Travaux rue de la Salle à Poussan

Aucun texte alternatif disponible.

Travaux rue de la Salle : la circulation et le stationnement seront réglementés pour le déroulement des travaux de rénovation de la rue de la Salle du lundi 23 avril 2018 de 8 h au vendredi 08 juin 2018 à 18 h.

Circulation interdite :
• rue de la Salle (de l’angle de la rue Emile Loubet à l’angle de la rue de l’appel du 18 juin 1940)
• parking de l’école des Baux
• rue du Pont d’Arcole (sauf aux riverains et service public)

Stationnement interdit :
• rue de la Salle (de l’angle de la rue Emile Loubet à l’angle de la rue de l’appel du 18 juin 1940)
• parking de l’école des Baux

Pendant la durée des travaux les bacs individuels ne seront plus ramassés : rue de la salle, rue de la Fraternité, rue Émile Loubet, rue Émile Zola, rue de la Paix. Des bacs collectifs relevés tous les jours seront mis à la disposition des riverains concernés :
À l’angle de la rue du Sergent Bonnet et de la rue Marcel Palat (à côté Banque Dupuy)
À l’angle de la rue de la salle et rue de l’Appel du 18 juin (place de la Mairie)

Tour du Monde : des Poussannais osent

Ils se préparent depuis septembre 2017 et la date de leur départ approche, ce sera pour le 4 juin 2018, le jour du 10ème anniversaire de leur fille, Lola.

Depuis que leur décision a été prise, ils ont effectué toutes les démarches nécessaires ou obligatoires pour que leur périple se déroule du mieux possible, bon nombre de vaccinations comme celles contre l’encéphalite japonaise, la typhoïde, la fièvre jaune, l’hépatite A… Des passeports grand voyageur, des assurances Santé adaptées et des permis internationaux. Pour le courrier, ils ont trouvé une solution…

Aurélie et Julien Anselme, de jeunes Poussannais ont en effet décidé d’effectuer avec leur fille Lola, âgée de 10 ans, un tour du Monde non pas en 80 jours, mais au contraire en un an, en profitant au mieux des pays découverts.OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le seul qui restera à Poussan,chez les grands-parents de Lola, sera le petit chien.

Les contraintes professionnelles disparaîtront car Julien qui est à son compte se mettra en stand-by, Aurélie est actuellement sans profession et Lola, scolarisée au CM2 à Poussan, suivra des cours par correspondance avec le CNED à raison de 10 à 12 h imposées par semaine mais avec un complément apporté par ses parents.

A priori, tout est sur les rails : « C’était un projet en gestation car nous voyageons beaucoup depuis longtemps. Nous avons eu des opportunités et des possibilités après des années de labeur alors nous avons décidé d’en profiter. Et comme Lola depuis son plus jeune âge a été initiée aux voyages, pas de problèmes particuliers, tout est presque prêt. »

Le compte à rebours est donc lancé, plus que 6 semaines : tout a été réfléchi, des billets spéciaux tour du Monde, des réservations pour tous les transports, les hôtels et les hébergements, le budget…

Et le tout pour un circuit impressionnant : Londres le 4 juin, puis 17 destinations jusqu’au retour, Sri Lanka, Singapour, Malaisie, Bali, Hong-Kong, Cambodge, Thaïlande, Sydney, La Barrière de Corail, Nouvelle Calédonie, Polynésie française (Noël 2018), Auckland, Hawaï, La Côte Est des États-Unis, Mexique, Bélize, Costa Rica, Pérou, Brésil et retour sur Londres avant la France; à raison de 3 semaines dans les grands pays.OLYMPUS DIGITAL CAMERABrésil : Chûtes d’Iguazu

Quel périple ! Heureusement, avec certains billets modifiables il y aura un peu de marge.

Pour eux, qui se débrouillent un peu en anglais et en espagnol, la langue ne sera certainement pas un problème. Axés sur le milieu marin, les sports nautiques, le patrimoine culturel, ils se feront un plaisir d’aller au contact des populations et s’ils ont mis de côté les pays d’Europe et d’Afrique, c’est pour mieux se les réserver pour de futures aventures car ceux-ci sont plus proches que les autres. Un prochain périple à programmer…

Le dernier souci : les bagages. Outre le minimum de médicaments, pour le linge ce sera aussi réduit mais ils pourront en acheter si nécessaire. Ils sauront s’adapter…OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Sri Lanka

Ils en ont l’habitude : « Au début, nous avions pensé partir sur un voilier que nous avions acheté. Après quelques mois passés sur celui-ci et quelques sorties, nous nous sommes rendus compte de la complexité du challenge avec un maximum de contraintes et peu d’espace, ainsi que des dépenses élevées dans les ports d’escale. Nous y avons cru, mais le voyage aurait été trop aléatoire. nous avons revendu le beau voilier ».

Pour eux, cette belle aventure sera une découverte, une formidable expérience et s’ils ont déjà un virus, c’est bien celui du voyage : « Une fois revenus, nous nous mettrons à l’œuvre pour mieux repartir et pourquoi-pas s’installer ailleurs… »

Pour les suivre durant leur périple : https://www.instagram.com/familytrotter/

Nous ne manquerons pas de vous faire profiter de leurs découvertes durant chacune de leurs étapes. Pour nous aussi si tout va bien, le voyage va commencer.

Quels sont les jours fériés en 2018 ?

C’est l’article L 3133-1 du code du travail qui fixe la liste des fêtes légales considérées comme des jours fériés.

Illustration 2Crédits : © Direction de l’information légale et administrative (Dila)

Illustration 2 undefined

 1er mai

Le 1er mai est le seul jour obligatoirement chômé pour tous les salariés, le travail n’étant prévu ce jour-là que dans certains établissements et services (hôpitaux, transports publics…) où le travail ne peut pas être interrompu en raison de la nature de leur activité.

Autres jours fériés

D’autres jours fériés peuvent exister dans une région, une localité ou dans certains secteurs d’activité. C’est le cas, par exemple, de l’Alsace et de la Moselle qui bénéficient également du Vendredi Saint et du 26 décembre.

Ponts

L’employeur peut également accorder un pont aux salariés en particulier entre un ou deux jours de repos hebdomadaire et un jour férié. Les heures perdues du fait du pont peuvent être récupérées, les salariés étant amenés à effectuer un autre jour les heures de travail perdues.

Conseil Communautaire de Sète Agglopôle méditerranée : les taxes en question

cabtP1030611

Conseil Communautaire de Sète Agglopôle méditerranée

Le dernier Conseil Communautaire de Sète Agglopôle méditerranée se tenait ce jeudi 5 avril dans les locaux de Sète Agglopôle Méditerranée

 17 points à l’ordre du jour, ci-dessous le résumé des points principaux : des décisions qui engagent l’avenir du Territoire et de ses habitants avec en particulier l’assainissement de certaines communes, l’aide à certains projets des communes, la taxe d’enlèvement des ordures ménagères harmonisée, les taxes d’habitation et foncière ainsi que le taux de CFE pour les entreprises.

En premier lieu : la Taxe d’Enlèvement des Ordures Ménagères qui est harmonisée à la baisse :

Le Conseil communautaire avait décidé en 2017 de maintenir deux zones intercommunales de perception différenciées pour la Taxe d’Enlèvement des Ordures Ménagères (TEOM).

Ces 2 zones correspondaient aux périmètres des deux ex-EPCI, à savoir une zone pour l’ex-Thau agglo au taux de 18,5% et une deuxième zone, pour l’ex-CCNBT au taux de 14,5%.

L’harmonisation du taux de la TOEM étant obligatoire dans les 5 années maximum qui suivent une fusion d’intercommunalité, les élus communautaires ont décidé de fixer à l’ensemble des communes de Sète agglopôle méditerranée un même taux de 14,50%.

Ce taux correspond en outre aux recommandations du dernier rapport de la Cour Régionale des Comptes (CRC) qui soulignait que le produit à percevoir ne devait pas dépasser le coût du service, ce qui était le cas jusqu’à présent.

Cette harmonisation devrait entrainer une baisse de recettes de l’ordre d’1 M€, montant qui pourrait être en partie compensé par des économies de fonctionnement et des améliorations du service de la collecte, notamment dans le cadre de la privatisation prochaine de la collecte des déchets sur une partie du territoire de l’agglomération.

cabtP1030607

Taxes d’habitation et foncière

Pour l’année 2018, les taux de la taxe d’habitation et de la taxe sur le foncier non bâti seront maintenus, pour l’ensemble du territoire, tels qu’ils ont été votés pour l’année 2017 à savoir :

- Taxe d’Habitation : 11.57 %

- Taxe Foncière sur les propriétés non bâties : 5.11 %

En revanche, et afin de neutraliser pour partie la perte de produit fiscal résultant de l’harmonisation du taux de TEOM à 14,5%, il apparaît nécessaire d’accroitre les recettes fiscales.

C’est pourquoi il est proposé de fixer le taux de la taxe foncière sur le foncier bâti à 2,11 % (contre 0,207 % jusqu’à présent).

Cette augmentation, permettra de plus, dans le cadre d’une gestion maitrisée et solidaire à l’échelle de l’agglo, de financer la prise en charge de nouvelles compétences (urbanisme) ou la gestion de nouveaux services.

 Le Taux de CFE sera maintenu pour les entreprises : 

Depuis 2011, et la suppression de la taxe professionnelle, les collectivités perçoivent en remplacement de cette dernière la Contribution Economique Territoriale (CET) composée d’une Cotisation Foncière des Entreprises (CFE) et d’une Cotisation sur la Valeur Ajoutée des Entreprises (CVAE).

Contrairement à la Taxe Professionnelle, dont elle reprend l’essentiel des règles, la CFE est basée uniquement sur les biens soumis à la taxe foncière (locaux et terrains). Elle est assise sur la valeur locative des biens immobiliers utilisés par l’entreprise pour les besoins de son activité.

La fusion des deux agglos du bassin de Thau avait entraîné pour 2017, l’obligation d’unifier les taux précédemment appliqués sur les deux territoires au moyen d’un taux de référence qui est le taux moyen pondéré.

Pour 2018, il est proposé aux élus communautaires de maintenirle taux de Cotisation Foncière des Entreprises (CFE) tel qu’il avait été voté en 2017, soit 39,89 % afin de ne pas alourdir la charge fiscale pour les entreprises.

Ce taux s’appliquera sur l’ensemble du territoire. Le lissage étant réalisé sur 2 ans, 2018 étant la seconde année de lissage et donc l’année à partir de laquelle le taux s’applique de façon uniforme sur le territoire.

L’agglopôle aidera les projets des communes

Sète agglopôle méditerranée accompagne financièrement ses communes afin de contribuer à la réalisation ou au fonctionnement d’équipements d’intérêt commun et structurants des communes. Au vu des demandes de subventions sollicitées par les communes de Sète et Mireval à ce jour, une nouvelle programmation de subventions d’équipements (366 677 €, pour un montant total d’investissement de 4 246 387 €) est proposée pour les projets suivants :

- La création d’une salle dédiée aux sports de combat sis rue des Gerfaults, à Sète, à proximité du quartier prioritaire de l’Ile de Thau,

- La requalification de la Corniche de Neuburg à Sète, dans le cadre du développement de la modernisation des espaces touristiques,

- Le développement et équipement d’un réseau d’éclairage public performant Secteur Parcours sportif et Skate Park, Rue Jean Jaurès et Impasse du Pain Levé à Mireval.

Par ailleurs, le Conseil communautaire, réuni le 16 juin 2016, avait attribué à la ville de Sète une subvention d’un montant de 112 500 € pour la requalification du Quai Aspirant Herber. Le projet doit être reporté ultérieurement. A ce jour, les délais étant imprécis, la ville de Sète sollicite l’annulation de la subvention votée et le report du montant de cette subvention au profit de futurs projets.

Travaux de requalification de la ZAE des Eaux Blanches : l’agglo et la SPL BT groupent leurs commandes

Au titre de ses compétences territoriales, Sète agglopôle méditerranée (SAM) assure la réalisation et la réhabilitation des réseaux d’assainissement et d’eaux pluviales sur l’ensemble des communes de son territoire. Elle a confié à la SPL BT la réalisation de l’opération d’aménagement relative à la requalification des ZAE communautaires. L’agglopôle et la SPL BT ont ainsi constitué un groupement de commande pour les travaux de requalification de la ZAE des Eaux Blanches, portant à la fois sur le réseau d’assainissement eaux usées et les voiries.

Chaque partie s’engage à conclure, signer et notifier un marché de travaux, chacune à hauteur de ses besoins propres. Le montant de ces travaux sont évalués à 3 424 324.50 € HT pour la SPL BT et 569 200.00 € HT pour l’agglopôle.

cabtP1030610

 Une subvention de 200.000 € est attribuée pour le schéma cyclable

Depuis plusieurs années maintenant, Sète agglopôle méditerranée encourage les modes de déplacement doux et met en œuvre de multiples actions en faveur de ces moyens alternatifs de déplacements. En parallèle, la commune de Sète souhaite requalifier la corniche de Neuburg, et à ce titre, combler une discontinuité majeure de son schéma cyclable, qui coïncide notamment avec le tracé de l’Eurovélo 8 reliant Cadix à Chypre via la ville de Sète. Ce projet de requalification permettra notamment, grâce aux projets en cours, de permettre aux cyclistes de traverser tout le territoire de l’agglopôle, d’Est en Ouest, dans de meilleures conditions.

Il est notamment prévu par la ville de créer des arrêts de bus accessibles, de privilégier toutes les mobilités douces en implantant par exemple des arceaux vélos et de créer une piste cyclable bidirectionnelle indépendante de la circulation dont un encorbellement sur le pont de l’avenir.

Sète agglopôle méditerranée souhaite soutenir la mobilité durable par le biais de ce projet qui revêt un caractère particulièrement pertinent par la présence de l’Eurovélo 8. Les élus communautaires ont voté une subvention de 200.000 € pour soutenir ce projet global estimé à plus de 3,35 M€ HT, dont 1,4 M€ HT dédiés aux aménagements de mobilité durable.

 Actualisation des zones d’assainissement collectif et non collectif de Mèze et Loupian

Dans le cadre de la Loi sur l’Eau, les communes ou leurs établissements publics de coopération doivent délimiter, après enquête publique les zones d’assainissement collectif et celle de l’assainissement non collectif. Suite à l’élaboration des PLU des communes de Mèze et Loupian, une actualisation du zonage d’assainissement prenant en compte les nouveaux secteurs urbanisables de ces communes devient nécessaire. Les élus ont approuvéla réalisation d’une enquête publique préalable.

cabtP1030615

 Gestion des sites du Conservatoire du Littoral

Sète agglopôle méditerranée, qui dispose de la compétence « protection, entretien et mise en valeur des espaces naturels protégés et remarquables », gère sur son territoire pour le Conservatoire du littoral des terrains qui lui appartiennent.

A savoir : sept sites terrestres et lagunaires : l’étang de Thau (communes de Marseillan, Mèze, Loupian), le lido de Thau (communes de Sète et Marseillan), les salins de Frontignan (commune de Frontignan), le bois des Aresquiers (commune de Vic-la-Gardiole), l’étang de Vic (communes de Frontignan, Vic-la-Gardiole, Mireval), les salines de Villeneuve (communes de Vic-la-Gardiole et Mireval), et l’étang des Mouettes (commune de Frontignan) .

Un stand de tir communautaire

A compter du 1er mai, le stand de tir situé à Sète, est déclaré d’intérêt communautaire, afin d’optimiser et développer la pratique de l’activité sur tout le territoire. En effet, cette structure s’inscrit comme un équipement dont le rayonnement dépasse les limites de la commune de Sète. Le stand de tir de Sète est une structure de 4500 m², qui a été construite pour les jeux Méditerranéens en 1993, et qui est équipée de 3 pas de tir : 10m, 25m et 50 m, de vestiaires et de deux bureaux.

Cet équipement est mis à disposition de deux associations sportives, la société de tir du bassin de Thau (STBT) et le Tir Olympique Sétois (TOS). Ces dernières comptent, à ce jour, 566 licenciés, dont 467 sont issus du territoire de Sète agglopôle Méditerranée, soit 83% et 99 de communes voisines, soit 17 %. Sur les 566 licenciés, 178 sont sétois soit 31% du nombre total de licenciés.

Ce stand de tir reçoit également les différentes polices du territoire : les polices municipales de Sète, Balaruc-le-vieux, Frontignan, Mireval et Cournonteral, la Police Nationale, la Direction Départementale de la Sécurité Publique de Montpellier, ainsi que la brigade territoriale de l’agglopôle. Aujourd’hui, du fait du développement de l’urbanisation, avec la création du quartier des Salins, la situation géographique du bâtiment n’est plus adaptée et génère différents problèmes, et plus particulièrement de fortes nuisances sonores.

Le transfert de cet équipement à Sète agglopôle méditerranée permettra d’étudier un redéploiement de l’activité sur le territoire, afin de mettre fin aux nuisances générées et pérenniser cette activité. Le but recherché est de développer un pôle d’entrainement complet alliant simulation et tir.

Les producteurs de l’Hérault ouvrent les portes de leurs fermes

 Pour la quatrième édition du week-end De Ferme en Ferme organisé par la fédération Régionale des Centres d’Initiatives pour Valoriser l’Agriculture et le Milieu Rural Occitanie (CIVAM), c’est 37 fermes héraultaises qui vous accueillent, avec, au programme, visites, dégustations, jeux concours, et autres activités pédagogiques.CIRC180413_Affichette_Circuit-PDT_De_ferme_en_ferme2

 Ce circuit spécial Paniers de Thau sera donc organisé le samedi 28 Avril,

- Rendez-vous à 13h30 sur le parking derrière la mairie de Villeveyrac. Suzanne vous accueillera et des covoiturages seront organisés pour le reste de l’après-midi.

-   Vous vous dirigerez ensuite vers Myhome Farmer pour 14h. Jorge Fernandes producteur de safran et sureau, vous fera découvrir son activité à travers ses productions de sirops, confits, miels et savons et vous expliquera comment reconnaitre et utiliser le safran. (Prendre D2 direction Poussan, puis suivre les panneaux jaunes. VILLEVEYRAC 34560)

-   15h direction le Moulin de la dentelle avec Muriel DE LA TORRE, productrice d’huiles d’olive qui vous proposera une visite commentée du moulin et de sa boutique ainsi qu’une dégustation des produits de l’oliveraie. (35 rue Sautaroch 34560 VILLEVEYRAC)

A 16h30 à la Ferme des Saveurs, chez Nelly et Christophe Brodu éleveurs de brebis et producteurs de fromages, faisselles et autres yaourts. Nous clôturerons le circuit par une dégustation sur place ainsi qu’une initiation à la traite à 17h30. (Mas de saint Fol Route de Loupian 34560 VILLEVEYRAC)

Le concours du Tennis club de Poussan

Depuis le 14 Avril, le tournoi de printemps du Tennis Club de Poussan suit son cours.L’image contient peut-être : 7 personnes, personnes souriantes, tennis

Le bureau du TCP précise : « Durant ces trois semaines, nous allons avoir besoin que nos adhérents soient présents durant des permanences au club. Servir les joueurs en boissons ou autre et participer à la préparation lors des soirées organisées. Au vu de la présence positive au tournoi d’automne, nous savons d’avance pouvoir compter sur vous pour ce nouveau tournoi. Il est affiché au club un tableau où vous pouvez vous positionner afin que nous puissions nous organiser et que cela ne soit pas toujours les mêmes personnes présentes!. Pour que le tournoi soit un succès nous avons besoin que nos adhérents soient mobilisés. »

Une belle oursinade le 29 avril à Poussan

Fête de l’oursin à Poussan, le dimanche 29 avril jusqu’à 14 h, dans les Halles. José du café Beauséjour a décidé de remettre à l’honneur ce mets délicat apprécié des fins gourmets. Il s’associe une nouvelle fois à Mickaël Hérédia, producteur de coquillages à Loupian, pour proposer une bonne oursinade, comme on les aime, décontractée et permettant à des familles ou à des amis de partager un très bon moment de plaisir. oursinade

Mickaël, conchyliculteur depuis 2004, a ouvert un magasin au 2 Boulevard Prosper Gervais où il vous propose tous les week-end des coquillages et d’autres produits de la mer ou de l’étang de Thau.

Une bonne matinée en perspective.