Les Ateliers jeunes du Strapontin ont fait « un tabac »

      cendrP1070710Salle bien remplie pour chacun des deux ateliers « jeunes », écoliers, puis collégiens et lycéens, qui présentaient deux pièces adaptées par Amélie qui a animé et travaillé le théâtre et ses différentes caractéristiques avec des acteurs en herbe bien motivés cette saison. 20 au total. Ce samedi 23 Juin, à 15 h, à la salle de spectacle de la MJC, le public allait découvrir le fruit d’un travail hebdomadaire à raison d’une séance par semaine pour des enfants et pré-ados, tout d’abord, puis pour les plus grands.

Avec patience, enthousiasme et de la tonicité, elle a su, tout au long de la saison, montrer aux enfants et aux Ados comment l’on apprend à se maîtriser sur scène, à travailler l’expression du corps et celle du visage, à progresser en langue orale et à se mouvoir sur scène pour occuper l’espace et structurer le temps. Car au théâtre comme pour les 2 représentations, il faut jouer collectif, travailler pour soi et pour les autres, s’entraider pour réussir sans jamais prendre la « grosse tête », en étant ambitieux, mais pas prétentieux.cendrP1070727

Comme le précisait Jeannot Artières, le Président de l’association, quoi de mieux que l’école du théâtre, une discipline dans laquelle l’on se met en danger mais en groupe. Et si certains y reviennent d’une année sur l’autre c’est que ce danger doit faire monter leur taux d’adrénaline.

Vers 15 h 00, celui des artistes en herbe devait être bien élevé mais dès que le rideau fut tiré, sous des premiers applaudissements, ils firent preuve d’une grande maîtrise et d’un naturel à toute épreuve. Ils présentaient « Moustique » de Fabien Arca. cendrP1070721

 Ils faisaient honneur à l’auteur dans un montage savamment orchestré par Amélie en jouant à tour de rôle avec des partenaires un Moustique qui est un petit garçon qui se pose plein de questions : où étions-nous avant d’être sur terre ? Comment faire pour être cirque ? Pourquoi faut-il bien s’habiller le jour d’un enterrement ? Que faire face aux grands qui s’en prennent toujours à nous ? La langue maternelle d’accord, mais la langue paternelle c’est quoi ? Qui est derrière la porte ?… Au gré d’une succession de courtes scènes, nous partageons la vie et les interrogations du petit garçon qui est entouré de ses parents, aimants mais un peu rigides, de sa grande sœur qui le prend toujours pour un petit, de son super copain… Et puis un jour, il rencontre Crevette, une fillette de son âge… Et…cendrP1070723

A 18 h, ce fut aux plus grands (8) de se lancer sur Scène avec une « Cendrillon » revue par par Joël Pommerat, une pièce créée en octobre 2011 au Théâtre national de la Communauté française, « un gros morceau » de 120 mn, réduit à 1 h par Amélie, mais une pièce axée  « sur la mort, la vie, le temps » et le deuil.

« Sandra est une jeune fille qui a beaucoup d’imagination, et a qui il arrive un grand malheur: sa mère tombe très malade. Tellement malade qu’elle parle « d’une voix faible, tellement faible qu’il faut sans arrêt la faire répéter ». Alors qu’elle va bientôt mourir, elle fait venir sa fille à son chevet pour lui parler une dernière fois. Sandra essaye donc d’être très attentive, et entend qu’elle ne doit jamais cesser de penser à sa mère plus de cinq minutes, sans quoi elle mourrait « en vrai ». Ces paroles bouleversent la vie de Sandra, qui dorénavant cherche à contrôler le temps, et ses pensées. Plus question de divaguer. Quand son père les emmène vivre avec une femme tyrannique, et ses filles fainéantes et détestables, et qu’on lui donne à faire les tâches ingrates de la maison, Sandra ne s’en plaint pas, et en demande même davantage, pour se punir des minutes où elle a oublié de penser à sa mère. Jusqu’au jour du bal organisé en l’honneur de l’anniversaire du prince, où Sandra rencontre ce dernier, qui croit que sa mère va l’appeler car elle est juste bloquée dans des grèves qui l’empêchent de rentrer… depuis dix ans. Sandra comprend qu’en réalité la mère du prince est morte, et le poussera à accepter la vérité. Ce faisant, elle réalisera que son propre combat, pour maintenir sa mère en vie en, est vain. Grâce à sa marraine la bonne fée, Sandra aura l’occasion d’entendre les véritables dernières paroles de sa mère, et de comprendre le malentendu qui régnait sur sa vie. Car la mère de Sandra lui avait simplement dit « N’oublie jamais, si tu penses à moi, fais le toujours avec le sourire ».cendrP1070736

Et nos jeunes acteurs s’en sont « sortis » très bien emportant les spectateurs dans l’aventure, ceux-ci oubliant que les acteurs étaient des élèves tant leur engagement était fort.

 Nous en retrouverons certainement, plus tard, quelques-uns, dans le Poulailler du Strapontin ou même dans la troupe.cendrP1070740

Venus de Poussan ou des communes voisines certains jeunes acteurs eux ont déjà choisi la scène pour s’exprimer et désirent aller bien plus loin. Un long travail et des efforts les attendent. Mais comme ce samedi soir, il ne restera que le plaisir et  la fierté d’avoir dépassé ses angoisses quand après le spectacle viendront les applaudissements du public et les félicitations méritées.

cendrP1070745

Fête très réussie qui s’est poursuivie autour de rafraîchissements avec un Strapontin que vous retrouverez, c’est certain, pour les inscriptions dès le mois de septembre, au Forum des Associations ou avant sur le site de la troupe pour le programme de la saison à venir…

Et en 2018, déjà 31 ans pour le Strapontin !

Un intense et extraordinaire gala 2018, avec Cendrillon

cvbP1070509 Cliquez sur les photos pour les agrandir.

La MJC de Poussan proposait un gala de danse, ce samedi 16 juin, à l’école élémentaire des Baux, dans la cour de récréation qui possède un bel amphithéâtre et des infrastructures suffisantes pour recevoir un nombreux public. Depuis quelques jours, les répétitions se déroulaient autour du groupe scolaire. Les espaces extérieurs maternelle et élémentaire pouvaient être utilisés. Certains locaux aussi, c’était l’effervescence, celle qui motive pour atteindre le haut niveau. Une belle excitation, du stress positif et une adaptation nécessaire pour les danseuses, des contraintes mais aussi de l’espace et de l’air ce qui fut synonyme de fraîcheur mais heureusement toute relative avec un peu de vent. Comme pour les années précédentes, mais ce sera peut-être pour la dernière fois (en extérieur),  il fallait s’organiser, se changer en plein air, trouver des solutions. Ce fut possible et toujours dans la bonne humeur pour que la synchronisation soit sans failles. Ce fut le cas avec de nombreux bénévoles qui œuvraient efficacement dans l’ombre.cvbP1070514

Comme le précisait Marina Dumonceaud, Directrice de la MJC, « grâce à de nombreux bénévoles amis de la MJC et des membres du Conseil d’Administration, cette soirée de gala a pu avoir lieu :cvbP1070488

« Aidée par la Municipalité, les services techniques et de nombreux intervenants, la MJC avait mis en place une infrastructure digne d’un spectacle de professionnels. Anna Douce s’était occupée des costumes et Marina, coordinatrice directrice de la MJC, précisait que des photographes étaient sur place et qu’une vidéo serait en vente.

Avec Ivan Rousset, bien aguerri, pour le son et les lumières, toute l’équipe de l’association s’était mobilisée pour ce grand événement.

Les élèves d’Aurélie Bourrit Asselin, qui a conçu le spectacle et qui anime des ateliers hebdomadaires à Poussan depuis plusieurs années présentaient un spectacle de haute volée. Une organisation sans failles pour proposer au public de l’accompagner dans un beau voyage avec Cendrillon avec bien sûr plusieurs styles de danse, du Modern’Jazz, du rock, un zeste de techno et de la danse classique au programme, en associant aussi toutes les catégories d’âge, des maternelles jusqu’aux adultes. Une recherche de l’unité, un équilibre un « mix » quelquefois qui allait certainement plaire aux spectateurs fidèles, au public composé des familles mais aussi des Poussannais qui ont pris l’habitude de participer à ce gala, chaque année.nvbP1070521 

Ce spectacle finalisait le travail de danse régulier effectué lors de cette saison à la MJC. Isabelle Maselli, la présidente de la MJC et Marina Dumonceaud, la Directrice, ainsi que de nombreux parents félicitaient Aurélie et les danseuses qui pour que cette soirée soit une réussite avaient tout donné lors des répétitions. Il fallait se transcender maintenant. Mais les enfants n’attendaient que ça et les plus grandes maîtrisaient la chose.

Même la synchronisation fut parfaite car dans l’ombre, tout était écrit et programmé.

Cendrillon, et son film récent (2015),  allaient être mise en scène à partir de danses et de saynètes qu’Aurélie avait adaptées. Une bien belle idée après Alice au Pays des Merveilles et Notre Dame de Paris, le Magicien d’Oz...

Il faut savoir que l’Occident connaît surtout cette histoire à travers les versions fixées par Giambattista Basile dans La gatta Cenerentola, Charles Perrault dans Cendrillon ou la Petite Pantoufle de verre et par les frères Grimm dans Aschenputtel (de). Il existe cependant une multitude de versions de par le monde, dont certaines peuvent être très différentes de celles connues en Occident. (Wikipédia). Comme pour beaucoup d’histoires appartenant avant tout au patrimoine oral, on retrouve ce conte-type de l’enfant passant des cendres au trône un peu partout à travers les époques et les cultures. Parmi les multiples versions antiques du conte que l’histoire littéraire a retenues il y a celle-ci, retranscrite au IIIe siècle par Claude Élien : l’auteur raconte l’histoire de Rhodope, une jeune Grecque embarquée en Égypte comme esclave. Un jour, un aigle lui vola une de ses chaussures alors qu’elle était au bain. L’oiseau laisse tomber la chaussure aux pieds d’un pharaon nommé Psammétique  ; frappé de stupeur par la délicatesse de la chaussure, il promet d’épouser la femme à qui elle appartient.nbvP1070436

Mais vraisemblablement Élien ne faisait que reprendre une légende déjà contée par Strabon au sujet de la pyramide de Mykérinos dont il rappelle que certains auteurs disaient que c’était le tombeau d’une courtisane nommée Rhodopis (Yeux de rose) :

Nous restions en France, ce samedi soir, c’était plus simple, car notre Cendrillon était bien là.

 Avant qu’elle n’apparaisse, en introduction, des danseuses ayant été remarquées dans un concours à Montbazin; Marseillan et Lavérune, évoluaient avec grâce pour nous montrer l’étendue de leurs compétences. Que ce soit en solo comme Sarah, en duo avec Léa, bou en groupe, ces jeunes filles ont de très solides compétences et elles nous le prouvaient. Avec beaucoup  de grâce et de légèreté l’ambiance était donnée . nvbP1070385

L’on était emporté dans le rêve. Les Ados et les pré-ados, le groupe Éveil, les CP  et les CM1 CM2 , nous faisaient plonger avec naturel et simplicité dans le rêve et . Nous allions être enveloppés peu à peu par un imaginaire insaisissable, par l’énergie de chacun des groupes, par des jeunes danseuses évoluant comme des pros sur des rythmes  soutenus et des petits bien dans leur corps oubliant le public.

De Cendrillon faisant le ménage , au shopping revu pour 2018, des souris confectionnant la robe à la méchanceté des sœurs, nous étions dans le rêve.

Du naturel pour les danseurs mais aussi le souci de donner le meilleur, de se transcender comme toujours avec un jeune garçon aussi l’aise que les filles.

.Impressionnantes par leur grâce et leur technicité, les Ados allaient préparer la soirée de Cendrillon, tandis que les CE1/CE2 étaient à la fête avec « son rêve « . treP1070226

Le public était captivé, pas un mot, il était concentré sur la scène se laissant emporter ans cet univers avec des adultes maîtrisant à merveille leurs chorégraphies, des danseuses qui se dépassaient.

Une pause avait permis à chacun de respirer un peu pour pouvoir mieux poursuivre cette formidable aventure. .L’intensité du spectacle était soutenue tandis que les très belles chorégraphies avec une exploitation maximale de l’espace scène rajoutaient du mouvement à l’ensemble. Et quelquefois, l’action se jouait même sur l’avant-scène. Les Ados et les Adultes prenaient le relais pour accentuer le caractère exceptionnel du moment, l’essayage de la chaussure après la libération de Cendrillon.

treP1070479
Le spectacle allait atteindre un sommet avec les noces entre Cendrillon et le Prince,  sur lequel le final allait rester.


Les enchaînements avaient été instantanés et le spectacle intense de très grande qualité.

Toutes les danseuses et danseurs y avaient mis du cœur pour enchanter un public subjugué.treP1070318

Ce Bonheur allait se poursuivre jusqu’au bout avec des fleurs, des applaudissements nourris et des félicitations envers les danseuses et leur professeur. Aurélie avait le mot de la fin en remerciant les parents pour leur implication et les enfants pour leur admirable participation et leur naturel ainsi que leur leur sérieux à toute épreuve.

Félicitations aussi à tous ceux qui ont œuvré pour présenter un aussi beau spectacle dont on retiendra outre les chorégraphies et la grâce des danseuses leur joie et leur plaisir d’avoir pu se produire devant un public si nombreux mais aussi cette année une variété de musiques et de tendances qui a su satisfaire une belle palette de spectateurs.

Que du plaisir et des moments inoubliables qui sentaient bon la fraîcheur, celle de la jeunesse, celle de la création et celle des liens qui unissent les élèves à leur professeur qui sait leur transmettre outre des compétences, « l’envie » …

Ce vendredi, retour dans la folie des années 80 à l’école maternelle

      kkkkkP1070030Ce vendredi 15 juin, à partir de 18 h 30, les élèves de l’école maternelle les Baux avaient décidé, de nous plonger dans l’ambiance enfiévrée des années 80, de vous  proposer une soirée tonique durant un spectacle dédié à ses standards, ceux qui sont devenus presque immortels. quatreCaptureLe spectacle était prêt. tous les élèves étaient au Top, bien motivés et ils sont arrivés plus énergiques que jamais pour danser et aller sur la piste avec beaucoup de plaisir et de naturel, dans la cour de l’école élémentaire,  sous un beau soleil alors que même le vent se calmait.

Toutes les classes de l’école participaient. Élèves et enseignants avaient invité les parents et les amis de l’établissement à partager cette fête annuelle qui marque la fin d’une année scolaire bien remplie, pour les grands le passage au CP et pour les autres la fin officieuse d’un rythme de travail soutenu. Encore 15 jours d’efforts mais petits et grands se projettent déjà dans la prochaine année scolaire.kkkkP1070051

La soirée commençait par une long défilé d’entrée unissant l’ensemble des enfants, déjà prêts et habillés pour leurs danses, tous plus beaux les uns que les autres. Les petits recherchaient leurs parents tandis que ces derniers s’émerveillaient de les voir participer à une danse collective. kkkkP1070027Plus question de les déranger. Une bonne entrée en matière derrière de petites pancartes qui annonçaient la couleur : Le public mettait l’ambiance met restait conciliant avec les petits pour ne pas les impressionner.

Aidés par Amandine Gaïa, une intervenante spécialisée, toujours très disponible depuis plusieurs années les enseignants et les ATSEM ont initié les enfants à des danses depuis quelques mois afin de présenter des chorégraphies assez évoluées et adaptées à leurs compétences. kkkkkkkP1070058

Pas de stress mais que du plaisir pour chacun d’eux de partager une réalisation collective et de la présenter devant près de 400 personnes.kkkkkP1070039

Les petits de Madame Colell  aidées par Alexandra ouvraient la séance avec des extraits musicaux de Mickaël Jackson, le Grand Maître de la danse. Pour ces danseurs en herbe heureux d’être les premières petites stars de la soirée, beaucoup de plaisir et de naturel ans de beaux costumes qui annonçaient une très belle suite. kkkkkP1070048Et l’on poursuivait  avec les élèves de la classe d’Audrey Castellas et de Lisa avec des artistes qui entraînaient énergiquement les spectateurs dans des rythmes d’un « Meddle 80 ».kkkkkP1070065

Nous retrouvions ensuite « Les démons de minuit » avec la classe de Mme VIGOUROUX et de Fanfan, puis nous changions totalement de style. kkkkkkP1070070

En effet, ceux de Madame Pueyo, aidée par Nanette, avaient retenudes morceaux de « Téléphone » un groupe qui a laissé des traces indélébiles durant plusieurs décennies. Avec beaucoup d’aisance et des chorégraphies les élèves évoluaient sans retenue se faisant plaisir et laissant les parents admiratifs.kkkkkP1070085

Pour conclure, les enfants de la classe d’Emmanuelle BALDIT et de Virginie  nous emportaient sur un autre continent avec « Africa ». Ça chauffait dans l’amphi où l’on tapait des mains pour soutenir des danseurs infatigables.

 Le voyage se poursuivait sans embûches pour les élèves stimulés par les applaudissements et par le soutien inconditionnel des adultes.

Les parents étaient conquis, l’équipe pédagogique très contente et les élèves fiers d’avoir joué les artistes pour le plaisir de tous.kkkkP1070090

Du plaisir et du partage, de la maturité et de la sensibilité pour les interprètes qui avaient donné le meilleur d’eux-mêmes en se maîtrisant étaient fiers d’être félicités par leurs parents attentifs.P1070043

Cliquez sur les images pour les agrandir.

Le spectacle s’achevait par une jolie chorégraphie et sous les confetti (s) unissant tous les acteurs de cette belle soirée . La famille École était au complet car auprès des enfants et des enseignants, les ATSEM, avaient veillé avec douceur au  bon déroulement des opérations après avoir participé à l’élaboration du spectacle. D’ailleurs tous participaient pour le final et sans hésiter.P1070061

Pour tous, il était temps de se désaltérer et de partager des pâtisseries préparées par les parents. Grâce à eux, au personnel de l’école, aux parents d’élèves et à Amandine, à Isabelle, l’aide administrative de l’école, à des bénévoles, aux services techniques municipaux, la fête fut un moment de bonheur partagé qui restera  dans les mémoires des parents avec en prime bon nombre de vidéos.

 

 

 

 

.

Événements à venir à la MJC de Poussan

Du Jeudi 14 au 30 juin 2018ayffiche-Expo-Peinture2018_WEB 

MJC de Poussan

Exposition des Ateliers de Peinture

Dans le cadre de sa section Création Artistique, la MJC de Poussan mettra à l’honneur lors d’une exposition temporaire les travaux de peinture des ados et adultes.

Entrée Libre

Vernissage le Jeudi 14 juin 2018 à 18h30 en présence de l’animatrice de l’atelier peinture Marie-José LIGAS.

Samedi 16 Juin 2018 à 21h30

A l’école des Baux – Poussan

Gala de Danse

Les élèves des cours de Modern ‘Jazz, Danse Classique et Contemporain donneront leur représentation de fin d’année sous le thème de Cendrillon sous la houlette de leur professeur Aurélie ASSELIN-BOURRIT. Un gala qui promet d’enchanter les petits comme les grands !Ayffiche-GALA-MODERN-JAZZ-2018_WEB

Entrée 6€

Gratuit pour les – de 10 ans

MJC de Poussan

1, rue des Horts, 34560 Poussan

Tél : 04.67.78.21.26

Mail : contact@mjc.poussan.com

Site : mjc.poussan.com

Facebook : www.facebook.com/mjcdepoussan

Les motos de l’espoir ont assuré à Poussan et sur le Bassin de Thau

         ghisP1060029Ce samedi matin, les bénévoles et tous  les membres de l’association, sur le pied de  guerre depuis  plusieurs semaines, avec des permanences, leur tombola et des ventes de vêtements, lançaient le grand week-end des motos de l’espoir, autour de la cave coopérative de Poussan. Depuis 11 ans, la priorité de ces motards est de venir en aide à des enfants handicapés ou malades en leur permettant de vivre au jour le jour, plus facilement, ou en  leur procurant des instants magiques. Ils ne versent pas d’argent directement mais ils financent des matériels adaptés ou des séjours nécessaires pour la santé physique et psychologique de ces jeunes.

Leur week-end leur permet chaque année de récolter des fonds pour réaliser leurs projets et souvent d’aller au-delà de leurs objectifs. La nouvelle équipe menée par Ghyslaine Vergues avait fait en sorte que tout soit prêt, malgré un changement de site non prévu. Mais la météo était bonne et personne n’a boudé l’occasion pour se retrouver à ce rendez-vous annuel, devenu une référence.


Ces 2 jours de fête avaient pour but de faire le bonheur de malades ou handicapés qui ont besoin d’une aide et qui pourront en profiter si le bénéfice le permet. .

 Ces malades ont souvent besoin de matériel adapté pour le bien être dans leur vie de tous les jours. Grâce aux dons, aux sponsors, à des sociétés privés, et à plusieurs mairies ainsi qu’avec l’aide des Conseillers Départementaux, et grâce aux recettes dégagées sur les deux jours, l’association va permettre de financer des projets.ghysP1060080

Ils viendront principalement en aide cette année à  Paloma une petite fille et Sofiane qui a de graves problèmes de santé suite à une opération de la sleeve qui a eu de très graves complications. (http://www.obesite-solution-chirurgie.fr/intervention/sleeve-gastrectomie/)….

Donc aidés par des partenaires comme Carrefour Market, Auchan, par la mairie de Poussan et celles de communes du Bassin de Thau, l’action caritative des Motos de l’Espoir ne s’arrête pas là.ghisP1060071

Unis dans un même objectif, tous étaient on ne peut plus motivés.

De bonne heure ce samedi, durant l’installation des commerçants, toute l’équipe, Charles-Henri, Yves, Lionel, Denise et Denis… , aidés par leurs camarades, veillait  au bon déroulement des opérations tout en accueillant les premiers motards, visiteurs.ghysP1060073

Quelques moteurs tournaient, peu à peu la musique et la chanson réveillaient les esprits. Des groupes se formaient et n’allaient cesser de gonfler tandis que les Toons étaient déjà de la partie.ghysP1060104

Alors que les motards se rassemblaient, l’esprit d’entraide tournait à plein régime. Jusqu’à 14 h, les motos arrivaient de toutes parts en pétaradant quelquefois, mais pour la bonne cause…

Près de deux cents d’entre elles ont alors formé un très long cortège de 2 et 3 roues, avec même des sportives et des 125, qui a pris la direction de Loupian puis de Pinet pour une belle balade en passant par de belles routes de préférence, quand cela était possible avec plusieurs pauses.  Dégustation de Picpoul, animations, brasucade étaient au programme avec un retour par l’Abbaye de Valmagne et par Bouzigues. Chaque fois ce fut un accueil des plus chaleureux.ghisP1060062

Un soutient pour de nombreux motards sur qui l’on peut compter avec un « cœur énorme » pour  ceux qui ont besoin d’être aidés.ghysP1060122

Au retour,  les Toons avaient repris du service avec des standards des années 80, puis ce furent les concerts des 2 groupes locaux qui se succédaient, les Wheel oscillant entre ZZ top et Eric Clapton puis Twenty Wine avec un rock plus dur mais tout aussi prenant.ghysP1060139

La pression montait sur scène et tout autour avec des rythmes  appréciés par les motards. Remis de leur longue balade, ceux-ci commençaient à apprécier la soirée avant que les officiels ne montent sur scène.ghysP1060153 (1)

Jacky Adgé, Maire de Poussan, saluait l’action de l’association, et félicitait Ghyslaine Vergues ainsi que son équipe. Ils ont su prendre le relais, conserver la motivation et le sérieux de leurs prédécesseurs et garder l’esprit de cette association qui est animée par l’aide, l’entraide et la solidarité , afin d’atteindre de très beaux objectifs et donner la possibilité à certains de vivre beaucoup mieux… « 10 ans de plus certainement avec vous pour ceux qui auront besoin d’aide, vous êtes tous à féliciter ».ghysP1060156 (1)

Ghislaine qui a repris le flambeau exprimait sa motivation et celle de ces camarades, remerciait des services techniques aux sponsors, des cuisiniers aux sonorisateurs tous ceux qui avaient permis la réalisation de ce week-end, les villes qui accueillaient les motards, avec Poussan, Loupian, Mèze, Villeveyrac Balaruc les Bains, et Bouzigues ainsi que d’autres sites. Et elle félicitait de la sécurité à la Croix Rouge tous ceux qui avaient apporté leur aide.lionfghjCapture

Les spectateurs et les nombreux bikers étaient aussi remerciés, tous les bénévoles qui travaillent dans l’ombre, sans oublier tous les partenaires qui permettent d’une année sur l’autre de réaliser les rêves des malades.liondqrtryiuCapture

Les mamans de Paloma et de Sofiane saluaient alors l’engagement de l’association.

Et pour de nombreux participants  il était temps de se désaltérer.

 L’on approchait du repas, sous des barnum devant la cave coopérative, avec tout les ingrédients pour  revigorer les corps avant que le grand spectacle ne débute.lionkljCapture

A l’heure des balances, pas de Richy Hallyday, parrain des Motos de l’Espoir, c’était prévu car il était retenu à la Grande Motte mais tout était sur les rails pour passer une excellente soirée et sans pluie.lionvcbCapture

Le concert était partagé entre la prestation de Stéphane Petit, le sosie de Florent Pagny qui chantait avec professionnalisme, et celle dUltima qui allait assurer comme d’habitude. De bien belles chansons, du rythme, des musiciens à la hauteur, des danseuses. L’on appréciait la douceur de la soirée en se laissant porter par les notes…   lionhigiigiotCapture

Une partie du public participait, rêvait et se laissait entraîner.lionseCapture Un petit show surprise réveillait les esprits avant qu’Ultima ne revienne jusqu’à 1h pour clôturer  en beauté ce samedi d’espoir.  Les objectifs étaient atteints. Tout allait bien. La nuit se faisait douce.Les motards reprenaient du service, le lendemain, en prenant la direction de Villeveyrac, Mèze et Balaruc les Bains pour débuter dans la 1ère ville par un petit déjeuner plein de vitamines puis à 12 h 30, avec le retour des motos,  ils partageaient un repas à la cave coopérative dans une ambiance bien conviviale, toujours musicale mais plus sereine.ghisP1060088

 L’après-midi,  karaoké avec les Toons, tandis qu’à la cave coopérative l’on se préparait à clôturer l’évènement, en douceur et  en musique et en réduisant le régime des moteurs et le niveau du son. lionghjCaptureLes organisateurs, les  motards et les visiteurs peuvent être fiers car leurs actions en faveur des enfants handicapés ou des malades furent à la hauteur, leur flamme étant toujours allumée

Une belle satisfaction pour la famille « Moto » qui n’a pas dit son dernier mot, n’en doutons pas. Félicitations à tous…

Avec EscapadeS : soirée concert Le Souffle Court – Samedi 2 juin

« La soirée approche avec EscapadeS, la météo s’annonce chouette si j’en crois les prévisions, alors voici quelques précisions pour ceux qui se sont inscrits » :
Le Lieu-Mystère  est le jardin, au 555 chemin du Giradou, à Poussan.
Vous pourrez vous garer dans les rues alentours. Le co-voiturage serait super afin de minimiser l’investissement du quartier, pour ceux qui peuvent bien sûr.
Les portes ouvriront à 19H pour ceux qui souhaitent profiter de la restauration  et/ou des vins du Mas d’Aimé (si vous ne m’avez pas encore répondu sur votre présence ou non au repas, merci de me le dire pour un souci d’organisation!)
Le concert débutera vers 20h30, en plein air
Donc… N’hésitez pas à prévoir une petite laine  pour les plus frileux, et…  vos potions magiques et remèdes miracles en tous genres contre les moustiques… Ils sont particulièrement chaleureux…
Au plaisir de se retrouver ce samedi!

 

LA MJC DE POUSSAN FAIT SON CABARET

Une envie de Music Hall ?
L’Danse spectacle cabaret fera son show le VENDREDI 25 MAI 2018 à 21H à la salle de spectacle de la MJC de Poussan.

Un cocktail d’artistes de talent, des chorégraphies endiablées, hautes en couleurs, plumes, strass et paillettes. Quatre danseuses et une chanteuse en live vous transporteront dans l’univers des cabarets d’autre fois avec des tableaux traditionnels et modernes qui s’enchaîneront à un rythme effréné.  Un instant de féerie vous attend !

Durée du spectacle : 1h30

Entrée 7€ / Adhérent MJC 5€

Renseignements et informations : LUNDI au VENDREDI de 14h30 à 19h30 au bureau de la MJC, 1 Rue des Horts, 34560 Poussan.

 

Site internet de la compagnie : http://spectaclecabaret.wixsite.com