LE COLLEGE VIA DOMITIA PARTICIPE AU CONCOURS BOMBYX, DE MATHEMATIQUES

Le rallye Bombyx, organisé par l’Association Rallye Bombyx (Ganges – Hérault), est ouvert à tous les élèves de l’académie de Montpellier en Collège ainsi qu’aux élèves de CM2 des secteurs scolaires des Collèges participant à la compétition. Les épreuves, au nombre de trois sur l’année, sont individuelles et durent entre 1h et 1h30. Le nombre de participants à la première épreuve n’obéissait à aucun quota; pour la deuxième, ne participent que 50% des élèves précédents ; et pour la troisième épreuve, le nombre de participants est limité à 210.

Le calendrier 2019-2020 :

  • Quarts de finale ; c’était le mardi 21 janvier 2020.
  • Demi-finales le vendredi 27 mars 2020.
  • Finales le jeudi 14 mai 2020.

Cette année, le collège Via Domitia présentait 242 élèves lors de la première épreuve.Objectifs pédagogiques, Objectifs culturels :

Chaque épreuve consiste à la résolution de 4 problèmes ouverts. Ce concours nécessite de la part des élèves de la prise d’initiative, de la recherche et de la persévérance !

La participation au Bombyx permet d’initier chez les élèves une culture dans le domaine des jeux mathématiques et logiques en leur donnant le goût pour la recherche de problèmes mathématiques. Travailler tout en y prenant plaisir, faire des maths autrement sont des objectifs pédagogiques majeurs.

Par ailleurs, le Bombyx recommande vivement aux établissements de s’approcher le plus possible de la parité filles-garçons ceci en adéquation avec l’objectif du projet d’académie 2015-2018 d’une répartition équilibrée entre filles et garçons dans les voies scientifiques. La demi-finale du 27 mars participe par ailleurs à la semaine nationale des mathématiques.

Enfin, et ce n’est pas le moindre des intérêts de cette compétition académique : il contribue à l’acquisition des connaissances et compétences du socle commun et s’inscrit dans la continuité de l’enseignement obligatoire.

Aurons-nous droit à une bataille de boules de neige cet hiver ?

L’image contient peut-être : 1 personne, debout et texte
Le nouveau magazine Mon Hérault est sorti. Parmi les sujets abordés
Le raccordement à la fibre optique pour 286 communes héraultaises
L’Oenotour de l’Hérault qui valorise les caveaux du territoire sur les routes des vins
L’Hérault des volcans et ses balades commentées à découvrir en famille
Budget 2020 sans augmentation d’impôt
La lutte contre les violences faites aux femmes et à leurs enfants, une cause prioritaire pour le Département

ℹ️ Consultez le magazine  http://bit.ly/MonHeraut

BILLARD CLUB DE POUSSAN : CHAMPIONNAT RÉGIONAL CADRE 47/2 R1

Samedi 25 janvier, trois joueurs Poussannais se sont déplacés à Nîmes pour le 3e tour au cadre 47/2 niveau R1. 
Thierry de M. s’est classé premier de sa poule avec quatre victoires sur cinq matches et une belle moyenne de 3,31. Félicitations à lui. 
Nos trois joueurs, qui se classent 3e, 4e et 5e de la saison, sont qualifiés pour la finale de district.

Prochain rendez-vous au club, salle Jean Théron à Poussan, samedi 1er février 2020 pour le troisième tour à la libre niveau R1.PALUCapture

Cinq joueurs sont convoqués dont 1 Poussannais.

Bons résultats des équipes Adultes du Tennis Club de Poussan

35,35,189,186.990234

Cette semaine seules les équipes des Messieurs + 45 ans et de la Coupe des Dames ont pu jouer leurs rencontres.

 

Les Dames se sont imposées au TC Barrou à Sète sur le score de 4/2. (4 victoires en simples et défaite au double)

Elles sont  invaincues après les 2 premières rencontres.

 Les Messieurs de + 45 ans ont battu leurs homologues du TC Villeveyrac 4/0.

Ils avaient également disposé du TC Mèze par 4/0 la semaine dernière.

Aprés 3 rencontres, ils sont en tête de leur poule. La dernière rencontre à Saint Just sera déterminante pour jouer la 1ère place de la poule, qualificative pour la phase finale..

 Les équipes 11/12 ans filles et garçons n’ont pas joué pour cause d’intempéries.

Tiphany Alibert élue ce 25 janvier Miss Poussan 2020

Ce samedi 25 janvier,  c’était jour d’élection pour désigner Miss Poussan 2020 parmi 4 candidates : Tiphany Alibert, Manon Baldy, Alyssa Martinez et  Charlotte Chétif-Souverain. Miss Poussan 2020

Ce samedi 25 janvier 2020 avait été retenu par les amateurs et les habitués de l’événement depuis bien longtemps : « Élection Miss Poussan 2020 avec repas et spectacle », une fête bien sympathique, pour ceux qui en sont amateurs synonyme de grâce et de beauté accompagnée souvent d’un beau spectacle avec un bon repas.tiphP1320958

Plus de 180 personnes allaient participer à cette soirée festive toujours animée avec la participation de Lucie Caussanel, Miss Languedoc Roussillon 2019, d’Océane Garrido, Miss Petit Camargues, de Virginie Guillin, Miss Midi-Pyrénées, d’Alicia Emery, Miss Hérault et finaliste LR 2019, de Fanny de Oliveira, Miss beaucaire, d’Alice Devouassoux, Miss Montpellier 2019 et de Carla Lopinot, Miss Poussan 2019.

Pour les 4 candidates, depuis un mois des répétitions avaient eu lieu, et même durant ce samedi, c’était l’occasion pour elle de mettre au point les chorégraphies et de s’essayer sur la scène avec un podium surélevé qui faisait merveille, des jeux de lumières, vraiment le top, C’était leur journée, un samedi pour lequel même la météo était restée correcte…

A la fin de cette soirée une nouvelle Miss Poussan 2020 serait élue pour représenter sa commune avec charme, douceur et fierté. Elle allait avoir l’occasion de se présenter durant le Carnaval de Poussan, sur le char de la Reine lors de la cavalcade, fin février. De nombreux Poussannais apprécient cet événement qui depuis plus de 18 ans anime la fin de ce mois de janvier. La soirée s’annonçait bien conviviale. Toute en douceur, pour les amateurs de spectacle,

Des représentants de différentes communes voisines avaient même tenu à y participer avec  plusieurs maires comme ceux de Balaruc Les Bains, de Vic, de Loupian et Mèze, des Adjoints et des élus d’autres communes voisines. tiphP1320947      

De l’apéritif avec Soupe Champenoise et des amuses-bouches , au café gourmand et aux premières bulles le repas et le service était pris en charge par un traiteur (Vatou) qui devait s’adapter au rythme du spectacle tandis que Rézone contrôlait comme depuis plusieurs années la partie sonorisation. Ce fut réalisé d’une main de Maître, par des spécialistes en la matière,La synchronisation avec ses différents actes devait permettre à tous une bonne participation mais  aussi une bonne dégustation en toute tranquillité, sans stress, pour apprécier tous les bons moments. Tout un art, mais, à cet effet, le service animations et culture de la mairie veillait au bon déroulement des opérations.

Autour de Danielle Bourdeaux qui s’occupait particulièrement des candidates et du spectacle pour la dernière fois, d’autres volontaires bénévoles étaient chargés de la réception des convives. Ils s’activaient pour satisfaire le public et les accueillir individuellement. Ils avaient en charge l’organisation de toute la soirée, la préparation des candidates et celle du gymnase. Les répétitions s’étaient bien passées, et Danielle Bourdeaux remerciait tous ceux qui l’avaient aidée car c’est un travail d’équipe avec tous les jours des problèmes à régler pour qu’au final cette soirée se déroule au mieux.

Ce samedi matin, ils avaient été nombreux à venir prêter main forte à une équipe restreinte pour la mise en place, Heureusement, pour tout ce groupe motivé, c’était toujours  Thierry Mazard de la société OCP, très connu dans le milieu des Miss, qui avait en charge le spectacle, aidé par des collaborateurs. De leur côté les jeunes prétendantes qui allaient monter sur scène avaient encore une dernière fois répété les chorégraphies tout comme les mannequins, dans l’après-midi suivant les conseils et les instructions des professionnels du spectacle. Mais ensuite passage chez la plupart des coiffeuses poussannaises qui participent depuis 2008, avec pour terminer maquillages et un peu de relâchement.

Le Dressing d’Isa et Isabelle Dupéré s’étaient occupés de certaines tenues tandis que la fleuriste locale, de Rosée d’étoiles, avait réalisé de très belles compositions. Et même le maquillage des jeunes Poussannaises était assuré par Jessica et Céline de l’institut Ambre et Sens. D’ailleurs, les commerçants de Poussan étaient remerciés pour les cadeaux offerts à toutes les candidates et Rosée d’étoiles pour ses compositions florales.

Pour cette élection 2020, 4 candidates allaient donc monter sur scène, Tiphany Alibert, Manon Baldy, Alyssa Martinez et  Charlotte Chétif-Souverain, Même avec de l’entraînement, même si elles se soutenaient mutuellement, chacune d’elles avait l’estomac un peu serré depuis le matin, mais avait envie de se dépasser pour atteindre le titre suprême. Le compte à rebours était lancé dès 18 h pour la plupart des jeunes filles qui découvraient ce genre de cérémonie, la pression et le stress.

On y était presque, place au spectacle, à la musique, à la grâce. Tandis que les derniers convives se mettaient à table, l’apéritif était servi. Le son ambiant montait d’un cran. De la sonorisation, aux jury, du présentateur aux danseurs, l’on se concentrait, tandis que d’autres discutaient bien convivialement,

Tout était en place. Vincent, le présentateur et l’animateur habituel annonçait le début des festivités vers 20 h 50, en indiquant que Poussan était toujours aussi motivé pour l’élection de sa Miss et que cette année la commune ne dérogeait pas à la règle en étant une des premières à l’organiser.. Les organisateurs souhaitaient à tous une agréable soirée en précisant qu’au-delà des candidates nous allions profiter d’un beau spectacle avec un programme un peu modifié.

Carla Lopinot était applaudie avec chaleur, et assurait avec brio une transition entre 2019 et 2020 après avoir représenté Poussan dans différentes manifestations. Les autres Miss présentent montaient aussi sur scène avec
Virginie Guillin, Miss Midi-Pyrénées, ex candidate au titre de Miss France, une Poussannaise qui était très applaudie.

Le jury était présenté le même avec des membres spécialisés soit dans la couture soit dans le monde des Miss ou de la communication : Isabelle Dupéré, Marie-Charlotte…

Danielle Bourdeaux remerciait tous ceux qui avaient permis la réalisation de l’événement, précisant qu’elle allait prendre sa retraite, avec un déroulement un peu modifié Monsieur le Maire et surtout les candidates sérieuses et très gentilles,

Carla Lopinot souhaitait une bonne soirée à tous, on y était…

les mannequins ouvraient la soirée par une présentation qui mettait le feu aux poudres question applaudissements sur des musiques entraînantes style américain, et pour rentrer dans le vif du sujet, les prétendantes montaient directement sur scène en tenue pour un premier show qui donnait déjà l’occasion aux supporters de déclarer leur soutien.
Aux candidates.tiphP1320882

Auparavant Une première présentation des mannequins avait dévoilé le charme  et la féminité de jeunes fille reconnues au niveau régional sur de très belles chorégraphies.

De belles démonstrations sur des musiques modernes qui captivaient bon nombre de spectateurs, parmi les 180 présents,

De l’élégance et de la jeunesse que l’on allait remarquer aussi chez les prétendantes poussannaises, dans un autre registre.

Chacune des prétendantes précisait ensuite ses motivations et donnait des renseignements sur sa vie privée, sur ses études, ses loisirs.
Et toujours un petit clin d’œil à Poussan qu’elles apprécient souvent et qu’elles sont prêtes à représenter avec brio…

Charlotte, agréable chanteuse, mettait son énergie au service de la salle en reprenant tout d’abord des standards internationaux puis français pour faire chauffer l’ambiance, et cela ne tardait pas à faire bouger les convives bien disposés à se laisser entraîner ente Mylène Farmer et Gold puis avec plusieurs tubes de Goldman.

Elle allait durant la soirée interpréter plus de 10 chansons, ou des extraits de tubes Français, des années 80, 90 permettant au public de s’envoler en musique .

Et si l’on appréciait son professionnalisme, son punch et sa voix, l’on en profitait aussi pour se restaurer.

« D’envole moi à Quand la Musique,,, » le public se laissait emporter sans retenue,,.

Toutes les candidates poussannaises revenaient pour une démonstration et  une invitation à l’été avec cette fois-ci, des tenues balnéaires blanches. Elles défilaient avec aisance pour le plus grand plaisir des supporters qui donnaient de la voix. Sur des chorégraphies bien travaillées chacune des candidates se mettait en valeur.

Le spectacle montait en puissance avec l’arrivée des Gypsy’s. Que du bonheur, il suffisait de se laisser porter, encore, par des rythmes andalous et d’autres qui font les beaux jours de la musique gypsy et tzigane connue mondialement, L’on se sentait en été, au Sud de l’Espagne ou non loin des Saintes Maries autour d’un feu, Enivrant et passionnant avec des voix si particulières, Et avec Jobi Joba, c’était reparti pour une salle qui bougeait qui se laissait captiver, Bamboléo en rajoutait une couche et Volare une dernière,,,

les spectateurs ne s’en lassaient pas, et en redemandaient,

Ils furent comblés avant que les mannequins ne présentent des chorégraphie bien rytmées elle aussi mais plutôt sur une version irlandaise, d’abord avant de partir vers Séville en faisant un détour par l’Orient, un voyage bien enchanteur qui allait se terminer par un très beau Carnaval de Venise après un passage au Mexique, en Andalousie et au Brésil,,,

L’entracte avait alors permis au public de reprendre son souffle, de faire le point, de s’aérer et d’échanger les premières impressions sur les chances de chacune des postulantes. Même les membres du jury faisaient un rapide bilan sans toutefois tirer de conclusions trop hâtives. La seconde partie allait-elle renforcer leurs choix, c’était très délicat et cela allait dépendre des critères retenus, ?
En attendant, place à la convivialité et au repas que les convives semblaient déguster avec  délectation. La Cassolette de noix de St Jacques était passée et le Grenadin de veau sauce St Jacques allait arriver . Un minimum de bruit, tout allait bien , tout s’enchaînait à merveille.

Avec la Revue Parisienne Diamant Noir, avec des plumes et des strass ce fut un florilège de danses et de chorégraphies quelquefois décalées mais toujours en finesse. Le public ne lâchait rien si ce n’est , pour les convives, leur assiette. Du rythme, du spectacle l’on oubliait que la tension allait rapidement monter.

Dernier passage des mannequins en robes de mariée, de la créatrice , Isabelle Dupéré, maintenant Frontignanaise, imaginative et toujours dans « le vent » qui nous surprend chaque fois avec cette année des tendances, des couleurs, chaque robe étant sublimé par le mannequin qui la portait, Chacune d’elle était un chef d’œuvretiphP1320836

. Que de beauté entre mannequins et robes, les unes embellissant les autres et inversement, avec un florilège de nuances et de VARIATIONS toujours adaptées à des jeunes filles bien gracieuses..

les jeunes candidates étaient revenues en tenue de soirée, arpentant le podium où crépitaient de nombreux flashs.

Chacun avait apprécié la grâce des jeunes filles. De petites chorégraphies pouvaient nous prouver qu’elles dominaient leur sujet

Tandis que le voyage s’était poursuivi  l’on sentait que la phase finale avait été déterminante.

Le sort en était jeté, il fallait attendre les délibérations du jury. Ses membres se concertaient.

L’ensemble des jeunes filles étaient réunies. L’on approchait du résultat. Monsieur le Maire et Danielle Bourdeaux montaient sur scène. Les élus précisaient encore  » que cette soirée avait été magnifique et que chacune des candidates pouvait être félicitée pour son engagement en alliant l’élégance,  la beauté et le naturel de la jeunesse, et que certainement comme tous les convives il avait apprécié la grande qualité de la soirée » Tous les partenaires et les sponsors, ainsi que tous les participants étaient félicités, les Poussannais présents, et tous ceux, des services techniques aux candidates qui avaient œuvré pour que cette élection soit exceptionnelle et une réussite. A noter GSM qui en plus des commerçants de Poussan apporte chaque année une aide exceptionnelle.

Les spectateurs étaient impatients. Étaient déclarées, troisième dauphine, Manon Baldy, seconde dauphine, Charlotte Souverain et première dauphine, Alyssa Martinez
L’on ne retenait plus son souffle car par déduction l’on savait que « Miss Poussan 2020, » était Tiphany Alibert.tiphP1320923

Tandis que de longs applaudissements saluaient l’élue du jour, ceint de son écharpe et couronnée, Tiphany avait les yeux qui brillaient», se maîtrisait, souriait et réalisait ce qui lui arrivait, en saluant le public. tiphP1320930

Revenant sur l’honneur qui lui était offert, elle se prêtait en compagnie de ses co-équipières, avec douceur et gentillesse à la séance photos, étant très sollicitée.

Si elle aime la danse et le fitness, si elle désire devenir Professeur des Ecoles à 17 ans, elle est en terminale et poursuit ses études. Elle aura l’occasion de vivre une très belle expérience tout en représentant Poussan, la ville das laquelle elle a grandi.tiphP1320954

2020 sera pour elle une année bien remplie avec des rendez-vous comme celui du Carnaval dans 3 semaines et des études à poursuivre mais ce 1er titre va lui donner des ailes. C’était le moment des cadeaux, une façon de remercier toutes les candidates.
Entraînées par la commission « animation », elles ont travaillé sans relâche pour Poussan, depuis près d’un mois et toutes, sans exception, peuvent être félicitées. Une très belle soirée.tiphP1320952

Cliquez sur les photographies pour les agrandir.