Conférence à Poussan « le mystère de Saint-Roch »

L’association Saint-Vincent vous conviait à une conférence intitulée « le mystère de Saint-Roch » ce samedi 1er juin, à 15h, en l’Eglise paroissiale de Poussan où deux grands tableaux sont justement en relation avec Saint Roch..Rosace, La Cathédrale De Strasbourg

 Car Saint-Roch est un saint particulièrement important dans la foi populaire.

Issu d’une famille aisée du 14ème siècle montpelliérain »…

« Il se séparera de tous ses biens pour accomplir son devoir de soutien aux populations italiennes affligées par la grande peste. Les innombrables guérisons miraculeuses qu’il accomplit durant son périple ne lui permirent toutefois pas de se soustraire à cette peste terrible qui faillit l’emporter dans les bois de Plaisance. » I

« Il y fut sauvé par un chien et par l’entremise d’un ange qui fit naître une source salvatrice. A sa mort, dont le cadre est disputé entre une ville italienne et Montpellier, son culte se propagera en Europe et au 19ème siècle, l’épidémie de choléra de 1854 favorisera la renaissance de son culte. »

Le Languedoc chrétien se place alors sous sa protection avant de conquérir progressivement le monde entier, jusqu’en Chine ou au dans les provinces les plus reculées de l’Arctique. rochP1220937 

Mais qu’elle fut sa vie ? Que nous disent les pièces d’archives de son existence ? Et en quoi son message peut-il être encore extrêmement important pour notre quotidien?

Fabrice Bertrand, qui précisait qu’à Poussan l’on était attaché à la dévotion à plusieurs saints dont Saint Roch (Languedocien) allait répondre à ces questions devant une vingtaine de personnes passionnées par la vie de Saint Roch ainsi que par le mystère qui l’entoure

Il faut savoir pour ceux qui n’ont pu être présent que l’Association Internationale Saint-Roch de Montpellier peut vous fournir de nombreux renseignements à ce sujet :

Créée en juin 1995, l’Association Internationale Saint-Roch de Montpellier, association laïque, culturelle, historique et scientifique, touristique, ouverte à tous ceux concernés par Roch de Montpellier, quelle que soit leur motivation : pour l’exemple qu’il est pour l’homme contemporain, la place qu’il a occupé au Moyen Âge, celle qu’il occupe aujourd’hui en tant que saint patron des pèlerins, celle qui lui revient dans sa ville. et la notoriété qu’il donne à cette dernière.

L’idée étant de créer une synergie extrêmement large pour promouvoir la connaissance et le rayonnement de saint-Roch de Montpellier.

« Et pour cela, elle a mené de nombreuses initiatives, manifestations multiples et actions au niveau local, national et international dont les fêtes de saint Roch à Montpellier, les Rencontres Internationales et la participation à la création du comité international de recherches historiques et scientifiques au sein de l’association italienne Saint-Roch de Montpellier, pour rétablir une cohérence sur la vie de saint Roch, ses biographes et son culte.rochP1220934

Pour eux :

Saint Roch naquit à Montpellier, entre 1346 et 1350, en pleine guerre de Cent Ans,pendant la grande peste noire, qui dura deux ans, et décima un tiers de la population occidentale. C’est l’époque des grandes famines et des ravages perpétrés par les grandes compagnies (troupes de mercenaires).

Montpellier, rattachée à la couronne de France depuis 1349, était une république marchande, une grande ville du Midi, cosmopolite et tolérante, très réputée pour ses universités. C’est une ville étape importante de pèlerinage sur la via Tolosana, bénéficiant de plus de la proximité d’Avignon, siège de la papauté depuis plus de quarante ans.

Bien que Roch fût un prénom très courant en France et en Italie, il semble plutôt que notre saint était de la famille des Roch de La Croix, lignée devenue importante au XVIe siècle, sous le nom de Castries. Son père, Jean Roch de La Croix, dignitaire de la ville, en fut le premier consul, en 1363. Sa mère, Dame Libéria, était originaire de Lombardie. Fils désiré, et longtemps attendu, il passa une enfance dans un milieu profondément chrétien. Il fut baptisé au sanctuaire Notre Dame des Tables, qui était aussi le centre de la vie spirituelle, intellectuelle, administrative et sociale de Montpellier (on peut visiter de nos jours sa crypte sous l’actuelle place Jean-Jaurès).

Pour en savoir plus et poursuivre votre lecture :

http://www.st-roch.com/montpellier-association-saint-roch/

http://www.st-roch.com/saint-roch/laviedesaintroch/?

http://roch.compostelle.free.fr/saintroch.htm

 

Les Tigresses -17 ans OCCITANIE championnes

fthbP1220635  CHAMPIONNES D’OCCITANIE

Elles n’ont rien lâché et ont arraché ce match nul qui leur suffisait pour le titre !
Ces instants magiques sont gravés à jamais dans leur mémoire, dans celles de leurs parents et de tout un public conquis et surtout dans celle de leur coach qui récolte les fruits d’un investissement total et d’un talent qui n’est plus à démontrer ! Il reste une marche pour parfaire la saison, la qualification en moins de 18 Nationale, dans 15 jours le samedi 8 juin !
Gageons que ce titre, cette communion totale entre joueuses, coachs, parents et ce magnifique feu d’artifice tiré par le chef des supporters leur donne un maximum de confiance qui, associée à leur grande forme actuelle va les emmener vers leur ultime objectif !

Retour en images sur la rencontre des tigresses -17 ans OCCITANIE face aux filles de l’Ouest Tarn Handball samedi dernier à Poussan.fthbP1220626Elles finissent le championnat à la première place avec 37 points.fthb2P1210054

Félicitations à toute leur équipe, à leur coach ainsi qu’à leurs fidèles supporters.L’image contient peut-être : 20 personnes, personnes souriantes, terrain de basketball

Poussan : atelier artistique autour des capitelles pour s’initier à l’art du « Pikto »

Dans le cadre de l’exposition PIKTO de Nicolas Eon qui aura lieu au Foyer des Campagnes du 7 au 30 juin 2019, le service culturel de la ville, proposait un atelier pour s’initier à l’art du « Pikto » dans le cadre magnifique « du chemin des capitelles ce dimanche 12 mai 2019. » piktoP1220212  

Ainsi, le service culturel et l’artiste invitait le public à une randonnée artistique dans la garrigue des collines de la Moure dans un premier temps pour se rendre  avec des membres de l’équipe culturelle dont  Florence Sanchez (Adjointe au Maire, communication, culture et patrimoine) et Michel Bernabeu (Conseillère Municipal délégué à la culture, avec des représentants de l’association Pierres et Chemins des Collines de la Moure et Nicolas Eon, l’artiste au pied du circuit des Capitelles au-dessus du chemin rural 42.

 Nicolas Éon qui habite Montpellier, est un artiste universel. Sa capacité de synthèse du trait et des couleurs rend son travail accessible à toutes les cultures. C’est toujours un peu délicat d’affirmer de telles choses quand on parle d’un peintre, pourtant en cherchant à parler aux autres à travers sa peinture, avec Pikto, il a inventé un langage qui se passe de mots, qui fait passer les idées avec un bonheur et une simplicité rares. On trouve dans son travail toute la candeur de l’enfance et la réalité tragique de l’homme adulte qui porte le monde sur ses épaules.piktoP1220189

« Pikto c’est l’Essentielle Nature Humaine, la silhouette que tout cerveau perçoit instantanément comme sienne. L’image primordiale, l’identité profonde. Pikto est symbole d’humanité dans ses qualités et ses travers, dans sa bonté et sa cruauté, dans ses doutes et ses espoirs. Pikto c’est moi, c’est vous, c’est celui qui regarde, s’approprie le personnage, s’identifie. Pikto c’est des milliards d’êtres humains sur Terre qui pensent, aiment, détestent, sentent, ressentent, pleurent, chantent, jouent, souffrent, dansent, virevoltent au gré de nos imaginaires de toutes couleurs, de toutes tailles, de toutes formes… Je joue avec Pikto, avec son épaisseur graphique et symbolique, avec sa peau de caméléon arc-en-ciel. Pikto c’est un alphabet, mais en dessin. Un dessin simple, épuré, économe pour aller à l’essentiel, à l’os, le rompre et s’y nourrir de la substantifique moelle en chacun de nous, pour toujours garder l’énergie du prochain dessein, l’envie de faire et l’envie d’être… humain ».

Après une découverte pour certains des garrigues poussannaises, et pour d’autres, des explications sur la réalisation et le rôle des capitelles le grand groupe des participants rejoignait le site dit de la Carrière.

Nicolas Eon expliquait le déroulement des opérations : très peu de contraintes au niveau artistique, le tout était de laisser des traces sur le site, du land’art en quelque sorte, à l’aide de peintures à pigments naturels à base de terre ou de charbon de bois avec comme seul additif pour la fixation de la pulpe de bois.

Armés de pinceaux et rouleaux nos artistes en herbe rentraient en action laissant libre cours à leur imagination.piktoP1220208

A l’abri de la tramontane, la journée s’annonçait des plus belles d’autant qu’après ce partage artistique, des séances photos et une analyse de cette première expérience, c’est un bon pique-nique qui était à l’ordre du jour. et l’après-midi, phase 2 avec un retour sur le vécu et une exploitation artistique des créations… Que vous découvrirez plus tard…

Car l’imagination de Nicolas a créé « Pikto love » il y a quelques années… Son inspiration étant venue devant un panneau signalant des travaux ! ». Reconnu par Canal J en 1995. Il a même servi à illustrer une émission pédagogique au Qatar. Il a dessiné 500 Pikto sur le thème de l’amour. » Du suggestif, de l’art…

En parallèle, Nicolas Eon a des talents de photographe-concepteur : des images à 360° dont vous pourrez profiter et des visites virtuelles…

Belle exposition pour les ateliers d’Art de la MJC

 klmP1220731    Ce mercredi 29 au soir, les ateliers d’ARTS de la MJC,  présenTAIENT leurs réalisations dans la salle d’accueil de la MJC. Après son vernissage suivi d’un apéritif, l’exposition sera visible durant quinze jours, aux heures d’ouverture de l’association.

Vous pourrez profiter durant ces quelques jours de la salle d’accueil de l’association pour y observer toutes les réalisations des élèves enfants et adolescents qui pratiquent des activités artistiques :klmP1220724

Les Arts plastiques ont  envahi la salle avec les belles œuvres des très nombreux élèves (18) d’Hélène Cayuelas, des enfants et des pré-ados surtout : des élémentaires et des collégiens qui durant l’année suivent ses cours et participent aux séances une fois par semaine, le mercredi, en étant très assidus. « Nous partageons notre amour pour les Arts plastiques et certains élèves viennent depuis plusieurs années.  J’ai pris beaucoup de plaisir avec tous les élèves et je pense que cela est réciproque. Ce fut un régal car nous avons appris et pratiqué l’Art tout en jouant. Ils ont développé leurs compétences  et réalisé des « œuvres » sans presque s’en rendre compte. Mais maintenant ils en demandent plus et donc j’essaye de leur en donner beaucoup plus. Nous avons travaillé sur différents thèmes. Mais le principal ce fut de comprendre comment une œuvre prenait naissance. Merci aux élèves et à leurs parents pour leur engagement et leur concentration. » Précisait Hélène.

klmP1220713

Ils ont pu tout au long de cette saison, découvrir différentes matières s’épanouir et développer une passion.

Ils méritaient bien un diplôme qu’Hélène se faisait un plaisir de leur remettre.

« Nous nous retrouverons dès septembre pour d’autres aventures. »

Que du bonheur pour ces artistes qui étaient récompensés ce mercredi 29 mai.

 La création artistique et le développement du sens esthétique étaient bien à l’honneur.

klmP1220715

Marina Dumonceaud, remerciait encore les nombreux parents pour leur participation et le sérieux de tous : « D’une année sur l’autre c’est toujours aussi beau ».

Elle précisait en présence de ces nombreux visiteurs, qu’elle était toujours aussi contente de pouvoir valoriser le travail de tous ces élèves qui font le bonheur de la MJC.

klmP1220728

Contact tél : 04 67 78 21 26

Emmie Charayron, une championne hors-normes de Triathlon

Son palmarès est impressionnant pourtant elle a toujours soif de victoires et de compétitions et reste bien motivée.

Championne du Monde Juniors de Triathlon Olympique, Championne d’Europe de Triathlon Elite, 18ème aux JO de Londres, qualifiée aux JO de Rio mais blessée trois mois avant et deux titres de Championne de France en 2015 et 2016.L’image contient peut-être : 1 personne, sourit

Emmie  Charayron , 29 ans, 51 kg, une femme en pleine forme qui a de qui tenir. Son premier Triathlon fut couru à l’âge de 7 ans en suivant les traces de son papa, un passionné. D’ailleurs tout en poursuivant ses études , Emmie eut la chance de l’avoir comme entraîneur jusqu’en 2013, après les JO.

Puis, Emmie, Lyonnaise, vint  se rapprocher du regretté Laurent Vidal, qui pris la suite de son père, pour l’entraîner vers ses succès et vers le très haut niveau du Triathlon.

Après la disparition tragique de Laurent Vidal, Julien Gaillard, le compagnon d’Emmie a pris la relève, et depuis ils résident tous les deux à Poussan, une commune qui semble leur permettre de par sa situation, de gérer au mieux les planning, sept jours sur sept.emmiP1220704

Car après des études scientifiques puis en STAPS , elle a mis tout en sommeil pour pratiquer la course en tant que professionnelle. Entre clubs, équipe de France, sponsors… elle parvient à vivre sa passion.

« J’ai une énorme motivation malgré quelquefois de grosses fatigues pourtant, les objectifs, les résultats obtenus, et mon entourage me permettent de tenir même si ma vie sociale est bien-sûr difficile à gérer. A ce niveau, l’entraînement c’est tous les jours, même le week-end, avec environ 35 heures de sport par semaine. »

Au programme, natation en mer, en eau douce, ou dans l’étang et souvent en piscine à Frontignan et à Sète avec l’aide logistique respectivement du NOF et du STT pour les créneaux horaires mis à sa disposition (Emmie les remercie). il y a ce qu’il faut sur le territoire. (10 h par semaine)

Et c’est aussi très bien pour le vélo, avec un département qui permet d’aborder toutes sortes de tracés, avec tous styles de terrain.L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes sur des vélos, vélo et plein air

Quand à la course à pieds, entre le Lido de Sète et La Gardiole, entre les garrigues et les longs tracés en plaine, avec aussi un peu de piste il y a de la variété.

Mais pour parfaire un physique qui doit de préférence être au top avant les compétitions, la musculation s’avère un complément idéal, pour les jambes et pour les bras surtout. C’est donc à la salle de musculation de Poussan qu’elle s’entraîne 3 fois par semaine : « Une bonne ambiance, appareils opérationnels en nombre suffisant et  son utilisation est très pratique ».emmiP1220693

Car attention, l’hygiène de vie et le soutien de ses proches sont deux autres éléments indispensables :

« en général 9 h de sommeil avec si nécessaire une sieste de 20 à 30 mn pour récupérer et avoir des muscles et des tendons de « compet »… Pas d’alcool, pas de sodas et de boissons gazeuses, une vie la plus saine possible. A 29 ans, elle connaît parfaitement son corps et a acquis une bonne maturité pour ce genre d’effort. »

Côté nourriture, vu ses dépenses énergétiques quotidiennes, c’est de l’ordre de 3000 à 4000 calories par jour. Régime strict mais avec beaucoup de légumes, de bonnes graisses, des fruits et des sucres lents, ainsi que des repas équilibrés qui lui permettent de « tourner » au meilleur régime.emmiP1220698

Pourtant Emmie n’est pas sous pression. Sensibilité, douceur, gentillesse et équilibre la caractérisent… « Une vraie Championne !« 

Mais pour rester au très haut niveau, enchaîner les compétitions, gérer les décalages horaires, elle n’a pas le choix car elle est guidée par sa passion..

Son agenda est bien rempli après une victoire en coupe d’Europe à Sines au Portugal, il y a 2 à 3 semaines… Et fin avril pour rendre hommage à son ancien entraîneur sa participation et sa première place en féminine au Triathlon du Sète Trophée Laurent Vidal, viendra ce week-end, en challenge,  le Grand Prix Allemand, puis la Coupe du Monde à Anvers.

Bientôt Nottigam avec l’équipe de France pour une course en individuel avec 300m à la nage, 8 kms en vélo, 1Km5 à pieds. (Du très rapide).

Et toujours en juin le Championnat de France à Metz avant de reprendre en juillet le circuit Coupe du Monde..

Des sponsors potentiels peuvent d’ailleurs la contacter s’ils le souhaitent pour l’aider à monter plus aisément sur les podiums en lui facilitant les choses… Elle le mérite bien…

Emmie, avec un moral d’acier, est dynamique, et heureuse de mener à bien ce projet en étant consciente qu’elle a bien de la chance de pouvoir s’épanouir dans sa passion ».

On lui souhaite un maximum de réussite à venir dans les futures compétitions…L’image contient peut-être : 6 personnes, personnes souriantes, ciel et plein air

Football : Encore une belle journée des Finales Jeunes à Poussan

ligueP1220850

    La Ligue d’Occitanie de Football qui est un organe fédéral dépendant de la Fédération française de football a choisi à nouveau cette année le complexe sportif de Poussan  pour une partie de sa journée des finales car par ses infrastructures il permet à plusieurs matches de se dérouler simultanément : Le petit synthétique, le plus grand et le terrain pelousé. Mais ce jeudi 30 mai, seul le stade d’honneur allait être utilisé.

Au programme

11 h : finale U15, secteur Est, Montpellier HSC – AS Béziers

14 h 30 : finale U17 secteur Est : OL Alès en Cévennes – Nîmes Olympique

16 h 30 : finale Coupe de la Ligue U19 : Gallia Club Lunel – OL Alès en Cévennes

Les bénévoles du CAP Football, son bureau et son Président, Philippe Sans, aidés par la Mairie et les services techniques s’étaient dès mercredi occupés de l’organisation et de la réception des équipes et des spectateurs. Les supporters furent au rendez-vous, la météorologie était au beau fixe avec très peu de vent marin l’après-midi, le terrain pelousé était bien souple, la fête du football Régional chez les jeunes allait être belle pour débuter à 11 h.ligueP1220798

Ça tournait bien, sereinement, alors qu’au niveau de la logistique, avec le CAP, des membres de la Ligue assuraient un bon déroulement des opérations. Délégués et membres du bureau s’occupaient avec sérieux et discipline la partie réglementaire alors que bon nombre d’arbitres étaient aussi de la partie.

Vers 12 h 50 la première rencontre était terminée. Un match très engagé avec des jeunes joueurs qui avaient tout donné et qui, vainqueurs ou perdants n’hésitaient pas à montrer pour mieux l’exprimer leur joie ou leur déception.

En U15  le Montpellier HSC remportait la finale contre l’AS Béziers dans un match durant lequel chacune des équipes a donné le meilleur. Le score en témoigne, 4 à 2.L’image contient peut-être : 12 personnes, personnes souriantes, personnes qui pratiquent un sport et plein air

En U17, en début d’après-midi, les tirs au but ne furent pas nécessaires, car Alès parvenait à ouvrir le score face à Nîmes à quelques minutes de la fin du temps réglementaire.ligueP1220796La joie des Alésiens pouvait s’exprimer sans retenue.

Bien attendu, le choc de 16 h 30 pour les U19 masculins était très attendu.ligueP1220809Les parking étaient remplis, les tribunes aussi, c’était la fête.

Pour les U 19, toujours sur le pelousé, c’est Lunel  qui s’imposait  face à Alès. Ce fut par (à priori) 8 tirs au but à 7, car à la fin de la rencontre le score était de 1 à 1.ligueP1220824 Alès avait ouvert le score mais  Lunel avait réussi à revenir avant la fin de la seconde mi-temps. (1 à 1).ligueP1220813Les Coupes étaient remises par des membres du bureau de la Ligue, en présence de Daniel Ledentu, ex arbitre international et en présence de Monsieur le Maire de Poussan.ligueP1220836

Il était temps pour tous, joueurs, organisateurs, membres de la Ligue, arbitres et éducateurs de partager le verre de l’amitié, au siège du CAP. La fête fut belle, la famille foot pouvait la savourer. Un grand merci à tous, des bénévoles du CAP aux arbitres.

 

« Sport pour tous » : plus de 100 participants pour cette journée ludique

   poutP1220575            La quatrième édition de cette manifestation sportive était organisée par la commission sport municipale et les associations sportives ou culturelles de la Commune qui avaient bien voulu participer. Les nuages étaient au rendez-vous mais pas la pluie et avec une légère tendance vent du nord les sportifs avaient des conditions idéales pour dépenser de l’énergie en équipe, tandis qu’à différents niveaux les opérations bien structurées ont permis à cette journée conviviale et sportive de se dérouler au mieux. Une bien belle fête avec 10 équipes de 6 à 10 éléments ainsi que 10 ateliers pour un SPORT qui durant toute la saison attire des enfants ou des adultes de 3 ans à 90 ans, en général.

La proposition était simple mais elle a fait ses preuves depuis plusieurs années:

 « Au complexe sportif des Baux tout le monde pouvait participer à cette journée en constituant une équipe, en famille, avec des amis sachant que le but de cette manifestation était d’encourager la pratique du sport et de proposer un moment de rencontre inter-générationnel ludique et amical. « Tous les Poussannais étaient invités à se mobiliser pour faire de cette journée une belle fête du sport avec au moins un jeune et au moins un plus de 60 ans dans l’équipe, mais l’on pouvait s’adapter au petit règlement, l’essentiel étant de participer…« 

Ce samedi durant lequel de très nombreuses animations étaient programmées sur le Bassin de Thau, 100 participants, c’était très bien, mais cela aurait pu être mieux car le sport est synonyme de santé.poutP1220568

Ils étaient donc tout de même nombreux a avoir répondu présent ce samedi 25 mai au matin.  Étaient inscrites : 1 équipe de l’Entente Poussan-Balaruc le Vieux , celle du rugby, une du Handball de Poussan, une de la Boule Poussannaise, 1 du Tennis, une du Foot, une du Tambourin, une du volley et une dernière du Moto Club.  De l’énergie et du plaisir…poutP1220581

Une fois les objectifs rappelés par Jésus Valtierra, Adjoint au Maire délégué aux Sports, il ne restait plus qu’à préciser la nature des épreuves. L’après-midi ce serait repos.poutP1220567

Mais à partir de 9 h 15, il s’agissait pour chacune des formations qui avaient à sa disposition un tableau récapitulatif de suivre un cheminement à travers différentes épreuves.  Dans une bonne ambiance chacun essayait de se dépasser pour le « fun ».

Pour le tambourin il fallait rattraper des balles envoyées par un lanceur. Pas si simple pour de jeunes motards par exemple.  Pour la course aller sur la piste effectuer des relais, pour le rugby effectuer un parcours d’échauffement…Mais chacun s’essayait avec bonne volonté car il s’agissait surtout de découvrir, pratiquer les sports en se faisant plaisir.

Quant au tennis, face au canon à balles, quelques balles étaient nécessaires pour s’adapter. Que l’on soit tout jeune, amateur ou néophyte, en public, rattraper la balle et la renvoyer avec la raquette demandait un minimum de concentration.poutP1220585

Heureusement, en fin de matinée, autour d’un bon repas, en présence des  organisateurs et des sportifs, chacun des participants pouvait faire honneur au « Sport », en reprenant des calories, en se désaltérant ainsi qu’en partageant ses impressions toujours dans la bonne humeur…

Une belle journée, durant laquelle chacun a pu soit découvrir, soit conseiller ses coéquipiers en partageant les mêmes efforts.

Le sport pour le « fun » et pour se relaxer avait été fêté dignement, par certains de ses adeptes et par d’autres qui le découvraient. Après une saison bien remplie qui va se terminer pour de nombreux licenciés dans les associations sportives, c’est certainement ainsi qu’il sera vécu cet été comme pour ceux qui ne débuteront qu’en septembre. Les sports d’été, prendront bientôt le relais, chaleur oblige.poutP1220587

 

Le CA Poussan Foot accueille la journée des finales des coupes de la Ligue d’Occitanie « Jeunes »

Ce jeudi 30, le CA Poussan Foot accueille la journée des finales des coupes de la Ligue d’Occitanie « Jeunes »

Venez nombreuses et nombreux encourager les meilleurs jeunes de la Région !finaleCapture

Jean-Claude Agullo toujours inspiré par la lumière et les couleurs

dav

   Après être revenu sur ses bases, Jean-Claude était reparti dans des œuvres en relief puis on ne l’arrêtait plus avec des psychés et bien d’autres réalisations.

Celle-ci est faite de pièces de verre  hélicoïdales dans sa base, serties une à une dans le plomb, des pièces entourées de trapèzes et de rectangles  multicolores.

Cette corbeille vous donne envie de les croquer.477

Et voici la dernière. Avec elle, si le Louvre a sa pyramide, si l’Egypte a les siennes, Poussan en a une maintenant avec son flamant rose qui rappelle que nous faisons partie du domaine maritime.

Détox : les huiles essentielles très utiles pour être en forme avant et durant l’été

   BASTIP1220442 Mardi 21 Mai s’organisait une conférence sur les huiles essentielles de Nicolas BASTIDE d’IZARD, invité par la MJC à Poussan, à la salle d’accueil.

Les plantes Détox, tel était le sujet après un hiver et un printemps toujours très long  et l’on allait apprendre avec Nicolas qu’une petite cure de trois semaines pouvait permettre à certains organes qui ont stocké durant la période passée des déchets comment les éliminer, comment assurer un  nettoyage efficace afin d’éviter des effets secondaires qui vont souvent se traduire par des allergies, des rhinites.

Basée à POUSSAN dans l’hérault (34) ODLYS, la boutique de phytodiététique a été créée par ses parents.BASTIDEP1220439

Depuis quelques années maintenant, c’est Nicolas qui ai repris cette boutique, en poursuivant  les conseils, l’écoute et l’échange par des conférences, sur les bienfaits que la nature a à nous offrir, toujours avec la même passion transmise par mes parents.

Diplomé de phytothérapie et aromathérapie avec agrément du Haut Comité de la Formation Pharmaceutique Continue (HCFPC), il poursuit avec son père des formations indépendantes sur l’aromathérapie, la mycothérapie et la gemmothérapie.

Dans le cadre de l’exposition « les plantes et leurs usages » le public était venu nombreux écouter les conseils et informations sur les plantes nettoyantes des organes émonctoires.BASTIP1220448

Pour le foie, nous retiendrons 4 plantes intéressantes comme le Desmodium, véritable hépatoprotecteur et détoxifiant, conseillé traditionnellement pour soutenir l’organisme au Printemps. Les fameux radis noir et artichaut, végétaux par excellence pour la sphère hépatiques,  indiqués dans les troubles hépato-biliaires, et comme cholagogue, cholérétique. Sans oublier le Chardon-marie, riche en silymarine, grand protecteur du foie, conseillé pour les hépatites, en période de chimiothérapie ou encore pour la cirrhose.

Le rein est un organe « déchet » très important pour l’organisme, auquel il faut prêter la meilleure attention pour rester en bonne santé. Des plantes comme le pissenlit, la prêle, la piloselle ou encore l’orthosiphon apportent leur propriété diurétique, indiqué pour la détoxification et pour l’élimination en vue d’une cure minceur.

En aromathérapie, Nicolas nous indique en priorité l’huile essentielle de romarin à verbénone, de Corse,  drainant, protecteur et régénérant du foie. Une attention est à noter concernant les personnes ayant des risques de maladies hormono-dépendantes. L’essence de citron, l’huile essentielle de carotte, de livèche ou encore de ledon du Groenland, font parti de l’arsenal aromathérapique pour drainer le foie, mais aussi les reins (livèche).BASTIDP1220446

Du coté de la gemmothérapie, ou phytembryothérapie, la médecine des bourgeons, on parlera de Cassis, véritable draineur et détoxifiant de l’organisme, il apporte une propriété anti-inflammatoire, cortison-like, soulage les jambes lourdes et l’immunité.

« En tisanes, en gélules, en gouttes, avec les plantes médicinales à chacun sa galénique pour se nettoyer avant d’attaquer un merveilleux été. »