Ordures ménagères : la taxe harmonisée à la baisse

xatCaptureLe Conseil communautaire avait décidé en 2017 de maintenir deux zones intercommunales de perception différenciées pour la Taxe d’Enlèvement des Ordures Ménagères (TEOM). Ces 2 zones correspondaient aux périmètres des deux ex-EPCI, à savoir une zone pour l’ex-Thau agglo au taux de 18,5 % et une deuxième zone, pour l’ex-CCNBT au taux de 14,5 %.

L’harmonisation de ce taux étant obligatoire dans les 5 années maximum qui suivent une fusion d’intercommunalités, les élus communautaires ont décidé de fixer à l’ensemble des communes de Sète agglopôle méditerranée un même taux de 14,50 % soit une baisse de 21 % de la TEOM.

Ce taux correspond en outre aux recommandations du dernier rapport de la Cour Régionale des Comptes (CRC) qui soulignait que le produit à percevoir ne devait pas dépasser le coût du service, ce qui était le cas jusqu’à présent.

Pour la Journée de l’Environnement, le Département mobilisé

Pour la journée Mondiale de l’Environnement  (http://thau-infos.fr/index.php/environnement/36894-journee-mondiale-de-l-environnement-2), le Département de l’Hérault a tenu par une opération de grand nettoyage à sensibiliser les automobilistes et les usagers de la route à la nécessité de respecter les règles élémentaires relatives à l’environnement et à l’hygiène afin de préserver la Nature bennP1060554et notre cadre de vie : Pas de déchets jetés, la route n’est pas une poubelle .

Pourtant en trois heures, plus de 15 agents techniques du Département ont rempli la benne de leur camion avec toutes sortes d’éléments qui n’avaient rien à faire sur les bords des routes.

Sur la RD600, la RD613 et la RD2 entre Carrefour, « La Baraque » et l’entrée de l’autoroute, c’est nettoyé, mais le Département s’attend à devoir recommencer assez rapidement si des efforts de citoyenneté ne sont pas faits par les automobilistes et les passagers.

Le Groupe Nicollin retenu pour la collecte et le nettoiement des espaces publics

Sète agglopôle méditerranée et la ville de Sète choisissent
le Groupe Nicollin pour la collecte et le nettoiement des espaces publics  

 C’est à l’unanimité qu’a été votée, lors du bureau communautaire du jeudi 24 mai 2018, l’attribution du marché public pour la collecte des ordures ménagères et le nettoiement des espaces publics de Sète et de l’Agglopôle à la Société Méditerranéenne de Nettoiement (Groupe Nicollin).

Actuellement, les prestations de nettoiement sur les communes du territoire de Sète agglopôle méditerranée sont réalisées en régie par les services communaux. La collecte des déchets, de compétence communautaire, varie quant à elle selon les communes qui font appel à des régies ou à des prestataires extérieurs. Une organisation complexe qui rend la coordination difficile et cause des dysfonctionnements (problèmes de coordination, retards d’exécution, tensions entre les prestataires, surcoûts)…

Afin de remédier à ces difficultés, et pour offrir à la population un service toujours plus qualitatif, la Ville de Sète et Sète agglopôle méditerranée, réunies au sein d’un groupement de commandes confient donc à un seul et même prestataire (la SMN) :

  • La collecte des déchets ménagers et de nettoiement des espaces publics sur le périmètre du centre-ville de Sète (lot 1),
  • la Collecte des ordures ménagères en bacs roulants sur les communes de Gigean, Mireval, Vic-la-Gardiole, Balaruc-le-Vieux et Frontignan et la collecte des colonnes de tri sur les communes de Gigean, Mireval, Vic-la-Gardiole, Balaruc-le- Vieux, Frontignan, Marseillan et Balaruc-les-Bains (lot 2).

Face à ses concurrents (Suez, Urbaser et Veolia pour le lot 1 ;  Veolia pour le lot 2), la Société Méditerranéenne de Nettoiement s’est distinguée par :

  • Une offre financière avantageuse.
  • Des prestations techniques garantissant des engagements de performance et qui répondent aux attentes du marché.
  • Des moyens matériels adaptés aux tâches régulières.
  • Des moyens humains très satisfaisant, avec notamment, sur le lot 1, la reprise de l’ensemble des 63 agents titulaires identifiés pour le détachement ainsi que la pérennisation des agents contractuels travaillant aujourd’hui pour Sète Agglopôle Méditerranée ou la Ville de Sète sur les prestations concernées par ce marché.

Effectif à partir du 1er juillet 2018, pour le lot 2 et du 1er septembre 2018 pour le lot 1, ce marché d’une durée de 7 ans, et pour un montant annuel de 7,3 millions d’euros HT (pour les deux lots) imposera à son prestataire des performances élevées de propreté et une véritable obligation de résultat.

Bienvenue dans mon Jardin au Naturel, ça commence !

Des jardiniers amateurs vous ouvriront les portes de leurs jardins pour faire connaître et partager avec les visiteurs leurs méthodes de jardinage au naturel.

Pensez à réserver quelques heures de votre week-end du 2 au 3 juin 2018

 pour aller à la découverte de jardins de particuliers qui produisent sans pesticides ni engrais chimiques

sur le territoire de Thau et des étangs Palavasiens…

Ces visites sont libres et gratuites, selon les horaires fixés par les jardiniers participants (voir programmation en pièce jointe).
L’opération est proposée par les centres permanents d’initiatives pour l’environnement (CPIE). Elle est coordonnée au niveau national par l’Union nationale des CPIE (les 16 et 17 juin 2018) et sur notre territoire par le réseau du CPIE Bassin de Thau (2 et 3 juin 2018).

En 2017, 600 jardiniers ont accueilli près de 24 000 visiteurs en France.

L’édition 2018 promet d’être toute aussi réussie, et devrait permettre de semer pleins de petites graines, et de faire germer de belles idées !din

Téléchargez le programme du week-end 

Téléchargez le communiqué de presse

Un événement national

Bienvenue dans Mon Jardin au Naturel (BMJN) est un événement national du réseau des CPIE. Il a lieu chaque année, au printemps, pour s’informer et partager sur les techniques de jardinage.
Les jardiniers volontaires sont dans une démarche respectueuse de l’environnement : ils n’utilisent ni pesticides ni engrais chimiques. L’opération est proposée par les Centres Permanents d’Initiatives pour l’Environnement (CPIE). Elle est coordonnée au niveau national par l’Union nationale des CPIE : http://mon-jardin-naturel.cpie.fr
Sur le territoire de Thau et des étangs palavasiens, l’événement est coordoné par le CPIE Bassin de Thau.

Zéro phyto !

BMJN s’inscrit dans une dynamique territoriale ancienne et forte sur le « zéro phyto ». En effet, BMJN est conçue en partenariat avec les gestionnaires du territoire et le programme « Vert Demain, nos villes et villages sans pesticides » porté par le Syndicat Mixte des Étangs Littoraux (SIEL) sur les palavasiens et le Syndicat Mixte du Bassin de Thau (SMBT) sur Thau. Dans le cadre de ce programme, ces deux syndicats mixtes accompagnent les communes du territoire, qui se sont toutes engagées pour réduire l’utilisation des produits phytosanitaires et des engrais sur les espaces verts publics, et inciter aux économies d’eau. Formations des agents, réaménagement de certains espaces publics, mais également réalisation de dispositifs permettant de sensibiliser le grand public…autant d’actions qui participent à la mise en oeuvre de démarche 0 phyto sur le territoire.

Ce projet est réalisé avec le soutien de l’Agence de l’eau RMC, de la DREAL Occitanie, le conseil régional Occitanie, le département de l’Hérault, le SMBT, le SIEL et l’implication bénévole des jardiniers.

 

Contrôle technique : ce qui change à partir du 20 mai 2018

Illustration 1Crédits : © Richard Villalon – Fotolia.com

Illustration 1 undefined

Carrosserie, direction, freinage, éclairage, suspensions, rétroviseurs, ceintures, plaques d’immatriculation… À partir du 20 mai 2018, les règles du contrôle technique vont évoluer avec l’entrée en vigueur d’un arrêté du 2 mars 2017.

Cet arrêté transpose, pour les véhicules dont le poids n’excède pas 3,5 tonnes, la directive 2014/45/UE du Parlement européen et du Conseil du 3 avril 2014 relative au contrôle technique périodique des véhicules à moteur et de leurs remorques.

Parmi les mesures à retenir, cet arrêté prévoit notamment :

  • d’augmenter le nombre de points de contrôle à vérifier passant de 123 points à 133 ;
  • d’introduire un 3e niveau de défaillance, le niveau critique (exemple : feux stop défectueux), en plus des deux niveaux actuels (mineur et majeur) ce qui impliquera une augmentation du nombre de défaillances potentielles (environ 600 contre près de 460 aujourd’hui) ;
  • de réduire la validité du contrôle technique au jour du contrôle en cas de constat d’une défaillance critique.

  Rappel :

Tous les véhicules particuliers dont le poids est inférieur ou égal à 3,5 tonnes, doivent subir un contrôle technique périodique. Ce contrôle est effectué par un organisme agréé par l’État. La périodicité de ce contrôle et son contenu peuvent varier selon le type de véhicule.

Avec l’EID, tout savoir sur le « moustique tigre » Aedes albopictus

http://www.moustiquetigre.org/images/cartes/Bilan_National_Dept_2017.jpg

Le ministère de la Santé (DGS) a mis en place en 1999 un réseau national de veille du « moustique tigre » Aedes albopictus. Cette veille s’est exprimée principalement aux frontières, ce moustique étant présent depuis une quinzaine d’années en Italie et également en Espagne (centre Catalogne) et pouvant transiter en d’autres points par le biais du commerce des pneumatiques usagés (un de ses gîtes de reproduction favoris).

Le Ministère a décidé de renforcer la surveillance d’Aedes albopictus, particulièrement sur le pourtour méditerranéen, et d’envisager en tant que de besoin un contrôle là où sa présence a été identifiée.

Il faut donc distinguer entre la veille du moustique, destinée à identifier son installation dans des secteurs jusqu’ici vierges de sa présence, et sa surveillance, pour confirmer son implantation là où il a déjà été identifié.

La veille

Objectif : appréhender l’extension d’Aedes albopictus dans les communes situées plus à l’Ouest et plus au Nord, au-delà de sa zone actuelle d’implantation.

Lire la suite : La veille

 La surveillance

L’objectif est de vérifier la permanence de l’installation d’Aedes albopictus et sa densité dans les communes où il a été identifié (voir cartes).

Lire la suite : La surveillanceLogo

Pour aller plus loin : http://www.moustiquetigre.org/

La RD 600 à 4 voies en 2024 ?

Va-t-on enfin voir le projet évoqué depuis déjà la fin des années 70 du doublement de la RD 600 (ancienne RN 300) ? Le projet consiste à aménager cet axe de 2 voies en 2 x 2 voies, ce qui pourrait aussi « soulager » le trafic de la RD 2 très souvent chargée aux heures de pointe.

La RN 300 est devenue la RD 600 le 13 aout 2004 par la rétrocession de l’état aux responsabilités locales. Il reste 7.5 km km à couvrir entre le rond point de la Peyrade et l’entrée de l’A9, et cette route départementale RD 600 est une liaison importante qui dessert à la fois le port de commerce Sète-Frontignan, la citée thermale de Balaruc les bains, et qui donne également accès à l’autoroute A9 entrée n°33.

KarineBouldoire Mesquida Lubrano Pradelle

De plus le trafic est évalué à environ 25 000 véhicules/jour et un nombre important de convois exceptionnels empruntent également cette voie. Il est certain que par effet domino ce doublement profitera largement au développement des zones d’activités ainsi que du Port de Sète-Frontignan.

Kléber Mesquida président du conseil départemental, Pierre Bouldoire maire de Frontignan et André Lubrano conseiller régional accompagnés de Sylvie Pradelle conseillère départementale, était présents lors de la conférence de presse de ce mercredi 22 mai à la mairie de Frontignan-La Peyrade pour présenter ce projet. C’est Karine Bussone Directrice du Pôle Routes et Transports du Conseil Départemental de l’Hérault qui nous a présenté à l’aide d’un diaporama et d’une vidéo les détails du projet.

Cet important projet routier est déjà bien avancé puisque 90% des terrains nécessaires à son accomplissement sont déjà acquis. N’oublions pas comme l’a rappelé Pierre Bouldoire, que l’Agglopôle avec Sète-Frontignan est le premier port de pêche de méditerranée, et que Balaruc les bains est la première station thermale de France. D’autre part, mais nous y reviendrons au fur et à mesure de l’avancement des travaux, des pistes cyclables, parkings de covoiturage, murs antibruit font bien sur partie intégrante du projet.

Nous ne manquerons pas de vous tenir au courant dans un avenir prochain de l’avancement des chantiers.

Karine Bussone Directrice du Pôle routes et transports

 

L’opération en chiffres :

Longueur : 7.5 km

Largeur de la chaussée 7 m (2 voies de circulation)

Bande d’arrêt d’urgence de 2.25 m

Dispositif anti-franchissement sur la longueur de l’itinéraire

5 points d’échanges

10 ouvrages dont 1 viaduc (80 m franchissement de la Vène et de la RD 2

10 bassins de récupération des eaux pluviales

Environ 500 000 m3 de déblais pour la partie réutilisée en remblai

Montant 60 millions d’Euros

 

Calendrier des réunions publiques :

Frontignan La Peyrade le 22 mai à 18 h Salle Bouvier-Donnat (La Peyrade)

Balaruc le Vieux le 24 mai (Salle polyvalente) à 18 h

Balaruc les bains le 29 mai à 18 h (Maison du Peuple quartier des Usines)

Poussan le 1er juin Salle polyvalente de la MJC à 18 h.

Registres dans les mairies de ces communes et en ligne sur :

https://www.registre-dematerialise.fr/756

 

Lancement de l’enquête publique : début 2019

Etude détaillée : Printemps 2019

Enquête parcellaire : Eté 2019

Lancement des travaux 2020 – Livraison de l’aménagement : 2024

Documents de présentation photos – vidéo (détails)

https://www.registre-dematerialise.fr/756/documents

Enquête publique de la SAM

Enquete publique de la SAMSète Agglopôle Méditerranée réalise une enquête publique sur les dispositions du zonage d’assainissement des eaux usées de la commune de Poussan du lundi 14 mai au mercredi 13 juin 2018.

Les pièces du dossier ainsi qu’un registre d’enquête ouvert et paraphé par le Commissaire Enquêteur seront également déposés à la mairie de Poussan (1, Place de la Mairie) afin que chacun puisse en prendre connaissance aux heures et jours d’ouverture de la Mairie du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h30.avis enquete publiques

Afin de répondre aux demandes d’informations présentées par le public, le commissaire enquêteur recevra le public les jours et heures suivants en Mairie de Poussan :
Lundi 14 mai 2018 de 14h à 17h
Lundi 28 mai 2018 de 14h à 17h
Mercredi 13 juin 2018 de 14h à 17h
Les observations pourront être consignées sur le registre d’enquête ou ê tre adressées par écrit à M. le Commissaire Enquêteur à la mairie de Poussan. Les observations, propositions et contre-propositions pourront ainsi également être déposées par courrier électronique à enqueteasstpoussan2018@agglopole.fr
Toute personne pourra, à sa demande et à ses  frais obtenir auprès de Sète Agglopôle méditerranée, une communication du dossier d’enquête publique.
Pour toute information relative à l’enquête, le public pourra contacter Sète Agglopôle méditerranée par téléphone au 04 67 78 89 58 ou par mail à enqueteasstpoussan2018@agglopole.fr
Enfin, le rapport du Commissaire Enquêteur énonçant ses conclusions motivées sera tenu à la disposition du public sur www.agglopole.fr et www.ville-poussan.fr

Lien vers le site internet de la SAM :
http://www.agglopole.fr/poussan-revision-du-zonage-dassainissement-des-eaux-usees/

Gardiole : Volontaires pour l’opération de nettoyage le samedi 26 mai

Venez participer à l’opération de nettoyage du Massif de la Gardiole, organisée le samedi 26 mai prochain (de 9h à 12h)gardiCapture

Celle-ci, lancée par le Syndicat mixte de la Gardiole (composé de Sète agglopôle méditerranée et de la commune de Fabrègues) associera les communes riveraines du massif (Balaruc-le-Vieux, Balaruc-les-Bains, Fabrègues, Frontignan, Gigean, Mireval, Vic-la-Gardiole) avec notamment la participation de volontaires issus d’associations locales.

Le RDV est fixé à 9h sur le parking du col de la Tortue (RD 114) à Vic-la-Gardiole. N’oubliez pas vos gants de nettoyage !

Un apéritif sera offert aux participants à l’issue de la matinée.