Au mois d’août, « 4 Pattes et Petits pas » ouvrira ses portes

Ouverture d’une micro crèche au mois d’août : Screen Shot 04-15-16 at 05.15 PMLa micro crèche « 4 Pattes et Petits pas » située 20 Avenue de la gare à Poussan ouvrira ses portes en Août 2016 avec un accueil  du lundi au vendredi de 7 h 30 à 18 h 30.
Un bâtiment neuf de 120 m2 et un jardin privatif de 100 m2 avec 2 dortoirs de 12 m2 chacun sera une structure d’accueil de 10 places pour les enfants à partir de 10 semaines à 4 ans, et pouvant accueillir les enfants scolarisés le mercredi jusqu’à 4 ans.


Vos enfants seront encadrés par des professionnelles de la petite enfance dont une Éducatrice de Jeunes Enfants à temps complet. La micro crèche proposera un accueil adapté aux besoin de chaque famille : régulier et occasionnel.

« Ce type d’accueil se révèle être un bon compromis entre la nourrice individuelle et la crèche collective, bébé se socialisera sereinement. Soin, développement, éveil, épanouissement et bien-être seront les objectifs de l’équipe éducative qui sera attentive aux besoins individuels de chaque enfant en respectant son rythme. » Précise Odile Pauzes.

Pour avoir des renseignements ou réserver la place de votre enfant, veuillez contacter le :
06 48 09 55 81 ou bien : 4pattesetpetitspas@gmail.com

                                                 

 

L’inauguration du Cocon, festive et conviviale

Screen Shot 05-14-16 at 01.12 PMCe samedi 14 mai, à partir de 10 h, avait lieu l’inauguration du Cocon, la Micro-crèche de Poussan qui a ouvert ses portes en septembre 2015, rue du Chemin neuf, proche de l’école primaire Véronique Hébert.

Autour de l’épanouissement de l’enfant et du développement de sa personnalité, le projet pédagogique de la structure lui permet d’accueillir un groupe de 10 enfants, de 10 semaines à 4 ans, du lundi au vendredi, de façon régulière ou occasionnelle en fonction des besoins.Screen Shot 05-14-16 at 01.12 PM 001La crèche « Le Cocon de Poussan » a pu voir le jour grâce au soutien de la mairie de Poussan, du Conseil départemental de l’Hérault et de la CAF. Elle a accueilli pour sa première année près de 23 Enfants !

Screen Shot 05-14-16 at 05.44 PMAfin de fêter cette première année et de remercier les familles qui ont fait confiance à la structure, les partenaires qui ont permis ce succès, mais aussi Clotilde, Virginie, Naïla, Nadège et Anaïs (toutes recrutées en CDI ) qui accompagnent cette réussite, Céline Combettes a tenu à organiser cette inauguration qui rassemblait, des élus aux partenaires, des architectes aux Directeurs de crèche et d’école, tous ceux et celles qu’elle côtoie depuis l’origine du projet qui s’est réalisé.

Screen Shot 05-14-16 at 05.47 PMC’est d’ailleurs avec beaucoup d’émotion que Madame Combettes qui a déjà créé 2 autres crèches depuis 2010, remerciait tous ses invités, qui pour certains ont permis la réalisation de son dernier projet.

Elle fut aussi très touchée par les félicitations de la représentante de son personnel qui saluait les valeurs éducatives qui aiment le Cocon, sous l’impulsion de sa Directrice avec 13 CDI créés sur les structures dont elle est responsable.

 Screen Shot 05-14-16 at 05.46 PMA cette occasion, l’on pouvait noter la présence de Jacques Adgé qui précisait que si le projet de départ prévoyait l’implantation du Cocon sur un terrain communal il avait fallu s’adapter et que même si sa réalisation fut « un parcours du combattant »,  cela en valait la peine car le résultat était probant ; belle réalisation, enfants et parents heureux qui vont croître en nombre car les travaux sont terminés autour du site. Et si Kleber Mesquida, Président du Conseil Départemental de l’Hérault, avait d’autres obligations il était représenté par Audrey Imbert et Christophe Morgo, nos Conseillers Départementaux.

Outre des représentants de certains services qui sont en lien avec la structure comme la PMI, même le Crédit Maritime de Sète qui s’est occupé des finances était représenté par Eric Guinet et Cédric Reboulet pour apporter son soutien au développement du Cocon.Screen Shot 05-14-16 at 05.45 PM 001

Monsieur Guy-Charles AGUILAR, Président du conseil d’administration de la Caisse d’allocations familiales de l’Hérault, souhaitait une longue vie à ce lieu qui témoigne de la vitalité de Poussan, qui est un élément parmi d’autres symbole la fraternité que nous devons développer dans les communes. Et même si la courbe de la démographie s’inverse peu à peu, le développement de Poussan assurera celui du Cocon

D’ailleurs, Monsieur Thierry Mathieu, Directeur de la Caisse d’allocations familiales de l’Hérault revenait sur la participation de la CAF à ce projet (84 000€) qui est un bel investissement quand l’on réalise l’utilité de la structure qui est nécessaire à Poussan, pour les enfants, pour leurs parents, et qui en plus, pour son fonctionnement nécessite du personnel. Elle a permis de créer des emplois.

DSC_0026C’est sur cette note d’optimisme en rapport avec l’avenir du Cocon que Madame Combettes invitait toutes les personnes présentes à partager un apéritif dînatoire bien convivial.Screen Shot 05-14-16 at 05.45 PM

Pour toute information complémentaire, contact :

Céline Combettes : 06.14.42.57. 82 ou le-cocon@orange.fr

Jean Reboul nous éclaire sur le mystère de la procréation

Le mardi 26 avril 2016 le Docteur Reboul, Gynécologue et Psychanalyste, Membre de l’École de la Cause Freudienne était l’invité sur France Culture du professeur René Frydman, ancien chef de service de gynécologie obstétrique à l’hôpital de Clamart à Paris qui a réalisé la première fécondation in vitro en France en 1982.Screen Shot 04-18-16 at 10.19 PM

                                

                                                   Docteur J Reboul

Le Professeur Frydman, dans son émission :  » Révolution médicale  » proposait une réflexion sur la procréation à laquelle, avec le Professeur François Ansermet, professeur de pédopsychiatrie à Genève, dans laquelle chacun d’eux a pu s’exprimer en fonction de ses expériences, de ses interrogations sur le désir d’enfant, l’énigme de la féminité, le mystère des origines, celui de la vie.Screen Shot 04-28-16 at 10.44 AM

                                                   Professeur F Ansermet

Ce débat concernait aussi bien les progrès des biotechniques, la question du désir d’enfant, ses paradoxes et les progrès de la science qui vont souvent plus vite que ce que l’être humain ne peut supporter… (Le sujet humain à qui le Docteur Reboul accorde toujours confiance !)

D’ailleurs Jean Reboul a bien voulu nous préciser quel était le sens de son discours durant l’émission concernant dans un premier temps » la descendance, la société et la médecine  » :

“Un couple qui décline les variations de son désir d’enfant évoque la transmission, l’amour, la continuité. Le fantasme d’immortalité est aussi contenu dans le désir d’enfant. Influencé par le discours de la société, avoir un enfant est une reconnaissance. La société fait entendre même que la féminité dépend de la maternité. Ne pas « avoir » est donc, pour certains, une insupportable distinction. La frénésie du comblement dans une société de consommation situe le bonheur au niveau du besoin qui destitue le désir d’exister… mais la clinique me rassure toujours car une femme appréhende sa féminité avec son manque, son désir, son vide créateur, source de toute vie.”

Screen Shot 04-18-16 at 10.19 PM 001Puis au sujet du devenir de l’enfant : « Les enfants des couples qui ont eu recours aux Procréations Médicalement Assistées ne sont pas désignés par la technique de leur conception. Ils sont des témoins de vie nés de l’élan de création que le désir et l’amour des parents ont mobilisé pour leur existence. L’expérience clinique nous rappelle tous les jours qu’il n’y a que des cas particuliers. Et qu’en tant que sujet humain, quel que soit le mode de sa conception, un enfant trouvera les ressources pour aborder l’énigme de l’origine et le mystère de la vie pour construire son destin. Notre rôle, si nous le rencontrons, cet enfant, n’est-il pas de le reconnaitre à cette place-là pour qu’il trouve à son tour cet élan de vie, source de liberté ? »

Jean-Reboul a bien sûr abordé bien d’autres domaines dans cette émission qui a pour objectif de prévenir, d’informer, et de faire réfléchir. Mais grâce à ses précisions nous pouvons en retenir quelques idées essentielles.

Et pour écouter l’émission : http://www.franceculture.fr/emissions/revolutions-medicales/reflexions-autour-des-nouveaux-modes-de-procreation

Le point sur vos questions liées à l’arrivée d’un enfant

Bientôt parents ? Le point sur vos questions liées à l’arrivée d’un enfant

Le ministère des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes a réalisé, en partenariat avec la Caisse nationale des allocations familiales (Cnaf) et la Mutualité sociale agricole (MSA), un livret destiné aux parents et futurs parents destiné à répondre aux interrogations que ceux-ci peuvent avoir face aux changements à venir : accueil de l’enfant, relation de couple, sexualité, organisation, projets de vie, etc.

Ce livret fait le point sur un ensemble de sujets :

  • l’entretien prénatal précoce et les séances de préparation à l’accouchement ;
  • les étapes de développement de l’enfant ;
  • les responsabilités juridiques attachées à la parentalité ;
  • les droits accordés aux parents ou futurs parents (protection de la femme enceinte et congé de maternité, congé de paternité, congé parental d’éducation, prestations familiales) ;
  • les droits de l’enfant ;
  • les modes de garde (crèche, halte-garderie, assistant maternel agréé, garde à domicile, etc.) et les aides financières possibles.

Le livret rappelle également quel sont les lieux et sites ressources d’accompagnement à la parentalité : point d’information pour les familles, café des parents, maison verte, école des parents et des éducateurs. Les informations sur les lieux qui existent près de chez vous sont disponibles sur le site www.mon-enfant.fr , rubrique ­près de chez vous­.

Enfin, le livret référence les sites sur lesquels vous pouvez réaliser vos démarches et vous informer ainsi que d’autres sites utiles.

Le livret sera adressé à toutes les personnes qui deviennent parents pour la première fois. Pour le recevoir, il suffit que la grossesse ait été déclarée à la Caf ou à la MSA dans les quatorze premières semaines.

Il est également téléchargeable sur le site de la Cnaf.

Pour une naissance plus simple et plus douce

 Ce 6 février à 18 h, l’association Bébés et Parents d’Aqui recevait Doris Nadel, sage femme, pour parler de son parcours, de son métier car elle a d’abord exercé dans divers hôpitaux et cliniques, dont la célèbre maternité des Lilas, berceau de la naissance sans violence et celle des Bleuets, haut lieu de l’accouchement sans douleur.Screen Shot 02-06-16 at 06.38 PM
 Mais aujourd’hui sage-femme libérale, elle écrit régulièrement dans les Dossiers de l’Obstétrique, revue de sages-femmes, donne des conférences sur le thème de la naissance respectée et forme des jeunes collègues à l’accompagnement global de la naissance.
Engagée, elle défend un retour à la simplicité de la naissance, dont les parents doivent être les acteurs principaux, respectés et accompagnés de façon adaptée, ainsi que pour la liberté de choisir le lieu et les modalités de leur accouchement.Screen Shot 02-06-16 at 06.37 PM
 Elle vient de sortir son premier livre sur le sujet.
Doris Nadel qui est sage femme à Montbazin, qui exerce depuis plus de 30 ans et milite pour une naissance plus naturelle vient de sortir son premier livre sur le sujet.
« Quelle naissance aujourd’hui pour quelle société demain? »
Screen Shot 02-06-16 at 06.37 PM 002Screen Shot 02-06-16 at 06.37 PM 001Doris Nadel est une des dernières sage femme du secteur à permettre aux bébés de naître chez eux mais si quelquefois l’accouchement à la maison n’est pas possible, le plateau technique de Sète permet aux parents d’accueillir leur bébé dans un lieu médical avec Doris qui veille a ce que tout se passe dans la sérénité.
Ce samedi soir près de  20 parents ou futurs parents s’étaient déplacés pour écouter Doris et comprendre quels sont les avantages mais aussi les inconvénients avec un retour à une naissance plus naturelle.
Après une présentation du sujet, le film projeté dans lequel parents et acteurs réfléchissent sur l’évolution actuelle des modalités de la naissance, a lancé les débats qui ont suivi.

Soirée autour de la naissance le 6 février

 
 Le 6 février 2016 à 18 h, Bébés et Parents d’Aqui recevra Doris Nadel, sage femme, pour parler de son parcours, de son métier.
 
 Capture
Doris a exercé dans divers hôpitaux et cliniques, dont la célèbre maternité des Lilas, berceau de la naissance sans violence et celle des Bluets, haut lieu de l’accouchement sans douleur.
Aujourd’hui sage-femme libérale, elle écrit dans les Dossiers de l’Obstétrique, revue de sages-femmes, donne des conférences sur le thème de la naissance respectée et forme des jeunes collègues à l’accompagnement global de la naissance.
Engagée, elle défend un retour à la simplicité de la naissance, dont les parents doivent être les acteurs principaux, respectés et accompagnés de façon adaptée, ainsi que pour la liberté de choisir le lieu et les modalités de leur accouchement.
Elle sort son premier livre sur le sujet.
Doris Nadel est sage femme à Montbazin, elle exerce depuis plus de 30 ans et milite pour une naissance plus naturelle.
Son livre pose la question  » quelle naissance aujourd’hui pour quelle société demain?
Doris Nadel est une des dernières sage femme à permettre aux bébés de naître chez eux.
Et si l’accouchement à la maison n’est pas possible, le plateau technique de Séte permet aux parents d’accueillir leur bébé dans un lieu médical avec Doris qui veille a ce que tout se passe dans la sérénité.
Informations et réservation auprès d’Aleksandra au 06.45.51.87.45
Entrée 2€/ 3€ par couple.

Des parents formés aux premiers secours chez B.P.A

En tant que parents nous avons plusieurs craintes et quand un danger survient savoir réagir rassure. Si notre enfant s’étouffe, se noie, se fait piquer ou avale un produit dangereux, on doit réagir vite.
Capturebpa22222222222222222222Ce samedi, une dizaine de familles se sont ainsi formées aux premiers secours avec Jean Christophe Pézerat, pompier professionnel depuis 23 ans. 
Un des parents déjà formé gardait les enfants dans le parc à côté.
Ainsi deux heures plus tard, les parents de l’association se sentaient plus sûrs d’eux en cas de problèmes.Capture
Qui appeler ? Que dire ? Donner les premiers secours, faire les gestes qui sauvent. En cas d’arrêt respiratoire, intervenir et faire les bons gestes permet de maintenir la personne dans un état correct jusqu’à l’arrivée des pompiers.
Les enfants de BPA sont en sécurité ! leurs parents sont formés !
Capturebpa bpa11111111111111JPG
Cette semaine, ce sont les femmes qui se retrouveront pour une soirée discussion autour de la féminité. Puis ce sera autour des hommes à se retrouver pour une soirée. Au programme également, les groupes de parole :
samedi 21 novembre 2015 0/10 ans
samedi 5 décembre 2015 ados
samedi 19 décembre 2015 0/10 ans
 
Est prévu également une randonnée et une journée shopping de Noël dans les petits magasins de Montpellier… Pour se mettre déjà dans l’ambiance des fêtes de fin d’année
Avec B.P.A, toujours actifs, ensemble on va plus loin aux côtés de nos enfants !