Une séance bien calme

  Ce jeudi 28 février, le CCAS de la mairie de Poussan, à la salle Paul Vilalte de la MJC, proposait, « Un bonheur n’arrive jamais seul », une comédie/romance de James Huth, d’une durée de 1 h 50 mn.

Pas trop de monde, environ trente personnes, pour cet après-midi récréatif qui fait toujours le bonheur des cinéphiles poussannais. Pourtant, après s’être fait plaisir avec la projection, elles ont eu un second petit bonheur, celui de partager un petit goûter tout en échangeant leurs avis sur le film.

Rendez-vous au mois de mars.

Jeudi, profitez-en, un bonheur n’arrive jamais seul

     « Sacha aime ses amis, son piano, la fête.
La nuit, il joue dans un club de jazz et séduit des jolies filles.
Il vit dans l’instant, pour le plaisir. Sans réveil-matin, sans alliance, sans impôt.

Charlotte a trois enfants, deux ex-maris et une carrière professionnelle à gérer.
Elle n’a aucune place pour une histoire d’amour.
Tout les oppose. Ils n’ont rien à faire ensemble…
Ils sont faits l’un pour l’autre. »

Le jeudi 28 février, voilà ce que vous propose le CCAS de la mairie de Poussan, à la salle Paul Vilalte de la MJC.

Une comédie/romance de James Huth, d’une durée de 1 h 50 mn.

Sacha et Charlotte vont vous surprendre

  « Sacha aime ses amis, son piano, la fête.
La nuit, il joue dans un club de jazz et séduit des jolies filles.
Il vit dans l’instant, pour le plaisir. Sans réveil-matin, sans alliance, sans impôt.

Charlotte a trois enfants, deux ex-maris et une carrière professionnelle à gérer.
Elle n’a aucune place pour une histoire d’amour.
Tout les oppose. Ils n’ont rien à faire ensemble…
Ils sont faits l’un pour l’autre. »

Le jeudi 28 février, voilà ce que vous propose le CCAS de la mairie de Poussan, à la salle Paul Vilalte de la MJC.

Une comédie/romance de James Huth, d’une durée de 1 h 50 mn.

Le prénom a eu du succès

Ce jeudi 31 janvier 2013, le CCAS de la Mairie de Poussan proposait aux cinéphiles poussannais, « Le prénom », un film avec comme acteur principal, Patrick Bruel

Le « Prénom » est l’adaptation de la pièce de théâtre éponyme de Mathieu Delaporte et Alexandre de la Patellière, également réalisateurs du film, une pièce qui a connu un grand succès au Théâtre Edouard VII : pas moins de 250 représentations.

Et comme le précisait « In the mood of cinéma » :  » A défaut d’être un très grand film (ce qu’il n’a d’ailleurs pas la prétention d’être), « Le Prénom » est un très bon divertissement, gentiment cruel, d’une ironie finalement tendre malgré sa causticité. Il vous divertira tout en jouant avec les codes politiques et sociaux.

Ce jeudi, une soixantaine de Poussannais, retraités ou pas, avec des collégiens qui profitaient de l’absence de cours, ont profité de l’occasion pour s’offrir un petit « Ciné ».

A priori, la grande majorité d’entre eux a apprécié cette comédie assez piquante durant laquelle les personnages ne se font pas de cadeaux. Pour terminer, place au petit goûter qui leur était offert par le CCAS.

Retrouvez Méryl Streep dans Julie et Julia

         Le jeudi 29 novembre 2012, dans le cadre de sa programmation, le CCAS de la mairie de Poussan proposera aux cinéphiles poussannais, un goûter vidéo, à la salle de spectacle Paul Vilalte de la MJC de Poussan, à 14 h 30.

Tarif : 3€

Ce mois-ci, ce sera « Julie et Julia » qui sera projeté. Il s’agit d’une comédie mais aussi d’un film américain que l’on pourrait classer dans les drames ou les romances. Réalisé par Nora Ephron,  l’on y retrouve : Meryl Streep, Amy Adams, Stanley Tucci. Et vous y découvrirez Julia Child qui est la femme qui a changé pour toujours la façon de cuisiner de l’Amérique. Mais en 1948, elle n’est encore qu’une Américaine anonyme vivant en France. Le travail de son mari les a amenés à s’installer à Paris, et Julia cherche activement une occupation. C’est alors qu’elle se prend de passion pour la cuisine française.

« Cinquante ans plus tard, Julie Powell a l’impression d’être dans une impasse. Elle va avoir 30 ans, et pendant que ses amies connaissent bonheur et succès, elle végète dans son travail. Julie se lance alors un défi complètement fou : elle se donne exactement un an, 365 jours pour cuisiner les 524 recettes du livre de Julia Child – Mastering the Art of French Cooking, et elle crée un blog pour relater son expérience… »

« The Lady », le 27 septembre

 The Lady est une histoire d’amour hors du commun, celle d’un homme, Michael Aris, et surtout d’une femme d’exception, Aung San Suu Kyi, qui sacrifiera son bonheur personnel pour celui de son peuple. Rien pourtant ne fera vaciller l’amour infini qui lie ces deux êtres, pas même la séparation, l’absence, l’isolement et l’inhumanité d’une junte politique toujours en place en Birmanie.
The Lady est aussi l’histoire d’une femme devenue l’un des symboles contemporains de la lutte pour la démocratie.

Un pour Tuche, Tuche pour un

Telle était la devise d’une famille qui avait gagné  100 millions d’euros. Ses membres pourront réaliser leurs rêves, et surtout celui de Cathy Tuche, partir vivre à Monaco. Les Tuche feront tout pour s’intégrer à cet univers de luxe et d’apparences, mais ils n’en maîtriseront ni les codes, ni l’esprit.

Ce jeudi 31 mai, en début d’après-midi,  seulement 20 cinéphiles poussannais ont pu rentrer dans cette comédie grâce à un goûter vidéo organisé par le CCAS de la mairie de Poussan. Un bon moment qui a été partagé sans modération.

Et une bonne morale tout de même car les Tuche vont changer la vie de tous ceux qu’ils rencontrent, et finir par découvrir où est leur vraie richesse…

Avec les Tuche, la révolution sur le Rocher

Le jeudi 31 mai, à 14 h 30, nouveau goûter vidéo avec le CCAS de la mairie de Poussan qui proposera aux cinéphiles poussannais un film d’Olivier Baroux : « les Tuches. » avec Jean-Paul Rouve et Isabelle Nanty.

Dans cette comédie de 1 h 35, sortie en salle en juillet 2011, « lorsque les Tuche gagnent 100 millions d’euros à l’Euroloterie, tout change. Ils peuvent réaliser leurs rêves, et surtout celui de Cathy Tuche, partir vivre à Monaco. Les Tuche vont tout faire pour s’intégrer à cet univers de luxe et d’apparences, mais ils n’en maîtrisent ni les codes, ni l’esprit. De situations incroyables en gaffes monumentales, ils vont semer la révolution sur le Rocher. Pourtant, à force d’être eux-mêmes, les Tuche vont changer la vie de tous ceux qu’ils rencontrent, et finir par découvrir où est leur vraie richesse… Et selon la devise familiale, «Un pour Tuche, Tuche pour un !»
3€, l’entrée

Les Tuche

 

La fille du puisatier n’a pas attiré la foule

Ce mois-ci, toujours pour le plus grand plaisir des cinéphiles poussannais, le CCAS de la mairie de Poussan proposait un goûter cinéma autour du film, la fille du puisatier : Pas trop de candidats pour cette projection du jeudi 26 avril, une version moderne du film de Pagnol, revu par Daniel Auteuil. Il semblerait que ce film ait été projeté, il y a quelques temps, par une chaîne télévisée.

Pourtant il avait eu un grand succès avec Pagnol qui avait réalisé ce premier film témoin en le tournant à chaud pendant l’invasion allemande de juin 1940. Ce qui était au départ une banale histoire d’enfant naturel à la manière de Pagnol s’est retrouvé alors imprégné de l’actualité, bien au delà des intentions du réalisateur.

La projection a tout de même été suivie d’un goûter et d’une causerie autour du film. Un moment enrichissant entre des personnes qui partagent la même passion pour le 7ème art. Rendez-vous au mois de mai.