MJC : Un gala pour le plaisir

POUSS 28 06 17DSC_0331 (2)Ce mardi 27 juin, à 20 h 30, à la salle de spectacle Paul Vilalte, la MJC organisait une autre soirée de fête réservée à la danse avec au programme, le gala des participants à l’atelier Gym Dansée,  Zumba et Danses orientales. Mais en plus, le public allait profiter des prestations d’un duo classique, et des Zumba Kids toujours aussi motivés pour monter sur scène. Un bon programme avec de très belles musiques. Un spectacle très joli et tonique pourtant moins dense que d’habitude pour différentes raisons, mais la salle de spectacle était tout de même  bien remplie pour cette soirée de fête.

Les ateliers de la MJC présentaient à un public attentif, composé des parents ainsi que des amis des danseurs, le fruit du travail de la saison écoulée, Pas de stress, pas du tout de trac mais que du plaisir sur scène et dans la salle que l’on soit enfant ou adulte. Les familles étaient heureuses de partager ces moments inoubliables où les interprètes se lâchent et oublient tout, où les plus jeunes en rajoutent pour montrer qu’ils maîtrisent avec leur naturel et où les adultes épanouis sont heureux d’être applaudis pour leurs belles prestations.DSC_0326 (2)

.Marina Dumonceaud, Directrice de la MJC, remerciait professeurs et élèves qui avec de l’engagement et du sérieux avaient préparé ce gala.POUSS 28 06 17DSC_0287 (8)

Le public était conquis dès le départ  où les plus jeunes faisaient preuve d’une énergie débordante avec le Zumba Kids. Sur des mélodies orientales, une élève de Djémila  Capucine, montrait son savoir faire en valorisant par l’art de la danse orientale mais aussi sa sensualité. De la grâce et une grande maîtrise.POUSS 28 06 17DSC_0294 (5)Venaient ensuite des danseuses de Modern Jazz toujours très concentrées et gracieuses, du Step très tonique sous la direction  de Nathalie Teulier puis les élèves d’Ermine Liguori pour une Gym dansée bien soutenue, une bonne façon d’oublier que l’on fait des efforts en dansant.POUSS 28 06 17DSC_0306 (3) Beaucoup de tonus et des chorégraphies au top pour ces adeptes du mouvement qui ont compris qu’il était plus agréable de dépenser de l’énergie en dansant. Du bonheur pour tous ses adeptes et un bel esprit collectif qui satisfait bon nombre de danseuses.Capture

Avec des évolutions concoctées par Nathalie Theulier, avec des musiques qui s’appuient sur des rythmes musclées qui engagent aux mouvements l’équipe de la Zumb de la MJC nous montrait en fin de seconde partie que le sport rime souvent avec musique pour développer ses possibilités.POUSS 28 06 17DSC_0311 (3)

POUSS 28 06 17DSC_0316 (2)Mais auparavant deux membres de la Zumba Kids nous avaient mis l’eau à la bouche.

Les démonstrations s’enchaînaient toujours avec beaucoup de décontraction car la maîtrise des gestes était au rendez-vous même pour les plus jeunes. 

DSC_0318 (2)

Avec beaucoup de fraîcheur, tous les participants  aux différents ateliers, femmes et hommes, de tous les âges, avaient prouvé qu’ils « s’éclataient » dans leur domaine. Et n’est-ce pas le principal ?POUSS 28 06 17DSC_0322 (2)

Et même en fin de soirée, avec une mise en scène bien réglée, les différents groupes avec les encouragements du public, donnaient le meilleur avec aisance et décontraction. Ils confirmaient bien que bouger harmonieusement sur de la musique est un excellent moyen pour s’épanouir, rester en forme et surtout se faire plaisir.Et avec un très beau final  l’on n’en doutait plus du tout..

Au terme d’une saison durant laquelle chacun des participants s’est investi, souvent après une journée bien remplie, pour les danseurs, cette soirée était une récompense, un cadeau offert par le public venu le soutenir.DSC_0304 (3)

Grâce à ses ateliers la MJC permet à toutes les générations de s’exprimer, de se libérer et en plus, en groupe. Un très beau résultat qui donne le pep’s.

Fiest’A Sète : sa programmation

Fiest’A Sète lève enfin le voile sur la programmation de sa 21° édition. Une vague de sonorités va déferler sur Sète et sa région, véritable carrefour des musiques du monde du 22 juillet au 7 août.  Screen Shot 04-12-17 at 01.42 PM 001

Nous débuterons sous le signe de l’éclectisme et de la découverte avec une semaine de manifestations gratuites et festives sur les alentours de l’étang de Thau : Poussan, Marseillan, Balaruc-les-Bains et dans différents quartiers de Sète. Et dès le 1er août cap sur le fameux Théâtre de la Mer pour 7 soirées thématiques exceptionnelles où les univers musicaux se rencontrent .

RDV sur www.fiestasete.com pour découvrir la programmation.

THEATRE DE LA MER, SETE . 21h

Mar. 1 août : Music of many colors, tribute to Fela Kuti
ROY AYERS
SEUN KUTI & EGYPT 80

Mer. 2 août : Cubassimo !
ELIADES OCHOA
ROBERTO FONSECA

Jeu. 3 août : African divas
FATOUMATA DIAWARA & HINDI ZAHRA : Olympic Café Tour
OUMOU SANGARE

Ven. 4 août : Istanbul – Balkans Express
BABA ZULA
FANFARE CIOCARLIA

Sam. 5 août : Nuit orientale
DHAFER YOUSSEF
NATACHA ATLAS

Dim. 6 août : Bayou blues
LEYLA McCALLA
ERIC BIBB & JEAN-JACQUES MILTEAU
: hommage à Lead Belly

Lun. 7 août : Afro boogaloo
JOE BATAAN meets SETENTA
ORCHESTRA BAOBAB

Tarif : 25€ à 36€ . Pass 3 soirs : 79€ . Pass 7 soirs : 170€
Billetterie disponible sur www.fiestasete.com et dans les points de locations habituels

Sam. 22 juillet : Poussan
AURELIO – THE BONGO HOP

Dim. 23 juillet : Marseillan
ANTOINE TATO GARCIA – LOS WEMBLER’S DE IQUITOS

Jeu. 27 juillet : Médiathèque F. Mitterrand, Sète
TODO MUNDO : Antoinette Trio & Téofilo Chantre

Sam. 29 juillet : Balaruc-les-Bains
PATRIARCAS DE LA RUMBA – RODA DO CAVACO

Dim. 30 juillet : Le Social, Sète
TROPICAL DISCOTEQ : Emile Omar

Lun. 31 juillet : La Ola, Sète
ELEKTROPIK MIX : Reza (Radio Nova) – Adrien Pastor

Entrée libre

Vous pouvez télécharger le dossier de presse en cliquant iciFestival Fiest’A Sète
04 67 74 48 44
info@fiestasete.com
www.fiestasete.com

22 juin : réunion de préparation pour Arts et d’Agapes

Comme vous le savez déjà, la deuxième édition du Festival d’Arts et d’Agapes aura lieu dimanche 10 septembre 2017, avec au programme, des spectacles et des ateliers en entrée libre sur toute la journée et le midi des Assiettes Gourmandes proposées par les producteurs des Pouss’en Faim.
Nouveauté cette année, le spectacle d’ouverture du festival sera une création du Théâtre des Origines, création bâtie sur le patrimoine culturel poussannais, la parole de ses habitants et les talents de tous ceux qui souhaiteront participer au spectacle !
« Les bonnes histoires plongent dans de riches passés pour soutenir des présents épais afin que l’histoire continue pour ceux qui viendront après » de Donna Haraway.

 L’enjeu de ce théâtre-laboratoire est de donner les clés d’une culture qui nous a été donné en héritage dans le but de la transcender et d’ensemencer les mystères de l’humanité pour mieux cultiver les graines des créativités humaines.

Si le Théâtre des Origines choisit de transmettre et d’être médiateur d’un patrimoine vivant il choisit également de se placer dans une démarche agri-culturelle dans le sens où les spectacles-rituels s’intègrent aux mouvements des écologies humaines et culturelles. Ainsi la Cie s’efforce de créer des formes adaptables en prenant en compte les diversités humaines et environnementales qui en font les spécificités.

C’est aussi un autre moyen de production et de diffusion que propose la Compagnie comme une forme de nourriture charnelle souhaitant dépasser l’engloutissement des formes artistiques par les logiques du monde néolibéral.

gd capbord

Et bien sûr nul besoin d’être acteur, musicien, conteur (…) aguerri pour prendre part à l’aventure !
(Mais les professionnels souhaitant participer sont aussi les bienvenus !)
Pour en savoir plus sur ce projet, le Théâtre des Origines, le service culturel de la Mairie et EscapadeS vous convient à une réunion de présentation :
 
Jeudi 22 juin à 18h30
Dans la salle du conseil de la Mairie.
Cette réunion se clôturera sur un petit apéritif qui nous permettra de lever notre verre à cette future création !

Si vous êtes intéressés mais ne pouvez être présent à cette réunion, dîtes-le à Aurélie ! Et surtout : n’hésitez pas à transférer largement cette information à toutes les personnes susceptibles d’être intéressées !

 

De bonnes guitares pour fêter l’arrivée de l’été

MarvCaptureLa fête de la musique à Poussan se déroulait cette année presque face aux Halles, entre les 2 cafés, comme l’an dernier sur le Boulevard René Tulet, là ou durant de nombreuses années des orchestres se sont produits pour les fêtes locales. Ce 21 juin, si toutes sortes de musiques étaient jouées aux 4 coins de la France, pour vivre la musique et la fêter à Poussan et en public, il fallait attendre 19 h  à Poussan pour réaliser que l’été était bien arrivé avec toutes les musiques qui vont l’accompagner.

La Mairie et son service des Festivités avaient avait décidé de réaliser l’événement. Pas de groupes tournés vers le rock mais  du Jazz Manouche et ensuite principalement du Flamenco.marvDSC_0284 (1)Pour Ivan aux petits soins pour la sonorisation, après les balances, cela tournait très bien.

marvDSC_0280 (1)Pour l’association Gadjé swing, un équipe d’amis musiciens passionnés par le jazz Manouche, il en était de même. Les compositions souvent le fruit de l’improvisation ou d’un long entraînement collectif permettaient au public d’abord timide de se mettre en condition et peu à peu ils attiraient l’attention  de spectateurs qui se laissaient porter par ces rythmes mélodieux.marvDSC_0283 (1)

Tandis que le public se faisait plus nombreux autour du riverain et que certains s’installaient aux tables des cafés d’autres n’hésitaient pas à déguster quelques mets soit au Kozi, soit au café de la Pause qui proposait des Moules/frites.marvDSC_0266 (3)

Puis ce fut Accord et Rumba autour de Marvin un autre spécialiste de la guitare qui avec ses amis et son papa à l’accordéon faisait monter la pression sur le Riverain et sur les terrasses des cafés qui se remplissaient peu à peu.DSC_0278 (2)

marvDSC_0261 (2)De bons rythmes andalous ou tziganes avec même l’épouse de Marvin qui n’hésitait pas à montrer ses compétences dans la danse devant un public tout acquis. C’était parti. Entre Flamenco et Rumba le public se laissait aller alors que la chaleur baissait d’un cran. L’on savourait l’instant présent. L’on commençait à se laisser aller…

 

Chacun avait pu apprécier les styles proposés et surtout la spontanéité des « Musicos » qui étaient montés sur scène pour égayer cette belle soirée qui sentait bon l’été, la chaleur, la douceur. Histoire de proposer une soirée musicale aux Poussannais, ces musiciens n’ont pas hésité à jouer à domicile en montrant que la musique étaient à deux pas de chez eux avec bien sûr d’autres formations qui jouaient en extérieur ce mercredi soir.marvDSC_0270 (2)

Les amateurs appréciaient, les autres  se laissaient bercer et commençaient à rêver en s’endormant d’un été à la hauteur de sa réputation, dans notre beau « Midi »… Et toujours en musique… D’ailleurs à d’autres endroits dans Poussan, plus discrètement, des musiciens avaient pris aussi leurs instruments pour faire honneur à la musique comme partout en France.Capture


Le Magicien d’Oz : un magnifique gala 2017 pour rêver

AADSC_0225Cliquez sur les photos pour les agrandir.

La MJC de Poussan proposait un gala de danse, ce samedi 17 juin, à l’école élémentaire des Baux, dans la cour de récréation qui possède un bel amphithéâtre et des infrastructures suffisantes pour recevoir un nombreux public. Depuis quelques jours, les répétitions se déroulaient autour du groupe scolaire. Les espaces extérieurs maternelle et élémentaire pouvaient être utilisés. Certains locaux aussi, c’était l’effervescence, celle qui motive pour atteindre le haut niveau. Une adaptation nécessaire pour les danseuses, des contraintes mais aussi de l’espace et de l’air ce qui fut synonyme de fraîcheur mais heureusement toute relative. Comme pour les années précédentes, il fallait s’adapter, se changer en plein air, trouver des solutions. Ce fut possible et toujours dans la bonne humeur pour que la synchronisation soit sans failles. Ce fut le cas avec de nombreux bénévoles qui œuvraient efficacement dans l’ombre.AADSC_0002 (30)

Comme le précisait Marina Dumonceaud, Directrice de la MJC, « grâce à des bénévoles amis de la MJC et des membres du Conseil d’Administration, cette soirée de gala a pu avoir lieu :

« Aidée par la Municipalité, les services techniques et de nombreux intervenants, la MJC avait mis en place une infrastructure digne d’un spectacle de professionnels. Anna Douce s’était occupée des costumes et Marina, coordinatrice de la MJC, précisait que des photographes étaient sur place et qu’une vidéo serait en vente.aaDSC_0003 (30)

Avec Ivan Rousset pour le son et les lumières, toute l’équipe de l’association s’était mobilisée pour ce grand événement.

Les élèves d’Aurélie Bourrit Asselin, qui a conçu le spectacle et qui anime des ateliers hebdomadaires à Poussan depuis plusieurs années présentaient un spectacle. Mais cette année elle a été aidée par Hermine et Chloé qui l’ont remplacée momentanément pour la réalisation d’un heureux événement, dans lequel elles proposaient au public de les accompagner dans un beau voyage avec le Magicien d’Oz avec bien sûr plusieurs styles de danse, du Modern’Jazz et de la danse classique au programme, en associant aussi toutes les catégories d’âge, des maternelles jusqu’aux adultes. Une recherche de l’unité, un équilibre qui allait certainement plaire aux spectateurs fidèles, au public composé des familles mais aussi des Poussannais qui ont pris l’habitude de participer à ce gala, chaque année.

Ce spectacle finalisait le travail de danse régulier effectué lors de cette saison à la MJC. Isabelle Maselli, la présidente de la MJC et Marina Dumonceaud, la Directrice, ainsi que de nombreux parents félicitaient Aurélie et les danseuses qui pour que cette soirée soit une réussite avaient tout donné lors des répétitions. Il fallait se transcender maintenant.

Le Magicien d’Oz et sa Comédie Musicale,  allaient être mise en scène à partir de danses et de saynètes qu’Aurélie avait adaptées. Une bien belle idée après Alice au Pays des Merveilles et de Notre Dame de Paris.AADSC_0007 (24)

Le Magicien d’Oz (titre original : The Wonderful Wizard of Oz) est un roman pour enfants écrit par Lyman Frank Baum et publié aux États-Unis en 1900 :  » On y découvre une petite fille prénommée Dorothée (ou Dorothy selon les versions) et son petit chien Toto, qui habitent au Kansas, sont enlevés avec leur maison par une tornade et transportés dans un pays merveilleux du nom d’Oz. La maison tombe sur la méchante sorcière de l’Est et la tue sur le coup ; Dorothée récupère les souliers d’argent (de rubis dans le film de 1939) de la sorcière. Pour trouver un moyen de rentrer au Kansas, la gentille sorcière du Nord lui conseille de s’adresser au grand et puissant magicien d’Oz, qui réside dans la cité d’Émeraude. Pour s’y rendre il faut suivre une route de brique jaune. AADSC_0013 (20)« En chemin, Dorothée rencontre un épouvantail qui se plaint de ne pas avoir de cerveau, un bûcheron en fer blanc qui regrette de ne pas avoir de cœur, et un lion qui déplore son manque de courage. Suivant Dorothée, tous les trois se rendent auprès du magicien pour qu’il leur accorde ce qui leur manque. Le magicien accepte, à condition qu’ils éliminent la méchante sorcière de l’Ouest. Dorothée y parvient, en jetant un seau d’eau sur la sorcière, ce qui la fait fondre. Mais le magicien se trouve être un imposteur…« AADSC_0020 (17)

Et Le Magicien d’Oz a été transformé en un spectacle musical par L. Frank Baum lui-même. Une libre adaptation de son roman de 1900 a d’abord été joué à Chicago en 1902 puis a été un succès à Broadway l’année suivante.

 Mais déjà en introduction des danseuses ayant été remarquées dans un concours à Montbazin évoluaient avec grâce pour nous montrer l’étendue de leurs compétences. Que ce soit en solo comme Sarah qui a fini 1ère dans sa catégorie ou en groupe, ces jeunes filles ont de très solides compétences et elles nous le prouvaient. Avec beaucoup  de grâce et de légèreté l’ambiance était donnée . AADSC_0024 (17)L’on était emporté dans le rêve. Les Ados et les pré-ados, le groupe Éveil, les CP  et les CM1 CM2 , nous faisaient plonger avec naturel et simplicité dans l’aventure et dans la comédie Musicale. Nous allions être saisis par l’énergie de chacun des groupes, par des CM1 CM2 évoluant comme des pros sur des rythmes  soutenus et des petits bien dans leur corps. De la vie à la ferme, aux rencontres et à l’errance dans la forêt, un beau voyage avec Dorothée.

  Nous étions dans le rêve. Du naturel pour les danseurs mais aussi le souci d’être au top comme toujours avec un jeune garçon aussi l’aise que les filles AADSC_0043 (21).Impressionnantes par leur tonus, les Ados allaient à la rencontre du bûcheron, tandis que les CE1/CE2 étaient à la fête avec une rencontre du lion bien sympathique.

Le public ne bougeait plus, il était concentré sur la scène se laissant emporter ans cet univers avec des adultes maîtrisant à merveille leurs chorégraphies, des danseuses qui se dépassaient.AADSC_0045 (19)Une pause permettait à chacun de respirer un peu pour pouvoir mieux poursuivre cette formidable aventure.AADSC_0054 (21) .Et nous nous retrouvions avec beaucoup de plaisir les plus jeunes pour investir le palais du magicien. L’intensité du spectacle était soutenue tandis que les très belles chorégraphies avec une exploitation maximale de l’espace scène rajoutaient du mouvement à l’ensemble. Les Ados prenaient le relais pour accentuer une tension correspondant à l’enlèvement de Dorothée.AADSC_0060 (17)

Et pourtant tout allait se calmer avec la mort de la sorcière et une Dorothée libérée mais bien triste.AADSC_0082 (14)Les spectateurs ne bougeaient plus, projetés eux-mêmes sur scène par la pensée.

Dorothée était bien triste et le groupe des adultes traduisait cette ambiance lourde qui pesait sur le conte.AADSC_0132 (3)

Avec la rencontre du magicien, le spectacle avait atteint un sommet sur lequel il allait rester perché.AADSC_0103 (6)

Les séquences se succédaient avec des tableaux, les uns plus beaux que les autres.AADSC_0114 (4)Mais avec les chaussettes magiques interprétée par des Ados très motivées, l’espoir était de retour. Une dernière fois les jeunes filles pouvaient donner le meilleur, des danseuses toujours aussi toniques et gracieuses.AADSC_0108 (5)

Les enchaînements étaient instantanés avec un spectacle de très grande qualité. L’âme de Dorothée allait marquer le premier point final de cette belle histoire comme pour mieux se graver dans notre mémoire visuelle qui avait été très sollicitée durant le spectacle.AADSC_0165Le public revenait à la réalité, les élèves d’Aurélie aussi, s’unissant pour un final magnifique.Tous les danseurs y mettaient du cœur pour enchanter un public concentré et avide d’images.AADSC_0178

Ce Bonheur allait se poursuivre jusqu’au bout avec des fleurs, des applaudissements nourris et des félicitations envers les danseuses et leurs professeurs. AADSC_0219Aurélie avait le mot de la fin en remerciant les parents pour leur implication et les enfants pour leur admirable participation ainsi que leur leur sérieux à toute épreuve.AADSC_0229

Félicitations aussi à tous ceux qui ont œuvré pour présenter un aussi beau spectacle dont on retiendra outre les chorégraphies et la grâce des danseuses leur joie et leur plaisir d’avoir pu se produire devant un public si nombreux.AADSC_0236   Le partage avait été total. Que du plaisir et des moments inoubliables qui sentaient bon la fraîcheur, celle de la jeunesse, celle de la création et celle des liens qui unissent les élèves à leur professeur.AADSC_0238

Ce vendredi, l’école maternelle a mis le cinéma en musique

feteDSC_0010 (7)Ce vendredi 9 juin, à partir de 18 h 30, les élèves de l’école maternelle les Baux avaient décidé, après le Festival de Cannes, de vous  proposer le leur durant une soirée dédiée au cinéma, mais au travers de la Musique.

Le spectacle était prêt. tous les élèves étaient au Top, bien motivés et ils sont arrivés plus énergiques que jamais pour danser et aller sur la piste avec beaucoup de plaisir et de naturel, dans la cour de l’école élémentaire,  sous un beau soleil qui cette année était resté vaillant.feteDSC_0011 (7)

Toutes les classes de l’école participaient. Élèves et enseignants avaient invité les parents et les amis de l’établissement à partager cette fête annuelle qui marque la fin d’une année scolaire bien remplie, pour les grands le passage au CP et pour les autres la fin officieuse d’un rythme de travail soutenu. Encore quelques semaines d’efforts mais petits et grands se projettent déjà dans la prochaine année scolaire.

La soirée commençait par une long défilé d’entrée unissant l’ensemble des enfants, déjà prêts et habillés pour leurs danses. Les petits recherchaient leurs parents tandis que ces derniers s’émerveillaient de les voir participer à une danse collective. Une bonne entrée en matière derrière des banderoles qui annonçaient la couleur : Le public mettait l’ambiance et elle allait monter en puissance tout au long de la soirée. feteDSC_0017 (6)Aidés par Amandine Gaïa, une intervenante spécialisée, toujours très disponible les enseignants et les ATSEM ont initié les enfants à des danses depuis quelques mois afin de présenter des chorégraphies assez évoluées.

Pas de stress mais que du plaisir pour chacun d’eux de partager une réalisation collective et de la présenter devant plus de 400 personnes.

Les petits de Madame Baldit er de Madame Barbéro aidées par Virginie ouvraient la séance avec La Fièvre du Samedi soir qu’ils avaient déjà ce vendredi. Pour ces danseurs en herbe heureux d’être les premières petites stars de la soirée, beaucoup de plaisir et de naturel ans de beaux costumes qui annonçaient une très belle suite.feteDSC_0025 (6)Et l’on poursuivait par les Mignons  avec les élèves de la classe des petits de Blanche Colell,  et de Madame Mendizabal aidées par Alexandra avec des artistes qui entraînaient énergiquement les spectateurs dans des rythmes endiablés.feteDSC_0038 (6)

Nous retrouvions ensuite les enfants de la classe de Madame Tchaen aidée par Lisa pour un beau voyage à travers le Livre de la Jungle.feteDSC_0042 (15)Avec les moyens-grands nous changions totalement de style. Ceux de Madame Pueyo, aidée par Nanette, avaient retenu le French Cancan.feteDSC_0046 (15) Avec beaucoup d’aisance et des chorégraphies dignes des plus grandes scènes parisiennes les élèves évoluaient sans retenue se faisant plaisir et laissant les parents admiratifs.feteDSC_0060 (14)

Pour conclure, les enfants de la classe de Gaëlle Vigouroux, de Madame Mendizabal et de Fanfan ,   nous emportaient dans un Dirty Dancing de folie. Ça chauffait dans l’amphi où l’on tapait des mains pour soutenir des danseurs infatigables. feteDSC_0079 (16)

 Le voyage se poursuivait sans embûches pour les élèves stimulés par les applaudissements.feteDSC_0092 (7)

Les parents étaient conquis, l’équipe pédagogique très contente et les élèves fiers d’avoir joué les artistes pour le plaisir de tous.

Du plaisir et du partage, de la maturité et de la sensibilité pour les interprètes qui avaient donné le meilleur d’eux-mêmes pour les parents attentifs aux prestations de leurs petits.

Cliquez sur les images pour les agrandir.

Le spectacle s’achevait par une jolie chorégraphie unissant tous les acteurs de cette belle soirée . La famille École était au complet car auprès des enfants et des enseignants, les ATSEM, Fanfan, Lisa, Virginie, Nanette et Alexandra avaient veillé avec douceur au  bon déroulement des opérations après avoir participé à l’élaboration du spectacle. D’ailleurs tous participaient pour le final et sans hésiter.

Pour tous, il était temps de se désaltérer et de partager des pâtisseries préparées par les parents. Grâce à eux, au personnel de l’école, aux parents d’élèves et à Amandine, à Isabelle, l’aide administrative de l’école, à des bénévoles, à Mr Canales à la sonorisation et aux services techniques municipaux, la fête fut un moment de bonheur partagé qui restera  dans les mémoires de tous.

.

« Monsieur de Pourceaugnac » le 10 juin à la MJC

Le 10 juin à 21 h à la salle Paul Vilalte de la MJC :

« Monsieur de Pourceaugnac » de MOLIÈRE, jouée par « Le Poulailler », Atelier adultes de la Compagnie du Strapontin.Screen Shot 02-23-17 at 06.48 PM
Le nombre de places dans la salle étant limité, il est fortement conseillé de réserver via le site internet : http://www.compagniedustrapontin.fr/

(Vous trouverez les différentes possibilités de réservation sur le site).

Abonnements au Théâtre de Sète avec le Strapontin

ABONNEMENTS AU THEATRE DE SETE : C’EST MAINTENANT
  Le Strapontin précise : « Que vous souhaitiez vous abonner par Internet ou par support « papier », il est impératif de vous pré-inscrire au préalable, en nous transmettant, par retour de mail, vos coordonnées complètes (voir notice d’explication), et ce afin de bénéficier des tarifs « groupe ».  

Soyez réactifs : la date limite approcheCapture

Merci à vous de lire attentivement.

RETOURNER TRES RAPIDEMENT VOS COORDONNEES !

 NOM – PRENOM                  ADRESSE             CP / VILLE        TELEPHONE    E-MAIL             NB D’ABOS

Par mail : contact@compagniedustrapontin.fr  

Les motos de l’espoir tiennent la route

moto 1 6 17DSC_0007 (5)Ce samedi matin, les bénévoles et tous  les membres de l’association, sur le pied de  guerre depuis  plusieurs semaines, avec des permanences, leur tombola et des ventes de vêtements, lançaient le grand week-end des motos de l’espoir, autour de la cave coopérative de Poussan. Depuis 10 ans, la priorité de ces motards est de venir en aide à des enfants handicapés ou malades en leur permettant de vivre au jour le jour, plus facilement, ou en  leur procurant des instants magiques. Ils ne versent pas d’argent directement mais ils financent des matériels adaptés ou des séjours nécessaires pour la santé physique et psychologique de ces jeunes. Leur week-end leur permet chaque année de récolter des fonds pour réaliser leurs projets et souvent d’aller au-delà de leurs objectifs.DSC_0049 (9)


Ces 2 jours de fête avait pour but de faire le bonheur de malades ou handicapés qui ont besoin d’une aide et qui pourront en profiter si le bénéfice le permet. 3 enfants étaient concernés, Charlotte son frère et sa cousine,  avec pour eux souffrant de maladies « Orphelines », un fauteuil adapté, une douche adaptée aux besoins et des travaux de maçonnerie pour pouvoir évoluer dans la salle de bains.

 Ces malades ont souvent besoin de matériel adapté pour leu bien être dans leur vie de tous les jours. Grâce aux dons, aux sponsors, à des sociétés privés, et à plusieurs mairies ainsi qu’avec l’aide des Conseillers Départementaux, et grâce aux recettes dégagées sur les deux jours, l’association va permettre de financer des projets.moto 1 6 17DSC_0005 (5)

3 enfants d’une même famille seront aidés cette année.

Donc aidés par des partenaires comme Carrefour Market, Auchan, par la mairie de Poussan et celles de communes du Bassin de Thau, l’action caritative des Motos de l’Espoir ne s’arrête pas là.Capture

Unis dans un même objectif, tous étaient on ne peut plus motivés.

De bonne heure ce samedi, durant l’installation des commerçants, Roland Kerbiguet, aidé par ses camarades, veillait  au bon déroulement des opérations tout en accueillant les premiers motards, visiteurs.Capture1

Quelques moteurs tournaient, peu à peu la musique et la chanson réveillaient les esprits. Des groupes se formaient et n’allaient cesser de gonfler.DSC_0011 (5)

Alors que les motards se rassemblaient, l’esprit d’entraide tournait à plein régime. Jusqu’à 14 h, les motos arrivaient de toutes parts.

Plus de deux cents d’entre elles ont formé un très long cortège de 2 et 3 roues plus rutilantes les unes que les autres, qui a pris la direction de Pinet pour une belle balade en passant par de magnifiques  petites routes.  Dégustation de Picpoul et démonstration de danses.moto 1 6 17DSC_0026 (4)

Une halte à Bouzigues fut aussi pour tous les participants l’occasion de partager  outre une brasucade et un autre verre de Picpoul, un « cœur énorme » pour  ceux qui ont besoin d’être aidés.CaptureAu retour, la pause musicale avec les Toons qui devaient  interpréter un bon nombre de standards des années 80, les concerts des 2 groupes de la Région qui devaient se succéder ont été repoussés car la pluie s’est invitée, et les Black Beauty, un groupe Rock poussannais ont mis l’ambiance seulement à l’heure de l’apéritif.motoDSC_0083 (8)

La pression montait sur scène et tout autour avec des rythmes  appréciés par les motards. Tout en finesse malgré leur musique les Black Beauty relançaient la soirée avant que les officiels ne montent sur scène. De très beaux morceaux quelquefois mélodiques souvent tirés vers le hard Rock.DSC_0061 (23)

Jacky Adgé, Maire de Poussan, saluait l’action de l’association, et félicitait Roland et son équipe pour leur motivation, pour leur sérieux et précisait que cette association qui est animée par l’aide, l’entraide et la solidarité , permet d’atteindre de très beaux objectifs et donne la possibilité à certains de vivre beaucoup mieux… « 10 ans pour aider ceux qui ont besoin d’aide, avec un engagement indéfectible, cela se fête. Vous êtes tous à féliciter, Roland et toute son équipe, car à l’heure où l’on a plutôt tendance à se diviser vous montrez que l’Union fait la force ».motoDSC_0055 (8)

Il revenait sur le message de Roland Kerbiguet concernant sa succession après 10 ans d’un investissement continu, car Roland venait d’annoncer avec beaucoup d’émotion que lui et certains membres de son équipe avaient décidé de passer la main, de passer le témoin, pour souffler un peu : « Il est temps de s’arrêter et qu’une équipe prenne le relais. Ghislaine Vergues entourée par d’autres camarades va prendre la suite, mais nous resterons durant une année à leur disposition pour assurer une transition en douceur. »

Ghislaine qui reprend le flambeau est consciente que l’engagement est énorme, mais bien motivée avec d’autres bénévoles, intégrer déjà dans l’association, elle sait que Roland, Président d’honneur la soutiendra si nécessaire pour défendre de nobles causes.motoDSC_0063 (22)

 Monsieur le Maire de Poussan qui durant ces 10 ans avait noté la montée en puissance des Motos de l’Espoir, saluait  la volonté de Ghislaine de poursuivre l’œuvre de son prédécesseur et félicitait une dernière fois Roland, et son équipe masculine et féminine montée sur scène pour l’occasion ainsi que tous les participants pour leur engagement dans cette noble cause.

Jacky Adgé remettait alors la Médaille de la ville de Poussan à ce chevalier des temps modernes, une médaille qui saluait 10 ans d’investissement d’une association au grand cœur.motoDSC_0071 (17)

Pour Roland c’étaient les spectateurs et les nombreux bikers qu’il fallait féliciter ainsi que les agents de sécurité et tous les bénévoles qui travaillent dans l’ombre, sans oublier tous les partenaires qui permettent d’une année sur l’autre de réaliser les rêves des malades.

Et comme le précisait Roland : « Un grand merci à Richy qui vient avec plaisir nous prêter main forte durant ce week-end. Grâce à lui, nous devrions atteindre nos objectifs. »

Et pour de nombreux participants  il était temps de se désaltérer.

DSC_0454 (2)(Image 2016)

L’on approchait du repas, dans la cave coopérative, avec tout les ingrédients pour  revigorer les corps avant que le grand spectacle ne débute.motoDSC_0112 (3)

A l’heure des balances, les musiciens d’Ultima et Richy Hallyday, parrain des Motos de l’Espoir, étaient bien motivés pour venir en aide aux malades et blessés dont s’occupe l’association poussannaise.motoDSC_0060 (8)

Le concert démarrait avec professionnalisme devant un public de fidèles, car après Richy, c’est Ultima qui allait assurer.motoDSC_0130 (2) De bien belles chansons s’enchaînaient avec Richy en grande forme, entouré par d’excellents musiciens, toujours dans son style.  Il était monté sur scène pour interpréter quelques chansons de Johnny qui allumaient le feu dans le public.La transition se faisait en douceur. Déjà minuit.motoDSC_0136

Les spectateurs toujours en osmose avec le chanteur donnaient de la voix et dansaient. Une partie du public participait, rêvait et se laissait entraîner avec même une chanson du dernier Album de la Star.Le spectacle se poursuivait : avec le concert de variété d’Ultima et un petit show qui clôturait  en beauté ce samedi d’espoir placé sous le soleil. Le public présent était moins nombreux, météo et autres événements étaient certainement en cause. Les objectifs étaient atteints. Tout allait bien. La nuit se faisait douce et bien étoilée.CaptureLes motards reprenaient du service, le lendemain, en prenant la direction de Villeveyrac, Mèze et Balaruc les Bains pour un petit déjeuner plein de vitamines puis à 12 h 30, avec le retour des motos,  en partageant un repas à la cave coopérative dans une ambiance bien conviviale.DSC_0011 (5)

 L’après-midi,  karaoké avec les Toons, tandis qu’à la cave coopérative l’on se préparait à clôturer l’évènement, en douceur et  en musique et en réduisant le régime des moteurs et le niveau du son. Les organisateurs, les  motards et les visiteurs peuvent être fiers car leurs actions en faveur des enfants handicapés ou malades est vraiment inscrite dans leur cœur et se traduit déjà par du concret.moto 1 6 17DSC_0034 (4)

Une belle satisfaction pour la famille « Moto » qui n’a pas dit son dernier mot, n’en doutons pas.