Boule Poussannaise : la journée des bénévoles

« Une association ne peut exister sans son lot de bénévoles. Ces derniers sont maintenant une denrée rare et il faut bien les remercier de temps à autre car il ne faut pas les prendre pour des « pigeons ». » Précise Joël.

A « La Boule Poussannaise », chacun a son activité propre et les domaines ne manquent pas. Pour ce club de 81 licenciés, il faut compter sur presque une vingtaine de bénévoles qui s’activent tout au long de l’année pour la routine mais aussi pour les concours.BENEVOLES 2017

C’est ainsi qu’il faut du bénévolat pour :

Le secrétariat – les finances – le commercial près des sponsors – les concours (tenir le graphique – distributions des tickets – mise en place des banderoles – faire les casse- croûtes – tenir le comptoir… etc.)

Afin de remercier tout ce petit monde, comme il y a trois ans, le président VICENS a concocté un petit voyage d’une journée.

Cela a commencé par la visite des caves de Roquefort « SOCIETE ». BENEVOLES 2017 3

Visite très agréable avec bien sûr la petite dégustation qui va bien. Ensuite, direction « La Cavalerie » pour un déjeuner en commun avec un apéritif festif dans les jardins du restaurant et en point d’orgue une superbe souris d’agneau accompagnée d’un excellent aligot maison.

Le retour s’est fait avec une petite halte à « La Couvertoirade » où toute la troupe a pu se dégourdir les jambes dans ce magnifique village. Revenu vers 18h30 au jardin public, personne ne pouvait partir sans se faire une petite partie de pétanque et finir par le dernier verre de l’amitié.BENEVOLE 2017 2

Journée très agréable donc qui s’est déroulée sous un beau soleil. Le président VICENS pouvait être fier de son initiative et du programme qu’il avait concocté à la grande satisfaction de tous.

Bien-sûr avant de se séparer, tous les bénévoles pouvaient crier d’une seule voix : « MERCI MONSIEUR LE PRESIDENT. »

Voyagez avec la Boule Poussannaise

Comme d’habitude à cette période de l’année, le club de la Boule Poussannaise organise une escapade en Espagne.

Cette année, grâce à son dynamique Président Jean-Marc VICENS, la « boule poussannaise » va passer trois jours à Lloret del Mar. Jeannot a concocté avec Littoral Voyage de Gigean, un programme alliant passage culturel et temps car il s’agira de participer aux Médiévales de Lloret.

Du vendredi 10 au dimanche 12 novembre.

Le prix du voyage est de 125€ et comme il reste quelques places, il est ouvert à tous. Inscriptions auprès de Jeannot et de Joël :

Téléphone : 06.47.97.67.82  et 06.77.80.64.11

A la recherche d’une boule

Lors du Championnat de l’Hérault triplette mixte ce week-end, un échange de boules a eu lieu.Capture

« Nous étions très nombreux ce jour et je lance donc appel aux responsables des clubs présents au cours de cette compétition pour faire passer le message aux licenciés afin que la personne à qui il manque une boule et moi-même nous puissions reconstituer notre triplette. » Précise Christelle Vasseur.

Les boules sont des Obut Match+ diamètre 71 poids 690 ref : 70T1 marque Chrystelle. V

La boule échangée est une Obut Match+ poid 690 réf : 22J1.

Contact : Vasseur christelle – Tel 06 95 16 73 69 – Mail : vasseurch34@gmail.comClub Fany Pétanque Portiragnes

Prix de la Ville de Poussan : bien réussi

 petanDSC_0005 (13) Le « Grand Prix de la ville de POUSSAN » a été un succès pour « La Boule Poussannaise.petanqueDSC_0002 (14)

En ce grand week-end de 15 août bon nombre de festivités avaient lieux dans la région.

 Malgré cela, le Président VICENS « de la Boule Poussannaise » se satisfait amplement de la participation enregistrée pour le concours de « la Ville de Poussan ». En effet, 67 triplettes étaient enregistrées ce qui, compte tenu de la situation et de la baisse constatée régulièrement dans les autres concours du secteur, était encourageant d’autant plus qu’il était remarquée la présence de joueurs chevronnés et réputés.petanquDSC_0008 (13)

Après le partage inévitable, c’est la triplette GRUNELLE Andréa (Lyon) avec MAXIME Horace et TRIAKI Yaid (tous deux de MEZE) qui a été désignée gagnante. Un petit retour aux sources pour Andréa qui a porté la tunique de « La Boule Pousannaise » en remportant notamment le titre de championne de l’Hérault. CaptureRésidant dans la banlieue lyonnaise pour raisons professionnelles, elle s’est fait une joie de redevenir « Poussannaise » pour quelques heures.petanquDSC_0016 (9)

 Le jardin public était donc plein et les parties se sont déroulées sous un temps vraiment estival.petanqDSC_0014 (9)

Ce concours de « la ville de Poussan » devait être le dernier de l’année mais le Président aimerait réorganiser en septembre le concours des vétérans qui n’avait pu avoir lieu en raison des intempéries.

 

La boule Poussannaise recevait le CLSH

Ce samedi 12 août 2017, « La Boule Poussannaise » organise son grand « concours de la ville de POUSSAN » où il est attendu un grand nombre de participants.

Mais avant d’en venir là, il faut préparer l’avenir et stimuler les ardeurs des futurs joueurs.

C’est ainsi qu’une initiation à la pétanque a été dispensée dans le cadre des activités du CLSH. Plusieurs jeunes ont ainsi été pris en main par les adhérents du club.petan 10 08 2017Capture

Les jeunes enfants ont pu ainsi faire preuve d’adresse pour pointer mais aussi tirer à deux distances différentes. Ce qui paraissait simple s’est terminé avec quelques douleurs aux bras. Les enfants ont été attentifs et leur sérieux faisait plaisir à voir à l’image de Maé qui s’appliquait pour réussir les exercices.

Pour clore la séance, le Président VICENS invitait les enfants à un petit goûter auquel ils ont fait honneur.

81 triplettes pour le grand prix des commerçants de Poussan, exemplaire

Depuis plusieurs années, le premier grand concours de pétanque de l’été organisé par la Boule Poussannaise est celui des Commerçants de Poussan, un grand prix qui se joue en triplettes montées et en général très bien doté grâce à la participation de nombreux commerces locaux. Près de 20 avec aussi des entreprises poussannaises qui s’y étaient associées.peta220717DSC_0267 (3)

C’est donc sous un beau soleil que vient de se dérouler le concours des commerçants de la ville de POUSSAN. Richement doté, il a été l’objet d’un afflux significatif de joueurs puisque c’est pas moins de 81 triplettes qui se sont engagées.

 A 15h00, l’arbitre présent, en l’occurrence Gilles MOLINAS, donnait le coup de sifflet libérant les équipes. La place était un peu restreinte mais tout le monde a mis de la bonne volonté et l’ensemble des parties s’est déroulé sans problème.

 Le président VICENS était ravi car presque tous les ténors de la région étaient présents entraînant de superbes mènes qui ravissaient le public présent.

peta2210717DSC_0275 (2)

C’est la triplette REINARD Noé (Montpellier Saint Martin) – REINARD Vincent et LAMOUREUX Alain (Pétanque Mézoise) qui était déclarée vainqueur par le jury tard dans la soirée.

 Pour la « boule poussannaise », une petite satisfaction avec la présence d’une triplette (ESPINAS Marius – MARSALA Mickaël – CADILHAC Lionel) en 1/4 de finale. (Homogène dans la composition mais non pas dans la tenue)… Cette présence en 1/4 de finale est un bel aboutissement en raison du niveau de ce concours. De plus, la défaite est un peu amère car nos joueurs étaient seulement battus par 13 à 12.

peta220717DSC_0265 (3)

Au final, le Président VICENS remerciait tout ce petit monde sans oublier les licenciés du club qui l’ont aidé pour que ce concours soit réussi. En dernier lieu, il remerciait Jean-François ARNAU et Christian NAVARRO du secteur de SETE pour s’être gentiment déplacés pour tenir le graphique.petamms_img709576877

 Maintenant, rendez vous le 12 août prochain pour le dernier concours de l’année avec le célèbre « GRAND PRIX DE LA VILLE DE POUSSAN » ; lui aussi richement doté et qui va incontestablement attirer la fine fleur de la pétanque départementale.

« La Boule Poussannaise » est en deuil

« La Boule Poussannaise » vient d’apprendre le décès de Pierre SACELLINI. Grande figure de la pétanque poussannaise, Pierrot avait 79 ans et se battait contre la maladie depuis plusieurs mois.sace 300717

Il y a quelques temps, dans des moments difficiles, il a pris la présidence du club afin de le sauver. Il a tenu avec rigueur et compétence ce poste pendant plusieurs années avant de passer le flambeau mais tout en restant un fidèle licencié.

 Pierrot à la pétanque représentait le parfait joueur du Sud. Avec sa verve naturelle, il avait toujours la répartie même si, quelques fois, il avait tord. Bon pratiquant, il était renommé dans tout le secteur sétois. Il aimait surtout jouer avec son fils Yves malheureusement disparu également. De même, il manquait rarement de défier son frère Bruno dans des parties quelques fois « pagnolesque ».

 Notre Pierrot va laisser un grand vide au sein de « La Boule Poussannaise » qui présente, à son épouse, à sa famille et autres proches, ses sincères condoléances et leurs adresse ses sentiments de bien vive sympathie.

Les obsèques de « Pierrot » auront lieu ce mardi 01 août 2017  à 10 h en l’église de POUSSAN

 » ADIEU L’AMI. Tu resteras toujours dans nos souvenirs « 

Pétanque : rendons à César…

Quel déni de justice. Quel sacrilège.

Que nous vaut cette erreur monumentale. En effet, dans notre dernier article résumant le challenge « Yves SACELLINI », il a été précisé que les vainqueurs désignés par le jury après le partage traditionnel se trouvaient être une équipe Poussannaise avec notamment dans ses rangs le sympathique HOFFMAN Salam.

Mais que néni. Salam a super bien joué mais avec d’autres partenaires. En réalité, au lieu de Salam c’est l’incommensurable, l’irremplaçable, la fine fleur de la pétanque, l’inégalable, l’artiste, le champion, le dieu vivant de la pétanque en l’occurrence FERNANDEZ Adolfo qui jouait dans l’équipe vainqueur.Capture

Il fallait bien rendre à César ce qui appartient à César. Avec les excuses de Jojo qui, absent, a tout de même voulu faire un compte rendu mais il a reçu des éléments erronés

Carton jaune donc à Jojo et mille excuses à Adolfo car cela faisait trois jours qu’il ne dormait plus le pauvre.

Humour, Humour, quand tu nous tiens.

P.S.: Les adjectifs précités sont bien sûr de la pure fiction car ceux qui connaissent Phito le savent.