La ronde des Piochs 2018 : une belle rando

piocsP1020194        Si en 2017, au petit matin avec peu de vent, le temps était pluvieux, en 2018 c’était couvert, humide, mais les plus tardifs des coureurs ont pu profiter du soleil. Des conditions tout de même difficiles pour fêter le VTT et pour le pratiquer en participant à cette édition de la ronde des Piochs, la course annuelle transformée en randonnée pour des raisons réglementaires et organisée par l’ECP, avec des circuits de 15, 30 ou de 40 km pour les plus courageux et les plus entraînés.pioP1020170 Pour cette Rando, avec un départ de la Mairie, les inscriptions se faisaient dans la salle sous la crèche et elle ne fut pas envahie cette fois, car elles ont débuté à 8 h et se sont poursuivies après 9 h, pour quelques cyclistes plus tardifs. Pour tous c’était l’occasion de réaliser une belle balade tout de même bien sportive.pioP1020177

De nombreux bénévoles étaient déjà sur le tracé à des points stratégiques pour guider les cyclistes ou pour  assurer leur sécurité et leur ravitaillement. Rien n’avait été oublié. Ils avaient été réunis dernièrement pour un dernier briefing.  Le samedi les responsables de l’ECP s’étaient assurés que marques, rubalises, flèches et panneaux étaient en place. pioP1020167 (1)Un travail vraiment nécessaire pour la sécurité des cyclistes.Screen Shot 03-12-17 at 10.12 AM Il le fallait car la surveillance était maximale même s’il fallait traverser une route uniquement sur tout le circuit. 

Un bon bilan quantitatif : 150  pour les 40 km et 144 pour les 30, étaient inscrits, tandis que 35 sportifs participaient aux 15 km : la renommée de l’épreuve poussannaise, avait attiré les vététistes locaux ou ceux du bassin de Thau et même certains d’autres secteurs venus apprécier les circuits. Avant de partir, la tension ne montait pas car Dominique Brun, manager, annonçait un départ échelonné vu les conditions météorologiques. L’on remarquait les Poussannais qui étaient nombreux, mais peu de dames sur l’ensemble des participants.

Avant le départ, chacun se recentrait sur soi-même et  vérifiait alors minutieusement son équipement et son matériel pour qu’aucun problème ne l’empêche de terminer le circuit se présentant boueux. Enfin, il était temps de se désaltérer, d’aller aux toilettes, et, en route, souvent par petits groupes en fonction des affinités…

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAA16649554_1841199492821821_1079524864509764682_nLe parcours répondait aux attentes de tous : les parties techniques alternaient avec celles plus sportives et physiques qui demandaient de l’endurance .

Les longs parcours de cette année avaient des variantes techniques, des passages sensibles, où « le pilotage » prenait toute sa signification.

Et avec le sol glissant, le brouillard pour certains, les ruisseaux pour les plus courageux sur le 40 km, ce ne fut pas « du gâteau » comme le précisaient de nombreux cyclistes heureux d’avoir pu tout de même participer.

 En effet, après un départ de la Mairie, après la traversée de Poussan, direction pour les plus vaillants, La Bataille, Les Oulettes et Antonègre avec un ravitaillement offert par le propriétaire des lieux puis direction les éoliennes avant de repartir par la Moure vers les Piochs.pioP1020180

Le parcours de 30 km, traversait les « cataux » et son ensemble de capitelles… Du bonheur pour les yeux avec le Pioch de Madame, le Puech Monier, et le Pioch Rond. Là aussi un ravitaillement et un très joli tracé avec vue sur l’étang.Ensuite direction Loupian et Bouzigues avec de nombreux monotraces qui étaient au programme.piocP1020191

Et pour le 15 km, c’était plus plat : Les moins entraînés et les « ados » trouvaient avec lui des sentiers ludiques et un bon ravitaillement.pioP1020184

Enfin, après avoir continué entre Loupian et Bouzigues avec le passage sur le « mono trace » l’arrivée n’était pas loin pour les vaillants coureurs avec son beau final, la descente acrobatique des escaliers entre la Mairie et la crèche.

Les 2 ravitaillements proposés étaient animés par des volontaires et ils permettaient  aux organismes de récupérer, mais aussi de multiplier des échanges dans la convivialité qu’offre ce style  de course.

Vers 10 h 00 , les premiers participants s’approchaient de la ligne d’arrivée.

Tous étaient contents d’avoir pu terminer la boucle, enchantés par des circuits qui demandaient certains efforts soutenus. Pas de vainqueurs dans les différentes catégories pour cette ronde qui s’est transformée en randonnée mais des remises de coupe aux clubs les plus représentatifs et aux plus jeunes avec le challenge J Paul Vincent remis à Marc Lebras, qui participait, et qui fut la cheville ouvrière de la Ronde des Piochs tout en étant auparavant le trésorier de l’ECP.

Tous remerciaient les membres de l’ECP, les sponsors et les bénévoles du village qui avaient permis de faire de cette matinée un beau succès car une telle épreuve, demande une organisation rigoureuse.Screen Shot 03-12-17 at 11.42 AMUn dernier moment de partage pour tous les concurrents qui avaient reçu des lots offerts par les sponsors, à leur arrivée : ils pouvaient  reprendre des forces au buffet spécialement adapté aux sportifs . pioP1020169Et félicitations aussi Avant de partager un petit apéritif entre sponsors et organisateurs, les membres de l’ECP prenaient  rendez-vous avec les vététistes pour la prochaine édition, en mars 2019.pioP1020192

Les commentaires sont fermés.