Des vignes impactées par le gel

Dans la région, la nature « était bien avancée » avec les fortes chaleurs de ces derniers jours. Depuis 48 heures, avec la  forte baisse des températures, surtout nocturnes, les viticulteurs le craignaient et ce matin, certains d’entre-eux pouvaient constater les dégâts liés au gel sur certaines de leurs parcelles situées dans des bas-fonds, que ce soit en allant vers Gigean ou derrière La Maleska, par exemple.DSCaaa0067Moins deux degrés certainement et les jeunes pousses n’ont pas résisté. « Au printemps : les dégâts provoqués par ces gelées sont plus fréquents mais moins graves pour la pérennité des souches. La vigne est sensible dès l’apparition des jeunes feuilles qui sont riches en eau. En situation de forte humidité, les jeunes pousses peuvent geler à partir de -2 à -3°C alors qu’en situation plus sèche (hygrométrie <60%), elles peuvent résister à -4 voire -5°C. Ces gelées n’entraînent jamais la mort de la vigne même si elles peuvent détruire la récolte. Elles prennent la forme de gelées blanches.« DSCaaaaa0068Il existe des techniques pour lutter contre le gel mais elles sont assez onéreuses et souvent réservées aux grands crus.

A priori, dans ces parcelles, la vigne repartira mais l’on peut s’attendre à une récolte très très limitée.