Remaniement et composition du nouveau gouvernement

Illustration 1Crédits : © elysee.fr

Illustration 1

Dans le cadre d’un large remaniement du gouvernement, un communiqué de la Présidence de la République en date du mardi 16 octobre 2018 vient d’annoncer un certain nombre de nominations au sein du gouvernement.

Nominations

Sur proposition du Premier ministre, le Président de la République a nommé :

  • Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse ;
  • Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur ;
  • Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les Collectivités territoriales ;
  • Franck Riester, ministre de la Culture ;
  • Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation ;
  • Marc Fesneau, ministre auprès du Premier ministre, chargé des Relations avec le Parlement ;
  • Sébastien Lecornu, ministre auprès de la ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les Collectivités territoriales, chargé des Collectivités territoriales ;
  • Julien Denormandie, ministre auprès de la ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les Collectivités territoriales, chargé de la Ville et du Logement ;
  • Marlène Schiappa, secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes et de la Lutte contre les discriminations ;
  • Emmanuelle Wargon, secrétaire d’État auprès du ministre d’État, ministre de la Transition écologique et solidaire ;
  • Christelle Dubos, secrétaire d’État auprès de la ministre des Solidarités et de la Santé ;
  • Mounir Mahjoubi, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances et du ministre de l’Action et des Comptes publics ;
  • Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances ;
  • Gabriel Attal, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse ;
  • Laurent Nunez, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Intérieur.

  À savoir :

En parallèle, il a été mis fin aux fonctions de :

  • Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires ;
  • Françoise Nyssen, ministre de la Culture ;
  • Stéphane Travert, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation ;
  • Delphine Gény-Stephann, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances.

Vaccination contre la grippe : c’est maintenant !

Illustration 1

La campagne 2018 de vaccination contre la grippe saisonnière débute le 6 octobre 2018 et se poursuivra jusqu’au 31 janvier 2019. Elle bénéficie cette année d’une procédure simplifiée pour les personnes à risque.

Qui est concerné ?

La grippe est une maladie particulièrement dangereuse pour les personnes fragiles. Elle touche chaque hiver entre 2 et 8 millions de personnes et est responsable de nombreuses hospitalisations et décès, en particulier chez les personnes à risque, comme :

  • les personnes âgées ou atteintes de certaines maladies chroniques ;
  • les femmes enceintes ;
  • les personnes obèses dont l’IMC est supérieur ou égal à 40 ;
  • les nourrissons.

Des complications peuvent alors apparaître, telles que :

  • une infection pulmonaire bactérienne grave (ou pneumonie) ;
  • une aggravation d’une maladie chronique déjà existante (diabète, bronchopneumopathie chronique obstructive, insuffisance cardiaque…).

La vaccination antigrippale représente le moyen le plus efficace de prévention de la grippe saisonnière. Elle réduit le risque de complications graves et de transmission du virus. Le rapport bénéfice/risque est en faveur de l’acte vaccinal : peu, voire pas, d’effets secondaires (le plus souvent des réactions locales légères et transitoires, plus rarement des effets systémiques bénins tels que de la fièvre, des douleurs musculaires ou articulaires, des céphalées, des malaises), alors que la diminution du nombre de décès grâce à la vaccination est importante (environ 2 000 décès évités en moyenne chaque année chez les personnes âgées).

Qui peut bénéficier de la gratuité du vaccin ?

Toutes les personnes majeures éligibles à la vaccination, déjà vaccinées précédemment ou non, bénéficient désormais d’une procédure simplifiée.

Si vous êtes concerné (personnes âgées de 65 ans et plus ou atteintes de certaines maladies chroniques, femmes enceintes, personnes obèses, entourage familial des nourrissons à risque de grippe grave), vous recevez de votre caisse d’Assurance Maladie une invitation et un bon de prise en charge qui vous permettent de retirer gratuitement le vaccin chez le pharmacien et de vous faire vacciner par le professionnel de votre choix. Les personnes de moins de 18 ans doivent bénéficier d’une prescription médicale préalable à la vaccination.

Si vous êtes éligible mais que vous n’avez pas pu être identifié et invité par l’Assurance Maladie, votre médecin, votre sage-femme ou votre pharmacien pourront vous délivrer un bon de prise en charge vous permettant d’obtenir gratuitement le vaccin.

Le vaccin antigrippal est pris en charge à 100 % et l’injection est quant à elle prise en charge dans les conditions habituelles, sauf pour les patients pris en charge à 100 % au titre d’une des ALD (affections de longue durée) concernées.

Qui peut vous vacciner contre la grippe ?

Dans le cadre de l’élargissement de l’offre vaccinale et de la simplification du parcours, les compétences des différents professionnels de santé impliqués dans la vaccination contre la grippe ont été élargies. Ainsi, sont désormais habilités à vacciner :

  • les médecins ;
  • les infirmier(e)s (sauf pour les personnes présentant des antécédents de réaction allergique sévère à l’ovalbumine ou à une vaccination antérieure, selon un arrêté du 25 septembre 2018 ; un décret du 25 septembre 2018 permet par ailleurs aux infirmiers de vacciner les personnes n’ayant encore jamais été vaccinées contre cette maladie) ;
  • les sages-femmes (pour les femmes enceintes et l’entourage des nourrissons de moins de 6 mois) ;
  • les pharmaciens autorisés participant à l’expérimentation dans les régions Auvergne-Rhône-Alpes, Nouvelle Aquitaine, Hauts-de-France, Occitanie pour la vaccination des personnes majeures.

  À savoir :

Conformément aux recommandations de l’Organisation mondiale de la santé, le vaccin grippal 2018 contient les virus suivants :

  • un virus de type A/Michigan/45/2015 (H1N1) pdm09 ;
  • un virus de type A/Singapore/INFIMH-16-0019/2016 (H3N2) ;
  • un virus de type B/Colorado/06/2017 (lignée B/Victoria/2/87) ;
  • un virus de type B/Phuket/3073/2013 (lignée B/Yamagata/16/88).

A Villeveyrac, Vendanges sans toi 1914 – 1918

centenairepiece de theatre

Vendanges sans toi
       1914 – 1918

Septembre 1918.

Dans ce village du Languedoc blotti entre les vignes, non loin des étangs, la récolte s’annonce prometteuse. Pourtant, pour la quatrième année consécutive, Justinien Poujol ne sera pas là. Mobilisé en 1914, sur le front entre Amiens et Château-Thierry dans la Marne. L’absence est lourde pour ceux qui attendent ; leur quotidien est fait d’inquiétude, d’angoisses mais aussi d’espérance. Les bras des femmes, des anciens, peinent aux tâches matérielles mais les lourdes grappes bien mûres d’Aramon et de Carignan ne sauraient attendre…

« Au nord, loin de la douceur de Septembre qui baigne le Midi, c’est un quotidien de boue, de peur, de feu qui rythme la vie des soldats. Justinien le vigneron, Justinien le laboureur, Justinien dont la terre est le quotidien, la découvre brulée, martyrisée, ne faisant qu’un avec tous ces hommes enfouis dans les tranchées. Cette terre de France pour qui tant de camarades sont déjà tombés…
A l’orée de l’automne qui vient, « Vendanges sans toi » nous propose le temps d’un spectacle, d’entendre tous ces hommes, toutes ces femmes. Sur le front, Justinien le vigneron, le lieutenant Moïse Vernet, Fleury Barthes, le jeune Alexandre et ses vingt ans… A l’arrière, Gabrielle la femme de Justinien, son père Lubin, Marthe la jolie chanteuse qui, le temps d’un refrain, nous fait oublier le tragique du quotidien… »

Texte et Mise en scène : Jacques Brun
Décor et Création Lumière : José Guardiola
Création Vidéo : Nicolas Crespo
Costumes : Christabelle Saint Loup
Accessoires : Gérard Gomez
Recherche Son : Sébastien Rexovice
Recherche Documentaire : Patrick Gominet, Françoise Brun

Avec :
Charlotte Perrin de Boussac : Gabrielle
Jérôme Sanchez : Soldat Justinien Poujol
Didier Lagana : Lieutenant Moïse Vernet
Éric Colonge : Soldat Fleury Barthes
Philippe Maynadié : Lubin
Alexandre Fidel : Soldat Alexandre Jalabert
Marc Delpech : Soldat Pialot
Louis Poujol : Arthur Martinez
Ainsi que la Chanteuse Véronique Pain et l’accordéoniste Christine PosoccokioCapture

Les associations en Mairie pour conjuguer les efforts

Ce vendredi 19 octobre à 18 h 30, réunion des associations en Mairie, dans la salle du Conseil municipal. La présence d’un membre de chaque association de Poussan était souhaitée et nécessaire. Pour certaines d’entre-elles il  y en avait deux et elles étaient plus de quarante représentées sachant qu’elles sont bien nombreuses à Poussan, 24 pour le sport et 36 autres culturelles, sportives…

Toujours est-il que bon nombre d’entre-elles étaient représentées sur les soixante que compte la commune. Près de 70 personnes avec les élus pour cette réunion,  tous ayant  envie que cela fonctionne bien à Poussan.  assosP1150160

La commission des sports était au complet pour traiter de différents sujets qui touchent aussi les associations culturelles et caritatives. C’est d’ailleurs dans ce sens qu’elles avaient été invitées elles-aussi.

Autour de Jésus Valtierra, Adjoint au Maire délégué aux sports, l’on notait la présence de Jean-Claude Pagnier, Conseiller Municipal, délégué aux sports, de Terry Adgé, dans la même fonction pour l’animation jeunes, mais aussi d’autres Adjointes au Maire comme Danielle Bourdeaux et Arlette Raja.

L’objectif premier de cette réunion était d’assurer un lien entre les associations, sachant que tout se passe bien mais que d’après Jésus Valtierra l’on peut encore améliorer les choses : « mieux se connaître, échanger entre nous, communiquer réellement… »

Aussi, quelles soient de loisirs, sportives, culturelles, du 3ème âge ou concernant les plus jeunes, culturelles ou autres, les associations avaient été invitées. Chacun se présentait.

Il était d’abord abordé les questions du respect des installations, de la réservation des salles, de l’utilisation du minibus, de la planification des manifestations. Avec la nécessité pour les responsables de vérifier que tout est bien rangé avant de quitter des locaux ou le minibus, de ne pas utiliser éclairage, chauffage ou eau inutilement.

A ce sujet l’utilisation des clefs numériques permet d’avoir un référent et une meilleure gestion des locaux.

Pour la réservation des salles, du minibus,  suivant le site ou le véhicule, il faut s’adresser à des personnes différentes qui préciseront les procédures. De Pierre Robert pour la salle de spectacle… à Gérard de St Martin pour le minibus.

assosP1150164

« Les efforts doivent être partagés. De son côté la Mairie assure le budget investissement et fonctionnement avec la gestion des fluides. » Précisait Jésus.

Puis il abordait le sujet de l’implication des associations dans la vie de la commune.

Justement, pour lui, les associations doivent participer aussi aux animations organisées par la Mairie : au Carnaval (en 2019 du 1er au 6 mars), à la Journée du sport, au Forum des associations et au trophée des Sportifs cette année le 14 décembre 2018.

Jésus insistait sur le fait que les associations doivent échanger  entre elles, pour faire remonter des idées novatrices et pour faciliter le fonctionnement au niveau municipal.

« Notre objectif est de faire au mieux avec nos moyens et nos infrastructures. De plus en plus d’associations, c’est bien, mais des dotations pour la Mairie qui ne suivent pas la courbe ascendante. Nous attendons donc des relations amicales  et pour cela nous avons besoin assez tôt de vos souhaits de réservations, de prêt de matériel, ou de réservation de minibus (2 à la Mairie).« 

La commission des sports a inversement souligné sa participation et celle de la commune à toutes les manifestations proposées par les associations tout au long de l’année en mettant à leur disposition des moyens et du matériel.

Un document relatif aux demandes de subventions a été distribué. Il devra être retourné à la Mairie au plus tard avant le 21 décembre et pour les 2 ou 3 structures qui présentent un bilan plus tardif début janvier. Au-delà, aucune dérogation possible, ce sera trop tard. S’il faut des contrats d’objectifs pour les associations qui ont les plus grosses subventions, dans tous les cas il faut valoriser tout ce qui est fait.

Comme chaque année, la remise des trophées des champions de Poussan est prévue mais cette fois ce sera le 14 décembre 2018 que l’on soit un sportif poussannais licencié ailleurs ou que l’on soit un sportif dans une association poussannaise. Il a été demandé à chaque association sportive de présenter les lauréats ayant fait un podium durant l’année 2018 dans leur discipline, de donner un compte-rendu relatif aux lauréats et de préférence un petit film vidéo et de faire en sorte que les lauréats soient Présents lors de la soirée…

Pas de questions diverses posées par les représentants des associations, mais l’on revenait sur le prochain événement organisé par la Mairie : une course d’ORNI, le 25 novembre  (voir sur  http://blog.ville-poussan.fr/?p=118047) par la Mairie avec le besoin de voir les associations s’impliquer, un juste retour des choses, selon lui, comme dans les autres manifestations.

(Déjà 11 inscriptions pour l’instant avec la possibilité pour certains ingénieurs en herbe d’utiliser le Hangar Decoux)

Ces relations, Mairie-associations continuent donc à rester des plus cordiales comme en témoignait la bonne ambiance qui régnait lors du partage du verre de l’amitié…

Des ORNI pour la Sainte Catherine

A l’invitation de la Municipalité, des représentants des diverses associations de Poussan se sont retrouvés avec des élus pour réfléchir à l’animation de la Foire de la Sainte Catherine le Dimanche 25 Novembre 2018.foirestecatherine2017kihi 

Un nouveau projet a été proposé : une course d’ORNI

Mais un ORNI c’est quoi ?

Les ORNI sont des Objets Roulants Non Identifiés

Ces véhicules d’au moins 3 roues sont monoplaces ou biplaces, sans moteur sur un châssis.

Leur déplacement se fait par la gravité, le véhicule étant destiné à rouler sur une piste inclinée semée d’embuches ( chicanes, tremplin…)

Tout public peut participer à cette manifestation dans un cadre convivial, ludique et intergénérationnel.

Ces engins doivent être originaux, farfelus et insolites.

L’objectif est de personnaliser son engin selon ses goûts et ses idées, sans oublier d’y associer le déguisement du pilote et de l’équipage.foirestecatherine2017-2

Pour tout renseignements ou pour les inscriptions

Service Animation de la Mairie : 04 67 18 35 95

Ou auprès de Jean Claude Pagnier 06 98 87 97 92 ou Jésus Valtierra 06 68 83 67 38

Agglopôle à Mèze : un conseil communautaire plutôt tranquille…

Par Daniel Monteil, correspondant Thau-Infos.fr à Mèze :

Après l’appel des représentants des 14 communes de l’Agglopôle, le président François Commeinhes demandait de respecter une minute de silence en hommage à Antoine de Rinaldo, premier vice-président récemment décédé. Cette disparition, au regard législatif, fait que Henri Fricou, maire de Mèze, devient premier vice-président. Pour compléter l’assemblée restait à élire un 15éme vice-président. Hervé Merz, conseiller municipal sétois, sur proposition de François Commeinhes, a été élu (47 votants : 29 voix favorables et 18 votes blancs).

Vote et dépouillement pour l’élection d’Hervé Merz, 15ème vice-président.

Après cette séquence d’administration générale ont été proposés 27 dossiers soumis à délibérations dont voici les plus essentiels :

Qualité de l’air (adopté à l’unanimité)

Sète agglopôle méditerranée veille à la surveillance de la qualité de l’air sur son territoire depuis 2004 grâce à son partenariat avec l’association Air Languedoc Roussillon. À la faveur de la loi de Modernisation de l’Action Publique territoriale de 2014, cette dernière s’appelle désormais ATMO Occitanie. Une nouvelle convention pluri-annuelle est signée pour 6 ans.

Requalification du Centre commercial Balaruc-Loisirs (adopté à l’unanimité)

Dans le cadre de sa compétence développement économique, portant notamment sur « la création, l’aménagement, l’entretien, et la gestion des zones d’activités économiques d’intérêt communautaire », Sète agglopôle méditerranée a confié à la SPL Bassin de Thau, la requalification des ZAE et notamment le Centre commercial de Balaruc. Cette opération se déroulera en 3 phases sur 7 ans. Les dépenses de la phase 1 (extension zone d’aménagement des Tamaris) s’équilibrent avec les ventes des cessions de terrain. Cependant, pendant la phase d’acquisition des terrains, des études et des travaux, le plan de trésorerie de la SPL présente un déficit jusqu’à la vente des terrains. Afin de limiter les frais financiers de portage, la Société Publique Locale du Bassin de Thau (SPL) sollicite auprès de Sète agglopôle méditerranée l’obtention d’une avance de 2 M€ remboursable sur 4 ans. Le taux d’intérêt est fixé à 1,70 % par an (base 360).

Un office de tourisme mutualisé (adopté à l’unanimité)

Les moyens entre l’Office de tourisme de Sète (OT) et l’Office de tourisme intercommunal de Sète agglopôle méditerranée (OTI) sont mutualisés afin de mettre à disposition de ce dernier des compétences et services dont dispose l’OT de Sète. Une convention est proposée dans un souci de bonne organisation et de rationalisation des dépenses s’agissant de services qui sont nécessaires à l’OTI dans le cadre de l’exercice de ses missions.

La Suisse pour exemple de développement territorial (4 abstentions)

Dans le cadre du projet de développement du territoire porté par Sète agglopôle méditerranée et son Conseil de développement (Codev), plusieurs élus et membres du Codev vont se rendre du 8 au 10 novembre en Suisse pour une visite de stratégie de développement territorial programmée. Cette visite a pour objectif de découvrir les aménagements et innovations mises en œuvre par plusieurs communes sur des thématiques comme l’aménagement et le réaménagement des espaces publics, la redynamisation commerciale, touristique et culturelle, les aménagements et innovations en matière de mobilité et de déplacements. Le but poursuivi est de prospecter et de s’inspirer des idées et projets innovants réalisés sur d’autres territoires, et de prendre en compte les écueils et problématiques rencontrées afin de définir, adapter et proposer des projets innovants et adaptés au territoire de Sète agglopôle méditerranée.

129 000 € de subventions pour 77 nouveaux logements sociaux

Promologis envisage la réalisation de 3 opérations définies comme suit : 30 logements locatifs sociaux (opération « Domaine de Blanquet ») avenue Maréchal Juin à Frontignan, 35 logements locatifs sociaux (opération « quai de Toulon ») à Marseillan et 12 logements locatifs (opération  » Marinéo ») à Mèze.

  • Domaine de Blanquet : le prix de revient prévisionnel de l’opération s’élève à 3,37 M€ TTC dont 1,05 M€ TTC de charge foncière. Les travaux devraient démarrer fin 2018 pour une livraison prévue au 1er semestre 2020. Au titre de la délégation des aides à la pierre, une subvention de 72 900 € sera versée à Promologis. L’agglopôle, sur ses fonds propres, mobilise, pour les opérations en construction, 48 000 € pour les 30 logements. (adopté à l’unanimité)
  •  « Quai de Toulon » à Marseillan : le prix de revient prévisionnel de l’opération s’élève à 3,90 M€ TTC dont 1,23 M€ TTC de charge foncière. Les travaux devraient démarrer au 1er semestre 2019 pour une livraison prévue au 1er semestre 2021. Au titre de la délégation des aides à la pierre, une subvention de 105 300 € sera versée à Promologis. L’agglopôle, sur ses fonds propres, mobilise, pour les opérations en construction, 61 000 € pour les 35 logements. (adopté à l’unanimité)
  • Opération « Marinéo » à Mèze : le prix de revient prévisionnel de l’opération s’élève 9,85 M€ TTC dont 307 805 € TTC de charge foncière. Les travaux devraient démarrer au 2e semestre 2018 pour une livraison prévue au 2e semestre 2020. Au titre de la délégation des aides à la pierre, une subvention de 32 400 € sera versée à Promologis. L’agglopôle, sur ses fonds propres, mobilise, pour les opérations en construction, 20 000 € pour les 12 logements. (1 non participation au vote par 1 représentant de la ville de Mèze)

Aménagement du territoire et information géographique (adopté à l’unanimité)

Depuis 2014, l’agglopôle est engagée dans la mise en œuvre des grands projets d’aménagement identifiés au SCOT du bassin de Thau. La commune de Mèze (dont le PLU a été approuvé en mars 2017) a identifié un potentiel de développement urbain sur le site des Sesquiers, et ce conformément au SCOT du bassin de Thau, qui fait de ce site un des secteurs à enjeux du territoire. D’une superficie d’environ 40 ha, le site des Sesquiers est destiné à accueillir environ 650 logements, dont 30% de Logements Locatifs Sociaux (LLS) adossés à des commerces et des équipements publics. Ce projet doit permettre de créer une nouvelle centralité urbaine au Nord de Mèze, alliant insertion dans le paysage et l’environnement, mixités et pluralités d’usages, liaisons douces vers le Nord, les Sesquiers et le centre-ville. D’un commun accord, la ville de Mèze et l’agglopôle ont convenu de saisir l’EPF d’Occitanie pour mettre en œuvre un partenariat visant à conduire les actions foncières préalables à l’aménagement du site des Sesquiers à Mèze. Ainsi, dans le cadre de ce partenariat, l’EPF d’Occitanie s’engage à procéder à l’acquisition, par voie amiable ou par préemption, des terrains présentant un réel intérêt soit du point de vue de leur localisation, au regard des orientations d’aménagement, soit du point de vue de leur prix. Ces acquisitions devront être préalablement soumises à l’avis de Sète agglopôle et de la commune de Mèze. De plus, l’EPF pourra cofinancer (à hauteur maximale de 50%) les études pré-opérationnelles engagées par les collectivités pour ce site. Le montant de l’engagement financier de l’EPF d’Occitanie pour les acquisitions foncières est fixé à 1,5 M€. SAM s’engage à mobiliser ses moyens d’études, à définir et à valider le projet d’aménagement conjointement avec la ville de Mèze et l’EPF. Dans le cas où l’EPF d’Occitanie devait recourir à un emprunt, l’agglopôle pourra être sollicité par l’EPF d’Occitanie pour garantir cet emprunt. La présente convention est conclue pour une durée de 5 ans. A l’issue du partenariat, et en l’absence d’aménageur identifié, l’agglopôle et la commune de Mèze s’engagent à racheter l’ensemble des biens acquis par l’EPF, au regard de leurs compétences respectives.

Mission d’acquisition foncière pour les communes en carence de logements sociaux (adopté à l’unanimité)

Un constat de carence ayant été réalisé pour les communes de Gigean, Marseillan et Poussan, une convention opérationnelle quadripartite est approuvée entre l’Etat, l’EPF d’Occitanie, Sète agglopôle méditerranée et chacune de ces communes. Elles vont consister à confier à EPF d’Occitanie une mission d’acquisition foncière sur des secteurs définis, en vue de la réalisation d’opérations de logements locatifs sociaux. Chaque convention est conclue pour une durée de 6 ans et porte sur un engagement financier de l’EPF d’Occitanie (1M€ pour Gigean, 1,5 M€ pour Marseillan et 1 M€ pour Poussan).
De manière générale, l’EPF s’engage à assurer une veille foncière active sur les secteurs d’intervention définis et acquérir par préemption et après avis des collectivités, à chaque fois que cela sera opportun. De son côté, l’Etat s’engage à accompagner prioritairement les projets de logements locatifs sociaux et informer les professionnels du logement du dispositif de délégation de préemption. La commune s’engage pour sa part à mobiliser les bailleurs sociaux en vue de la réalisation d’une étude pré-technique de faisabilité et à modifier son règlement d’urbanisme si nécessaire. Sète agglopôle méditerranée s’engage à apporter un appui technique à chacune de ces communes, mobiliser ses dispositifs d’aides en faveur des bailleurs sociaux et faciliter le rapprochement avec les bailleurs sociaux susceptibles d’intervenir. Dans le cas où l’EPF d’Occitanie doit recourir à l’emprunt, Sète agglopôle méditerranée pourra être sollicitée pour garantir cet emprunt.

Abattement de la taxe foncière sur les propriétés bâties (1 non participation au vote par 1 représentant de la ville de Sète)

La loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine pose comme principe l’adaptation et la mobilisation en 1er lieu des actions relevant des politiques publiques de droit commun et, lorsque la nature des difficultés le nécessite, le recours à des instruments spécifiques adaptés aux besoins des quartiers prioritaires. En complément de la mobilisation préalable des moyens de gestion de droit commun des bailleurs sociaux, la loi de finance prévoit un abattement de la T.F.P.B. pour permettre l’engagement de moyens spécifiques dans les quartiers retenus par la géographie prioritaire. Afin d’améliorer le cadre de vie des habitants des quartiers prioritaires de la ville, un  abattement de 30% relatif à la taxe foncière est alloué à Hérault Habitat pour le quartier prioritaire des deux pins de Frontignan, ainsi que celui de l’Ile de Thau à Sète jusqu’au terme du contrat de ville (2020).

La médiathèque et l’école de musique de Mèze déclarées d’interêt communautaire (adopté à l’unanimité)

Afin de développer et d’élargir au nord Bassin de Thau la mise en réseau de ses médiathèques par la consolidation du réseau livre et lecture sur son territoire, Sète agglopôle méditerranée propose que lui soit transférée la médiathèque de Mèze à compter du 1er janvier 2019. L’ambition de Sète agglopôle méditerranée est de se doter d’un fort réseau livre et lecture et de couvrir l’ensemble de son territoire, permettant ainsi une offre documentaire pour tous de qualité, accessible et adaptée. Cet établissement intégré au réseau des médiathèques proposera une offre multi-support, plus large et plus diversifiée. Un projet d’établissement sera défini pour ladite médiathèque, il prendra en compte la spécificité des publics à desservir et les enjeux locaux.
Dans la continuité du développement de cette démarche culturelle, l’ex-Thau agglo avait déclaré d’intérêt communautaire le conservatoire de musique de Sète,  l’école de musique de Frontignan et le futur Conservatoire à rayonnement intercommunal à Sète qui devrait bientôt voir le jour. L’ambition de l’ex-Thau agglo était de se doter d’infrastructures renouvelées et modernes, permettant une meilleure qualité d’enseignement artistique. Du fait de la fusion et afin de développer l’offre culturelle sur le nord du territoire, l’agglopôle propose de déclarer d’intérêt communautaire l’école de musique de Mèze. Ainsi, l’école de musique de Mèze constituera l’antenne mézoise du futur conservatoire intercommunal et pourra notamment l’enrichir de spécialités d’enseignement déjà développées dans l’école municipale actuelle. La déclaration d’intérêt communautaire de l’école de musique de Mèze permettra le maintien d’un enseignement de proximité indispensable au maillage du territoire. Afin d’éviter le transfert dudit équipement en cours d’année scolaire, il est proposé une prise d’effet au 1er septembre 2019.

Sont ainsi déclarés d’intérêt communautaire, au titre de la compétence optionnelle « construction, aménagement, entretien et gestion des équipements culturels et sportifs, les équipements suivants :

Les équipements culturels :

Médiathèques :

–        Mitterrand à Sète,

–        Malraux à Sète,

–        Montaigne à Frontignan,

–        La Fabrique à Marseillan,

–        La médiathèque et le pavillon Sèvigné à Balaruc-les-Bains ;

–        La médiathèque de Mèze

–        La médiathèque à Poussan

 

Conservatoire de Musique et d’art dramatique :

–   Le Conservatoire de musique et d’art dramatique de Sète

–   Le Conservatoire à rayonnement intercommunale à Sète,

–      L’école de musique de Frontignan,

–      L’école de musique de Mèze.

Autres équipements culturels :

–       Le Jardin antique méditerranéen à Balaruc-les-Bains,

–       La villa gallo-romaine à Loupian

–       Le musée de l’étang de Thau à Bouzigues

–       Le Théâtre Molière à Sète,

–       La passerelle à Sète,

–       Un pôle culturel dans l’ancienne cave coopérative de Mèze,

–       Un espace culturel et sportif  à Montbazin.

Les  équipements sportifs :

Equipements aquatiques :

–       Raoul Fonquerne à Sète,

–       Joseph Di Stefano à Frontignan,

–        Futur équipement à Frontignan,

–        Futur équipement à Gigean,

–        Futur équipement à Mèze.

Autres équipements sportifs :

–       Le palais des sports

-       Le stand de tir à Sète

  • De préciser que la déclaration d’intérêt communautaire de la médiathèque de Mèze est à prise d’effet au 1er janvier 2019.
  • De préciser que la déclaration d’intérêt communautaire de l’école de musique de Mèze est à prise d’effet au 1er septembre 2019.
  • De décider que les agents concernés par ces transferts (mutés de plein droit) continuent de se voir attribuer le régime (indemnitaire et avantages acquis) de leur collectivité d’origine s’ils en ont fait le choix à la date de leur transfert.
  • D’autoriser le président, ou son représentant, à signer tout document s’y rapportant.

Restitution de compétences (12 abstentions)

Compte tenu de la fusion intervenue entre l’ex-Thau agglo et l’ex-CCNBT, Sète agglopôle méditerranée dispose d’un délai de deux ans, à compter du 1er janvier 2017, pour harmoniser ses compétences supplémentaires, dans les domaines suivants :

-     Organisation de la fête des Augustales à Loupian

-     Organisation du marché de Noël intercommunal à Mèze

-     Soutien aux animations et festivités locales des communes de la CCNBT

Conformément aux dispositions de l’article L.5211-41-3-III du CGCT, les compétences supplémentaires exercées par les anciens EPCI avant fusion peuvent être restituées aux communes membres dans ce délai. Dans un souci de cohérence de ses actions, Sète agglopôle méditerranée souhaite restituer la compétence relative à l’organisation de la fête des Augustales à Loupian. En effet, l’agglopôle, au titre des équipements culturels et sportifs d’intérêt communautaire, dispose de la Villa gallo-romaine à Loupian. La fête des Augustales est une fête organisée au sein de la villa gallo-romaine et qui constitue une animation dudit équipement. Aussi, il n’est pas nécessaire que l’organisation de cette fête se traduise, statutairement, par une compétence supplémentaire qui consiste en l’animation de l’équipement communautaire. Il est à préciser que la restitution de la compétence supplémentaire « organisation de la fête des Augustales à Loupian » aux communes membres de l’ex-CCNBT sera sans incidence sur la tenue de cet évènement qui continuera d’être organisé au sein de la villa gallo-romaine.

Pour ce qui est de la compétence supplémentaire portant sur l’organisation du marché de Noël intercommunal à Mèze exercée seulement par l’ex-CCNBT, l’agglopôle méditerranée ne souhaite pas harmoniser cette compétence et souhaite la restituer à la commune de Mèze. En effet, et dans une logique d’équité territoriale, l’agglopôle n’a pas vocation à maintenir dans ses statuts une compétence  visant à l’organisation du seul marché de Noël à Mèze. En tant que structure intercommunale, l’agglopôle a vocation à porter des manifestations dont l’attractivité dépasse les limites d’une seule commune membre. De plus, les marchés de noël sont des manifestations que les communes membres tiennent à organiser en direct et en garder la maitrise.

Enfin, pour ce qui est de la compétence supplémentaire portant sur le soutien aux animations et festivités locales des communes de la CCNBT, il résulte des analyses juridiques qui ont été menées que celle-ci n’est pas conforme aux principes de spécialité et d’exclusivité régissant l’intercommunalité. Dès lors, il est nécessaire de formellement restituer cette compétence aux communes membres de l’ex-CCNBT.

Dossier PIG LGV disponible à l’accueil de la mairie

La décision ministérielle du 1er février 2017 a acté le principe d’une réalisation phasée du projet de ligne nouvelle Montpellier Perpignan en retenant comme objectif une présentation à l’enquête préalable à la déclaration d’utilité publique de la section la plus circulée entre Montpellier et Béziers, dans un premier temps.

L’enquête d’utilité publique au titre du code de l’environnement et du code de l’expropriation de la section Montpellier – Béziers permettra d’assurer l’information et la participation du public ainsi que la prise en compte des intérêts des tiers lors de l’élaboration des décisions susceptibles d’affecter l’environnement et de nécessiter l’acquisition de parcelles par voie d’expropriation. Les observations et propositions qui seront formulées pendant cette phase ultérieure de consultation seront prises en considération par le maître d’ouvrage et par l’autorité compétente pour prendre la décision de déclaration d’utilité publique de la section Montpellier – Béziers.

Préalablement à l’organisation de l’enquête d’utilité publique de la section Montpellier – Béziers du projet de ligne nouvelle Montpellier – Perpignan, la décision ministérielle du 1er février 201 7 a également demandé l’engagement des démarches permettant de qualifier l’intégralité de la ligne entre Montpellier et Toulouges en projet d’intérêt général (PIG) sur la base du fuseau retenu dans la décision ministérielle du 29 janvier 2016, et selon les modalités prévues par les articles L. 102-1 et R. 102-1 du code de l’urbanisme.

En vue de la prise d’un arrêté préfectoral qualifiant le fuseau acté par la décision ministérielle du 29 janvier 2016 en projet d’intérêt général, un dossier est disponible à l’accueil de la mairie du lundi 22 octobre au vendredi 23 novembre prochain, les participants pourront formuler leurs remarques sur le site internet : pig-lnmp.com

Près de 750 coureurs au cross du collège, pour ELA

rossP1150154    Pour la 6ème année consécutive, près de 750 élèves des classes des 6° jusqu’aux 3° ont participé ce vendredi 19 octobre 2018, au cross du collège VIA DOMITIA, comme en 2017, sous un beau soleil, dans une très belle ambiance avec une organisation sans failles et un niveau de sécurité maximum.rossP1150137

Motivés par le fait que ce cross soit couru dans le cadre de « mets tes basquets et bats la maladie » organisée par l’association européenne contre les leucodystrophies (ELA), parrainée par Zinédine ZIDANE, pour tous les collégiens, il s’agissait de participer avec énergie à cette opération, et après l’effort cérébral du lundi avec la dictée d’ELA, place à celui des jambes pour le Cross d’ELA de 8 h 30 à 12 h 00  un événement sportif accompagné par une collecte de dons comme conclusion. rossP1150126

Plusieurs courses étaient au programme, celles des filles et des garçons, pour les 6èmes et 5èmes, puis pour les 4èmes et 3èmes, durant cette matinée, sur des circuits tracés respectivement de 1300m et de 1800m autour du plateau du complexe sportif des BAUX en s’échappant vers le skate-park et sur le parcours de santé pour terminer sur le petit stade en synthétique. rossP1150151Un bon respect des horaires qui a permis à chacun de s’échauffer, de participer, de récupérer en se ravitaillant et aussi d’encourager les participants aux autres courses. Et donc une très bonne ambiance que ce soit à l’heure des départs, des arrivées ou à celles des remises de médailles. A noter la présence de joueuses du MHR (rugby), de grandes sportives qui évoluent même en équipe de France, pour motiver les collégiens.

Grâce à l’énergie déployée par chacun, des professeurs d’EPS,  qui depuis plusieurs semaines avaient préparé l’événement, de tous les enseignants, ainsi que des autres personnes travaillant au collège, la réussite de cette manifestation a été au rendez-vous car c’est un moment fort pour l’établissement, attendu par les élèves et les personnels, des instants vécus intensément par chacun.rossP1150145 Cette journée nécessite une organisation spécifique avec un haut niveau de sécurité et d’encadrement. Que du bonheur pour tous avec des collégiens très motivés pour participer dans une ambiance bon enfant. Après la remise des récompenses, les élèves ont rejoint leur classe, en ayant à l’esprit d’avoir participé activement à ce cross collectif du collège VIA DOMITIA de POUSSAN pour la bonne cause, avant de partir en vacances.