Les ALP fêtent aussi la fin de l’année scolaire

     alpP1080711
Ce mardi 3 juillet durant le temps méridien, les animateurs et les enfants du centre de loisirs dans le cadre des ALP ont pu, avant les congés scolaires profiter de bons moments, non pas au jardin de la Grotte comme l’an dernier, mais pour changer, au Jardin Public, à l’ombre des grands platanes. Après un bon pique-nique en partie rafraîchissant et partagé en groupe, maternelles et élémentaires des des Baux et de Véronique Hébert aidés par les animateurs  avaient le choix entre de nombreux stands et des structures gonflables qui étaient mis à leur disposition par le Pôle enfance Jeunesse de Poussan.alpP1080709


Un moment très apprécié que cette petite kermesse avec tout ce qu’il fallait pour s’amuser un maximum. Déjà un pied dans les congés d’été et très bientôt les 2.alpP1080716

Les Ateliers jeunes du Strapontin ont fait « un tabac »

      cendrP1070710Salle bien remplie pour chacun des deux ateliers « jeunes », écoliers, puis collégiens et lycéens, qui présentaient deux pièces adaptées par Amélie qui a animé et travaillé le théâtre et ses différentes caractéristiques avec des acteurs en herbe bien motivés cette saison. 20 au total. Ce samedi 23 Juin, à 15 h, à la salle de spectacle de la MJC, le public allait découvrir le fruit d’un travail hebdomadaire à raison d’une séance par semaine pour des enfants et pré-ados, tout d’abord, puis pour les plus grands.

Avec patience, enthousiasme et de la tonicité, elle a su, tout au long de la saison, montrer aux enfants et aux Ados comment l’on apprend à se maîtriser sur scène, à travailler l’expression du corps et celle du visage, à progresser en langue orale et à se mouvoir sur scène pour occuper l’espace et structurer le temps. Car au théâtre comme pour les 2 représentations, il faut jouer collectif, travailler pour soi et pour les autres, s’entraider pour réussir sans jamais prendre la « grosse tête », en étant ambitieux, mais pas prétentieux.cendrP1070727

Comme le précisait Jeannot Artières, le Président de l’association, quoi de mieux que l’école du théâtre, une discipline dans laquelle l’on se met en danger mais en groupe. Et si certains y reviennent d’une année sur l’autre c’est que ce danger doit faire monter leur taux d’adrénaline.

Vers 15 h 00, celui des artistes en herbe devait être bien élevé mais dès que le rideau fut tiré, sous des premiers applaudissements, ils firent preuve d’une grande maîtrise et d’un naturel à toute épreuve. Ils présentaient « Moustique » de Fabien Arca. cendrP1070721

 Ils faisaient honneur à l’auteur dans un montage savamment orchestré par Amélie en jouant à tour de rôle avec des partenaires un Moustique qui est un petit garçon qui se pose plein de questions : où étions-nous avant d’être sur terre ? Comment faire pour être cirque ? Pourquoi faut-il bien s’habiller le jour d’un enterrement ? Que faire face aux grands qui s’en prennent toujours à nous ? La langue maternelle d’accord, mais la langue paternelle c’est quoi ? Qui est derrière la porte ?… Au gré d’une succession de courtes scènes, nous partageons la vie et les interrogations du petit garçon qui est entouré de ses parents, aimants mais un peu rigides, de sa grande sœur qui le prend toujours pour un petit, de son super copain… Et puis un jour, il rencontre Crevette, une fillette de son âge… Et…cendrP1070723

A 18 h, ce fut aux plus grands (8) de se lancer sur Scène avec une « Cendrillon » revue par par Joël Pommerat, une pièce créée en octobre 2011 au Théâtre national de la Communauté française, « un gros morceau » de 120 mn, réduit à 1 h par Amélie, mais une pièce axée  « sur la mort, la vie, le temps » et le deuil.

« Sandra est une jeune fille qui a beaucoup d’imagination, et a qui il arrive un grand malheur: sa mère tombe très malade. Tellement malade qu’elle parle « d’une voix faible, tellement faible qu’il faut sans arrêt la faire répéter ». Alors qu’elle va bientôt mourir, elle fait venir sa fille à son chevet pour lui parler une dernière fois. Sandra essaye donc d’être très attentive, et entend qu’elle ne doit jamais cesser de penser à sa mère plus de cinq minutes, sans quoi elle mourrait « en vrai ». Ces paroles bouleversent la vie de Sandra, qui dorénavant cherche à contrôler le temps, et ses pensées. Plus question de divaguer. Quand son père les emmène vivre avec une femme tyrannique, et ses filles fainéantes et détestables, et qu’on lui donne à faire les tâches ingrates de la maison, Sandra ne s’en plaint pas, et en demande même davantage, pour se punir des minutes où elle a oublié de penser à sa mère. Jusqu’au jour du bal organisé en l’honneur de l’anniversaire du prince, où Sandra rencontre ce dernier, qui croit que sa mère va l’appeler car elle est juste bloquée dans des grèves qui l’empêchent de rentrer… depuis dix ans. Sandra comprend qu’en réalité la mère du prince est morte, et le poussera à accepter la vérité. Ce faisant, elle réalisera que son propre combat, pour maintenir sa mère en vie en, est vain. Grâce à sa marraine la bonne fée, Sandra aura l’occasion d’entendre les véritables dernières paroles de sa mère, et de comprendre le malentendu qui régnait sur sa vie. Car la mère de Sandra lui avait simplement dit « N’oublie jamais, si tu penses à moi, fais le toujours avec le sourire ».cendrP1070736

Et nos jeunes acteurs s’en sont « sortis » très bien emportant les spectateurs dans l’aventure, ceux-ci oubliant que les acteurs étaient des élèves tant leur engagement était fort.

 Nous en retrouverons certainement, plus tard, quelques-uns, dans le Poulailler du Strapontin ou même dans la troupe.cendrP1070740

Venus de Poussan ou des communes voisines certains jeunes acteurs eux ont déjà choisi la scène pour s’exprimer et désirent aller bien plus loin. Un long travail et des efforts les attendent. Mais comme ce samedi soir, il ne restera que le plaisir et  la fierté d’avoir dépassé ses angoisses quand après le spectacle viendront les applaudissements du public et les félicitations méritées.

cendrP1070745

Fête très réussie qui s’est poursuivie autour de rafraîchissements avec un Strapontin que vous retrouverez, c’est certain, pour les inscriptions dès le mois de septembre, au Forum des Associations ou avant sur le site de la troupe pour le programme de la saison à venir…

Et en 2018, déjà 31 ans pour le Strapontin !

Inscriptions et admissions dans les écoles maternelles de Poussan

   Pour la rentrée scolaire de septembre 2018, les pré-inscriptions des enfants concernant les écoles maternelles publiques, se font au Pôle Enfance Jeunesse où vous pouvez retirer un dossier durant les horaires d’ouverture (26 Rue de la Salle).

Inscriptions et admissions écoles maternelles de Poussan
Renseignements 04 67 18 24 85

« Si l’enfant est déjà scolarisé et ne change pas d’école, il n’est pas nécessaire de renouveler son inscription. « 

Les documents nécessaires à cette inscription sont le livret de famille ou la copie intégrale de l’acte de naissance, le carnet de santé avec vaccinations, un justificatif récent de domicile, une pièce établissant la qualité du responsable légal et, le cas échéant, les conditions d’exercice de l’autorité parentale.

 


Ce vendredi, retour dans la folie des années 80 à l’école maternelle

      kkkkkP1070030Ce vendredi 15 juin, à partir de 18 h 30, les élèves de l’école maternelle les Baux avaient décidé, de nous plonger dans l’ambiance enfiévrée des années 80, de vous  proposer une soirée tonique durant un spectacle dédié à ses standards, ceux qui sont devenus presque immortels. quatreCaptureLe spectacle était prêt. tous les élèves étaient au Top, bien motivés et ils sont arrivés plus énergiques que jamais pour danser et aller sur la piste avec beaucoup de plaisir et de naturel, dans la cour de l’école élémentaire,  sous un beau soleil alors que même le vent se calmait.

Toutes les classes de l’école participaient. Élèves et enseignants avaient invité les parents et les amis de l’établissement à partager cette fête annuelle qui marque la fin d’une année scolaire bien remplie, pour les grands le passage au CP et pour les autres la fin officieuse d’un rythme de travail soutenu. Encore 15 jours d’efforts mais petits et grands se projettent déjà dans la prochaine année scolaire.kkkkP1070051

La soirée commençait par une long défilé d’entrée unissant l’ensemble des enfants, déjà prêts et habillés pour leurs danses, tous plus beaux les uns que les autres. Les petits recherchaient leurs parents tandis que ces derniers s’émerveillaient de les voir participer à une danse collective. kkkkP1070027Plus question de les déranger. Une bonne entrée en matière derrière de petites pancartes qui annonçaient la couleur : Le public mettait l’ambiance met restait conciliant avec les petits pour ne pas les impressionner.

Aidés par Amandine Gaïa, une intervenante spécialisée, toujours très disponible depuis plusieurs années les enseignants et les ATSEM ont initié les enfants à des danses depuis quelques mois afin de présenter des chorégraphies assez évoluées et adaptées à leurs compétences. kkkkkkkP1070058

Pas de stress mais que du plaisir pour chacun d’eux de partager une réalisation collective et de la présenter devant près de 400 personnes.kkkkkP1070039

Les petits de Madame Colell  aidées par Alexandra ouvraient la séance avec des extraits musicaux de Mickaël Jackson, le Grand Maître de la danse. Pour ces danseurs en herbe heureux d’être les premières petites stars de la soirée, beaucoup de plaisir et de naturel ans de beaux costumes qui annonçaient une très belle suite. kkkkkP1070048Et l’on poursuivait  avec les élèves de la classe d’Audrey Castellas et de Lisa avec des artistes qui entraînaient énergiquement les spectateurs dans des rythmes d’un « Meddle 80 ».kkkkkP1070065

Nous retrouvions ensuite « Les démons de minuit » avec la classe de Mme VIGOUROUX et de Fanfan, puis nous changions totalement de style. kkkkkkP1070070

En effet, ceux de Madame Pueyo, aidée par Nanette, avaient retenudes morceaux de « Téléphone » un groupe qui a laissé des traces indélébiles durant plusieurs décennies. Avec beaucoup d’aisance et des chorégraphies les élèves évoluaient sans retenue se faisant plaisir et laissant les parents admiratifs.kkkkkP1070085

Pour conclure, les enfants de la classe d’Emmanuelle BALDIT et de Virginie  nous emportaient sur un autre continent avec « Africa ». Ça chauffait dans l’amphi où l’on tapait des mains pour soutenir des danseurs infatigables.

 Le voyage se poursuivait sans embûches pour les élèves stimulés par les applaudissements et par le soutien inconditionnel des adultes.

Les parents étaient conquis, l’équipe pédagogique très contente et les élèves fiers d’avoir joué les artistes pour le plaisir de tous.kkkkP1070090

Du plaisir et du partage, de la maturité et de la sensibilité pour les interprètes qui avaient donné le meilleur d’eux-mêmes en se maîtrisant étaient fiers d’être félicités par leurs parents attentifs.P1070043

Cliquez sur les images pour les agrandir.

Le spectacle s’achevait par une jolie chorégraphie et sous les confetti (s) unissant tous les acteurs de cette belle soirée . La famille École était au complet car auprès des enfants et des enseignants, les ATSEM, avaient veillé avec douceur au  bon déroulement des opérations après avoir participé à l’élaboration du spectacle. D’ailleurs tous participaient pour le final et sans hésiter.P1070061

Pour tous, il était temps de se désaltérer et de partager des pâtisseries préparées par les parents. Grâce à eux, au personnel de l’école, aux parents d’élèves et à Amandine, à Isabelle, l’aide administrative de l’école, à des bénévoles, aux services techniques municipaux, la fête fut un moment de bonheur partagé qui restera  dans les mémoires des parents avec en prime bon nombre de vidéos.

 

 

 

 

.

Clap de fin pour les U6-U7 du CA Poussan Foot

ubnt

Belle après-midi estivale à Mèze pour la journée nationale de football (28 équipes engagées).

Une première partie spécifique aux ateliers  techniques, de précision, de motricité et ludique du programme fédéral.

Une seconde partie réservée aux matches

Bilan positif :

– Une jolie victoire 2-0 contre Corneillan

– Match nul 2-2 contre Cœur Hérault

– Défaite 1-0 contre Marseillan mais pas méritée au vue des nombreuses occasions des Poussannais

Xavier, l’entraîneur des U6-U7, tenait à remercier chaleureusement les jeunes joueurs, les parents accompagnateurs et Cédric pour son aide précieuse sur les divers plateaux.

Rendez-vous à tous pour la prochaine saison !

Le CLSH de Poussan en goguette à Bouzigues

villeghCapture Ce mercredi 23 mai, très bonne journée pour les enfants du CLSH de Poussan : une rencontre avec le centre de loisirs de Bouzigues pour les élémentaires, autour d’un Rallye avec Photos (un grand jeu de piste) pour permettre aux Poussannais de découvrir la ville de Bouzigues. Un super moment d’échanges avec le soleil en prime!villeCapture

Les U14 des vignes de Thau sur un plateau

Les U14 de l’école des Vignes de Thau participaient à un plateau ce samedi au complexe sportif des Baux. Plusieurs équipes étaient engagées dans ce mini tournoi : Celle de Salanque (66) associée à des villages voisins, celle de Montpellier, avec une équipe des Vignes de Thau.vdtP1050732

Après un échauffement, ce samedi matin, ce fut quelques heures dédiées  à l’ovale avec de belles rencontres pour chaque formation.
Priorité au jeu et au groupe avec pour objectif, se faire plaisir tout en développant le jeu collectif.
Un samedi matin bien sympathique.