Les Ateliers jeunes du Strapontin ont fait « un tabac »

      cendrP1070710Salle bien remplie pour chacun des deux ateliers « jeunes », écoliers, puis collégiens et lycéens, qui présentaient deux pièces adaptées par Amélie qui a animé et travaillé le théâtre et ses différentes caractéristiques avec des acteurs en herbe bien motivés cette saison. 20 au total. Ce samedi 23 Juin, à 15 h, à la salle de spectacle de la MJC, le public allait découvrir le fruit d’un travail hebdomadaire à raison d’une séance par semaine pour des enfants et pré-ados, tout d’abord, puis pour les plus grands.

Avec patience, enthousiasme et de la tonicité, elle a su, tout au long de la saison, montrer aux enfants et aux Ados comment l’on apprend à se maîtriser sur scène, à travailler l’expression du corps et celle du visage, à progresser en langue orale et à se mouvoir sur scène pour occuper l’espace et structurer le temps. Car au théâtre comme pour les 2 représentations, il faut jouer collectif, travailler pour soi et pour les autres, s’entraider pour réussir sans jamais prendre la « grosse tête », en étant ambitieux, mais pas prétentieux.cendrP1070727

Comme le précisait Jeannot Artières, le Président de l’association, quoi de mieux que l’école du théâtre, une discipline dans laquelle l’on se met en danger mais en groupe. Et si certains y reviennent d’une année sur l’autre c’est que ce danger doit faire monter leur taux d’adrénaline.

Vers 15 h 00, celui des artistes en herbe devait être bien élevé mais dès que le rideau fut tiré, sous des premiers applaudissements, ils firent preuve d’une grande maîtrise et d’un naturel à toute épreuve. Ils présentaient « Moustique » de Fabien Arca. cendrP1070721

 Ils faisaient honneur à l’auteur dans un montage savamment orchestré par Amélie en jouant à tour de rôle avec des partenaires un Moustique qui est un petit garçon qui se pose plein de questions : où étions-nous avant d’être sur terre ? Comment faire pour être cirque ? Pourquoi faut-il bien s’habiller le jour d’un enterrement ? Que faire face aux grands qui s’en prennent toujours à nous ? La langue maternelle d’accord, mais la langue paternelle c’est quoi ? Qui est derrière la porte ?… Au gré d’une succession de courtes scènes, nous partageons la vie et les interrogations du petit garçon qui est entouré de ses parents, aimants mais un peu rigides, de sa grande sœur qui le prend toujours pour un petit, de son super copain… Et puis un jour, il rencontre Crevette, une fillette de son âge… Et…cendrP1070723

A 18 h, ce fut aux plus grands (8) de se lancer sur Scène avec une « Cendrillon » revue par par Joël Pommerat, une pièce créée en octobre 2011 au Théâtre national de la Communauté française, « un gros morceau » de 120 mn, réduit à 1 h par Amélie, mais une pièce axée  « sur la mort, la vie, le temps » et le deuil.

« Sandra est une jeune fille qui a beaucoup d’imagination, et a qui il arrive un grand malheur: sa mère tombe très malade. Tellement malade qu’elle parle « d’une voix faible, tellement faible qu’il faut sans arrêt la faire répéter ». Alors qu’elle va bientôt mourir, elle fait venir sa fille à son chevet pour lui parler une dernière fois. Sandra essaye donc d’être très attentive, et entend qu’elle ne doit jamais cesser de penser à sa mère plus de cinq minutes, sans quoi elle mourrait « en vrai ». Ces paroles bouleversent la vie de Sandra, qui dorénavant cherche à contrôler le temps, et ses pensées. Plus question de divaguer. Quand son père les emmène vivre avec une femme tyrannique, et ses filles fainéantes et détestables, et qu’on lui donne à faire les tâches ingrates de la maison, Sandra ne s’en plaint pas, et en demande même davantage, pour se punir des minutes où elle a oublié de penser à sa mère. Jusqu’au jour du bal organisé en l’honneur de l’anniversaire du prince, où Sandra rencontre ce dernier, qui croit que sa mère va l’appeler car elle est juste bloquée dans des grèves qui l’empêchent de rentrer… depuis dix ans. Sandra comprend qu’en réalité la mère du prince est morte, et le poussera à accepter la vérité. Ce faisant, elle réalisera que son propre combat, pour maintenir sa mère en vie en, est vain. Grâce à sa marraine la bonne fée, Sandra aura l’occasion d’entendre les véritables dernières paroles de sa mère, et de comprendre le malentendu qui régnait sur sa vie. Car la mère de Sandra lui avait simplement dit « N’oublie jamais, si tu penses à moi, fais le toujours avec le sourire ».cendrP1070736

Et nos jeunes acteurs s’en sont « sortis » très bien emportant les spectateurs dans l’aventure, ceux-ci oubliant que les acteurs étaient des élèves tant leur engagement était fort.

 Nous en retrouverons certainement, plus tard, quelques-uns, dans le Poulailler du Strapontin ou même dans la troupe.cendrP1070740

Venus de Poussan ou des communes voisines certains jeunes acteurs eux ont déjà choisi la scène pour s’exprimer et désirent aller bien plus loin. Un long travail et des efforts les attendent. Mais comme ce samedi soir, il ne restera que le plaisir et  la fierté d’avoir dépassé ses angoisses quand après le spectacle viendront les applaudissements du public et les félicitations méritées.

cendrP1070745

Fête très réussie qui s’est poursuivie autour de rafraîchissements avec un Strapontin que vous retrouverez, c’est certain, pour les inscriptions dès le mois de septembre, au Forum des Associations ou avant sur le site de la troupe pour le programme de la saison à venir…

Et en 2018, déjà 31 ans pour le Strapontin !

Quelques changements de dates pour le Strapontin

QUELQUES CHANGEMENTS DANS LES PROCHAINS RENDEZ- VOUS :
 
- LE DIMANCHE 12 JUIN A 17 H ( et non à 21 h comme annoncé par erreur)
SPECTACLES DES ATELIERS JEUNES DU STRAPONTIN
- A NOTER AUSSI QUE LA SORTIE DU NOUVEAU SPECTACLE DU POULAILLER DU STRAPONTIN

« MONSIEUR DE POURCEAUGNAC » DE MOLIÈRE

AURA LIEU A LA RENTRÉE ( date communiquée ultérieurement) et non le 25 juin.

Le Strapontin apprécie l’Hiver

Hiver 2014/ 2015

« J’aime bien, l’hiver. Le froid, ça donne envie d’être au chaud. Mais pas seul(e) … Avec plein d’ami(e)s … dans un théâtre (chauffé !) par exemple ! »

Si vous êtes dans ce cas, ça tombe bien, le Strapontin va vous dire où et quand !

 Maois d’abord « Les représentations de «  CHERS Z’OISEAUX » »

  « Cet été, nous avons joué au théâtre de la Mer, devant un public nombreux et enthousiaste. En Octobre, ce fut Montbazin (public moins nombreux, mais tout aussi chaleureux !), puis, ayant été sélectionnés pour les théâtrales de Castries, nous avons eu le plaisir d’y jouer (un samedi soir !) notre « Anouilh ».

                                 ——–

A ce festival, organisé par la Fédération Nationale des Compagnies de Théâtre Amateur, près de 20 pièces sont jouées sur 12 jours… La « grand-messe » du théâtre amateur Héraultais, en quelque sorte … Et cette représentation, la 12ème, correspondait au jour anniversaire de la sortie de « chers z’oiseaux ». » Précise Jean Artières.

 La prochaine représentation à POUSSAN :

LE DIMANCHE 25 JANVIER à 17 H00 salle Paul VILALTE.(MJC POUSSAN)

Vous n’êtes pas libre ce jour-là ? Aucune importance : ils la rejoue en février !

le SAMEDIi 21 FEVRIER à 21h00 à VILLEVEYRAC. (Salle Marcel PEYSSON)

 PROGRAMMATION 2014/2015 A LA SALLE « Paul VILALTE » :

   Cette 11ème saison, ils la vivent comme un rêve … Pourquoi ? La réponse tient en un mot : « COMPLET » !! Complet en septembre, complet en octobre, complet en Novembre, complet pour la sortie du spectacle de l’atelier « adultes », complet en décembre …

Aujourd’hui, la réservation est devenue O-BLI-GA-TOI-RE !

Ne changez rien !!

… Ah. A propos de changement, justement, il y en a un, en janvier : il était prévu « Yvonne, princesse de Bourgogne », pour le samedi 17 janvier. Malheureusement, un comédien de la troupe invitée est hospitalisé. (pas trop grave, mais très long).

« Yvonne » a donc été remplacée … par « Marius ». Cette pièce sera joué par la Cie « La Gerbe Grabelloise » … AU PROFIT DES SINISTRES DES INONDATIONS qui ont sévi à Grabels, en Novembre dernier.

 

 LES ATELIERS :

 Les « adultes » cornaqués par Marie Anne, ont donc « sorti » leur nouveau spectacle « 5 NUANCES DE NOIR » en Décembre. Décapant, drolatique, irrespectueux … du Guy FOISSY, quoi !

De façon plus traditionnelle, l’atelier « jeunes », drivé par Salomé nous présentera son spectacle de fin d’année … en juin !

 CINEMA :

 En Décembre 2011, le Strapontin avait organisé une soirée « Courts Métrages », invitant plusieurs cinéastes (amateurs et professionnels) à venir projeter leurs œuvres … dans lesquelles apparaissaient un(e) ou plusieurs comédienn(e)s de la Compagnie. Patrick ORTEGA en était le réalisateur, et chacun a pu apprécier le travail.

En janvier prochain, pour une soirée, le Strapontin a décidé de lui donner carte blanche !

« Nous vous invitons donc à réserver votre soirée du SAMEDI 31 JANVIER pour une nouvelle soirée de « courts » : « CARTE BLANCHE A PATRICK ORTEGA ». Emotions en perspective !! … Et n’oubliez pas de réserver ! » Rajoute Jean Artières.

 ART CLOWNESQUE :

 En Novembre, Salomé, (la petite dernière de l’équipe) a organisé un stage sur l’art clownesque. Stage très attendu … et qui a connu un franc succès ! Il y aura donc une suite … Et le deuxième stage est prévu pour le dernier week end de Janvier. (Samedi 31/01 et Dimanche 01/02). Ça vous tente ? Il reste quelques places !

Pour tout renseignement : 06 85 40 61 64

L’ETE du Strapontin :

 En remplacement des visites guidées théâtralisées, à présent sous la coupe du CCNBT, la troupe est en train de cogiter sur un projet qui permettrait de ne pas couper le cordon avec le public pendant l’été…

 LE SITE INTERNET :

 C’est la génération « 3.0 ».  C’est le même site … mais différent !

Plus riche, plus complet, plus vivant … et toujours aussi simple ! Une visite (régulière) s’impose !

 compagniedustrapontin.fr

Toute l’équipe du STRAPONTIN vous souhaite

D’excellentes fêtes de fin d’année !!

 Et elle vous donne rendez-vous en Janvier à la salle Paul VILALTE :

 SAMEDI 17 JANVIER à 21H00 : « MARIUS » de Marcel PAGNOL par « La Gerbe Grabelloise » (au profit des sinistrés des inondations de novembre dernier)

 DIMANCHE 25 JANVIER à 17H00 : « CHERS ZOISEAUX » de Jean ANOUILH par la Cie du STRAPONTIN

 SAMEDI 31 JANVIER à 21h00 : soirée cinéma (courts métrages) : « carte blanche à Patrick ORTEGA »

  Et le stage « ART CLOWNESQUE », animé par Salomé (31 Janvier et 01 Février)

 

Attention, samedi, stationnement alternée

Jean Martin, chauffeur de taxi de profession, est un homme comme tout le monde.  Sauf qu’il est marié à deux femmes….Et qu’il a deux foyers :

l’un à Ivry, l’autre à Montreuil. 
Chacun étant dans l’ignorance de l’autre évidemment !
Entre déplacements et horaires variables, il jongle parfaitement avec son emploi du temps surchargé, jusqu’au jour où, à la faveur d’un accident de la route, son mécanisme de « stationnement alterné » est en passe d’être découvert par deux inspecteurs de police un peu tatillons.
Il s’emploie alors à tout faire pour ne pas dévoiler le pot aux roses, aidé dans son effort par son voisin, complice malgré lui des événements et quiproquos rocambolesques qui s’enchaînent en cascade.

Au final, un édifice de fantaisie construit une fois encore avec une véritable précision d’horloger par Ray Cooney, le « Feydeau anglais

5 nuances de noir pour ce vendredi soir

DSC_0127 (2)          «5 NUANCES DE NOIR», était présenté ce vendredi soir par le Poulailler du Strapontin, ou l’atelier « adultes » de la troupe. A 21 h, peu de spectateurs dans la salle Paul Vilalte de la MJC, pour cette pièce réservée à un public averti avec un humour noir un peu déroutant, une pièce déjà jouée à Poussan en décembre.

  DSC_0123 (2)   Car celle-ci a été écrite à partir de scènes d’autres œuvres théâtrales, par Guy Foissy, est vraiment à la hauteur, question couleur : 5 saynètes pour des initiés, mises en scène par Marie-Anne Mouraret.

DSC_0132 (3)  Les premières pièces de Guy Foissy ont été créées en 1956 au Théâtre de la Huchette à Paris. Actuellement plus de 80 pièces de ce dramaturge ont été jouées, en France et dans plus de 35 pays, et traduites dans une quinzaine de langues.

Comme il le précise : « On doit se couler dans mon propre moule. » Et ce samedi soir, le public attentif s’est laissé emporté par des textes hors-normes découvrant, outre les compétences artistiques des acteurs du « Poulailler » et de leur metteur en scène, Marie-Anne, la personnalité de l’auteur dont on connaît « Chicago Blues » et « L’Arthrite ».

Il fallait plonger dans le noir, de celui qui est doux à celui qui est cru et accepter de se laisser mener par Guy Foissy, un expert en la matière. D’autant que les acteurs du poulailler du Strapontin avaient toutes les compétences pour nous guider dans ce cheminement un peu hors du commun. .

1, 2, 3 pour le Strapontin

  • La sortie  de la nouvelle pièce du Strapontin, « CHERS ZOISEAUX », a été un succès !
    Vendredi et Samedi … la salle Paul Vilalte était pleine !

  • … Et, à priori, ça vous a plu …La troupe remercie son public de lui avoir fait confiance :  » Merci pour votre enthousiasme, pour vos rires, pour vos applaudissements ! »
  • Et aussi un grand merci des acteurs à celles et ceux qui étaient là, dans l’ombre, pour les aider à gérer cet évènement ! BENOIT, NORBERT, LAURE, CHANTAL, BEA, JACQUELINE, SYLVAIN,  MANON, JULIE …
    .
  • Et si vous n’avez pu être présent le week-end dernier, ce n’est pas grave :
    UNE TROISIÈME REPRÉSENTATION SERA DONNEE LE SAMEDI 23 NOVEMBRE … A POUSSAN !
    (toujours à la salle Paul VILALTE, dans le cadre de Fest’UD, toujours à 21 h)
    … Et si vous avez vraiment, vraiment aimé vous pouvez toujours revenir !
  • prix : 7 euros/ réduit 5 euros ( adhérents MJC/ Strapontin, FNCTA, demandeurs d’emplois et minima sociaux)

    pass 3 spectacles 18 euros et 6 spectacles 30 euros

    info/ reservations :
    06 88 57 77 85
    09 61 48 05 51
    contact@mjc34.org

  • Et après Fest’UD, départ pour une tournée mondiale : Balaruc le Vieux, Montpellier (2 fois), Montferrier, Lattes, et peut-être Castries …