Gala de Danse de la MJC REPORTE AU 30 JUIN 21H

Le dernier événement de l’année à la MJC : Gala de Danse
DIMANCHE 30 JUIN 2019| Gymnase des Baux.
Carmen_V_Finale

En raison d’un arrêté préfectoral interdisant toutes manifestations sportives dans l’Hérault du vendredi 28 juin au dimanche 30 juin 8h.

Pour des raisons évidentes de sécurité le Gala de Danse initialement prévu ce SAMEDI 29 JUIN 2019 est REPORTE AU DIMANCHE 30 JUIN à 21 H au Gymnase des Baux.

 BILLETTERIE
 

 

 
- GALA de DANSE
  DIMANCHE 30 juin 2019 à 21 H – Gymnase des Baux
Entrée 6€
Gratuit – de 8ans
 
La billetterie est ouverte du lundi au vendredi de 14h30 à 19h30 au sein de la Mjc Poussan
 
Pour tous renseignements : 04 67 78 21 26

Participez au Grand Jeu Pikto

Grand Jeu Pikto organisé par le service culturel de la Mairie de Poussan en collaboration avec les commerçants de la ville de Poussan.Aucune description de photo disponible.
Comment jouer :

Les Piktos ont perdu leurs couleurs !!!

Vous pouvez les aidez à les retrouver en entrant chez les commerçants qui participent au jeu. Vous y verrez un Pikto, entourez sa couleur sur le bulletin de participation : rouge, bleu, jaune ou vert… (r,b,j,v)… c’est tout simple !

Déposer votre bulletin dans l’urne disponible au Foyer des Campagnes jusqu’au 30 juin.


Un tirage au sort, parmi les bonnes réponses, vous permettra de gagner un tableau de l’exposition Pikto – Eon. L’image contient peut-être : texte


Liste des commerçants participants au jeu :
Rosée d’Etoile – LF coiffure – Coupes & Styles – Boucherie Chatagner – Café Beau Séjour – Le Kosi – L’Epi d’Or – Art in Coiff – Bureau de tabac le NEW – Pharmacie des Remparts – Brin de beauté – Le dressing d’Isa – Boulangerie Jeanson – L’Oasis – Le Salerno – Céli Auto-Ecole – Doux comme un cactus – Le Petit Casino – Boucherie du Soleil – Ambre et Sens – Le Panier du soleil – Studio Coiffure – Pharmacie des Ecoles – La cerise sur le gâteau, Céli Auto-école et Poussan Primeur…

Le PIKTO Circus de Nicolas Eon, un bain dans l’humanité en mouvement

  eonP1230295  Le service Culture et le Conseil Municipal de Poussan, vous conviaient au vernissage de l’exposition Pikto ce vendredi 7 juin à partir de 18 h 30 au Foyer des Campagnes de Poussan.

« Nicolas Éon habite Montpellier, mais c’est un artiste universel. Sa capacité de synthèse du trait et des couleurs rend son travail accessible à toutes les cultures. C’est toujours un peu délicat d’affirmer de telles choses quand on parle d’un peintre, pourtant en cherchant à parler aux autres à travers sa peinture, avec Pikto, il a inventé un langage qui se passe de mots, qui fait passer les idées avec un bonheur et une simplicité rares. On trouve dans son travail toute la candeur de l’enfance et la réalité tragique de l’homme adulte qui porte le monde sur ses épaules. »

 Pour l’artiste, « Pikto c’est l’Essentielle Nature Humaine, la silhouette que tout cerveau perçoit instantanément comme sienne. L’image primordiale, l’identité profonde. Pikto est symbole d’humanité dans ses qualités et ses travers, dans sa bontéet sa cruauté, dans ses doutes et ses espoirs. »

 Et Nicolas Eon rajoute :

« Pikto c’est moi, c’est vous, c’est celui qui regarde, s’approprie le personnage, s’identifie. Pikto c’est des milliards d’êtres humains sur Terre qui pensent, aiment, détestent, sentent, ressentent, pleurent, chantent, jouent, souffrent, dansent, virevoltent au gréde nos imaginaires de toutes couleurs, de toutes tailles, de toutes formes…« 

« Je joue avec Pikto, avec son épaisseur graphique et symbolique, avec sa peau de caméléon arc-en-ciel. Pikto c’est un alphabet, mais en dessin. Un dessin simple, épuré, économe pour aller à l’essentiel, à l’os, le rompre et s’y nourrir de la substantifique moelle en chacun de nous, pour toujours garder l’énergie du prochain dessein, l’envie de faire et l’envie d’être… humain ».eonP1230291

 Mais il faut savoir que Nicolas Eon est aussi un artiste multimédia. Photographe, conférencier, réalisateur, concepteur de jeux, comédien et voix-off et bien sûr plasticien, ce touche-à-tout débutant sa carrière aux beaux-arts de Montpellier qu’il quittera rapidement, happé par l’industrie naissante des images de synthèse et des jeux vidéo.
En 1993, pour extérioriser son imaginaire débordant, il créera Pikto, un petit personnage noir simplissime mais porteur d’un immense potentiel expressif de la nature humaine.

De sa rencontre avec François Rouquette, fin 1995, naîtront de nombreux
programmes jeunesse (dessins animés, jeux TV, jeux vidéo, magazines…).

Nicolas Eon sera aussi à l’origine de premières mondiales comme un jeu interactif joué par téléphone en direct à la télévision : « Pikto, le jeu » et le 1er jeu en réseau au monde avec Canalsatellite : « PiktoRezo ».
Au début des années 2000, il a créé une société de production audiovisuelle, OnOff,
en s’associant à François Rouquette. Pikto continue, mais d’autres productions
l’occupent, en particulier pour Canal J avec l’émission « le Monde est Scoop » qu’il
conçoit et écrit. Elle sera « prime time » de la chaîne pendant 3 ans.
Puis ce sera vers le Qatar que Nicolas Eon ira exercer ses talents de concepteur de
programmes avec la chaine « Baraëm TV » (150 millions de téléspectateurs !) où il
créera « Fafa la tortue », programme ludo-éducatif en langue arabe.
Pikto revient en 2008, car Nicolas Eon reprend ses crayons, plutôt ses markers, noir et rouge pour un unique thème mais ô combien fondamental… l’Amour. « PiktoLove » sera son sujet de prédilection pour une série de 500 dessins !
2010, François Rouquette décède. OnOff s’arrête. L’aventure télévisuelle prend fin.
Nicolas Eon monte alors une galerie d’art… ludique en plein de coeur de Montpellier :
PiktoVision. Les oeuvres y sont aussi des jeux. Pendant presque 2 ans, de nombreux
enfants découvrent l’univers joyeux et ludique de Pikto.
2011, la rencontre avec un passionné de technologie et de photo fait ressurgir en
Nicolas Eon, sa passion pour la photo. Commence alors une nouvelle aventure avec
Zooomez, société spécialisée dans les images à 360°. Ce sont les prémisses de la
réalité virtuelle grand public…
Quelques années et millions de clichés plus tard, sans abandonner la photo puisqu’il présente des conférences 360°, en particulier pour les publics empêchés, Nicolas Eon ressent le besoin d’allier photo, peinture et nature. PiktoLove devient alors PiktoLove Nature, concept écologique et intemporel de peinture éphémère dans la nature avec des pigments naturels.

Suite à une rencontre et à une découverte sur Facebook ,  l’exposition poussannaise se réalise après des échanges entre Nicolas Eon et Florence Sanchez, Adjointe au Maire de Poussan, déléguée à la culture, au patrimoine et à la communication.

« Grâce à ces rencontres vont émerger des idées qui seront les piliers de cette exposition. »

Tout d’abord, le premier, un atelier artistique autour des capitelles pour s’initier à l’art du « Pikto » et à ses nombreuses facettes pour pouvoir réaliser une œuvre multiforme, multimédia, multi-supports, à partir de cette saga « Pikto » qui vous attend maintenant à Poussan, au Foyer des Campagnes…eonP1230299

Pour revenir sur l’atelier Pikto : http://blog.ville-poussan.fr/?p=126559

Mais Les Piktos ne concernent pas que la Pierre, ce sont aussi des œuvres en bois, des peintures sur panneaux et plaquettes, avec des séries, des photos et des vidéos 360°, d’autres œuvres en PVC et toujours présents, des petits cœurs rouges ainsi que des  petits bonshommes qui vont exprimer une idée, une pensée.

Mais l’exposition, n’est pas à voir, elle est à regarder car parmi les 300 oeuvres exposées, il y a dans les séquences que l’on découvre et pour chacune d’elles, un côté ludique à la fois excitant mais quelque peu déroutant. Nicolas interroge ?

Des messages codés, des silhouettes et des bonshommes à retrouver parmi d’autres, des paires à reconstituer, des pictos à identifier, des photos à replacer, c’est un peu un PIKTO CIRCUS comme Nicolas le précise.eonP1230318

Et Florence Sanchez, l’a bien compris, le message se situe au-delà du Pikto, il est dans le mouvement, dans la pensée intérieure du visiteur qui devra s’imprégner par le jeu ou la manipulation et qui sollicitera sa pensée.

Elle précisait en effet : « Je pense sincèrement que Nicolas à le cerveau en ébullition nuit et jour et que sa créativité est intarissable. Il décline à l’infini son personnage en s’inspirant de notre vie, de nos ressentis, des nos actions, de notre impact sur l’environnement…Nicolas est un artiste généreux qui aime faire partager sa passion, son art.C’est ce qu’il a fait avec la trentaine de personne qui a participé à l’atelier Pikto nature dans l’ancienne carrière sur le chemin des capitelles au mois de mai.Il nous a fait découvrir une autre facette de son travail et d’un pinceau, d’une pierre, de pigments naturels à base de charbon et de la bauxite, une œuvre collective écologique et éphémère est née de l’imagination débordante des artistes d’un jour que je remercie encore pour leur participation. Au centre de l’exposition vous pourrez découvrir des photos, des films extraits de cette création mais je vous invite à prendre le chemin des capitelles dans notre belle garrigue et à pénétrer directement dans l’œuvre qui petit à petit avec le temps et les éléments va s’estomper jusqu’à disparaître. Une expérience créative mais surtout humaine ou partage et convivialité ont été le maître mot de la journée. »eonP1230285

C’est un fait, de la surpopulation à l’amour, de la fragilité à l’éphémère de la peinture mais aussi de la vie, de l’environnement au besoin d’agir ensemble, nous retrouverons dans les œuvres de Nicolas cet esprit de partage, cette générosité et ce besoin de communiquer qui le caractérise.

C’est dans ce sens que Michel Bernabeu, Conseiller Municipal délégué à la Culture rajoutait : » à travers ce petit bonhomme, ce Pikto sans visage, sans mains ni pieds, une bouffée de sentiments m’a enveloppé, tantôt joyeux, emplis d’amour et de respect et tantôt plus sombres, évoquant la maladie, la drogue, la guerre et la souffrance. Avec, toujours présent, ce cœur, rouge-sang qui fait rêver ou qui fait souffrir, suggérant l’amour, l’amitié, mais aussi la solitude des villes, l’espoir tragique des migrants, et tant d’autres messages que chacun peut percevoir. Alors comme moi, attardez-vous sur ces allégories, laissez venir les sentiments, parlez-en avec Nicolas, il adore ça et encore plus si vos perceptions n’étaient pas dans ses intentions premières et vous serez surpris de mesurer toute la richesse des thèmes abordés grâce à ce petit grand bonhomme. »

Devant un nombreux public venu pour ce vernissage convivial et bien ludique, Il ne restait plus à Nicolas qu’à remercier tous ceux qui l’avaient aidé à préparer cette exposition sachant que pour vous plonger dans le Pikto Circus il suffit d’aller à la rencontre de Nicolas quand l’exposition est ouverte au public.

Le verre de l’amitié permettait aux visiteurs de se « piktoriser » auprès d’un artiste qui n’a qu’une envie, procurer du plaisir aux visiteurs tout en les incitant à réfléchir au travers des messages qu’ils sauront interpréter…

Et il en sera de même pour les nombreux scolaires qui viendront à sa rencontre durant l’exposition

 

Visite de l’exposition du 7 au 30 juin 2019
Samedi et dimanche de 10h à 12h et de 15h à 19h
Du mardi au vendredi, pour les groupes et les scolaires
sur rendez-vous au service culturel : 04 67 18 35 95 et spectacle@ville-poussan.fr

Ville de Poussan
1, place de la Mairie – 34560 Poussan – France
Service culture et communication : 00 (33) 04 67 78 99 56 – communication@ville-poussan.fr
www.ville-poussan.fr et blog.ville-poussan.fr
Piktovision@gmail.com
06 17 77 08 25

 

Musées, Jardin, Sites d’exceptions : découvrez l’agenda !

Voici le second numéro de notre agenda du patrimoine !

poulCapture

Cette nouvelle livraison propose encore plus d’activités, d’histoire, de découvertes entre terre, mer et étang, tant notre archipel de Thau est riche en matière de patrimoine. Une nouveauté dans ce programme, le réseau patrimoine avec le Jardin Antique Méditerranéen, le Musée gallo-romain Villa-Loupian et le Musée Ethnographique de l’Étang de Thau s’enrichit de deux sites remarquables l’Abbaye Saint Félix de Montceau et la pointe des Onglous, embouchure du Canal du Midi, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Sète agglopôle méditerranée s’est donnée comme mission d’agir en faveur du patrimoine en réalisant un maillage du territoire, en prenant la compétence de la gestion de deux sites remarquables et en créant avec la prestigieuse « Fondation du patrimoine » un fonds d’aide à la mise en valeurs des sites patrimoniaux du territoire.

Bonne découverte !

TÉLÉCHARGEZ LE PROGRAMME DE JUILLET A NOVEMBRE 2019 

Gala MJC : la musique les passionne quand elle est partagée

     quiseP1240432       Ce jeudi 27 juin, à 20 h, à la salle de spectacle de la MJC, le gala des élèves des ateliers « Musique » marquait l’avant- dernier acte des soirées de fin de saison pour la MJC qui décidément, avec les écoles, a animé ce mois de juin . Nous avions l’occasion d’apprécier le fruit du travail régulier des élèves de  Nan Hansen, de Violaine Allix, de Gilles Daguzan et de Fabien Lefebvre respectivement au piano, au violon, à la guitare et à la batterie. La soirée allait tenir ses promesses avec des prestations de très bonne qualité, des mini concerts pour des élèves  aux compétences variées qui prouvent qu’avec du travail l’on progresse rapidement, des duos, des mix élèves/professeurs, et même du chant de haute volée.

Pour cet évènement ouvert à tous, le public était nombreux, et il n’a pas été déçu par des élèves qui semblaient motivés et passionnés, unis autour des partitions,  qui pour la plupart d’une année sur l’autre continuent dans ce sens, du classique au moderne, de la batterie à la guitare électrique.

Nous les retrouverons donc, certainement, d’ici quelques années dans du classique ou du rock, dans des valses ou  la techno, autour du Bassin de Thau.  Ils étaient très nombreux cette année et n’avaient pas hésité à s’associer pour le meilleur avec quelquefois de différents instruments associés.

 Marina  Dumonceaud précisait que comme chaque année les ateliers avaient eu un grand succès : « Toujours avec autant de sérieux mais aussi de plaisir les élèves très sollicités par de nombreuses fêtes, des pianistes ayant joué la veille,  avaient préparé cette soirée avec minutie et pour certains allaient se produire à plusieurs pour vous offrir un mini-concert, une sorte de spectacle. Un peu d’angoisse mais intérieurement beaucoup de plaisir pour ces musiciens très sérieux. »

Le public allait être ravi. De la qualité, du spectacle, de nombreux musiciens et une grande maîtrise au niveau de l’organisation avec des enchaînements rapides, même quand il s’agissait pour de petits orchestres rassemblant des musiciens bien synchronisés de se mettre en place… Cela sentait la concentration et le désir de donner le meilleur.

 quiseP1240413

Dès la première partie Julien, Jeanne,  et Estelle en solo ou en duo,  n’hésitaient pas avec du Verdi et des polkas, et l’on savourait la fraîcheur de leurs interprétations.

Pour les guitares il en fut de même. Autour de Gilles Daguzan, plutôt dans l’accompagnement que ce soit  la guitare sèche, l’acoustique ou à l’électrique, les jeunes musiciens ont bien « assuré » sur scène .quiseP1240409

Si en première partie la classe des guitares sèches se lançait dans du Lady Gaga et du « La la Land »,  ensuite ce fut du Queen  avec un très beau « Bohemian Rhaspody ». Que du bonheur pour les adeptes de cet instrument.quiseP1240411

Au violon, l’on ressentait une belle maturité fruit de plusieurs années d’efforts. Et quel beau cadeau quand toute la classe accompagnée par des violoncelles, un batteur et une guitaristes avec l’interprétation de »Sweet Child O’mine » suivi de 3 extraits de la Comédie Musicale des « Misérables » de Claude Michel Schönberg et Alain Boubil. Une démonstration durant laquelle les spectateurs pouvaient chanter, un concert qui finalise des heures de travail individuel mais aussi des répétitions collectives. Sur Scène un véritable spectacle avec des artistes en costume, du chant et une mise en scène simple mais efficace qui a surpris et captivé un public subjugué.quiseP1240429

Une attention et un grand bonheur pour un public vraiment emporté tant la qualité des interprétations était remarquable.

Concentrés sur leurs instruments les élèves ont savouré ces instants sur scène, dans un même plaisir. Elsa, Léa et Emilie ainsi que Lucille nous le prouvaient encore au piano.quiseP1240421

Même pour  la batterie, ce fut une démonstration de maîtrise avec des compétences qui ne demandent qu’à se développer au fil des ans. Mais entre Thomas et son Imagine, Julia interprétant « Animal de Maroon 5″ et Anakin pour « Hells Bells », la route est bien tracée, les progrès sont sensibles.quiseP1240418

Et cette année, cerise sur le gâteau, 5 musiciens ont aussi uni leurs compétences, Julien à la batterie, Emilie au piano, Eléa au chant, Clément et Timéo à la guitare pour interpréter un beau « Summertime Sadness » avec qu’Alexandre ne conclut par du Nirvana

Les familles venues en nombre ainsi que les amis des musiciens et chanteurs étaient on ne peut plus heureux d’avoir partagé avec eux une soirée musicale remplie de surprises : avec un répertoire varié, avec des orchestres et des classes complètes autour des professeurs avec lesquels les élèves étaient en osmose,  l’on a ressenti un profond plaisir et une belle maturité pour tous les jeunes musiciens que l’on voit progresser d’une année sur l’autre avec toujours la même envie de placer la barre plus haut pour donner le meilleur pour eux pour leurs camarades mais aussi pour le public.quiseP1240416

Vraiment, une belle démonstration pour ces jeunes qui ont su nous faire vibrer. Et un grand merci aux professeurs toujours aussi soucieux de transmettre outre leurs connaissances, leur passion aussi…miserableCapture


MJC : une soirée bien artistique ce 26 juin

    Isabelle Maselli, Présidente de la MJC, et le Conseil d’Administration de la MJC avaient invité les élèves pianistes à la MJC, dans la salle d’accueil pour un petit récital qui permettait de montrer que les enfants ont bien progressé. Les parents étaient tous là à 18 h 30 pour fêter cette fin de saison.  pianoP1240328

Vu les nombreux enfants des ateliers piano de l’association, seuls les plus jeunes et les débutants allaient présenter leurs réalisations artistiques. Les autres en avaient la possibilité le lendemain avec le gala de musique à la MJC.

Il faut dire comme le précisait Marina Dumonceaud, qu’ils sont très assidus; bien nombreux et tant mieux, qu’ils font des prouesses en suivant les cours de leur professeur, Nan Hansen qui exerce à la MJC depuis plus de 18 ans.  Les petits  virtuoses s’étaient déplacés motivés .pianoP1240331

 Pour le piano, venus pour encourager leur enfant, l’écoute des parents était maximale. Quant aux jeunes musiciens, ils n’étaient pas impressionnés mais fiers de montrer leurs progrès à un auditoire conquis, en solo ou à quatre mains. Du sérieux et de la motivation pour tous ces petits pianistes qui à leur niveau ont interprété des morceaux adaptés à leurs âges mais d’un bon niveau : Julien, Lisa, Jeanne, Jade, Charlène et bien d’autres plus grands encore, n’ont pas hésité à se lancer dans les valses, les danses hongroises, les musiques espagnoles et même la Souris verte…pianoP1240332

Ce fut un bon moment partagé sans modération par les musiciens en herbe et par leurs parents avec de très belles surprises musicales.

Félicitations à tous les élèves de Nan pour ce petit concert bien sympathique et à nos petits apprentis qui « connaissent déjà la Musique ».