Farid Zaidi, nouvel Inspecteur de l’Éducation Nationale sur Frontignan Littoral

Farid Zaidi a pris fonction sur la circonscription  Frontignan Littoral début septembre. Nouvel Inspecteur de l’Éducation Nationale dans le Département, il vient de Mende avec une spécialisation autour du traitement du handicap (ASH : Adaptation, et Scolarisation des Handicapés).

Sa circonscription comprend plus d’une trentaine d’écoles primaires (élémentaires et maternelles) réparties sur quatre secteurs de collèges sur Frontignan (Simone de
Beauvoir et Les Deux Pins), ainsi que ceux de Poussan et de Loupian. Jeune inspecteur, accompagné de son équipe de circonscription, durant la semaine suivant la rentrée scolaire, il est allé à la rencontre de tous les enseignants de son secteur dans leurs écoles.

Farid Zaidi a suivi un cursus assez logique, ayant débuté dans l’enseignement en étant professeur d’anglais dans l’Académie de la Réunion, professeur des écoles, puis en se spécialisant (Segpa: section d’enseignement général et professionnel adapté et ULIS : unités localisées pour l’inclusion scolaire) avant de devenir formateur et conseiller pédagogique. Le concours des IEN lui tendait les bras, sa route était tracée.

« C’est l’École qui a fait de moi ce que je suis », précise-t-il.ienP1130927

Et si par rapport à la Lozère, le sud de l’Hérault en terme de territoire est différent, moins rural, ses missions sont les mêmes et les problématiques sont souvent identiques : en premier lieu il a pour souci, avec les enseignants, d’accompagner les élèves vers la réussite, mais pour lui, les responsabilités sont aussi nombreuses : formation des enseignants, gestion des ressources humaines, rendre l’école inclusive, prendre en compte les situations d’handicap…

« Les finalités sont les mêmes dans toutes les circonscriptions. »

Ce qui change,  c’est la concentration géographique avec un minimum d’urbain à Frontignan et un peu de ruralité pour les autres communes. Pour Farid Zaidi, c’est de toute façon  à L’École à s’adapter, sachant que les inscriptions des élèves sont conditionnées par la politique d’aménagement du territoire, et c’est cela qui en fait sa richesse : sur la circonscription Frontignan Littoral, 6000 élèves, 280 enseignants pour 260 classes, et 4 secteurs (cf collège) donc, une « belle circonscription avec des écoles majoritairement en bon état« .

« C’est une mission passionnante, que, dans un cadre légal, tout mettre en œuvre pour faire réussir les élèves en réduisant le taux de sortie sans qualification. Nous devons donc réunir toutes les conditions pour les accueillir au mieux et les accompagner vers la réussite en s’appuyant sur leurs points d’appui pour les motiver. »

Et Monsieur l’Inspecteur rajoute : « Je suis pragmatique : au niveau pédagogique, je suis preneur de méthodes et d’expérimentations qui permettent cette réussite en relation tout de même avec la recherche au niveau pédagogique. Il faut aller dans le bon sens, en faisant confiance à l’intelligence des équipes qui doivent mettre en valeur les ressources du Ministère. Elles doivent trouver des leviers qui vont faire réussir leurs élèves tout en restant en loyauté avec les programmes, pour acquérir les compétences inscrites au socle commun. « 

D’ailleurs pour lui, le numérique à des fins pédagogiques peut être une aide, pour ceux qui ont des difficultés ou bien pour d’autres qui avancent plus vite que la moyenne.

Si le travail entrepris par son prédécesseur, Monsieur Filion, sera poursuivi dans le domaine scientifique, comme moyen de soutien, pour Farid Zaidi il y a nécessité de travailler avec les collèges par secteur (réseaux) pour développer des projets communs : « ceux de l’école du socle. »

De la même façon il serait bon de réfléchir sur des moyens  pour obtenir de meilleurs conditions de passage de la Grande Section au CP avec un accueil particulier et des modifications plus progressives.

« Pour mieux aider, il faut évaluer les compétences des élèves ce qui permet de remédier davantage les difficultés d’apprentissage, avec un plan (de remédiation) si nécessaire ou un plan particulier pour les très performants. »

Si lire, écrire, compter et respecter autrui restent les domaines majeurs à l’école, il y aura un focus particulier sur le CP ( 2 temps d’évaluations, le second mi-mars) et le CE1 ( 1 temps d’évaluations) avec retour aux enseignants respectivement de Grandes Sections et de CP pour faire évoluer les pratiques pédagogiques.

Sur la circonscription, toute les situations qui nécessitent un accompagnement humain ont trouvé une réponse positive  sachant que pour certains les dossiers sont en cours à la MDPH (La MDPH de l’Hérault (34) facilite les démarches des personnes handicapées).

A noter : quatre ULIS sur le secteur avec des coordonnateurs permettent d’assurer une inclusion scolaire locale et de s’occuper d’élèves en difficulté qui travaillent dans une classe « générale ».

Pour Monsieur l’Inspecteur, l’Éducation Nationale est là pour travailler avec les partenaires afin de trouver le parcours le plus pertinent pour chacun des élèves.

« C’est à l’École à s’adapter aux élèves et non l’inverse, c’est la philosophie de l’accueil de tous les élèves (loi de 2005), et il en est de même pour la société qui doit s’adapter aux citoyens. »

Jour de fête au CAP Football

Le CA Poussan Foot organisait ce samedi 8 SEPTEMBRE à partir de 16 h au complexe sportif un parc d’attraction du football pour les plus jeunes animés par les seniors du club.   Ils étaient bien nombreux, les enfants de l’école de foot du CAP, filles et garçons, à être venus pour profiter des bons conseils de nombreux joueurs de la Une du Club qui fait sensation en ce début de saison en étant  qualifiée pour le 3ème tour de la Coupe de France. De l’attention et beaucoup de douceur pour ses seniors bien jeunes, eux aussi, dans l’ensemble.deltP1130775

Avec la présence de l’attaquant du MHSC Andy Delort,  dès 17 h, venu pour une séance de dédicace et de photos, et de l’association Les Motos de l’Espoir, le complexe des Baux était bien animé et avait pris des couleurs de fête…

Que d’admirateurs pour Andy qui a joué au FC Sète il y a quelques temps avec Franck Cazalis le coach des seniors de Poussan. Et après avoir rencontré les jeunes footballeurs, les bénévoles des Motos de l’Espoir, il a même foulé la pelouse poussannaise pour le plus grand bonheur des footballeurs en herbe.deltP1130804

Les nombreux stands avaient satisfait ces derniers pour une participation minime qui donnait droit à la participation à une tombola avec un maillot dédicacé par Andy Delort et d’autres lots. Une partie des fonds récoltés revenait à l’association « les Motos de l’Espoir » présente sur le site durant toute la soirée.deltP1130817

C’était pour la bonne cause et pour des enfants en situation de handicap.

https://www.facebook.com/capfoot/videos/339046353502266/?t=0gnangnanP1130834 (1)

Puis ce fut le match de Gala amical entre le CAP Poussan et les seniors de Pignan, un match présenté par Philippe Sans, président du CAP, Ghislaine Vergues, présidente des Motos de l’Espoir et lancé par un jeune joueur bien fier d’avoir été sollicité à cette occasion.

Une bien belle fête pour un CAP qui permet à ses plus jeunes de vivre des instants magiques qui c’est certain, sauront les motiver pour la saison à venir. gnangnanP1130833 (1)

Tésy Nolesini dirige le Pôle Enfance Jeunesse

Tésy Nolesini dirige depuis le 1er septembre le Pôle Enfance Jeunesse de Poussan.

Perrine Roger qui la précédait, ayant souhaité se rapprocher de son lieu de résidence, Tésy avait postulé pour le poste de Directrice. Et c’est elle qui a été retenue.

Elle travaille sous l’autorité de Monsieur le Maire et du DGS de la Mairie, sous la responsabilité et avec les élus du Conseil Municipal délégués aux affaires scolaires. De Multiples responsabilités pour elle : l’ALSH, les ALP avec le »Plan Mercredi », la cantine et son personnel, l’entretien et le personnel d’entretien des locaux utilisés, les séjours proposés, la coordination des équipes et le Guichet Unique.

Mais Tésy a eu l’occasion depuis de nombreuses années, d’appréhender les différentes facettes de cette fonction.santeP1130533

En effet, elle est animatrice depuis l’âge de 17 ans. Puis elle devint directrice de centre de vacances tout en poursuivant des études de Droit. Durant 5 ans elle partit exercer des fonctions de coordinatrice Service Enfance-Jeunesse et de Centre de loisirs, en même temps, en Savoie, à Saint Michel de Maurienne.

Retour dans la région pour devenir monitrice d’équitation diplômée et en parallèle exercer un remplacement sur Cournonsec comme directrice ALP et ALSH.

Sa route se poursuit avec Poussan où elle a découvert une équipe solide qui va travailler avec elle .

Pour l’ALSH, tous les mercredis, les enfants seront accueillis aux Baux.

Pour les ALP, l’équipe des animateurs est présente sur les 2 sites (écoles) avec les 8 ATSEMS qui viennent hors temps scolaire compléter l’effectif. 2 directeurs : Emilie Maillet et Julien Vellas.

Pour la cantine, l’entretien , le guichet unique le fonctionnement actuel reste aussi inchangé par rapport à 2017-2018.

Pour Tésy, c’est donc une gestion du Pôle, avec l’aide de son équipe, de A à Z :

du personnel, des plannings, du matériel, des effectifs, des animations, des activités… Avec de l’administratif et des relations avec la Jeunesse et les Sports, avec la CAF, avec les élus, avec les écoles, les parents d’élèves et quelquefois les élèves eux-mêmes.

Réunions pédagogiques ou de communication permettront d’assurer une bonne cohésion source d’efficacité au sein de l’équipe.

 Il n’y a pas de nouveautés techniques en ce qui concerne l’accueil des enfants et Tésy souhaite continuer les actions mises en place par les équipes en apportant des nouveautés, avec une touche personnelle.

L’on peut donc souhaiter à Tésy et à tout le personnel du Pôle Enfance Jeunesse, après cette rentrée scolaire, une bonne année 2018-2019 auprès des enfants qui leur sont confiés en semaine scolaire, ou durant les périodes de congés.

 

 

Le Rezo Pouce , dispositif de covoiturage

Mutualiser les déplacements pour accroître la mobilité à moindre coût, c’est ce que propose le Rezo Pouce , dispositif de covoiturage auquel l’agglopôle vient d’adhérer et qui valorise l’auto-stop sur de courtes distances.

Un maillon supplémentaire qui s’ajoute à la mise en service par l’agglopôle de bus électriques et de bornes de recharges publiques, aux aides accordées pour l’achat de vélos électriques, au développement des aménagements cyclables intercommunaux.

Trop de voitures circulent et paradoxalement, chacun est souvent seul dans son véhicule.. Mutualiser les déplacements pour accroître la mobilité c’est justement ce que propose le « Rézo Pouce ».

Ce nouveau dispositif de covoiturage valorise l’auto-stop sur de courtes distances et renforce l’offre de mobilité sur le territoire. Rézo Pouce vous permet de vous déplacer en mode « quand je veux, où je veux ! ». Pas besoin de trouver un covoiturage à l’avance ni de se demander si un trajet est proposé à l’heure qui vous intéresse.

  • Il vous faut tout d’abord vous inscrire soit dans l’une des 14 mairies du territoire soit  via le site internet www.rezopouce.fr
  • Je viens de m’inscire, je suis membre de la communauté…Et maintenant, comment ça marche ?

TÉLÉCHARGEZ LE MODE D’EMPLOI 

  • Ensuite vous pourrez téléchargez l’appli très facile à utiliser (disponible sur App Store et Play Store) qui vous permettra via votre mobile de trouver en temps réel les conducteurs ou les passagers les plus proches. En cas d’inscription directement sur l’application smartphone, cette dernière n’acceptera votre identifiant que le lendemain.

apple-app-store-2

 

 

android-play-store

Elle permet au passager comme au conducteur d’être géolocalisés et pour le passager, de suivre en temps réel l’arrivée de son conducteur. De son côté, le conducteur pourra contacter son passager dès que celui-ci aura enregistré sa destination, après avoir consulté son profil s’il le souhaite directement sur son smartphone.

 

Rentrée scolaire en douceur musicale et conviviale

Les vacances scolaires sont finies. Les professeurs, les ATSEM ainsi que les élèves et leurs parents, les agents administratifs ou techniques mais aussi les animateurs et les intervenants du Pôle Enfance Jeunesse ont repris de bon cœur le chemin de l’école même sous un soleil radieux et avec la chaleur. rajaP1130504

Cette douce rentrée avait encore des couleurs d’été et de plus en musique dans toutes les écoles et établissements en principe à la demande du Ministère de l’Education Nationale

Peu de changements dans le personnel si ce n’est à noter au collège Via Domitia l’arrivée de deux nouvelles CPE, Madame Gondran Patricia et Madame Lucille Dalibon avec bien-sûr de nouveaux professeurs.rajaP1130483

Pas de secrétaires administratives de Direction dans les écoles maternelles et élémentaires à partir de ce 3 septembre.

 La rentrée s’est donc effectuée ce lundi matin. Pour certaines petites sections elle sera échelonnée sur 2 jours afin de permettre une meilleure adaptation et pour d’autres, au CP, les parents ont pu pénétrer dans la cour, pour un accueil groupé et en musique.rajaggg

Vraiment, une rentrée en douceur avec pour les élèves souvent du plaisir de retrouver l’esprit « école » et surtout tous leurs camarades. Peu de stress, donc. Pas de problèmes particuliers dans les différentes écoles de la commune au niveau technique avec certains travaux effectués cet été mais un effectif élevé, surtout dans les classes de Maternelle, et pour certains niveaux dans les écoles élémentaires.

A noter qu’à l’école maternelle des Baux des placards ont été rajoutés dans le dortoir tandis que le sol de la classe de Madame Pueyo a été refait durant les congés d’été.ecolDSC_0025 (18)De nombreux élèves étaient heureux de retrouver le personnel des structures.rajaP1130503

Des habitudes à reprendre ou des repères à se donner pour cette année scolaire.rajaP1130501

Le 3 septembre 2018, la rentrée scolaire a eu lieu plus ou moins « en musique » dans les écoles, les collèges et les lycées.

Pour cette seconde édition, les élèves étaient accueillis par des chants ou des concerts afin de commencer l’année sous le signe de la joie et de la sérénité. Car pour le Ministère de l’Education Nationale le développement de la pratique collective de la musique est essentiel pour bâtir l’école de la confiance.http://blog.ville-poussan.fr/wp-content/uploads/2018/09/rajaP1130510.jpg

Il s’agissait de proposer aux élèves, qui étaient déjà présents l’année précédente, d’accueillir leurs nouveaux camarades en musique, manière chaleureuse de leur souhaiter la bienvenue.

Si chaque structure s’est adaptée, à l’école élémentaire des Baux, les élèves du CP ont eu un accueil particulier en musique, avec leurs parents sous le préau puis à la récréation les plus grands ont interprété collectivement une belle chanson de bienvenue : « le Magicien ».rajaP1130502

Monsieur le Maire et les Adjoints et Conseillers municipaux délégués aux affaires scolaires sont allés encourager les enseignants pour cette année scolaire et souhaiter à leurs élèves une très bonne rentrée. C’était aussi l’occasion de vérifier que les travaux réalisés convenaient à tous et qu’il n’y en avait pas d’autres à effectuer rapidement.hébertmaire-vh

Monsieur le Maire à l’école Véronique Hébert.

Et au collège, une rentrée en douceur aussi, puisqu’elle se fait selon les niveaux en fonction d’un calendrier bien précis.rajaP1130478

lundi c’était la rentrée des 6èmes avec un  accueil des élèves et des parents en musique, avec en prime une traduction en langue des signes, celui-ci suivi d’une réunion parents professeurs après l’accueil des élèves par les professeurs, et pour terminer, des réunions et formations ARIEDA (surdité).rajaP1130480
Un orchestre sympathique avec l’infirmière du collège au chant, le professeur d’anglais aux  chœurs, un agent du service technique à la guitare, un professeur de musique pour piano/guitare et une AVS aux percussions
 Mardi c’est la rentrée des 5ème, 4ème et 3ème.rajaP1130485

Chacun des enfants  accompagné par ses parents essayera de réussir son année scolaire et de s’épanouir au mieux dans les écoles poussannaises.plaplaCapture

Cantine scolaire : ce qu’il faut savoir

Illustration 1Crédits : © Ministère de l’Éducation nationale

Illustration 1 undefined

Votre enfant va déjeuner à la cantine de son école ou de son établissement ? Service-Public.fr vous rappelle les dispositions qui organisent ce moment de la vie scolaire.

Autorités administratives chargées de la restauration

La restauration scolaire relève de la compétence :

  • de la commune, en primaire (maternelle et école élémentaire) ;
  • du département, en collège ;
  • de la région, en lycée.

Les modes d’organisation varient selon les collectivités. Le service est généralement assuré par le personnel de la collectivité. Dans certains cas, la gestion est assurée par une société de restauration collective. Les repas peuvent être préparés sur place ou dans une cuisine centrale puis livrés dans une cuisine dite satellite, en liaison chaude ou en liaison froide.

Les obligations en matière de restauration

La restauration scolaire poursuit plusieurs objectifs :

  • préserver l’équilibre alimentaire des enfants et des adolescents notamment en proposant à chaque repas un plat principal, une garniture, un produit laitier et, au choix, une entrée et/ou un dessert et en mettant à disposition des portions adaptées au type de plat et à chaque classe d’âge ;
  • couvrir les besoins nutritionnels des enfants et des adolescents : l’alimentation d’un enfant d’âge scolaire doit être équilibrée, variée et répartie au cours de la journée : 20 % du total énergétique le matin, 40 % au déjeuner de midi, 10 % à 4 heures et 30 % le soir ;
  • éduquer à la nutrition et au goût ;
  • veiller à la sécurité alimentaire.

Les allergies et les régimes alimentaires particuliers

Pour les enfants ayant besoin, pour des raisons médicales, d’un régime alimentaire particulier, et lorsque le service de restauration scolaire n’est pas en capacité de fournir des repas adaptés, les conditions de restauration peuvent être définies dans un projet d’accueil individualisé (PAI).

Dans ce cas, les familles assurent la pleine responsabilité de la fourniture de paniers repas (composants, couverts, conditionnements et contenants nécessaires au transport et au stockage de l’ensemble). Tous les éléments du repas (contenants, couverts, …) doivent être identifiés pour éviter toute erreur ou substitution. La chaîne du froid de la fabrication (ou l’achat) du repas jusqu’à la présentation à l’enfant doit être respectée.

Pause méridienne

Dans les écoles maternelles et élémentaires et les collèges, la pause méridienne des élèves ne peut pas être inférieure à 1 heure 30.

Aucune disposition ne fixe de durée minimum dans les lycées.

Les tarifs

Ce sont les collectivités territoriales en charge de la restauration scolaire qui en fixent le prix.

Les prix ne peuvent pas être supérieurs au montant, par enfant, des charges supportées par les collectivités pour la fourniture des repas, déduction faite des subventions qu’elle reçoivent.

Les tarifs peuvent être modulés en fonction des ressources des familles et du nombre de personnes vivant au foyer.

Dans le primaire, la commune peut fixer la participation financière des familles sur la base du quotient familial.

Des aides aux familles les plus défavorisées peuvent être accordées par le fonds social pour les cantines, le fonds social collégien ou le fonds social lycéen, gérés par les communes et les départements.

A Poussan, de bien belles vendanges

gniP1130529  Des conditions idéales en ce moment pour des vendanges qui sont correctes en quantité, mais exceptionnelles au niveau du degré.

« Que cela continue », précisent les viticulteurs poussannais, du moins ceux qui ont pu grâce à des traitements raisonnés passer au travers du mildiou qui a été galopant cette année.gniP1130522

« Pluie du printemps et humidité ensuite, conjuguées avec chaleur » ont donné un résultat bien satisfaisant, et si l’on ne peut comparer avec la récolte de l’an dernier (gel), celle de 2018 s’annonce bien satisfaisante avec des « Merlot » et des « Syrah » qui oscillent entre 14° et 15° et qui ont produit un maximum du côté de l’Olivette.

D’excellentes conditions qui motivent les viticulteurs. Si à partir du 10 septembre, avec l’ouverture générale de la cave des Terroirs de la Voie Domitienne, chacun pourra vendanger en fonction de la maturité de la vigne dans ses parcelles, pour l’instant l’on suit un programme établi et vendredi ce sera une matinée spéciale pour le « Rosé » avec la récolte des « Cinsault, grenaches et Caladoc », ce dernier étant un croisement obtenu en 1958 entre le grenache noir et le côt ou malbec.gniP1130527

« Le Caladoc donne un vin de garde très corsé et typé, rond, chaleureux, avec une couleur intense et une structure tannique très intéressante : les tanins très présents sont à la fois souples sans amertume et fins. Il permet également d’obtenir des vins rosés, fruités et équilibrés. Propension toutefois a une acidité volatile. Arômes de framboise, épices, … »

Que le temps se maintienne et tout ira très bien…GNI

 

Téléphone portable au primaire, collège et lycée : que dit la nouvelle loi ?

Illustration 1Crédits : © carballo – Fotolia.com

Illustration 1

Le portable dans les établissements scolaires, c’est fini ? La loi relative à l’encadrement de l’utilisation du téléphone portable dans les établissements d’enseignement scolaire vient de paraître au Journal officiel. Elle sera effective dès la rentrée scolaire 2018.

Dans les écoles maternelles, les écoles élémentaires et les collèges

L’utilisation du téléphone portable est interdite dans les établissements et pendant toute activité liée à l’enseignement se déroulant à l’extérieur de leur enceinte, à l’exception des circonstances liées à un usage pédagogique spécifique encadré par les professeurs et des lieux dans lesquels le règlement intérieur l’autorise.

Dans les lycées

C’est le règlement intérieur de chaque établissement qui pourra interdire l’utilisation du téléphone dans toute ou partie de l’enceinte de l’établissement ainsi que pendant les activités se déroulant à l’extérieur, et qui précisera les modalités d’application de cette interdiction. Celle-ci n’est pas applicable aux élèves présentant un handicap ou un trouble de santé invalidant.

Le non-respect de ces règles peut entraîner la confiscation de l’appareil par le personnel de direction, d’enseignement, d’éducation ou de surveillance, le règlement intérieur fixant les modalités de la confiscation et de la restitution. La loi donne ainsi une base juridique à la confiscation des téléphones portables.

  À savoir :

Le règlement intérieur de l’établissement est remis aux élèves le jour de la rentrée. C’est à eux et à leurs parents de vérifier ce qu’il indique à propos du téléphone portable.

Les résultats de la semaine de l’USP Tambourin

La N1 Masculine s’est inclinée face à Gignac par 13 à 6.tambourinCapture

La N2 Masculine après s’être imposée face aux Pennes-Mirabeau par 13 à 10, s’est inclinée chez le leader par 13 à 11 prenant le bonus défensif, sauvant sa place en N2, et, tout ça avec 2 féminines qui se sont hissées au niveau des hommes (M.Cazzani & M.Entakli)

La N1 Féminine s’incline à Vendémian par 13 à 9, un match qu’elle aurait pu emporter en faisant moins de fautes directes.

Les Féminines A terminent leur championnat en boulet de canon, s’imposant à Cournonsec par 13 à 4 en battant Cournonterral par 13 à 6, s’octroyant la 1ère place définitivement.

Bientôt la présentation de la nouvelle saison en Salle 2018/2019.

tambourin31949004_1655523404531088_8069540437267841024_o