Le CLSH en goguette ou en musique.

C’était prévu. Ce mercredi matin, près de 18 enfants, maternelles et élémentaires, du Centre de loisirs sont partis dans les Vignes derrière le groupe scolaire des Baux, puis sur les parcelles de la Faïsse , afin d’herboriser et de cueillir en les découvrant, les plantes qui sentaient bon.markDSC_0010 (22)

Une balade récréative et éducative à la découverte des plantes méditerranéennes. De quoi se confectionner un petit herbier.markDSC_0002 (28)

Et pour ceux qui se sont inscrits au groupe « Musique », surtout des élémentaires, séance initiation à la Flûte avec Séverine David, une spécialiste, afin de pouvoir maîtriser quelques bases du solfège et d’être capable de jouer quelques morceaux. En décembre, petit spectacle musical à la maison de retraite de La Mésange.

Vigilance avec les nids de frelons

Ce mardi matin, à Poussan, au niveau de la zone d’activités des Trouyaux, au bord de la route de Gigean, en se promenant, des Poussannais ont aperçu un nid de frelons car ceux-ci se voient plus facilement maintenant avec la chute des feuilles.
Les services municipaux et les pompiers de Bouzigues ont été avertis pour éventuellement neutraliser le nid et sécuriser le périmètre car le nid est vraiment très impressionnant. Mais ce seront certainement des services spécialisés qui interviendront car il est dans un arbre sur un terrain privé.markDSC_0021 (19)
Les interventions sur la voie publique et dans les bâtiments communaux sont gratuites, En revanche les particuliers doivent s’informer en premier lieu à la Mairie ou au 112 quant celle-ci est fermée.
Le frelon européen (Vespa crabro) est une espèce d’hyménoptère eusocial de la famille des vespidés ressemblant à une guêpe commune mais de taille deux fois plus importante ; c’est en fait la plus grosse des espèces de guêpes européennes. La reine atteint jusqu’à 35 mm, les ouvrières font de 18 à 25 mm et les mâles de 21 à 28 mm. Rayé de jaune et de noir sur l’abdomen, la tête, le thorax, l’abdomen et les antennes sont teintés de roux.Ses colonies annuelles ne survivent pas aux premiers froids, à l’exception des jeunes reines fécondées.markDSC_0019 (20)

Au printemps, celles-ci créent dans les arbres morts, murs de pierre sèche, greniers ou cheminées, voire dans les vieilles bottes de paille, un tas de compost ou de vieux chiffons, dans les charpentes ou soupentes, un nid en papier mâché (fibres végétales mâchées) abritant les premières alvéoles où elles pondent les premiers œufs.

Après éclosion des larves, les reines qui ont survécu jusque là les nourrissent elles-mêmes jusqu’à la mue. 5 à 7 semaines après la première ponte, ces premières ouvrières matures déchargeront alors la reine de la plupart des travaux. En automne, la colonie atteint son apogée, de jeunes reines et des mâles naissent, prélude du cycle suivant. Les nids sont souvent composés de 5 à 10 (voire 12) rangées de plateaux superposés constitués d’alvéoles toujours orientés vers le bas, mais la configuration générale du nid peut fortement varier selon l’endroit où il est construit. La couleur et les motifs du papier varie selon la fibre végétale collectée par les ouvrières.

Description de cette image, également commentée ci-aprèsUn nid comprend en moyenne 5 000 alvéoles. Le nid, fin août, peut dépasser une capacité de 25 litres et la longueur ultime de son grand-axe (en région méridionale, juste avant les premiers froids) peut atteindre un mètre. Les plus grands nids se rencontrent dans les charpentes et les arbres creux car ces emplacements offrent le plus de surface de fixation. Plus la bonne saison est longue (cas de la région méditerranéenne), plus les colonies seront développées et plus les nids seront volumineux en fin de saison.

Les jeunes mâles et femelles qui apparaîtront en juin ou juillet ne participent pas à la construction du nid. Lors des premiers froids automnaux, les mâles et femelles et la reine de la saison meurent, ainsi que les ouvrières. Ce sont les jeunes femelles récemment fécondées qui passeront l’hiver pour constituer de nouvelles colonies.

La piqûre de cet insecte, comme celles des autres vespidés est très douloureuse à cause du diamètre du dard et de la composition du venin, celle-ci n’est pas mortelle même lorsqu’une personne est attaquée par plusieurs dizaines de frelons. Néanmoins une seule piqûre peut tuer si l’individu est allergique, en particulier en cas d’œdème de Quincke ou de choc anaphylactique.

Préfectures, nouvelle génération

Pour une nouvelle relation avec l’usager

 La relation avec les usagers est une préoccupation majeure et permanente pour le ministère de l’Intérieur : la qualité de l’accueil et du service rendu par son réseau territorial, celui des préfectures, est reconnue. Les préfectures s’inscrivent dans l’avenir des territoires en choisissant de s’appuyer sur les technologies du numérique. Le plan préfectures nouvelle génération facilite les démarches des usagers grâce à la dématérialisation des demandes de carte nationale d’identité, de passeport, de permis de conduire, et de carte grise.

Trois changements opérés par le plan préfectures nouvelle génération :

1. Le développement de télé-procédures ergonomiques et aisément identifiables. La généralisation du recours aux télé-procédures vous permettra avant la fin 2017 de réaliser de manière dématérialisée votre demande de carte nationale d’identité, de passeport, de permis de conduire, ou encore de carte grise.

2. La possibilité de demander aide et conseil à des médiateurs présents dans les points numériques. Partout sur le territoire, un accès au numérique avec un accompagnement, si nécessaire, pour l’accomplissement de vos démarches.

3. Un réseau de partenaires (mairies, partenaires des secteurs public, para-public et associatif) et de tiers de confiance (professionnels de l’éducation routière et du secteur automobile…) présents sur l’ensemble du territoire.
Au travers de sa réforme, le ministère de l’Intérieur renforce ainsi la proximité du service rendu à ses usagers partout sur le territoire, et notamment en milieu rural.Capture0000000

1. MES DEMARCHES À PORTÉE DE CLIC
Qu’est-ce qu’une télé-procédure ? • Les télé-procédures permettent d’accomplir les démarches administratives courantes sur Internet, sans passer pas le guichet des préfectures. Est-ce sécurisé ?

• Nous nous assurons que vous n’êtes pas victime d’une usurpation d’identité : c’est pour cela que des vérifications sont opérées, sur Internet ou en face à face pour la carte d’identité et le passeport. Dans ce cadre, toutes les procédures peuvent impliquer la création d’un compte nominatif (compte individuel à créer).
Sur quels sites pouvez – vous réaliser une démarche en ligne ?

• site Internet du ministère de l’Intérieur : www.demarches.interieur.gouv.fr

• site Internet www.service-public.fr

• site Internet de chaque préfecture • site Internet de l’Agence nationale des titres sécurisés : www.ants.gouv.frCapture11111111

Comment accéder à la télé-procédure ?

• Depuis le domicile, via Internet avec votre ordinateur, votre tablette ou votre smartphone ;

• Chez les tiers de confiance (professionnels de l’automobile, auto-écoles) ;

• Depuis un point numérique, situé en préfecture ou sous préfecture ;

• Dans un espace numérique, chez les partenaires du ministère de l’Intérieur, telles que les mairies, les associations, etc.

DES TÉLÉPROCÉDURES POUR CHAQUE TITRE

Comment faire pour les démarches liées au permis de conduire ?

• Connectez-vous gratuitement au site de l’ANTS. Si vous ne disposez pas d’accès Internet, les points numériques en préfectures et sous-préfectures sont à votre disposition.

• Pour une première demande de permis de conduire, vous pouvez solliciter votre école de conduite pour qu’elle effectue la démarche pour votre compte si vous le souhaitez.

Comment faire pour les démarches liées à l’immatriculation des véhicules ?

• Connectez-vous gratuitement au site de l’ANTS. Si vous ne disposez pas d’accès Internet, les points numériques en préfectures et sous-préfectures sont à votre disposition.

• Ou bien ayez recours aux services proposés, d’ores et déjà, par les professionnels de l’automobile habilités dans leurs établissements, leurs concessions ou sur Internet. Ils peuvent vous facturer ce service rendu.Capture22222

Comment faire pour ma demande de carte nationale d’identité et de passeport ?

• Les mairies équipées de dispositifs de recueil vous accueillent ; vous en trouverez la liste sur le site www.ants.gouv.fr

• Vous avez la possibilité de réaliser votre pré-demande en ligne pour gagner du temps et faciliter l’enregistrement de votre demande ;

• Les mairies volontaires non équipées de dispositifs de recueil peuvent vous conseiller voire vous accompagner pour effectuer une pré-demande en ligne.

Que faire si vous rencontrez une difficulté ?

• Recourir aux informations sur Internet (www.demarches.interieur.gouv.fr), foire aux questions (FAQ), tutoriels vidéos, etc.

• Vous faire assister par un médiateur au niveau d’un point numérique en préfectures, et sous-préfectures.

3. LES POINTS ET ESPACES NUMÉRIQUES

Partout en France, au sein des points et espaces numériques publics, vous pourrez accéder aux sites Internet spécialisés, vous aurez la possibilité de scanner des documents, d’imprimer les justificatifs de réception de vos dossiers et, le cas échéant, de vous faire accompagner dans vos démarches par un « médiateur numérique ». Le point numérique se compose d’un ordinateur relié aux sites Internet permettant l’accès aux télé-procédures du ministère de l’Intérieur, d’une imprimante et d’un scanner. Les points numériques

• Les points numériques sont mis en place dans toutes les préfectures ainsi que dans la plupart des sous-préfectures.

• Les points numériques offrent la possibilité d’effectuer facilement ses démarches en ligne.

• Les points numériques s’adressent prioritairement aux personnes ne disposant pas d’un outil informatique personnel, ou peu à l’aise avec Internet. L’État s’engage donc pour réduire la fracture numérique.

• Les points numériques sont animés par un médiateur numérique et offrent ainsi un accompagnement personnalisé pour vous conseiller, vous guider et vous rassurer et vous permettre de gagner en autonomie avec les télé-procédures. Les espaces numériques

• Les espaces numériques sont développés par les partenaires habituels de l’Etat. Ils se situent dans les mairies volontaires, dans les Maisons de service au public, dans les réseaux associatifs, etc.

• Les espaces numériques offrent un accompagnement à l’usage du numérique à tous les publics.

• Un médiateur numérique peut y être présent pour vous aider. mon point NUMÉRIQUE Un coup de pouce pour mes démarches en ligne + Facile + Rapide

Passeport Carte d’identité Immatriculation Permis de conduire
Vous pourrez facilement connaître l’ensemble des points existants dans votre département en vous rendant sur le site Internet de votre préfecture.

4. LES TIERS DE CONFIANCE : DES PROFESSIONNELS AGRÉES OU HABILITÉS
Les tiers de confiance sont :

• Les écoles de conduite agréées, pour le permis de conduire. • Les professionnels du secteur automobile habilités, pour le certificat d’immatriculation des véhicules. Adressez-vous à ces professionnels dans leurs établissements, leurs concessions ou sur Internet.

Un tiers de confiance ça sert à quoi ?

• Dans un cadre contractuel, les tiers de confiance prennent en charge la demande pour le compte de leur client. Ils peuvent vous facturer ce service rendu.

• Les tiers de confiance accomplissent la transmission des éléments nécessaires à la télé-procédure ; le client reçoit à son domicile le titre demandé (permis de conduire ou carte grise).

• Les tiers de confiance sont présents partout sur l’ensemble du territoire, ce qui vous permet d’avoir accès au service au plus près de chez vous. La liste concernant les professionnels habilités pour les démarches liées au certificat d’immatriculation est disponible sur www.ants.gouv.fr

Exemples : Un vendeur automobile peut effectuer pour le compte de son client la demande de certificat d’immatriculation du véhicule qu’il vient d’acheter. Une école de conduite peut effectuer la demande de permis de conduire pour le compte de son élève qui vient de réussir l’épreuve pratique de conduite

La Lauze a droit à toutes les attentions

La Lauze de Poussan croise l’autoroute à la sortie sud de la commune, le long de la D2E5. Une énorme buse permettait à la Lauze de laisser passer les eaux pluviales. Hors celle-ci commençait à se faire vieille et à rouiller tandis que le ciment aux entrées de la buse s’effritait.Screen Shot 09-01-16 at 02.17 PM

Screen Shot 09-01-16 at 02.18 PMVinci-autoroutes avait donc demandé à l’entreprise de Perpignan, Razel-Bec, d’intervenir sur le site. Depuis septembre 2016, des travaux avaient débuté. Il y en avait alors pour 6 semaines. Tout avait été refait par une équipe spécialisée pour qu’à long terme il n’y ait pas de mauvaises surprises.

Mais pourquoi donc, voilà quelques mois, les travaux ont-ils repris ?BUSDSC_0022 (5)

Tout simplement parce que durant la 1ére phase pour consolider la buse et lui donner quelques décennies de plus, son diamètre a été réduit suite à sa consolidation avec du béton et de petits murets à l’intérieur.

BUSDSC_0024 (5)Les ASF n’ont pas voulu prendre de risques au niveau de l’évacuation des eaux pluviales et ont préféré rajouter une seconde buse avec une section réduite (1200) à côté de la 1ère, une buse qui ne servira qu’en cas de nécessité.

Le travail a été très long car impossible d’utiliser de gros engins.

Tout s’est fait en manuel avec pioches et marteaux-piqueurs en utilisant des manchons saillants pour les buses.

Comme le précise le chef de travaux, il y a eu un élargissement en aval avec un bassin en tête de buse pour récupérer les eaux puis un encochement pour freiner l’eau. Pour le nettoyage, le site sera accessible par des services spécialisés, avec des escaliers, tandis que sur 40 m, toujours en aval, les murs ont été consolidés et remis à neuf.

 Les travaux devraient être finis fin octobre, sachant que de nombreuses autres buses devront subir le même traitement sous l’A9.

Le SAGE du bassin versant de Thau et d’Ingril soumis à enquête publique

Quels sont les enjeux de protection pour les ressources en eaux du territoire pour les 20 ans à venir ? Du 6 septembre au 12 octobre, le public est invité à donner son avis sur le Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE) du bassin versant de la lagune de Thau et de l’étang d’Ingril.

Approuvé à l’unanimité par la Commission locale de l’eau le 17 octobre 2016, le projet de schéma d’aménagement et de gestion des eaux du bassin versant définit un cadre pour les pratiques et les usages liés à l’eau pour les 20 ans à venir.

Ce document de planification fixe des objectifs généraux d’utilisation, de mise en valeur et de protection des ressources en eau et définit les règles d’usage qui ont un impact quantitatif ou qualitatif (urbanisme, alimentation en eau potable, assainissement, inondation, activités…) sur la ressource.

Le SAGE de Thau et d’Ingril se veut résolument ambitieux. Animé par le Syndicat mixte du bassin de Thau, celui-ci doit répondre à un double défi : qualitatif pour garantir le maintien des activités de pêche et de cultures marines dans la lagune de Thau mais aussi quantitatif pour sécuriser l’approvisionnement en eau du territoire pour tous les usages dans les années à venir.

La procédure d’enquête publique est une étape clé avant l’adoption de ce document. Elle débutera mercredi 6 septembre à 8h pour se clôturer le jeudi 12 octobre à 17h. Une commission d’enquête a été nommée pour recueillir les avis du public. Elle est présidée par Bernard Comas assisté de deux assesseurs Florence Rossier-Marchionini et Patrick Ferré et d’un suppléant Michel Bossot. Capture

Pendant la durée de l’enquête, le dossier sera disponible :

Au siège du Syndicat mixte du bassin de Thau, quai des Moulins à Sète, dans les communes suivantes : Marseillan Mèze, Frontignan, Villeveyrac et Montbazin.
Il sera également consultable sur le site internet des services de l’Etat (www.herault.gouv.fr, rubriques « publications »/ consultation du public) et sur le site internet du Syndicat mixte du bassin de Thau www.smbt.fr, rubrique SAGE. Un poste informatique est mis à disposition du public sur rendez-vous en préfecture de l’Hérault (contact : 04 67 61 61 61).

Pendant la durée de l’enquête, toute personne peut demander d’obtenir à ses frais communication du dossier en faisant la demande auprès de la Préfecture de l’Hérault (direction des relations avec les collectivités locales – bureau de l’environnement)

.Le périmètre du SAGE de Thau et d’Ingrilsage1Capture
Les 4 grandes orientations du SAGE – Garantir la qualité de l’eau – Protéger les milieux aquatiques et humides – Sécuriser la ressource – Coordonner les acteurs pour renforcer l’efficacité du SAGE Un document soumis à une large concertation Le projet de SAGE est élaboré par la Commission Locale de l’Eau. Véritable Parlement de l’eau, cette commission compte des représentants des usagers, des représentants des services de l’Etat et des élus du territoire.

Elle est l’instance de concertation qui élabore le SAGE et l’instance décisionnaire. Le Syndicat mixte du bassin de Thau est chargé d’animer cette commission et de retranscrire les décisions de la Commission dans les prescriptions du SAGE en relation avec les services de l’Etat. Outre la Commission Locale de l’Eau, le SAGE est également soumis à l’avis des personnes publiques associées (collectivités concernées, organismes consulaires, …). Il est enfin soumis avant son adoption définitive à l’avis du public à travers une procédure d’enquête publique.

SAGE de Thau et d’Ingril : les dates clés

  • 2008 :Lancement du travail d’élaboration du SAGE
  • 23 avril 2015 : validation du projet SAGE par la Commission Locale de l’Eau Mai-août 2015 : consultation des Personnes Publiques Associées
  • 23 octobre 2015 : avis favorable du Comité d’agrément du Comité de bassin Rhône-Méditerranée.
  • Fin novembre 2015 : bilan de la consultation des Personnes Publiques Associées
  • Du 6 septembre 2017 à 8h au jeudi 12 octobre à 17h : enquête publique

 

Billard : 1er tour du championnat de la ligue

Samedi 7 octobre, de 9h à 18h, le Billard Club Poussan (salle Jean Théron) organisait le 1er tour du championnat de la ligue au jeu de la libre régionale 4.billDSC_0005 (18)
Sur neuf joueurs convoqués, six se sont présentés samedi dernier au Billard Club Poussan (3 forfaits).

La compétition a débuté à 9 h 30 et s’est finie à 18 h avec une pause amicale au « Café de la « Pause » pour le déjeuner.
Après cinq matches dans la journée, le vainqueur de ce premier tour au jeu de la libre nous vient de Lozère (Saint-Chély-d’Apcher).

billDSC_0006 (17)

Bravo à lui et merci à tous les participants, joueurs et organisateurs.
Rendez-vous le samedi 21 octobre 2017, de 9h à 18h pour le premier tour à la bande régionale 1 (5 joueurs sont convoqués : 4 Nîmois et 1 Balarucois).
Ce même jour, 2 joueurs poussannais se déplaceront à Nîmes.

 

Important incendie à l’est de Poussan

L’image contient peut-être : nuage, ciel, montagne, plein air et natureUn important feu de végétation (de broussailles et même d’arbres) s’est déclaré vers 16h20 ce 8 octobre au sud est de la commune de Poussan, entre le quartier de la Gare et l’autoroute A9, vers les parcelles des OULS, en direction de Gigean.feuDSC_0026 (11)

Après la Gendarmerie qui était sur place très rapidement, les sapeurs-pompiers du Sdis 34 ont été appelés dans les casernes de Gigean, Balaruc-les-Bains, Frontignan, Bouzigues, Mèze, Fabrègues, et se sont dirigés rapidement sur les lieux.feuDSC_0033 (8)

A priori pas d’habitations dans le secteur mais avec la fumée des dérangements sont à prévoir sur l’A9 toute proche. Deux groupes d’intervention feux de forêt -GIFF- sont aussi engagés car la tramontane qui souffle n’arrange rien…

 

Soirée Country ce 7 octobre

counCaptureLe Country Chris Cross organise ce samedi 7 un  bal Country  au foyer des campagnes de Poussan à partir de 19 h. Screen Shot 04-30-16 at 08.14 PM

Bar et de petite restauration sur place.

Une  fête animée par Christine Landemaine, toujours aussi débordante d’énergie.

Entrée, 6 euros.

Pour plus d’information, prendre contact avec Christine sur le mail suivant : chrisland34@hotmail.fr ou par téléphone au 06 03 03 42 17.

Samedi, compétition pour le Billard Club de Poussan

Screen Shot 06-11-16 at 09.45 AM 001
Samedi 7 octobre, de 9h à 18h, le Billard Club Poussan (salle Jean Théron) organise le 1er tour du championnat de la ligue au jeu de la libre régionale 4.
9 joueurs sont convoqués : un de Balaruc, deux de Béziers, un d’Agde et quatre de Saint-Chély d’Apcher (Lozère)
Jacques Lommaert nous représentera dans sa poule (R3) à Balaruc.
Entrée libre, venez découvrir le billard français en compétition.

L’EFS remercie les donneurs de sang, de cet été

Au-delà de ces remerciements, l’EFS souhaite vous donner des explications et vous communiquer les résultats de sa mobilisation nationale.

Pourquoi avoir lancé cet appel ?

« Nos réserves en produits sanguins étaient fragiles en ce début d’été, période où la collecte baisse durablement, ce qui n’est pas le cas des besoins des malades. Il fallait donc remonter le niveau de stock et il fallait le faire vite, pour  garantir notre capacité à faire face à toute éventualité tout au long de l’été. Vous le voyez, un appel n’est pas signe de pénurie, c’est au contraire une mesure qui permet de l’éviter. Encore merci d’avoir répondu présent! »

Quels ont été les résultats de cet appel? 

« 125.000 donneurs, soit 25.000 de plus qu’habituellement, se sont présentés durant ces deux semaines, nous permettant de recueillir autant de poches supplémentaires, de traverser l’été en toute sécurité et d’aborder la reprise de septembre sereinement. »P1510145 (2)

Un don peut-il faire la différence?

« Pour un malade, oui ! Chaque don compte, pour que chaque patient reçoive, au moment où il en a besoin, où qu’il soit, en urgence le cas échéant, le produit  le plus adapté à son état. Votre don peut faire la différence ! Chaque don est unique. »

« Vous le savez, les produits sanguins ont une durée de vie courte : 42 jours pour les globules rouges, 5 jours pour les plaquettes: donner régulièrement est important et il faut, chaque jour, 10 000 dons pour répondre aux besoins des malades en France. Si chaque donneur donnait 2 ou 3 fois par an, plus aucun appel au don ne serait nécessaire. »

Alors, donnez, redonnez, faites donner !

« Nous transformons ces dons en vies, dans le respect des principes éthiques que nous partageons avec vous : assurer la sécurité des donneurs comme des receveurs, garantir l’anonymat donneur/receveur, garantir le non-profit et au final, mettre à disposition en tout point du territoire, y compris outre-mer, les produits sanguins nécessaires à nos malades et nos blessés, 24h/24. »

Souvenez-vous : « L’expérience donneur », c’est juste du bonheur