L’inauguration de l’antenne EDF énergies nouvelles d’exploitation-maintenance

Ce jeudi 6 juillet au matin, David AUGEIX Directeur Région Sud EDF EN France avait le plaisir d’inaugurer avec de nombreux membres d’EDF énergies nouvelles, des élus des communes concernées et des représentants d’associations avec qui il travaille en collaboration, l’antenne de Villeveyrac d’exploitation-maintenance.edf ghCapture

Filiale d’EDF Energies Nouvelles, EDF EN Services assure l’exploitation et la maintenance de centrales de production d’électricité verte, éoliennes et photovoltaïques, en France et en Europe, depuis son siège européen de Colombiers (34). Implantée à 20 km de Montpellier, l’antenne d’exploitation-maintenance de Villeveyrac a été créée récemment. Elle facilite et optimise les interventions sur les trois parcs éoliens de la Montagne de la Moure : 31 éoliennes pour 62 MW de puissance installée, produisant l’équivalent de la consommation électrique de 68 000 habitants.  En région Occitanie, EDF Energies Nouvelles exploite près de 500 MW d’éolien.edf

L’équipe réalise, sur le terrain et par tous les temps, des opérations de maintenance prédictive, préventive et corrective, de l’intervention sur site à des interventions lourdes de changement de composants majeurs. Afin d’assurer un service optimal continu, l’antenne est connectée au centre de conduite d’EDF EN Services basé à Colombiers (Hérault).

Doté de technologies de pointe pour superviser et contrôler à distance les performances de l’ensemble des parcs exploités en France et en Europe, ce site emploie 120 personnes tout métier confondu (corporate, ingénieurs et techniciens) dont 40 techniciens de maintenance déployés en Occitanie. Le centre de conduite européen, qui comprend 30 personnes, est relayé par un maillage de centres régionaux installés au plus près des sites EDF EN en exploitation. Une unité de maintenance locale est en mesure d’intervenir à la moindre alerte, dans les meilleurs délais. Filiale d’EDF Energies Nouvelles, EDF EN Services assure l’exploitation et la maintenance de centrales de production d’électricité verte, éoliennes et photovoltaïques, en France et en Europe, Quatrième centre de maintenance occitan d’EDF EN Services, implantée à 20 km de Montpellier, l’antenne d’exploitation maintenance de Villeveyrac emploie 8 personnes à temps plein, abrite des bureaux et l’ensemble du matériel nécessaire à la maintenance des éoliennes, grâce à une gestion optimisée des stocks.Une expertise pour EDF Energies Nouvelles et ses clients.

EDF EN Services assure l’exploitation et la maintenance (O&M) de centrales d’électricité verte en Europe pour EDF Energies Nouvelles et le compte de tiers. Plus de 530 spécialistes garantissent l’exploitation  de 3,4 GW avec une approche prédictive de la maintenance et de fortes compétences en O&M numérique. EENS détient un centre européen de supervision en France, 40 antennes de maintenance en Europe (France, Grèce, Pologne, Allemagne, Italie, Belgique et Royaume-Uni), maîtrisant toutes les technologies éoliennes et d’onduleurs photovoltaïques. EENS a obtenu les certifications ISO 9001, OHSAS 18001 et ISO 14001.edf 0 6 07 17DSC_0263 (29)Le centre européen de supervision et de conduite assure une veille en temps réel pour diagnostiquer les pannes et coordonner les activités des techniciens :

  • Supervision en temps réel des centrales éoliennes et solaires
  • Redémarrage à distance des éoliennes et ré-enclenchement des postes de livraison (HTA/HTB)
  • Envoi de techniciens de maintenance selon les besoins
  • Gestion des relations avec les opérateurs de réseaux électriques et de contrôle aérien
  • Conformité aux exigences des conventions d’exploitation

Analyses approfondies pour assurer la performance sur le long termeedf 06 07 17DSC_0264 (28)

Les équipes spécialisées mettent en place des diagnostics et des solutions pour mieux planifier les remplacements de composants et optimiser la production :

  • Outils de maintenance prédictive
  • Analyse des pannes et prévision de casses sur le long terme
  • Mise en œuvre de solutions appropriées et innovantes

40 centres de maintenance en Europe, avec des équipes d’intervention rapides pour réaliser des opérations de maintenance, troubleshooting, de remplacement de composants majeurs ou des audits techniques, de grande qualité et en toute sécurité.

Un approvisionnement centralisé pour minimiser les temps d’arrêt. edf 07 07 127DSC_0268 (27)

Les approvisionnements de pièces détachées et de composants majeurs sont sécurisés grâce à des contrats-cadres à long terme avec des partenaires privilégiés sur toute l’Europe. Dans un souci d’amélioration continue de la qualité de ses services, EDF EN Services place l’innovation au cœur de son activité en développant et investissant dans de nouveaux outils :

  • Inspection numérique de pales
  • Thermographie infrarouge pour détecter les modules solaires défectueux
  • Analyse des performances des éoliennes à l’aide de la technologie laser LIDAR

Des moyens de premier planedf 06 07 17DSC_0269 (25)

Un pôle d’ingénierie de haut niveau : conception et développement d’outils d’analyse des données statistiques, recherche de solutions de long terme pour l’optimisation de la production, inspections et audits techniques
Deux centres de conduite en Europe et aux États-Unis : centralisation des données et contrôle à distance des équipements
Des antennes locales de maintenance : optimisation des temps de maintenance, réduction des pertes de production, proximité avec les territoires.

 Ce jeudi, en présence de Monsieur Jeantet, son prédécesseur, Christophe Morgo, Maire de Villeveyrac se félicitait que le Parc éolien ait pu être implanté à Villeveyrac pour plusieurs raisons : « pas de nuisances particulière, bonne intégration, pastoralisme maintenu et une végétation primaire qui reprend. Et avec la création des couloirs, « coupe-feu », une bonne protection. D’autant qu’un certain tourisme a pu se développer. L’économie locale s’y retrouve. Enfin 8 employés de plus dans le village c’est très important et fondamental. Une belle réussite qui va dans le bon sens, une appropriation des Villeveyracois à saluer. »

Pour Daniel Oustrain, directeur de l’association « Demain la Terre », en pleine Zone Natura 2000, le parc est un pôle de travail pour l’association car il permet de réfléchir sur le développement des énergies renouvelables, et en direct. Plus de 9000 personnes ont profité de sorties en 2016, des sorties pédagogiques, des sorties de découverte qui parallèlement sont accompagnées de mesures concrètes pour valoriser le patrimoine agropastoral sur le Causse.

Et Christophe Morgo concluait : « Je dois bien l’avouer maintenant, étant un passionné de la nature et des grands espaces, j’étais plutôt sceptique avant envers l’éolien. Depuis le parc, à l’instar de la population de Villeveyrac, je n’ai pas de sentiment défavorable, bien au contraire. Ici, les gens se sont appropriés le parc et sont fiers d’habiter le village où il y a des éoliennes.»

Visite du parc pédagogique de la LPO Hérault

 Attenant à l’unité de soins du Centre Régional de Sauvegarde de la Faune Sauvage de la LPO Hérault à Villeveyrac (non visitable), le parc pédagogique est lui ouvert à tous de 9h à 17h, 7j/7. Des visites sont proposées régulièrement, n’hésitez pas à consulter l’agenda en ligne.
Sur 3500m² de terrain mis à disposition par la municipalité de Villeveyrac, les bénévoles de la LPO Hérault ont aménagé sur un site de garrigue des espaces pédagogiques permettant au public de découvrir des actions pouvant être réalisées chez soit afin de favoriser la biodiversité. Le site est ainsi une vitrine du programme Refuges LPO et permet également de découvrir le travail réalisé au sein du Centre Régional de Sauvegarde de la Faune Sauvage.Plusieurs pôles de découvertes ont ainsi été proposés :- la mare et la micro-zone humide- les nichoirs, mangeoires et abris pour la faune

– le potager en carré et la butte en permaculture

– la butte à chenilles et papillons

– les murets en pierres sèches et la spirale aromatique

– la garrigue

– le verger et la haie

– le bâti écologique

+ d’infos sur ce site : http://herault.lpo.fr/parc-pedagogique/

L’accueil du public

Enfin, afin d’en faire un véritable lieu de sensibilisation, d’éducation et de formation, le site dispose :
– de caméras à l’accueil permettant d’observer les pensionnaires en réhabilitation au sein des volières
– d’un parcours d’interprétation panneauté et numériques (flashcodes à découvrir avec des tablettes mises à disposition)
– de jeux pour enfants installés sur la palissade
– d’une exposition permanente « faune sauvage en détresse » installée en extérieur
– d’une exposition photo temporaire « garrigues printanières » installée en intérieur
– d’une salle de conférence
– l’accessibilité PMR est en cours de réalisation

LPO – Hérault

15, Rue du Faucon crécerellette
Les Cigales, Route de Loupian
Centre Régional de Sauvegarde de la Faune Sauvage
34560 VILLEVEYRAC
04.67.78.76.24

Réservation :

Par téléphone : 06 43 13 39 80

Présentation du futur Pôle d’Echanges Multimodal de la gare de Sète

aggloDSC_0267 (16)Ce jeudi 29 juin 2017 se tenait une Réunion Publique à l’Espace Palace animée par les représentants de la plupart des partenaires qui permettront la réalisation du futur Pôle d’Echanges Multimodal autour de la gare de Sète.agglo6CaptureL’Etat, la Région, le Département, l’Europe avec des Fonds Feder, la CABT, la SNCF.

Ce projet qui ne sera possible que grâce au financement de tous, est chiffré à 16,4M€HT.aggloCapture

3 phases sont prévues : une partie sud entre 2018 et 2019, une phase 2 en 2021, et la phase 3 en 2022.

François Commeinhes, Président de la CABT et Norbert Chaplin, vice-Président délégué à la mobilité précisaient les objectifs de ce projet et principalement le but de la réalisation de ce nouveau pôle qui devrait permettre de mettre en connexion piétons, trains, bus, voitures, vélos et même navettes fluviales, afin de faciliter les déplacements de tous ?agglo 2Capture

« Ce sera le rôle du futur Pôle d’échanges multimodal (PEM) en gare de Sète, à la fois moderne et “pratique”, imaginée pour devenir un véritable relais entre ces différents transports. Pour cela, le PEM disposera de nouveaux parkings Nord et Sud, d’une nouvelle gare routière ainsi que d’une proximité avec une station fluviale d’embarquement. »

Restructurée “transversalement”, la nouvelle gare sera toujours accessible par l’actuelle entrée, face au pont, mais s’ouvrira également “à l’arrière”, côté Pointe courte. Ce nouvel accès offrira un parking qui permettra aux véhicules (voitures et bus) arrivant des communes du Nord du territoire de se garer ; évitant ainsi de surcharger cette entrée de ville souvent embouteillée. Si cette gare, va devenir un point de ralliement multi-transports, elle aura aussi l’avantage de s’inscrire dans un projet plus global, au cœur du nouvel éco-quartier de l’Entrée Est de Sète qui va se développer dans les prochaines années. »aggloDSC_0269 (15)

 « Destiné à mieux organiser les transports, la circulation et le stationnement dans les communes de l’agglomération, le Plan de déplacements urbains jusqu’en 2022, imaginé par Thau agglo renferme en son cœur un point-clé : la future gare multimodale. Les travaux devraient débuter en 2018. »

« A la fois moderne et “pratique”, imaginée pour devenir un véritable pôle de relais entre ces différents transports. Ainsi, une personne qui viendrait en voiture, mais aussi en vélo, pourra garer son véhicule pour prendre un train, un bus ou même une navette maritime. »agglo 4Capture

Ce nouveau pôle disposera de nouveaux parkings, d’une nouvelle gare routière ainsi que d’une très grande proximité avec une station fluviale d’embarquement, qui sera également construite. La nouvelle gare serait toujours accessible par l’actuelle entrée, face au pont, mais s’ouvrirait également “à l’arrière”, côté Pointe courte. Ce nouvel accès offrirait un parking qui permettrait aux véhicules (voitures et bus) arrivant des communes plus au Nord de se garer, ce qui éviterait ainsi de surcharger cette entrée de ville souvent embouteillée. Ce volet accessibilité consistera également à créer une passerelle qui enjambera les voies ferrées et desservira les quais par des ascenseurs. La SNCF, partenaire du projet, consacrera une grande partie de son intervention financière – soit un budget prévisionnel de l’ordre de 3 à 4M€ – à cette mise en accessibilité des quais et des équipements de la gare aux personnes à mobilité réduite.

Divers travaux sont prévus : mise en accessibilité (quais, sous-terrain, bâtiment voyageurs), aménagement des parvis nord et sud, création d’une passerelle entre les deux parvis pour accéder aux quais, création d’espace de dépose-minute, de desserte taxis et de stationnement pour les deux-roues, réalisation d’un parking relais accessible depuis la RD2, création d’une aire de régulation au nord et d’une gare routière au sud.aggloDSC_0261 (17)

« Cette gare aura aussi l’avantage de s’inscrire dans un projet plus global, au cœur d’un nouveau quartier qui va se développer. Le nouveau port de plaisance y a déjà pris place, et de nouveaux immeubles d’habitation et des commerces devraient y fleurir ces prochaines années… »

La SNCF et RFF souhaitent renforcer l’axe Lunel-Sète en mettant plus de TER à la disposition des voyageurs. En effet, le lien Montpellier-Bassin de Thau se renforce d’année en année, de nombreux habitants du territoire prenant leur train pour aller travailler dans la capitale régionale… Une façon pour Thau agglo d’accompagner ce développement par la création de cette nouvelle gare multimodale, en partenariat avec la SNCF, la Région, le Département et l’État.agglo 3Capture

Thau agglo et ses partenaires (État, Région, Département, Ville de Sète, RFF et SNCF) qui avaient engagé depuis 2007, une réflexion d’envergure pour transformer la gare de Sète en véritable pôle d’échange multimodal attendaient les observations du public qui se sont portées principalement sur les deux roues, les places de stationnement pour tous les véhicules, sur les déplacements doux, mais aussi sur les tailles des réalisations à venir.

Vague de chaleur : des questions ? Des réponses au 0800 06 66 66

Illustration 1Crédits : © Pixabay.com

Illustration 1

Alors que Météo France prévoit des températures élevées ces jours-ci, le ministère des Solidarités et de la Santé a ouvert la plate-forme téléphonique « Canicule », accessible au 0 800 06 66 66 (appel gratuit depuis un poste fixe) de 9 heures à 19 heures afin de vous informer sur les recommandations sanitaires à suivre en période de fortes chaleurs.

Une sortie liant le Patrimoine et l’environnement

Mardi 27 juin, les élèves du CE1 de la classe d’Aurélie Cladera, (école Véronique Hébert), sont sortis en garrigue pour observer la flore et les capitelles des collines de La Moure.vh Capture

Cette promenade faisait suite à une précédente sortie au Jardin Antique de Balaruc les Bains, le 20 juin dernier.

Cet espace dédié à la connaissance de la flore méditerranéenne a permis aux enfants de se familiariser avec certaines plantes, arbustes et arbres. Ils devaient en effet se focaliser spécialement sur 9 espèces : le ciste cotonneux et le ciste de Montpellier, l’euphorbe, le romarin, le thym, l’arbousier, l’olivier, le chêne Kermès et la salsepareille. vh 4 Capture

Et ce sont précisément ces 9 espèces que les enfants devaient retrouver en garrigues pour en prélever des échantillons, dans le but de fabriquer un herbier.

Accompagnés de 3 guides de l’association « Pierres et Chemins de la Moure » (Pierre Cazenove, Gérard Frézou, et Philippe Stein), et de parents et grands-parents d’élèves, les enfants ont pu également découvrir l’histoire des capitelles qui ont jalonné tout leur parcours. Ces sortes de cabanes protégeaient le berger qui venait surveiller son troupeau de moutons du soleil, de la chaleur ou de la pluie.vh 2 Capture

Les guides ont expliqué aux enfants comment ils ont reconstruit ces capitelles, grâce au procédé de l’encorbellement. Au fil de leur promenade, les élèves ont observé également un puits, le trou de Bonnefoy (lavogne qui servait autrefois d’abreuvoir pour les moutons).

A midi, tout le monde a pique-niqué à l’ombre des oliviers.vh 3 Capture

Partis de l’école à 11 h, leur sortie s’est achevée vers 15h30. Les enfants se sont régalés, et beaucoup ont décidé de faire découvrir tout ce patrimoine à leur famille.

Les enfants ont depuis élaboré chacun leur propre herbier.

Relâcher d’un Faucon hobereau au parc pédagogique de la LPO

Commune : Villeveyrac

Le 5 Juillet 2017 de 17 h 00 à 19 h 00

Participez au relâcher d’un faucon hobereau et visitez le parc pédagogique du Centre Régional de Sauvegarde de la Faune Sauvage de Villeveyrac: ses aménagements pour accueillir oiseaux, insectes, reptiles et amphibiens, son potager écologique, ses plantes, ses installations pour un développement durable… pour ainsi recréer chez vous un refuge pour la biodiversité!

Gratuit, sur réservation.

Lieu de rendez-vous : Centre Régional de Sauvegarde de la Faune Sauvage

Gratuit

Public concerné : Tout public

Accessible aux personnes handicapées : Non

Structure(s) partenaire(s) :

DREAL Occitanie
Région Occitanie
Département de l’Hérault

Renseignements :

LPO – Hérault
15, Rue du Faucon crécerellette
Les Cigales, Route de Loupian
Centre Régional de Sauvegarde de la Faune Sauvage
34560 VILLEVEYRAC
04.67.78.76.24

Réservation :

Par téléphone : 07 77 46 75 60

Dispositif de prévention des feux de forêt pour la saison estivale 2017

Mardi 20 juin 2017 à 11 h

Pierre Pouëssel, Préfet de l’Hérault, et Kléber Mesquida, Président du SDIS 34, Président du Conseil départemental de l’Hérault, présenteront le dispositif de prévention des feux de forêts mis en place pour la saison estivale 2017 à l’État-major du Corps Départemental des sapeurs-pompiers de l’Hérault (DDSIS à Vailhauquès).

A cette occasion, les autorités départementales exposeront l’ensemble des moyens qui seront mobilisés dans le cadre de la prévention et de la lutte contre les incendies de forêts.

L’été, les conditions climatiques, parfois accompagnées d’un régime de vent fort, peuvent favoriser l’éclosion, la propagation et la reprise d’incendies de végétation. Les services de l’État, le Conseil départemental de l’Hérault, le Service départemental d’incendie et de secours, et les comités communaux feux de forêt se mobilisent pour assurer la surveillance des zones sensibles et lutter contre les incendies de végétation sur le
département.

La vigilance et la prudence de chacun s’imposent pour ne pas provoquer d’incendies de forêt et éviter toute mise en danger des personnes et des biens.

Il est interdit au public d’allumer du feu, de jeter des objets en ignition et de fumer à l’intérieur [et jusqu’à une distance de 200 mètres] des bois, forêts, plantations forestières, reboisements, landes, garrigues et maquis. Les éventuels contrevenants s’exposent à des sanctions pouvant aller jusqu’à une peine d’emprisonnement de six mois et à une amende de 3 750 euros.

Budget de Poussan : de fortes potentialités pour l’avenir

Question finances à Poussan, durant les derniers conseils municipaux, le compte administratif de 2016 a été approuvé ainsi que le budget 2017 voté dernièrement à la majorité.nattaDSC_0263 (4)

L’exercice 2016 a été clôturé avec un excédent qui permet à la commune d’avoir une autonomie financière.

Ghislain Natta, Adjoint au Maire de Poussan délégué aux Finances et au Développement économique précise que le résultat de 2016 devrait permettre, avec l’excédent capitalisé et l’excédent de fonctionnement de l’exercice en cours, un financement sur fonds propres à hauteur de 74%.

« Cela permettra de financer l’investissement en 2017 à hauteur de 2 millions d’euros ». Rajoute Ghislain Natta.

« Nul besoin d’augmenter les taux de prélèvements fiscaux qui resteront identiques pour 2017 au niveau communal ».

La commune aura donc la possibilité, si nécessaire, de recourir à l’emprunt pour réaliser certains projets, d’autant que des emprunts arrivent à terme en 2018. C’est une conjoncture qui durant les deux années à venir donne une marge d’investissement pour des projets dont la réalisation restera tributaire de contraintes techniques ou administratives. Des subventions sollicitées auprès de différentes structures pourront compléter le financement.

« Quant au budget du SEJ, le budget équilibré permet de ne pas augmenter les tarifs pour l’année à venir. La lisibilité de ce budget permet d’avoir une clarté sur le financement des animations et sur le fonctionnement ».

Pour Monsieur Natta, » la gestion actuelle dégage de fortes potentialités financières pour l’avenir« 

S’initier aux papillons de jour

Formation professionnelle à Villeveyrac

 Le 11 Juillet 2017 de 9 h à 17 h

Formation professionnelle d’une journée pour s’initier à la connaissance et la reconnaissance des papillons de jour.

Plus d’infos: http://www.cpiebassindethau.fr/former-et-conseiller-les-acteurs/catalogue-de-formations-2017/

Gazé – © LPO Hérault

Lieu de rendez-vous : Centre Régional de Sauvegarde de la Faune Sauvage

Responsable : Thomas Marchal, Formateur

Nombre de participants : 10

Matériel en prêt :

Guide de détermination, filet à papillons

Matériel à prévoir :

Vêtements et chaussures de terrain (prévoir des couleurs ternes)

Si possible: Filet à papillons, guide de détermination, appareil photo

Prix : Pour les professionnels: 250 euros – Pour les particuliers: 80euros / personne

Public concerné : Tout public

Accessible aux personnes handicapées : Non

Structure(s) partenaire(s) :

CPIE Bassin de Thau

Renseignements :

LPO – Hérault
15, Rue du Faucon crécerellette
Les Cigales, Route de Loupian
Centre Régional de Sauvegarde de la Faune Sauvage
34560 VILLEVEYRAC
04.67.78.76.24

Réservation :

Par téléphone : 04 67 24 07 55

Un soleil de feu fêté dignement avec la Saint Jean

En général, ils ont lieu dans la nuit du 23 au 24 juin ou du 24 au 25 juin selon les régions, le 24 juin étant le jour de la Saint-Jean, donc en léger décalage avec le solstice d’été.feu 26 06 17DSC_0260 (12)

Jadis, en Syrie et en Phénicie, le solstice donnait lieu à une grande fête en l’honneur de Tammuz, qui commençait la veille au soir, comme dans la Saint-Jean traditionnelle.feu 24 06 17DSC_0300

Les feux de la Saint-Jean, repris par les chrétiens, auraient été copiés sur les rites celtes et germaniques de bénédiction des moissons. La théorie selon laquelle ces rites seraient eux-mêmes directement dérivés du culte moyen-oriental de Baal est aujourd’hui réfutée. mais le feu est aussi un symbole de purification, d’où l’utilisation du bûcher pour certaine condamnation (cf. supra). Ce symbole provient sans doute de certaines pratiques agraires qui consistent à brûler la terre pour la rendre plus fertile (brûlis), mais il est certain que cette symbolique tient son origine de plusieurs sources. Pourtant, le feu comme symbole de purification était pratique courante pour les chrétiens du Moyen Âge ; avec le temps ces pratiques (ordalies, bûcher, etc.) se sont perdues ou ont tout simplement été interdites.

Le culte du feu associé au solstice d’été se retrouve également en Chine, en Turquie, dans les rites vaudous et chez les Incas.feu 24 06 17DSC_0278 (9)

Le bûcher de la Saint-Jean se pratiquait jadis à Paris, les autorités de la ville se chargeant de son organisation. Le feu était traditionnellement allumé par le roi de France en personne sur la Place de Grève (actuellement Place de l’Hôtel-de-Ville), coutume qui perdura jusqu’en 1648, date à laquelle Louis XIV officia pour la dernière fois.

A Poussan, nous avons conservé cette tradition qui permet aux habitants de se retrouver au Jardin public pour sauter par-dessus le feu et partager une bonne soirée offerte par la Municipalité.

Si autrefois, l’on disait tantôt que le saut permettrait de se marier dans l’année, tantôt qu’il préservait des furoncles ou des sortilèges, tantôt encore qu’il portait bonheur ou qu’il “donnait force aux os et préservait des rhumatismes”, maintenant la plupart des adeptes du saut y attachent moins d’importance… Pourtant, comme les vieillards qui ne pouvaient plus sauter par-dessus le feu et qui se contentaient alors d’enjamber une braise, ce 24 juin, bon nombre d’enfants ont osé sauter un mini feu pour se faire plaisir avant tout.Dès 19 h 30, de nombreux élus du Conseil Municipal et particulièrement ceux de la commission animation et culture étaient à l’œuvre pour proposer une bonne brasucade aux Poussannais, aidés par certains bénévoles.Screen Shot 06-24-16 at 09.48 PMPas question d’improviser car, cerise sur le gâteau, si la brasucade qui précédait le rite du saut était gratuite, l’équipe organisatrice se chargeait aussi du service ce qui rendait l’ambiance détendue et beaucoup plus sereine en permettant des échanges et des contacts bien amicaux. feu 24 06 17DSC_0305

D’autant que Miss Poussan participait énergiquement à l’opération avec beaucoup de gentillesse. D’autre part, l’on retrouvait Jean-Pascal Destaebel et un de ses amis guitaristes, qui assuraient la partie musicale pour le plus grand bonheur des convives qui se laissaient porter tantôt par les salsas, tantôt par sa musique Jazzy ou par des slows…feu 24 06 17DSC_0307Des kilos et des kilos de moules, plus de 250, du pain, du vin des Terroirs de la voie Domitienne et chacun se délectait en profitant de cette douce soirée.feu 26 06 17DSC_0261 (12)

Certains avaient tout prévu : salades, pizzas, jambon et fromage et autres mets délicieux sans compter les gâteaux, les tartes et les crèmes. Il suffisait de s’asseoir et de se laisser aller un petit peu, car l’été était bien là, synonyme de décontraction avec un minimum de relâchement même au niveau des calories.feu 24 06 17DSC_0311Le temps passait et à l’heure du dessert, quand les flammes du feu se firent plus petites, certains décidèrent de sauter sous le contrôle des responsables.feu 24 06 17DSC_0270 (10)

Tandis que l’équipe d’animation prenait des forces et que Jean-Pascal nous faisait voyager, les sauteurs se firent de plus en plus nombreux. Les plus jeunes d’un côté, les grands de l’autre, l’on s’essayait une première fois puis l’on repassait confiant en essayant le second niveau quelquefois.feu 24 06 17DSC_0265 (12)

A deux, avec son enfant, en famille ou entre copains, sans hésiter ou avec beaucoup de précautions, les volontaires goûtaient aux joies du saut en espérant que la chance leur sourit toute l’année.

Que du bonheur pour tous ces adeptes du feu de la Saint Jean qui cette année au moment de sauter furent nombreux à prouver que cette fête a encore de l’avenir, annonçant un été dont il faut profiter sans attendre.