De la clinique de l’infertilité aux rendez-vous du désir avec le Docteur Reboul

Vendredi 9 novembre 2018 à 18 h 00, rencontre avec Jean Reboul qui présentera son dernier livre, « De la clinique de l’infertilité au rendez-vous du désir » au Editions Erès en collaboration avec les librairies Sauramps.

A l’Auditorium du Musée Fabre – 39, Boulevard Bonne Nouvelle 34000 Montpellier

Entré libre

Jean Reboul est médecin gynécologue, docteur en psychologie et en biologie humaine, ancien chef de clinique à la Faculté. Il est aussi psychanalyste membre de l’École de la cause freudienne (ECF) et de l’Association mondiale de psychanalyse.

Jean 2

Son dernier livre « De la clinique de l’infertilité aux rendez-vous du désir » est un essai clinique personnel, qui se lit comme un roman, sur le mystère du commencement, l’énigme du féminin, le mystère de l’amour et celui de la vie…

jean2Capture

« A partir de l’histoire clinique d’une femme infertile confrontée au paradoxe de son désir d’enfant et de son désir d’être mère, l’auteur, gynécologue et psychanalyste, témoigne des effets déterminants d’une rencontre. Formé aux biotechnologies les plus avancées, il montre que seule la reconnaissance de l’effet du langage comme extérieur au corps permet de comprendre pourquoi dans l’expérience clinique médicale, il y a un hiatus entre la cause et l’effet qui va à l’encontre d’un déterminisme supposé. »

                                                                                                   Jean Reboul

L’écriture de cet essai est du pour Jean Reboul a une une nécessité de transmission.

L’expérience clinique a été le fondement de sa recherche.

« Il est important de découvrir, chacun de sa place, qu’une élaboration purement objectivante laisse toujours échapper la vie. Dans la rencontre nous pouvons repérer ce que les patients nous enseignent : la question du sujet, celle du corps, la question du désir, du symptôme, du langage et du temps. La clinique nous révèle dans la rencontre un irréductible, un point de réel qui échappe à la science et sur lequel la parole a des effets.

La question: « qu’en est-il du sujet à l’heure des neurosciences » a suscité cette année de passionnants échanges où les neuroscientifiques les plus avertis ont ouvert l’espace incontournable du sujet.

Dans le plus grand respect des découvertes biologiques nous laisserons encore cette année parler la clinique pour mieux entendre notre interrogation : « qu’en est-il du désir à l’heure de la technique ? » Dans laquelle résonne déjà, au fil du temps, un invariant toujours source de vie.

jean3Capture

JEAN ARTIERES, avec son groupe  » FEU DE CAMP INTERDIT « 

COUP DE CŒUR ET DE PROJECTEUR
JEAN ARTIERES, avec son groupe  » FEU DE CAMP INTERDIT « , chante et raconte Hugues AUFRAY
SAMEDI 20 OCTOBRE à 21 H
LOUPIAN
CENTRE NELSON MANDELA
RUE DES HORTS
ENTREE : 5 €
Infos / Réservations : Mairie de Loupian
04 99 04 07 02

Hugues AUFRAY … Quelques décennies de succès ont ancré son nom dans notre mémoire et notre patrimoine culturel.
Jean ARTIERES et son groupe « FEU DE CAMP INTERDIT » nous invitent à (re)découvrir quelques-unes de ses chansons,
mais aussi quelques pages de sa vie, avec un mélange d’humour, d’émotion … et de nostalgie !
Une soirée à ne pas rater !

Jean ARTIERES : chant, guitare
Dominique DENIZE : accordéon, clavier, basse, chœurs
Daniel MOULIN : percussions, chœurs
Jeff BARD /Pierre ROBERT : régie lumière, projection

L’image contient peut-être : 5 personnes, personnes souriantes, texte

C’est pour 2 rire à Poussan le 10 novembre

OUF623CaptureC’est pour 2 rire est un spectacle humoristique où on rigole de trucs qui font rire et d’autres non, mais on rigole quand même, enfin normalement…

Bref le mieux c’est de venir pour voir si ça fait rire ou pas. Au programme :

liberté d’expression (ou pas), la téléphonie (ou pas), la téléréalité (ou pas), et d’autres choses (ou pas). Vous venez ? (ou vous venez ?)

Vaccination contre la grippe : c’est maintenant !

Illustration 1

La campagne 2018 de vaccination contre la grippe saisonnière débute le 6 octobre 2018 et se poursuivra jusqu’au 31 janvier 2019. Elle bénéficie cette année d’une procédure simplifiée pour les personnes à risque.

Qui est concerné ?

La grippe est une maladie particulièrement dangereuse pour les personnes fragiles. Elle touche chaque hiver entre 2 et 8 millions de personnes et est responsable de nombreuses hospitalisations et décès, en particulier chez les personnes à risque, comme :

  • les personnes âgées ou atteintes de certaines maladies chroniques ;
  • les femmes enceintes ;
  • les personnes obèses dont l’IMC est supérieur ou égal à 40 ;
  • les nourrissons.

Des complications peuvent alors apparaître, telles que :

  • une infection pulmonaire bactérienne grave (ou pneumonie) ;
  • une aggravation d’une maladie chronique déjà existante (diabète, bronchopneumopathie chronique obstructive, insuffisance cardiaque…).

La vaccination antigrippale représente le moyen le plus efficace de prévention de la grippe saisonnière. Elle réduit le risque de complications graves et de transmission du virus. Le rapport bénéfice/risque est en faveur de l’acte vaccinal : peu, voire pas, d’effets secondaires (le plus souvent des réactions locales légères et transitoires, plus rarement des effets systémiques bénins tels que de la fièvre, des douleurs musculaires ou articulaires, des céphalées, des malaises), alors que la diminution du nombre de décès grâce à la vaccination est importante (environ 2 000 décès évités en moyenne chaque année chez les personnes âgées).

Qui peut bénéficier de la gratuité du vaccin ?

Toutes les personnes majeures éligibles à la vaccination, déjà vaccinées précédemment ou non, bénéficient désormais d’une procédure simplifiée.

Si vous êtes concerné (personnes âgées de 65 ans et plus ou atteintes de certaines maladies chroniques, femmes enceintes, personnes obèses, entourage familial des nourrissons à risque de grippe grave), vous recevez de votre caisse d’Assurance Maladie une invitation et un bon de prise en charge qui vous permettent de retirer gratuitement le vaccin chez le pharmacien et de vous faire vacciner par le professionnel de votre choix. Les personnes de moins de 18 ans doivent bénéficier d’une prescription médicale préalable à la vaccination.

Si vous êtes éligible mais que vous n’avez pas pu être identifié et invité par l’Assurance Maladie, votre médecin, votre sage-femme ou votre pharmacien pourront vous délivrer un bon de prise en charge vous permettant d’obtenir gratuitement le vaccin.

Le vaccin antigrippal est pris en charge à 100 % et l’injection est quant à elle prise en charge dans les conditions habituelles, sauf pour les patients pris en charge à 100 % au titre d’une des ALD (affections de longue durée) concernées.

Qui peut vous vacciner contre la grippe ?

Dans le cadre de l’élargissement de l’offre vaccinale et de la simplification du parcours, les compétences des différents professionnels de santé impliqués dans la vaccination contre la grippe ont été élargies. Ainsi, sont désormais habilités à vacciner :

  • les médecins ;
  • les infirmier(e)s (sauf pour les personnes présentant des antécédents de réaction allergique sévère à l’ovalbumine ou à une vaccination antérieure, selon un arrêté du 25 septembre 2018 ; un décret du 25 septembre 2018 permet par ailleurs aux infirmiers de vacciner les personnes n’ayant encore jamais été vaccinées contre cette maladie) ;
  • les sages-femmes (pour les femmes enceintes et l’entourage des nourrissons de moins de 6 mois) ;
  • les pharmaciens autorisés participant à l’expérimentation dans les régions Auvergne-Rhône-Alpes, Nouvelle Aquitaine, Hauts-de-France, Occitanie pour la vaccination des personnes majeures.

  À savoir :

Conformément aux recommandations de l’Organisation mondiale de la santé, le vaccin grippal 2018 contient les virus suivants :

  • un virus de type A/Michigan/45/2015 (H1N1) pdm09 ;
  • un virus de type A/Singapore/INFIMH-16-0019/2016 (H3N2) ;
  • un virus de type B/Colorado/06/2017 (lignée B/Victoria/2/87) ;
  • un virus de type B/Phuket/3073/2013 (lignée B/Yamagata/16/88).

A Villeveyrac, Vendanges sans toi 1914 – 1918

centenairepiece de theatre

Vendanges sans toi
       1914 – 1918

Septembre 1918.

Dans ce village du Languedoc blotti entre les vignes, non loin des étangs, la récolte s’annonce prometteuse. Pourtant, pour la quatrième année consécutive, Justinien Poujol ne sera pas là. Mobilisé en 1914, sur le front entre Amiens et Château-Thierry dans la Marne. L’absence est lourde pour ceux qui attendent ; leur quotidien est fait d’inquiétude, d’angoisses mais aussi d’espérance. Les bras des femmes, des anciens, peinent aux tâches matérielles mais les lourdes grappes bien mûres d’Aramon et de Carignan ne sauraient attendre…

« Au nord, loin de la douceur de Septembre qui baigne le Midi, c’est un quotidien de boue, de peur, de feu qui rythme la vie des soldats. Justinien le vigneron, Justinien le laboureur, Justinien dont la terre est le quotidien, la découvre brulée, martyrisée, ne faisant qu’un avec tous ces hommes enfouis dans les tranchées. Cette terre de France pour qui tant de camarades sont déjà tombés…
A l’orée de l’automne qui vient, « Vendanges sans toi » nous propose le temps d’un spectacle, d’entendre tous ces hommes, toutes ces femmes. Sur le front, Justinien le vigneron, le lieutenant Moïse Vernet, Fleury Barthes, le jeune Alexandre et ses vingt ans… A l’arrière, Gabrielle la femme de Justinien, son père Lubin, Marthe la jolie chanteuse qui, le temps d’un refrain, nous fait oublier le tragique du quotidien… »

Texte et Mise en scène : Jacques Brun
Décor et Création Lumière : José Guardiola
Création Vidéo : Nicolas Crespo
Costumes : Christabelle Saint Loup
Accessoires : Gérard Gomez
Recherche Son : Sébastien Rexovice
Recherche Documentaire : Patrick Gominet, Françoise Brun

Avec :
Charlotte Perrin de Boussac : Gabrielle
Jérôme Sanchez : Soldat Justinien Poujol
Didier Lagana : Lieutenant Moïse Vernet
Éric Colonge : Soldat Fleury Barthes
Philippe Maynadié : Lubin
Alexandre Fidel : Soldat Alexandre Jalabert
Marc Delpech : Soldat Pialot
Louis Poujol : Arthur Martinez
Ainsi que la Chanteuse Véronique Pain et l’accordéoniste Christine PosoccokioCapture

Les associations en Mairie pour conjuguer les efforts

Ce vendredi 19 octobre à 18 h 30, réunion des associations en Mairie, dans la salle du Conseil municipal. La présence d’un membre de chaque association de Poussan était souhaitée et nécessaire. Pour certaines d’entre-elles il  y en avait deux et elles étaient plus de quarante représentées sachant qu’elles sont bien nombreuses à Poussan, 24 pour le sport et 36 autres culturelles, sportives…

Toujours est-il que bon nombre d’entre-elles étaient représentées sur les soixante que compte la commune. Près de 70 personnes avec les élus pour cette réunion,  tous ayant  envie que cela fonctionne bien à Poussan.  assosP1150160

La commission des sports était au complet pour traiter de différents sujets qui touchent aussi les associations culturelles et caritatives. C’est d’ailleurs dans ce sens qu’elles avaient été invitées elles-aussi.

Autour de Jésus Valtierra, Adjoint au Maire délégué aux sports, l’on notait la présence de Jean-Claude Pagnier, Conseiller Municipal, délégué aux sports, de Terry Adgé, dans la même fonction pour l’animation jeunes, mais aussi d’autres Adjointes au Maire comme Danielle Bourdeaux et Arlette Raja.

L’objectif premier de cette réunion était d’assurer un lien entre les associations, sachant que tout se passe bien mais que d’après Jésus Valtierra l’on peut encore améliorer les choses : « mieux se connaître, échanger entre nous, communiquer réellement… »

Aussi, quelles soient de loisirs, sportives, culturelles, du 3ème âge ou concernant les plus jeunes, culturelles ou autres, les associations avaient été invitées. Chacun se présentait.

Il était d’abord abordé les questions du respect des installations, de la réservation des salles, de l’utilisation du minibus, de la planification des manifestations. Avec la nécessité pour les responsables de vérifier que tout est bien rangé avant de quitter des locaux ou le minibus, de ne pas utiliser éclairage, chauffage ou eau inutilement.

A ce sujet l’utilisation des clefs numériques permet d’avoir un référent et une meilleure gestion des locaux.

Pour la réservation des salles, du minibus,  suivant le site ou le véhicule, il faut s’adresser à des personnes différentes qui préciseront les procédures. De Pierre Robert pour la salle de spectacle… à Gérard de St Martin pour le minibus.

assosP1150164

« Les efforts doivent être partagés. De son côté la Mairie assure le budget investissement et fonctionnement avec la gestion des fluides. » Précisait Jésus.

Puis il abordait le sujet de l’implication des associations dans la vie de la commune.

Justement, pour lui, les associations doivent participer aussi aux animations organisées par la Mairie : au Carnaval (en 2019 du 1er au 6 mars), à la Journée du sport, au Forum des associations et au trophée des Sportifs cette année le 14 décembre 2018.

Jésus insistait sur le fait que les associations doivent échanger  entre elles, pour faire remonter des idées novatrices et pour faciliter le fonctionnement au niveau municipal.

« Notre objectif est de faire au mieux avec nos moyens et nos infrastructures. De plus en plus d’associations, c’est bien, mais des dotations pour la Mairie qui ne suivent pas la courbe ascendante. Nous attendons donc des relations amicales  et pour cela nous avons besoin assez tôt de vos souhaits de réservations, de prêt de matériel, ou de réservation de minibus (2 à la Mairie).« 

La commission des sports a inversement souligné sa participation et celle de la commune à toutes les manifestations proposées par les associations tout au long de l’année en mettant à leur disposition des moyens et du matériel.

Un document relatif aux demandes de subventions a été distribué. Il devra être retourné à la Mairie au plus tard avant le 21 décembre et pour les 2 ou 3 structures qui présentent un bilan plus tardif début janvier. Au-delà, aucune dérogation possible, ce sera trop tard. S’il faut des contrats d’objectifs pour les associations qui ont les plus grosses subventions, dans tous les cas il faut valoriser tout ce qui est fait.

Comme chaque année, la remise des trophées des champions de Poussan est prévue mais cette fois ce sera le 14 décembre 2018 que l’on soit un sportif poussannais licencié ailleurs ou que l’on soit un sportif dans une association poussannaise. Il a été demandé à chaque association sportive de présenter les lauréats ayant fait un podium durant l’année 2018 dans leur discipline, de donner un compte-rendu relatif aux lauréats et de préférence un petit film vidéo et de faire en sorte que les lauréats soient Présents lors de la soirée…

Pas de questions diverses posées par les représentants des associations, mais l’on revenait sur le prochain événement organisé par la Mairie : une course d’ORNI, le 25 novembre  (voir sur  http://blog.ville-poussan.fr/?p=118047) par la Mairie avec le besoin de voir les associations s’impliquer, un juste retour des choses, selon lui, comme dans les autres manifestations.

(Déjà 11 inscriptions pour l’instant avec la possibilité pour certains ingénieurs en herbe d’utiliser le Hangar Decoux)

Ces relations, Mairie-associations continuent donc à rester des plus cordiales comme en témoignait la bonne ambiance qui régnait lors du partage du verre de l’amitié…

Des ORNI pour la Sainte Catherine

A l’invitation de la Municipalité, des représentants des diverses associations de Poussan se sont retrouvés avec des élus pour réfléchir à l’animation de la Foire de la Sainte Catherine le Dimanche 25 Novembre 2018.foirestecatherine2017kihi 

Un nouveau projet a été proposé : une course d’ORNI

Mais un ORNI c’est quoi ?

Les ORNI sont des Objets Roulants Non Identifiés

Ces véhicules d’au moins 3 roues sont monoplaces ou biplaces, sans moteur sur un châssis.

Leur déplacement se fait par la gravité, le véhicule étant destiné à rouler sur une piste inclinée semée d’embuches ( chicanes, tremplin…)

Tout public peut participer à cette manifestation dans un cadre convivial, ludique et intergénérationnel.

Ces engins doivent être originaux, farfelus et insolites.

L’objectif est de personnaliser son engin selon ses goûts et ses idées, sans oublier d’y associer le déguisement du pilote et de l’équipage.foirestecatherine2017-2

Pour tout renseignements ou pour les inscriptions

Service Animation de la Mairie : 04 67 18 35 95

Ou auprès de Jean Claude Pagnier 06 98 87 97 92 ou Jésus Valtierra 06 68 83 67 38

Près de 750 coureurs au cross du collège, pour ELA

rossP1150154    Pour la 6ème année consécutive, près de 750 élèves des classes des 6° jusqu’aux 3° ont participé ce vendredi 19 octobre 2018, au cross du collège VIA DOMITIA, comme en 2017, sous un beau soleil, dans une très belle ambiance avec une organisation sans failles et un niveau de sécurité maximum.rossP1150137

Motivés par le fait que ce cross soit couru dans le cadre de « mets tes basquets et bats la maladie » organisée par l’association européenne contre les leucodystrophies (ELA), parrainée par Zinédine ZIDANE, pour tous les collégiens, il s’agissait de participer avec énergie à cette opération, et après l’effort cérébral du lundi avec la dictée d’ELA, place à celui des jambes pour le Cross d’ELA de 8 h 30 à 12 h 00  un événement sportif accompagné par une collecte de dons comme conclusion. rossP1150126

Plusieurs courses étaient au programme, celles des filles et des garçons, pour les 6èmes et 5èmes, puis pour les 4èmes et 3èmes, durant cette matinée, sur des circuits tracés respectivement de 1300m et de 1800m autour du plateau du complexe sportif des BAUX en s’échappant vers le skate-park et sur le parcours de santé pour terminer sur le petit stade en synthétique. rossP1150151Un bon respect des horaires qui a permis à chacun de s’échauffer, de participer, de récupérer en se ravitaillant et aussi d’encourager les participants aux autres courses. Et donc une très bonne ambiance que ce soit à l’heure des départs, des arrivées ou à celles des remises de médailles. A noter la présence de joueuses du MHR (rugby), de grandes sportives qui évoluent même en équipe de France, pour motiver les collégiens.

Grâce à l’énergie déployée par chacun, des professeurs d’EPS,  qui depuis plusieurs semaines avaient préparé l’événement, de tous les enseignants, ainsi que des autres personnes travaillant au collège, la réussite de cette manifestation a été au rendez-vous car c’est un moment fort pour l’établissement, attendu par les élèves et les personnels, des instants vécus intensément par chacun.rossP1150145 Cette journée nécessite une organisation spécifique avec un haut niveau de sécurité et d’encadrement. Que du bonheur pour tous avec des collégiens très motivés pour participer dans une ambiance bon enfant. Après la remise des récompenses, les élèves ont rejoint leur classe, en ayant à l’esprit d’avoir participé activement à ce cross collectif du collège VIA DOMITIA de POUSSAN pour la bonne cause, avant de partir en vacances.