Jean-Claude Agullo met aussi la lumière

Après être revenu sur ses bases, Jean-Claude était reparti dans des œuvres en relief avec celle-ci pour laquelle il s’est inspiré d’ un monument placé dans la baie d’Oslo.Screen Shot 01-30-17 at 09.18 AMScreen Shot 03-13-17 at 06.20 PM« J’ai fait ce vitrail en 3D représentant un iceberg. »

« Plus de 130 heures de travail ont été  nécessaires pour construire cette œuvre constituée de  313 pièces de verre enchevêtrées , serties dans du plomb et soudées a l’étain . Que du bonheur  ! A titre d’information l’ensemble  pèse 4kilos. » Précise Jean-Claude. »

On ne l’arrête plus car pour « Une psyché » il rajoutait : « on ne se voit plus dans son reflet, mais peut être est-ce plus joli ?. »

Et de plus, sa dernière réalisation  s’enrichit par des LED multicolores, une splendeur.

DSC_2596

Le travail du vitrail expliqué aux élèves

gggggggggggggggggggggggDSC_1687 (2)   L’émerveillement dans les yeux des enfants lui a fait chaud au cœur car Jean-Claude Agullo, un autodidacte de la sculpture sur bois et du vitrail, sait que la passion ça se partage. Jean-Claude est toujours motivé pour réaliser de nombreuses expériences et donc son amour pour le travail bien fait lui permet de s’épanouir dans sa passion. Et il exposait ses œuvres jusqu’à ce lundi soir à la salle Jean-Théron du Foyer socio culturel. Depuis près de 20 ans Jean-Claude réalise des objets pour le plaisir et souvent pour offrir à tous ceux qu’il aime. Heureux que d’autres s’intéressent à ce qu’il fait il a eu envie d’en faire profiter un maximum de personnes.

gggggggggggggggIl avait même proposé à des scolaires de lui rendre visite . Ce lundi, lors de la venue d’une des classes de l’école élémentaire des Baux, Jean-Claude était très heureux d’expliquer sa technique et de pouvoir initier les élèves à cet art du vitrail.
Entre soudure et maniement du verre, entre ombre et lumière, chacun a pu apprécier le travail de ce passionné qui c’est certain, n’est pas au bout de ses découvertes.

gg Et pour le tirage du vitrail loté, c’est le No  27  bleu qui l’a gagné. (Jean-Pierre Avinens  de Balaruc les Bains).

Le vitrail de consolation (cœur de France) a été gagné par le No 25 vert. (Eliane Adgé de Poussan).