CITY FOLIZ, initié par la CCI Hérault est reportée du 4 décembre au 24 janvier

 Au regard du confinement annoncé hier par le Président de la République, l’opération de relance du commerce CITY FOLIZ, initié par la CCI Hérault et financé par la Région Occitanie et les collectivités locale, est reportée du 4 décembre au 24 janvierafin d’accompagner au mieux la réouverture des commerces et la période de soldes.

 Pour votre information la Commission Consultative des Marchés de la CCI Occitanie a retenu la société Keetiz pour la fourniture de la solution digitale de cette opération.

 « Ce nouveau confinement est un coup dur pour notre économie et surtout pour nos commerçants. En cette période d’achats de noël, ces fermetures sont catastrophiques. Nous allons, dans les jours qui viennent, accompagner la numérisation des commerçants au travers de différents dispositifs :

  • Réactivation de la plateforme de localisation des commerces ouverts initié en mars dernier dans laquelle près de 2500 commerces avaient été référencés durant le premier confinement
  • Mise à disposition d’une brochure « Vendre en temps de confinement »  qui présentera le minimum vital numérique pour les commerçants et indépendants
  • La recommandation d’une plate-forme de vente en ligne permettant drive, click and collect et livraison à domicile
  • Une campagne d’appels sortants vers les commerces et activités qui ne pourront pas ouvrir afin de leur proposer des solutions numériques immédiates à l’image de la campagne menée auprès des PME industrielles les semaines précédentes.

L’objectif est bel et bien d’aider les commerces fermés à maintenir leur activité grâce aux outils numériques. Au déconfinement, notre opération City Foliz sera là pour prendre le relais et permettre aux commerçants d’assurer aux mieux cette fin d’année. »

André Deljarry, Président de la CCI Hérault, 1er Vice-Président de la CCI Occitanie

Informations Coronavirus : Téléchargez ou remplissez en ligne vos attestations

Le 28 octobre 2020, le président de la République a décidé de prendre des mesures pour réduire à leur plus strict minimum les contacts et déplacements sur l’ensemble du territoire en établissant un confinement du 30 octobre au 1er décembre minimum.Connexion, Covid-19, Coronavirus, Virus

Les déplacements sont interdits sauf dans les cas suivants et sur attestation uniquement pour :

  • Les déplacements entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle ou les universités (ou établissements d’enseignement supérieur) pour les étudiants ou les centres de formation pour adultes et les déplacements professionnels ne pouvant être différés
  • Les déplacements pour effectuer des achats de fournitures nécessaires à l’activité professionnelle, des achats de première nécessité dans des établissements dont les activités demeurent autorisées (liste sur gouvernement.fr) et les livraisons à domicile;
  • Les consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés et l’achat de médicaments ;
  • Les déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables et précaires ou la garde d’enfants ;
  • Les déplacements des personnes en situation de handicap et leur accompagnant ;
  • Les déplacements brefs, dans la limite d’une heure quotidienne et dans un rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile, liés soit à l’activité physique individuelle des personnes, à l’exclusion de toute pratique sportive collective et de toute proximité avec d’autres personnes, soit à la promenade avec les seules personnes regroupées dans un même domicile, soit aux besoins des animaux de compagnie ;
  • Les convocations judiciaires ou administratives et rendez-vous dans un service public ;
  • La participation à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative.
Des attestations permanentes seront proposées pour les déplacements domicile travail et pour amener les enfants à l’école prochainement. Pour les autres motifs les attestations individuelles seront à remplir à chaque déplacement.

Une amende forfaitaire de 135 € sera appliquée en cas de non-respect du confinement.

Téléchargez l’application #TousAntiCovid

 

#COVID19. #TousAntiCovid
Alors que le virus de la COVID-19 continue de se propager sur le territoire français, casser les chaînes de transmissions est devenu un enjeu primordial. Dans ce contexte, les pouvoirs publics ont mis en place une stratégie sanitaire spécifique : « Tester, Alerter, Protéger ». L’application TousAntiCovid intervient en ce sens pour permettre à chacun d’être acteur de la lutte contre l’épidémie.
Corps de texte

#TousAntiCovid permet de prévenir immédiatement un utilisateur de l’application ayant été récemment en contact rapproché avec une personne qu’il ne connait pas et qui vient d’être testée positive au COVID-19.

Pour l’identification des cas contacts, l’application #TousAntiCovid, est une mesure barrière supplémentaire qui complète l’action des médecins et de l’assurance maladie afin de notamment prévenir le développement de l’épidémie dans les lieux où la concertation de personnes rend difficile le respect de la distanciation sociale.

Le principe est le suivant : prévenir, tout en garantissant l’anonymat, les personnes qui ont été à proximité d’une personne testée positive, afin que celles-ci puissent aller se faire tester et être prises en charge le plus tôt possible.

Elle permet aussi de rester informé sur l’évolution de l’épidémie et sur la conduite à tenir et ainsi de rester vigilant et d’adopter les bons gestes.

Elle facilite l’accès aux autres outils à disposition des citoyens souhaitant être acteur de la lutte contre l’épidémie :  DepistageCovid qui donne la carte des laboratoires à proximité et les temps d’attentes et MesConseilsCovid qui permet d’avoir des conseils personnalisés pour se protéger et protéger les autres.

L’installation de l’application #TousAntiCovid se fait sur la base du volontariat. Toute personne est prise en charge même si elle choisit de ne pas utiliser l’application.

#TousAntiCovid est une version enrichie et interactive de la première application StopCovid qui permettait d’être alerté et d’alerter en cas de proximité avec une personne testée positive. Cette alerte permet à l’utilisateur de se faire dépister prioritairement, au même titre qu’une personne contact identifiée par les médecins ou l’assurance maladie.

Téléchargez l’application sur l’Apple Store ou le Google Play :

bonjour.tousanticovid.gouv.fr

Une fois de plus notre Pays a été meurtri, des innocents ont été sauvagement assassinés.

Une fois de plus notre Pays a été meurtri, des innocents ont été sauvagement assassinés. La Municipalité de Poussan, au nom de tous les Poussannais s’associe à la douleur des familles endeuillées.
Nous sommes abattus, révoltés mais nous ne baisserons pas les bras.
Nous ne renonceras pas à nos libertés. Nous resterons unis, solidaires et fraternels.

POINT DE SITUATION PAR LE 1ER MINISTRE AU 29 OCTOBRE à 18 h30

Les informations présentes sur LA page sont en cours de mise à jour suite aux annonces du Président de la République et du Premier ministre. Le rétablissement du confinement est effectif à partir du jeudi 29 octobre 2020 à minuit. Les attestations de déplacements seront disponibles sur le site à partir du 30 octobre.

Retrouvez les mesures en vigueur dans LE département en consultant régulièrement le site de LA préfecture : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

Six siècles de prospérité avec des hauts et des bas

Après le XIVe siècle et le partage de la seigneurie entre les deux gendres de messire de la Roche, la vie de la cité poussannaise va connaître une expansion prodigieuse jusqu’à parvenir à être une des sept « villettes » de Languedoc qui avaient le droit d’envoyer à tour de rôle un représentant aux États du Languedoc.

Durant les XVIe siècle, XVIIe siècle et XVIIIe siècle, la communauté villageoise connut une évolution importante puisque par le négoce et la prise en fermage des terres seigneuriales très rentables, de nombreuses familles, à l’image des Nicolau (qui deviendront Nicolau de Montribloud), Ollivier (Ollivier de Sénozan et de Rosny), Fornier, Sauvaire, Reynaud, Brun, Gervais vont se constituer d’importants patrimoines fonciers et financiers. En parallèle de cet enrichissement, le village se reconstruisait à l’intérieur des remparts et de belles maisons furent bâties sous l’Ancien Régime, dont subsistent aujourd’hui encore de beaux vestiges.

A l’époque napoléonienne, assez mouvementée, Poussan malgré des hauts et des bas, est donc un gros bourg assez prospère qui regroupe la population autour du noyau initial en un bel ensemble. Avec 1850 habitants en 1820, le début du XIXe siècle ne sera pas l’âge d’or d’un Poussan qui pourtant avec de nouveaux terrains occupés au sud et à l’est verra sa population continuer à s’accroître.

L’on retrouvait encore les descendants de ceux qui avaient su prospérer. Ils poursuivaient dans la lignée. Ce fut le cas d’Etienne Gervais, né en 1857, qui devint comme son père Directeur des Salins du Midi tout en étant conseiller de la Banque de France, homme de science  de lettres et musicien. Un homme érudit qui sut comme bien d’autres maintenir dans une voie de prospérité les affaires familiales. Les mariages, les acquisitions et bien d’autres décisions de toutes ces familles eurent souvent bien des répercussions sur le développement et la notoriété de la commune.

Comme tous les villages de la plaine languedocienne, Poussan a connu une phase de prospérité au XIXe siècle. De belles maisons vigneronnes qui associent dans une même construction, les structures de vinification au rez-de-chaussée et l’appartement bourgeois au premier niveau sont édifiées le long des axes faubouriens. Le long de ses avenues de Bédarieux ou de Sète, s’alignent de surprenants édifices qui témoignent de la richesse de cette commune jusqu’à la Seconde Guerre mondiale.

AVEZ VOUS DES PLANTES FOSSILES ?

Les plantes fossiles sont des organismes jadis vivants, appartenant à des espèces pour la plupart disparues.

Observez des mousses aujourd’hui cela vous donnera une petite idée de ce qu’était la vie sur Terre il y a plus de 400 millions d’années !

Les algues sont les premiers végétaux apparus sur Terre. Tout porte à penser que ces algues (d’abord monocellulaires, puis pluricellulaires) sont apparues en milieu aquatique il y a au moins 1,2 milliard d’années. 

« Puis pour faire simple il y a eu les fougères qui ne possèdent pas de fleurs. Elles se reproduisent un peu comme les mousses à l’aide de spores comme les champignons. Vienne ensuite les conifères, qui n’ont pas de « vraies » fleurs, mais qui forment des graines. Ils sont apparus sur Terre après les fougères et les mousses. Viendront ensuite les plantes à fleurs qui se reproduise avec leurs graines. Au carbonifère (-358 à -298 millions d’années) de plus en plus de plantes apparaissent : prêles et fougères géantes cohabitent. »

 flflCycas Revoluta

Mais peut être avez-vous des plantes « fossiles* » chez vous ?

Le Cycas Révoluta : Ils appartiennent tous à une catégorie restreinte des plantes primitives. De vrais fossiles vivants ! Le plus connu du genre Cycas, est le Cycas revoluta, qui s’apparente un peu par son port à un petit palmier à croissance lente. Pourtant, il n’en a que l’allure. Les cycadées ont une très longue histoire. Les premières virent le jour il y a 280 millions d’années, à l’époque du permien, mais prirent vraiment leur élan à l’époque des dinosaures, quelque 30 millions d’années plus tard.

La Prêle du Japon Cette plante vivace s’épanouit sur notre planète depuis la nuit des temps ! Il semblerait, en effet, que son apparition remonte aux origines de la terre, soit il y a près de 250 millions d’années, comme l’attestent de nombreuses empreintes fossiles retrouvées dans les couches sédimentaires.flflPrêle du Japon - Equisetum hyemale japonicum0

Le Ginkgo Biloba Mariken (ici en version bonsaï) ou arbre aux 40 écus ou abricotier d’argent est apparu il y a environ 270 millions d’années C’est la plus ancienne espèce d’arbres et la seule représentante actuelle de la famille des Ginkgoaceae. Il s’agit d’une version cultivée la version sauvage ayant pratiquement disparue. Un exemple extrême de sa résistance est le fait qu’il ait survécu après l’explosion de la bombe atomique le 6 août 1945 à Hiroshima (Alors qu’il était à 1 km de l’épicentre)…flflGinkgo Biloba Mariken

L’Araucaria araucana Imbricata du Chili est une espèce d’arbre très ancienne que l’on retrouve au Chili et en Argentine principalement. Ce conifère est un véritable fossile vivant ! appelé également désespoir des singes (mais il n’y a pas de singe au Chili !) Il peut vivre 1000 ans et mesurer 50 m de haut mais on manque de statistiques à ce sujet… Il supporte jusqu’à moins 17° son apparition sur notre planète remonte à plus de 200 millions d’années mais nous ne sommes pas à 10 000 ans près…flflAraucaria 45 cm

Dans le même ordre d’idée, la terre à 4,6 milliards d’années, si l’on ramène ce chiffre sur une année pour avoir une échelle compréhensible, L’Homme de Cro-Magnon avec lequel nous avons la parenté la plus proche est connu depuis seulement 30 000 ans et sa présence sur Terre correspondrait au 31 décembre à 23 h 56 ! Nous sommes finalement très jeunes !

 Georges CANTIN

*On peut trouver tous ces végétaux dans les jardineries spécialisés Mais quelques fois avec difficultés…

Covid-19 : Mesures en vigueur (autres mesures à venir pour confinement)

Covid-19 : Mesures en vigueur

Situation dans l’Hérault au jeudi 29 octobre 2020 :

Le 28 octobre 2020, le président de la République a décidé de prendre des mesures pour réduire à leur plus strict minimum les contacts et déplacements sur l’ensemble du territoire du 30 octobre au 1er décembre minimum.
Les attestations de déplacements seront disponibles sur ce site à partir du 30 octobre.
Education :
Les écoles, les collèges et les lycées restent ouverts ainsi que les crèches. Les universités quant à elles seront fermées.
Travail :
Le travail doit continuer mais le télétravail doit être la règle dès qu’il est possible.
Vacances :
Les retours de vacances de la Toussaint ainsi que les retours de colonies de vacances seront tolérés le week-end du 31 octobre.
Commerces et établissements recevant du public :
Les commerces de premières nécessités restent ouverts, l’ensemble des établissements recevant du public seront fermés à l’exception des services publics.

Situation dans l’Hérault au vendredi 23 octobre 2020 :

> CP covid19 Herault urgence sanitaire tout departement_231020 – format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier- 0,23 Mb

> Mesures urgence sanitaire covid19 tout departement_VF_241020 – format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier- 0,15 Mb

Cliquez ici pour retrouver toutes les rubriques.

Le 14 octobre 2020, le Président de la République a annoncé le rétablissement de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire.
Le 22 octobre 2020, le Premier ministre a annoncé que 54 départements et une collectivité d’Outremer sont concernés par des mesures de couvre-feu, dont le département de l’Hérault. Le couvre-feu entre en application dans la nuit du vendredi 23 octobre au samedi 24 octobre (le samedi 24 octobre à 00h) pour une durée de six semaines.

Comment fonctionne le couvre-feu ?

Aucune activité n’est possible de 21h à 6h du matin dans la zone concernée, sauf exceptions décidées en concertation avec les autorités locales, et sur présentation d’une attestation de dérogation (l’attestation est disponible sur le site du ministère de l’Intérieur et le site du Gouvernement : www.gouvernement.fr/info-coronavirus ).

- Toute autre sortie ou déplacement sont interdits, sous peine d’une amende de 135 € jusqu’à 3750 € en cas de récidive.
– Des dérogations sont par exemple prévues pour raisons médicales, pour raison professionnelle ou pour assistance aux personnes vulnérables. L’ensemble des motifs de dérogation sont à retrouver sur l’attestation. Cette dernière, valable 1 heure, peut être remplie sur smartphone, sur papier ou écrite sur papier libre. Dans le cas d’un motif professionnel, elle doit être accompagnée d’un justificatif de l’employeur.
– Les transports en commun restent opérationnels pour répondre aux besoins des personnes détentrices d’une dérogation.
– Certains lieux demeurent fermés de jour comme de nuit, tels que les bars, les salles de sport, les foires et salons.
– Le télétravail, quand le métier le permet, est fortement recommandé avec une jauge minimale de 50% des effectifs. Cette jauge est également applicable au sein des universités.
– Les établissements recevant du public de plein air (stades par exemple) sont soumis à une jauge de 1 000 personnes.
– Tous les établissements recevant du public ne peuvent plus accueillir de public après 21h. Les activités économiques se déroulant sur la voie publique (chantiers, tournages) peuvent continuer à s’exercer.

Mesures applicables à l’ensemble du pays en état d’urgence sanitaire

- Interdiction de tout rassemblement de plus de 6 personnes dans l’espace public.
– Interdiction des rassemblements privés dans des ERP de type L ou CTS incompatibles avec le port du masque (mariage, soirée étudiante…) à compter de lundi 19 octobre 2020.
– Dans tous les établissements recevant du public, un protocole sanitaire strict est appliqué : jauge de 4m² par personne dans les lieux à fréquentation « debout », occupation d’un siège sur deux dans les lieux à fréquentation « assise ».
– Le télétravail est renforcé.

.Les mesures en vigueur dans le département de l’Hérault (cliquer sur l’image pour agrandir) :

  

Dans tous les lieux et dans toutes les situations, les gestes barrières doivent être appliqués.

Le port du masque grand public demeure obligatoire dans les espaces clos recevant du public, ainsi que dans les autres lieux faisant l’objet d’un arrêté préfectoral.

Retrouvez les informations officielles sur la Covid-19 et la situation en France
sur www.gouvernement.fr/info-coronavirus