L’AS Poussan démarre bien 2013

Dimanche, le championnat honneur reprenait déjà ses droits pour l’AS Poussan. Les Bleus et blancs se rendaient à Béziers pour défier le Riquet XV, ennemi intime. Après une fin de phase aller plus que difficile, ils avaient à cœur de montrer qu’ils avaient de l’orgueil et du talent malgré tout.

Le hasard du calendrier avait mis les Biterrois sur leur chemin. Ce supplément de motivation permettait aux Poussannais de venir à bout de ce match à suspens. « Nous avons fait une bonne première mi-temps et nous avons su tenir en seconde période et profiter de l’indiscipline de Riquet.  » explique le coach Didier Verta. En effet, les quinze points de l’équipe étaient inscrits au pied par Emmanuel Jodar et Sami Benkhaled. Capitaine du jour, et Steven Ritter se réjouissait de constater l’envie retrouvée : « Nous avons proposé un beau match et fait preuve de beaucoup d’envie. Cette victoire récompense les bons entraînements de la semaine. »

Cette détermination permettait à l’équipe visiteuse de résister aux assauts des Rouges et blancs qui investissaient leurs 22 mètres. Mieux encore, ils égalisaient au quart d’heure avant de prendre l’avantage et de ne plus le laisser. (3-3). Après un échange viril qui coûtait un carton jaune de chaque côté et cinq minutes d’arrêt de jeu, la mi-temps était sifflée sur le score de 9 à 3 pour les Poussannais.
À la reprise, Jodar donnait de l’air aux siens (3-12), mais c’était sans compter sur les jambes de Bezombes qui trompait la défense et poussait sa course jusqu’à l’en-but. Après transformation, les Biterrois revenaient à deux longueurs. Jodar ajoutait trois points, comme son homologue (13-15). Jodar manquait une pénalité, son homologue également … Au coup de sifflet final.
L’ASP s’est fait peur mais assurait l’essentiel, la victoire qui la faisait remonter d’une place au classement. Si tout n’est pas parfait, l’espoir est permis et l’ASP se replace dans la course au maintient.

(Photos d’archives)

L’ASP était si près de la victoire !

« Je suis malheureux de voir qu’avec l’envie que nous mettons et le contenu de nos matchs nous soyons moribonds en fin de classement. » regrettait le président Marques dimanche après une courte défaite contre les premier du championnat.

Ce sentiment était partagé par les joueurs à l’image de Pierre Lopez le capitaine : « On a fait un bon match, on méritait certainement la victoire car devant on les a bien tenu, on y était tous. Nos adversaires sont plus expérimentés c’est sans doute ce qui leur a permis de gagner. »


Dans ce match des extrêmes entre Conques Villemoustaussou premier de la poule et Poussan dernier, la logique a été respectée. Pourtant la victoire a tardé à choisir son camp. Les Poussannais n’ayant pas l’intention de faire un complexe d’infériorité mettaient la pression sur les Audois dès l’entame, même si ces derniers ouvraient le score. Jodar égalisait, mais juste avant la pause, les rouges trouvaient la faille et s’infiltraient dans la défense poussannaise. (3-10)
Sans être nettement supérieurs les Audois alourdissaient le score grâce à un drop de Louvet. Il en fallait plus pour décourager les joueurs aux damiers qui repartaient à l’attaque. Les efforts payaient puisqu’ils obtenaient un essai de pénalité pour une obstruction sur Benkhaled qui partait à l’essai. Jodar transformait et recollait au score (10-13). Il y avait du chaos dans l’air en cette fin de rencontre, mais aucun point supplémentaire n’était marqué.

« Le point de bonus défensif est largement mérité, on aurait même mérité plus, mais pour un match de reprise, l’équipe s’est très bien comportée et a montré beaucoup d’envie. » analysait le coach Meiser.

Pour Didier Verta :«  L’équipe a su mettre les ingrédients dans le combat et la conquête. Avec un peu plus de réussite nous aurions pu remporter cette rencontre, c’est de bonne augure pour la suite. »

Le petit Poucet, l’ASP, a fait trembler le géant, l’ECV

 Poussan: 10

Conques Villemaustoussou : 13
Au stade Albert Boutou
Pour Poussan : 1 pénalité (Jodar), 1 essai de pénalité, 1 transformation (Jodar)
Pour ECV : 1 pénalité (Louvet), 1 essai (Gramont), 1 transformation, 1 drop (Louvet)
Cartons blancs pour Poussan : Jodar, Benkhaled
Cartons blancs pour ECV : Rivière, Cantier

Le suspens était au rendez -vous ce dimanche à Albert Boutou pour un match opposant le premier et le dernier du championnat. En effet l’écart ne semblait pas si évident au terme d’un match engagé et indécis jusqu’au coup de sifflet final.

Les Poussannais qui imposaient une pression d’entrée de jeu ne parvenaient pas à ouvrir le score, mais empêchaient leurs adversaires de poser leur jeu. Les Audois plus réalistes concrétisaient leur gros temps fort en inscrivant les trois premiers points. La suite se déroulait au centre du terrain avec un match dans le match pour les  buteurs qui jouaient de maladresse.

Le rythme s’emballait lorsque les Rouges trouvaient la faille dans la défense blanche à deux minutes de la pause. Louvet transformait entre les perches et permet aux siens de mener de sept points (3-13). Le demi de mêlée audois accentuait le score d’un drop opportun, à la 55e. Deux minutes plus tard, Benkhaled était poussé sans ballon alors qu’il allait aplatir. L’AS Poussan obtenait donc un essai de pénalité, transformé par Jodar. (10-13) Les locaux ont fait preuve de courage et de sérieux pour maintenir le point de bonus défensif face à des adversaires soulagés au coup de sifflet final.