La ronde des Piochs 2019 : une belle rando dédiée à Sofiane

         piochP1200717   Si en 2018, au petit matin c’était couvert, humide, en 2019 même les plus tardifs des coureurs ont pu profiter du soleil qui était voilé de bonne heure par de la brume. Des conditions bien correctes pour fêter le VTT et pour le pratiquer en participant à cette édition de la ronde des Piochs, la course annuelle transformée en randonnée pour des raisons réglementaires imposées par la Préfecture, une épreuve organisée par l’ECP, avec des circuits de 17, 33 et 11 kms en option pour les plus courageux et les plus entraînés.

La décision avait été prise par l’ECP : remettre tous les bénéfices de la journée à l’association Ensemble pour Sofiane.

« Sofiane, un jeune homme de 21 ans, qui jouait au  rugby à Poussan est depuis deux ans tétraplégique à la suite de graves complications post opératoires après avoir été opéré d’une sleeve (une chirurgie qui consiste à réduire l’estomac).
Quelques jours après  son opération, il a fait un choc septique et est resté près de 5 semaines dans le coma. A son réveil il ne bougeait plus, ne parlait plus et avait des graves lésions cérébrales. Sa maman espère pouvoir emmener Sofiane dans un centre en Suisse pour pouvoir faire soigner Sofiane.
Elle a confiance et elle veut pouvoir se dire que tout a été tenté pour son garçon. Aussi elle a créé une association. »dav

Pour cette Rando, avec un départ de la Mairie, les inscriptions se faisaient dans la salle sous la crèche et elle ne fut pas envahie cette fois, car elles ont débuté à 8 h et se sont poursuivies après 9 h, pour quelques cyclistes plus tardifs. Pour tous c’était l’occasion de réaliser une belle balade tout de même bien sportive et assez ludique avec un circuit bien modifié.

De nombreux bénévoles étaient déjà sur le tracé à des points stratégiques pour guider les cyclistes ou pour  assurer leur sécurité et leur ravitaillement. Rien n’avait été oublié. Ils avaient été réunis dernièrement pour un dernier briefing.  Le samedi les responsables de l’ECP s’étaient assurés que marques, rubalises, flèches et panneaux étaient en place. Un travail vraiment nécessaire pour la sécurité des cyclistes. Il le fallait car la surveillance était maximale. piochP1200715

Un bon bilan quantitatif : 413 inscrits au total, énorme, et  pour les 33 km plus de 390, tandis que 23 sportifs participaient aux 17 km : la renommée de l’épreuve poussannaise, avait attiré les vététistes locaux ou ceux du bassin de Thau et même certains d’autres secteurs venus apprécier les circuits.

Avant de partir, la tension ne montait pas du tout car depuis plusieurs années le départ est échelonné . L’on remarquait quelques Poussannais, mais peu de dames sur l’ensemble des participants.Aucune description de photo disponible.

Avant le départ, chacun se recentrait sur soi-même et  vérifiait alors minutieusement son équipement et son matériel pour qu’aucun problème ne l’empêche de terminer le circuit. Enfin, il était temps de se désaltérer, d’aller aux toilettes, et, en route, souvent par petits groupes en fonction des affinités, avec ou sans vélo à assistance électrique…

Le parcours répondait aux attentes de tous : les parties techniques alternaient avec celles plus sportives et physiques qui demandaient de l’endurance .

Les longs parcours de cette année avaient des variantes techniques, des passages sensibles, où « le pilotage » prenait toute sa signification. Car il fallait s’adapter à un circuit tout neuf : direction le sud de l’A9 en direction de Bouzigues et de Loupian, avant de remonter vers les Piochs.piochP1200723

  Ce ne fut pas « du gâteau » comme le précisaient de nombreux cyclistes heureux d’avoir pu tout de même participer car certains tronçons demandaient des efforts physiques et techniques.

 Mais avec des monotraces et des options au programme  chacun s’adaptait en fonction de ses possibilités.

Et pour le 17 km, c’était plus plat : Les moins entraînés et les « ados » trouvaient avec lui des sentiers ludiques et un bon ravitaillement.piochP1200719

Enfin, après s’être rapprochés de la plaine l’arrivée n’était pas loin pour les vaillants coureurs avec son beau final, la descente acrobatique des escaliers entre la Mairie et la crèche.

Le ravitaillement proposé était animé par des volontaires et ils permettaient  aux organismes de récupérer, mais aussi de multiplier des échanges dans la convivialité qu’offre ce style  de course.

Vers 10 h 15 , les premiers participants s’approchaient de la ligne d’arrivée.

Tous étaient contents d’avoir pu terminer la boucle, enchantés par des circuits qui demandaient certains efforts soutenus en appréciant les boucles optionnelles. Pas de vainqueurs dans les différentes catégories pour cette ronde qui s’est transformée en randonnée mais des remises de coupe aux clubs les plus représentatifs et aux plus jeunes.

Tous remerciaient les membres de l’ECP, les sponsors et les bénévoles du village qui avaient permis de faire de cette matinée un beau succès car une telle épreuve, demande une organisation rigoureuse.

Un dernier moment de partage pour tous les concurrents qui avaient reçu des lots offerts par les sponsors, à leur arrivée : ils pouvaient  reprendre des forces au buffet spécialement adapté aux sportifs . Et félicitations aussi Avant de partager un petit apéritif entre sponsors et organisateurs, les membres de l’ECP prenaient  rendez-vous avec les vététistes pour la prochaine édition, en mars 2020.piochP1200724

Le 3 mars, l’ECP organise la 12ème Ronde des Piochs

Depuis quelques semaines, les week-end, mais aussi les soirées avec la « frontale », deux membres de l’ECP arpentent les chemins et les sentiers de nos garrigues afin de peaufiner le futur tracé de la « rando » et ainsi offrir aux participants de la course du 3 mars un parcours a la fois sportif, technique et agréable au regard.


Ces deux amoureux de VTT, que sont Philippe Gallard et surtout Marc Lebras le « Monsieur ronde » de l’Entente cycliste, se donnent beaucoup de mal, mais leur passion et si forte que cela en devient du plaisir!

Le parcours de cette année sera proche de celui de l’année 2012, mais avec encore plus de variantes technique où « le pilotage » prendra toute sa signification.
Seule ombre au tableau cette année, le refus d’un « grand » propriétaire foncier qui refuse l’accès a « ses terres » sur une piste qui permet de monter au parc éolien de la Moure, haut lieu de la ronde depuis 10 ans.
Dominique Brun a l’origine de cette épreuve ne décolère pas: « Nous pourrions nous croire revenu au moyen âge où le seigneur refusait aux gueux le passage sur leurs terres…! les VTT ne font pas de bruit, ne détériore pas la nature, et la chasse est fermée…Alors pourquoi une telle décision ? »

La ronde 2013 sera belle malgré tout, avec comme point culminant le Pioch de Madame que les candidats au 40 km pourront escalader pour s’offrir une vue splendide sur mer, étang, vignes et garrigues… Alors au 3 Mars!

   Inscriptions et renseignements auprès de l’ECP :
tél : 06 60 78 20 34
mail : alibertgerard@hotmail.fr