SAMEDI 22 JUILLET : FIEST’A POUSSAN

Chemin de la cave coopérative – Devant l’ancienne cave, 34560 Poussan | 20h30

En partenariat avec le Comité des Fêtes le Carré d’As et la Mairie de Poussan

Entrée libre


AURELIO

Hondurasfiesta17Capture

Au-delà du Parlement du Honduras où il a siègé, c’est sur les scènes internationales qu’Aurelio fait vivre la tradition Garifuna. Rescapé du naufrage d’un navire négrier, son peuple s’est construit, dans l’adversité et le sang, une langue (mélange créole d’arawak, de yoruba, d’anglais, d’espagnol, de français) et une culture farouchement indépendante, mais aujourd’hui menacée, où musique, danse et récits ont toujours été l’expression d’une lutte pour la survie, contre le colonialisme et la ségrégation. Un attachement légitime de la part d’une des rares communautés afro-américaines à avoir su se préserver de l’esclavage, à qui Aurelio rend un hommage passionné.

Site | Facebook

THE BONGO HOP

Colombie | Francefiesta2Capture

Après huit années passées à Cali, le trompettiste, DJ, journaliste, prof de sciences politiques Etienne Sevet a déballé à Lyon son sac débordant de carnets de voyage sonores, d’impressions afro-caribéennes, de souvenirs tropicaux, et les a agencés en un concentré d’énergie, de moiteur, de sensualité toutes colombiennes. Épaulé par des amis de là-bas et d’ici, il a conçu Bongo Hop comme un projet où le groove est roi. Vellenato, cumbia, kompa, afro funk et high-life s’y entrechoquent sur des beats hip hop pour une exhortation à la guinche sans frontières.

Facebook

Pascale Patissier expose à Loupian et à Pignan

Pascale Patissier, artiste peintre poussannnaise est sur tous les fronts en ce début d’été : à la chapelle Saint-Hippolyte de Loupian,  qui accueillera jusqu’en septembre plusieurs artistes. Après “Peintures, mosaïques et écorces” d’Abdel Aouatah, c’est “Tâches et traces”, de Pascale, qui vient illuminer la chapelle, jusqu’au 23 juillet. Le vendredi 30 juin, l’artiste poussannaise, en présence de Serge Allié, Adjoint au Maire de Loupian précisait :pat 04 07 17Capture

« Passionnée de dessin dès ma plus tendre enfance, j’ai seulement franchi le pas de la création en 2000 de façon autodidacte. Je me classe volontiers dans le mouvement de l’abstraction poétique qui me convient parfaitement ; je puise effectivement mon inspiration dans le monde onirique, et me laisse guider par mes émotions, mes états d’âme, et cela se sent au travers de mes œuvres. Je me nourris de la beauté du monde autour de moi et espère emporter le spectateur avec moi dans des voyages au pays de l’imaginaire. »pat 2Capture

N’hésitez-pas à aller à la chapelle du mercredi au dimanche, de 15 h à19 h.

Mais si vous désirez en savoir plus sur son œuvre, elle expose aussi  au caveau de Pignan les nus et les petits formats de sa collection et ce, jusqu’à fin juillet…

18 et 19 juillet, Chapeau les Artistes

ArtisteCapture23« Chapeau les artistes » est un rendez vous incontournable, celui des arts du vivant à Gigean.

Cette année, ce sont les 18 et 19 juillet que la commune de Gigean vous propose de venir découvrir une vingtaine de compagnies d’ici et d’ailleurs. Elles investiront les rues, les places, ou les jardins du cœur de ville de 18 h à 23 h.

La programmation de cette 9éme édition, donnera une large place aux compagnies régionales, permettra aux spectateurs de pouvoir apprécier les compagnies de cirque, de danse, de théâtre, d’acrobaties, et de contes… Et ce sera dans une ambiance conviviale

Le festival « Chapeau les artistes » répond pleinement aux missions de la délégation culturelle de la ville de Gigean et mobilise de nombreux acteurs et partenaires. « Si l’accès à la culture, au divertissement est un luxe dans certains pays, nous avons la chance, la possibilité, l’opportunité de pourvoir y accéder, de pouvoir nous y confronter à Gigean. Cette année encore la programmation vous propose de nombreux spectacles tous différents d’un jour à l’autre. Que l’on soit spectateur ou acteur, amateur ou professionnel, accéder à la culture c’est s’ouvrir à soi-même, aux autres et plus largement au monde. C’est même un droit ou un devoir penseront certains.« Précise Gaëlle Fallery, Adjointe au Maire de Gigean, Déléguée à la Culture et la Communication

 Vous pourrez donc découvrir des spectacles engagés ou divertissants qui vous feront déambuler dans le centre-ville au rythme de vos pas, de vos choix.

Jean-Claude Agullo, passion vitrail

agu 10 7 17DSC_0263 (34)Votre visite lui fait toujours chaud au cœur car Jean-Claude Agullo, un autodidacte de la sculpture sur bois et du vitrail, sait que la passion ça se partage. Jean-Claude est toujours motivé pour réaliser de nombreuses expériences et donc son amour pour le travail bien fait lui permet de s’épanouir dans sa passion. Et il expose ses œuvres jusqu’à dimanche soir à la salle Jean-Théron du Foyer socio culturel. Depuis près de 22 ans Jean-Claude réalise des objets pour le plaisir et souvent pour offrir à tous ceux qu’il aime. Heureux que d’autres s’intéressent à ce qu’il fait il a eu envie d’en faire profiter un maximum de personnes.agu 7 7 17DSC_0275 (23)

Il avait même proposé à des scolaires de lui rendre visite . Cette année cela n’a pu se réaliser. Jean-Claude était très heureux d’expliquer sa technique et de pouvoir initier enfants ou adultes à cet art du vitrail.
Entre soudure et maniement du verre, entre ombre et lumière, chacun a pu apprécier le travail de ce passionné qui c’est certain, n’est pas au bout de ses découvertes bien qu’il se lance dans des grandes dimensions avec des psychés et dans les 3 Dimensions avec son Iceberg .DSC_0276 (22)

 Pour ceux qui ne pourraient se rendre à Poussan, sachez qu’il exposera ses œuvres près du Théâtre de verdure à Balaruc les Bains, du 13 au 16 juillet, au 12 Rue Maurice Clavel, avec tirage de la tombola le 16 à Balaruc Les Bains. Profitez-en.agu 10 7 17DSC_0265 (33)

  

Une soirée Nationale très sereine

Ce 13 juillet,  la ville de Poussan vous conviait à une entrée en matière toujours appréciée par les Poussannais et les visiteurs, les plus âgés et les plus petits, une retraite au flambeau qui devait  démarrer vers 21 h 30 de la place de la mairie.13 juillet 2017DSC_0270 (37)

Chacun avait reçu son lampion et sa bougie des mains d’élus ou de volontaires qui se faisaient un plaisir de les distribuer. Déjà, à l’extérieur les lumières scintillaient tandis que les premières étoiles se faisaient remarquer. Il était plus de 21 h 30 mais les participants heureux de se retrouver pour la Fête Nationale en profitaient  pour discuter un peu de leurs vacances.13 juillet2017DSC_0275 (31)

La pena Bastid And Co était en grande forme. Des airs gais et entraînants allaient animer toute la soirée pour nous la rendre encore plus douce. Seul le vent venait la troubler car au lieu de se calmer il se renforçait.

C’était parti avec un peu de retard mais pour la bonne cause, et pour une balade bien conviviale. Le vent tenait, l’on doutait un peu quant au feu d’artifice.13 juillet 2017DSC_0278 (28) En présence de plusieurs élus, d’une des Dauphines et de Tamara Foncillas, Miss de la Commune, le défilé a  traversé le Riverain pour se diriger vers le Skate-Park.

Il a fallu du temps pour que les nombreux spectateurs trouvent place sur la butte du petit stade. Vers 22 h 35, extinction des feux avant que ce ne soit le ciel qui s’enflamme.13 juillet 2017DSC_0311 (11)

Un très beau spectacle pyrotechnique pour une commune comme Poussan allait enchanter le public qui aurait voulu qu’il se poursuive longtemps alors que la tramontane baissait de régime13 juillet 2017P1550116

Entre le bruit, la lumière et la fumée, l’attention était sollicitée au maximum durant plus de 15 minutes.13 juillet 2017P1550123

Entre marron d’air, bombes et comètes, avec des palmiers et des étoiles, le voyage  du Feu a été bien complet.

Mais il fallait s’y résoudre, toutes les bonnes choses ont une fin. Et c’est la Marseillaise qui saluait ce feu d’artifice bien applaudi.P1550165

Tandis que certains rentraient chez eux d’autres n’avaient pas oublié que devant la Mairie un verre de vin à la Française (vin avec glaçons et fruits y  ayant macéré) était servi sur place par les organisateurs de la soirée.DSC_0320 (9)

La Pena Bastid And Co se chargeait d’assurer l’animation musicale, le vin à la Française faisait le reste.

 Ce 13 juillet fut simple mais convivial pour le bonheur de ceux qui avaient désiré y participer.

 

En Poussan ta porte : Didier Super a fait fort

 sup 10 7 17DSC_0285 (17)La 4ème et dernière soirée de l’année “En Poussan ta porte” 2016-2017 se déroulait ce 7 juillet ! Cette soirée s’annonçait des plus belles. Comme le précisait Mathilde Feurbach avec un maximum de spectateurs pour c’était une grande fête :  600 personnes.«  Comme c’est le premier jour des vacances, et la dernière de la saison, nous vous  avons réservé quelques surprises… On voulait un spectacle de qualité, tout public, populaire, ou les parents puissent venir avec leurs ados, les ados avec leurs grands-parents et les grands-parents avec leurs amis… L’on a donc retenu  la Comédie musicale de Didier Super chez l’habitant, à Poussan, près de son entrée sud, chez un autre super Didier.
« Et si Didier Super était la réincarnation du Christ » ! (tout public) »  Cette comédie musicale est drôle et décalée, idéal pour fêter et montrer l’esprit de nos soirées ! Avec des copains plus ou moins compétents, on a fait ce truc pour raconter l’histoire d’un chanteur engagé qui ne trouve plus de raisons de se plaindre et qui par  conséquent se retrouve, comme qui dirait au chômage technique.! »DSC_0279 (21)
 Avec des conditions météorologiques estivales tout était prévu par les organisateurs du parking à la sécurité sur un vaste terrain, un endroit bien accueillant, non loin du château de la Garenne, comme la dernière fois.
Plus de 600 spectateurs avaient répondu présents assis face à l’artiste et savourant plus d’une heure  de spectacle mis en scène par l’acteur, lui-même.sup 10 7 DSC_0340 (4)
 Le spectacle s’est donc déroulé sous les meilleurs hospices d’autant que Didier Super était heureux de se produire dans sa commune de résidence : « . Comme je l’ai dit, je n’ai pas l’intention d’imposer des « messages ». Je suis juste un con d’artiste qui comprend à peine ce qu’il dit ! Par contre, c’est rare que les gens s’en aillent d’un de mes trucs dans le même état qu’ils sont venus, et ça, ça me plait, même si au fond, c’est pas mon problème » . Ce la promettait et l’on s’attendait à tout de la part de Didier.
 La Compagnie Surprise accueillait Didier Super et ses amis pour cette Comédie dans laquelle Didier et un chanteur engagé : DIDIER SUPER. Il est passé de mode et ne trouve plus de raisons de se plaindre, alors que c’est son métier de se plaindre, puisqu’il est chanteur engagé… C’est donc dans l’espoir de ne pas laisser mourir son petit business de disques qu’il va se mettre en quête de sa haine profonde. Pour cela et sur les conseils de son Nounours préféré, il recherchera méticuleusement à mettre le doigt sur le coupable qui fait que notre monde actuel va si mal. sup 10b 7 17DSC_0294 (11)
Sur un mur il est écrit des messages qui font réfléchir en devenant iconoclaste, caricature… Dans son rôle de chanteur raté qui va tout mettre en l’air à la sauce Punk avec cette comédie très animée le chanteur humoriste présente une parodie de comédie musicale où il s’entoure de quelques potes, Nadine qu’il dit être sa sœur, Dalila, une bimbo en paillettes rose et Fabrice,  en demi-frère débile très à l’aise dans son rôle, de cascadeur en BMX jusqu’au milliardaire sur la plage.Entre une peinture ironique des shows des années 80, et un concert punk qui dégénère cette belle aventure raconte une descente aux enfers et une recherche de rédemption à la suite d’un accident banal. Ce jour de concert au Zénith de Bar-le-Duc, le chanteur fait une chute. Il doit se reposer chez sa mère et c’est le début d’un cercle vicieux : il perd sa flamme de chanteur engagé, cesse de profiter des filles arrête de composer. sup 17 7DSC_0321 (7)Son nounours, unique compagnon, l’interpelle sur les médias, la politique et lui demande « pourquoi autant de pauvres votent à droite ? » « Parce que c’est des pauv’ cons », répond Didier. Transporté en banlieue, il entonne une chanson dédiée à celle-ci en essayant de renverser la situation, avant de rechercher le « fumier » à l’origine des problèmes du monde. sup 10 7DSC_0336 (5)Fabrice ayant fait son portrait-robot sous les traits de Che Guevara, Didier lui montrera que gauche et droite, c’est dans la façon de voir qu’il y a différence mais que le bateau coulera tout de même.Entre le capitaliste sous les cocotiers, les familles éclatées de terroristes, les religions et les peuples tout le monde est concerné, pas de jaloux mais cela est dit avec tant de légèreté que Didier suscite une première réaction avant de susciter chez le spectateur une réflexion plus profonde.sup 10 7 17DSC_0325 (7)Avec des chansons de sa composition, des scènes soulevant à sa façon des problèmes de société ou dépeignant avec excès la réalité des choses, Didier Super, avec cascades de BMX et avec professionnalisme en plus a donné aux 600 spectateurs l’occasion de vivre un moment inoubliable entre cabaret; concert punk, délires et envolées, une vraie performance où tout semble approximatif et décalé mais où tout est sous contrôle.sup 17 7 17DSC_0330 (7)
 Pour visualiser une scène : https://youtu.be/qKvwTf9BiEE
 Applaudi par un public conquis qui n’a rien lâché durant le spectacle Didier Super a pu  poursuivre sa prestation, en laissant son rôle de « fumier » sur scène, jusqu’à plus de 23 h, en compagnie des spectateurs et des nombreux bénévoles qui se désaltéraient et se restauraient. Et plus tard , chacun aura le loisir de revenir sur ce spectacle qui l’aura bousculé dans un sens ou dans un autre, ou encore dans les deux.DSC_0338 (4)

Jean-Claude va exposer ses œuvres au foyer socio-culturel

DSC_0081Jean-Claude Agullo va exposer ses œuvres à la salle Jean-Théron du Foyer socio culturel.

(Rectificatif : 7, 8 et 9 juillet, tirage loterie, le 16 à Balaruc Les Bains)

Depuis près de 20 ans Jean-Claude réalise des objets pour le plaisir et souvent pour offrir à tous ceux qu’il aime. Heureux que d’autres s’intéressent à ce qu’il fait il a eu envie d’en faire profiter un maximum de personnes. Cette autodidacte de la sculpture se passionne maintenant pour les vitraux. agudDSC_0274 (14)

Vous profiterez de ces conseils très éclairés sur sa technique. Il en réalise régulièrement en fonction de son inspiration.

« Avec du plomb en U pour les bords et en H pour le reste, avec du verre coloré de 3 mm d’épaisseur, en utilisant quelques outils dont principalement un diamant en tungstène, il réalise de beaux vitraux grâce surtout à son talent et à son imagination débordante. »

Et pour souder, c’est à l’étain.

Il vous attendra du 7 au 9 juillet. Il vous expliquera avec beaucoup de gentillesse et de passion comment il procède, puis il vous montrera ses outils.

Profitez-en, c’est vraiment rafraichissant et lumineux.

En Poussan ta porte, la dernière soirée

C’est le moment de réserver pour la dernière soirée de la saison « En Poussan ta porte » !

Vendredi 7 Juillet, on invite LA COMEDIE MUSICALE de DIDIER SUPER, ici, chez l’habitant, à Poussan :

« Et si Didier Super était la réincarnation du Christ » !!! (tout public)

 C’est la première fois que nous programmons un si gros spectacle. Ce sera une très grosse soirée (nous attendons entre 400 et 600 personnes, alors invitez vos amis !), mais que nous souhaitons dans le même esprit que les autres soirées « En Poussan ta porte » : humaine et conviviale (repas partagé entre tous, et apéro offert par la Cie Surprise).

Comme ce sera le premier jour des vacances, et la dernière de la saison, nous vous réservons quelques surprises… Clic ici pour réserver !AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAc3b97305-cd4e-4cbd-a685-7ea450f7b7f8AAAAAAAAAAaemp00c02ed9-237a-4aa0-9320-7cb476535b81

“On voulait un spectacle de qualité, tout public, populaire, ou les parents puissent venir avec leurs ados, les ados avec leurs grands-parents et les grands-parents avec leurs amis… Cette comédie musicale est drôle et décalée, idéal pour fêter et montrer l’esprit de nos soirées ! Avec des copains plus ou moins compétents, on a fait ce truc pour raconter l’histoire d’un chanteur engagé qui ne trouve plus de raisons de se plaindre et qui par           conséquent se retrouve, comme qui dirait au chômage technique. »

Pourquoi une comédie musicale ?

Parce qu’il est urgent de relever le niveau dans ce domaine !

Elle nous raconte l’histoire d’un chanteur engagé : DIDIER SUPER. Il est passé de mode et ne trouve plus de raisons de se plaindre, alors que c’est son métier de se plaindre, puisqu’il est chanteur engagé… C’est donc dans l’espoir de ne pas laisser mourir son petit business de disques qu’il se mettra en quête de sa haine profonde.

Pour cela et sur les conseils de son Nounours préféré, il recherchera méticuleusement à mettre le doigt sur le coupable qui fait que notre monde actuel va si mal…

Attention : Comme chaque soirée « En Poussan ta porte », la réservation est obligatoire. (Pour recevoir le mail de confirmation, et le mail d’infos de la soirée, ou on vous indiquera le lieu, le parking, etc…)

Les Ateliers jeunes du Strapontin ont fait salle comble

Salle comble pour les deux ateliers « jeunes », écoliers, collégiens et lycéens, qui présentaient un spectacle unique : « Molière en création », une création justement de Séverine Campagna, le Dimanche 18 Juin, à 15 h 30, à la salle Paul Vilate. Le public allait découvrir le fruit d’un travail hebdomadaire à raison de deux séances par semaine pour les jeunes et dynamiques animatrices de ces ateliers, le mardi et le jeudi, Julie, Manon, Séverine, Josette et Amélie, aidées par certains hommes quand nécessaire.strapDSC_0268

Avec patience, enthousiasme et de la tonicité, elles ont su, tout au long de la saison, montrer aux enfants et aux Ados comment l’on apprend à se maîtriser sur scène, à travailler l’expression du corps et celle du visage, à progresser en langue orale et à se mouvoir sur scène pour occuper l’espace. Car au théâtre comme pour cette représentation qui regroupait les 29 élèves, il faut jouer collectif, travailler pour soi et pour les autres, s’entraider pour réussir sans jamais prendre la « grosse tête », en étant ambitieux, mais pas prétentieux.strapDSC_0261

Comme le précisait Jeannot Artières, le Président de l’association, quoi de mieux que l’école du théâtre, une discipline dans laquelle l’on se met en danger mais en groupe. Et si certains y reviennent d’une année sur l’autre c’est que ce danger doit faire monter leur taux d’adrénaline.

Vers 15 h 30, celui des artistes en herbe devait être bien élevé mais dès que le rideau fut tiré, sous des premiers applaudissements, ils firent preuve d’une grande maîtrise et d’un naturel époustouflant.

Après s’être mis dans la peau d’acteurs prêts à répéter il faisaient honneur à Molière dans un montage savamment orchestré par Séverine autour et à partir de plusieurs scènes de Molière.strapDSC_0269

 Nous en retrouverons certainement, plus tard, quelques-uns dans le Poulailler du Strapontin ou même dans la troupe.

Venus de Poussan ou des communes voisines certains jeunes acteurs eux ont déjà choisi la scène pour s’exprimer et désirent aller bien plus loin. Un long travail et des efforts les attendent. Mais comme ce dimanche soir, il ne restera que le plaisir et  la fierté d’avoir dépassé ses angoisses quand après le spectacle viendront les applaudissements du public et les félicitations méritées.

D’ailleurs, en introduction, Jeannot Artières, après avoir présenté les activités du Strapontin, détaillé les différents ateliers et groupes qui mènent des activités théâtrales, précisait que certains adultes actuels avaient débuté dans les Ateliers Jeunes.

Fête très réussie qui s’est poursuivie autour de rafraîchissements avec un Strapontin que vous retrouverez, c’est certain, pour les inscriptions dès le mois de septembre, au Forum des Associations.

Et en 2017, les 30 ans du Strapontin, à fêter !