Paillasse a flambé fautif pour tous nos maux

            laseP1200478   

Cette année, Paillasse encore une fois été puni avant l’heure et en plus il n’a pas  eu de cavalcade, n’a pas profité de la foule qui à cette occasion pouvait le soutenir mais peut-être que la faute lui incombe.

Car ce serait lui qui aurait indiqué qu’un terrain était disponible à Poussan pour être occupé durant quelques mois, cette occupation ne permettant pas la réalisation des chars. laseP1200405

Et comme l’an dernier, où il n’avait pas défilé, il sera jugé sans avoir joui de ce beau spectacle mais il aura tout de même pu profiter de quelques réjouissances avant son jugement.

Depuis l’an dernier que de malheurs sur notre planète et que de maux qui ont fait souffrir les terriens. Et il semble que depuis février, au niveau National et Mondial surtout, il y a eu du mal et du bien comme d’habitude mais que tout se soit accéléré.

Toujours des souffrances et des massacres, des populations qui sont opprimées, d’autres qui sont déplacées,  toujours le chômage qui perdure, des catastrophes ou événements malheureux, des problèmes de société, des soucis pour l’environnement. Ceux-ci nous ont ébranlés et ont noirci notre quotidien et que de disparitions, encore et encore…

Les Poussannais savaient bien que l’on pouvait rendre Paillasse responsable de bon nombre  d’entre eux et particulièrement de ceux qui ont touché la commune, ils allaient découvrir que ce personnage a un peu tout « compliqué » en faisant croire qu’il faisait plaisir aux uns et aux autres, à leur détriment

Les problèmes qui ont fait souffrir uniquement ses concitoyens viennent souvent s’y rajouter. Pour lui, une infime chance d’être déclaré non coupable ou d’être gracié car les Poussannais se sentent toujours mieux s’il est condamné et oublient les erreurs et les fautes de l’année passée. Et il permet en ce Mercredi des Cendres de nous faire de rentrer dans une période de Carême en étant plus serein, mais il annonce aussi le Printemps.laseP1200416

Il savait donc en se réveillant, chez les pompiers de Bouzigues, ce mercredi des Cendres, (C’est un comble…) qu’il allait mourir sur le bûcher le soir même, car étant un exutoire, il devait être brûlé pour que chacun puisse se sentir revigoré.. Jamais son jugement ne lui avait permis d’échapper à la crémation et ce mercredi ce serait le cas.

Du côté du public l’on était dans la moyenne avec un foyer des Campagnes bien remau tribunal où la Cour du Strapontin avec un procureur venu de Montpellier, l’a jugé. Précédés par la fanfare, Miss Poussan et ses dauphines, les membres de la cour, ont pris place face au très nombreux public. Ils le remerciaient.  Le show médiatique pouvait commencer. Le public était presque tout acquis pour que la Cour le mette dans sa poche, tandis que déjà Paillasse, homme de paille était accusé !laseP1200426

Après un rapide retour sur les derniers événements mondiaux, le cas de Paillasse était examiné car il aurait  fait en sorte que le Président de Renault soit emprisonné en le dénonçant. Il se serait adressé à un certain Gilbert de Poussan, pour lui décrire les agissements d’un patron, peu scrupuleux.

Mais ce n’est rien il aurait réalisé une interview auprès du « Jupiter français » en lui faisant dire que si le Pape était le Président des pauvres, lui, il l’était celui des riches. Il aurait ensuite dit à Jupiter d’inviter « Gil et John » à l’Elysée et après avoir tenté de passer au Palais, le groupe des « Gil et John » serait parti en tournée pour quelques mois dans toute la France.

Il aurait de plus conseillé le Président de Russie pour sa dernière campagne électorale avec de fausses données et serait intervenu pour brouiller les pistes au sujet de Notre Dame des Landes et de l’Hinterland du port de Sète. liseP1200415

D’ailleurs, à Poussan il aurait attiré des amateurs au Club des Frites de la Bascule au détriment de l’apéritif du Beauséjour et fait en sorte qu’Halloween ait été source de problèmes  avant de lancer une activité durant la journée du sport, « tir et VTT confondus », les VTTistes étant visés.

Mais le pire pour le procureur , c’est qu’il ait dit dans Poussan que son dernier livre était en rupture de stock, plongeant la commune dans la déprime, alors que c’était faux.

On le voit, Paillasse, aurait tout fait pour déstabiliser des Poussannais durant 12 mois, uniquement pour les manipuler en prenant du plaisir.laseP1200462

Il ne fut donc pas nécessaire d’entendre la plaidoirie de la défense ! PAILLASSE allait être brûlé ! On l’amenait rapidement au bûcher, à quelques dizaines de mètres.

Le Président du tribunal, vu ses fautes présumées et avec l’approbation du public avait rapidement décidé, en effet, qu’il meure par crémation au Jardin Public.liseP1200488

La foule des grands jours s’était déplacée. Partagée entre joie et tristesse elle avait doublé à l’heure fatidique et le vent a accéléré les choses ensuite en attisant le feu…

Alors que la pena, respectant la sentence, accompagnait Paillasse vers les cieux par la marche funèbre, alors que quelques prières étaient dites pour qu’il soit pardonné dans l’au-delà, le public restait silencieux jusqu’à ce que le coupable disparaisse en fumée très rapidement.

Sans dire un mot, Paillasse a flambé, sa tête a résisté puis son squelette fut réduit rapidement en poussière par les flammes et par plus de 1000 pétards.laseP1200484

Le public l’oubliait vite, les sourires remplaçaient la tristesse. L’on pouvait tourner la page. Pour clôturer le Carnaval 2019 en beauté, un carnaval amputé de sa cavalcade mais innovant tout de même, l’apéritif offert par la Mairie qui réunissait tous les acteurs et les spectateurs, les carnavaliers et les musiciens, avait une saveur particulière et connaissait un beau succès. laseP1200487

Carnaval était terminé.Tout irait mieux pour quelques temps car Paillasse s’était envolé avec ses maux, en brûlant, pour que nous repartions de plus belle en 2019, sans fautes et sans lui.laseP1200406

 Paillasse s’en est allé. Rendez-vous en 2020. Merci à tous les participants.laseDSCN0847


Les commentaires sont fermés.