Du côté des buvettes ou de la fête foraine, l’on commençait alors à tourner au ralenti pour terminer en douceur cette série de concerts. DSC_0103 (2)

La soirée s’achevait tandis que les dernières notes s’envolaient vers un ciel qui était resté bien sage et auquel les étoiles venaient rajouter un peu de rêve.