L’assemblée Générale du Strapontin aux couleurs de 68

Ce vendredi 14 septembre, à partir de 18 h 30, l’association culturelle du Strapontin vous invitait à son  Assemblée Générale Ordinaire mais elle était extra ordinaire comme d’habitude.
Car à la salle de spectacle de la MJC de Poussan, si comme pour les années précédentes, l’on s’attendait à un beau spectacle et si le public était donc venu nombreux le Strapontin s’était mis aux couleurs de Mai 68 et à celles de la période psychédélique qui la précédait, oscillant entre le mouvement révolutionnaire et celui des hippies.
Intro avec les Beach Boys Suivi d’un discours du Président de séance se posant des questions bien philosophiques : « Qu’est-ce qui est moral, qu’est-ce qui ne l’est pas ? »
Et avec Jeannot Artières l’on était parti dans l’introduction de l’AG.
WATP1130965
D’abord règlementaire avec bilan moral*, bilan financier, présentation de la saison 2018/2019  (programmation*, Cie*, ateliers*), et apéritif dînatoire musical.
Le tout avait été précédé
par un accueil bien convivial et par une rétrospective grâce à des vidéos sur certains standards du Strapontin.
Même si elle avait pris du retard, la réunion très bien préparée a captivé le public car les membres de la troupe avaient décidé de « vivre sans temps mort et de jouer sans entrave. » 
Philippe Sans assurait la présidence de l’assemblée et l’on était parti pour un premier bilan sur les activités de l’année écoulée.

Le bilan moral du Président (Jean ARTIERES) était parsemé de rappels qui faisaient apparaître une année bien « riche » pour l’association du Strapontin.

L’on peut retenir que ce fut une belle saison au niveau des représentations, tout d’abord :« LE PRIX MARTIN », comédie burlesque d’Eugène LABICHE, mise en scène par Marie Anne MOURARET, a été jouée 15 fois depuis sa création, en février 2017 … et nous avons encore quelques dates signées … et d’autres en cours de négociation.« RTT », comédie satirique de Stéphane TITECA, mise en scène par Séverine CAMPAGNA, a déjà été jouée 5 fois, depuis sa création, en Février 2018 … Et là aussi, quelques dates de signées, et d’autres en gestation.WATP1130958

Les ateliers « adultes », « Le Poulailler du Strapontin » , a joué plusieurs fois, à travers le département, son Molière, « Mr de POUCEAUGNAC » … et le jouera encore prochainement.

« Tout cela nous demande beaucoup de temps, beaucoup d’énergie … Mais nous savons prendre le temps qu’il faut, et de l’énergie, nous en avons à revendre ! « 

Une belle saison au niveau des ateliers « Adultes », ensuite :

En effet, l’atelier Adultes, animé par Marie Anne, a tout simplement doublé ses effectifs, cette année. Et ce n’est plus un mais deux groupes, d’une dizaine de personnes chacun, qui se retrouvent, une fois par semaine, pour assouvir leur passion : le théâtre !…

Et toujours une belle saison au niveau des ateliers « JEUNES »:

« Nous en avons confié la responsabilité, cette année, à Amélie, qui a su se faire adopter par les parents, les enfants … et les membres du STRAPONTIN, ce qui est plus périlleux. Amélie revient donc, cette année … et – nous l’espérons tous – pour longtemps ! »

« Amélie a fait un excellent travail, et, les nombreux spectateurs qui ont applaudi ses deux très jolis spectacles de fin d’année ont été séduits … et fort agréablement surpris. En un mot Amélie a su mettre …« L’IMAGINATION AU POUVOIR !

Et enfin, une belle saison, encore, au niveau de l’implication du Strapontin  dans le village :

1/ Avec le jugement de Paillasse, qui en est à sa 16ème édition, et qui est devenu un des moments forts du carnaval de POUSSAN ! !

2/ Avec la présence remarquée du Strap, même si ce ne fût que pour de la figuration en costumes d’époque, à la « fiesta de la locomocion », organisée par nos amis du « Retro Pouss’ Auto » !

3/ Avec sa participation à la soirée de la poésie, organisée par la MJC, autre partenaire incontournable !

4/ Avec la participation de certains  à l’animation de « La semaine bleue », pour divertir les seniors de notre village ;

5/ Avec des représentations au profit d’œuvres caritatives ;

6/ Avec la participation de quelques comédiens du STRAPONTIN au spectacle de théâtre déambulatoire proposé et organisé par Aurélie et toute l’équipe d’«Art et Agapes »

Jeannot Artières rajoutait : … Et peut-être qu’un jour, les visites guidées nocturnes et théâtralisées, que tout le monde regrette, reviendront-elles à POUSSAN ? …

 Au niveau de notre partenariat avec la Scène Nationale de Sète, qui s’appelle à présent le TMS, Théâtre Molière de Sète, ce fut pas mal, aussi.

« Les enfants de nos ateliers, encadrés par Amélie et Josette, iront – comme chaque année – découvrir ensemble un spectacle « tous publics » avec un tarif préférentiel !  Et – peut-être – iront visiter le théâtre Molière.2/ Mettant à profit un partenariat avec la municipalité de POUSSAN qui reçoit deux spectacles de la programmation du TMS, il nous a été proposé un stage, réservé aux comédiennes et comédiens du STRAPONTIN, animé par les comédiens d’OTHELLO, autour de la pièce du même nom, qui sera jouée à POUSSAN (au foyer des campagnes) le lundi 11 Février! »WATP1130967

« Ainsi que je vous le disais à l’instant, concernant notre partenariat avec le TMS, je préférais évoquer l’avenir plutôt que revenir sur le passé, parce qu’il faut bien reconnaître que leur changement de système pour les abonnements risque d’être pour notre association un coup dur. En effet, que ce soit par Internet ou sur papiers, ce n‘étaient pas moins de 104 personnes qui, l’an dernier, nous avaient confié le soin de gérer leur abonnement, (ce qui représente un total de plus de 500 places de spectacle !) … Et, accessoirement, nous réglaient leur cotisation annuelle. Espérons que ce changement ne génèrera pas un manque à gagner trop important pour l’association. … Notre trésorière reviendra sur ce point dans un instant. »

Pour terminer le Strapontin remerciait la municipalité de POUSSAN pour la mise à disposition de locaux municipaux, la subvention, la mise à disposition de véhicule ou de personnel municipal … et pourtant, on continue à les solliciter …

Et nous essayons de poursuivre dans le bon sens : TOUJOURS faire ce que l’on fait sérieusement … sans JAMAIS se prendre au sérieux !

 
Josette Bard s’occupait des finances avec pour le positif 20316€, 5000€ de subventions,et environ 12900€ entre les recettes, les abonnements et autres entrées…
Côté dépenses, entre salaires, fonctionnement, investissements et décors c’est de l’ordre de 19900€. Un bon équilibre.
WATP1130972
Puis ce fut la présentation de la saison 2018/2019, préparée par Gabriel PETOLLA avec pour chacun des événements , des détails sur les troupes et les contenus.prat2222222
Pour le Conseil d’Administration voici, tandis que pour le bureau le suspens est insoutenable, il faudra attendre une prochaine réunion. A suivre.

Nouveau CA : 

MEMBRES RECONDUITS 

Beatrice ADGE

Jean ARTIERES

Josette BARD

Jean Francois BARD

Didier LECROISEY

Pierre ROBERT

Gabriel PETOLLA

Fabrice CLASTRE

NOUVEAUX ELUS : 

Laure ARTIERES, Julie LESIGNE, Marie LAMOTHE, Jacques MALLET? Annie-CLaude NAJAR

MEMBRES NE SOUHAITANT PAS SE REPRESENTER : 

Séverine CAMPAGNA, Serge CUCULIERE

WATP1130974

Au sortir de la salle après que pour le fun le bureau actuel du Strapontin ait fait sa révolution sur scène, après un moment de relâchement durant lequel les échanges se multipliaient,  un apéritif dînatoire et musical  attendait les participants, une fois de plus séduits. Il allait animer ce moment convivial avec des agapes, avec du salé, des gâteaux, de la bonne humeur, et surtout du partage.

Pour en savoir plus :

http://www.compagniedustrapontin.fr/

                                                                         —————-

Attention aux faux sites administratifs et aux arnaques en ligne !

Illustration 1

Demande d’extrait d’acte de naissance ou de casier judiciaire, carte grise, nombre de points restant sur votre permis de conduire… La plupart des démarches administratives peuvent se faire gratuitement en ligne sur les sites officiels de l’administration française. Il existe néanmoins des sites privés, souvent payants qui proposent de vous aider. Attention, il peut s’agir d’arnaques rappelle la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF).

Pour faire face aux éventuelles arnaques, la DGCCRF donne aux consommateurs 6 conseils pratiques à suivre dans tous les cas :

  1. consulter toujours le site officiel de l’administration française www.service-public.fr qui recense tous les sites de référence en fonction des documents souhaités ;
  2. se renseigner auprès des sites officiels avant de passer une commande et de donner ses coordonnées bancaires à un professionnel ;
  3. consulter les mentions légales du site pour identifier sa nature et son exploitant, lire attentivement les conditions générales de vente (CGV) qui constituent le contrat liant le professionnel et le consommateur ;
  4. vérifier les adresses, les sites officiels de l’administration française se terminant par « .gouv.fr » ou « .fr » et non pas par « .gouv.org », « .gouv.com » ou « gouv » et attention aussi aux sites commerciaux qui essayent de tromper les consommateurs en prenant l’apparence d’un site officiel (usage du drapeau bleu-blanc-rouge, de la Marianne, référence à des ministères…) ;
  5. se méfier des premiers résultats de recherche qui ne mettent pas forcément en avant les sites officiels (les référencements payants sont toujours signalés sur les moteurs de recherche par le mot annonce) ;
  6. vérifier le caractère payant ou non de la prestation proposé.

En cas de problème, vous pouvez aussi prendre contact avec :

Vous pouvez aussi signaler les sites frauduleux aux moteurs de recherche en vue d’un déréférencement de ces sites sur les pages de résultats.

  Rappel :

En matière de carte grise, faites attention aux sites web qui ne sont pas habilités par le ministère de l’Intérieur.

  À savoir :

Rien n’interdit à un professionnel (même étranger) ne dépendant d’aucune administration de proposer un service payant du moment qu’il respecte un certain nombre de règles (le consommateur devant par exemple recevoir une information détaillée sur les tarifs pratiqués et une facture/confirmation de commande TTC). Ils ne sont par ailleurs pas autorisés à prendre l’apparence d’un site officiel de l’administration.

RECENSEMENT CITOYEN

Dans le cadre de la journée d’appel de préparation à la défense, les jeunes gens nés entre le :

1er Juillet 2002 et le 30 Septembre 2002 et ayant 16 ans révolus doivent se faire recenser auprès du secrétariat de la mairie munis du livret de famille et de leur carte nationale d’identité


Horaire d’ouverture du lundi au vendredi :
8 h 30 – 12 h / 13 h 30 – 17 h 30


Le parcours de citoyenneté comporte pour chaque jeune, garçon et fille, trois étapes obligatoires :

l’enseignement à la Défense, le Recensement et la Journée Défense et Citoyenneté.
Tous les jeunes Français, garçons et filles, doivent se faire recenser à la mairie.
Cette obligation légale est à effectuer dans les 3 mois qui suivent le 16ème anniversaire. La mairie vous remettra alors une attestation de recensement à conserver précieusement.

Réunion à Poussan pour la St Catherine

Le service des festivités invite les responsables des associations à participer à une réunion jeudi 20 septembre à 18h30 à la Mairie salle du conseil municipal.L’image contient peut-être : une personne ou plus et plein air

  Objectif : mettre en place les animations pour la Foire de la Sainte Catherine qui aura lieu le dimanche 25 novembre 2018.

Assurance scolaire : vraiment obligatoire ?

Illustration 1Crédits : © johoo – Fotolia.com

Illustration 1

Avec la rentrée à l’école, au collège ou au lycée, une attestation d’assurance scolaire vous a peut être été demandée. Mais est-elle vraiment obligatoire ?

Oui et non répond l’Institut national de la consommation (INC) dans sa fiche pratique concernant l’assurance scolaire.

Pour les activités scolaires obligatoires inscrites dans l’emploi du temps de l’élève (sorties à la piscine ou au gymnase par exemple), la souscription d’une assurance n’est pas exigée.

Par contre, pour les activités facultatives organisées par l’établissement (visites de musée, séjours linguistiques, classes de découverte), l’assurance est obligatoire afin de couvrir à la fois les dommages dont l’enfant serait l’auteur (responsabilité civile) ainsi que ceux qu’il pourrait subir (assurance individuelle-accidents corporels).

  À noter :

Cette assurance est également nécessaire pour l’enfant qui fréquente la cantine mais aussi pour les activités périscolaires organisées par les communes.

L’INC précise également :

  • ce que couvre l’assurance scolaire (garantie pour les accidents que l’enfant peut provoquer vis-à-vis de tiers et garantie contre les accidents de la vie) ;
  • comment est vendue l’assurance scolaire (par le biais de votre agent d’assurance ou encore par le biais d’associations de parents d’élèves).

… : ce que dit la loi sur l’avenir professionnel

Illustration 1Crédits : © highwaystarz – Fotolia.com

Illustration 1

Limite d’âge de la formation en apprentissage repoussée, réforme du compte personnel de formation (CPF), droits au chômage revus… La loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel publiée au Journal officiel du 6 septembre 2018 apporte un certain nombre de modifications notamment en matière d’apprentissage, de formation professionnelle ou encore de droits au chômage.

Apprentissage

Sur le volet apprentissage, cette loi prévoit en particulier :

  • une meilleure rémunération des apprentis de moins de 20 ans ;
  • une aide au permis de conduire pour les apprentis majeurs ;
  • un financement de la formation en CFA pour tout contrat entre un jeune et une entreprise ;
  • une limite d’âge désormais fixée à 30 ans.

Formation professionnelle

Sur la question de la formation professionnelle, il faut noter notamment tout ce qui touche à l’alimentation du compte personnel de formation (CPF) qui se fera désormais pour les salariés, non plus en heures mais en euros, à hauteur de 500 € par an dans la limite de 5 000 € sur 10 ans. Pour les personnes non qualifiées, ce compte sera créditée d’un montant plus important à savoir, 800 € par an dans la limite de 8 000 € sur 10 ans.

Droits au chômage

Ce texte contient enfin de nombreuses mesures sur les droits au chômage (indemnisation sous conditions des salariés démissionnaires, allocation pour les indépendants versée, sous certaines conditions, en cas de cessation involontaire de leur activité, « offre raisonnable d’emploi » définie en concertation entre le demandeur d’emploi et son conseiller Pôle emploi, expérimentation pour les demandeurs d’emploi de certaines régions d’un tableau de bord à compléter chaque mois sur l’état d’avancement de leur recherche d’emploi…).

14 septembre : l’AG du Strapontin

L’image contient peut-être : texte« Tout le monde parle de la rentrée … en termes de boulot …ou de rentrée scolaire.
Mais c’est aussi la rentrée pour le théâtre.

C’est le moment pour inscrire vos enfants à l’un de nos ateliers « jeunes » , ou de vous inscrire vous-même à notre deuxième atelier « adultes », qui vient compléter le premier atelier depuis l’an dernier !

- Nous vous donnons rendez-vous à notre Assemblée Générale de rentrée
le VENDREDI 14 SEPTEMBRE à 18 h 30 à la salle de spectacles ( MJC de Poussan)

L’A. G. sera suivie d’ un moment de convivialité …
Avec sangria, pizzas, et plein d’amuses gueule !
Le tout dans une ambiance musicale avec Malik et son groupe :
« Clair de Swing ». Alors … on vous attend nombreuses et nombreux !

Vous pouvez également  retrouver ces informations sur notre Site Internet,

à la rubrique Notre Actualité : www.compagniedustrapontin.fr

A très bientôt !! »
L’équipe du STRAPONTIN

Perte d’autonomie des personnes âgées

 Quelles aides et quelles solutions ?
llustration 1Crédits : © Robert Kneschke – Fotolia.com

Illustration 1

Vie à domicile des personnes âgées, hébergement collectif, informations générales sur la perte d’autonomie… Dans le cadre d’une campagne d’information sur les aides et les solutions pour faire face à une situation de perte d’autonomie liée à l’âge, retrouvez sur internet le portail pour-les-personnes-agees.gouv.fr avec toutes les informations pratiques sur le sujet.

Le portail pour-les-personnes-agees.gouv.f r propose de nombreuses thématiques sur :

  • vivre à domicile (aménager son domicile, changer de logement, partager son logement, s’équiper du matériel nécessaire, être soigné à domicile, être aidé à domicile, vivre à domicile avec la maladie d’Alzheimer ou la maladie de Parkinson par exemple…) ;
  • vivre ailleurs temporairement (hébergement temporaire dans un établissement d’hébergement ou chez des accueillants familiaux voire hébergement chez un proche) ;
  • choisir un hébergement (dans un logement indépendant, dans un établissement médicalisé, dans une maison de retraite ou une résidence pour personnes âgées, en accueil familial) ;
  • bénéficier d’aides (allocation personnalisée d’autonomie, aides à domicile, aides en résidence autonomie, aides en hébergement temporaire, aides en accueil de jour…) ;
  • exercer ses droits (en cas de discrimination ou de maltraitance, en tant qu’usager d’un service à domicile, à l’hôpital…) ;
  • aider un proche (trouver du soutien, avoir du temps libre, être rémunéré pour l’aide apportée à son proche, accompagner la fin de vie, après le décès…) ;
  • savoir à qui s’adresser (formulaires et services en ligne, points d’information de proximité, professionnels de l’aide et du soin, associations, caisses de retraite, complémentaires santé…).

  À noter :

Ce portail d’information proposé par la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA) vous donne également accès à un comparateur en ligne de prix et des restes à charge dans les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes mais aussi à un annuaire des établissements, des accueils de jour et des services d’aide et de soins à domicile .