Le bal des enfants devient incontournable

 enfaP1000925

 . Que de monde pour ce bal des enfants 2018 avec même des bébés déguisés et quelques adultes du Carré d’As venus pour entraîner des plus petits toujours prêts à faire la fête.

Ils sont arrivés à l’heure, ce lundi soir, car on en avait parlé bien avant, et bien qu’ayant profité de la cavalcade ce dimanche, ils étaient motivés ce lundi, la fête leur était réservée. Pour certains, l’imaginaire avait beaucoup travaillé et les costumes étaient prêts depuis longtemps. Pour d’autres les déguisements de la veille allaient encore être mis en valeur avec des enfants fiers de se montrer autrement, libérés, sans contraintes.

enfaP1000912


   Mais pour la plupart, des tous petits aux préados, le bal des enfants c’est d’abord la fête, une référence, l’amusement et le droit de dépasser quelques limites même avec les adultes. Les fils serpentins envahissaient la salle, les confettis pleuvaient, pas de pleurs mais des fous rires car presque tout était permis, même le droit de jeter des confettis sur les spectateurs.

  Les enfants oubliaient la présence des parents et des grands-parents venus les accompagner, pourtant, ces derniers les surveillaient, mais de  loin, pour ne pas gâcher le plaisir de ces petits carnavaliers épris de liberté.

Des princesses et des Andalouses, des araignées, des lapins à la Reine des Neiges, de la coccinelle à Batman, du pirate à la tortue Ninja, rien ne pouvait  arrêter l’envie de bouger, de danser, de « s’éclater » et de partager la fête.

                     Tandis que l’ambiance montait, les DJ de Rézone passaient des chansons entraînantes, des classiques, ou encore des musiques plus modernes et plus rythmées beaucoup plus délirantes. Même la Danse des Canards connaissait un franc succès.

enfaP1000915

Ils s’adaptaient à la  situation proposant des farandoles, des rondes et toutes sortes de morceaux « spécial ambiance ». Pas de répit pour des enfants en pleine forme qui vont bien dormir ce lundi soir.

Parmi les danseuses, Miss Poussan, Elora Leduc, et ses dauphines, étaient aussi à l’honneur. Des modèles pour les petites filles. Certaines les embrassaient, d’autres désiraient danser avec elles. Les Miss jouaient le jeu avec beaucoup de gentillesse et participaient aux danses collectives, aux farandoles et à la fête. Même Didier Navaro, Maître de Cérémonie les honorait de sa présence…enfaP1000922

Et les participants se félicitaient que le foyer des campagnes soit devenu, encore une fois, pour ce carnaval, une salle de bal… Que du bonheur…

enfaP1000906 (1)


  Comme chaque année pour le carnaval, il recevait tous ces enfants avec beaucoup de plaisir, heureux d’être à nouveau sollicité par les adultes à partir de 21 h.